Sie sind auf Seite 1von 49

EA Koehrring

Appel à l'éternité

M .: Club Kastalia. 2016. 240 s.

Traduction: Alexey DZUBA

Éditeur: Vladimir OBLOMOV

Disposition de l'ordinateur: Olga IVANOVA

Dessins de couverture "L'arbre de la flamme" et "J Fern Branch": Alexey

DZUBA. conception: Olga IVANOVA

E. A. Revêtement

APPELANT

ÉTERNITÉ

rites interdits

Sommaire

Première partie. APPELER .. "... "". " "" "" "" .. "" """." "". « 7

INTRODUCTION "" "" "". "" "" "". "". "" "" "" "". "" " ".."." "" « •• 8

CHAPITRE PREMIER. PRINCIPES DE BASE évocation "". "" "" "" •• "". 11

CHAPITRE II. appels. "" "" "" "" "" "". "". "" "" "" ». 33
CHAPITRE TROIS. Les travaux préliminaires « » « » « » « » « » « » « ». 59

CHAPITRE QUATRE. Vision et la voix " ""." "" •••• "" "" •• "" "". 77

CHAPITRE CINQ. Principes fondamentaux d'évocation "" "" "". "" "" "". "••" "" "". 91

DEUXIÈME PARTIE. ASCENT "" "". "" "" "" "" "" "" "" "". « 118

CHAPITRE SIX. Messagers de ASCENT "" "" "" "" "". "" "119

CHAPITRE SEPT. Évocation COLLECTIVE" "" "". " " "" """. 148

CHAPITRE HUIT. Évocation multiple" "" "" " "" "" "" "172

CHAPITRE NEUF. APPELER Légion « » « » « » « » « » « » « » « » « » 185

CHAPITRE DIX APPELER SANS FRONTIERES. "" "". "". "" "" "•••" "".206

CHAPITRE ONZE. EN APPELANT DIEU "" "". "" "" "" "" "" "" 217

LEXIQUE •••••••••••••••••• " "".". « •••••••••••••••••••••• « ••••••. •••••. • 230

INTRODUCTION

Quand les premiers prêtres se tournèrent vers leurs divinités pour la bénédiction ou la protection,
Ishtar ou Yahweh ne s'est pas pressé de descendre du ciel pour intervenir personnellement dans le
cours des événements. Au lieu de cela, il y avait des messagers de la divinité pour accomplir la
demande du prêtre. Certains des premiers ecclésiastiques ont humblement accepté le divin d’aider.
D'autres se demandaient s'ils pouvaient eux-mêmes acquérir un tel pouvoir - commander les légions
d'esprits capables de réaliser les désirs de leur maître. Si les anges à la demande de Dieu peuvent
transformer les océans en sang, les villes en cendres, et les gens en sel, alors comment les forcer à
obéir à ma volonté ? Et si les dieux des ténèbres peuvent envoyer des démons et des démons afin de
noyer la terre dans le sang et la flamme, quels moyens me fourniront leur soumission ? Bien avant
l'invention des antibiotiques, les beaux noms de vaccinations latins pour chaque maladie dégoûtante
du corps humain, esprit et âme, la maladie était considérée comme un démon vivant dans le corps,
comme dans un vaisseau, et le détruisant. Le démon devait être expulsé ou sacrifié à lui. Les
médecins de l'époque ont appliqué de l'eau, des décoctions, des herbes de prière, afin de
débarrasser le malade de l'emprise de son ennemi intérieur. Partant du corps du malade, les démons
jetaient souvent de violents cris, et il y avait des cas où, quittant le corps, les démons faisaient plus
de mal que pendant la possession. La plupart l'ont regardé avec compassion, mais certains ont
regardé ce qui se passait avec envie.
La personne a acquis la connaissance nécessaire pour diriger les légions d'essences à elle-même, et
grâce aux efforts de ces lanceurs de sorts qui n'étaient pas accablés par la crainte de Dieu ou du
diable, cet art a été perfectionné. Le démon peut être invoqué sous une apparence visible pour le
lanceur, de sorte qu'il se matérialise sur ce plan d'être sous une forme dense et visible. Des
archanges sur leurs chars enflammés peuvent être convoqués au temple pour ensuite étirer leurs
ailes brillantes dans les cieux et obéir aux ordres du lanceur. Un magicien noir peut trouver n'importe
quelle entité spirituelle qui a déjà été appelée, et encore l'appeler à la terre pour faire sa volonté.
Comme Dieu, le lanceur peut envoyer ses armées pour détruire les ennemis, éclipser le Soleil et faire
tomber le monde à ses pieds. Les premiers exemples d'évocation dans l'histoire sont les pratiques
militaires des empires sumérien et phénicien, dans lesquelles une distinction peut être observée
entre l'évocation et l'invocation. A nos jours, dans la terminologie moderne, "invocation" signifie que
l'occultiste ou croyant appelle intérieurement le pouvoir, l'esprit, la grâce ou d'autres qualités d'une
certaine divinité, la Sephira de l'Arbre de Sephiroth ou d'une autre entité. "Évocation" est le mot qui,
dans la majeure partie de l'histoire de l'occultisme, a été utilisé pour désigner l'art exclusivement
occulte pour évoquer des entités qui se manifestent au lieu de leur demander de venir d'en haut, afin
que le dénonciateur communique avec ils sont les mêmes qu'avec n'importe quel mortel. Il y a huit
ou dix mille ans, les premières villes avec de puissantes forteresses et des portes richement décorées
ont été construites, et les habitants de ces villes ont pratiqué des rituels et offert des invocations de
prière à leurs dieux, afin qu'ils se montrent et protègent la ville des ennemis. Les ennemis, s'étant
rassemblés pour vaincre la défense d'une ville protégée par le pouvoir des dieux planétaires,
spontanés ou chthoniens, accomplissaient leurs propres rituels et offraient leurs propres rituels et a
offert sa propre prière pour persuader les dieux, les tuteurs et les esprits Pokey tirer la ville et le
laisser sans protection spirituelle, prêt pour l'assaut.

L’Evocation a développé au fil du temps, et les derniers siècles ont donné ce domaine de la magie
noire encore plus cérémonielle et la couleur judéo-chrétienne que jamais. Trouver un véritable
grimoire, qui ne mentionne pas les noms des dieux ou des personnages de la mythologie chrétienne -
est une tâche difficile. Mais en dépit de cette influence néfaste, beaucoup de choses ont été
découvertes et enregistrées concernant l'évocation et l'amélioration de cette art, et cette
connaissance secrète, qui était destinée uniquement aux élus, est maintenant accessible à tous. Si
nous ne laissons pas son intelligence brillante à repérer la saleté, ces vérités simples - communication
avec les légions d'entités en attente de l'appel, et l'extrait de celui-ci - alors nous pouvons devenir sp
Eves de leur propre destin.

L'évolution n'est pas quelque chose de mystérieux et d'inaccessible. Ceci est une fonction de l'ordre
spirituel de l'être, en même temps indépendant et de créer des liens entre l'univers individuel, entre
l'homme et Dieu, entre ce qui était et ce qui pourrait être.

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE L'EVOCATION,

Ainsi, la définition de l'évocation, que nous allons parler :

Un appel à apparaître dans des formes apparemment plus éloignées de ces entités dont la nature ne
permet pas aux sentiments humains ordinaires de les percevoir - pour acquérir des connaissances ou
changer la réalité. Eh bien que beaucoup de lanceurs insistent sur le fait que l'évocation est une
science stricte (ou, inversement, l'art libre), après avoir appris les procédures de base et maîtrisé
l'évocation, elle est perçue non comme une science et non comme un art. Cela nécessite de
comprendre les principes de base et les lois du travail qui, une fois appris, deviennent partie
intégrante de l'Opérateur lui-même. Il peut difficilement arriver qu'une personne, ayant appris à lire
ou conduire une voiture, perde un jour ces connaissances, et, une fois acquise, cette compétence n'a
pas besoin d'être constamment « rafraîchie » et répété ses bases. En même temps, une personne
peut apprendre à lire à vitesse photographique, ou à apprendre à absorber des informations plus
complexes, à élargir le vocabulaire, ainsi que le conducteur peut apprendre à conduire une voiture à
grande vitesse sur un terrain accidenté ou par mauvais temps. Similaire à l'évocation. Avec maîtrise
des principes élémentaires d'évocation et de porter la compréhension de cette science (ou art) au
niveau instinctif, le magicien peut commencer à l'utiliser comme fondement pour atteindre le ciel et
révéler pleinement son potentiel. Comme à chaque évocation et à chaque but atteint, les possibilités
du magicien deviennent de moins en moins limitées, il se rend compte que cette force - la force
gagnée par l'évocation - et en effet n'a pas de frontières.

Bien que chaque tradition occulte, il a que les rituels développés par les grands magiciens, doivent
être exécutées strictement sans conditions, sinon la magie ne fonctionne pas, en fait, eux-mêmes les
subtilités des valeurs rituelles n'ont pas et ne sont importants que dans la mesure où il indique que le
concept de base a reçu l'évocation de cipes. Les enseignements religieux et occultes, SF <> rmiro
vavshiesya au cours des six ou sept siècles, ont simplement f <> rmulu appeler Suij spirituel ! Nosta
sur le plan matériel et sur sa base mis en place leur système, en diluant ses noms divins
GOUVERNEMENTALES et malédictions barbares, sans qui, selon leurs assurances, tout le travail sera
en vain.

Certaines personnes préfèrent observer strictement toutes les subtilités et les nuances de la
cérémonie, tout comme l'auteur prescrit grimoire Nogo en béton ou des règles de leur ordre
magique, et certains d'entre eux parviennent à invoquer le démon sous sa forme visible. Cependant,
le succès dépend du respect des principes de base énoncés ci-dessous, qui sous-tendent les rituels
orthodoxes. Vous pouvez utiliser le rituel des Pentagramme et hexagrammes, ainsi qu’ablution et de
la consécration du temple, et il est quelque chose possible de les remplacer - le plus important, le
travail est effectué conformément aux principes d'évocation.

