Sie sind auf Seite 1von 42

Physique Nucléaire 1

Plan du cours
I. Généralités
1) Découverte du noyau
2) Diffusion de Rutherford
II. Le noyau atomique
III. Stabilité nucléaire et bilan énergétique
IV. Décroissance radioactive
V. Cinématique des réactions Nucléaires
VI. Interaction rayonnement matière
VII. Relativité restreinte

SMP S5 UCD - El Jadida - Pr. Benjelloun 06/10/2018


Physique Nucléaire 23:37 2

Plan du cours
I. Généralités
II. Le noyau atomique
III. Stabilité nucléaire et bilan énergétique
IV. Décroissance radioactive
V. Cinématique des réactions Nucléaires
VI. Interaction rayonnement matière
1) Interactions des particules avec la matière
2) Interactions des particules chargées avec la
matière
3) Interactions des particules non chargées avec
la matière
VII. Relativité restreinte

samedi 6 octobre 2018

SMP S5 UCD - El Jadida - Pr. Benjelloun 06/10/2018


Physique Nucléaire 3

Interaction du rayonnement
avec la matière

SMP S5 UCD - El Jadida - Pr. Benjelloun 06/10/2018


Interactions rayonnement matière

Introduction

γ
e- p α ions neutron

les radiations ionisantes


Radiations ionisantes directement sont dues aux particules chargées légères
(électrons) ou lourdes (protons, alphas, deutons, ions lourds).
Radiations ionisantes indirectement, sont dues aux particules non chargées
(neutrons) ou aux rayonnements électromagnétiques (X ou gamma).
Radiations non ionisantes : Ce sont des rayonnements dont l'énergie est
inférieure à une dizaine d'électronvolts.
Les interactions les plus fréquentes sont les collisions inélastiques avec les
électrons atomiques

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Interactions des particules chargées avec la matière

Diffusion élastique par le


champ coulombien d’un
noyau
Excitation Perte d’énergie faible
ionisation

Diffusion inélastique avec les


électrons
Perte d’énergie

Diffusion inélastique par le


h champ coulombien nucléaire
Réaction Rayonnement de freinage
nucléaire

Diffusion élastique par le


champ coulombien d’un
atome
Polarisation de l’atome
2017-2018
Interactions rayonnement matière
Interactions des particules chargées avec la matière

Diffusion élastique - impulsion transférée


Zpe mp v1t Soit une particule de charge Zpe , de masse
mp et de vitesse vp qui se déplace dans le
champs d’une particule de charge Zce , de
b masse mc au repos.
r 
 Z p Z c e 2  dpc
Fcp  ur 
Zc e m c r dt
Par raison de symétrie, il n’y a d’impulsion transféré sur la direction de la particule
incidente, alors que sur la direction perpendiculaire
Z p Z c e2
dp y  Fdt sin   dp y  2
dt sin 
r
b  b2  
r r 2
  
sin   sin 2   dt d  Z p Z c e2  2Z p Z c e2
b   
b   2 
r

v pb 
 py 
vcb 0  sin  d 
v pb
v pt  dt  d 
tg  v p sin 2   

2017-2018
Interactions rayonnement matière
Interactions des particules chargées avec la matière

Diffusion élastique - Energie transférée


L’énergie cinétique transféré à la particule (cible) est donc

p2 2 Z p2 Z c2 e 4
T T 
2mc mc v 2p b 2
On remarque que l’énergie transférée est très importante:

• pour les centre cibles dont la masse est très petite (m2 petite);
• pour les collision molles (faible vitesse incidente)

Il ressort que le mécanisme de perte d'énergie, d'une particule chargée dans un milieu,
affecte uniquement les électrons atomiques de la cible et non les noyaux.
2
2  Z pe 
2

T  
me  v p b 

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Pouvoir d’arrêt des particules chargées

