Sie sind auf Seite 1von 33

ZODIAC

Table des matières


INSTALLATION DU PROGRAMME SUR VOTRE ORDINATEUR ...........................................................................................................................3
SAUVEGARDE DE VOTRE TRAVAIL ...............................................................................................................................................................3
FENÊTRE PRINCIPALE ET MENUS ..................................................................................................................................................................4
MENU « PRÉFÉRENCES » ............................................................................................................................................................................4
ENTRÉE DE NOUVELLES DONNÉES ...............................................................................................................................................................5
SAUVEGARDE DES DONNÉES DE NAISSANCE.................................................................................................................................................6
CONSULTATION ET ORGANISATION DES FICHIERS.........................................................................................................................................6
MODIFICATIONS ET/OU DÉPLACEMENT – SUPPRESSION D’UNE FICHE............................................................................................................7
LES FUSEAUX HORAIRES .............................................................................................................................................................................7
GESTION DES FICHIERS..............................................................................................................................................................................11
ATLAS DES VILLES ....................................................................................................................................................................................12
MENU « CALCULS PRÉVISIONNELS ».........................................................................................................................................................14
1. Révolution solaire...........................................................................................................................................................................14
2. Thème progressé.............................................................................................................................................................................14
3. Thème progressé ‘dynamique’........................................................................................................................................................14
4. Transits ...........................................................................................................................................................................................15
5. Directions symboliques, primaires, mondiales – Cycle de Méton...................................................................................................17
6. Progressions de la Lune et des planètes .........................................................................................................................................18
7. Déclinaisons progressées ...............................................................................................................................................................18
8. Révolutions lunaires .......................................................................................................................................................................18
9. Phases lunaires progressées ...........................................................................................................................................................18
10. Phases lunaires et éclipses, pour une année au choix, autour du radix........................................................................................18
11. Directions rythmiques et solaires .................................................................................................................................................18
12. Progressions et transits des noeuds lunaires ................................................................................................................................19
13. Thèmes quotidiens solaire et lunaire ............................................................................................................................................19
14. Retour solaire « in mundo »..........................................................................................................................................................19
15. Directions «Ptoléméennes » .........................................................................................................................................................20
MENU « CALCULS DIVERS » .....................................................................................................................................................................20
1. Syzygie prénatale ............................................................................................................................................................................20
2. Degrés sensibles .............................................................................................................................................................................20
3. Thème trinitaire ..............................................................................................................................................................................20
4. Thème de domitude et étoiles fixes..................................................................................................................................................20
5. Degrés symboliques ........................................................................................................................................................................21
6. Degrés de Janduz............................................................................................................................................................................21
7. Tempérament ..................................................................................................................................................................................21
8. Mesures diverses et heures planétaires...........................................................................................................................................21
9. Parallèles de déclinaison et distances angulaires ..........................................................................................................................21
10. Données horaires..........................................................................................................................................................................21
11. Maître de nativité..........................................................................................................................................................................23
12. Astrologie médiévale.....................................................................................................................................................................23
13. Profections : thème de profection .................................................................................................................................................26
14. Mi-Points à 45°, 90° et 360°.........................................................................................................................................................26
15. Parts Arabes .................................................................................................................................................................................26
16. Étoiles fixes - Parans ....................................................................................................................................................................27
17. Thèmes harmoniques ....................................................................................................................................................................29
18. Règle de Jonas – Trutine d’Hermès ..............................................................................................................................................29
19. Synastrie, mi-point spatio-temporel et arbres des mi-points.........................................................................................................29
20. Astro Cartographie.......................................................................................................................................................................30
21. Horizon local ................................................................................................................................................................................30
22. Relocalisation et relocalisation sur planisphère...........................................................................................................................30
23. Données de la sphère locale et points-échos.................................................................................................................................30
24. Thèmes juxtaposés (« Triple roue »).............................................................................................................................................31
MENU « OUTILS » ....................................................................................................................................................................................31
1. Matrice d’interprétation .................................................................................................................................................................31
2. Planisphère.....................................................................................................................................................................................31
3. Gestion des fichiers de données de naissances ...............................................................................................................................31
4. Horloge...........................................................................................................................................................................................31
5. Module statistiques .........................................................................................................................................................................31
6. Ephémérides annuelles ...................................................................................................................................................................32
SAUVEGARDE DE VOS FICHIERS .................................................................................................................................................................33

1
2
ZODIAC

Installation du programme sur votre ordinateur


Les versions du logiciel Zodiac sont fournies sur CD. Insérez le CD dans le lecteur : le programme d’installation se lance
automatiquement. Si votre configuration de Windows ne permet pas le lancement automatique, lancez l’Explorateur Windows et double-
cliquez sur le fichier appelé « SETUP.EXE » ou sur son icône. Vous pouvez aussi lancer l’installation à partir de la barre des tâches :
« Démarrer », « Exécuter ». Un mot de passe vous sera demandé lors de l’installation : celui-ci vous a été communiqué par mail ou par
téléphone.
Le programme propose, par défaut, d’installer Zodiac dans le répertoire C:\ZODIAC600 selon la version que vous avez achetée.
Suivez les instructions qui apparaissent à l’écran.
Le programme d’installation placera automatiquement une icône de raccourci sur votre bureau et dans la liste des programmes du menu
« Démarrer » de Windows.
Zodiac est fourni avec 4 polices de caractères qui permettent de représenter les divers symboles astrologiques : signes, planètes et
aspects. Afin que ces polices soient correctement activées par Windows, il est préférable de relancer votre ordinateur à la fin de la phase
l’installation : répondez donc « oui » à l’invite (inutile avec Windows XP et Vista, et 7).

Protection du programme ZODIAC

Ce logiciel est protégé contre le piratage. Pour pouvoir exécuter Zodiac, vous devez me communiquez le « Code personnel » apparaissant
lors du premier lancement de Zodiac : sur base de ce code, un code de débloquage vous sera communiqué.

Sauvegarde de votre travail


Zodiac est livré avec un atlas général de coordonnées géographiques de villes (environ 75.000 villes de Belgique et de France ainsi que
les principales capitales et villes du monde) : au fur et à mesure de votre utilisation du programme, vous pourrez, si nécessaire, ajouter
d’autres villes qui ne seraient pas reprises dans les autres atlas locaux (162 pays). Ce fichier porte le nom de «_General.dbl » et va donc
«grossir ». Il est conseillé de faire de temps en temps une copie de sauvegarde de ce fichier, sur disquette ou autre support externe.

De même, les données de naissance que vous introduirez progressivement sont stockées dans des fichiers ayant des noms avec
l’extension .THR (acteurs.THR, sportifs.THR, etc.). Faites une sauvegarde régulière de ces fichiers sur disquette ou sur un autre support
quelconque. De même, faites une sauvegarde des fichiers ayant les extensions DEF, DTA, TXT dont certains contiennent vos divers
paramètres personnalisés.

Aide contextuelle
La touche F1 vous permet d’accéder à l’aide en ligne ainsi que via le menu « Aide ». Exception : quand un thème est affiché à l’écran, la
touche F1 sert à ouvrir la fenêtre d’entrée de nouvelles données.

3
Fenêtre principale et menus
Comme tout programme fonctionnant sous Windows, l’utilisation de Zodiac se fait grâce à des menus dont le principal occupe le haut de
la fenêtre de votre écran. Certains menus sont propres à des fenêtres ouvertes en cours d’utilisation et apparaissent dans les barres de
menu de ces fenêtres ; ils ne sont visibles que lorsque ces fenêtres sont ouvertes.
Nombre de fenêtres ouvertes simultanément :
Vous pouvez afficher jusqu’à 10 fenêtres de thèmes divers : radix, RS, TP, etc. Les fenêtres se juxtaposent au fur et à mesure de leur
création et seule la dernière fenêtre ouverte est visible. Pour revoir une autre fenêtre, réarrangez d’abord l’ensemble des fenêtres en les
disposant en « cascade » ou en « mosaïque » par l’intermédiaire du menu « Fenêtre ». En cliquant dans la barre de titre d’une fenêtre,
celle-ci passe à l’avant plan et est activée. Notez que plusieurs fonctions du programme ne sont accessibles que si vous les demandez à
partir d’un thème natal (radix). En effet, vous ne pouvez pas demander, par exemple, un thème progressé si le thème affiché est déjà un
thème progressé. Dans ce cas, un message vous indiquera que vous devez demander la fonction en question à partir d’un thème natal.

Menu « Préférences »
Ce menu vous propose 4 sous rubriques :

1. Aspects – Domification – Orientation


2. Couleurs + taille des glyphes
3. Astéroïdes
4. Lune noire moyenne
5. Bélier à droite

Aspects – Domification – Orientation :

Vous accédez à une fenêtre contenant 5 panneaux (dont un seul est visible) : chaque panneau est accessible en cliquant sur l’onglet
correspondant. Ces différents panneaux vous permettront de :

 Choisir les aspects dont vous souhaitez le calcul ainsi que leurs orbes pour les thèmes individuels. Attention : la valeur des orbes se
fait obligatoirement ainsi : 2 chiffres avant le point, même pour les valeurs inférieures à 10. (vous écrirez donc 08 pour 8). Un
chiffre après le point. Exemple : vous écrirez 02.5 pour signifier un orbe de 2°30’. Le point (.) entre les entiers et la décimale
s’inscrit automatiquement.
 Idem pour les aspects dans les thèmes juxtaposés (synastrie, RS sur Natal, etc.)
 Choisir la domification : cliquez sur le bouton en regard de la domification souhaitée.
 Choisir l’orientation du thème : Ascendant ou Bélier à gauche.
 Particularités : dessin ou non des aspects aux Asc, MC, Noeud Nord, Lilith, Part de Fortune

Après avoir fait les modifications éventuelles, cliquez sur «OK » pour valider. En cliquant sur «Annuler », vous fermer la fenêtre sans
apporter de modification : les valeurs anciennes sont conservées.

Couleurs et taille des glyphes

Cette option vous permet de modifier les couleurs pour les planètes, le fond d’écran et les fonds des signes (voir page 14 « Paramétrage
des couleurs »), ainsi que la taille des symboles planétaires et des signes.

Astéroïdes

Vous permet de choisir les astéroïdes qui seront affichés autour du radix, ainsi que le dessin ou non des aspects à ces facteurs.

Lune Noire moyenne

En cochant/décochant cette option, le thème affiche la Lune noire moyenne ou la vraie. Ces deux positions peuvent aussi être consultées
via le menu « Mesures diverses »

Bélier à droite

Pour ceux qui pratiquent les déclinaisons, il est parfois intéressant de placer le signe du Bélier à droite : ainsi, les planètes affichées au-
dessus de la ligne a – g correspondent aux signes d’été de déclinaison positive, et inversement.

4
ZODIAC

Entrée de nouvelles données


Après avoir cliqué dans le menu sur «Fichier, Nouveau », un écran similaire à celui ci-dessous s’affiche :

La date et l’heure qui apparaissent sont celles


de l’horloge de votre ordinateur : ce n’est pas
forcément l’heure exacte (ni la date !). Veillez
à mettre votre horloge à l’heure régulièrement
(au cas où vous feriez des thèmes horaires par
exemple).
Le bouton « Sauver données » n’est activé
qu’après avoir entré un nom !

Pour l’introduction des données, respectez les quelques directives suivantes ainsi que les formats :
Nom,Prénom : entrez d’abord le nom de famille suivi, le cas échéant, d’une virgule et, sans espace après la virgule, du prénom. Le
programme placera automatiquement le prénom devant le nom à l’affichage à l’écran et à l’impression. Mais il est nécessaire de placer le
nom avant le prénom lors de l’introduction des données car c’est sur le nom que le programme fera un tri alphabétique. Afin d’assurer un
classement correct, évitez d’introduire des signes particuliers tels que %, $, (, ), {, }, etc. car ces signes ne respectent pas l’ordre
alphabétique.
Date de naissance : respectez le format indiqué entre parenthèses. Exemple : 24/02/1956 pour le 24 février 1956. Le programme attend
que vous tapiez 2 chiffres pour le jour et le mois, même si le nombre est inférieur à 10. Les barres de séparation sont placées
automatiquement et il n’est pas nécessaire de les entrer au clavier. Si vous entrez une date incorrecte, le programme la détecte et affichera
un message d’erreur.
Heure de naissance : entrez l’heure sous le format HH.MM avec deux chiffres pour les heures et 2 pour les minutes (ex : 23h45). Le
« h » entre les heures et les minutes est placé d’office.
Note : en double-cliquant dans la case « Heure » le programme calcule l’heure du lever du soleil pour le lieu entré. Le régime horaire est
mis automatiquement à l’heure UT (GMT).
Lieu : le lieu de naissance apparaissant lors de l’ouverture de la fenêtre est celui que vous avez choisi par défaut (Bruxelles lors de
l’installation, mais vous pouvez changer celui-ci (voir plus loin). Pour introduire un autre lieu de naissance, effacez le nom actuel et
entrez le nouveau nom ou bien sélectionnez une ville dans l’Atlas en cliquant sur le nom du pays de la liste affichée en bas à gauche.
Ville recherchée : en entrant un nom dans le champ en question, la liste des villes se déroule et pointe sur le nom le plus proche dans la
liste à l’endroit correspondant aux lettres que vous avez entrées. Vous pouvez ensuite vous déplacer dans le fichier des villes de
plusieurs manières :

 En cliquant sur les flèches du haut ou du bas de la barre de défilement verticale (sur la droite de la liste)
 En cliquant dans la barre de défilement en dehors du bouton, vous avancez/reculez par pas de 8
 En cliquant sur le bouton et en le maintenant enfoncé vous vous déplacez rapidement vers le haut ou vers le bas du fichier (parfois
trop rapide sur certains ordinateurs)

Si la ville recherchée ne figure pas dans l’Atlas, fermez celui-ci en cliquant sur « Fermer Atlas ». Entrez ensuite manuellement les
coordonnées de la ville dans les cases correspondantes (nom de la ville, pays, latitude, longitude).
Latitude : la latitude est automatiquement inscrite si vous avez sélectionné une ville de l’Atlas. Dans le cas contraire entrez la latitude
sous le format degrés.minutes (DD.MM) précédée le cas échéant par un signe moins (-) pour l’hémisphère sud (Ex : -35.23). Pour les
latitudes positives (hémisphère nord) il n’est pas nécessaire d’écrire le +. Pour les latitudes supérieures à 66°, utilisez la domification
Campanus ou Porphyrius.

5
Longitude : même principe que pour les latitudes. Mais il peut y avoir 3 chiffres pour les degrés. Les longitudes Ouest (de Greenwich)
sont comptées négativement. (Exemple : New York : -73.57 Los Angeles : -118.14). Le signe + pour les longitudes Est n’est pas
nécessaire.
Fuseau horaire : cette case est vide à l’ouverture de la fenêtre. Vous avez plusieurs manières d’entrer la valeur du fuseau (qui est
exprimée en heures.minutes.secondes précédé le cas échéant d’un signe moins (-) pour les longitudes ouest (Amériques) :
Si le lieu est situé dans un des pays repris dans la liste déroulante qui apparaît lorsque vous cliquez sur la case « Pays », cliquez sur le
nom du pays en question. La valeur du régime horaire s’affichera automatiquement dans la case du fuseau : cette valeur tient compte de
la date et de l’heure que vous avez introduites plus haut.
Pour les autres pays, entrez la valeur du régime horaire en heures.minutes.secondes, précédée d’un signe moins (-) pour les longitudes
Ouest. Si la date est antérieure à l’époque d’instauration des fuseaux horaires fixes, tapez un L (minuscule ou majuscule) : le programme
calculera et affichera automatiquement la valeur correspondante du fuseau, qui est égale à la longitude du lieu exprimée en heures. Ces
heures, dites locales, étaient d’application jusqu’à la fin du 19ème siècle ou même plus tard, selon les pays. La liste des régimes horaires
les plus couramment utilisés se trouve à la suite de la liste des pays (exemple de la page précédente : EDT : Eastern Daylight Time, heure
d’été appliquée dans la zone Est des USA).