Pré-immersion Pour la première fois, j'ai essayé de mener une cérémonie d'évocation démoniaque
quelques jours après avoir obtenu le pseudo-dogme "Necronomicon" 1 dans la couverture souple. A
cette époque, ma carrière occulte avait plusieurs « sorts » utilisant des bougies multicolores et
beaucoup de conversations de ceux qui connaissaient la magie encore moins que moi. J'ai feuilleté
des pages décrivant les capacités des démons et des esprits, et j'ai réalisé que j'étais capable de
maîtriser ces forces. J'ai lu le témoignage du Fou arabe à propos de l'apparition des fantômes des
ténèbres et j'ai souhaité le voir de première main. Je lis en particulier sur les Rangers, qui, selon le
livre d'être les plus anciennes créatures, qui surveillaient la race des hommes dès le début, des
demeures entre la création et l'oubli. Le gardien entendra mon appel et viendra, j'en suis sûr. J'ai
trouvé un morceau plat de métal, de l'utiliser comme une épée rituelle, on verse dans le paquet
quelques tasses de farine pour un cercle de protection, Recueillies feuilles d’armoise et de résine de
pin à brûler comme de l'encens, et a pris un bol blanc profond de la bouillie - comme de l'encens.
J'avais tout ce qu'il fallait pour qu'un grand magicien convoque l'une des créatures les plus anciennes
de l’univers ! Avec sac à dos gonflé et le désespoir yannoy intentionnalité je montais la falaise
familière et je suis venu dans la grotte, qui quelques mois plus tôt, je Consacrée son premier temple
occulte. Verser deux cercles concentriques de farine, brûler « encens » dans un bol, avec une épée
rituelle dans sa main droite, et une copie du « Necronomicon » à gauche, j'ai commencé premier
Ranger d'appel. La cacophonie des mots tombait de mes lèvres et pendait dans l'air froid de minuit -
ne suivant nulle part ailleurs. Honnêtement parlant, ma propre voix, qui a été distribuée dans le
silence de la nuit, m'a effrayé - tellement solitaire et irresponsable que ça sonnait. Je plongeai mon
épée dans le sol, comme l'exigeait le grimoire, et j'écoutai le silence, attendant le signe que je n'étais
pas seul. Frustré par ses débuts honteux et humiliants en tant que magicien noir, j'ai étudié avec
dévotion un petit livre pour les prochains jours de la semaine. Je lisais chaque page plusieurs fois
avant de passer à l'étape suivante, en insistant sur les phrases qui pourraient être si la moindre idée
des mystères de l'évocation, à la recherche d'une seule phrase, qui verra la réponse à mes yeux
larmoyants. Selon l'éditeur en pré rencontré des citations de livres et les noms de leurs auteurs, et
que je suis ces conseils, commencé à lire Crowley Shaw, qui a écrit au sujet de la civilisation
sumérienne, parce que la connaissance de ces artistes était beaucoup plus large que le mien. J'ai
commencé à traduire chaque sort, en le comparant à d'autres, donné dans le texte, et en utilisant les
dictionnaires les plus rares qu'il pourrait obtenir. Je lis des livres sur la mythologie et la structure de
la société et les Sumériens ont commencé à tomber amoureux de la culture, qui était en suspens
depuis plusieurs milliers d'années. Je suis devenu obsédé par le Necronomicon et ses démons et
progressivement commencé à comprendre pourquoi l'auteur présumé avait endommagé son esprit.
Dans ce fou, obsédé par le statut et les enquêtes et les émotions épuisées qui sont dépensés dans le
processus, je suis retourné à la grotte de montagne, saupoudré de farine sur le sol, il prit son épée et
se mit à faire appel. Le superviseur que j'ai appelé n'était pas une créature imaginaire que j'avais lue,
mais un personnage bien connu, que j'avais étudié si bien et que j'étais maintenant admiré. Les mots
du rituel ne ressemblaient plus à de la cacophonie, mais coulaient de ma gorge et trouvaient la vie
dans l'air. J'ai plongé mon épée dans le sol avec le dernier mot de mon appel et j'ai attendu. Le vent
se leva, balayant les feuilles de la boue dans la caverne. Mon souffle gelé dans ma poitrine, comme la
mélasse autour était nettement plus sombre, en dépit de la lumière de la pleine lune à l'extérieur et
à l'intérieur du temple de la combustion des lampes. L'air autour de moi s'est épaissi et la caverne
s'est remplie d'une sensation claire de la présence de quelqu'un. Le vent a continué à souffler dans le
temple, et ce n'était déjà pas une nuit tranquille, a clairement réfuté le fait qu'il n'y avait personne
d'autre ici à côté de moi. Le superviseur n'apparaissait pas dans le matériel, ou même simplement
sous une forme visible, bien qu'à ce stade de mon développement magique il n'en avait pas vraiment
besoin. L'esprit que j'ai appelé a répondu à mon appel, il n'y avait aucun doute à ce sujet, et le
chemin pour ma croissance constante a été ouvert. Le premier principe d'évocation a été observé, et
le succès, respectivement, a été atteint. Afin d'obtenir un semblant de succès dans l'occulte, le
néophyte doit d'abord plonger dans le podzo tovitelnuyu travailler avec l'adhésion fanatique à un
plan pour voir au moins le doigt de Dieu, non pas avec Charles Tang intention de créer une image de
son visage. Le magicien doit s'immerger non seulement dans la doctrine et la philosophie du système
qu'il essaie d'utiliser, mais aussi dans son dogme et sa foi, bien que l'un en suive presque
inévitablement un autre.

Cette immersion est décrite dans les enseignements yogiques modernes comme une sorte de
synthèse spirituelle et des deux jambes et une sorte de synthèse subjective. Beaucoup de visibilité
différente traditionnelle de satanisme, en particulier ceux qui sont des ramifications du système de
l'Ordre des Neuf Angles, appellent ce processus d'intégration, « d'entrer dans l'image. »
Profondément s'impliquer dans les activités d'un groupe religieux, politique extrême ou un groupe
de militants - à la fois interne et externe - dédié à l'intégration par sa dialectique personnelle exalté
l'expérience acquise et la connaissance de soi dans leurs valeurs communes et donc est installée au-
dessus ce qu'elle était avant. Néanmoins, pour la conduite d'une seule opération rituelle, les années
de service de dévotion d'une religion ou d'un système philosophique

Évidemment excessif et pas nécessaire. Ce qui est vraiment nécessaire pour un évocateur, c'est la
création d'une connexion avec les forces et d'un mécanisme rituel spécifique qui sera utilisé pour
produire l'entité désirée. La force, la nature, le pouvoir et l'argent, qui sont associés à l'entité
sélectionnée, devrait être le magicien aussi réel que la réalité qui l'entoure et les lois qui le régissent.
L'une des méthodes les plus couramment utilisées pour réaliser une telle intégration personnelle
dans un paradigme religieux ou philosophique spécifique est l'immersion purement intellectuelle.

Aussi bien que moi après la première expérience infructueuse, le mage peut apprendre le grimoire
dans lequel il a trouvé le nom de l'esprit, et aussi explorer d'autres textes qui mentionnent le
système magique appelé ou considéré auquel cet esprit appartient. Il est également utile d'étudier
les écrits des adeptes comme Dion Fortune illuminées et Israël Regardie - ils sont parmi ceux qui ont
amené une tendance dans le monde occulte à synthétiser la psychologie, extrasensorielle et de la
magie. Un de ces psychologues / occultistes / médiums, docteur en psychologie Joseph Lisjewski,
écrit dans son livre "La magie cérémonielle et le pouvoir de l'évocation" :

"L'état de synthèse subjective est créé par le subconscient du praticien en étudiant, en comprenant
et en acceptant le matériel théorique qui est le fondement de toute magie. Agir ... Cette synthèse
subjective donne une opportunité subconsciente pour créer des effets surnaturels, qui sont associés
à des rituels magiques, renforcer l'état altéré de la conscience et manifester l'essence spirituelle de
soi "2.

En outre, Lisiewsky écrit que le succès d'une opération dépend entièrement de la réalisation d'un
état de synthèse subjective, et de plus, sans cette base, tout travail est insignifiant, et le rituel
d'évocation est équivalent aux prières inutilement répétées de l'incroyant.

En plus de l'intellectualisation, il existe d'autres méthodes qui sont tout aussi efficaces, bien qu'elles
semblent parfois diamétralement opposées à l'idéal d'impeccabilité proposé par le Dr Lisiewsky. J'ai
appris d'une personne pratiquant mince, qui lui-même a fait des bougies pour les rituels, en ajoutant
certaines couleurs et huiles aromatisées en fonction du rituel qu'il allait effectuer, et la cire fondue
consacrée dans le processus de fabrication. Pour chaque rituel d'évocation, il a fait trois bougies
identiques, les aromatisant et les colorant selon les attributs du démon qu'il allait appeler. Quand les
bougies furent prêtes et refroidies, il tira le nom de l'esprit invoqué, de son sceau et des autres signes
qui lui correspondaient.

La première des trois bougies fut allumée plusieurs nuits avant le rituel. Mon mentor s'assit dans le
noir et allume une bougie, concentrant son attention sur la mèche en feu et les inscriptions sur la
cire. Il méditait sur le rituel de l'évocation et sur l'esprit lui-même, essayant de ne pas se concentrer
sur le résultat du travail, mais sur le rituel lui-même. Il a appelé l'esprit du cérémonial par son nom
et proclamé le jour et l'heure où l'évocation commencerait. Puis les coups de bougie et retardée, et
quantité souvent de cette nuit de méditation coïncidait avec numérotations la signification logique
du nom de l'esprit. Au lieu d’utiliser l'intelligence pour analyser la magie de cette opération, il a
utilisé le très magique, voir le rituel comme un dogme, qui ne sont pas les analyses nécessaires
Rowan lui pour vous assurer seulement besoin de participer au jeu avant à titre préliminaire de
théâtre pour vous préparer à la grandeur cérémonie principale. Au lieu d'utiliser la connaissance
pour acquérir la foi, il a utilisé la foi pour acquérir la connaissance.

En plus de l'étude attentive et de l'intellect immersion Nome dans la théorie de skie de pratiques
magiques consacrée à l'évocation souvent préparé en développant une dévotion sincère aux
énergies et les gouvernants, les divinités du Sephira, appartient essence, ils vont causer. Certains
d'entre eux Siva razukra leurs couleurs à la maison correspondant à cette Sephira, et portent
toujours quelque chose de vêtements de cette couleur, chaque jour est une cérémonie consacrée à
cette Sephira. D'autres invoquent l'apparence divine, correspondant La Sefira, à laquelle appartient
l'esprit invoqué, chaque jour précédant l’évocation ; encore le nombre de jours est égal à la valeur
numérologique du nom de l'esprit appelé.
Certains adeptes conseillent de préparer le temple prémisse au moins douze heures avant l'évolution
de l'évocation, afin de parvenir à la même expérience de synthèse préparative.

Toutes ces pratiques, même purement intellectuelle dans leur la nature, sont conçus pour faire en
sorte que répondre aux exigences du premier principe de l'évocation, à savoir l'immersion
préparatoire lors d'une cérémonie avant le début de la réunion, de prendre ce qui semble
impossible, comme ce qui se passera. Pour parvenir à la connaissance pure et la puissance du
cerveau au moment de l'opération pour arrêter ou au moins reprogrammer afin qu'il ne soit plus de
la manière.