Dans une tranche dx contenant N atomes par unité de volume, et chaque atome
possède Zm électrons, alors le nombre de centre diffuseurs compris entre b et b+db est:

dnc   Z m  N  dx  2 bdb 
dx
L’énergie transférée est:
2 Z p2 e 4
dE  T   dnc T
b+db me v 2p b 2
b dE  T    Z m  N  dx  2 bdb 
b2
4 Z p2 e 4 db
dE  Z m Ndx 
me v 2p b1
b
La perte d’énergie par unité de longueur est donc :

 b2 
2
dE 4 e 4 Z p
  Z N  Ln  
dx me c 2  p2
m
 b1 

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Pouvoir d’arrêt des particules chargées

 b2 
2
dE 4 e 4 Z p
  Z m N  Ln  
dx me c  p
2 2
 b1 
b1 et b2 sont les paramètres d’impact minimal et maximal.
2 Z p2 e 4
Il y a transfert d’énergie T  2 2
au électrons si b1  b  b2
mv b
e p
2 Z p2 e 4
Ce qui correspond pour b2 à un Tmin   I énergie d’ionisation
me c  b
2 2 2
p 2

  Dia 139 2 Z p2 e 4
T4  T1
4k
cos   
2 Pour b1 : Tmax   2me v 2p
  k  1
2
  me c 2  p2b12
  2 2 a2 4
  (   ) / 2  T4  2 vp 2
 m c b  a2 4
a
b  cot( / 2)  dE 4 e 4 Z p
2
 2mc c 2  p2 
2    Z m N  Ln  
 dx me c  p
2 2  I
 

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Pouvoir d’arrêt linéique des particules chargées


la forme simplifiée du pouvoir d'arrêt linéique:
4  
    2me c 2  2 
2
 dE  4 e Z
  2  2 
p
  N  Z m  Ln   ( MeV / cm)
 dx   e  p 
m c   I 

ne B
Le nombre total le pouvoir d'arrêt
d’électrons /cm2 atomique par
électron

La constante d’ionisation ( I ) a été mesurée pour différents matériaux et puis


paramétrées en fonction de Zm:

12  Z m  7
I (eV )   0.19
9.76  Z m  58.8  Z m

2017-2018
Interactions rayonnement matière

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Perte d’énergie massique dans un milieu composé de un élément

 dE   4 e   Z p   2me c 2  2 
4 2

  2 
 2 
  N  Z m  Ln   MeV / cm
 dx   me c    p   I 
n N n n
N : atomes / cm3  N     
V  V m  N N av
  
M at  N av  N av   M at
  n  m
mn  M at  Exercice 1

 dE   4 e 4   Z p   N  Z m   2me c 2  2 
2

  2 
 2 

Ln  
  dx   e  p 
m c    I 

4  1.44 1013 
2
 4 e 4

 2  N av  6.02  1023  0.307 MeV .cm 2
 me c  0.511

 dE   2me c 2  2 
2
Zm Z p
    
2
  0.307 Ln   MeV / ( g / cm )
  dx  M at  2
 I 
2017-2018
Interactions rayonnement matière

Pouvoir d’arrêt massique des particules chargées

 dE   2me c 2  2 
2
Zm Z p
   0.307   2  Ln  2
 MeV / ( g / cm )
  dx  M at   I 

correction
CK minimum d’ionisation

termes relativistes en β

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Perte d’énergie massique dans un milieu composé de plusieurs éléments


• Pour une particule se propageant dans un milieu composé , la perte
d’énergie est donnée par l’expression suivante

dE  dE 
  fi   MeV / ( g / cm 2 )
 dx i   dx i

M at ,i
où fi est le rapport massique de l’élément i fi  M at ,c   M at ,i
M at ,c i

Exemple: Mylar C10 H 8O4


C10 H 8O4  M at  10  12  8  1  4  16  192
10 12 4  16 1 8
fC   0.625 fO   0.333 fH   0.0417
192 192 192
 dE   dE   dE   dE 
    f C     f O    f H  
  dx  mylar   dx C   dx O   dx  H
Perte d’énergie massique par un élément

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Parcours

En entrant dans un milieu épais, une particule perd de l’énergie et se ralentie de plus en
plus, jusqu’à ce qu’elle perde toute son énergie cinétique est s’arrête.

