Sie sind auf Seite 1von 26

REPUBLIQUE DU BENIN

MINISTERE
DE L'AGRICULTURE
DE L'ELEVAGE ET DE LA PECHE
REPUBLIQUE DU BENIN

GUIDE D’ELEVAGE SUR L’EMBOUCHE


OVINE POUR LA TABASKI

Module 5

Publié par la

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Projet Education et Formation Technique Professionnelle Agricole (EFTPA-CAADP)


Gestion de bandes d’ovins
08 BP 1132 Tri Postal
Cotonou / Bénin
T +229 21 30 70 08
F +229 21 31 13 35
E info@giz.de
Web www.giz.de
Publié par:

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Impression
GUEMEIL Empreinte
Jéricho Cotonou Bénin

Dessins et crédits photographiques


Joël HOUNSOUNOU

Texte
Janvier HOUNGUEVOU

Contacts

Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) MINISTERE


DE L'AGRICULTURE
Direction de la Qualité des Innovations et de la Formation DE L'ELEVAGE ET DE LA PECHE
Entrepreneuriale (D.Q.I.F.E) REPUBLIQUE DU BENIN

Tél: +229 21 30 04 10 / Fax: +229 21 30 03 26

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH


Projet Education et Formation Technique Professionnelle Agricole
(EFTPA-CAADP)
Coordonnateur National : Dr Geoffroy GANTOLI : geoffroy.gantoli@giz.de

08 BP 1132 Tri Postal ; Cotonou / Bénin ; T +229 21 30 70 08/21 30 44 15 ; F +229 21 30 44 16


E info@giz.de Web www.giz.de

Mise à jour : Mai 2018


Note introductive sur le module ………………………………….....…..02

De quoi parle-t-on dans ce module ? …………....…………………….03

Pourquoi la gestion de bande d’ovins d’embouche ? ……………......03

Comment assurer la gestion de bande d’ovins d’embouche ?.…..…05

Avec qui assurer la gestion de bande d’ovins d’embouche ?…....….21

Quoi éviter et que gagne-t-on dans la gestion de bande d’ovins

d’embouche ?…….............................................................................21

Qu’avons-nous retenu de ce module ? …………………………..…...22

Que retenir ? ....………………………………...………………………..23

Gestion de bande d'ovins d'embouche 1


NOTE INTRODUCTIVE SUR LE MODULE

C e module intitulé «Gestion de bande d’ovins d’embouche»


est le 5ème document d’une série de six (06) destinée à
accompagner le processus d’entrepreneuriat dans l’embouche
ovine. Il se veut un outil de renforcement de capacités des éleveurs
pour booster la production de viande au Bénin, l’une des priorités
du Plan Stratégique de Relance du Secteur Agricole (PSRSA).
Conçu et édité avec l’appui de la GIZ, ce module a pour objectif
spécifique d’amener les entrepreneurs en élevage à assurer la
gestion technique et organisationnelle de leur unité de production
c’est-à-dire de la bande d’embouche ovine. En effet, quelles sont
les fonctions de l’entrepreneur en embouche ovine, comment
va-t-il organiser la ferme, comment assurer l’achat des ovins à
emboucher, comment assurer la gestion de la production et des
stocks, comment faire le suivi sanitaire et alimentaire des animaux,
comment faire le suivi des agents employés au sein de l’unité,
comment assurer le marketing et le respect des contrats, comment
déstocker les animaux, etc. sont autant de préoccupations qui se
posent à lui dans son élevage d’embouche.

Le document est structuré autour des questions suivantes: De quoi


s’agit-il ? – Pourquoi le faire ? – Comment le faire ? – Avec quoi le faire ?
– Où le faire ?, etc. Ces différents questionnements débouchent
sur une note de synthèse sous forme de : Que retenir ?

Enfin, le module ne prétend pas aborder tous les contours liés


à la thématique. Des compléments d’informations peuvent être
nécessaires à l’entrepreneur pour réussir son initiative.

2 Gestion de bande d'ovins d'embouche


DE QUOI PARLERA-T-ON DANS CE MODULE ?