Attention : si vous changez manuellement la valeur de la longitude, quel que soit le pays, il faut adapter à nouveau la valeur du régime
horaire, soit en recliquant sur le bouton en regard du « Pays », soit en tapant à nouveau un L dans la case « Fuseau » si la date est
antérieure à l’époque d’instauration des fuseaux horaires fixes.
Il n’est pas nécessaire d’inscrire systématiquement 2 chiffres pour les heures ou minutes ou secondes : vous pouvez par exemple taper
1.3.30 aussi bien que 01.03.30 .
Note : en double-cliquant dans la case « Fuseau horaire » le programme affiche automatiquement le régime horaire pour l’heure et la
date de l’horloge actuelles de votre ordinateur. Il est tenu compte pour cela des paramètres régionaux que vous avez fixé dans
Windows.
Ville affichée par défaut
Zodiac est livré avec Bruxelles comme ville par défaut. Si vous désirez voir affiché une autre ville lorsque vous ouvrez la fenêtre
d’introduction de nouvelles données, écrivez les coordonnées complètes de cette ville (ou, allez la chercher dans l’Atlas) et ensuite
cliquez sur le bouton « Défaut ».

Sauvegarde des données de naissance


Les données de naissance que vous introduisez peuvent être sauvegardées dans le fichier de votre choix. Pour ce faire, cliquez sur le
bouton « Sauver données » et choisissez ensuite le fichier dans lequel vous désirez stocker ces données. Si vous désirez créer un nouveau
fichier, entrez son nom dans la case « Nom de fichier » et veillez à toujours conserver la même extension, çàd « .THR » (par exemple :
avocats.THR) . Au cas où vous ne sauveriez pas ces données, il vous sera toujours loisible de l’enregistrer par après par l’intermédiaire
de la fonction du menu « Fichier »/« Enregistrer thème en cours »

Consultation et organisation des fichiers


L’accès aux fichiers de données de naissance se fait à partir du menu principal par « Fichier/Ouvrir » ou la touche de raccourci F2. Vous
obtenez ainsi une fenêtre semblable à celle-ci :

Remarquez que tous les fichiers de données de


naissance ont un nom dont l’extension est .THR
Choisissez d’abord le fichier dans lequel vous voulez
lire, en cliquant sur son nom puis en validant avec le
bouton « Ouvrir » ou en double-cliquant sur le nom.
Zodiac est fourni avec quelques fichiers de célébrités
de divers horizons.
Une fois le fichier ouvert, une autre fenêtre semblable
à celle ci-dessous s’ouvre :

6
ZODIAC

Vous avez la possibilité d’accéder rapidement à la fiche


recherchée en tapant les premières lettres du nom de la
personne que vous cherchez dans la case « Rechercher »
: le pointeur se positionne à l’endroit du fichier où se
trouvent les noms les plus proches commençant par les
lettres en question. Vous pouvez vous déplacer dans le
tableau à l’aide de la barre de défilement de droite : au
fur et à mesure du déplacement, le contenu du panneau
donnant le détail des données s’actualise.

Modifications et/ou déplacement – Suppression d’une fiche


Au cas où vous vous seriez trompé lors de l’introduction de données, vous avez toujours la possibilité d’apporter des modifications ou
corrections, et ce même après avoir sauvé la fiche.
Procédure :
Ouvrez le fichier contenant la fiche que vous désirez modifier ou déplacer
Dans la liste cliquez sur le nom de la fiche que vous voulez modifier, puis sur le bouton « Modifier/Recopier ». Une
fenêtre s’ouvrira vous permettant d’apporter les modifications souhaitées. Cliquez ensuite sur le bouton « OK » et placer
la fiche ainsi corrigée dans le fichier de votre choix. Si vous déplacer une fiche vers un autre fichier elle ne sera pas
effacée de son fichier d’origine. A vous de l’effacer si vous le souhaitez.

Vous pouvez aussi éliminer une fiche à partir de la fenêtre de consultation d’un fichier : cliquez sur le nom de la fiche puis sur le bouton
« Supprimer ». La fiche ne sera effacée qu’après votre confirmation.

Impression du contenu d’un fichier

A partir de la fenêtre de consultation des fichiers (obtenue par le menu « Fichier / Ouvrir ») vous pouvez aussi imprimer les fiches de
données de naissance de n’importe quel fichier. Cliquez sur le bouton « Imprimer fichier » après avoir sélectionné le fichier souhaité.

Les fuseaux horaires


Pour un grand nombre de pays, Zodiac calcule automatiquement le régime horaire d’application en fonction de la date et de l’heure que
vous avez entrées. Il vous suffit de cliquer, après avoir entré les date et heure, sur le bouton « Pays » à côté de la boîte d’entrée du fuseau
et de sélectionner le pays dans la liste déroulante.
Pour les autres pays, vous devez entrer manuellement la valeur du fuseau (en heures.minutes.secondes, le cas échéant). Pour rappel,
lorsque vous établissez un thème en heure locale (heure du lieu, pour des périodes avant l’instauration des fuseaux fixes) vous pouvez
obtenir directement la valeur du fuseau en tapant un L dans la case : Zodiac transformera la valeur de la longitude du lieu en
heures.minutes.secondes.
Pour mémoire, la valeur du fuseau s’obtient en divisant la longitude exprimée en degrés par 15. (360° équivalant à 24 heures).
Pour vous aider à estimer le régime horaire pour notre époque, un planisphère en couleurs est accessible en cliquant sur le bouton
« Planisphère » se trouvant dans la fenêtre d’entrée des données, ou via le menu « Outils ». Ce planisphère donne les régimes actuels tels
qu’ils sont appliqués en hiver.
N’oubliez de mettre un signe moins (-) devant les régimes horaires des pays situés à l’ouest de Greenwich. Pour les valeurs positives, il
n’est pas nécessaire d’écrire le +.
Notez que bon nombre de pays ne pratiquent pas l’heure d’été (majorité des pays d’Afrique notamment, ainsi que les pays autour de
l’équateur).
Lorsque vous affichez le planisphère à l’écran, le mouvement du curseur entraîne l’affichage des latitudes et longitudes correspondantes,
dans une petite case au haut de l’écran. La précision des données dépend de la résolution et de la taille de votre écran.

7
Attention : les régimes horaires calculés automatiquement le sont jusqu’à l’hiver 2010. Pour l’Europe, après cette période
(dernier dimanche de mars 2010) le régime affiché est constamment le régime d’hiver, soit + 1 heure par rapport à GMT pour les
pays de la CEE (hormis Iles britanniques et Portugal : = GMT et Grèce : = GMT +2).
Pour les autres pays pratiquant l’heure d’été, cette dernière est calculée automatiquement jusqu’aux années pour lesquelles des
renseignements fiables existent. Ces bases de données, sont, dans la mesure du possible, mises à jour une fois par an. Vous
pouvez télécharger ces mises à jour à partir du site : www.astrozodiac.be

Attention : si vous omettez de rentrer un régime horaire, Zodiac calculera le thème pour l’heure GMT (TU : fuseau = 0) telle qu’entrée
plus haut.

Note importante : certains pays changent encore aujourd’hui, et ce parfois d’année en année, leur régime horaire, décident de ne plus
appliquer l’heure d’été, etc. (exemple : Pakistan, Tonga en 2003). Il ne faut donc pas se fier aveuglément à ce que donnent les logiciels
d’astrologie, qui ne peuvent fournir que les régimes appliqués historiquement, et encore : de nombreux doutes subsistent quant à la mise
en oeuvre, où et quand, d’un régime particulier. Notez que les pays de la CEE ont modifié la date de passage de l’heure d’été à l’heure
d’hiver en 1996 : du dernier dimanche de septembre, elle est passée au dernier dimanche d’octobre (hormis la Grande Bretagne qui
pratiquait déjà ce système) : Zodiac en tient compte. L’arrivée de nouveaux pays dans le giron de la CEE modifiera encore les pratiques
dans ces pays.

Planisphère et fuseaux horaires en période d’hiver


(régimes en vigueur actuellement, heures d’hiver)

Notez que de nombreux pays n’appliquent pas l’heure


d’été, et que certains pays modifient chaque année la date
d’entrée en vigueur de l’heure d’été et de l’heure d’hiver.
Certains pays ont cessé d’adopter l’heure d’été. Il y a
donc lieu de se tenir au courant régulièrement de
changements éventuels, surtout dans des pays hors de la
CEE.

Modes d’impression

Toutes les fonctions de Zodiac peuvent être imprimées, et ce de diverses manières :

 Soit en Noir/Blanc, soit en couleurs : lorsque vous lancez Zodiac l’impression est définie en Noir/Blanc par défaut.
 Pour imprimer en couleurs, cliquez dans le menu « Fichier » sur l’option « Impression couleurs » : un √ apparaît devant cette
option pour signifier qu’elle est validée. Un second clic vous fait repasser en mode Noir/blanc.

Certaines impressions peuvent se faire soit en mode « Portrait » soit en mode « Paysage ». Vous sélectionnerez un de ces modes au
départ de la fenêtre de configuration propre à votre imprimante qui s’ouvre lorsque vous demandez une impression.
Notez que certaines fonctions sont d’office imprimées en mode « Paysage » (Astro Cartographie pax exemple).

Note : lors de l’affichage du thème à l’écran apparaît une zone donnant la règle des déclinaisons. Cliquez dans
l’écran pour afficher/cacher cette zone.

8
ZODIAC

Liste des fuseaux horaires officiels

En plus des pays repris dans la liste accessible via le bouton « Fuseaux », vous trouverez les principaux fuseaux officiels utilisés dans le
monde, comme ci-dessous :

L LMT Local Mean Time


0 GMT Greenwich Mean Time
0 UT Universal Time
-1 WAT West Africa Time
-1.30 NFDD Newfoundland Double Daylight Time
-2.00 AZT Azores Time
-2.00 BZ1T Brazil Zone 1 Time
-2.30 NFD Newfoundland Daylight Time
-3.00 BZ2T Brazil Zone 2 Time
-3.00 ADT Atlantic Daylight Time
-4.00 EDT Eastern Daylight Time
-4.00 AST Atlantic Std Time
-4.00 BZ3T Brazil Zone 3 Time
-5.00 CDT Central Daylight Time
-5.00 EST Eastern Std Time
-6.00 CST Central Std Time
-6.00 MDT Mountain Daylight Time
-7.00 PDT Pacific Daylight Time
-7.00 MST Mountain Std Time
-8.00 YDT Yukon Daylight Time
-8.00 PST Pacific Std Time
-9.00 AHD Alaska-Hawaïan Daylight Time
-9.00 YST Yukon Std Time
-9.30 HDT Hawaïan Daylight Time
-10.00 AHST (AHT) Alaska-Hawaïan Std Time
-10.30 HST Hawaïan Std Time
-12.00 IDLW International Date Line West
+1.00 MET Middle European Time
+1.00 BST British Summer Time
+1.00 CET Central European Time
+2.00 EET Eastern European Time
+2.00 R1T Russian Zone 1 Time
+2.30 KET Kenya Time
+3.00 R2T Russian Zone 2 Time
+3.00 BGT Baghdad Time
+3.30 IRT Iranian Time
+4.30 R3T Russian Zone 3 Time
+5.00 R4T Russian Zone 4 Time
+5.30 IST India Std Time
+6.00 R5T Russian Zone 5 Time
+6.30 IND India Daylight Time
+7.00 R6T Russian Zone 7 Time
+7.00 SST South Sumatra Time
+7.30 JT Java Time
+8.00 AWST Australian Western Std Time
+8.00 CCT China Coast Time
+9.00 AWDT Australian Western Daylight Time
+9.00 R8T Russian Zone 8 Time
+9.00 JST Japan Std Time
+9.30 SAT (SAST) South Australian Time
+10.00 R9T Russian Zone 9 Time
+10.00 GST Guam Std Time
+10.00 AEST Australian Eastern Std Time
+11.00 R10T Russian Zone 10 Time
+11.30 OZT Old New Zealand Time
+12.00 IDLE International Date Line East
+12.00 R11T Russian Zone 11 Time
+12.00 NZT New Zealand Time
+13.00 NZDT (NZD) New Zealand Daylight Time

9
Paramétrage des couleurs

Le choix de la couleur du fond de l’écran, des couleurs des planètes et des fonds des signes se fait à partir du menu « Préférences »,
« Couleurs ». Vous obtenez une fenêtre similaire à celle ci-dessous :

Choix du fond de l’écran Couleurs des planètes Couleurs des aspects


ou des couleurs à l’impression

Bouton pour restaurer les couleurs initiales (celles sauvées lors du dernier changement)

Bouton de validation du changement

Couleurs des signes Couleurs des fonds des signes (éléments)

Fond des signes (éléments) : Pour modifier leur couleur, cliquez sur un des 4 rectangles en regard des noms des éléments (Feu, Terre,
Air, Eau). Le rectangle se colore dans la couleur actuelle de l’élément choisi. Une fenêtre montrant la palette des couleurs s’ouvre : faites
votre choix. Valider le changement effectué en cliquant sur ‘OK’.
Couleurs des planètes : cliquez sur le rectangle en regard du symbole de la planète. Le rectangle échantillon se colore de la couleur
actuelle. Modifiez-la comme précédemment décrit : la couleur de l’échantillon se modifie en conséquence. Une fois la couleur désirée
obtenue, validez par le bouton de validation.
Aucun changement ne sera pris en compte tant que vous n’aurez pas cliqué sur le bouton « Enregistrer modifications ».
Charger dernières valeurs : si vous avez effectué des changements dans certaines des couleurs des planètes et que celles-ci ne vous
conviennent pas, cliquez sur le bouton « Charger dernières valeurs » pour repartir à zéro.

N.B : si un thème était à l’écran au moment où vous ouvrez la fenêtre de modification des couleurs, tapez sur la touche F5 après être
retourné sur la fenêtre de ce thème : les changements sont alors directement pris en compte.

10
ZODIAC

Conseils pour le choix des couleurs des fonds des signes à l’impression : les couleurs que vous voyez sur votre écran ne sont pas
rigoureusement celles que vous obtiendrez à l’impression. En effet, l’écran donne des couleurs plus lumineuses car il additionne les
luminosités de chaque couleur. Ceci est particulièrement vrai pour les bleus : ceux-ci apparaissent toujours plus foncés à l’impression.
Par conséquent, pour le choix des couleurs à l’impression, prenez des couleurs généralement plus claires que celles vues sur votre écran.

Gestion des fichiers

Ce module est accessible à partir du menu « Outils ». Il vous permettra de visualiser et éventuellement modifier vos fichiers de données
de naissances. Toute modification doit être sauvegardée et le programme vous invitera à le faire. En cas d’oubli, la sauvegarde et le tri se
feront automatiquement lorsque vous quitterez le module. Les tris se font toujours sur le nom.

A chaque ouverture d’un fichier, Zodiac crée un fichier « backup » qui portera le nom original suivi de l’extension « .bak ». Exemples :

ecrivains.thr.bak (crée un backup du fichier Ecrivains.thr)

Ainsi, si vous avez effectué une opération non voulue, vous pouvez toujours récupérer l’ancien fichier en enlevant l’extension .bak au
nom du fichier en question à l’aide de l’Explorateur Windows.