UTILISATION OU DEVELOPPEMENT D'UN SYSTEME DE TRAVAIL

La plupart des amateurs passent leur première évocation, la lecture des sorts directement à partir du
grimoire, les rituels sont strictement suivis selon le texte, ou, au contraire, que l'avenir Invocateur lui
semble avec son point de vue naïf. Malheureusement, peu grimoires contiennent la magie système
complet, qui peut être vraiment efficace appliquée. Pour la plupart ont été écrits les grimoires partie
pour capturer des informations importantes sur la façon dont vous pouvez appeler sous une forme
visible de certains êtres spirituels, et non dans le but de fournir l'évocation des instructions plus
complètes.

Le rituel d'évocation doit être effectué en utilisant un système éprouvé et efficace. Dans de très rares
cas, l'occultiste commence son chemin magique, ayant déjà son propre système magique unique qui
fonctionne sans faute. S'il essaye de réussir dans l'occultisme, alors, par essais et erreurs, il trouvera
un système que de nombreuses autres personnes utilisaient auparavant, et l'utilisera au début de sa
carrière magique. Au fur et à mesure que l'expérience, la connaissance et le pouvoir occulte
personnel s'accumulent, l'expérience des autres sera naturellement empruntée et, en la combinant
avec l'expérience personnelle, le praticien créera un système rituel pleinement fonctionnel. Mais
jusqu'à ce que cela se produise, l'évangéliste doit trouver un système qui fonctionne de manière
fiable, par exemple, celui qui est donné dans le cinquième chapitre de ce livre.

L'application du système occulte déjà éprouvé, en règle générale, vous permet non seulement
d'effectuer des principes généraux de base d'évocation, mais introduit aussi le néophyte avec une
approche structurée à l'action d'évocation, qui finira par développer son propre système, ce qui lui
permet de faire non seulement l'évocation réussie, mais aussi pour mener à bien tout autre travail
magique.

OBTENTION DE L'OMNIPOTENCE

Un être humain soumis aux mêmes lois de la nature qui fait fleurir les fleurs puis disparaître,
incapable de faire l'impossible. Elle ne peut pas amener les anciens êtres spirituels à se manifester
sous une apparence visible, elle ne peut pas communiquer avec les entités avec lesquelles il est
impossible de communiquer, et elle n'est pas capable de faire bouger l'univers par sa propre volonté.
Ce sont des actions qui ne sont possibles que pour Dieu. Pour faire les actions de Dieu, une personne,
en conséquence, doit devenir Dieu.

Re-examen des différents systèmes, est une émanation de la tradition, qui est habituellement appelé
l'évocation hermétique, ou plus précisément - M. enseignements de la Golden Dawn, leurs
composants se trouvent dans la plupart des écoles occultes modernes, vous pouvez savoir que la
plupart des actes produits par le rituel d'évocation il est un moyen à la réalisation ultime de
l'omnipotence de l'Etat, qui a reçu un nom très religieux de « l'amour divin. » Cet état a été ainsi
nommé en raison de l'afflux d'émotions causées par l'incroyable afflux de puissance puissant,
utilisable. Le cerveau ne parvient pas à réaliser cela, l'esprit ne peut le comprendre, et le corps ne
peut l'accueillir. Les larmes coulent des yeux de cette grandeur, et l'humain, mourant dans le
processus du rite, humilie devant la Divinité née.

Sans cet « amour divin » - ou, si nous considérons cet état du point de vue de l'évangéliste, qui
souhaitent acquérir le pouvoir personnel (ce qui est tout le monde veut atteindre de cette manière),
« toute-puissance divine » - il ne peut être magique. Pour commencer, le magicien doit simplement
dessiner, dessiner ou simplement imaginer un cercle sur la terre qui symbolise l'éternité. Avec celui
qui est au centre du cercle pendant le rituel, le magicien est au «centre de l'éternité» ou «éternel».
Le rite en tant que tel commence lorsque les bougies sont allumées, un cercle est dessiné sur le sol,
les charbons sont rougis dans l'encensoir, les vêtements rituels sont terminés, et toutes les «danses»
élaborées sont achevées, parmi lesquelles l'un des rituels hermétiques les plus célèbres - un petit
rituel de bannissement du pentagramme3. Par ce premier « création d’espace rituel », en marque
particulière de cercle sur le sol, le mage s'entoure au niveau de l'anneau de protection de la poitrine
et le pouvoir qui semble sa vision spirituelle comme un anneau de flamme bleue suspendue en l'air à
une hauteur d'environ un mètre ou plus. Dans le processus de recherche ce Invocateur anneau
dessine en quatre points de la même pentagramme du feu bleu flamboyant, et après ils sont inscrits
dans le poignard rituel d'air, parle des noms des archanges qui correspondent aux points cardinaux:
Raphaël - à l'est, Michael - dans le sud, Gabriel - à l'ouest, Uriel - dans le nord. (Transcription latine du
nom des archanges, très probablement plus près de leur son original en hébreu, à savoir Raphaël,
Michel, Gabriel, Auriel Il serait plus amusant si l'archange Gabriel généralement appelé « Gabriel » -
un commentaire premier …) Aucun de ceux-ci Les archanges ne sont pas appelés à apparaître avant
l’opérateur ; Au lieu de cela, ils sont encouragés à descendre d'en haut. Le magicien termine le rituel,
se couvrant d'une croix et prononçant une adresse en prière en hébreu. Petit rituel du bannissement
du pentagramme utilisé pour expulser ou forcer une entité qui peut se cacher dans le temple, et crée
cercle de l'éternité astral mentionné ci-dessus.

Selon la tradition, un petit Rituel de Bannissement du Pentagramme devrait être suivi d’un Petit
Rituel de Bannissement de l’Hexagramme, mais ils sont souvent négligés par les « adhérents »
modernes de la tradition Hermétique ou Thélème. Lorsque toute l'énergie expulsée du temple et la
position du mage à l'intérieur du cercle de l'éternité, il reste à accomplir le rituel du pilier central aux
fenêtres définitivement atteindre un état de l'Amour Divin. Le rituel du Pilier du Milieu consiste
principalement en des visualisations qui amènent la lumière divine à descendre dans le corps du
magicien sous la forme d'une colonne de lumière. La lumière descend dans le corps par la couronne
et passe ensuite à travers les quatre centres d'énergie dans le corps du magicien, ce qui crée une
image d'une colonne de lumière vers le bas, pénétrant l’Invocateur, qui devient ainsi « la puissance
de Dieu », et après cela doit être exécuté l'Amour Divin, qui est le catalyseur de tous les grands
travaille. Néanmoins, le magicien doit encore nourrir le temple et lui-même avec une quantité
palpable encore plus grande de cet Amour Divin subtil et apparemment insaisissable, en utilisant le
grand rituel provoquant la Pentecôte ou le projet d'Israël proposé par Israël Regardie. Ces deux
rituels consacrent le lieu de l'évocation et ouvrent les portes par lesquelles l'Amour de Dieu entre
dans le monde.

Tous les gestes et les mots de pouvoir, tous les pentagrammes et tous les hexagrammes, toutes ces
complexités de symboles inscrits dans l'air, en fait, sont nécessaires seulement pour gagner
l'omnipotence. Le même but est servi par le jeûne préliminaire de plusieurs jours d'un adepte zélé et
la prière pour l'occasion de faire ce travail, si, bien sûr, la volonté de Dieu est pour cela. Au moyen
d'une pratique rituelle ou religieuse, un magicien, peut-être, dans un état dans lequel il sait - ne se
sent pas ou est supposé être, mais il savait sans doute que, à ce moment, il est - le centre de
l'univers, puissance d'émission du créateur éternel et destructeur des mondes Tell remplis de
puissance, Cela ne peut être supprimé par aucune obscurité sans fond. En ce moment, donnant des
ordres, il sait que l'univers entier est devenu silencieux, écoutant ses paroles, et prêt à se soumettre.

Contact durable

Toutes choses fourmillent de diverses créatures, des insectes aux archanges, et l'espace autour de
nous, apparemment vide, peut en fait être peuplé par quelqu'un. N'importe laquelle de ces entités
invisibles peut être encouragée à apparaître sous la forme visible de notre forme, mais toutes ne
conviennent pas à des fins magiques. En règle générale, l'évocateur recherche des arcs de maquillage
et des encyclopédies occultes, qu'il a accumulées au cours de sa carrière, un seul esprit qui devrait
l'aider à atteindre un résultat définitif. Souvent, il a plusieurs options, mais plus l'objectif est précis,
plus il passera de temps à creuser dans ces volumes pour trouver une seule entité qui concrétisera sa
volonté dans la réalité. Quand l'esprit désiré est trouvé, sa force et sa capacité à s'ouvrir et son nom
est devenu apparent, l'invocateur doit entrer en contact étroit avec lui par le rituel de l'évocation,
afin d'évoquer cet esprit, et non l'autre.

Alors que la prononciation ordinaire du nom de la plupart des entités crée automatiquement une
connexion mystique, afin de faciliter l'évocation et la matérialisation complète de l'essence, un
contact fort avec elle est nécessaire. Ce contact est ressenti et réalisé presque immédiatement, dès
qu'il se produit, et est souvent décrit comme un rayon de couleur indigo, reliant le corps spirituel de
l'évocateur avec le corps éthérique de l'esprit. C'est à travers ce rayon de lumière invisible ou
métaphorique que l'esprit peut voyager à travers l'espace et par des mesures, de n'importe où pour
apparaître devant le magicien. Il est également censé être le lien qui permet à l'esprit d'assumer une
apparence visible, en utilisant l'ectoplasme ou prana de la personne d'invocation pour la
matérialisation.

Ce contact entreprise est établie lors de l'évocation du rituel à travers le symbolisme direct ou des
images symboliques qui créent un lien entre l'esprit et les énergies du magicien et l'esprit, qu'il
appelle, plutôt qu'un simple flux d'énergie entre le magicien et l'un des égrégores de puissance ou
archétypes collectifs. En pratique, ceci est réalisé en utilisant une variété de symboles - cliquets,
serpents, mandalas décoratifs, plats et boissons spécifiques, photographies, etc., qui sont utilisés de
manière intégrée pour créer une connexion spirituelle. Dans la tradition occidentale, comme dans de
nombreuses anciennes civilisations « païennes », cela s'est fait à l'aide de sceaux.