On abordera dans ce module, la gestion technique et


organisationnelle d’une bande d’embouche ovine. Gérer, c’est
prévoir, c’est faire des choix, c’est organiser, diriger, suivre, contrôler
et évaluer. Au-delà donc de la construction de l’atelier d’embouche,
de l’acquisition des animaux à engraisser, de l’alimentation ou des
soins aux animaux, l’opération d’embouche ovine demande donc
de la part de son entrepreneur des fonctions d’organisation, de
planification, de direction, de contrôle qu’il importe de mener afin
de conduire convenablement le cheptel ou la bande de mouton à
engraisser.

Bien organiser la ferme, bien gérer les mouvements des ovins,


bien gérer la constitution des lots d’engraissement, bien gérer
la production et les stocks, assurer la bonne santé des animaux,
assurer l’alimentation et l’abreuvement convenables des animaux,
bien suivre la croissance des animaux, bien faire le suivi de la
carrière des agents, bien déstocker les animaux embouchés pour
la vente, bien préserver l’environnement de l’exploitation, bien
traiter le courrier et l’information, bien assurer le marketing et
le respect des contrats… sont autant de points à aborder dans le
présent module.

POURQUOI LA GESTION DE BANDE D’OVINS D’EMBOUCHE ?

Faire de la gestion, c’est assurer une exploitation judicieuse du


troupeau et cette exploitation permet de :

 planifier et organiser les activités d’embouche pour


répondre à un marché précis (ici la fête de Tabaski) ;

 produire à temps et à moindre coût des moutons


d’embouche de poids et qualité requis ;

Gestion de bande d'ovins d'embouche 3


 respecter la durée de l’embouche qui est un facteur
influençant la rentabilité ;

 atteindre un gain moyen quotidien (GMQ) et une


augmentation du poids vif à la sortie de l’animal
correspondant aux objectifs de l’éleveur;

 faire plusieurs cycles d’embouche (au moins 2) par an


si l’on veut satisfaire d’autres marchés (en dehors
de celui de la Tabaski).

En somme, un cheptel bien géré est un cheptel connu, choyé


et maîtrisé. Dans ce cas, l'élevage aura des résultats techniques
satisfaisants, et sa rentabilité sera maximale.

4 Gestion de bande d'ovins d'embouche


COMMENT ASSURER LA GESTION BANDE
D’OVINS D’EMBOUCHE ?

L’embouche ovine est à but lucratif. Cette vision lucrative de


l’opération doit amener à assurer une gestion efficace et efficience
de l’unité de production en vue de répondre aux différents besoins
du consommateur.

Comment organiser et diriger la ferme d’embouche ?

La ferme d’embouche ovine est une entreprise et donc une unité


de production qui combine les ressources matérielles, humaines
et financières pour produire des ovins de qualité destinés à la
boucherie. La capacité à combiner ces différentes ressources
demande de la part de l’entrepreneur, des fonctions à assumer. Ces
fonctions sont souvent partagées entre lui et les autres membres
de la famille ; parfois avec de la main d’oeuvre recrutée.
Le tableau ci-après présente les fonctions de l’entrepreneur sur
une ferme et le descriptif des tâches à accomplir :

Fonction Description des tâches


Analyse divers scénarios d’exploitation selon la
capacité de production, les marges bénéficiaires
désirées, les contraintes de production, l’effectif,
les ressources et le financement disponibles. Suit
la croissance de l’entreprise par l’augmentation du
nombre d’animaux, l’ajout de nouveaux matériels
et équipements plus performants, les tendances
Organisation
du marché. Suit l’évolution des technologies de
pointe (soins vétérinaires, nouvelles méthodes de
ration, etc). Se tient au courant des développements
en production ovine en participant à des cours de
perfectionnement, en consultant des collègues, des
organismes, des institutions et différentes sources
de documentation spécialisée.

Gestion de bande d'ovins d'embouche 5


Fonction Description des tâches
Compile toutes les données administratives sur
papier ou sur support informatique. Fait le contrôle
financier de l’entreprise par l’établissement de
budgets, en recueillant des données et en tenant à
jour des outils de gestion permettant la préparation
des comptes financiers. Suit les encaissements pour
assurer le payement des frais de main d’œuvre et
Administration
autres dettes. Analyse les rapports financiers, évalue
la situation de l’entreprise et prend les mesures
correctives appropriées, le cas échéant. Prépare
des dossiers, négocie des prêts. Remplit divers
documents officiels et s’assure que l’entreprise
respecte toutes les lois qui la régissent.

