Sie sind auf Seite 1von 5

Buzz politique :

Les personnalités politiques qui


font l’actualité sur la blogosphère

LH2 – nouvelObs.com
3 novembre 2010

Semaine du 27 octobre au 2
novembre
www.lh2.fr
Méthodologie
■ Ce baromètre mesure, parmi les 100 blogs les plus influents* parlant de sujets
politiques, le nombre de citations des personnalités politiques nationales, afin d’identifier
de qui on parle dans ces blogs et dans quelles proportions. Il s’agit d’un baromètre de
suivi du bruit en ligne et non d’un baromètre de popularité des personnalités.

■ Méthodologie : Ces 100 blogs sont indexés et analysés grâce au logiciel dédié Ami
Opinion Tracker.

■ Il s’agit, sur l’ensemble des billets postés sur une semaine de temps, de réaliser une
indexation et un comptage exhaustif des personnalités politiques, afin de mesurer les
réactions du web à l’égard de ces personnalités.

■ Semaine analysée : du mercredi 27 octobre au mardi 2 novembre 2010 (263 posts).


Comparaison réalisée avec les résultats collectés du mercredi 20 au mardi 26 octobre
2010 (273 posts).

 Ces données correspondent au nombre de citations de chacune des personnalités


constatées sur les blogs. Elles ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou
négative, des posts.

2
* Classement réalisé par Wikio
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Les personnalités qui ont fait le buzz politique cette semaine

Semaine du mercredi 27 octobre au mardi 2 novembre 2010


Pourcentage de posts sur le nombre de posts total* Nb moy. de
Du 20 au 26 Du 27 octobre citations
octobre au 2 novembre
De qui a-t-on parlé cette semaine sur les blogs par post
politiques ?
273 263
Nombre de posts

N ico las Sar ko z y 18 % Nicolas Sarkozy 17% 18% 2,1

1 F r anço is F illo n 5% François Fillon 4% 5% 14 posts 1,6


Jean- Luc M élencho n 5% Jean-Luc Mélenchon 7% 5% 13 posts 2,9
Er ic W o er t h 5% Eric Woerth 10% 5% 13 posts 2,6

M ar t ine A ub r y 4% Martine Aubry 5% 4% 1,7

2 Jean- Lo uis B o r lo o 4% Jean-Louis Borloo 4% = 4% 4,0

Ség o lène R o yal 3% Ségolène Royal 4% 3% 1,6


3% Michèle Alliot-Marie 1% 3% 2,2
3
M ichèle A llio t - M ar ie
- ex aequo F r anço is B ayr o u 3% François Bayrou 2% 3% 1,1
Jacq ues C hir ac 3% Jacques Chirac 2% 3% 1,1
C hr ist ine Lag ar d e 2% Christine Lagarde 3% 2% 1,0
B er t r and D elano ë 2% Bertrand Delanoë 1% 2% 1,3
R achid a D at i 2% Rachida Dati 1% 2% 1,7
R ama Y ad e 2% Rama Yade 1% 2% 4,4
D o miniq ue St r auss- Kahn 2% Dominique Strauss-Kahn 2% = 2% 3,4

Ces citations de chacune des personnalités constatées sur les


blogs ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou

3
négative, des posts (cf. verbatim détaillés)
* Classement réalisé parmi les 100 blogs les plus influents (Wikio).
Total supérieur à 100% : Plusieurs personnalités peuvent être citées dans un même post.
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Buzz des personnalités - Détails
Semaine du 27 octobre au 2 novembre 2010 Le nuage de tags des expressions les plus répétées sur les blogs politiques

1 Affaire Bettencourt Assemblée nationale


Bouclier fiscal Politique française
2 Premier ministre Réforme des
3 - ex aequo
retraites Sécurité sociale Election présidentielle

La semaine des bloggeurs politiques en résumé

Ces 7 derniers jours, 263 billets ont été publiés sur les blogs politiques français, soit presque autant que la semaine dernière.

Alors que le Parlement a définitivement adopté mercredi dernier le projet de loi sur la réforme des retraites, le sujet constitue toujours le premier évoqué
sur la toile, positionnant ainsi les principaux protagonistes, Nicolas Sarkozy (1er), François Fillon (2ème) et Eric Woerth (3ème) en première ligne du
classement du buzz politique.
La baisse de la cote de popularité du chef de l’Etat est particulièrement commentée et s’explique selon les bloggeurs par son passage en force sur le
dossier sensible qu’est la réforme des retraites, et plus globalement par son comportement dictatorial. Les révélations du Canard Enchainé selon
lesquelles Nicolas Sarkozy superviserait en personne le travail de certains journalistes a suscité de nombreuses réactions, tout comme la vague de vols
d'ordinateurs qui, tous, justement, touchaient des journalistes en charge de l'affaire Bettencourt-Woerth-Sarkozy.

Tandis que "la crise du carburant" risque d’écorner son image, les internautes ne cessent de parler de Jean-Louis Borloo (6ème), numéro deux du
gouvernement et surtout favori des observateurs politiques pour remplacer François Fillon à Matignon : une décision qui de toute façon reviendra à
Nicolas Sarkozy lors du prochain remaniement ministériel. Dans un contexte tendu, les bloggeurs ne sont pas passés à côté de l’échange d'amabilités
rendu public par le Journal du Dimanche, qui a eu lieu entre l’actuel Premier Ministre et le Ministre de l’Ecologie suite à la mauvaise gestion de la pénurie
de carburant.