Le sigil est un symbole inscrit ou gravé, se référant à une entité invoquée particulière et, en règle
générale, plutôt complexe et unique, de sorte que différentes entités ne peuvent pas calculer leur
propre sigil. Nombreux sigils trouvés dans les grimoires traditionnels et modernes ont été créés avec
l'aide de certains systèmes de cartographie dans lequel la table ou carrée céleste contenant de
numérologique une pluralité de lettres, des chiffres ou des formes, qui représentent ensemble tout
ce système magique est utilisé comme une constante et la matrice fondamentale, au sommet de
laquelle l'évocateur dessine des lignes d'une lettre du nom de l'esprit à l'autre. La première lettre du
nom de l'esprit est marquée par une ligne perpendiculaire, et la dernière est une boucle ou un cercle.

Plus rares sont les sceaux qui ont été donnés au magicien directement par l'esprit (mais, en
règle générale, ils sont les plus forts). Cette tâche surnaturelle est généralement accomplie
en renforçant le contact « simple » avec l'esprit à travers la canalisation, la communication
intuitive ou d'autres pratiques qui se situent en dehors de l'évocation. Encore plus rares sont
les sceaux, qui ont été inscrits par la main de l'esprit lui-même. Si nous mettons de côté les
fantasmes animés de Marlowe et Disney, dans les histoires sur la matérialisation des esprits
pendant l'évocation, il y a une certaine vérité,
et ce corps dense, bien que de courte durée, dans lequel l'esprit peut s'incarner, peut laisser
la même empreinte évidente dans ce monde, en l'occurrence sa signature. Si l'évocateur a
placé un morceau de parchemin à cet endroit où l'essence apparaîtra (en règle générale,
c'est un triangle magique), elle va y laisser la signature, si elle est interrogée à ce sujet, ou
va donner au sceau un plus personnel et puissant, qui peut être utilisé à l'avenir pour
l'appeler, ou même donner les sceaux d'esprits semblables, que le magicien peut aussi
appeler. Puisque ces signatures sont des impressions astrales, ils fondent aussi peu après,
comment l'apparence visible de l'esprit disparaît, et donc ils doivent être immédiatement
décrits. Alors que la vision spirituelle de l'évocateur est encore à son zénith, il peut voir cette
marque sur papier.
Dans de rares cas, à l'aide de méthodes idéomotrices comme un tableau d'écriture ou une lettre
automatique, on peut obtenir des sceaux qui passeront l'épreuve du temps ou prouveront leur utilité
dans l'art de l'évocation, et il est peu probable que - plutôt, ce sera le produit de l'inconscient et de
ses désirs.

CONJURATION

Pour créer des univers, Dieu parle. Afin de les détruire, il murmure. Les commandements prononcés
à haute voix par un évoc avec un tore qui a atteint l'état d'omnipotence sont les mêmes que ceux qui
proviennent de la source éternelle de tout ce qu'on appelle souvent par erreur «Dieu». Pour faire
planer les planètes à volonté, il ne suffit pas de fermer les yeux et d'y penser «assez mal». Vous
devez être capable de commander les choses afin d'obtenir ce que vous voulez, avec toute l'autorité
et la force appropriées. De votre voix, les galaxies devraient vibrer, et chaque molécule de tout ce qui
existe doit savoir ce que vous avez dit et que vous devriez obéir.

Dans le contexte du rituel occulte, les ordres verbaux sont presque toujours donnés sous la forme de
sorts. Un sort est une phrase, une phrase ou même un monologue court qui est utilisé pour appeler
la réalité physique pour promouvoir votre volonté. Les sorts sont généralement rythmés et
ressemblent à une chanson quand ils sont prononcés à haute voix. "Songwriter" peut remarquer
comment il se déplace involontairement au rythme de ce rythme naturel - tant que la force oscillante
ne sort pas de son corps, se remplissant de tout ce qui l'entoure. Contrairement au sort, le sort est un
ordre déclaratif à des forces ou entités spécifiques de se manifester. Le sort n'exige pas que ces
forces agissent autrement que pour s'exposer afin qu'elles puissent être commandées.

À l'exception de certaines versions orientales du mysticisme, presque chaque système d'évocation


rituelle a des sorts et des sorts qui feront apparaître l'essence avant l'évocateur dans le visible et le
récepteur avec un visage de citron et remplir sa volonté. Certains grimoires médiévaux contiennent
des descriptions très détaillées sur la façon d'invoquer correctement les forces et les essences, de
faire des prières et des appels au Tout-Puissant, des invocations, des invocations et de nombreuses
menaces au démon, s'il ose montrer désobéissance à la volonté divine du magicien. Presque tous les
systèmes, même ceux qui, s'étant éclairés, ont cessé d'utiliser la terminologie traditionnelle juive ou
chrétienne, appellent encore les noms de diverses divinités afin de faciliter la conquête des appelés.

Si le magicien remplit toutes les exigences des principes élémentaires d'évocation, l'engagement
préalable, l'usage d'un existant ou le développement de son propre système rituel de travail et
l'obtention de la toute-puissance - alors tout commandement dit: au nom de Dieu ou au nom de
l'évocateur. , - deviendra vrai.
Communication

Dans la plupart des cas, lorsqu'un amateur simplement «convoque un démon» pour voir ce qui se
passe, il ne se passe généralement rien. Quoi qu'il en soit, chaque fois qu'un démon est appelé par
son nom d'un cercle rituel, il répondra à l'appel et comparaîtra devant le magicien. Alors que le
démon donne son souffle à l'appelant et ses yeux noirs voient directement dans son âme, l'amateur
ne sent rien. Ses yeux ne peuvent pas voir et ses oreilles ne peuvent pas entendre l'horreur qu'il a
appelée dans ce monde.

Si je reviens à mon histoire sur la façon dont j'ai d'abord essayé d'appeler le Rôdeur décrit dans le
Cheval Nécronomique, il devient clair qu'après m'être immergé dans une étude diligente et une
analyse détaillée, et après a conduit un rituel et a plongé une épée dans le sol, le Ranger est apparu.
Quand il a pénétré ce monde et l'ancien abîme pour écouter mes commandements, et que le voile
qui sépare ce monde de l'autre s'est étendu, l'air a bougé. Je savais que l'invocation venait, mais je
n'étais tout simplement pas prêt à le voir et à l'entendre.

La première étape nécessaire pour établir une connexion avec l'essence est d'attendre réellement
l'apparence de ce que vous appelez. Un amateur qui tente d'invoquer un démon simplement par
curiosité et ne s'attend pas à ce que quelque chose arrive vraiment, reçoit le résultat correspondant.
Le néophyte, qui espère véritablement entrer en contact avec l'essence des autres mondes, ne
recevra qu'un résultat mineur. L’Evocateur, qui avec certitude s'attend à voir et à entendre le
convoqué et qui a préparé ses perceptions pour une telle conversation blasphématoire, fera
l'expérience de ce qui le séparera à jamais de ceux qui sont simplement intéressés.

Comme cela est déjà devenu évident à partir de l'exemple ci-dessus, le deuxième élément nécessaire
pour une conversation réussie avec l'entité évoquée est la préparation de sentiments pour la
perception de l'inimaginable. De mon expérience personnelle en tant que professeur occulte, je peux
affirmer avec assurance que toutes les personnes voient constamment des entités d'un autre monde.
Il arrive que le voyant à un certain niveau de conscience réalise même que son regard a rencontré
l'essence, la forme ce qu'il n'est pas capable de supporter, habituellement juste d'avoir une sensation
fugace, ou par l'intuition. Les yeux ont vu le visage angélique, mais le cerveau n'est pas capable de le
comprendre et de le comprendre. Apprendre au cerveau à interpréter ces choses, qui est discuté
dans le quatrième chapitre de ce livre, permettra à l'évocateur de parler avec l'essence évoquée tout
comme il parle avec des amis autour d'une tasse de café.

La pratique qui a maintenu sa popularité tout au long de l'histoire de l'évocation et qui est presque
morte dans quelques décennies précédentes est l'utilisation du "Médium" ou une personne qui peut
réellement voir les images et entendre les voix des entités invoquées comme assistant du magicien.
Ce qui l'aide pendant le rituel. L'évoquant accomplit les rituels d'invocation de l'Amour naturel "et
crée un" fond "électromagnétique dans le temple, puis prononce une incantation, et le médium
devient le messager de l'esprit pour le magicien.

Tandis que l'intellect et la conscience de soi de l'humanité augmentent, nous voyons qu'un nombre
croissant de personnes impliquées dans l'occultisme réalisent qu'elles peuvent voir et entendre des
invités d'autres mondes, ou du moins peuvent les sentir assez bien pour jeter les bases pour une telle
vision. Les jeunes hommes et femmes qui font leurs premiers pas dans cette voie du pouvoir ont de
moins en moins peur de leurs propres capacités et acceptent leurs visions et les choses qu'ils voient -
avec l'ouverture que le monde ne connaissait pas auparavant.
Attribution de tâche

L'assignation de tâche de l'entité évoquée est cet aspect de l'évocation souvent négligé, et c'est
exactement ce dont le magicien a réellement besoin, puisque c'est pour l'accomplissement des désirs
que les gens sont amenés à étudier l'art magique et à l'évoquer. Quoi qu'il en soit, c'est une partie
intégrante du travail magique.

Après, le magicien préparé pour le travail, il a atteint le niveau de l'omnipotence, a prononcé les sorts
et formules qui ont forcé l'entité à apparaître, a vu l'image de l'essence révélée et a fait un contact
avec le rituel de salutation, il donne ses commandes. Une équipe ou une mission à l'esprit, que ce
soit une demande d'information ou une motivation à l'action, doit être prononcée de la même
manière que l'autorité omnipotente dans laquelle le sort a été prononcé. La voix doit sembler
profonde et devrait sortir du ventre plutôt que de la gorge, ressemblant à un baryton d'opéra. En
même temps, le mage doit garder le contrôle de soi, s'abstenir de crier, de crier ou même de rétrécir
de la peur et des sanglots au sommet de la force d'évocation - l'équipe doit avoir une voix propre et
forte. Au moment où le commandement est donné, l'évocateur doit s'attendre à la coopération
inconditionnelle de l'entité évoquée. S'il devient une victime du doute ou la pensée que l'entité
appelée peut résister à sa volonté, toute l'opération ne se terminera pas simplement en échec, mais
elle peut se retourner contre lui.