Établit une fiche de troupeau. Compile toutes les


données (comme la prise de poids) pour la fiche du
troupeau. Planifie, établit et met en place un dispositif
de gestion des cultures fourragères (plan de rotation
des cultures, choix et variétés de plantes pour foin,
Exploitation superficie pour chaque culture, choix et variétés
de fourrage, etc.). Planifie l’approvisionnement de
certaines ressources en évaluant les besoins, en
négociant avec les fournisseurs et en contrôlant la
qualité et la disponibilité des approvisionnements

Dirige les opérations de production et s’assure


du suivi des fiches du troupeau. Participe aux
travaux de production, notamment à la gestion du
troupeau, aux travaux de nettoyage de la bergerie,
Gestion de la aux soins des animaux, à l’alimentation, etc. Établit
production un programme d’entretien et d’amélioration des
installations et des équipements et coordonne
les travaux. Effectue des travaux d’entretien des
bâtiments, de l’équipement.

6 Gestion de bande d'ovins d'embouche


Fonction Description des tâches
Etablir un organigramme pour la ferme. Délègue
des responsabilités à ses ouvriers s’il y a lieu et peut
les partager avec les autres agents ou partenaires
familiaux. Évalue les besoins en main-d’œuvre,
embauche les travailleurs, établit les critères
Gestion des de rémunération, évalue la progression et le
ressources rendement des travailleurs, planifie les horaires de
humaines travail et règle les problèmes relatifs à la gestion des
ressources humaines. Effectue la supervision directe
de la plupart des employés, enseigne des techniques
de production (soins des animaux, distribution de
l’aliment, etc.), des méthodes de travail et assure le
perfectionnement des ouvriers.

Voit à l’achat de bons sujets pour l’engraissement.


Détermine le meilleur moyen de mise en marché des
produits de l’entreprise (plan de marketing), définit
Marketing et son marché et développe des liens commerciaux
Commercialisation avec un ou plusieurs commerçants ou particuliers
avant l’engraissement, négocie des prix d’achat et de
vente avec les acheteurs, étudie les ententes relatives
à la livraison des produits.

Comment gérer l’achat des ovins d’embouche ?

Deux (02) possibilités s’offrent à l’emboucheur dans l’opération


d’embouche : soit il est naisseur-engraisseur c'est-à-dire que les
ovins à emboucher proviennent de son troupeau reproducteur ;
soit il est engraisseur c'est-à-dire achète les animaux et pratique
la finition des ovins en bergerie. Ce dernier type est le plus réputé
et le plus pratiqué pour la Tabaski.

Un certain nombre de dispositions sont indispensables avant l’achat


des ovins notamment la construction de l’atelier d’embouche (pour
les nouveaux emboucheurs), l’élaboration d’un plan de production
en fonction des objectifs de l’éleveur, la mise en place d’un plan de
Gestion de bande d'ovins d'embouche 7
marketing et de commercialisation, la constitution des stocks ou
réserve alimentaire.

Les critères de choix des ovins d’embouche sont clairement définis


dans le module1 relatif aux généralités sur l’embouche ovine.
Ici, l’attention de l’éleveur est attirée sur le fait que les ovins à
emboucher doivent provenir des élevages sains afin de limiter
les risques de contamination du site d’embouche. Pour cela,
s’approvisionner de préférence sur des fermes d’élevage agréées
ou dans des élevages suivis par un vétérinaire.

Comment constituer des lots d’engraissement ?

L’achat des ovins et leur engraissement pour une période de


Tabaski constitue une bande d’embouche. A l’intérieur d’une
bande peuvent exister des lots d’ovins à emboucher. Les lots se
font par box de 05 à 10 moutons et parfois plus. Avant de démarrer
l’engraissement, il est important de répartir les ovins mâles en
lots homogènes selon la taille, mais surtout selon le poids. Eviter
donc de mélanger les ovins lourds et légers. En effet, la mise en
lots des animaux de poids différents empêche les plus petits de
s’alimenter correctement et donc de croître rapidement. Le tri des
ovins en lots homogènes est aussi un moyen de réduire le coût
de production en évitant le gaspillage d’aliments que provoque la
concurrence entre les animaux.