En étant dans le tableau, vous pouvez le parcourir en utilisant les touches :

Home Se place sur la colonne 1


End Se place sur la dernière colonne
Page Up Remonte d’une hauteur de grille
Page Down Descend d’une hauteur de grille
flèches haut et bas Monte/descend ligne par ligne
combinaison Ctrl + Home Se place en haut à gauche (début du tableau)
combinaison Ctrl + End Se place à la dernière ligne
la touche + Ajoute une ligne au bas du tableau
la touche - Supprime la ligne en cours (après confirmation)

Le déplacement dans le tableau actualise automatiquement le contenu du panneau inférieur. C’est à partir de celui-ci que vous pourrez
modifier des données. Il n’est pas possible d’apporter des modifications en étant dans le tableau.

Tout en étant dans le tableau un clic droit de la souris ouvre un menu « popup » avec 3 options :

1. Insérer une ligne : insère une ligne à l’endroit du curseur


2. Ajouter une ligne : ajoute une ligne à la fin du tableau
3. Supprimer la ligne : supprime la ligne en cours

Toute ligne créée doit être remplie en entrant les données dans le panneau inférieur. Validez ces données en cliquant sur le bouton
« Transférer les modifications ».
Quand vous êtes dans le panneau de modifications de données et si vous voulez ajouter une fiche, cliquez sur le bouton droit intitulé
« Ajout d’un fiche ». Ce bouton a le même effet qu’une frappe sur la touche « + » ou un clic droit de la souris quand vous êtes dans la
tableau.

Vous pouvez, pour faciliter les manipulations, trier provisoirement une colonne en cliquant sur son en-tête. Sachez seulement que le tri
sur des données comme les dates de naissance ou les fuseaux ne se fait pas sur base numérique mais alphabétique : ainsi le fuseau 9.2.20
(qui est une donnée en heures.minutes.secondes) ne sera pas classé dans le même ordre qu’un fuseau écrit sous la forme 09.02.20.
Lorsque vous quittez le module de gestion des données, le tri est effectué sur base des noms.

Utilisation des boutons du menu

Ouvrir fichier de naissances : ouvre une boite vous permettant de sélectionner un fichier de naissances
Rechercher : permet de chercher un nom dans le tableau
Trier fichier : trie le fichier en cours sur base du nom
Sauver fichier : sauve le fichier en cours et le trie au préalable
Quitter : trie le fichier en cours, sors du module et retourne dans Zodiac

Recherche : le menu vous offre la possibilité de faire une recherche sur le nom (d’une personne) : entrez le nom recherché (ou, par
exemple, les 5 premières lettres du nom). La recherche se faisant indifféremment sur les minuscules et les majuscules, vous pouvez
entrer le texte en minuscules. Si un nom contenant ces lettres est trouvé, le programme se place automatiquement sur la ligne en question
et le panneau inférieur est modifié avec les données de la ligne.

Au cas où un clic sur le bouton « Sauver fichier » ne semble donne aucun effet, cliquez d’abord dans le tableau puis sur « Sauver
fichier ».

11
Lors d’une modification d’une fiche de naissance, si le champ « Commentaire » n’est pas rempli, le module insérera automatiquement
dans ce champ la date de modification de la fiche.

Remarque importante : ce module permet de gérer vos fichiers : il ne contrôle pas l’exactitude des données entrées. Par conséquent, si
vous n’êtes pas sûr de la valeur du fuseau, par exemple, entrez ces données dans Zodiac. Par contre, un test est effectué sur les latitudes
et longitudes, ainsi que sur la longueur des noms. Les champs « Date » et « Heure » sont pré formatés.

Atlas des villes


Les coordonnées géographiques des villes et lieux habités sont regroupées dans divers atlas :

• Atlas général de plus de 75.000 villes et lieux habités, incluant toutes les villes de Belgique et de France ainsi que les villes de
première importance du monde entier.
• Atlas locaux couvrant l’entièreté du monde – plus de 2.000.000 lieux – répartis par pays, chaque atlas local étant constitué de
manière à faciliter la recherche et la sélection, grâce à un découpage en régions/provinces. (voir exemple ci-dessous). Pour les USA,
la base de données est découpée en États.

Conseils pratiques pour le recherche dans les atlas :

Les noms des villes sont écrits en respectant l’appellation originale transposée dans notre alphabet. Pour la Belgique et la France, les
noms sont orthographiés dans la langue originelle. Pour la recherche, entrez le nom en minuscules. Voici quelques exemples :

Ville Pays Nom à entrer pour la recherche


Grenade Espagne granada
Naples Italie napoli
Flessingen Pays-Bas (Nederland) vlissingen
Le Barcarès France lebarcares
Port La Nouvelle France portlanouvelle
Anvers Belgique antwerp
Londres UK london

Pour les noms de saints et saintes, entrez le mot en entier (et non St ou Ste) et sans traits d’union. La manière la plus simple pour une
recherche rapide et efficace est d’entrer le nom en minuscules sans espace ni caractères spéciaux.
Exemple : les ‘Saintes Foy’ pullulent en France.... entrez : saintefoy et le programme vous affichera la liste de tous les lieux où la
combinaison Sainte + Foy est présente. Il n’y a plus qu’à cliquer sur le nom du lieu correspondant à la région voulue.

Nom originel du lieu Région Latitude Longitude


Sainte-Foy Aquitaine 43.56 -0.20
Sainte-Foy Aquitaine 44.54 0.29
Sainte-Foy Bourgogne 46.17 4.13
Sainte-Foy Pays de Loire 46.33 -1.40
Sainte-Foy Bourgogne 47.26 4.57
Sainte-Foy Haute-Normandie 49.48 1.08
Sainte-Foy-d'Aigrefeuille Midi-Pyrénées 43.33 1.37
Sainte-Foy-de-Belves Aquitaine 44.44 1.03
Sainte-Foy-de-Longas Aquitaine 44.56 0.45
Sainte-Foy-de-Montgommery Basse-Normandie 48.57 0.11
Sainte-Foy-de-Peyrolieres Midi-Pyrénées 43.30 1.09
Sainte-Foy-la-Grande Aquitaine 44.50 0.13
Sainte-Foy-la-Longue Aquitaine 44.36 -0.09
Sainte-Foy-l'Argentiere Rhone-Alpes 45.42 4.28
Sainte-Foy-les-Lyon Rhone-Alpes 45.44 4.48
Sainte-Foy-Saint-Sulpice Rhone-Alpes 45.46 4.08
Sainte-Foy-Tarentaise Rhone-Alpes 45.35 6.53

Autre exemple, typique des régions néerlandophones : Aan `t Holven ou Sint-Job-in-`t-Goor : entrez aantholven (sintjob), et le tour
est joué. Pour les noms commençant par un article (Le, La, ...), entrez le nom sans espaces et avec l’article : lecanet, lebarcares, etc.
.Le programme vous donnera la liste avec les noms correctement orthographiés.
Conseil : effectuez d’abord une recherche dans l’Atlas général avant d’aller voir dans les atlas locaux.

Structure et contenus des atlas :

L’atlas général contient tous les lieux de France et de Belgique, ainsi que les grandes villes du monde.
Les atlas locaux – au nombre de 216 – sont, pour leur grande majorité, découpés en régions/provinces, facilitant ainsi le choix. Dans la liste des
villes/lieux habités, la deuxième colonne indique la région/province correspondante ainsi que le code ISO du pays (2 lettres), il n’y a donc pas de
confusion possible entre les divers « Manchester » d’Angleterre et des USA, ou les Sainte Barbe françaises et liégeoises !
Les atlas nommés avec un _ en début de nom (tel que _Europe+1000.dbl) contiennent les villes de plus de 1000 habitants et apparaissent en tête de liste.

12
ZODIAC

Touches de raccourcis

Une grande majorité des fonctions du programme sont accessibles par simple appui sur une touche, dont voici ci-dessous les
correspondances :

Touche Fonction associée


Esc (Echap) dans la plupart des cas, ferme la fenêtre courante
F1 Fichier/Nouveau
F2 Fichier/Ouvrir
F3 Révolution solaire
F4 Révolution lunaire
Rafraîchit l’écran après modification d’un paramètre tel que : Domification, Aspects, Choix des
F5
couleurs, Astéroïdes
F6 Thème progressé
F7 Données horaires
F8 Transits mobiles
F9 Thème médiéval + Almuten et Fridaires
F10 Syzygie prénatale
F11 Synastrie
F12 AstroCartographie

a Impression du thème avec la grille des Aspects détaillée (orbes, // et #), en A4


b Donne la liste des touches de raccourcis
c Active le mode d’impression Couleurs
d Déclinaisons progressées
e Ephémérides annuelles
f Active le mode d’impression avec les Fonds des signes colorés
g Directions primaires selon Gouchon ou symboliques ou mondiales
h Horloge
i Thème profecté : 30° = 1 an
j Profections
k Active le mode d’impression avec les symboles des signes en relief, sans fonds colorés
l Directions solaires sous forme de Liste
m Mesures diverses
n Active le mode d’impression en Noir/blanc
o Degrés symbOliques
p Préférences (Aspects, Domification, Couleurs etc.)
q Thème quotidien solaire
r Impression du thème avec les Règles de déclinaison et longitudes sur 30°, en A4
s Directions Solaires ou rythmiques (graphe)
t Mi-points en arbre (T pour Tree)
u Thème de domitude
v Relocalisation sur planisphère (V pour Visuel)
w Dominantes (W pour Weigh = poids)
x Relocalisation (X pour endroit X)
y Thème quotidien lunaire
z Etoiles fixes (parce qu’elles sont loin, comme la lettre Z dans l’alphabet)

13
Menu « Calculs prévisionnels »

1. Révolution solaire

Après avoir affiché un thème de naissance (radix) à l’écran, vous pouvez demander une révolution solaire à partir du menu
« Prévisionnel ». La fenêtre qui s’ouvre alors vous permet de spécifier l’année pour laquelle vous voulez effectuer le calcul ainsi que le
lieu. Comme pour l’introduction de données de naissances, si la ville recherchée ne se trouve pas dans l’Atlas, entrez ses coordonnées
manuellement et ajoutez-les ensuite à votre Atlas.
Attention : les date et heure des révolutions solaires sont exprimées en heure GMT (ou TU).
Le premier écran qui apparaît montre la RS juxtaposée au radix. Les positions des planètes sont indiquées dans le coin supérieur gauche.
Si vous désirez visualiser la RS seule, cliquez sur le bouton « RS seule » figurant en bas à droite.
Résonances d’aspects
Zodiac calcule les aspects qui se reproduisent entre 2 éléments du natal, de la RS par rapport au natal et de la RS en elle-même, quelle
que soit la nature de l’aspect. Cliquez sur le bouton en question pour visualiser le tableau de ces aspects. Ils sont imprimés d’office.
Attention : les orbes utilisés pour la recherche de résonances sont, respectivement , ceux du natal, ceux des thèmes en juxtaposition
(RS/Natal), et ceux du natal pour la RS. Les aspects RS/Natal sont calculés, même s’ils n’ont pas été sélectionnés dans les
« Préférences », « Aspects en Juxtaposition ». Certains aspects figurant dans cette liste peuvent donc ne pas apparaître dans la grille des
aspects.
Conseil : les aspects des planètes de la RS par rapport aux positions natales sont calculés en tenant compte des préférences que vous
aurez fixées dans le panneau « Aspects Juxt » du menu « Préférences ». Étant donné que le nombre possible de points en aspects est
beaucoup plus grand que dans un horoscope seul, il est conseillé de se limiter aux aspects majeurs et de prendre des orbes plus petits que
pour un radix, sans quoi la roue centrale est « noyée » dans des aspects dont il est très difficile de tirer des conclusions au niveau de
l’interprétation.
Aspects dans les 24 heures
Un bouton signalé par le texte « Aspects futurs » vous permet de visualiser les aspects qui se formeront dans les 24 heures qui suivent
l’heure de la révolution solaire. En prenant l’analogie 24 heures = 1 an, l’heure de ces aspects permet de voir à quelle date cela
correspondra dans l’année anniversaire. Ces aspects seront imprimés en dessous du thème de la RS juxtaposée au natal, uniquement si
vous demandez une impression en mode « portrait ».
Progressions de l’Ascendant et du MC de la RS
Lorsque vous demandez l’affichage de la RS seule, un bouton en haut à droite de la fenêtre « Progr. Asc et MC » apparaît qui vous
permet de calculer les progressions, tant directes que converses (on dit aussi diurnes et nocturnes), de l’ascendant et du MC de la RS.
Basé sur l’analogie formulée par Alexandre Volguine stipulant qu’une avancée de 24 heures de temps sidéral correspondrait à une année,
les progressions de ces deux axes feront une série d’aspects aux planètes de la RS à des échéances qui varient, bien sûr, d’une RS à
l’autre : ces progressions seraient donc « personnalisées ». Les échéances varient aussi si l’on change le lieu de la RS. A étudier.

2. Thème progressé

Cette option vous permet de calculer le thème progressé pour 3 situations différentes :
• Pour un âge donné : le programme affiche l’âge actuel en se basant sur l’horloge de l’ordinateur et l’année de naissance. Veillez
donc à ce que l’horloge soit à l’heure. Entrez manuellement un autre âge si désiré.
• Pour une année donnée : ceci permet de ne pas devoir calculer mentalement en quelle année telle personne aurait tel âge. Entrez
éventuellement une autre année.
• Pour une date donnée : le programme affiche la date du jour. Entrez une autre date le cas échéant.

N.B. : lorsque vous calculez le TP pour une date donnée comprise entre deux âges entiers, l’ascendant progressé va « tourner » sur le
zodiaque d’un angle qui est fonction de l’avancée dans l’année (nombre de jours après l’âge entier) et de la latitude du lieu. L’ascendant
va d’autant plus vite qu’il se trouve dans les signes dits « d’ascension rapide » et que la latitude est élevée. A l’équateur, la progression
de l’ascendant est quasi régulière (2 heures pour un signe).
Orbes des aspects : vous avez le choix entre divers orbes d’aspects : les orbes classiques du radix ou des orbes fixes entre 1° et 3° (il est
vivement conseillé de travailler avec un orbe fixe de 1°, sinon certains aspects se répètent sur une trop longue période et ne respectent
donc pas l’analogie 1 jour = 1 an : difficile alors de faire une prévision sur base du principe du TP.

3. Thème progressé ‘dynamique’

Cette fonction permet de visualiser directement l’évolution du thème progressé au travers des âges et par rapport au radix. Grâce aux
boutons « + » et « - », vous pouvez avancer/reculer par pas de 1/5/10 jours de progression (correspondants à un pas de 1/5/10 ans de vie).
L’âge est indiqué au centre du thème.
Dans cette fenêtre, vous pouvez adapter l’orbe des aspects de 1° à 3°. L’orbe fixé par le programme à l’ouverture de cette fenêtre est de
1°. En cliquant sur les boutons « Aspects Pr/Nat » ou « Aspects Pr/Pr », vous visualisez les aspects des points progressés par rapport au
radix ou les aspects des points progressés entre eux.

