Sie sind auf Seite 1von 6

Les Plans d’Aménagement Urbains

P.AU
1°/ DEFINTIONS ET INTERETS :

Le plan d’aménagement urbain est un plan destiné à régler l’affectation et


l’occupation des sols, dans le but d’assurer aux habitants les meilleures
conditions de vie. Il peut se définir comme étant un instrument de planification
urbaine, un document d’urbanisme qui réglemente les droits d’utilisation des sols
de la zone considérée.

Sur le plan des dispositions réglementaires, le PAU se définit comme:

• Un document d’orientation pour permettre à la collectivité publique locale


concernée de mener une politique locale cohérente en matière urbaine et
foncière. Il constitue donc un cadre de référence pour la mise en oeuvre des
choix.
• Un instrument de gestion urbaine destiné à planifier le développement des
agglomérations. Il représente pour les collectivités publiques locales un outil
destiné â réglementer l’usage des sols dans les zones qu’il recouvre.
Il détermine l’affectation des sols par zone, les conditions d’utilisation et
d’occupation de chaque parcelle, ainsi que les garanties et les obligations des
propriétaires fonciers.
• Un document juridique opposable aux tiers. Un document d’urbanisme est
opposable aux tiers lorsque ses dispositions s’imposent à toute personne, publique
ou privée, morale ou physique, qui envisage de réaliser opération de nature â
modifier l’occupation du sol (construction, démolition, lotissement, aménagement,
coupe d’arbres, etc).
Les P.A.U. fixent notamment les règles et servitudes d'utilisation des sols et
déterminent :
- Les zones agricoles et naturelles, des zones ayant des spécificités (littoral).
- Les emplacements réservés aux équipements d'utilité publique aux espaces
verts conformément à la grille d'équipement.
- Les règles d'urbanisme relatives au droit d'implantation des constructions et à
leur nature.

Le PAU permet ainsi à la collectivité publique locale concernée de:


– Donner, différer ou refuser son approbation aux lotissements ou au
morcellement des propriétés.
– Délivrer, différer ou rejeter les demandes d’autorisation de bâtir.
– D’implanter les infrastructures et équipements divers.
2°/ ARTICULATION AVEC LES AUTRES INSTRUMENTS DE
PLANIFICATION SPATIALE:

Les normes supérieures qui s’imposent aux PAU sont :

• respecter les dispositions législatives instituant les servitudes d’utilité


publique affectant l’utilisation du sol,

• observer les orientations figurant dans les schémas directeurs


d’aménagement.

La procédure du plan d’aménagement urbain repose sur l’idée que


chaque échelon de planification urbaine doit s’inscrire dans un cadre
plus général préalablement établi et indiscutable par principe.

Le schéma suivant illustre l’articulation du PAU avec les autres instruments de


planification de l’espace. Les normes inférieures seront explicitées dans la suite de
ce cours:
3°/ CHAMPS D’APPLICATION DES PAU:

Les zones requérant l’établissement d’un plan d’aménagement urbain peuvent se situer
(totalement ou partiellement) soit à l’intérieur d’un périmètre communal, soit en dehors.

A — zones situées à l’intérieur d’un périmètre communal: Les zones


requérant l’établissement d’un plan d’aménagement urbain peuvent
concerner l’ensemble d’un périmètre communal ou une partie:
zone urbanisée d’une ville, périphérie d’une ville à forte pression urbaine,
quartier devant recevoir un projet urbain...

B — zones situées en dehors d’un périmètre communal : Les


agglomérations situées dans un territoire non érigé en commune peuvent
aussi être dotées d’un PAU.

• Dans de nombreuses communes, le PAU ne recouvre pas la totalité du


périmètre communal. Seules les zones urbanisées sont couvertes (ex: villes
du Gouvernorat de Monastir, de l’île de Djerba..). Au contraire, certains
PAU recouvrent des zones beaucoup plus larges que les périmètres
communaux. (ex : ville de Ben Guerdane..).