Sie sind auf Seite 1von 7

Chaîne d’énergie : fonction alimenter

I. L’énergie pneumatique:
L’énergie pneumatique résulte de la compression de l’air. Elle est assurée par un compresseur, animé par un
moteur électrique. Un réservoir permet de stocker l’air sous pression et évite le fonctionnement continu du
moteur. De ce réservoir partent les canalisations pour la distribution.

II. Avantages et inconvénients de l’air comprimé :


 Avantages : il se transporte facilement. Il est propre et ses composants sont peu coûteux.

 Inconvénients : cette source d’énergie nécessite un excellent conditionnement (filtration). Aucune


impureté ne doit pénétrer dans le système. Les forces développées restent faible.
III. Production d’énergie pneumatique :
La production d’énergie pneumatique se fait à l’aide de l’installation suivante :

Compresseur : il a pour rôle d’augmenter la pression de l’air.


Réservoir : le réservoir permet d’atténuer les variations de pression jusqu’à les rendre négligeable et évite le
fonctionnement continu du moteur.
Les canalisations : servent à distribuer l’énergie pneumatique vers les actionneurs, ces canalisations ont une
légère pente.
Purge : son rôle est de supprimer les impuretés et les eaux stagnantes.

 Les éléments de sécurité :

Soupape de sûreté : ou soupape de sécurité, est un dispositif de protection contre les surpressions.
Manomètre : instrument de mesurer la pression
Pressostat : un dispositif qui détecte le dépassement d’une valeur prédéterminée de la pression.

IV.Conditionnement de l’air :
 Unité FRL :
Avant d’utiliser l’air, il faut le filtrer, l’assécher, le graisser et réguler sa pression. Ainsi avant chaque système
automatisé on place une unité de conditionnement FRL qui adapte l’énergie pneumatique au système.
Cette unité FRL est constituée d’un Filtre, d’un mano-Régulateur, et d’un Lubrificateur.

1
 Le filtre sert à assécher l’air et filtrer les poussières.

 Le Mano-régulateur sert à régler la pression de l’air.

 Le lubrificateur sert à éviter la corrosion et à améliorer


le glissement.

V. Grandeurs utilisés en pneumatique :


 La pression notée P est exprimée en pascal (Pa), ou en bar (bar). C’est une force appliquée sur une
surface.
𝐹
𝑃=
𝑆
Avec
F en newton (N) ; S en mètre carré (m2) ; P en pascal (Pa).
1bar = 105 Pa

 le débit noté Q est exprimé en (m3/s) :


𝑄 =𝑉∗𝑆
Avec
Q : débit volumique en (m3/s) ; V : vitesse de l’air en (m/s) ; S : section de passage en (m2).

2
Chaîne d’énergie : fonction distribuer
I. Les préactionneurs pneumatiques :
Les préactionneurs pneumatiques sont principalement les distributeurs. Leurs rôles est de distribuer l’air
comprimé aux actionneurs (vérin). Ils ont le même rôle que les relais. Ils sont caractérisé par :

✹ Leurs dispositif de commande [mécanique, électrique ou pneumatique]


✹ Sa stabilité [monostable ou bistable]
✹ Le nombre d'orifices de passage de fluide qu'il présente dans chaque position.

II. Constitution et fonctionnement :


Un coulisseau ou un tiroir se déplace dans le corps du distributeur, il permet de fermer ou d’ouvrir des orifices
d’air et ainsi de piloter différents actionneurs.

Position 1 Position 2

Air comprimé Air comprimé

III. Les différents types de distributeurs :


On désigne un distributeur avec 2 chiffres :
 1er chiffre : le nombre d’orifices.
 2ème chiffre : le nombre de positions.

Exemple : un distributeur 3/2 possède 3 orifices et 2 positions.