14
ZODIAC

4. Transits

Les transits sont particulièrement bien développés dans Zodiac : vous avez la possibilité de les aborder de plusieurs manières, à savoir :

A. Transits annuels des lentes sur une année (tableau)


B. Transits annuels au choix (tableau)
C. Transits exacts au choix (choix des planètes et des aspects, liste chronologique)
D. Transits mobiles (graphe autour du radix)
E. Transits évolutifs selon Dom Néroman
F. Mouvements des lentes sur 12 ans (autour du radix)
G. Transits des lentes sur 1 an (aspects au choix)
H. Transits harmoniques
I. Transits en déclinaison (graphe) : sur 1 an (lentes et rapides) et sur 90 ans (lentes)
J. Spirale des transits des lentes et de la Lune progressée

4.A. Tableau des transits des lentes sur une année

Cette fonction présente sous forme de tableau et de 15 en 15 jours les aspects que feront les planètes lentes (de Jupiter à Pluton) par
rapport aux points du radix. Choisissez l’année dans la boîte en bas à gauche ou en cliquant sur les flèches pour augmenter/réduire.
Choisissez aussi l’orbe ( de 1° à 5° ; orbe conseillé : 3°) et puis cliquez sur le bouton représentant une calculette (ce bouton se retrouve
dans plusieurs modules de Zodiac : il est destiné à lancer un calcul après définition de certains paramètres).
Les résultats s’affichent dans la grille. En sélectionnant un autre orbe pour une année pour laquelle les positions planétaires sont déjà
affichées, le programme recalcule les aspects et modifie la grille en conséquence. Lors de l’impression, les positions des planètes
transitantes sont données en bas du tableau, et ce pour les 1ers de chaque mois.

4.B. Tableau des transits annuels avec choix des planètes et des aspects

Ce tableau se présente sous une forme similaire au précédent mais ici, vous avez la possibilité de choisir les planètes transitantes, les
points du radix transités et les aspects. Les positions sont calculées pour les 1er, 8, 15 et 22 de chaque mois.
Afin d’obtenir toute la séquence des aspects possibles au cours d’une année, l’orbe des aspects est fixé à 8 fois le pas du jour de la
planète transitante ou à 1° si cette valeur est inférieure à 1°.
A l’impression, les positions sont indiquées en bas du tableau, pour les 1ers et 15èmes de chaque mois.

4.C. Transits exacts au choix (choix des planètes et des aspects, liste chronologique)

Ici, vous choisissez les planètes transitantes, les points du radix et les aspects que vous voulez rechercher. La liste se présente sous forme
chronologique pour l’année choisie.

4.D. Transits mobiles

Avec cette fonction, vous pourrez visualiser le déplacement des planètes en transit autour du radix. Lorsque vous ouvrez cette fenêtre, la
date est celle de l’ordinateur et les positions des planètes en transit sont celles calculées pour cette date à 0 heure GMT. A l’aide de la
série de boutons « + » et « - », vous pouvez avancer/reculer par pas de 1 heure/1 jour/ 10 jours/ 30 jours. Vous pouvez visualiser à
volonté les aspects des planètes du jour ou les aspects des transitantes par rapport aux natales. L’orbe par défaut est de 1°, mais vous
pouvez prendre un orbe plus grand. Toutefois vous verrez qu’en prenant un orbe supérieur à 1° le nombre d’aspects devient très grand et
vous risquez de vous trouver dans la confusion au niveau de l’interprétation. Un clic dans la grille des aspects permute vers l’affichage
d’une seconde grille : l’une d’entre elles donnent les aspects avec l’orbe serrée choisie par l’utilisateur.
Si vous désirez connaître les positions planétaires pour un moment précis, entrez la date et l’heure (GMT !) dans les cases de gauche,
puis cliquez sur le bouton représentant la calculette.
Un bouton vous permet de visualiser les résonances d’aspects : lorsque ce phénomène se produit l’aspect du natal est noté, tenant compte
de l’orbe prédéfini, suivi de l’aspect en transit ou de l’aspect dans le ciel du jour, ces deux derniers tenant compte de l’orbe fixe choisie à
l’ouverture de cette fenêtre.

4.E . Transits évolutifs selon Dom Néroman

Initialement dénommées « directions évolutives » par son auteur, il s’agit en fait du transit des planètes pour un moment donné mais les
positions sont ramenées aux domitudes dans un repère (le « sensitif ») qui évolue au cours des âges selon une spirale logarithmique. Le
MC évolue de manière rétrograde à une vitesse décroissante et les positions planétaires sont recalculées dans ce référentiel mouvant.
Dom Néroman préconisait le système Campanus mais Zodiac calcule aussi ces transits dans les autres systèmes de domification. Pour ce
qui est des transits des planètes, vous avez le choix entre 2 possibilités : soit limiter ces derniers aux planètes lentes à partir de Saturne,
soit utiliser l’ensemble des planètes. Dans ce dernier cas, il est conseillé de préciser l’heure, surtout si l’on veut observer les transits de la
Lune. Zodiac propose 3 formules pour le calcul de la fonction logarithmique de la spirale évolutive : Don Néroman, Armor ou Duval.
Les positions des plexus directs sont renseignés sur une liste et représetnés par des petits triangles rouges sur le pourtour des maisons
évolutives. Si la résolution de votre écran entraîne le cache d’une partie du thème par cette liste, cliquez dans l’écran pour cacher/affciher
cette liste. Pour bien assimiler le fondement et le fonctionnement de cette spirale évolutive il faut lire le livre de l’auteur : « Les présages
à la lumière des lois de l’évolution ».
15
4.F. Mouvements des lentes sur 12 ans (autour du radix)

Ce graphique présenté autour du thème natal montre l’évolution d’année en année sur 12 ans des planètes de Jupiter à Pluton. Le
mouvement est démarré à un âge au choix.

4.G. Transits des lentes sur 1 an (aspects au choix)

Après sélection des paramètres (année, aspects, orbes), le programme affiche les résultats comme suit :

Plus la hauteur du rectangle est élevée (de 1 à 3 hauteurs), plus on se rapproche de l’aspect exact, avec les relations suivantes :

hauteur 1 : aspect inférieur à l’orbe (dans l’exemple ci-dessus : <= 3°)


hauteur 2 : aspect inférieur au 2/3 de l’orbe ( ‘’ ‘’ : <= 2°)
hauteur 3 : aspect inférieur au 1/3 de l’orbe ( ‘’ ‘’ : <= 1°)

Les « D » et « R » figurant dans le graphe indiquent les instants du transit exact, s’il a lieu, et, pour ces instants, si la planète transitante
est directe ou rétrograde. Pour savoir quand une planète change de direction, cliquez sur le menu « Dates des stations » ; un second clic
sur ce menu ferme la grille.
Le déplacement de la souris sur l’écran indique dans la barre de titre la date correspondante : ceci permet de repérer avec une très bonne
approximation les dates des transits, compte tenu de la résolution de votre écran.

Les couleurs associées aux aspects sont :

Aspect Couleur
m noir
p r bleu
q u rouge
o s vert

4.H.Transits harmoniques

Graphes donnant le mouvement des planètes sur une période allant de 3 mois à 10 ans au choix, en rapport avec les positions natales.
Vous avez la possibilité de choisir les planètes du radix et en transit.
Les longitudes des planètes sont données sur une échelle verticale qui est fonction de l’harmonique choisi, entre 1 et 16, correspondant à
360° à 22°30’. A l’écran, vous pouvez avoir un fond grisé ou non. L’épaisseur des courbes (de 1 à 3) est surtout intéressante pour
l’impression : à l’écran, une épaisseur de 2 convient généralement bien.

16
ZODIAC

4.I. Transits en déclinaison

De même que l’on calcule les transits en longitude sur le zodiaque, on peut regarder l’évolution des planètes en transit selon leurs
déclinaisons et ce par rapport aux déclinaisons des planètes natales. Bien souvent, un transit de conjonction en longitude, par exemple, ne
se produit pas en même temps que le transit en déclinaison. En effet, du fait que les planètes évoluent sur des orbites qui n’ont pas toutes
la même inclinaison que celle de l’écliptique, au moment où deux planètes sont en conjonction en longitude, il est rare qu’elles aient
même latitude zodiacale, ce qui fait qu’elles sont bien séparées dans le ciel (il n’y a pas occultation systématique lors d’une conjonction).
La recherche des moments où deux planètes ont même déclinaison présente donc un intérêt certains que les astrologues ont voulu
exploiter.
Zodiac vous offre la possibilité de calculer les transits en déclinaisons :

− soit pour une période de 1 an au choix (planètes lentes et rapides)


− soit pour une période de 90 ans (planètes lentes uniquement).

La présentation des graphiques est similaire aux graphiques en longitude, mais l’échelle verticale indique ici les déclinaisons (de +25° à –
25°). Les deux zones colorées en haut et en bas du graphique représentent les zones où les planètes ont des déclinaisons supérieures en
valeur absolue à 23°27’, déclinaison maximale qu’atteint le Soleil dans sa course annuelle. Les planètes ayant une déclinaison située dans
l’une de ces zones sont dites « hors limite » (Out Of Bound , OOB, en anglais). Elles indiquent, tant à la naissance que lors des
progressions ou des transits des situations « hors du commun » (hors normes : ce terme n’étant pas à prendre au sens péjoratif).

4J. Spirale des transits des lentes et de la Lune progressée + Fatum et Ascendant évolutif.

Cette fonction présente sous forme graphique les mouvements des planètes lentes sur une période de 90 ans : Saturne et
Uranus, Jupiter ou la Lune progressée. Les nombres indiqués correspondent aux âges anniversaires dans le cas des transits
et aux jours suivant la naissance avec l’analogie 1 jour = 1 an pour les progressions de la Lune.
Le bouton donne accès à un menu pour le choix de la formule de calcul de la spirale évolutive (Fatum ou
Ascendant) ; cliquez ensuite sur OK pour afficher le résultat.

5. Directions symboliques, primaires, mondiales – Cycle de Méton

Cette fenêtre vous offre le choix de calculer :

 Les directions symboliques (analogie : 1° = 1 an)


 Les directions primaires, tenant compte ou non des latitudes zodiacales, directes et converses, selon les méthodes de J. Reverchon et
H. Gouchon
 Les directions mondiales
 Le cycle de Méton partant de la syzygie prénatale

Entrez la période pour laquelle vous désirez effectuer vos calculs ( conseil : limitez-la à 20 années pour ne pas allonger la liste
inutilement, surtout lors de l’impression ) et faites votre choix parmi les points à diriger, les points du radix et les aspects puis cliquez
sur le bouton « Calculer ».
Les directions primaires avec latitude zodiacale sont calculées selon la méthode de Henri Gouchon, tenant compte du pas solaire du jour
(vous avez aussi l’option de prendre un pas fixe de 1° ou le pas moyen de Naibod = 0,98565°) . Les directions seront calculées en
fonction de l’option choisie pour le calcul des pôles (Regiomontanus-Campanus ou Placidus) (pour cette dernière : formule d’André
Boudineau). Pour rappel, les directions zodiacales Regiomontanus sont identiques à elles de Campanus. Les échéances sont données sous
forme d’âges et de dates dans la vie, la valeur de l’arc de direction étant donnée en heures. L’échéance s’obtient en divisant l’arc par le
pas solaire.
Les directions sans latitude zodiacale sont calculées selon la méthode préconisée par Reverchon et décrite dans le livre de Danièle Jay.
Le pas solaire suggéré par les auteurs est normalement fixe (1°) : les arcs de direction correspondent donc directement à l’échéance (4
minutes de temps sidéral correspondent à 1 an, et donc 1 heure = 60 minutes => 15 années de vie). Vous avez toutefois ici aussi la
possibilité de choisir un autre pas solaire. Les directions converses sont identifiées dans la liste par un « c » à côté de la valeur de l’arc
exprimée en heures.
Les directions mondiales sont calculées sur base des domitudes selon la domification choisie : les résultats différeront donc d’une
domification à l’autre (Placidus, Regiomontanus ou Campanus). L’échéance est directement obtenue par la valeur de l’arc exprimée en
degrés de domitude. Sur base de la position en longitude d’une direction donnée (conjonction ou aspect), on calcule la domitude de cette
position et ensuite l’arc entre cette position et la domitude du point fixe. La valeur de cet arc correspond à l’échéance recherchée (1° = 1
an).
Cycle de Méton : il s’agit d’une périodicité particulière des lunaisons. Toutes les 235 lunaisons la Lune occupe pratiquement le même
degré du zodiaque et ce à la même date à un jour près. Partant de la syzygie prénatale (nouvelle ou pleine lune qui précède directement la
naissance), Zodiac calcule les 5 lunaisons (NL ou PL selon le cas) qui suivent – avec un intervalle de 6939.7 jours entre deux lunaisons :
l’écart de longitude entre les lunaisons est inférieur à 1° . Ces lunaisons se produisent à un endroit particulier du thème, et toujours le
même : il est donc intéressant de les étudier de près pour en dégager d’éventuels moments forts se répétant dans la vie de l’individu
(similaire mais ne se répétant pas à l’identique, comme tout ce qui touche à la vie).

17
6. Progressions de la Lune et des planètes

Les directions secondaires de la Lune sont calculées séparément, vu leur intérêt particulier et celles-ci étant nombreuses et se
reproduisant selon un cycle égal à une lunaison (environ 29 jours) : on retrouvera donc les mêmes aspects environ 3 fois sur une période
de vie normale, soit 87 ans. Ces progressions répétées se feront bien sûr dans un contexte qui évolue et il faudra tenir compte de l’âge de
la personne et des transits du moment qui viendront colorer différemment ce que ces progressions promettent. Par ailleurs, le cycle de
révolution de Saturne en transit (environ 29 ans) étant analogue à celui de la Lune progressée, il sera bon de mener en parallèle une étude
des progressions de la Lune et des transits de Saturne.
Vous pouvez aussi inclure les aspects des planètes progressées entre elles (en Anglais : Progress to Progress) ainsi que les moments de
changement de direction (stations rétrogrades ou directes) qui ont éventuellement lieu dans les jours qui suivent la naissance. Validez
pour ce faire les options « Inclure les progressions réelles » et « Inclure les stations ».
Dans la grille d’affichage des directions, les aspects des planètes progressées entre elles sont notées par un « PP », les changements de
direction par un « D » ou un « R » selon le cas. Les colonnes 4 et 5 indiquent respectivement la maison traversée par la planète
progressée et la position en maison de la planète natale.
Les dates et heures des aspects sont donné en heure GMT (TU). Les dates dans la vie obtenues par le calcul basé sur l’analogie
« 1 jour = 1 an » constituent des moments-charnière et correspondent rarement à des dates précises d’événements : on tiendra donc
généralement compte d’un orbe qui peut aller jusqu’à 6 mois (en + ou en -).

7. Déclinaisons progressées

Technique remise au goût du jour par nos amis anglo-saxons, peu de littérature y est consacrée à l’heure actuelle, surtout en Français.
Vous avez la possibilité d’étudier ces progressions sur une période de 90 ans, correspondant aux 90 jours qui suivent la naissance.
Les planètes qui, à la naissance, ont une déclinaison qui sort des limites de l’inclinaison de l’écliptique (23°27’, en plus ou en moins)
signaleraient des individus « hors normes ». De même, en progression et en transit, il sera bon d’observer particulièrement ces zones.

8. Révolutions lunaires

Basées sur le même principe que les révolutions solaires, mais plus fréquentes, elles donneront le climat du mois. Vous avez la possibilité
de rechercher les révolutions lunaires successives et pour un lieu donné par simple clic sur les boutons « + » et « - » se trouvant en bas à
droite de la fenêtre, et ce à partir d’un mois/année que vous entrerez dans la case ad hoc.