Le parcours dans un milieu d'une particule donnée, d'énergie initiale E0, est le trajet total R
effectué lorsque l'énergie de la particule décroît de E0 à 0.

E0 1
 dE 
R

E0 E=0
R   dx      dE
0 
0
dx 
R

R s'obtient théoriquement en intégrant la relation du pouvoir d'arrêt par rapport à


l'énergie.
1
E0 1 E mpc2  2
 dE  2 mp
R     dE R Km F (0 )
0 
dx  Z 2
p

(cm)
2017-2018
Interactions rayonnement matière

Parcours massique
mp R mp
R Km F (0 ) (cm) R m   2 Km F (0 ) (cm 2 / g )
Z p2   Zp

Remarque
Soient deux particules (1) et (2), le parcours respectif dans un même matériau est

m1 m2
R1  2
K m F ( 1 ) R2  2
Km F (2 )
Z1 Z2

m m m1 m2
R1  R2  12 F ( 1 )  22 F (  2 ) R1  R2  2
 2
Z1 Z2 v1  v2 Z1 Z 2

2017-2018
Interactions rayonnement matière
Exercice 2 (traité en cours)
Montrer que des particules et des protons de même vitesse initiale, ont
approximativement le même parcours. Pourquoi ceci n'est pas exactement vrai.
1
E0 1 E mpc2  2
 dE  2 mp
R     dE (cm) R Km F (0 )
0 
dx  Z p2

R1 m1 K m F ( 1 ) Z 22 m1 Z 22
v1  v2  1   2  F ( 1 )  F (  2 )  
R2 m2 K m F (  2 ) Z1 m2 Z12
2