Comme mentionné ci-dessus, dans la plupart des cas, la raison pour laquelle une tentative est faite
pour maîtriser l'art de l'évocation est la réalisation d'un ou plusieurs objectifs spécifiques. Comme
dans tout le reste, pour atteindre votre objectif, vous devez d'abord clairement formuler ce que vous
voulez vraiment. Dire simplement au comte Graf Sallos que vous voulez de l'amour, vous pouvez
réaliser, par exemple, que votre chère tante vous enverra une carte postale alors qu'en fait vous
voulez une satisfaction sexuelle. Mais dire Graf simplement pour attirer un partenaire sexuel peut
conduire aux mêmes résultats malheureux. Une formule appropriée pour l'équipe qui atteindra
l'objectif sera : "Le grand comte de Sallos, je vous ai appelé pour apparaître devant moi, pour que
vous me donniez une belle jeune femme, afin que je satisfait mon désir sexuel. Comme c'est en votre
pouvoir et c'est aussi ma volonté, je commande que c'est une femme physiquement belle,
mentalement développée et émotionnellement calme qui a été attirée par la puissance des
circonstances pour ma satisfaction sexuelle. " Mieux encore, malgré tous les avertissements
concernant la rétribution karmique, cela attirera l'attention des démons sur une personne en
particulier qui se soucie de vous.

La principale raison pour laquelle les "magiciens du cabinet" insistent sur une formulation très
précise de l'équipe est l'évitement de la création accidentelle de liens karmiques. Dans les exemples
de commande ci-dessus, données à Comte Sallos, de nombreux disciples du Chemin de la main droite
verront la création de nœuds karmiques et essayeront d'avertir l'évocateur de la rétribution
karmique à venir pour essayer de dominer la volonté de quelqu'un d'autre. Le magicien noir et le
grand adepte (ce titre fait référence aux plus hauts gradés de l'ordre de l'Aube dorée allemand, qui
pratique la « magie légère » classique) comprennent également que la nécessité dicte toujours la
volonté d'agir.

Raisonnable, mais en même temps des délais un peu flexibles pour atteindre votre objectif sera la
meilleure garantie de votre succès. Et même si quelques évocateurs expérimentés obtenaient des
résultats dans les minutes qui suivaient la fin du rituel, mais pour répondre à des exigences
déraisonnables - ce n'est pas la meilleure idée, plutôt complètement déplacée pour vos assistants
spirituels. Des termes tels que «dans les sept prochains jours» ou «avant la prochaine période de
remboursement» établissent une norme temporaire et, en même temps, ne découragent pas
l'essence du caractère déraisonnable.

La dernière qualité qu'une équipe doit avoir est extérieurement invisible. L'équipe doit procéder "de
tout cœur", tout le désir d'atteindre le résultat, est transmis à l'esprit lors de la sortie de l'équipe. En
substance, le magicien doit se débarrasser de l'attachement personnel au désir et confier son
incarnation à l'esprit évoqué. Et bien que cela semble un "miracle de foi" difficile, mais quand
l'essence est devant vous et que votre équipe est donnée selon toutes les instructions ci-dessus, le
désir s'envolera hors de votre corps, comme un esprit émacié qui ne peut pas vous prendre plus.

Exemption

Dans différents systèmes, il y a plusieurs façons d'abandonner l'esprit après avoir reçu la commande
et être prêt à aller à la tâche. Au cours des siècles précédents, l'esprit a traditionnellement été libéré
poliment et avec respect, et immédiatement après que son image ait fondu, le temple a été nettoyé
des restes des énergies de cet esprit.

Quand j'ai commencé à avoir un bon succès dans l'évocation, dans les circonstances, j'ai vécu et
dépensé mon travail dans un très petit appartement. Puis j'ai utilisé une sorte d'évocation
caractéristique du Chemin de la Main Gauche et le démonisme. J'ai voiler la fenêtre avec une
couverture noire pour fermer la lumière, éteint le climatiseur et scellé la porte avec un ruban isolant
pour garder toute la lumière, les odeurs et même l'énergie qui était le résultat de l'évocation.

Conformément au rituel d'évocation, que j'appris dans cet ordre démoniaque, dont je faisais partie,
je n'ai pas utilisé aucun rituel d'expulsion, comme il a été considéré comme une insulte - d'abord
invoquer un démon à lui demander de l'aide, puis le chasser sans cérémonie comme un invité
inattendu. J'ai convoqué les démons comme d'habitude dans l'ordre, leur demandant d'accomplir
une certaine tâche et ensuite de leur suggérer de quitter le temple - qui était alors ma chambre à
coucher - pour commencer. À la suite de cette fin frivole des opérations, la salle était saturée
d'énergies qui restaient non seulement des évocations, mais aussi de certains démons qui restaient
là.

Quelques semaines après avoir commencé les évocations, un ami est venu me rendre visite et m'a
demandé s'il était possible d'allumer la lumière dans la pièce. J'ai répondu que la lumière était déjà
allumée, et d'ailleurs, la fenêtre était grande ouverte pour rencontrer la lumière du jour. Il se
renfonça les yeux et resta bouche bée, car il était sûr que l'obscurité de la pièce était l'absence de
lumière physique, alors qu'en réalité c'était l'absence de lumière spirituelle. Après une autre
semaine, mes invités commencèrent à se plaindre de la présence d'une atmosphère étouffante dans
la pièce: il leur sembla qu'ils semblaient se frayer un chemin à travers de fines araignées ou même à
travers une masse gélatineuse invisible. Après tout, après que ma bien-aimée se soit réveillée au
milieu de la nuit et ait dit qu'elle ne pouvait pas respirer, j'ai réalisé qu'il était temps de nettoyer les
déchets d'énergie de mon appartement3.
3
"J'ai aussi réalisé que certains rituels démoniaques sont mieux dépensés loin de la maison et de la famille. Avec une forte
condensation d'énergies sombres dans votre résidentiel. Des telles conséquences comme la dépression, psychologique
dysfonctionnement et parfois des maladies graves. Ces conséquences graves se produisent généralement après des
scandales familiaux plus fréquents, l'incapacité se détendre dans votre propre maison et des excuses intuitives de visites
des amis De plus, bien que les enfants aient généralement tendance à imaginer quelque chose de terrible qui peut se
cacher dans l'obscurité, dans ce cas, ils éprouvent toujours, en général, quelque chose de terrible, et pour eux ce sera une
sensation très réelle. Même si je travaille à l'extérieur de la maison, alors à mon retour, je dois au moins nettoyer au moins
la chambre de ma fille des énergies que j'apporte avec moi "
(EA revêtement, nGubitelnaya Magic).
Cette histoire peut forcer beaucoup à décider qu'à la fin de chaque évocation, il est strictement
nécessaire de procéder aux expulsions finales. Quoi qu'il en soit, la suffocante obscurité spirituelle
dans ma chambre était un excellent catalyseur pour les évocations avec succès : les démons sont
apparus plus rapidement, et les résultats des rmualov ont été trouvés avec une rapidité et une
précision extraordinaire. Vivre, respirer et être constamment enveloppé dans les ténèbres
spirituelles, au lieu de suffoquer, je me sentais plutôt plein de force. Dans l'obscurité, je me suis senti
"dans mon élément" et l'ai expulsé seulement quand la menace de mal à la psyché de mes invités
était évidente.

À la fin de chaque rituel, l’entité convoquée doit être libérée poliment et avec respect. En règle
générale, il est naturel de remercier l'entité pour ce qu'elle est apparue, pour ce qu'elle vous parlait,
et à l'avance - pour l'accomplissement rapide et efficace de la tâche que vous lui avez assignée. Il y a
un choix pour vous de nettoyer le temple après avoir lâché l’entité évoquée - avec un simple rituel de
purification ou en utilisant le rite de l'exil - les deux options ont des inconvénients et des avantages.
Chaque magicien est recommandé expérimentalement pour trouver par lui-même la méthode qui
donne les plus grands avantages au moindre coût.

Retour à la réalité

Lorsque le rituel d'évocation est terminé et que l'esprit a quitté, afin de remplir la tâche confiée, et
l'espace rituel est purifié (ou laissé pour absorber l'énergie du rite), l'évocateur doit quitter l'espace
du temple - à la fois physiquement et mentalement. Comme mentionné précédemment, le cerveau
humain ne peut pas faire face adéquatement à l'expérience souvent évidente d'évocation, et ne sera
peut-être jamais capable de le prendre adéquatement. Le magicien doit retourner aux états
psychologiques et physiologiques habituels - aussi rapidement et naturellement que possible. Ceci
est mieux réalisé en s'engageant dans une activité triviale qui aidera à restaurer les ondes cérébrales,
la respiration et le flux sanguin à un état normal. Cuisiner, se promener ou même regarder des
émissions de télévision sont des moyens miraculeux d'un tel « retour à la réalité ».

L'effet de ce retour à la réalité sera que toute l'expérience de l'évocation ressemblera à un rêve
lointain, quelque chose qui ne vous est pas arrivé, mais qui n'a été vu que par vous. En fait,
l'évocation n'a pas été accomplie par une personne qui regarde un talk-show scandaleux ou fait un
sandwich au jambon. Cette personne était endormie, tandis que Dieu, qui est la véritable
individualité de l'évocateur, s'est éveillé et a pris le contrôle de son destin.

APPELE

La plupart d'entre nous connaissent l'image du sorcier, debout dans le cercle de protection devant
une silhouette semi-transparente tissée dans le brouillard, ou un démon enveloppé dans les langues
d'une flamme, leur parlant et donnant des ordres. Qui sont ces créatures et d'où viennent-elles ? Où
ont-ils de tels pouvoirs, semblables aux pouvoirs des dieux, et pourquoi sont-ils prêts à partager leur
pouvoir avec de simples mortels ? L'un des principaux désaccords entre les écoles de la pensée
occulte concerne la réalité objective de ces êtres, et c'est de ce point de vue que nous considérons la
nature de l'invoqué. Au cours des deux cents dernières années, l'idée que ces entités ne sont pas des
êtres individuels, mais sont les projections les plus profondes de l'esprit de l'appelant, s'est
développée rapidement. Interagissant avec ces entités, le mage interagit avec lui-même, ne
concluant que les accords qu'il est lui-même capable de suivre et donnant des ordres que son
subconscient peut remplir. Visions et voix sont causées par des esprits - juste une hallucination
provoquée par une libération massive d'endorphines et de dopamine dans le cerveau, qui à son tour
conduit à une libération massive de neuropeptides, qui utilisent des centres cérébraux dormants, des
guides d'exposition au monde extérieur.
Selon cette théorie, l'Amour divin, qui a été discuté dans le chapitre précédent, est simplement
l'euphorie qui causent les glandes endocrines, et si elle est enrayée, elle permettra au praticien
{noter que dans cet état, il cesse d'être un sujet de travail, parce que le prêtre prend en otage sa
propre ivresse}, de parler avec ses hallucinations et les convainc, c'est-à-dire qu'il se convainc qu'il
est digne d'atteindre ses objectifs.