9. Phases lunaires progressées

Les 12 phases lunaires qui suivent la naissance sont un outil primordial de prévision : les nouvelles lunes, premiers quartiers, pleines
lunes et derniers quartiers marquent des jalons importants dans la vie d’un individu et on accordera une attention particulière aux
nouvelles et pleines lunes. Et, plus particulièrement encore les phases progressées qui se produisent sur des points sensibles du radix
(Soleil, Lune, Asc, MC, etc.). Il est souvent fort intéressant de juxtaposer le thème d’une nouvelle lune progressée sur le thème natal :
pour ce faire, il suffit de noter les date et heure (GMT !) de la phase en question affichées dans la grille et de dresser le thème (en
prenant, par exemple, la fonction « Transits mobiles ») de cette phase en rapport avec le radix.
Les 12 phases représentées autour du radix sont numérotées de 1 à 12. En cliquant sur le bouton « Indice de phases » on obtient un
graphique montrant :

a) l’évolution des phases solaires, çàd la distance Lune-Soleil. Les nouvelles lunes sont en bas et les pleines lunes en haut de la
courbe en zigzag.
b) l’évolution des phases nodales, çàd la distance angulaire de la Lune à ses nœuds. Sur cette courbe, le passage par le nœud nord
ou sud se situe à mi-chemin.
c) l’indice de phase qui est la somme des deux premiers indices. Cette courbe indique en quelque sorte les « tournants » de la vie,
si tournants il y a.

Lire à ce sujet le très intéressant livre de Robert Gouiran :


L’astrologie des trajectoires de vie – Editions du Rocher (1998)

10. Phases lunaires et éclipses, pour une année au choix, autour du radix

Pour chaque année, vous pouvez obtenir un graphique représentant, autour du thème de naissance, les nouvelles et les pleines lunes de
l’année. Un bouton vous permet de visualiser les données des éclipses de l’année. Pour les éclipses solaires Zodiac indique le numéro de
la série de Saros auxquelles elles appartiennent.
A l’impression, les dates et heures exactes de ces phases sont indiquées. En dessous des données relatives aux phases lunaires figurent les
dates et heures des éclipses solaires et lunaires de l’année. L’heure est celle du maximum de l’éclipse qui peut être différente de l’heure
de la conjonction/opposition en longitude zodiacale.

11. Directions rythmiques et solaires

11.A. Directions rythmiques

Ce type de directions fait avancer les points du radix de la manière suivante : on calcule la progression de l’ascendant pour n jours
après la naissance, puis on fait avancer tous les points du radix d’un angle égal à cette progression et on recherche les aspects que
font ces points dirigés par rapport au radix, en prenant comme orbe pour tous les aspects l’avance de l’ascendant pour ce jour.
L’orbe varie donc au cours du temps et est fonction aussi de la latitude du lieu, ce qui personnalise ce type de direction. Ainsi, deux
18
ZODIAC

individus nés à la même date et la même heure mais en des lieux différents auront des directions rythmiques différentes et donc des
échéances différentes pour les mêmes directions.
Ces directions peuvent être calculées en tenant compte ou non de l’heure solaire vraie.

11.B. Directions solaires

Même principe que pour les directions rythmiques mais ici l’avance des planètes sera calculée sur base de l’avance du soleil de jour
en jour.
Notez qu’il n’y a quasiment pas de différence, pour cette technique, entre les résultats obtenus en prenant l’heure solaire vraie ou la
moyenne.

12. Progressions et transits des noeuds lunaires

Lorsque la fenêtre s’affiche vous avez le choix entre 2 options :

a. Progressions

Cliquez sur le bouton « Calculer ». Les courbes du mouvement du NN s’affichent. Sur l’axe des ordonnées vous avez à gauche la
position du nœud nord natal (le degré du signe), et à droite l’échelle en minutes d’arc. Lorsque le NN entre dans le degré précédent sa
position est indiquée en haut. Sur l’axe des abscisses figurent l’âge et l’année correspondants. La petite case en haut indique, en
fonction de la position du curseur de la souris, la date, l’âge (en fraction décimale) et l’année correspondante. Si une éclipse solaire a
lieu au cours de la période des 90 jours qui suivent la naissance, cette éclipse sera indiquée par une ligne verticale (couleur du Soleil)
en travers du graphe. Pour faciliter le repérage des moments des changements de direction du NN, vous pouvez en cliquant dans le
graphe, dessiner une ligne verticale bleue à l’endroit du curseur.

b. Transits

Lorsque vous choisissez cette option, une case s’affiche vous permettant d’entrer une date de début. Les transits sont calculés pour
une période de 90 jours à partir de cette date. L’axe des abscisses indique dans ce cas la date tous les 2 jours (sous la forme : jj.mm).
De même que pour les progressions, une éclipse solaire sera signalée par une ligne verticale au jour du phénomène. Vous pouvez
aussi placer des repères en cliquant dans le graphe.

13. Thèmes quotidiens solaire et lunaire

Le thème quotidien solaire (ou lunaire, le principe étant le même) calcule l’horoscope pour le lieu actuel où réside la personne en sa
basant sur la distance méridienne que faisait le soleil (ou la lune) à la naissance. On dresse donc le thème pour une date et un lieu choisis,
en prenant comme repère la position du soleil (de la lune) par rapport au méridien du lieu de naissance. Deux options sont proposées à
l’utilisateur : soit on se base sur la distance méridienne du soleil (de la lune) à la naissance en prenant le lieu de naissance original, soit
on calcule le thème de naissance relocalisé pour le lieu de résidence : le thème quotidien ainsi calculé tiendra compte de l’option choisie.
Les différences peuvent être importantes l’écart entre le lieu de naissance et le lieu de résidence. Ainsi, par exemple, une personne ayant
une lune à la naissance en maison XI pour les USA aurait cette même lune en maison VIII pour un thème relocalisé. Le thème quotidien
lunaire donnera une lune à l’ouest du méridien (en maison IX, VIII, voire VII selon l’époque de l’année) si on s’est basé sur un thème de
naissance relocalisé, mais à l’est (maison XII, XI ou X) si l’on a conservé la lune de naissance comme étant en XI natale. Seule la
pratique permettra de trancher en faveur de l’une ou de l’autre approche.

14. Retour solaire « in mundo »

Il s’agit du thème quotidien, pour un jour choisi, calculé en plaçant le soleil à la même domitude Placidus que celle du
soleil de naissance. Autrement dit, ce soleil quotidien est placé dans la même maison.

19
15. Directions «Ptoléméennes »

Ces directions primaires se calculent en prenant comme référence les positions des divers facteurs ramenés « in mundo » çàd dans la
sphère locale. Elles s’obtiennent sur base des arcs de direction mesurés à partir des distances horaires et heures temporelles des facteurs
concernés. L’arc de direction est ensuite ajouté à l’ascension droite du soleil de naissance pour calculer enfin l’échéance. Voir à ce sujet
le livre de Danièle Jay : « Le Ciel en mouvement – Clé des jugements astrologiques » aux Editions Sep Hermès.
Les directions se subdivisent en deux séries : converses ou dans le sens du zodiaque. Pour ces dernières, le lieu où aboutit la planète
dirigée (en longitude zodiacale) est aussi identifié par le maître du terme atteint. Dans les directions converses les positions des facteurs
sont exprimées en domitude Placidus (colonnes intitulées Dom P1 et Dom P2), dans les directions zodiacales elles le sont en longitude
sur l’écliptique (colonnes Long P1 et Long P2).

Dans l’exemple ci-dessous, on voit la direction converse E m K se réaliser le 10.06.2006, date très proche de celle du décès de
Raymond Devos (15.06.2006).

***/***

Menu « Calculs divers »

1. Syzygie prénatale

Par un simple clic de souris, vous accédez au thème de la nouvelle ou de la pleine lune qui précède directement la naissance. Ce thème
n’est évidemment accessible qu’à partir d’un thème natal (radix).

2. Degrés sensibles

Le programme calcule tous les degrés du thème qui risquent de former l’un ou l’autre aspect au cours des progressions, directions,
transits, etc. Les résultats peuvent être imprimés de deux façons :

− soit en triant ces degrés sensibles par point du radix. Ceci permet de visualiser d’un coup d’œil tous les degrés qui sont
aspects avec une planète ou un axe particulier (Asc ou MC)
− soit en triant tous les degrés sur l’échelle du zodiaque de 0° à 360°. Ceci permet de voir à n’importe quel moment (en transit
notamment) quel sont les points du thème qui sont activés.

Le programme ne donne que le premier tri à l’écran ; le tri zodiacal n’est pas affiché à l’écran : il ne le sera qu’à l’impression.

3. Thème trinitaire

Fonction qui n’est accessible qu’en domification Antique (maisons égales sur l’Ascendant). Ce thème présente 3 roues de maisons
concentriques (toutes égales) mais centrées successivement sur l’Ascendant, le Soleil et la Lune.
Les petits cercles pleins représentés sur la roue des maisons de l’Ascendant indiquent le point du Lever et le point Est, dont les positions
sont données sur la gauche de la fenêtre.

4. Thème de domitude et étoiles fixes

Le thème de domitude montre la disposition des planètes par rapport à l’horizon et au méridien, en tenant compte de la domification
choisie et en se basant sur un « découpage » de l’espace en 360 « micro-maisons » ou domitudes. Cette présentation montre, entre autres,
la position réelle des planètes dans la sphère locale : ainsi, une planète qui dans un horoscope classique (zodiacal) se verrait au-dessus de
l’horizon peut très bien se trouver en dessous de l’horizon dans la représentation en domitude. Le thème de domitude tient compte des
latitudes zodiacales : des planètes comme Pluton, la Lune, Mercure et Mars surtout peuvent occuper, par exemple, la maison XII, alors
qu’en réalité elles se trouvent encore en dessous de l’horizon et donc en I.
Ce module donne aussi les conjonctions aux étoiles fixes : celles se faisant aux étoiles de première grandeur (magnitude <= 2) sont
signalées directement sur le thème par un *. Notez bien cependant que ces conjonctions ne sont valables que dans le système Placidus et

20
ZODIAC

correspondent exactement à la notion de distance horaire développée par Giuseppe Bezza : la distance horaire étant identique à la
« position mondiale ».

Les aspects représentés dans ce module sont calculés en respectant les orbes suivants, exprimés en degrés de domitude :

7° entre deux luminaires


6° entre un luminaire et une planète
5° entre deux planètes
1° entre une étoile et une planète

Seuls les aspects majeurs sont repris (conjonction, sextile, carré, trigone, opposition).

5. Degrés symboliques

Cette fonction vous donnera la signification symbolique des positions des planètes et points spécifiques du thème selon 3 auteurs :

1. P. Christian tiré de : « L’homme rouge des Tuileries »


2. Borelli, traduit par Sepharial
3. R. Fludd

6. Degrés de Janduz

Cette fonction donne la représentation symbolique des degrés occupés par les planètes, mais avec une interprétation orientée vers les
pathologies médicales. Une partie seulement des degrés est reprise et correspond aux résultats d’études effectués jusqu’à présent. Cette
fonction ne peut en aucun cas servir à poser un diagnostic médical !

7. Tempérament

Basée sur des recherches effectuées par Georges Muchery, cette fonction essaye de dégager une dominante au niveau du tempérament de
l’individu, en termes de « terrain » médical. Voir le livre de Muchery pour détails sur le mode de calcul. Zodiac vous donne la possibilité
d’effectuer ce calcul en tenant compte ou non du décalage (« shift ») des planètes se trouvant proches des cuspides des maisons : si l’une
d’entre elles se trouve à moins de 20% de la grandeur de la maison (donc 6° pour une maison faisant 30°) on considère qu’elle appartient
à la maison suivante, comptée dans le sens des maisons.

8. Mesures diverses et heures planétaires.

Ici, un tableau recense divers paramètres des planètes et autres points tels que Nœuds, Lilith, Astéroïdes.
Les mesures représentées sont : longitude sur le zodiaque par signe et en degrés sur une échelle de 360°, ascensions droites, latitudes
zodiacales, déclinaisons et vitesses (pas journalier).
Les positions vraies et moyennes sont données pour le Nœud Nord et la Lune noire.
Un R indique que la planète est rétrograde.
Y figurent aussi les positions des six principaux astéroïdes : Cérès, Pallas, Juno, Vesta, Chiron, Pholos (Pholus). Ces derniers sont
visualisables autour du thème, au choix (voir dans le menu « Préférences », « Astéroïdes »).
La vous donne aussi, sous forme graphique, une visualisation des heures planétaires pour l’ensemble de la journée. Cliquez sur le bouton
« Horloge planétaire » pour l’obtenir. Un second clic sur le même bouton vous ramène au tableau des mesures.

9. Parallèles de déclinaison et distances angulaires

Ce tableau rassemble les parallèles et contre parallèles calculés avec une orbe de 1.5°, ainsi que les distances angulaires entre tous les
points du thème.

10. Données horaires

Si vous pratiquez l’astrologie horaire, cette fonction vous permettra de visualiser sur un seul écran :

− maîtres planétaires du jour et de l’heure (le maître de l’heure est calculé sur base d’une domification Placidus où le thème
est divisé en 24 heures comptées à partir de l’Ascendant et dans le sens horloger.)
− aspects appliquants ou séparants par un simple coup d’œil sur l’échelle de 30°
− dignités essentielles et accidentelles telles que les proposait Ptolémée (voir tableau ci-dessous)
− conjonctions éventuelles à l’une ou l’autre des 3 étoiles majeures pour les anciens : Regulus, Spica ou Algol.

Voir pages suivantes le tableau d’attribution des dignités essentielles et accidentelles ainsi que les références utilisées pour le calcul de ces dignités.

21
Base de calcul des dignités essentielles selon Ptolémée

(Ptolémée)
Maître Exaltation Triplicité Terme Décan Exil Chute
(jusqu’au degré indiqué)
Diur/Noct. ° Jour Nuit ° ° ° ° ° ° ° °
a E D A 19 A F F 6 D 14 C 21 E 26 G 30 E 10 A 20 D 30 D G
b D N B 3 D B D 8 C 15 F 22 G 26 E 30 C 10 B 20 G 30 E
c C D M 3 G C C 7 F 14 D 21 G 25 E 30 F 10 E 20 A 30 F
d B D/N F 15 D E E 6 F 13 C 20 D 27 G 30 D 10 C 20 B 30 G E
e A D/N A F G 6 C 13 D 19 F 25 E 30 G 10 F 20 E 30 G
f C N C 15 D B C 7 D 13 F 18 G 24 E 30 A 10 D 20 C 30 F D
g D D G 21 G C G 6 D 11 F 19 C 24 E 30 B 10 G 20 F 30 E A
h E N D E E 6 F 14 D 21 C 27 G 30 E 10 A 20 D 30 D B
i F D W 3 A F F 8 D 14 C 19 G 25 E 30 C 10 B 20 G 30 C
j G N E 28 D B D 6 C 12 F 19 E 25 G 30 F 10 E 20 A 30 B F
k G D G C G 6 C 12 D 20 F 25 E 30 D 10 C 20 B 30 A
l F N D 27 D E D 8 F 14 C 20 E 26 G 30 G 10 F 20 E 30 C C

A l’affichage, les planètes répondant au critère mentionné dans l’en-tête de colonne seront affichées en rouge.