2
R1 m1 Z 22 R m Z p 4 1
 2
  2
   R1  R2
R2 m2 Z1 R p m p Z 1 4

2017-2018
Interactions rayonnement matière

mp R1 m1 K m F ( 1 ) Z 22
R Km F (0 )  1
Z 2 R2 m2 K m F (  2 ) Z12
p

R m Z p F (  ) 4 1 F (  )
2

     1     p  v  v p
R p m p Z F (  p ) 1 4 F (  p )
2

1 1
Ep  m p c 2  p2 E  m c 2 2
2 2
Ep mp mp 1
  Ep  E  E p  E  2.5 MeV
E m m 4

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Energie dE/dx Parcours


1.00 MeV 1.89E+00 5.40 mm
Exercice 4 (traité en cours)
1.10 MeV 1.84E+00 5.84 mm
1.20 MeV 1.78E+00 6.30 mm On donne ci-contre la table du pouvoir
1.30 MeV 1.73E+00 6.77 mm d’arrêt (MeV / (mg/cm2) ) et du parcours de
1.40 MeV 1.67E+00 7.26 mm particules  dans l’air (densité Air =
1.50 MeV 1.62E+00 7.76 mm 1.2048E-03 g/cm3 )
1.60 MeV 1.56E+00 8.28 mm 1. Quelle est le pouvoir d’arrêt d’une
1.70 MeV 1.51E+00 8.82 mm particule α de 241Am (5.48 MeV)
1.80 MeV 1.47E+00 9.38 mm
2. Quel est le parcours d’une particule α de
2.00 MeV 1.38E+00 10.54 mm
2.25 MeV 1.29E+00 12.09 mm 241Am (5.48 MeV)
2.50 MeV 1.21E+00 13.76 mm 3. Quelle est la perte d’énergie d’une
2.75 MeV 1.14E+00 15.52 mm particule α de 241Am (5.48 MeV) dans
3.00 MeV 1.08E+00 17.39 mm une épaisseur de 1cm d’air.
3.25 MeV 1.02E+00 19.37 mm 4. Quelle épaisseur d’air est nécessaire
3.50 MeV 9.76E-01 21.44 mm pour que la perte d’énergie d’une
3.75 MeV 9.33E-01 23.61 mm
particule α de 241Am (5.48 MeV) soit
4.00 MeV 8.94E-01 25.88 mm
4.50 MeV 8.26E-01 30.70 mm
1.5 MeV
5.00 MeV 7.69E-01 35.90 mm
5.50 MeV 7.19E-01 41.48 mm
6.00 MeV 6.76E-01 47.42 mm
1.40 MeV 1.67E+00 7.26 mm
1.50 MeV 1.62E+00 7.76 mm
Interactions rayonnement matière 1.60 MeV 1.56E+00 8.28 mm
1.70 MeV 1.51E+00 8.82 mm
Quelle est la perte d’énergie d’une particule α 1.80 MeV
Energie
1.47E+00
dE/dx
9.38 mm
Parcours
de 241Am (5.48 MeV) dans une épaisseur de 2.00 MeV
1.00 MeV
1.38E+00
1.89E+00
10.54 mm
5.40 mm
1cm d’air. 2.25 MeV
1.10 MeV
1.29E+00
1.84E+00
12.09 mm
5.84 mm
2.50 MeV 1.21E+00 13.76 mm
1.20 MeV 1.78E+00 6.30 mm
2.75 MeV 1.14E+00 15.52 mm
1.30 MeV 1.73E+00 6.77 mm
10 mm 31,48 mm 3.00 MeV
1.40 MeV
1.08E+00
1.67E+00
17.39 mm
7.26 mm
3.25 MeV 1.02E+00 19.37 mm
1.50 MeV 1.62E+00 7.76 mm
3.50 MeV 9.76E-01 21.44 mm
1.60 MeV 1.56E+00 8.28 mm
3.75 MeV 9.33E-01 23.61 mm
1.70 MeV 1.51E+00 8.82 mm
4.00 MeV 8.94E-01 25.88 mm
1.80 MeV 1.47E+00 9.38 mm
4.50 MeV 8.26E-01 30.70 mm
2.00 MeV 1.38E+00 10.54 mm
5,5 MeV 4,57 MeV 0 MeV 5.50
5.00 MeV
2.25 MeV
7.69E-01
1.29E+00
35.90 mm
12.09 mm
Air MeV 7.19E-01 41.48 mm
2.50 MeV 1.21E+00 13.76 mm
6.00 MeV 6.76E-01 47.42 mm
2.75 MeV ∆E=0,93 MeV15.52 mm
1.14E+00
3.00 MeV 1.08E+00 17.39 mm
Energie
3.25 MeV dE/dx
1.02E+00 Parcours
19.37 mm
1.00
3.50 MeV 1.89E+00
9.76E-01 5.40 mm
21.44
1.10
3.75 MeV 1.84E+00
9.33E-01 5.84 mm
23.61
1.20
4.00 MeV 1.78E+00
8.94E-01 6.30 mm
25.88
41,48 mm 1.30
4.50 MeV 1.73E+00
8.26E-01 6.77 mm
30.70
1.40
5.00 MeV 1.67E+00
7.69E-01 7.26 mm
35.90
1.50
5.50 MeV 1.62E+00
7.19E-01 7.76 mm
41.48
1.60
6.00 MeV 1.56E+00
6.76E-01 8.28 mm
47.42
1.70 MeV 1.51E+00 8.82 mm
06/ 10/ 2018 Pr. M. Benjelloun - Master S1
1.80 MeV 1.47E+00 9.3820mm
2.00 MeV 1.38E+00 10.54 mm
2.25 MeV 1.29E+00 12.09 mm
1.80 MeV 1.47E+00 9.38 mm
2.00 MeV 1.38E+00 10.54 mm
2.25 MeV 1.29E+00 12.09 mm
Interactions rayonnement matière 2.50 MeV 1.21E+00 13.76 mm
2.75 MeV 1.14E+00 15.52 mm
Quelle épaisseur d’air est nécessaire pour que 3.00 MeV 1.08E+00 17.39 mm
la perte d’énergie d’une particule α de 241Am Energie
3.25 MeV dE/dx
1.02E+00 Parcours
19.37 mm
(5.48 MeV) soit 1.5 MeV 1.00
3.50 MeV 1.89E+00
9.76E-01 5.40 mm
21.44
1.10
3.75 MeV 1.84E+00
9.33E-01 5.84 mm
23.61
1.20
4.00 MeV 1.78E+00
8.94E-01 6.30 mm
25.88
25,88 mm 1.30
4.50 MeV 1.73E+00
8.26E-01 6.77 mm
30.70
1.40
5.00 MeV 1.67E+00
7.69E-01 7.26 mm
35.90
1.50
5.50 MeV 1.62E+00
7.19E-01 7.76 mm
41.48
∆E=1,5 MeV 1.60
6.00 MeV 1.56E+00
6.76E-01 8.28 mm
47.42
1.70 MeV 1.51E+00 8.82 mm
1.80 MeV 1.47E+00 9.38 mm
5,5 MeV 4,0 MeV
Air 0 MeV 2.00 MeV 1.38E+00 10.54 mm
2.25 MeV 1.29E+00 12.09 mm
2.50 MeV X =15,60 mm
1.21E+00 13.76 mm
2.75 MeV 1.14E+00 15.52 mm
3.00 MeV 1.08E+00 17.39 mm
3.25 MeV 1.02E+00 19.37 mm
3.50 MeV 9.76E-01 21.44 mm
3.75 MeV 9.33E-01 23.61 mm
41,48 mm 4.00 MeV 8.94E-01 25.88 mm
4.50 MeV 8.26E-01 30.70 mm
5.00 MeV 7.69E-01 35.90 mm
5.50 MeV 7.19E-01 41.48 mm
6.00 MeV 6.76E-01 47.42 mm
06/ 10/ 2018 Pr. M. Benjelloun - Master S1 21
Interactions rayonnement matière