8 Gestion de bande d'ovins d'embouche


Exemple d'un atelier d'embouche à trois box

Comment gérer les mouvements des ovins ?

Les mouvements des ovins consistent à l’entrée et à la sortie des


animaux ; l’entrée lors de l’approvisionnement des ovins à engraisser,
la sortie au cours des ventes. Pour cela, au plan administratif et
réglementaire, il est important pour l’éleveur de tenir une fiche de
mouvement des animaux. Cette fiche permet de vérifier à l’entrée
comme à la sortie des animaux, la conformité de leur identification
(race, robe, provenance, destination, etc.). Cela participe aussi à une
meilleure connaissance des données de traçabilité des animaux.

Ci-joint, un modèle de fiche :

Gestion de bande d'ovins d'embouche 9


Site d’embouche : Année : Période d’embouche :

FICHE DE SUIVI DE LA RATION DISTRIBUEE


AUX OVINS À L’EMBOUCHE
Caractérisation de l’animal Poids
N° de Poids à Date Date à la Destina-
L’animal Age Race Sexe Robe l’entrée d’entrée de sortie sortie tion/client
kg kg
17 Pie
N°05 Oudah Mâle 25 11/05/14 15/09/14 35,2
mois noire

Les mouvements des ovins entraînent aussi le transport des animaux.


Ce transport doit se faire dans le respect de la réglementation en
vigueur et du bien-être de l’animal. Le véhicule de transport peut
être un vecteur de propagation de maladies ; il convient donc de
respecter les consignes d’hygiène ainsi que des précautions relatives
au transport des animaux. Pour cela :

◆ éviter le stress et limiter les risques de blessures lors du transport


en manipulant les animaux dans le calme ;

◆ ne pas transporter des animaux ayant des blessures graves ou très


affaiblis ;

◆ respecter les densités de chargement imposées par la réglementation


en vigueur ;

◆ observer une certaine souplesse dans la conduite pour éviter des


contractions musculaires permanentes ;

◆ minimiser le nombre d’arrêts au cours du trajet ;

◆ assurer le bâchage du moyen de transport pour éviter les forts


courants d’air ;
10 Gestion de bande d'ovins d'embouche
◆ respecter les règles sanitaires pour la circulation des animaux
(dispositions, certificat ou tout autres documents de circulation) ;
◆ conserver un exemplaire du document de circulation au sein de
l’exploitation ;
◆ couvrir le plancher du véhicule de transport de litière (sciure ou
paille) ;
◆ nettoyer et désinfecter le véhicule après déchargement.

Comment gérer le sanitaire des ovins d’embouche ?

L’état sanitaire des animaux se mesure par le nombre de morts


auquel on ajoute le nombre d’animaux sans valeur économique due
aux différentes affections. Le sanitaire des ovins, comme nous l’avons
vu dans le module consacré à la santé animale, démarre par la prise
en compte des mesures sanitaires de départ et le suivi des soins le
long de la période d’embouche.

Gérer donc le sanitaire consistera ici à parler de la réglementation,


de la traçabilité des évènements sanitaires, de la gestion de la
pharmacie et de la préservation de la santé des animaux en cas de
maladie.

→ Respect de la réglementation

La réglementation sanitaire est assurée par les services vétérinaires.


Le rôle de l’éleveur dans les actions de gestion de la santé des animaux
consiste à :
1 - Observer le troupeau au quotidien pour détecter au plus vite
les animaux au comportement anormal. Pour ce faire, passer
régulièrement dans la bergerie et les pâtures pour repérer les animaux
aux comportements anormaux ; procéder à un examen à distance
puis rapproché de l’animal suspecté d’être malade ; se former afin de
reconnaître les symptômes évocateurs de maladies ;
Gestion de bande d'ovins d'embouche 11
2 - Signaler au vétérinaire tout symptôme anormal constaté afin qu’il
vienne confirmer ou infirmer une suspicion ;

3 - Se faire accompagner par un vétérinaire pour élaborer la prophylaxie


sanitaire selon le rythme réglementaire ;

4 - Respecter les mesures spécifiques à certaines maladies.