Table de calcul des dignités et débilités des planètes selon William Lilly

Dignités essentielles Débilités essentielles


Domicile ou réception mutuelle par maîtrise 5 En exil (détriment) -5
Exaltation,réception mutuelle par exaltation 4 En chute -4
En triplicité 3 Pérégrine -5
En terme 2
En décan 1
Dignités accidentelles Débilités accidentelles
En Maison I ou X 5 En Maison XII -5
En Maison IV, VII ou XI 4 En Maison VI ou VIII -2
En Maison II ou V 3
En Maison IX 2
En Maison III 1

Direct rapide 5 Rétrograde rapide -5


" moyen 3 " moyen -3
" lent 1 " lent -1
" stationnaire 0 " stationnaire 0

h j S oriental (colonne “Ori”) 2 h j S occidental -2


f g occidental 2 f g oriental -2
d croissante 2 d décroissante -2
Non combuste ni sous les rayons du s 5 Combuste (- de 8°30' du s ) -5
Cazimi ( - de 0°17' du s ) (colonne ‘Asp’) 5 Sous les rayons du s (- de 17°) -4
q partile à j ou g 5 q partile à h ou S -5
q partile à k (colonne ‘Noe’) 4 q partile à ? -4
u partile à j ou g 4 Assiégée par h ou S (colonne ‘Ass’) -5
r partile à j ou g 3 p partile à h ou S -4
q à Regulus (colonne ‘Eto’) 6 t partile à h ou S -3
q à Spica 5 q à Algol -5
22
ZODIAC

11. Maître de nativité

Il existe plusieurs tentatives de chiffrer le poids (la force) des planètes dans un thème afin d’en dégager une ou des dominantes. Parmi
celles-ci, on trouve la méthode proposée par Alexandre Volguine et qui attribue des points aux planètes selon les 7 critères suivants :

1. valeur de la planète dans le signe ascendant (Vas)


2. valeur de la planète dans le signe qu’elle occupe (Vsg)
3. position ou non en demeure lunaire (Dem)
4. valeur dans la maison ou facteur d’angularité (Vms)
5. affinité de la planète pour la maison occupée (Afm)
6. affinité sexuelle planète/signe (Sex)
7. vitesses de la planète, tenant compte des rétrogradations éventuelles (Vit)

La somme de ces sept paramètres est représentée dans la colonne « TOT »

En dessous de cette grille figurent les différents modes de répartition des planètes, Asc et MC dans les signes, triplicités, quadrants, etc.

Valorisation de Pluton dans les signes (permettant de calculer les critères 1 et 2 ci-dessus) :

Méthode a b c d e f g h i j k l
A. Volguine -1 2 -1 1 5 1 8 1 8 1 3 1
G. Jauniaux 2 -1 1 5 1 8 1 8 1 3 1 -1
« Moderne » 8 -1 3 1 5 1 -1 8 5 1 3 1

12. Astrologie médiévale

Cette fonction montre le thème en carré, où seules les planètes traditionnelles sont présentes. Y figurent aussi le calcul de différents
Almuten ainsi que les périodes planétaires (Fridaires) selon Bonati et Schöner.
Technique qui remonte déjà loin dans le passé et qu’il serait bon de tester. Notre vie serait régie successivement par les 7 planètes
traditionnelles et les nœuds de la Lune selon des rythmes variables. Chaque période planétaire se subdivise en 7 sous-périodes égales
entre elles et régies par un maître à chaque fois différent, mais selon une séquence bien déterminée.
Selon qu’il s’agit d’un thème diurne ou nocturne, la séquence débutera par le Soleil ou la Lune. Une fois le cycle complet achevé, on
recommence avec la même séquence.

12.A. Almuten et Fridaires

L’Almutem (traduit en latin par victor) d’un point quelconque du zodiaque est la planète qui possède, selon l’expression anglaise, le plus
de fortitude en ce point. L’almutem du point possède souvent plus de « force » que le maître du signe occupé par le point en question. On
tiendra donc compte de la planète almutem d’un point tant dans l’interprétation que dans l’approche prévisionnelle.

Note : vu l’espace limité d’une feuille A4, j’ai dû utiliser un artifice pour placer le calcul en détail des 4 types d’Almuten. Le tableau des
calculs des Almuten se divise en 3 grandes parties.

L’astrologie médiévale définit plusieurs almuten :


A. Almutem Figuris

Il s’agit de l’Almutem de l’ensemble de l’horoscope (de la figure) et se calcule à partir des points suivants :

A, B, Asc, O, S.A.N. (syzygie prénatale) auxquels viennent s’ajouter : le Maître du jour, le Maître de l’heure et une valorisation,
appelée dignité accidentelle, des 7 planètes traditionnelles selon leur position en maison et suivant la règle suivante :

Position en Maison Points


I 12
II 6
III 3
IV 9
V 7
VI 1
VII 10
VIII 4
IX 5
X 11
XI 8
XII 2

23
On tient compte, pour la détermination des positions en maison, d’une règle utilisée par les anciens :

1. toute planète à moins de 8° d’une maison cardinale est considérée comme appartenant à cette maison cardinale
2. à moins de 5° d’une maison cadente comme appartenant à cette maison cadente
3. à moins de 3° d’une maison succédente comme appartenant à cette maison succédente.

Pour chacun des points mentionnés on calcule la « force » qu’a chacune des planètes (Soleil à Saturne) en ces points selon 5 critères :

a. Maîtrise : 5 points
b. Exaltation : 4 points
c. Triplicité : 3 points
d. Terme : 2 points
e. Décan : 1 point

Ces 5 critères, appelés dignités essentielles, correspondent à des découpages différents du zodiaque représentés dans le tableau à la page
suivante. La séquence et les limites des termes proposés par défaut sont ceux des Egyptiens. Vous pouvez opter pour la séquence de
Ptolémée (voir détails au module ‘Données horaires’).

(Egyptiens)

Terme
Maître Exaltation Triplicité (jusqu’au degré indiqué) Décan Exil Chute
Diur/Noct. ° Jour Nuit ° ° ° ° ° ° ° °

a E D A 19 A F F 6 D 12 C 20 E 25 G 30 E 10 A 20 D 30 D G

b D N B 3 D B D 8 C 14 F 22 G 27 E 30 C 10 B 20 G 30 E
c C D M 3 G C C 6 F 12 D 17 E 24 G 30 F 10 E 20 A 30 F

d B D/N F 15 D E E 7 D 13 C 19 F 26 G 30 D 10 C 20 B 30 G E
e A D/N A F F 6 D 11 G 18 C 24 E 30 G 10 F 20 E 30 G

f C N C 15 D B C 7 D 17 F 21 E 28 G 30 A 10 D 20 C 30 F D
g D D G 21 G C G 6 C 14 F 21 D 28 E 30 B 10 G 20 F 30 E A

h E N D E E 7 D 11 C 19 F 24 G 30 E 10 A 20 D 30 D B
i F D W 3 A F F 12 D 17 C 21 G 26 E 30 C 10 B 20 G 30 C

j G N E 28 D B C 7 F 14 D 22 G 26 E 30 F 10 E 20 A 30 B F
k G D G C C 7 D 13 F 20 E 25 G 30 D 10 C 20 B 30 A

l F N D 27 D E D 12 F 16 C 19 E 28 G 30 G 10 F 20 E 30 C C

Le Maître du jour, qui est la planète qui régit le jour de naissance, est représenté par la planète associée au jour de la semaine (notez que
cette attribution n’est pas fortuite) :

Lundi B
Mardi E
Mercredi C
Jeudi F
Vendredi D
Samedi G
Dimanche A

Remarque importante : chez les anciens, le changement de jour de la semaine était compté au moment du lever du Soleil. Le jour
astrologique peut donc être différent de notre jour légal qui débute à 0 heure. Ainsi, pour les horoscopes dressés entre 0 heure (passage
du Soleil au FC) et le moment du lever du Soleil, le jour astrologique est le jour qui précède le jour légal.

La détermination du Maître de l’heure nécessite un calcul particulier. Pour une naissance diurne, on calcule la durée du jour pour le lieu
en question (intervalle de temps entre le lever et le coucher du Soleil). On divise cette durée en 12 parties égales : ce sont les heures
diurnes. Le restant (24 heures – la durée du jour) est aussi divisé en 12 parties égales : ce sont les heures nocturnes. Ces 24 « heures »
sont régies successivement par des planètes différentes, dans l’ordre chaldéen et en commençant par la planète qui régit le jour. Ainsi, la
première heure du jour est régie par le maître du jour. Voir graphe ci-joint qui montre ce découpage pour un lieu défini. A noter que ce
découpage en heures diurnes et nocturnes correspond exactement à la domification Placidus. Faites le test suivant : à partir d’un
horoscope quelconque, voyez le découpage des heures donné dans la fonction « Mesures diverses et heures planétaires » de Zodiac.

24
ZODIAC

Notez quelques heures de changement de l’heure planétaire. Allez dans la fonction « Horloge » et faites tourner l’horoscope en observant
l’heure du passage du Soleil (par exemple) dans diverses maisons successives : l’heure à laquelle le Soleil change de maison est l’heure
que vous avez repérée dans le graphe des heures planétaires. Cette démonstration plaide en faveur du système de domification Placidus,
considéré comme étant une division temporelle de la sphère locale. Dans l’exemple ci-joint, la domification préconisée par Robert Zoller
est celle d’Alcabitius – semi-arc.

Après avoir attribué les points correspondants à ces dignités essentielles et accidentelles, on en fait la somme : la planète qui obtient le
plus de points est appelée Almutem Figuris.
L’Almuten Figuris est le résultat de la somme de ces 8 paramètres placés dans la première partie du tableau.

B. Almuten des significateurs

L’Astrologie médiévale utilise, entre autres pour les prévisions, une série de points considérés comme les plus importants dans
l’horoscope comme étant les indicateurs personnels du sujet. Sans entrer dans les détails, il faut savoir que ce sont uniquement ces points
qui seront utilisés comme significateurs dans les techniques prévisionnelles basées sur les directions primaires. On dirige les 7 planètes,
appelées prometteurs, vers 7 points, appelés significateurs et qui sont les suivants :

a. Soleil
b. Lune
c. Ascendant
d. Part de Fortune
e. Milieu du Ciel
f. Les 2 syzygies prénatales

Remarque concernant la Part de Fortune (PF) : Ptolémée préconisait de calculer différemment cette dernière selon que l’on a affaire à un
thème diurne ou nocturne. En thème diurne la formule est : Asc + Lune – Soleil. En thème nocturne : Asc + Soleil – Lune. Ce mode de
calcul n’est pas simplement une formule arithmétique : il sous-(en)tend une symbolique liée aux luminaires qui régissent le jour dans le
cas du Soleil, la nuit dans le cas de la Lune. Ce point fait partie des significateurs personnels en ce sens qu’il est lié à l’Ascendant et donc
au lieu de naissance.

Les 2 syzygies prénatales sont les Nouvelle et Pleine Lunes qui précèdent immédiatement la naissance. La première phase qui précède la
naissance est appelée Syzygium Ante Natalis (SAN), que ce soit une Nouvelle ou une Pleine Lune. La phase qui vient avant cette
dernière sera forcément la phase opposée. Les positions indiquées sont les positions de la Lune.

Pour le calcul de l’Almutem des significateurs, on procède de même que pour l’Almutem Figuris, mais sans tenir compte, bien
évidemment, des dignités accidentelles.

La 2ème partie du tableau regroupe les résultats de 2 calculs : les Almuten des significateurs et les Almuten des planètes.

Comme les significateurs, au nombre de 7, reprennent les 5 premières positions utilisées pour le calcul de l’Almutem Figuris, seules les 2
dernières positions (la 2ème lunaison prénatale et le MC) sont indiquées dans la 2ème partie du tableau, à droite des planètes (colonnes
intitulées ‘PLA’ et ‘MC’). Pour obtenir l’Almutem des significateurs, il suffit de prendre les points des 5 premières positions et d’y
ajouter les 2 dernières : le résultat se trouve dans la colonne à l’extrême droite de la 2ème partie (colonne ‘S’). La planète qui reçoit le
plus de points – planète indiquée dans la colonne extrême gauche – est l’Almutem des significateurs. La 2ème lunaison qui précède la
naissance sera une Nouvelle Lune (notée NLA) ou une Pleine Lune (notée PLA) selon que la 1ère (SAN) est une Pleine Lune ou une
Nouvelle Lune.

C. Almuten des planètes

Chaque planète reçoit un Almutem : on attribue successivement 5, 4, 3, 2, 1 point(s) à chacune des planètes selon qu’elle a la maîtrise sur
le signe (5), qu’elle y est en exaltation (4), qu’elle y occupe une des 3 triplicités associées à cette position (chaque planète reçoit 3
points), qu’elle occupe un terme (2) ou un décan (1). La planète ayant le plus de points est indiquée par son symbole dans la colonne ‘P’.
Exemple : dans le thème d’exemple (Robert Zoller) l’Almutem du Soleil est Saturne, l’Almutem des significateurs est la planète ayant la
plus haute cote (ici 35) : c’est donc Jupiter.

D. Almuten des maisons

Le principe est le même que pour le calcul des Almuten des planètes. Le résultat figure dans la 3ème partie du tableau, dans la colonne
‘Almuten’ (symboles apparaissant en rouge si l’on imprime en couleurs).

25
12.B. Fridaires

ZODIAC propose 2 modes de calcul des périodes planétaires : selon Bonatti (c’est celle utilisée par Robert Zoller) et selon Schoener.
Dans la séquence chaldéenne des planètes, Bonati place toujours les périodes régies par les Nœuds lunaires après la période de Mars,
alors que Schoener place les périodes nodales après la période lunaire dans un thème diurne et après la période de Mars dans un thème
nocturne. En résumé, on aura donc les séquences périodiques suivantes :

BONATI SCHOENER
Diurne Nocturne Diurne Nocturne
A B A B
D G D G
C F C F
B E B E
G M M M
F W W W
E A G A
M D F D
W C E C

Les durées respectives des périodes sont :

A 10 ans
D 8 ans
C 13 ans
B 9 ans
G 11 ans
F 12 ans
E 7 ans
M 3 ans
W 2 ans

Chacune des périodes est divisée en 7 sous-périodes égales entre elles et valant 1/7ème de la longueur de la période. Ces sous-périodes
sont régies par un second maître, en respectant la séquence chaldéenne (voir exemple).

Quelques explications complémentaires sur l’astrologie médiévale selon A. Zoller sont reprises dans le document « Atrologie médiévale
dans Zodiac.pdf » joint au CD (nécessite Adobe Reader).

13. Profections : thème de profection

Ce module vous permet d’ériger le thème sur base d’une avance symbolique de l’ensemble de l’horoscope de naissance en prenant
comme arc 30° ( = un signe) par année de vie. Les positions ainsi calculées sont comparées aux positions du radix. A l’ouverture de la
fenêtre Zodiac donne les positions pour la date en cours. Vous avez ensuite la possibilité de calculer le thème profecté pour une date
quelconque ou de faire avancer/reculer la date par pas de 1/10/30 jours ou 1 an. Le programme calcule les aspects du thème profecté par
rapport au natal avec une orbe par défaut de 1°. Vous pouvez modifier cette orbe entre 1 et 3° : les aspects seront automatiquement
recalculés.

Table des maîtrises successives pour 90 ans : une autre fonction permet d’afficher la table des maîtrises successives des profections, pour
une période de 90 années, en se basant sur l’analogie 1 maison = 1 an. Ces maîtres sont alors retenus pour étudier leur position dans le
thème de révolution solaire.

