Sie sind auf Seite 1von 1

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 11
SOINS PSYCHIATRIQUES SANS CONSENTEMENT
- Principes de la loi de juillet 2011 : argumenter les indications, les modalités d'application et les conséquences de ces procédures.
- Hospitalisation par ordonnance de placement provisoire : indications, les modalités d'application et les conséquences de ces procédures (item 55)
Zéros 1. Définitions :
ADT - Hospitalisation sous contrainte : délivrance de soins et surveillance hospitalière indispensables
- Patients dont l’état mental ne lui permet pas d’accepter ces soins
- Article L3212.1 du - Loi du 27 juin 1990 modifiée le 5 juillet 2011 relative aux droits et protections des personnes
code de la santé
publique 2. Admission en soins psychiatriques à la demande d’un tiers :
- 3 pièces : - Malade non consentant aux soins du fait de ses troubles mentaux
Indications - ET l’état mental de la personne impose des soins immédiats assortis d’une
o Demande surveillance constante en milieu hospitalier
d’admission du - Demande manuscrite d’un tiers :
tiers o Nom, prénom et âge du tiers
o 2 certificats o Profession, domicile du tiers et du patient
médicaux (dont 1 o Nature de la relation entre le tiers et le patient
fait par un o Numéro de carte d’identité du tiers et du patient
médecin - 2 certificats médicaux circonstanciés et horodatés :
n’appartenant pas o Datant de moins de 15 jours
à l’établissement Modalités o Rédaction par 2 médecins thésés inscrits à l’ordre
d’accueil o Au moins 1 par un médecin n’exerçant pas dans l’établissement d’accueil
- Durant o Les médecins ne peuvent pas être parents jusqu’au 4ème degré entre eux,
l’hospitalisation : avec le patient, le tiers ou le directeur de l’établissement
certificats des 24h, de - Les certificats doivent :
72h, de huitaine o Décrire les troubles mentaux
quinzaine puis o Attester de l’impossibilité du consentement et de la nécessite de soins immédiats
mensuels o Se terminer par « en application de l’article L3212.1 du CSP »
Mesure - ADTU : 1 seul certificat suffit avec mention de l’article L3212.3
ADRE d’urgence - MAIS les premiers certificats établis après l’admission (24h et 72h) devront
- Article L3213.1 du émaner de deux psychiatres distincts
code de la santé - Période d’observation de 72h
publique Observation Examen somatique dans les 24h
Certificat médical dans les 24h et dans les 72h
- 2 pièces : A 72h et au vu des certificats, le directeur de l’établissement prononce l’ADT
o 1 certificat - Certificats : Des 24h établi par un médecin différent des deux premiers
médical d’un De 72h
médecin Maintien De huitaine : 6ème, 7ème ou 8ème jour
n’appartenant pas - Avis conjoint de 2 psychiatres avant le 15ème jour
à l’établissement - Avis du juge des libertés et de la détention à J15
d’accueil - Puis : certificats mensuels ; avis conjoint de deux psychiatres au 6ème mois
o Arrêté préfectoral - Certificat attestant que l’ADT n’est plus nécessaire
- Si danger imminent : - Non-renouvellement des certificats
Levée
un simple avis médical - Demande de levée d’ADT du tiers
suffit ; le préfet doit - Décision du juge des libertés et de la détention (JLD)
statuer dans les 48h
3. Admission en soins psychiatriques à la demande d’un représentant de l’Etat (ADRE):
Indications - Etat nécessitant des soins immédiats et une surveillance hospitalière
Tiers : - ET patient compromettant l’ordre public ou la sûreté des personnes
- Certificat médical circonstancié : cf. ADT
- Un membre de la o Se terminant par « en application de l’article L3213.1 du CSP »
famille du malade Modalités - Au vu de ce certificat, le préfet prononce les SPDRE par arrêté préfectoral
- Une personne - L’arrêté est valable 72h
justifiant de - Dans les 72h : décision de prolonger les soins pour 1, 3 ou 6 mois
l’existence de Mesure - ADRE urgence : simple avis médical suffit
relations avec le d’urgence - Le maire peut prononcer les ADRE : mesure valable 48h
malade antérieures Observation - Idem ADT
à la demande de Maintien - Idem ADT
soins et lui donnant - Décision préfectorale sur la base d’un certificat médical
qualité pour agir Levée - Décision du président du juge des libertés et de la détention
dans l’intérêt de - Décision de 2 experts psychiatres extérieurs à l’établissement choisis par le RE
celui-ci à l’exception
des personnels 4. Admission en soins psychiatriques en cas de péril imminent (API) :
soignants qui Indications - Impossibilité d’obtenir une demande de soins par un tiers
exercent dans - Existence d’un péril imminent pour la santé de la personne à la date d’admission
l’établissement Certificat - Article L3212.1 du CSP
d’accueil - Même procédure que les SPDT en urgence sans le tiers
Maintien - Obligation pour le directeur d’établissement d’informer dans les 24 heures la famille