LESRADIATIONS IONISANTESINDIRECTEMENT
γ
neutron

Radiations ionisantes indirectement, sont dues aux particules


non chargées
• Rayonnements électromagnétiques (X ou gamma). Dans
l'interaction avec la matière, le photon est soit absorbé, soit
diffusé élastiquement par un grand angle.
• Neutrons : La perte d’énergie du neutron est due à une
diffusion élastique ou inélastique.

2017-2018
Interactions rayonnement matière
Interactions des photons avec la matière

ionisation
e-

Effet photoélectrique

e-
Création de paire
e+
h
h ’
Diffusion Compton

e-

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Interactions des photons


Parmi les différents interactions des rayonnements γ avec la matière
seulement trois types jouent un rôle important:

• absorption photoélectrique, dominant pour EI < E < 100 keV


• diffusion Compton, dominant pour E 1- 4 MeV
• production de paire. dominant pour E >> 1 MeV
Tous ces processus mènent au transfert partiel ou total de l'énergie du
photon à celle de l'électron.
On parle de l'atténuation d’un faisceau de photons, plutôt que de la perte
d’énergie d’un photon.

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Effet photoélectrique

Dans l'effet photoélectrique, un rayonnement γ est totalement absorbé par le


milieu et un électron atomique est éjecté.

E0 l'énergie du rayonnement γ incident


El l'énergie de liaison de l'électron
Ta est l'énergie cinétique de l'atome qui recul
Te celle de l'électron éjecté

Exercice:
Montrer que l'effet photoélectrique ne peut avoir lieu sur un électron libre

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Effet photoélectrique

Si l'électron est libre

absurde

L'électron doit être lié à l'atome

2017-2018
Interactions rayonnement matière

L'effet Compton

L'effet Compton est une diffusion inélastique entre un rayonnement γ et un


électron atomique supposé au repos et faiblement lié. C'est le mécanisme le
plus important dans l'absorption d'énergie pour des rayonnements γ
d'énergie entre 0.5 MeV et 10 MeV.

Dans la diffusion Compton, un


rayonnement γ d'énergie E0 est
dévié d'un angle θ par rapport à
sa direction incidente et
l'électron recul dans la direction
φ.