14. Mi-Points à 45°, 90° et 360°

Cette fonction vous donne les positions des mi-points dans 3 échelles différentes : sur le zodiaque à 360°, sur une règle à 90° ou à 45°.
Dans chacun de ces cas, vous pouvez classer les mi-points par ordre croissant de longitude ou les trier par groupe de mi-points à une
même planète (tous le mi-points au Soleil, puis à la Lune, etc.)
La version 5.2 offre, en plus, les graphiques des mi-points en arbre (45°, 90°, 180° et 360°, avec orbe au choix)
Une technique prévisionnelle intéressante consiste à étudier les éphémérides à 45° avec les mi-points correspondants, en progression ou
en transit. Cela donne souvent des résultats d’une grande précision, parfois au jour près. Pour se familiariser avec cette approche, on
commencera par étudier les progressions et les transits sur un ou deux mi-points significatifs du thème. De même, les progressions des
mi-points sur les points du radix sont riches d’enseignement. On utilisera pour ce faire les progressions selon l’arc solaire moyen (1° = 1
an) ou vrai : on fait progresser les mi-points d’un arc égal à celui parcouru par le soleil en progression pour la même période. Pour ce
faire, il suffit de regarder dans le thème progressé de combien le Soleil a avancé par rapport à sa position natale : arc de progression =
position du Soleil à cet instant – position du Soleil à la naissance.

15. Parts Arabes

26
ZODIAC

En dehors de la part de Fortune, peu d’astrologues utilisent encore cette approche, qui – selon les anciens – était une clé importante en
matière prévisionnelle. Bon nombre de ces parts paraissent désuètes de nos jours, ne fut ce que par leurs noms, et, comme pour les mi-
points, il est bon d’expérimenter cette technique en ne prenant au début que quelques parts significatives et de rechercher la coïncidence
des progressions ou transits sur ces parts avec des moments clés de la vie de l’individu. Zodiac vous donne les positions de 60 parts que
vous pouvez imprimer sous forme de liste classée par ordre alphabétique des noms des parts ou triées sur le zodiaque. Voir ci-joint les
formules de calcul de ces parts.

16. Étoiles fixes - Parans

Zodiac vous donne les positions de 194 étoiles dites « fixes » les plus utilisées en Astrologie.
Le programme calcule les conjonctions de ces étoiles aux points du thème, selon un orbe que vous précisez (orbe conseillé : 1°) et affiche
les éventuelles conjonctions tant en ascension droite qu’en longitude sur l’écliptique.
En regard du nom commun de l’étoile figurent :
− son nom astronomique et la constellation à laquelle elle appartient (ex : Alpha du Centaure)
− la partie du corps de l’animal, de l’être humain ou de l’objet symbolisé par la constellation (ex : Oeil droit du Lion)
− la nature planétaire de l’étoile : les anciens attribuaient généralement une nature planétaire double aux étoiles fixes (parfois
triple)

Vous pouvez aussi visualiser les positions de ces étoiles majeures pour la date du thème.

Un module additionnel a été conçu en Avril 2007, faisant suite à un séminaire spécifique sur l’utilisation des étoiles fixes par la méthode
des Parans. Consulter à ce sujet la littérature et, entre autres, le livre de Bernadette Brady (disponible en Anglais uniquement : Brady’s
Book of Fixed Stars).

Les étoiles fixes dans Zodiac : étude des Parans

Afin d’exploiter au mieux les étoiles fixes, j’ai entièrement redessiné ce module pour y inclure le calcul des parans qui constitue le
moyen qu’utilisaient les anciens pour relier une planète à une étoile.
Ce qui fait la différence d’un horoscope à l’autre est bien sûr, entre autres, lié à la disposition relative des étoiles par rapport aux planètes
de naissance ; mais bon nombre d’étoiles se trouvant fortement éloignées de l’écliptique, notre notion habituelle de conjonction ou
d’aspect perd beaucoup de son sens : il nous faut donc envisager un autre critère de relation entre ces étoiles et les points du thème.
Au cours du mouvement diurne, sur 24 heures, l’ensemble du ciel défile sous nos yeux, dans un mouvement quasi identique tout au long
de l’année pour ce qui concerne les étoiles fixes. Seules les heures de passage à l’horizon oriental, au méridien supérieur, puis à l’horizon
Ouest et au méridien inférieur changent. Ceci entraîne une vision du ciel nocturne variable selon les saisons.
Une étoile est dite en Paran avec une planète lorsque cette planète se trouve à un quelconque des 4 angles au moment où l’étoile se
trouve elle aussi à un quelconque des 4 angles. On voit directement que ces situations seront dépendantes de la latitude et de la longitude
du lieu considéré. Pour personnaliser notre lecture des configurations astrales, il nous faut avoir à l’esprit le fait que les anciens se
basaient pour ce faire sur l’observation du ciel. Une étoile acquiert de l’importance lorsqu’elle occupe dans le ciel, çàd à nos yeux, une
place importante : lever, coucher, culmination. A défaut de sortir dans la campagne pour relever les positions stellaires, le logiciel peut
essayer de nous présenter une « vue » la plus proche de la réalité.
L’étude des parans consiste donc à rechercher toutes ces situations au cours des 24 heures qui « entourent » la naissance.

- Lever héliaque d’une étoile

Par ailleurs, historiquement, les anciens accordaient une grande importance à une configuration particulière du ciel : le lever héliaque
d’une étoile. En Egypte, le lever héliaque de Sirius (Sothis) signait le départ du nouvel an (et donc le début du calendrier) et annonçait
l’arrivée des crues du Nil. Cet événement était l’occasion de grandes festivités et concernait tout le peuple. Ce phénomène correspond au
retour de la visibilité de l’étoile, après environ 70 jours « d’absence ». Ceci montre bien que lorsque nous abordons le sujet des étoiles
fixes, nous nous situons dans le domaine du visuel.
Pour la latitude du Caire, les conditions de réapparition de Sirius sont réalisées lorsque le Soleil se trouve environ à 7° sous l’horizon et
Sirius à +3° au-dessus de l’horizon. Censorinus rapporte qu’en l’an +139 ce lever héliaque se produisait le 20 juillet de notre calendrier
(AD de Sirius : 80°46’).
Pratiquement, il n’est pas possible de calculer la date du lever héliaque d’une étoile pour un lieu quelconque : il faudrait tenir compte
d’un grand nombre de facteurs que nous ne connaissons pas, puisqu’il s’agit de données « météorologiques » (altitude, humidité,
brillance de l’étoile, écart en azimut entre l’étoile et le soleil, pression atmosphérique, indice de réfraction de l’air à diverses altitudes,
etc. : tous facteurs qui influencent la visibilité de l’étoile dans le ciel oriental à l’aube du jour). La détermination de l’étoile au lever
héliaque est donc théorique et il faut faire un choix : on prendra, parmi les étoiles sélectionnées pour les calculs, celle qui, n’étant pas
trop proche de l’écliptique (auquel cas elle est toujours visible), est la dernière à se lever avant le lever du Soleil. Il se peut que ce lever
ait lieu 2-3 heures ou plus avant celui du Soleil : peut-on alors encore parler de lever héliaque ? A l’astrologue d’estimer s’il faut prendre
ou non cette étoile en considération. Mais il faut garder à l’esprit que c’est en tous cas cette étoile qui, dans le lot, a connu le dernier lever
héliaque. Zodiac donne, pour l’année en cours et de date à date, la liste des moments des levers et couchers héliaques (vrais, çàd
géométriques) qui ont précédé la naissance, afin d’apprécier/affiner l’importance de l’étoile en question dans le thème. Peut-être que plus
la date du lever est proche de celle de la naissance et plus cette étoile peut être considérée comme forte ?

- Quel moment choisir pour départ des calculs ?

Ce choix était aussi historiquement le fruit d’observations : on conçoit que le début des calculs devait se faire soit au lever, soit au
coucher du soleil, moments où l’on pouvait repérer l’une ou l’autre étoile apparaissant ou disparaissant à l’horizon oriental ou occidental.
Dans notre pratique, il faudra donc choisir parmi un de ces moments. Logiquement, puisque nous analysons des parans, il faudrait faire
27
démarrer les calculs à un des quatre moments-clé de la journée correspondants aux passages (précédents) du soleil à un des quatre
angles : lever, culmination, coucher et passage au nadir. En résumé, Zodiac propose 4 possibilités :

• Lever du Soleil précédent (système Egyptien ou Romain)


• Coucher de soleil précédent ( système Hébraïque ou Babylonien)
• Midi précédent (système « astronomique »)
• Minuit précédent (système « moderne »)

- Choix des orbes

Ce point est très important car plus l’orbe est grand et plus la liste des étoiles formant un paran sera longue et notre interprétation en sera
d’autant plus difficile et aléatoire. Or, ce qui nous intéresse, c’est de relever les étoiles qui, dans les 24 heures, forment des configurations
avec les planètes qui soient les plus représentatives (personnelles) de la personne dont nous étudions le thème. Comme les étoiles fixes ne
bougent pratiquement pas sur une année, et encore moins sur quelques jours, leur mouvement diurne reste le même tout au cours de
l’année ; seules changent les moments de leurs passages aux angles de la sphère locale. En moyenne, ces moments reculent de 4 minutes
par jour. Il est donc logique de prendre comme orbe la valeur de ce décalage : en effet, prendre une valeur plus grande entraînerait de
« voir » un paran déterminé se reproduire plus d’un jour et il ne serait donc plus vraiment spécifique. L’orbe est donc exprimé non pas en
degrés mais en minutes de temps.

Par ailleurs, comme les planètes, elles, se déplacent sur l’écliptique - au cours des 24 heures - d’un mouvement non négligeable (surtout
pour la Lune) il faut en tenir compte pour le calcul précis des parans, sans quoi on « étudierait » non pas des parans aux planètes mais à
des points fixes du zodiaque.

Ecran montrant les parans pour le thème d’Isabelle Adjani. Le tableau à gauche donne la liste des étoiles se trouvant en Paran depuis le
lever du Soleil précédent la naissance, et ce pour 24 heures. Le programme affiche d’abord les étoiles au lever et les planètes qui
occupent un des 4 angles à ces moments, compte tenu de l’orbe choisi (ici 4 minutes de temps). La première montre que l’étoile Alcyone
se levait alors que G se trouvait au descendant. Pour chaque étoile, un ou plusieurs mots-clé sont associés. Un clic de souris dans l’en-
tête d’une colonne trie le tableau selon le critère de cette colonne. Ceci permet, entre autres, de voir d’un coup d’œil quelles sont les
étoiles qui appartiennent à la même constellation. En cliquant sur la dernière colonne intitulée « Trier », le programme regroupera la liste
par planète (A à G).
Le tableau de droite donne les instants des levers, couchers, etc. des planètes. Ce tableau peut être remplacé par celui des levers et
couchers héliaques des étoiles de l’année en cours (12 mois à partir de la date de naissance) en cliquant sur le bouton . Pour revenir à
la liste des levers des planètes cliquez sur le bouton .

En dessous du tableau des parans sont listées les étoiles au lever (LH) et au coucher (CH) héliaque.

28
ZODIAC

Les boutons au bas de l’écran donnent accès respectivement aux tableaux :

 positions des étoiles


 conjonctions en longitude et ascension droite
 levers, couchers, etc. des étoiles (celles visibles du lieu en question)
 retour à la liste des Parans

Le bouton ouvre une fenêtre à partir de laquelle vous pourrez constituer votre liste personnelle d’étoiles parmi les 194 de la
liste complète. Le programme propose 2 listes prédéfinies : la liste des étoiles majeures de Ptolémée et celle des 64 étoiles telle que
proposée dans le livre de Bernadette Brady. Vous pouvez constituer des listes spécifiques que vous sauvegarderez sous des noms divers.
Chaque fois que vous accédez à la fonction « Etoiles fixes » le programme calculera les Parans sur base de la dernière liste sauvegardée.
Vous avez aussi la possibilité de créer de telles listes en partant du critère « Magnitude ».

17. Thèmes harmoniques

Les « thèmes » harmoniques peuvent être calculés au choix pour n’importe quel harmonique que vous entrerez dans la case ad hoc.
Cliquez ensuite sur le bouton « Calculer » pour afficher le thème correspondant. La représentation des harmoniques se fait, par facilité,
sur une roue zodiacale de 360°, mais il faut garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un horoscope et qu’il n’y a donc pas lieu d’essayer
d’interpréter les positions planétaires en maisons : celles-ci ne figurent d’ailleurs pas. Seuls les harmoniques des Asc et MC sont
représentés et peuvent par ailleurs former n’importe quel angle entre eux, de la conjonction à l’opposition.
Harmoniques groupés par 6 pour l’impression

Pour ceux qui maîtrisent bien la technique, ils ont la possibilité d’imprimer 6 thèmes harmoniques au choix sur une seule feuille, ceci afin
d’économiser le papier et de permettre une comparaison d’harmoniques de la même famille. Par défaut, Zodiac propose un premier
groupe d’harmoniques : 2, 4, 8 et 3, 6, 9. Vous pouvez aussi sélectionner des harmoniques de votre choix et y ajouter un harmonique
quelconque non repris dans la liste.
Sur ces harmoniques groupés, seuls les degrés des positions sont indiqués, pas les minutes. Le thème central représente le radix (et donc
l’harmonique 1).
Anamorphoses défectives
Vous pouvez imprimer un tableau reprenant la suite des aspects entre les couples planétaires dans les harmoniques de 1 à 12 et 16. Voir
le livre de Robert Gouiran sur le sujet : L’Astrologie des trajectoires de vie aux Editions du Rocher (1998).

18. Règle de Jonas – Trutine d’Hermès

Règle du Dr Jonas

Basée sur le postulat que la femme ne serait féconde qu’à certains moments privilégiés liés au cycle Lune-Soleil, cette technique calcule
ces moments, pour une année au choix, sur base de la règle suivante :
partant de la distance de la Lune au Soleil à la naissance, comptée dans le sens du zodiaque, on recherche pour une année au
choix, les dates et heures pour lesquelles, dans le ciel du jour, on retrouve cette même distance (comptée dans le même sens).
Cette situation se reproduit tous les 28 jours environ, donnant ainsi 13 cycles sur l’année. Zodiac indique aussi les positions
correspondantes du Soleil et de la Lune.
Selon le Dr Jonas, le sexe de l’enfant à naître est indiqué par le sexe du signe occupé par la Lune au moment de cette lunaison.

Trutine d’Hermès

Il s’agit d’une technique parmi d’autres utilisées pour une éventuelle correction de l’heure de naissance. Elle se base sur le principe
suivant : l’horizon de naissance (çàd l’Ascendant ou le Descendant) coïnciderait avec la position qu’occupait la Lune au moment de la
conception. Selon la durée présumée ou connue de la gestation, on peut calculer les moments où cette Lune de conception se trouvait sur
le même degré que l’Ascendant ou le Descendant de naissance, ou l’inverse. Cela donne donc 8 possibilités (2 groupes de 4) dont on
retiendra celles qui se rapprochent le plus de la période présumée de grossesse et qui ne s’écartera pas trop de l’heure de naissance non
rectifiée. Cette technique n’est valable que si l’heure de naissance est connue avec une bonne approximation (en général, on ne l’utilisera
que si l’heure est connue à environ ½ heure près). On ne tiendra compte d’une correction éventuelle que si celle-ci s’écarte de plus de 5
minutes de l’heure présumée, sinon on conservera cette dernière.
On vérifiera toujours après avoir fait une éventuelle correction, si les prévisions (progression ou transits sur ou de l’Asc ou du MC)
« collent » avec quelques événements connus.
Note : à la demande de certains astrologues, j’ai ajouté les instants où la Lune de conception se trouve sur le méridien (MC ou FC) natal,
ce qui augmente les possibilités mais peut semer la confusion. Les anciens n’envisageaient pas ces possibilités et se limitaient à
l’horizon. Par ailleurs, on ne retiendra que la (les) possibilité(s) qui se rapproche(nt) le plus de l’heure de naissance de départ et dont la
période de gestation est la plus proche de celle présumée.