→ La traçabilité des événements sanitaires

Elle permet d’assurer un meilleur suivi sanitaire du troupeau en


conservant tous les documents faisant référence aux traitements
collectifs et individuels administrés aux animaux. A cet effet, elle
se fait au moyen d’un carnet sanitaire ou fiche de suivi sanitaire.
Sont souvent inscrits dans ce carnet, le numéro d’identification
des animaux traités individuellement ou en groupe, la nature des
médicaments administrés, la posologie (voie d’administration, dose
et rythme), les dates de début et de fin de traitement.
Ci-joint un modèle de carnet sanitaire :

Site d’embouche : Année : Période d’embouche :


FICHE DE SUIVI SANITAIRE DES OVINS À L’EMBOUCHE
Maladie
Date / Posologie
N° de Traitement ou signes
Période de Responsable et mode de
l’animal appliqué cliniques
traitement traitement
observés
1 comprimé
Tous les
Néant. A titre par animal en
12/05/15 ovins du Bolu 1 Éleveur
préventif per os (par la
cycle
bouche)
5 ml en Injec-
18/06/15 N° 05 Sulfa 33 Diarrhée Vétérinaire tion intra
musculaire

12 Gestion de bande d'ovins d'embouche


Le carnet sanitaire, les ordonnances, les factures des médicaments
vétérinaires, les comptes rendus de visites vétérinaires sont autant de
documents à conserver au sein de l’élevage.

→ La gestion de la pharmacie d’élevage

Conserver et ranger les médicaments dans un lieu et dans des


conditions appropriés (armoire par exemple) garantit la bonne
efficacité des matières actives et permet un gain de temps et d’argent.
Pour cela, il est important de :

◆ définir l’emplacement de la pharmacie c'est-à-dire un endroit


non éloigné du site d’embouche, isolé du sol et de la lumière, sec et
hors de portée des animaux et des personnes non habilitées (enfants,
adultes non avertis) ;

◆ organiser le contenu de la pharmacie : stocker dans la pharmacie


à température ambiante les médicaments et matériels destinés
aux animaux ne nécessitant pas une conservation au froid
(antiparasitaires, seringues et aiguilles propres, thermomètre,
antibiotiques non entamés, produits de nettoyage et de désinfection,
flacons d’antibiotiques et autres préparations entamées…). Stocker
à proximité de la pharmacie, ou du local d’embouche, tous les
instruments utiles à l’embouche ;

◆ gérer le stock de médicaments : vérifier et éliminer régulièrement


(au moins une fois par an) les médicaments périmés ; éliminer
les déchets de soins (aiguilles et autres), etc. .

→ La préservation de la santé du troupeau en cas


de maladie

Les animaux malades ne doivent pas rester au sein du troupeau


pour subir le traitement. L’animal malade doit être donc distingué
et isolé dans un espace prévu à cet effet pour recevoir le traitement
Gestion de bande d'ovins d'embouche 13
conséquent. Ce lieu doit être garni d’une litière adaptée afin
d’assurer le confort et de limiter leur refroidissement (animaux
affaiblis et souvent peu mobiles). Ce lieu doit être aussi conservé
propre pendant toute la durée d’utilisation. Après utilisation, vider le
lieu d’isolement, ou en cas d’impossibilité, recharger abondamment
la litière. Nettoyer le matériel constituant le lieu d’isolement et le
désinfecter en cas de maladie contagieuse. Entre deux utilisations,
tenir ce lieu propre afin de pouvoir l’utiliser rapidement et dans de
bonnes conditions lorsque cela est nécessaire.

Un groupe d’ovins parlant entre eux sur un de leur pair isolé

Comment gérer l’alimentation des ovins d’embouche ?

Il est essentiel de satisfaire les besoins des animaux en leur


distribuant des aliments appétants, de bonne qualité nutritionnelle
et en quantité suffisante.

