Sie sind auf Seite 1von 27

Stripping

Migration de la bulle à volume constant.

• Lors d’une venue, le puits est fermé et une


fois les pressions stabilisées, la bulle d’un
volume connu est à la pression de gisement.
• En utilisant la loi de Mariotte : P1V1=P2V2,
il est facile de voir que si on laisse le puits
fermé, la bulle migrera à volume et donc
pression constante.
• Si nous laissons migrer la bulle sans rien
faire, toutes les pressions dans le puits
augmentent de la même valeur.
• Il va donc falloir purger régulièrement afin
de maintenir une pression de fond
constante.
• C’est le principe de la volumetric method.
La purge volumétrique
• Cette méthode de contrôle consiste en une
purge de boue régulière afin de contrer
l’augmentation de pression due à la migration
du gaz lorsque le puits est fermé et ainsi
travailler à pression de fond constante :

Pf=Pg+S

• On utilise cette méthode lorsque l’effluent est


un fluide compressible susceptible de migrer,
lorsque l’outil est loin du fond ou au fond sans
lecture de Pt1 (garniture bouchée).
Principe

• Ayant Pa1, il faut fixer une sécurité S et un


palier de travail ∆P.
• Calculez ensuite la hauteur de boue
correspondant à ce palier ∆P.
• Calculer le volume de boue correspondant à
cette hauteur dans l’espace annulaire le plus
faible : trou / masse-tiges.
• On laisse monter Pa à Pa1+∆P+S.
• On purge à la duse le volume correspondant
à ∆P en maintenant Pa constante.
• Le temps de purge dépend du palier de
travail ∆P choisi et de la vitesse de
migration de la bulle.
• Une fois le volume purgé, on laisse à
nouveau monter la pression de ∆P et l’on
répète l’opération jusqu’à ce que le gaz
arrive sous le BOP.
Évolution de la pression annulaire et de la pression de fond
• Le stripping est simplement
l’adaptation de la méthode
volumétrique à la descente ou la
remontée des tiges dans le puits
fermé.
Théorie

• La venue détectée, le puits est fermé après


avoir installé la Kelly valve et la Gray valve.
Pa1 est enregistrée. Le gain est relevé.
• Comme pour la purge volumétrique, il faut
choisir une sécurité S et un palier de travail
∆P.
• On calcule la hauteur h puis le volume V de
boue correspondant à ce palier de travail.

∆P × 10.2
h=
d

V = h × Capacité .Trou / DC
• Il faut ensuite prévoir une sécurité
supplémentaire Sdc pour compenser la perte
de pression hydrostatique dans l’espace
annulaire lorsque les DC entrerons dans la
bulle de gaz.
 Gain Gain  d − dgaz

Sdc =  −  ×
 Capacité .trou − Capacité .DC Capacité .trou  10 .2

• Pour ce qui est de la densité du gaz dgaz,


nous ferons une approximation en se
référant à l’abaque suivant.
Densité du gaz en fonction de la pression et de la température.
Pratique
• Une fois le puits fermé, durant les préparatifs pour
le stripping, on laisse monter la pression annulaire
Pa à :

Pa2=Pa1+S+Sdc+∆P

• Si, durant la préparation, la pression annulaire


dépasse cette valeur, on appliquera alors la purge
volumétrique décrite plus haut sans laisser
augmenter les pressions de façon inconsidérée.
• Les équipes se composent comme suit :

– Le chef de poste et l’équipe de forage en charge


de la descente des tiges et du réglage de la
pression annulaire.
– Une équipe responsable du trip tank et du
stripping tank.
– Une équipe responsable de la manipulation de
la duse et des purges.
– Une équipe supervisant les opérations et
donnant les instructions.
L’équipe de forage
• Avec le chef de poste, elle sera responsable
du bon déroulement des opérations lors de
la descente des tiges, ainsi que du réglage
des pressions de fermeture annulaire et
mâchoires (cas particulier du stripping ram
to ram ou annular to ram).
• Elle signale tout problème aux superviseurs.
L’équipe trip et stripping tank

• Elle devra d’une part, surveiller précisément


le niveau du trip tank et d’autre part, purger
pour chaque stand descendu le volume
extérieur du stand Vdp dans le stripping
tank.
• Elle devra effectuer ce travail le plus
sérieusement possible car d’elle dépend
toute la réussite de l’opération.
L’équipe à la duse

• Elle doit purger la pression dans le puits


lors de la descente des tiges en maintenant
la pression annulaire constante.
• Régulièrement, cette pression devra être
augmentée de la valeur du palier de travail
∆P choisi comme nous allons le voir.
L’équipe de supervision

• Elle est en charge de tous les préparatifs, de


la répartition des rôles, de tous les calculs,
donne les consignes à chaque équipe et
s’assure que tout se déroule correctement.
• Elle prend les décisions et s’adapte en cas
d’imprévu.
Déroulement des opérations.
• Pa a atteint le premier palier :
Pa2=Pa1+S+Sdc+∆P
• Le chef de poste commence à descendre les tiges
dans le puits en remplissant chaque stand. En
même temps l’équipe « duse » purge afin de
maintenir cette pression annulaire constante.
NB : si l’on décide de commencer la descente avant
que Pa n’ait atteint le premier palier, on laisse monter
la pression jusqu’à Pa1+S+Sdc+∆P avant de
commencer à purger.
• Le volume purgé pour maintenir Pa
constante doit correspondre au volume
extérieur du stand Vdp plus un petit volume
supplémentaire ∆v dû à la migration et donc
à l’expansion de la « bulle » de gaz.
• On purge Vdp dans le stripping tank, ainsi il
ne reste plus dans le trip tank que ∆v.
• On continue ainsi jusqu’à ce que l’on ait
récupéré dans le trip tank le volume V
calculé correspondant au palier de travail
∆P choisi :
V = Σ∆ v
• C’est bien entendu l’équipe au trip tank qui
préviendra les superviseurs lorsque l’on
aura récupéré ce volume V.
• A ce moment là, il suffira de passer au
palier suivant, c’est à dire de laisser
augmenter la pression annulaire de ∆P et de
maintenir cette pression constante :

Pa3=Pa1+S+Sdc+∆P+∆P
Pa3=Pa2+∆P
• On continue l’opération en maintenant cette
fois Pa3 constante jusqu’à ce que l’on ait à
nouveau récupéré V et l’on passe au palier
suivant en augmentant Pa3 de ∆P :
Pa4=Pa3+∆P
• On suit cette procédure jusqu’à ce que
l’outil soit au fond ou que le gaz arrive en
surface et à ce moment, on entame
l’évacuation du gaz avec une circulation
classique.