Certains quasi-métaphysiciens tentent de trouver un compromis entre cette théorie et son contraire,
en essayant de déterminer quels sont les effets dus à la biochimie interne, et qui ont réellement une
origine divine ou spirituelle. Par exemple, il y a souvent une hypothèse que les entités convoquées ne
sont pas « réelles », elles existent sauf dans la « réalité personnelle du magicien », mais en fait ce
sont des parties dormantes du cerveau qui peuvent être au moins partiellement activées dans le
processus évocation. En même temps, la même pseudo psychologie locale affirme que ces processus
rapprochent les gens du Divin, de Dieu ou d'une Conscience universelle. Certaines essences
spirituelles et certains concepts semblent exister dans la réalité, d'autres - n'existent certainement
pas ... en particulier ceux qui sont répugnants et pernicieux dans la nature. Vous devez permettre aux
sécrétions biochimiques de votre cerveau d’inonder votre volonté pour atteindre l'objectif que votre
volonté dicte, au lieu d'utiliser votre volonté dans toute sa puissance pour supprimer la résistance
rationnelle du cerveau et expérimenter une expérience magique pleine et honnête. Vous devez
expérimenter l'ivresse, acquérir une expérience spirituelle, mais vous ne pouvez pas utiliser la
spiritualité en aucune façon, que renforcer l’intoxication.

L'école opposée de la pensée occulte concentre son attention sur l'expérience pratique, écartant les
élucubrations pompeuses au sujet des «forces cachées de la raison». Okkam aurait convenu que si
vous voyez le visage hideux du démon, entendez sa voix grondante, sentez son odeur empoisonnée
et obtenez des résultats immédiats et précis des rituels, alors le démon est réel. Des philosophes qui
tiennent l'opinion contraire peuvent prétendre que cette essence n'existe que dans l'esprit et les
sensations du magicien, conformément à ces conditions internes et externes qui ont été créés avant
l'ouverture du rituel d'évocation et pendant. Et ils osent encore prétendre- ceux qui n'ont jamais
obscurci les cieux par les tempêtes, n'ont pas soulevé les mourants du lit de la mort par le pouvoir
des anges et n'ont pas vu leurs ennemis déchirés par les démons. L'efficacité de ces rites est
confirmée par des faits horribles, qui, étonnés par leur vertu, secouent leur mal. Cette vérité est
révélée au magicien lorsqu'il agit sur le monde physique réel à travers des entités spirituelles qui
attendent l'appel, lorsqu'il ouvre la voie à un pouvoir illimité et comprend que c'est en fait sa vraie
nature.

Angels

Les images des chérubins à joues roses, avec des ailes sur les nuages tirés, et des femmes joliment
féminines, vêtues de longues robes blanches et coulantes, demeurent dans nos esprits comme les
principaux archétypes de la prétendue "Angélologie", même si ces images sont très éloignées de la
réalité. Et bien que le mot latin "angelus" signifie "déconner", depuis la première guerre du ciel, ce
que la mythologie chrétienne nous dit, il est déjà clair que les anges sont capables de bien plus que
de délivrer des messages divins. Samael a envoyé une épidémie en Egypte, faisant éclater la peste
sept fois. Gabriel (Gabriel) a transformé Sodome et Gomorrhe en une mer de soufre enflammée.
Michael garde les anneaux tournants de la flamme autour du trône de Dieu. Les anges sont des
guerriers attendant le moment où Dieu les appellera par leur nom et ils pourront se précipiter dans la
bataille, armés du pouvoir du Très-Haut.

La plupart des entités qui peuvent être appelées anges et non autrement se trouvent dans les textes
et enseignements judéo-chrétiens ou dans les écoles occultes basées sur cette mythologie, comme le
rosicrucianisme et la kabbale. Alors que la plupart des sectes chrétiennes prient directement aux
anges ou demandent à Dieu au nom de Jésus d'envoyer des anges à la demande d'un paroissien,
dans un système appelé la Kabbale, il existe des méthodes spécifiques d'évocation des anges.

Les kabbalistes utilisent le symbole archétypal de l'Arbre de Vie, qui représente diverses forces qui
soutiennent la structure de l'univers, et l'interaction entre eux. L'Arbre de Vie se compose de onze
Sephiroth, dont chacun correspond à une certaine planète, élément, et à un certain aspect du Divin.
Chaque sephira est une construction symbolique par laquelle les métaphysiciens peuvent mieux
comprendre la nature de l'Éternel et sont le refuge d'entités spirituelles dont la force, la
connaissance et les capacités soutiennent directement l'intégrité du Divin. En règle générale, chaque
sephira est gouvernée par un seul archange, et la vibration de son nom divin révèle au magicien
l'accès aux énergies de cette sphère.

Les entités en question, les anges et les archanges, semblent être le sommet de la hiérarchie
Sephiroth. Ils ont tout le pouvoir qui correspond à leur position, et sont idéalement adaptés pour
satisfaire le désir d'un évocateur, à moins, bien sûr, que son désir coïncide complètement avec le but
original de l'ange. Si le magicien a besoin de guérison, alors les anges correspondant à la Sefira
Netzach ou Hod sont plus appropriés que Bina, et non parce que les énergies de Saturne ne veulent
pas aider, mais simplement parce qu'elles ne sont pas leur compétence.

Dans la liste suivante, des descriptions sont données pour chaque sephira, leurs correspondances
planétaires et leurs anges et leurs différentes forces.

SEFIRA KETER - il correspond à la planète Wound. Les anges appartenant à cette sefira ont une
connaissance de la divinité absolue et peuvent aider le magicien à découvrir la divinité en lui-même.
Métatron est l'archange qui contrôle le sephiroth Kether.

SEFIRA CHOCKMAH - il correspond à la planète Neptune. Les anges de cette sefira ont la capacité
d'intuition et de prévoyance au plus haut niveau. Le mot "Chokmah" se traduit par "sagesse", et c'est
précisément la compréhension non intellectuelle que possèdent les anges de la Sephira de Chokmah
et qu'ils peuvent donner à l'Evocateur. Cette sephira est contrôlée par un archange nommé Raziel.

SEFIRA BINAH - correspond à la planète Saturne. Les anges de Bina possèdent les plus anciennes
doctrines et doctrines et gouvernent la mort, la destruction, la maladie et l'échec. Aussi, les adeptes
des ordres du Satanisme traditionnel et des Ascensions des Ténèbres savent que Bina est l'une des
trois portes spirituelles dans l'univers entier, qui mène au domaine des Dieux des Ténèbres, qui est
une dimension acausale, qui est encore plus profonde sous la structure de l'univers que l'abîme lui-
même. Bina est une zone de pure compréhension, qui est aussi immortelle. Le nom de l'archange qui
dirige ce sephiroth est IJafkiel.

SEFIRA HESED - il correspond à la planète Jupiter, la plus grande planète de notre système solaire.
Ses anges correspondent aux qualités de leadership, de pouvoir et de grande richesse. Sefira Hesed
est contrôlée par l’archange ! Jadkiel.

SEFIRA GEBURA - il correspond à la planète Mars. Les anges de Ghebury dominent le pouvoir même,
au-dessus de l'énergie du pouvoir et de la vitalité. Cette sephirah et ses anges sont caractérisés par
l'énergie de la domination, du militantisme et de l'agression. Sephira Ghebura est gouvernée par
l'archange Kamael.

SEFIRA TIFERET - il correspond au Soleil, source de toute la lumière et de la vie dans notre système
solaire. Par conséquent, les anges de la sefira Tifferet gouvernent les énergies de la richesse, de la
santé, de la protection et de toutes sortes d'abondance. Ces anges ne sont pas responsables de tout
ce qui soutient la vie. Ce sephiroth est contrôlé par l'archange Raphaël.

SEFIR NTSJAH correspond à la planète Vénus, symbole de l'amour et de la paix depuis des millénaires.
En plus de régner sur ces qualités, les anges Netzach ont une grande influence sur le pouvoir de la
passion dans plusieurs de ses manifestations. Les Sumériens, les Grecs et les Romains savaient que la
déesse Vénus dans toutes ses manifestations protège l'amant et en même temps est le défenseur
des soldats. S'il arrivait quelque chose à un cœur enflammé, soit pour la continuation de la course,
soit pour la destruction, soit pour la création, soit pour la mortification, la déesse Vénus était à ce
moment-là instillée dans ce cœur. Sephira Netzach est gouvernée par l'archange Haniel.

SEFIRA HOD correspond à la planète Mercure. Les anges de cette Sephira dominent les sciences, en
particulier la médecine et l'alchimie. Ils sont des excellents maitres dans ces domaines, et peuvent
guérir toute maladie, ainsi que d'utiliser les éléments du monde inférieur pour l'ascension spirituelle
du magicien. De même les anges ce Sephira peut aider l’évocateur à débloquer les secrets d'une
initiation magique, ouvrant la porte pour la croissance spirituelle et la découverte de soi, à la fois
pour le praticien de manière indépendante et pour ceux qui sont membres d'un ordre religieux.
Sephiroth Hod est gouverné par l'Archange Michael.

SEFIRA YESHOD - correspond à la lune qui tourne autour de la Terre. Ses anges dominent les formes
de base de la magie rituelle, des traditions et des illusions, ainsi que de la sexualité et de l'intuition
plus simple. Sephiroth de Yesod est gouverné par l'archange Gabriel.

SEFIRA MALKUTH - il correspond à la planète Terre. Ses anges règnent sur les quatre éléments du
feu, de l'eau, de la terre et de l'air, et sur les côtés du monde - nord, est, sud et ouest ; chaque
direction et élément correspondent à un certain objectif et à une certaine valeur. Alors que certains
esprits élémentaires sont placés dans une catégorie distincte de l'ordre angélique des Sephiroth, les
anges de Malkuth sont traités de la même manière que les anges des dix sefir restants. Sephiroth
Malkuth est gouverné par l'Archange Sandalphon.