Les pratiques de gestion ici consistent à la pratique de la ration


14 Gestion de bande d'ovins d'embouche
de transition, à la pratique du rationnement ou du libre- accès, au
suivi de la traçabilité des aliments distribués, au suivi du poids à
l’entrée et à la fin de l’engraissement.

→ Pratique de la ration de transition

Les ovins nouvellement achetés pour l’embouche ont besoin


de recevoir une ration de transition avant de passer au régime
d’engraissement et ce, pour préserver la santé du rumen. Quand
les animaux font la transition entre deux régimes alimentaires,
il faut prévoir de 3 à 7 jours pour remplacer progressivement
l'ancien régime par le nouveau. Ainsi, pendant les deux premiers
jours, il faudra distribuer 25 % du nouveau régime et 75 % de
l'ancien; pendant les deux jours suivants, 50-50 ; pendant les
deux autres jours, 75 % du nouveau régime et 25 % du régime
ancien; puis par la suite 100 % du nouveau régime. Il est important
pour l’entrepreneur de se renseigner à l’achat sur l’ancien régime
alimentaire des animaux.

→ Pratique du rationnement ou du libre accès

Grosso modo, deux méthodes peuvent être appliquées pour


distribuer l’alimentation aux ovins d’embouche. L'une consiste à
laisser l'animal manger à volonté (libre-service ou ad libitum) et
l'autre, à limiter ou rationner la quantité d'aliment à laquelle il peut
accéder.

Le rationnement permet de contrôler les heures d’alimentation et


la quantité d'aliment fourni, et de ce fait réduire les refus d'aliments.
En revanche, il mobilise plus de main-d’oeuvre car l'aliment est
distribué au moins deux fois par jour, et il nécessite une plus
grande longueur de mangeoires pour éviter les bousculades durant
les repas et pour que tous les ovins puissent manger simultanément.

De l’autre côté, les ovins qui sont alimentés en libre-service sont plus

Gestion de bande d'ovins d'embouche 15


susceptibles de se sur-alimenter, de prendre des repas irréguliers.
Pour l'alimentation à volonté, il est nécessaire de prévoir
suffisamment de mangeoire et de s'assurer que les mangeoires ne
sont jamais vides.

→ Suivi de la traçabilité des aliments

L’alimentation représente 70 % du coût de production en embouche


ovine. Pour cela, les quantités d’aliments quotidiennement
consommées par les animaux doivent être transcrites dans des
cahiers conçus à cet effet. Il en est de même des stocks d’aliments
constitués.

Ci-joint, un modèle de fiche de suivi des aliments distribués aux


ovins :
FICHE DE SUIVI DE LA RATION DISTRIBUEE
AUX OVINS À L’EMBOUCHE
Date Box n° 1 Box n° 2 Box n° ……
Quantité Quantité
Quantité Quantité Quantité
Quantité compléments compléments
Jour 1 compléments fourrage fourrage
fourrage alimentaires alimentaires
alimentaires

Jour 2

……

Jour n

Par ailleurs, pour l´approvisionnement en aliment commercial,


l’éleveur dans la mesure du possible a intérêt à faire jouer la
concurrence entre les fournisseurs pour négocier les tarifs, tout en
restant très vigilant sur la valeur nutritive des aliments proposés car
16 Gestion de bande d'ovins d'embouche
il est très facile de trouver un aliment moins cher mais moins bon.
Pour réduire le prix d’achat des aliments concentrés, il est utile de
commander de grandes quantités. Cependant, cela suppose que
l’engraisseur dispose d´une capacité de stockage suffisante ou de
faire des commandes groupées pour plusieurs éleveurs (cas des
groupements d’éleveurs).

→ Suivi pondéral des ovins en embouche

Le principal facteur de réussite dans l’engraissement économique


est le gain de poids journalier des animaux. Ainsi, pour apprécier
les performances des ovins à l’embouche vis-à-vis de la ration
alimentaire à eux distribués, il est important de procéder à des
pesées régulières (hebdomadaires par exemple) des animaux.
Ces pesées doivent se faire tôt le matin avant la distribution de
l’aliment. Elles consistent à contenir l’animal, à charger la balance,
à lire la masse et à la transcrire sur la fiche de suivi pondéral. Une
comparaison de ces données avec les performances souhaitées
doit se faire régulièrement par l’éleveur.