Jean-Luc Mélenchon reste 3ème en raison de ses fréquentes attaques contre divers journalistes et est accusé par les internautes de mener une stratégie
ayant pour seul objectif d’émerger médiatiquement.
Le Parti Socialiste, à travers Martine Aubry (5ème) et Ségolène Royal (6ème), reste quant à lui critique vis-à-vis de la réforme des retraites, bien que jugé peu
crédible par les bloggeurs, surtout après la publication par l’Insee de chiffres quelque peu inquiétants en matière de démographie (en 2060, une personne
sur trois aurait plus de 60 ans en France et le nombre de centenaires pourrait atteindre 200 000), faisant de l’âge de 60 ans une date butoir difficile pour
partir à la retraite. 4
Entrent dans le Top15 : Michèle Alliot-Marie, Jacques Chirac, Bertrand Delanoë, Rachida Dati, Rama Yade, Dominique Strauss-Kahn
Sortent du Top15 : Brice Hortefeux, Jean Christophe Cambadélis, Benoît Hamon, Benjamin Lancar, Jean Sarkozy, François Hollande
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Sélection de verbatim

Extraits
« Pas un cambriolage, pas deux, mais trois : sur une période de deux semaines, les rédactions de Mediapart, du Monde et du Point ont été visitées
par de mystérieux voleurs et les ordinateurs de journalistes travaillant sur le dossier Bettencourt dérobés. Rappelons qu’il s’agit d’une affaire d’État : le
ministre Eric Woerth est lourdement soupçonné de « trafic d’influence par une personne investie d’un mandat électif » et de « financement illicite de
parti politique ou de campagne électorale », au bénéfice du président de la République en exercice, Nicolas Sarkozy, dont l’élection s’en trouverait
invalidée si les faits étaient avérés. Et c’est dans ce contexte tout sauf anecdotique que ces mystérieux vols surviennent : largement de quoi se poser
des questions, donc ! » (Plume de Presse)
« Entre burqa, identité nationale, roms, délinquance et menaces terroristes maintenant, tout est bon pour noyauter les institutions et faire oublier la
corruption qui gangrène l'équipe qui gouverne le pays. Impuissant, le peuple subit l'influence des puissants médias, distillant les sujets non pas en
fonction d'une éthique, mais dans l'intérêt d'une oligarchie à laquelle ils sont soumis. Pour installer définitivement un système préfasciste avec la peur
comme vecteur. J'exagère ? Tout est en place. Ouvrez les yeux, citoyens, car bientôt, si cela continue, il sera trop tard, y compris pour pleurer. Sarko
a utilisé et utilise la démocratie pour assouvir un besoin maladif. Comme l'ont toujours fait les fascistes, qu'ils soient rouge ou brun. Le mot vous
semble fort ? Pas à moi. C'est ainsi que le fascisme a historiquement fonctionné. Aucune raison que cela change. La bonne vieille recette : on utilise
l'outil démocratique, on met l'accent sur ses « faiblesses », on profite de la crise, on installe la peur, on confisque la justice, et on égorge tout un
peuple en instaurant un système totalitaire qui peut durer longtemps. » (Ruminances)
« Cette contre-réforme est un déni de démocratie. On ne peut pas longtemps gouverner contre un peuple et Sarkozy le petit est et deviendra de plus
en plus inaudible à chaque intervention, comme d’ailleurs tous les Woerth, Hortefeux ou Fillon. Borloo a dit qu’il fallait renouer le dialogue social, là
il nous prend vraiment pour des blaireaux. Quand un agresseur vous frappe, j’ai plutôt tendance à le mettre hors d’état de nuire avant d’entamer une
discussion. Il faut entamer une guérilla sociale longue et pacifique (si possible). » (Sarkofrance)
« Pour réussir en politique, il faut exister médiatiquement. Et c'est très précisément ce qu'à compris le leader de l'extrême gauche. Tout a commencé
lors d'une banale rencontre avec un étudiant en journaliste de Science-Po. Mélenchon perd son calme, insulte gratuitement le jeune homme et tout
ce qu'il représente. Les images font le tour du web et arrivent dans les grands médias. Mélenchon, qui est alors en vacances, réalise que le tourbillon
médiatique est énorme. Il écourte ses congés pour venir s'expliquer sur les plus grands plateaux de télévision. Bingo ! C'est le jackpot médiatique !
D'aucuns auraient pu passer à autre chose et ignorer les ressorts de cette gloire éphémère. Mélenchon comprend intelligemment qu'il peut en tirer
partie à son profit. Du coup, à l'instar d'un Le Pen qui a organisé sciemment sa présence dans les médias à coup d'outrances sur les fours
crématoires, Mélenchon travaille à construire l'image du chevalier blanc dénonçant une presse pourrie. Et les attaques contre Pujadas fonctionnent
remarquablement du point de vue médiatique. » (Cginisty pour Le Post)
« Parmi les candidats possibles du PS pour 2012, on note d’ailleurs des différences de positionnement : Dominique Strauss-Kahn ne fait pas de la
retraite à 60 ans un dogme, Martine Aubry insiste sur le fait que la durée de cotisation devra augmenter. En réalité, seule l’aile gauche du Parti
socialiste est réellement engagée dans la bataille des 60 ans. » C’est exactement ça. Hormis l’aile gauche des très estimables Gérard Filoche ou
Marie-Noëlle Lienemann – et même Benoît Hamon, quand il n’est pas trop corseté par son rôle de porte-parole -, soit un poids d’environ 20% (score 5
que récoltent régulièrement les motions de la gauche du PS aux congrès du parti), le reste des « socialistes » – Ségolène Royal incluse, qui veut
augmenter la durée de cotisation ! – joue une nouvelle fois le rôle des sociaux-traîtres. » (Plume de presse)