Sephira DA’AT - il est souvent appelé « le Sephira invisible », car elle ne correspond à aucune planète,
même si une occultiste moderne comme Zecharia Sitchin, croient qu'il correspond à l'orbite de la
planète Nibiru qui ne correspond pas au plan orbital des autres planètes, qui court grâce à notre
système solaire tous les 3600 ans, ce qui emporte avec lui l'ouragan Apocalyptique. D'autres, qui ont
une vision plus sombre des choses, disent qu’entre les planètes Saturne et Neptune existe soit un
vortex soit un véritable portail à une autre dimension. D'autres philosophes occultes, peut-être plus
objectifs, croient que la planète Pluton correspond à cette sphère. Les "anges" de Daat sont aussi
cachés que la sphère elle-même, et de nombreux kabbalistes affirment qu'ils n'ont pas d'affaires
communes avec les simples mortels, ni avec des magiciens, mais servent seulement de guides pour
ceux qui sont prêts à traverser l'abîme et à entrer dans les limites de la Divinité. Il y a un autre point
de vue, selon lequel Daath est le Sefirah reliant l'arbre des Sephiroth avec Qliphoth, ou l'Arbre de la
Mort, aussi surnommé l’Arbre inversé et l'Arbre du Mal. Selon cette théorie, les « anges » de Sephira
Daath sont en fait les démons Qliphoth. Quoi qu'il en soit, les forces émanant de cette sphère
invisible sont ceux qui initient les dernières étapes de l'initiation pour le néophyte et la destruction
de « Je » inférieur, dont le résultat peut être soit l'anéantissement absolu de l'individualité, ou la
renaissance du Dieu intérieur. Le progrès spirituel et magique à travers Daath signifie la fin de tous
les mortels et ses perceptions erronées, et c’est la voie à la grande prise de conscience que toutes
choses ne sont que rien. Comme avec tout ce qui appartient à la sphère de Daath, sur lequel
l’archange gouverne ce Sephira, il y a des grandes disputes.
La plupart des Kabbalistes traditionnels soutiennent que, puisque Da’ath est un abîme, dans lequel
rien ne peut exister, il n’y pas d’archange qui le gouverne. D'autres croient que sur les forces et les
habitants de Daath sont gouvernés par l’Archange Amahiel, alors que certains disent qu'il est nul
autre que Choronzon.

Bien que les Sephiroth mentionnés ci-dessus représentent la majorité de ces forces angéliques
connues des occultistes, il existe des entités angéliques qui existent indépendamment du système
kabbalistique et qui proviennent de traditions plus anciennes que le mysticisme juif. Le plus souvent,
ces « anges étrangers » deviennent connus de l'évocateur par la pratique même de l'évocation, et
non par l'étude des théories spirituelles et métaphysiques. Tandis que les kabbalistes essayent de
rapporter ces anges à l'un ou l'autre sephiroth, le magicien et même à l'ange lui-même, il est bien
évident que Dieu peut avoir des secrets dans lesquels même les plus choisis ne sont pas consacrés.

Quand ils sont appelés à venir, les anges se montrent bienveillant, aimable, compatissant et êtres
aimants. Ils sont très beaux, parlent avec des voix douces et agréables et prennent rarement des
formes différentes de celles humaines. En revanche, les Archanges ressemblent à une grande figure,
dont la force est trop grand d’être contrôlé ou à contrôler, dont la tâche est trop unique pour être
modifié, et dont l'esprit est trop illimité pour être dupé. Néanmoins l’évocateur peut faire en sorte
que ces créatures agissent rapidement et clairement en son nom, littéralement exécuter des
miracles.

Demons

Il serait trop naïf de penser que chrétiens sans défense avec leurs stéréotypes médiévaux ont été
devenus victimes de dualisme : malheureusement, toute l'humanité dans son ensemble est
impliquée dans une guerre sans espoir entre le bien et le mal, se manifestant lui-même dans toutes
les langues, toutes les cultures et dans tous les textes sacrés.

Dieu, Satan, et leurs armées une fois déclaraient la guerre, se combattants avec des lances
spirituelles et des épées éthériques, à la fin de laquelle Satan et ses favoris furent chassés du ciel vers
la terre jusqu’au le jour du jugement.

Les Démons chrétiens se battent encore contre Dieu, trompent le « chemin de la vérité » de ses
enfants mortels. Dans l'Islam, les génies sont également largement connus, possédant un apparence,
esprit et volonté, comme les êtres humains. Dans l'hindouisme, les asuras, qui sont considérés
comme des assistants démoniaques pour les magiciens noirs, sont en réalité des dieux qui, dans leur
soif de pouvoir, ont perdu leurs bénédictions et leur révérence pour le suprême - sinon leurs trônes
s’étaient tenus à côté des trônes des dévas.

Les démons sont souvent décrits dans la littérature comme vicieux, stupide et fragile, surtout quand
le travail des auteurs a été payé par l'église. Si nous comparons cette image avec ces histoires
horribles sur les maladies causées par l'obsession démoniaque, ce qu'ils disent dans les écoles du
dimanche, avec les films d'horreur, les preuves historiques des démons dans la vie réelle, alors la
description classique des diables ne correspond pas la réalité. Quels sont, en fait, de vrais démons et
où un magicien peut-il les trouver?

Bien que les entités mentionnées dans de nombreux grimoires et encyclopédies traditionnels sur la
démonologie soient généralement considérées comme des démons et des «opposants à Dieu»,
beaucoup d'entre elles se réfèrent à des entités planétaires ou même séfirotiques, tandis que
d'autres peuvent être définies comme des groupes d'égrégores culturels; après un tel abandon, il y
aura seulement une minorité qui peut être vraiment appelée démons par une considération
prudente et impartiale.

Démons Qliphoth - il s'agit d'un groupe d'entités difficiles à déterminer dont la connaissance de la
nature a été délibérément minimisée dans les traditions écrites et les traditions orales, mais elles se
manifestent encore, si le magicien noir ose les appeler par leurs noms. La saga de la Kabbale et
d'autres philosophies spirituelles anciennes, Dieu est un grand mathématicien, qui est capable de
maintenir l'univers en équilibre parfait. Chaque force, région et royaume doivent être équilibrés avec
oppositions égaux, tout comme toutes les émotions, la pensée, le corps et la cellule - aucun détail n'a
pas été laissé sans attention – toute chose a son contraire, et pour tout chose il y a un sens dans la
structure de la création. Chaque molécule est strictement à sa place et précisément équilibrée par
son antithèse. L'arbre des Sephiroth n'est pas une exception à la loi de Dieu, et donc la création est
une manifestation d'un équilibre harmonieux ! Jargon de Dieu. Tous les mythes kabbalistique et juifs
et toutes les hypothèses qu'ils ont développé au fil du temps, contiennent beaucoup de récits
contradictoires qui raconte l’origine de Qliphoth.

Le luciférisme tithonien met en avant le concept que l'arbre Sephiroth de la vie et l'arbre de la mort
de Qliphoth ont été créés en même temps pour maintenir l’équilibre fragile des contrastes.
Beaucoup de kabbalistes croient que cette vue est caractéristique de ces adhérents non éclairés du
Chemin de la Main Gauche qui tentent de prouver que les Ténèbres du monde donne le même
pouvoir que la Lumière, ou simplement à ceux qui veulent paraître compétents dans les sacrements
de la «Kabbale sacrée». L'explication la plus commune ou la justification de l'existence de l'arbre
Qliphoth est que Sephiroth émet de l'énergie spécifique et est le dépôt de certaines entités, et quand
l'un des entités est déséquilibré avec les autres, il génère une certaine quantité d'énergie non
contrôlée, ce qui donne naissance à de données des forces et fruit essence, dont la nature est le
chaos.

Ce qui est clair pour un sorcier pratiquant est que Klipot existe réellement comme un phénomène
spirituel et peut être vu avec l'aide de la clairvoyance ou visiter ces sephiroths, voyageant avec la
projection astrale. Les habitants démoniaques des Klipot existent aussi, et leur pouvoir d'opposition
est nécessaire pour créer un équilibre avec les forces des anges.

Ci-dessous sont les noms de Klipot, avec ceux Sephiroth par lequel ils sont en face, et les dirigeants
de chaque sphère. Et bien que les noms de certains Klipot coïncident avec les noms de certains
démons, cette coïncidence signifie seulement la signification directe du titre démoniaque, et non une
correspondance directe entre ce démon et la sphère.

1. NAKHEMOT, aussi appelé parfois Lilith, est décrit comme une réflexion équilibrée de Malkuth
Sephira, et dans la traduction littérale signifie « femme méchante ». Les énergies et les
démons des royaume de Lilith influencent les passions et les sentiments des mortels, les
forçant à faire des actes passionnés et « pécheurs » qui les éloignent de l'ascension spirituelle
vers l'état de l'animal bipède instinctif. Le souverain méchante ou Archidemon de royaume de
Lilith est Nahema.
2. GAMALIEL est une réflexion déséquilibrée de la Sefira de Yesod, en traduction littérale signifie
"Obscène". Les démons des clips du coin de Gamaliel embrasent l'influence des démons de
Lilith, allant plus loin que la provocation habituelle à l'animalisme moral à l'aide de leur force
pour restaurer les esprits et les cœurs. Alors que les anges de Yesod plantent les bases de la
magie de la lumière, les anges pécheurs de Gamaliel empoisonnent leurs cœurs de colère. Il
est curieux que Gamaliel soit sous le contrôle de la reine démoniaque Lilith.
3. Samael est une réflexion déséquilibrée de Sefira Hod, littéralement cela signifie "Poison de
Dieu". Alors que les anges de Sefira Hod enseignent la médecine et toutes les sciences, les
clips d’ange Samael nous apprennent à aggraver la santé des autres, ainsi que l'alchimie
interdite, qui plonge l'âme dans les ténèbres par la descente démoniaque. Alors que les
esprits mercuriens et les anges instruisent le magicien dans les sciences qui le rapprocheront
de l'unité avec Dieu, les clips des anges noirs de Samaël enseignent la métallurgie et l'alchimie
interdites. Les clips de Samael est contrôlée par l’Archidemon Adramalek.
4. AREB ZARAK est un reflet perverti de Sefira Netzah, littéralement traduit par "chant du coq de
diffusion". Les démons d'Areb Zarak se montrent souvent comme des corbeaux avec la tête
des démons. Il sera ironique de noter qu'ils règnent sur la perte de contrôle. Lorsque Netzach
est en parfaite harmonie avec Hod, l'intellect et les émotions s'unissent pour répandre
l'harmonie et permettre à l'Amour Divin de descendre dans les mondes inférieurs. Quand
l'équilibre entre eux est violé, Areb-Zarak et ses démons règnent sur les passions débridées, la
cupidité et la jalousie, qui peuvent mener à des crimes tels que le viol, le vol et le meurtre. Le
nom de l’'Archidemon qui gère ce clip est Baal.
5. TAL'ERION est un reflet déformé du sephiroth de Tifferet, littéralement traduit par
«Tranquillité troublante» ou «instigateurs de disputes». Les clips Démons Tagerion se
montrent comme des géants noirs, pleins de colère et de fureur, même envers leurs
compagnons. Ils règnent sur l’hositilité, forçant les amoureuxs, les familles, les sociétés, les
nations et même les mondes à se révolter les uns contre les autres. Leur seigneur est
l’Archidemon Belferegor.
6. GoMHAB est le reflet inverse de Sephira Gebur, signifie littéralement "Ceux qui brûlent le
feu". Les démons des clips de Golahab dominent les feux, forçant la lumière du soleil, qui à
l'origine était abondante, à causer des désastres, faisant flamber les langues rouges des
flammes dans la verdure jusqu'à maintenant. Le clip d'Olahab est gouverné par l’Archidemon
Asmodée.
7. HAINJEBLAH - décrit comme une réflexion déséquilibrée de la Sephirah de Hesed, dans la
traduction littérale signifie "Celui qui dérange toutes choses". Au lieu de régner sur tout ce qui
existe dans la manière qui est caractéristique des anges de la Sefirah Chesed, les démons de
Ga'arshablah utilisent leur pouvoir et leur capacité à plonger l'univers dans la confusion. Une
fonction beaucoup plus importante de ces démons est leur capacité à enseigner au Mage noir
les Mystères de Klipot afin qu'il puisse utiliser les mêmes énergies que les démons possèdent
pour régner en tant que Dieu des Ténèbres sur terre. Le nom de l'Archidemon,
l’administrateur de ce clip, est Astaroth.
8. Satariel - il est décrit comme une réflexion déséquilibrée de Bina Sephira, dans la traduction
littérale cela signifie "se cacher". Les clips démoniaques de Satariel ont le pouvoir de retenir
ou de garder un secret. Et même si à première vue cette force peut sembler peu utile et
impressionnante, mais en travaillant avec les entités qui vivent dans ce clip, il devient clair
que l'une de leurs fonctions les plus importantes est d'enseigner les sciences cachées ou
secrètes, en particulier celles auxquelles se réfère au retour à un état de chaos ou à la magie
qui apporte la destruction. Ces opérations secrètes donnent à l'adepte des ténèbres l'une des
clés les plus puissantes du pouvoir démoniaque. Le souverain de Satariel est le bien connu
Achidemon Lucifuge Rofocale.
9. DA’AT est le neuvième clip dont les attributs sont les mêmes que ceux de l'Arbre de
Sephiroth, car c'est la seule Sephira qui existe simultanément sur l'Arbre de Vie et de Mort,
reliant les deux opposés symboliques, ainsi que la vie et la mort inséparablement liées, bien et
mal, tomber et ascension.
10. GAL'IEL - est décrit comme une réflexion déséquilibrée de Sefirot Chokmah, signifie
littéralement «déranger». Les énergies que cette sphère émane, et les forces que possèdent
ses démons, empêchent la créature de réaliser son plein potentiel, ce qui est souvent exprimé
dans les relations entre les gens comme auto-tromperie, illusion, dissuasion et répression. Le
clip de Gagiel est contrôlé par l’Archidemon Beelzebub.
11. TAUMIEL est une réflexion déséquilibrée de Sephira Kether, littéralement traduit par "Dieu
divorcé". Les forces de ce clip et de ses démons créent une grande désunion et une division
entre l'homme et Dieu, ce qui en fait des ennemis. Ainsi, l'inférieur est complètement séparé
du supérieur, et la lumière de Dieu ne peut pas pénétrer dans les ténèbres. Selon certains
sources, le souverain de Taumiel et, par conséquence, de l'ensemble de l'arbre arrière, est
Moloch; certains disent que c'est Satan.