Ci-joint un modèle d’outil de suivi pondéral des ovins en


embouche.
Site d’embouche : Année : Période d’embouche :
FICHE DE SUIVI PONDÉRAL DES OVINS À L’EMBOUCHE

Total Gain Moyen Quotidien hebdomadaire (g)


N° de Poids à Poids à la
l’animal l’entrée (kg) sortie (kg)
S1 S2 S3 S4 S5 S6 …. S12

N°05 25 735 739 744 … …. … … … 34,8

Gestion de bande d'ovins d'embouche 17


Par ailleurs, le poids à l’entrée et le poids à la sortie sont des critères
de performances pour la commercialisation. Le poids d’entrée à
l’engraissement dépend de l’objectif de l’éleveur. Le poids à la fin
de l’engraissement ou à l’abattage dépend des préférences et de la
bourse de la clientèle à laquelle l’animal est destiné. Ainsi donc,
pour la gestion moderne des élevages, l’enregistrement des poids
vifs des ovins à la mise en lot et le jour du tri pour la vente doivent
être une habitude.
Comment gérer l’atelier d’embouche des ovins ?

Dans l’atelier d’embouche, les pratiques de gestion consistent


à observer un ensemble de mesures sanitaires rigoureuses
(nettoyage, désinfection, vide sanitaire), soit avant l’introduction
d’une nouvelle bande ou après le départ d’une bande.
Beaucoup d’informations sont développées dans le module 2
consacré à l’atelier d’embouche. Ici, l’attention de l’emboucheur
est attirée sur certaines pratiques de gestion notamment :
◆ l’assurance que les aménagements et équipements de la bergerie
ne soient pas sources de blessures pour les animaux ;
◆ la bonne hygiène au niveau du couchage des animaux et un bon
renouvellement de l’air dans la bergerie pour limiter les risques
d’infection des animaux ;
◆ le contrôle de la prolifération des nuisibles pour limiter les
risques sanitaires ;
◆ la mise en place des mesures de biosécurité (pédiluve, interdiction
stricte de l’accès des personnes, etc.) ;
◆ la réalisation d’un vide sanitaire de la bergerie d’au moins 30 jours
entre deux bandes de mouton d’embouche. Il vise non seulement
à assécher et à aérer le local, mais aussi à assurer le tarissement des
sources microbiennes. Des substances désinfectantes comme l’eau
de javel, le crésyl, le Virkon, le Virunet, etc peuvent être utilisées.
18 Gestion de bande d'ovins d'embouche
Comment préserver l’environnement de l’exploitation ?

La propreté et la tenue des abords de l’exploitation participent


largement à l’image du métier d’éleveur et de la filière ovine. Cette
dernière doit également s’investir dans des pratiques respectueuses
de l’environnement. A cet effet, les bonnes pratiques de gestion
consistent à :
◆ maintenir les abords de la bergerie propres et stabilisés ;
◆ recueillir les déchets de l’élevage dans des fosses fumières ;
◆ détruire les cadavres d’animaux dans un lieu dédié et inaccessible
aux animaux ;
◆ stocker les déchets (emballages, bidons, produits de traitement,…)
de façon à ce qu’ils ne soient pas accessibles aux animaux
et qu’ils ne polluent pas l’environnement de l’exploitation ;
◆ ne pas brûler les emballages et bidons vides ;
◆ valoriser les déchets organiques dans les autres unités de
production de l’exploitation.

Gestion de bande d'ovins d'embouche 19


Comment déstocker les ovins d’embouche ?

Le déstockage des ovins embouchés est fonction du marché


d’écoulement. L’idéal pour l’emboucheur est de négocier ce marché
avant la fin de l’embouche auprès des particuliers, des commerçants,
des intermédiaires.

Le déstockage peut se faire de plusieurs manières :

◆ en gros, c'est-à-dire la bande entière est cédée ;

◆ en demi-gros, c'est-à-dire en lots d’animaux. Ici, les lots sont


souvent constitués en fonction du poids des animaux ;

◆ en détail, c'est-à-dire la vente par tête d’animaux souvent à des


particuliers.