19. Synastrie, mi-point spatio-temporel et arbres des mi-points

29
Les comparaisons de thèmes ou « synastries » sont une approche intéressante de l’astrologie. On se gardera toutefois d’utiliser cette
technique sans avoir préalablement étudié les thèmes individuels des deux partenaires du couple ou de l’association. Étant donné la
multitude des aspects mutuels qui apparaissent dans ces juxtapositions, on se limitera d’abord à une étude prudente des aspects majeurs,
et surtout des points personnels entre eux, en prenant des orbes plus serrés que ceux des aspects d’un thème individuel. Veillez donc à
adapter les orbes en conséquence dans le menu « Préférences », « Asp. juxt ». Généralement, on prendra des orbes égaux à la moitié des
orbes pour un thème individuel.
: Lorsque vous demandez cette fonction, les thèmes juxtaposés apparaissent en premier lieu à l’écran. Le menu du haut de la fenêtre
vous permet d’accéder au thème du mi-point spatio-temporel et aux arbres des mi-points de l’un par rapport à l’autre.
Résonances d’aspects : comme pour les transits et les RS, Zodiac calcule les résonances d’aspects en synastrie : quelle que soit la nature
de l’aspect, lorsqu’il existe entre 2 mêmes points dans les 2 thèmes, l’aspect est répertorié dans un tableau que vous pouvez visualiser en
cliquant dans le menu « Résonances d’aspects ». Ce tableau est imprimé d’office.

20. Astro Cartographie

Cette technique combine les positions des planètes du thème avec la géographie du monde. Les positions planétaires sont « projetées »
sur le globe terrestre, telles qu’on les verrait si l’on se trouvait dans l’espace.
Zodiac représente ces positions par des petits cercles qui sont donc à l’aplomb (zénith) des planètes se trouvant dans le ciel du jour. Les
lignes verticales passant par ces points indiquent donc les lieux du globe où la planète en question passe au MC de ces lieux. Elles se
repèrent facilement par l’indication du symbole de la planète en haut du graphique. Les positions se trouvant à 180° de celles-ci
correspondent donc, logiquement, aux endroits du globe où ces planètes passent au FC du lieu. Elles sont indiquées par les symboles des
planètes figurant en bas du graphique.
Les 2 courbes symétriques par rapport à ces verticales représentent l’ensemble des points du globe où la planète, soit se lève, soit se
couche à l’horizon.
A l’impression, les petites horloges dessinées en bas du graphique, montrent, pour les longitudes géographiques correspondantes, l’heure
solaire vraie en ces lieux.
Cartes détaillées : pour visualiser et imprimer une zone de la carte en détail, choisissez dans le menu la zone de votre choix (il y en a 8).
Lorsque la carte détaillée s’affiche, la forme du curseur change et devient une croix. Sa position à l’écran indique les longitude/latitude
correspondantes. La précision des valeurs affichées est d’autant meilleure que la résolution de votre écran est grande. Un clic de la souris
vous ramène à la carte globale. En recliquant sur la carte globale vous verrez à nouveau la carte détaillée et vice-versa.
Pour imprimer cette carte détaillée, choisissez dans le menu « Impression » l’option « Carte détaillée ». L’impression se fera en couleurs
si vous avez choisi l’option « Couleur » dans le menu principal.
Éclipses : pour l’année en cours, pour les éclipses solaires non partielles, vous pouvez visualiser la ligne des centres des cônes d’ombre,
projetée sur la Terre, en cliquant sur « Dessiner éclipses ». Dans ce cas, ces lignes seront aussi imprimées.

21. Horizon local

Cette fonction vous permettra de représenter les positions planétaires, non pas par rapport au zodiaque mais par rapport à l’horizon du
lieu. Les angles représentés sont donc les azimuts comptés à partir du nord géographique et dans le sens horloger.
Cette représentation est utilisée pour visualiser l’orientation des planètes par rapport, par exemple, à l’orientation des pièces d’une
maison. Il suffit pour cela de juxtaposer le dessin de l’horizon local sur le plan de la maison, en ayant soin de faire correspondre les
orientations Nord. Utilisez la rose des vents représentée sur le dessin pour vous orienter.

22. Relocalisation et relocalisation sur planisphère.

A partir du thème natal, il vous est possible d’afficher directement le thème de relocalisation après avoir choisi le lieu. Les date et heure
affichées correspondent au moment de naissance exprimée en TU. Par le biais du planisphère, on peut afficher directement le thème
relocalisé en cliquant sur un endroit quelconque de ce planisphère.

23. Données de la sphère locale et points-échos.

Sont rassemblées ici diverses mesures relatives au thème affiché. Après les coordonnées classiques exprimées en longitude, déclinaison,
ascension droite, figurent les données propres à l’horizon du lieu ainsi que les distances horaires (DH), heure temporelle (HT), Pôle
Placidus et degré de passage. Les données relatives à Tychê sont celles dérivant du calcul basés sur les positions du soleil et de la Lune
dans la sphère locale.

30
ZODIAC

24. Thèmes juxtaposés (« Triple roue »)

Cette fonction, dynamique, donne juxtaposées au radix, les positions en progression et en transit. Les boutons « + » et « - » permettent
d’avancer/reculer par pas de 1 an ou 1 mois. Vous pouvez aussi calculer les positions pour une date donnée en entrant celle-ci dans le
champ ad-hoc. Les progressions de l’ascendant et du MC sont des positions moyennes pour le courant de l’année-anniversaire.

Menu « Outils »

1. Matrice d’interprétation

Zodiac propose une matrice de base – sous forme de traitement de texte – dans laquelle vous pourrez incorporer votre propre
interprétation des divers éléments du thème. La matrice ne reprend que les positions en signes et en maisons ainsi que la liste des aspects
sous forme de texte. A vous d’y insérer vos interprétations.
Vous pouvez aussi, à partir de cette fenêtre, faire un «copier /coller » de cette matrice vers un traitement de texte de votre choix (tel que
Word), afin d’y apporter la mise en page que vous souhaitez. Vous pouvez sauvegarder cette interprétation dans un fichier indépendant
des fichiers de données de naissance de Zodiac.
Pour rappel : vous pouvez passer alternativement de Zodiac à votre traitement de texte par la combinaison des touches « Alt » + « Tab ».

2. Planisphère

Comme déjà signalé dans le paragraphe concernant l’entrée des données, un planisphère comprenant les régimes horaires tels qu’ils sont
d’application aujourd’hui, se dessine sur l’écran lorsque vous cliquez sur cette fonction du menu « Outils ». Le déplacement du curseur à
l’aide de la souris indiquera, avec une précision qui dépend de la taille et de la résolution de votre écran, les latitude et longitude du point
survolé. Ces données apparaissent dans une petite case située au milieu en haut de l’écran.
Les régimes horaires tels qu’ils sont dessinés sur cette mappemonde sont ceux en application en hiver.

3. Gestion des fichiers de données de naissances

Voir page 11 « Gestion des fichiers »

4. Horloge

En cas de doute sur l’heure de naissance d’une personne, cette fonctionnalité vous permettra de rechercher, le cas échéant, une heure de
naissance qui, selon vous, « collerait » mieux avec la personnalité de l’individu dont vous faites l’étude.
C’est aussi un excellent outil visuel et didactique pour montrer, par exemple à vos élèves, comment évolue un horoscope au cours d’une
journée : mouvement des maisons, passage des planètes aux angles (lever, culmination), mouvement de la part de fortune, etc.

5. Module statistiques

La fenêtre se présente comme suit :


• à droite, la liste des fichiers de données de naissances, le nombre de fichiers sélectionnés et le nombre total de fiches
• à gauche, 3 listes permettant de sélectionner les critères : planète n° 1 , aspect (1 ou plusieurs), planète n° 2
• 3 boutons permettant de sélectionner les critères par l’opérateur ET , OU et SAUF
• 7 boutons colorés permettant de rechercher divers critères (voir copie-écran ci-dessous)
• une grille reprenant l’historique des traitements exécutés et la nature de ceux-ci.
• la grille des résultats intermédiaires successifs des divers traitements.
Pour constituer votre source de données à partir de laquelle vous allez effectuer les traitements, cochez les fichiers puis cliquez sur le
bouton « Valider la sélection » : l’ensemble des fiches apparaîtra dans la liste centrale. Effectuez ensuite le(s) traitement(s) souhaité(s).
La planète prise en considération pour la recherche de planète en signe ou en maison est celle cochée dans la colonne de boutons-radio en
haut à gauche (sur fond jaune à l’écran).
Dans l’exemple ci-dessous, le premier traitement a consisté en la recherche des aspects entre Lune et Saturne (m q u), le deuxième
traitement a recherché, dans l’ensemble des fiches (opérateur OU), les aspects entre Mercure et Saturne. Enfin, le 3ème traitement
recherche le Soleil, dans la liste résultant des deux 1ers traitements (opérateur ET), les personnes ayant le Soleil en maison 1, 6 ou 12.

31
Conseils :
Les fichiers doivent se trouver dans le répertoire-racine de Zodiac : seuls ces fichiers sont affichés dans la liste. Par conséquent, vous
devez recopier les éventuels fichiers se trouvant dans des sous-répertoires vers ce répertoire-racine.
Les éventuels doublons (exacts, sur base des nom + prénom) sont automatiquement éliminés avant affichage dans la grille (ils ne sont pas
supprimés de vos fichiers d’origine).
Le nombre de traitements n’est pas limité. A partir du 2nd traitement, vous devez choisir l’opérateur en cliquant sur le bouton ad-hoc.
Attention à la séquence des traitements demandés, le résultat varie en fonction de la suite des opérations demandées et du choix des
opérateurs utilisés. Exemple :

Opérateur Opération Résultat final Opérateur Opération Résultat final


Soleil en 1 Soleil en 1
OU Soleil en Bélier OU Soleil en 12
ET Soleil en 12 ET Soleil en Bélier
Soleil en Bélier ET
en 12
Soleil en Bélier ET
(donc les Soleils en
en 1 OU 12
1 ont été éliminés.
(le Soleil peut être
Le Soleil ne peut
en 1 ou 12)
pas être en 1 et en
12 !)

Lorsque vous effectuez plusieurs traitements, il faut en général commencer par l’opérateur OU ou SAUF et terminer, éventuellement, par
le(s) traitement(s) faisant appel à l’opérateur ET ou SAUF.
Vous pouvez enregistrer à tout moment le fichier résultant d’un traitement intermédiaire ou final.

6. Ephémérides annuelles

Ce module vous présente les éphémérides majeures pour une année de votre choix. Très utiles pour ceux qui veulent esquisser le climat
général de l’année (astrologie mondiale). Les dates et heures calculées sont exprimées en temps universel (TU).

Vous avez ainsi la possibilité de calculer et d’imprimer les listes d’événements majeurs suivants :

 Moments des stations (changements de direction), rétrogrades et directes.


 Aspects majeurs, au choix, et ce pour toutes les planètes à l’exception de la Lune.
 Ingrès planétaires dans les différents signes au cours de l’année.
 Éclipses solaires et lunaires : l’heure est celle du maximum de l’éclipse qui peut être différente de l’heure de la
conjonction/opposition en longitude zodiacale. Zodiac indique le n° de la série de Saros de chaque éclipse solaire.
 Lunaisons (nouvelles et pleines lunes, premiers et derniers quartiers).
 Occultations, Cazimi, Conjonctions serrées
 Ingrès lunaires de l’année

32
ZODIAC

Séries de Saros : la périodicité et la récurrence des éclipses est gouvernée par le cycle de Saros, période d’environ 6.585,3 jours
(18 ans 11 jours 8 heures). Deux éclipses séparées par une période d’1 Saros ont une géométrie similaire : elles se produisent
au même nœud lunaire à une distance presque identique de la terre et chacune environ 10 jours plus tard dans l’année. On a
donc « rassemblé » ces éclipses en familles portant chacune un numéro particulier : le Saros. Chaque série dure entre 12 et 13
siècles et contiennent de 70 à 80 éclipses. Ces séries débutent par un certain nombre d’éclipses partielles se produisant près des
pôles de la terre. On attribue un numéro pair à celles débutant au pôle nord de la terre : une telle série voit toutes ses éclipses
rassemblées autour du nœud lunaire sud. Celles qui démarrent au pôle sud de la terre ont un numéro impair et sont rassemblées
autour du nœud lunaire nord. La série se poursuit en se déplaçant lentement d’un pôle vers l’autre et se termine au pôle

Saros impair Saros pair


N N

M
M

S S
terrestre opposé.
Deux éclipses successives – séparées par 1 Saros – sont décalées d’environ 120° de longitude (terrestre !). Si on observe la
succession des éclipses d’un même Saros sur un horoscope, on voit qu’elles se rapprochent régulièrement du nœud lunaire,
pour être sur celui-ci au milieu du cycle, moments auxquels ces éclipses sont totales et ont lieu aux alentours de l’équateur.
Puis, de même qu’elles s’écartent du nœud lunaire, elles se rapprochent du pôle terrestre opposé, deviennent partielles et enfin
la série se termine lorsque le cône de l’ombre ne touche plus la terre. Il y a généralement une quarantaine de séries en
« activité ». Actuellement, ce sont les Saros 117 (de juin 792 à août 2054) à Saros 155 (de juin 1928 à juillet 3190). Zodiac
donne, pour une année fixée, les n° correspondants des Saros des éclipses solaires. Si vous voulez voir la liste complète d’un
Saros, entrez dans la case ad hoc le n° de la série puis cliquez sur « Calculer ». Seuls les Saros de 116 à 157 sont calculés par
Zodiac. L’instant indiqué est celui du maximum de l’éclipse : moment où l’axe de l’ombre de la lune est le plus proche du
centre de la terre. Ce moment est généralement différent de celui de la conjonction en longitude écliptique. Pour les périodes
lointaines, l’instant calculé par Zodiac peut être légèrement différent de celui fourni par certaines sociétés astronomiques
(notamment la NASA) : ceci est dû au fait que ces sociétés utilisent des calculs beaucoup plus élaborés et plus longs que
Zodiac. La différence est toutefois minime.

Pour les autres événements, les dates et heures sont précises à la minute près.

Note : vous pouvez obtenir directement le thème d’un événement en double-cliquant dans la ligne du tableau
correspondante : une fenêtre s’ouvrira vous demandant d’entrer le lieu éventuel.

Sauvegarde de vos fichiers

Il est vivement conseillé de faire régulièrement une sauvegarde de vos listes de données de naissances. Ces dernières sont rassemblées
dans les fichiers ayant l’extension .THR (acteurs.thr, politics.thr, etc.). Par ailleurs, faites aussi une sauvegarde des divers paramètres
de configuration/personnalisation de Zodiac repris dans les fichier suivants :

Fichier Contenu
Aster.def Sélection des astéroïdes et des aspects à ceux-ci
FSize.def Taille des glyphes des planètes et de signes ainsi que la mise en relief
MnBMoon.def Affichage autour du thème de la Lilith vraie ou moyenne
Options.def Domification, aspects choisis et orbes
ParticAsp.def Dessin des aspects aux Asc, MC, PF, Lilith et Noeud lunaire nord
Vildef.def Ville affichée par défaut dans la fenêtre d’entrée de données.

Colors.txt Couleurs choisies pour l’affichage à l’écran


col4press.txt Couleurs choisies pour l’impression

***/***

33