La schématisation d’un distributeur permet de connaître le nombre de positions, d’orifices, de voies, et les
différents types de pilotages. Le symbole d’un distributeur contient :

Autres symboles pneumatiques :

1 voie Orifice fermé Échappement Source de pression

3
Symboles des 3 types de distributeurs pneumatiques existant :

IV. La commande des distributeurs :


La commande des distributeurs peut être réalisée par 4 types de commandes :
 Manuelle
 Electrique
 Pneumatique
 Mécanique

4
Chaîne d’énergie : fonction convertir

I. Définition :
Les actionneurs pneumatiques convertissent l’énergie pneumatique en énergie mécanique de translation, de
rotation ou d’aspiration. Leurs principales caractéristiques sont : la course, la force et la vitesse. Parmi les
actionneurs pneumatiques, on trouve le vérin pneumatique.

II. Les vérins :


Ils transforment l’énergie de l’air sous pression en énergie mécanique (mouvement avec effort). Ils peuvent
soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, etc…
Exemple : perceuse, porte autobus, presse, etc….

1. Modèle fonctionnel d’un vérin :


Exemple d’utilisation :

Energie Transformer Energie


pneumatique l’énergie Mécanique

Vérin

2. Constitution et principe de fonctionnement :


Quel que soit le vérin, son type et son constructeur, il sera constitué des mêmes éléments. Le piston est
solidaire de la tige qui peut se déplacer à l’intérieur du corps. Le corps est délimité par le nez et le fond
dans lesquels sont aménagés les orifices d’alimentation en air comprimé. Les espaces vides qui peuvent être
remplis d’air comprimé s’appellent les chambres.

5
3. Types usuels des vérins :
a. Vérin simple effet :
L’ensemble tige-piston se déplace dans un seul sens sous l’action du fluide sous pression. Le retour est effectué
par un autre moyen que l’air comprimé : ressort, charge, …Pendant le retour, l’orifice d’admission de l’air
comprimé est mis à l’échappement.

Vérin simple effet, rappel par ressort


Utilisation : travaux simples (serrage, éjection, levage, etc….).
Force développé : F = (P * S) - Rc
Fs : Force exercée par la tige en Newton (N) S: Surface d'action de l'air sur le piston en m²
P : Pression de l'air à l'alimentation en Pascal (Pa) Rc : force du ressort comprimé

b. Vérin double effet :


L’ensemble tige-piston peut se déplacer dans les deux sens sous l’action de l’air sous pression (air comprimé).
L’effort en poussant (sortie de la tige) est légèrement plus grand que l’effort en tirant (entrée de la tige) car la
pression n’agit pas sur la partie de surface occupée par la tige.

Vérin double effet


Utilisation : ouverture des portails et déplacement du chariot.
Force développé : F=P*S
Lorsqu'on alimente la chambre avant, la surface d'action de l'air est plus faible que lorsqu'on alimente la
chambre arrière du fait de la présence de la tige. Pour une même pression d'alimentation, la tige exerce donc
une force plus grande en sortant qu'en rentrant.

𝜋∗𝐷2 ∗𝑃
 Pour la sortie de tige : 𝐹𝑝 =
4
𝜋∗ (𝐷2 – 𝑑2 )∗𝑃
 Pour la rentrée de tige : 𝐹𝑡 =
4

6
Avec :
D: diamètre de piston (cm).
d: diamètre de la tige (cm).
P: pression d'alimentation (bar).
Fsp: effort statique développé en poussant (daN).
Fst : effort statique développé en tirant (daN).

4. Caractéristiques d’un vérin :


Le fonctionnement d’un vérin dépend des caractéristiques suivantes :
 Le diamètre du piston.
 La course de la tige.
 La pression d’alimentation.
Le choix et le dimensionnement d’un vérin s’effectuent en fonction de l’effort à transmettre.

5. Les vérins spéciaux :

Permet de mouvoir en Permet de développer des Assure plus généralement deux


translation, avec une grande efforts importants sur des fonctions: guidage et entraînement
amplitude, un mobile guidé courses faibles. en rotation du mobile
entre deux positions précises. Particulièrement adapté aux Principalement utilisé pour des
fonctions de serrage, blocage, opérations de manipulation lorsqu'il
éjection, indexage, élévation y a lieu d'orienter le produit.
et verrouillage de pièce dans
toutes les applications
industrielles.