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Correction

Exercice 5
conservation d’impulsion TD

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Correction

conservation d’énergie

2017-2018
Interactions rayonnement matière

L'effet Compton

A partir des lois de conservation d’énergie et d’impulsion l'énergie, E’ ,du


rayonnement γ après diffusion d'un angle θ s'écrit :

L’énergie cinétique de l’électron est donc

2
Te,max  E
1  2
L’énergie cinétique maximale de
l’électron

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Effet de production de paire

• C’est le processus par lequel le photon, dans le champs


électromagnétique d’un noyau, se converti en une paire électron-
positron.
• Le processus de création de paire est compliqué par le fait que le
positron n'est pas une particule stable.
• Le seuil de cette réaction est:

• Ce processus ne peut pas avoir lieu sans la présence du noyau


(conservation d’impulsion).
• Une fois ralenti dans le matériau par collisions multiples, que le
positron va s'annihiler avec un électron pour produire deux photons
d'annihilation de 511 keV à 180° l'un de l'autre.
2017-2018
Interactions rayonnement matière

Effet de production de paire

la matérialisation d’un photon est impossible dans le vide (TD-6)

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Exercice

• Montrer que la
matérialisation d’un photon
est impossible dans le vide

1
γ

06/ 10/ 2018 Pr. M. Benjelloun - Master S1 33


Interactions rayonnement matière

Exercice

• La matérialisation nécessite donc


la présence d’un catalyseur A
qui intervient dans le bilan sous
la forme

• Déterminer l’énergie de seuil


dans les deux cas suivants :
– A est un électron au repos.
– A est un noyau atomique au
repos.

06/ 10/ 2018 Pr. M. Benjelloun - Master S1 34


Interactions rayonnement matière

Quel que soit le référentiel considéré, il existe une quantité invariante faisant
intervenir l’énergie totale d’un système et sa quantité de mouvement totale.

06/ 10/ 2018 Pr. M. Benjelloun - Master S1 35


Interactions rayonnement matière

Coefficient d'atténuation et section efficace

• La probabilité qu'une interaction ait lieu entre un photon incident et un


des constituants de la matière (un électron ou un noyau) est donnée par la
section efficace σ.
• La relation entre le coefficient d'atténuation et la section efficace est:

où n est le nombre de cibles par unité de volume.


• μ est la section efficace macroscopique d'atténuation

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Coefficient d'atténuation et section efficace

Le nombre d'atomes ou de noyaux par unité de volume est donné par

où ρ est la masse volumique du matériau,


Nav , le nombre d'Avogadro,
A la masse de l'élément constituant le matériau.

Si le photon interagi avec un atome ou un noyau, alors on définit le coefficient


d’atténuation massique comme:

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Coefficient d'atténuation linéique

On définit l’épaisseur moitié x1/ 2; l’épaisseur telle que le nombre


de photons incidents est divisé par 2.

Le coefficient d'atténuation linéique


dépend du numéro atomique Z.

Le coefficient d'atténuation linéique


dépend de l'énergie du photon incident.

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Coefficients partiels

Le coefficient (linéique ou massique) est la somme des trois coefficients


partiels correspondants aux trois types principaux d'interaction du
rayonnement avec la matière.
2
10

coefficient d'atténuation massique  (cm /g)


()ph

2
1
10

0
10

-1 ()pp
10
()c

-2
10

-3
10
-2 -1 0 1 2
10 10 10 10 10
Energie du photon E  ( MeV)

2017-2018
Interactions rayonnement matière

Variation du coefficient massique

2017-2018
Interactions rayonnement matière

I ( x)  0.25 I 0
0.25  exp(  x)  x  2 Ln 2 /   2.31 cm
I ( x)  I 0  exp(  x)
I ( x1/2 )  I 0 / 2
0.5  exp(  x1/2 )  x1/2  1.15 cm

I ( xe )  I 0 / e
e 1  exp(  xe )  xe  1/   1.67cm

2017-2018
Interactions rayonnement matière

2017-2018