Dans tous les cas, l’éleveur a intérêt à déstocker ses animaux dans un
délai raisonnable (15 jours au maximum) afin d’éviter les surcoûts
liés à l’alimentation, aux soins sanitaires, etc.

Le déstockage pour la vente doit se faire au kg de poids vif. La vente


est faite à la ferme et en cas de déplacement vers un marché, utiliser
de préférence un moyen de transport.

20 Gestion de bande d'ovins d'embouche


AVEC QUI ASSURER LA GESTION DE BANDE
D’OVINS D’EMBOUCHE ?

La gestion du cheptel est le rôle de l’éleveur. Il peut déléguer une


partie de ses fonctions aux autres ouvriers (gestion de la production
par exemple). Il fait appel au vétérinaire de sa localité au besoin.

QUOI EVITER ET QUE GAGNE-T-ON DANS


LA GESTION DE BANDE D’OVINS D’EMBOUCHE ?

En gestion du cheptel, il est important d’éviter d’acheter pour


l’embouche des moutons d’âge ou de race différente pour des
raisons de performance attendue. Aussi, éviter de dépasser la
durée de l’embouche prescrite, car l'allongement de la période
d'embouche augmente les quantités d'aliments consommées et
joue négativement sur le rendement économique.

Par ailleurs, l’emboucheur doit veiller à assurer pleinement les


différentes fonctions de gestion notamment de suivi sanitaire et
alimentaire, de contrôle de performance des animaux, de tenue des
outils de gestion. Ainsi, il gagnerait en livrant des animaux sains,
bien conformés (augmentation du poids vif à la sortie) sur le marché
de Tabaski. En conséquence, il augmenterait sa marche bénéficiaire
de l’opération, seul gage pour une augmentation de ses revenus.

Gestion de bande d'ovins d'embouche 21


QU’AVONS-NOUS RETENU DE CE MODULE
DE GESTION DE BANDE D’OVINS D’EMBOUCHE ?

Evaluons nos connaissances et pratiques sur cette thématique. Pour


cela, répondons aux questions suivantes tout en recherchant pour
les questions fermées, les éléments de justifications possibles :

Questions Réponses
En quoi consiste la gestion du cheptel
ovin d’embouche ?
Six fonctions de gestion sont décrites
dans le document. En quoi consiste celle
administrative ?
Que doit faire l’éleveur après l’achat des
animaux à engraisser pour mieux gérer le
sanitaire des ovins ?
Comment préserver la santé du troupeau
en cas de maladie ?
Comment assurer la ration de transition
aux ovins nouvellement achetés pour
l’embouche ?
Comment préserve-t-on l’environnement
de l’exploitation des ovins d’embouche ?
Comment faire le contrôle de
performance des ovins d’embouche ?
Cite deux (02) outils de gestion du
cheptel et en quoi consistent-t-ils ?

22 Gestion de bande d'ovins d'embouche


QUE RETENIR DE CE MODULE DE SANTÉ
ANIMALE DES OVINS D’EMBOUCHE ?

L’embouche ovine est une activité lucrative. De ce fait,


l’emboucheur, pour espérer des marges bénéficiaires de son
opération, doit assurer des fonctions de gestion qui consistent
à planifier, organiser, administrer, suivre, évaluer, contrôler,
etc. Ces différentes fonctions entraînent des tâches à accomplir
afin de mieux assurer l’alimentation, la santé, les mouvements
d’animaux, préserver l’environnement de l’exploitation, etc.

La bonne gestion de la bande de mouton de tabaski dépend des


principes suivants :

une bonne connaissance des pratiques de conduite (sanitaire,


alimentaire) d’une opération d’embouche par l’éleveur ;

une bonne connaissance des différentes fonctions et tâches qui


sont dévolues dans la pratique de l’embouche ;

une bonne connaissance des différents acteurs mobilisables


pour l’opération ainsi que les tâches spécifiques à leur assigner
dans l’opération ;

 une bonne maîtrise des différents outils de gestion à mettre en


place pour la conduite de l’opération ;

une bonne maîtrise de l’environnement commercial des


moutons d’embouche.

Gestion de bande d'ovins d'embouche 23


24 Gestion de bande d'ovins d'embouche