Et bien que toute cette numérologie divine et infernale, comme Sephiroth et Klipot, puisse sembler
excessivement grotesque ou même insignifiante, dans le contexte rituel, elle devient irremplaçable.
Simplement en méditant sur le nom d'une certaine sephirot ou clips, on peut trouver leur énergie à
pénétrer la vie du magicien. Dans des méthodes d'évocation plus complexes, telles que celles
données dans ce texte, l'opérateur pénètrera dans les royaumes spirituels auxquels correspond
chaque sephira ou clip.

En grande partie, ces démons qui habitent le Qliphoth ne figurent pas dans les sources écrites, mais
ils seront ouverts à travers l'évocation Archidémon de ce sphère, qui fournira les noms, et les
techniques sigils d'évocation de ces entités.

De même pour un grand nombre de démons qui se sont avérés indispensables pour pratiquer la
magie noire et la démonologie, leur noms sont pas enregistrés seulement dans les journaux intimes
métaphysiques personnels des magiciens qu’ils sont causés; Les manières pour les évoquer sont
découvert à travers les méthodes secrètes, dont beaucoup seront annoncés dans ce texte pour la
première fois.

--------

La majeure partie des stéréotypes actuels et les craintes concernant les démons viennent d'une
source qui extrait l'avantage extraordinaire des diverses « superstitions » : de l'église. Art, littérature,
légendes urbaines, et même la production cinématographique moderne étaient souvent financé par
l’église et ses diverses ramifications et les branches, pour répandre la croyance que la seule
préoccupation des armées démoniaques - est de prendre possession les âmes des croyants et les
infidèles déjà possédés. Malheureusement pour les néophytes qui recherchent la vraie connaissance
et la compréhension de la réalité spirituelle, la source mentionnée ci-dessus est le moins objectif et
déclare l'impossibilité absolue de l'existence de spiritualité en dehors de leurs dogmes.
Démonologues catholiques et exorcistes travaillent uniquement dans leurs propres paradigmes, sans
jamais essayer d'explorer les mondes infinis de l’occultisme pour apprendre la vraie nature de ces
choses qu'ils vantent comme « leur instrument ». Il sera intéressant de noter que, malgré les
assurances des exorcistes catholiques qu'ils vaincraient les démons à l'aide, bien sûr, de rituels
empruntés, la vie de l'exorciste ne dure généralement pas plus de quinze ans depuis le début de son
inimitié avec les démons. L'église elle-même cite le cas après le cas où les exorcistes meurent de
crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux ou de « terribles tragédies ». Dans ce cas,
l'exorciste est vaincu, et le démon continuera à empoisonner ses adversaires avec la même inimitié.
Les « libérateurs des possédés » protestants semblent avoir l'effet inverse. Toute l'efficacité de leurs
« procédures de disposition » est basée sur la coopération complète des possédés, tandis que
l'exorciste catholique peut combattre le démon contre la volonté du détenu. Alors que le problème
des exorcistes catholiques est qu'ils utilisent des rituels trop efficaces pour être utilisés par ceux qui
ne pratiquent pas les arts démoniaques, le problème des «libérateurs des possédés» protestants est
l'inefficacité totale de l'opération pour laquelle ils ont toujours une excuse peu flatteuse: "Votre foi
n'est pas assez forte".

Bien que les démons apparaissant dans les pages de l'orthodoxie des textes sépulcrale démoniaque
sont pour la plupart des essences égrégores ou archétypes créés par les auteurs du texte, ils ne sont
que des noms différents des mêmes entités, et ils existent en fonction de leur objet, qu’un
démonologue peut utiliser. Travaillant avec des entités dont les noms et attributs sont trouvés
seulement dans les textes de diverses confessions chrétiennes, l'évocateur, en règle générale, ne
trouvera qu'une horde de démons disgracié et espiègle, qui sont néanmoins liées par les lois de cette
réalité spirituelle qui leur est donné. Ces "lutins" qui vivent dans le "Royaume de Dieu sur terre",
mais impossible de créer les miracles répulsifs de Salomon, le clichotique, démons chaotique ou
chthonique, sont de bons " petits parasites" et peut effectuer une petite astuce assez rapidement.
Contrairement à la capacité d'apporter des changements profonds et durables dans la réalité, les
prétendus anges déchus de la foi chrétienne, en règle générale, ont des talents poltergeist
importants. De même que les créateurs du système, dans le cadre de laquelle ils se rencontrent, ils
sont plus préoccupés par l'apparence que le contenu intérieur.

Si l'on compare les différentes sources sur les démons, vous pouvez immédiatement remarquer
l'intersection. Les démons qui ont existé bien avant l'apparition de la religion juive se mettent à jour
dans les encyclopédies de démonologie comme occupant le niveau inférieur dans la hiérarchie
infernale, et les démons, qui n'a jamais eu rien à voir avec la religion chrétienne et le système rituel
sont également répertorié comme le subordonné de Satan. Cela prouve deux théories: les auteurs et
les autorités énumérés dans les encyclopédies avaient une préoccupation très intelligente dans le
démonisme de ces systèmes qui étaient en dehors de leur propre paradigme, s'ils le possédaient en
toute ; et ces démons vraiment puissants qu'ils avaient rencontrés ont rencontré des absurdités au
Messie mort et à ses serviteurs, afin que leurs noms puissent être écrits pour toujours dans les
annales de l'histoire spirituelle et religieuse.

--------

Principalement en raison de l'abondance remarquable d'informations, de résultats de recherche


et d'autres données qui nous sont si facilement accessibles aujourd'hui, la plupart des auteurs
modernes avec un zèle religieux discréditent à la fois les auteurs de grimoires démoniaques et les
démons eux-mêmes, soulignant les similitudes entre les démons et certaines figures divines des
civilisations disparues. L'argument le plus commun est la similitude des noms.

Dans son livre "Summoning Spirits: l'art de l'évocation magique", l'auteur occulte Constantinos se
réfère à ce fait: "Tout au long de l'histoire, les dieux d'un groupe de personnes sont toujours devenus
des démons pour ceux qui les ont vaincu. Cela semble être arrivé à Goethia. L'un des esprits,
Astaroth, est en fait une déesse mésopotamienne Astarté légèrement déguisée ".

Si la base historique de cette affirmation est indéniable, elle est dommageable du point de vue de la
magie pratique.Astaroth est décrit dans la poésie grecque comme un ange mâle en colère, et il est
rarement crédité de toute beauté, tandis qu'Astarte a toujours été décrite comme une femme belle
et luxueuse. En outre, la nature d'Astarte est la passion et l'amour, tandis que Astaroth est un expert
en «science libre» et a le titre de grand-duc infernal. Si, en fait, il y avait une distorsion de son image,
elle s'est probablement transformée en une déesse Saosis, Aphrodite grecque et Vénus romaine, pas
un monstre démoniaque, mais une déesse avec beaucoup de noms qui semblaient se manifester
dans toutes les religions, y compris la Vierge Marie dans le christianisme. S'il y a un lien entre le
démon et la divinité, alors c'est plus dans le domaine de l'étymologie que dans la généalogie.

Bien que, du point de vue des théoriciens occultistes omniprésents, il est évident que l'église est à
blâmer pour tout, qui a toujours essayé et essaie toujours de minimiser la signification des autres
cultures et civilisations, diabolisant leurs divinités, mais quand le magicien noir encourage les
démons listés sur les pages des grimoires, ce sont les démons, et non les valeurs de dragons chargées
de la déesse. Les théoriciens pourraient faire valoir que l'image du démon qui est apparu a été créé
par l'esprit du magicien directement lors de la cérémonie et alimenté par tous ceux qui a utilisé le
même grimoire, soit métaphysiquement, par la puissance de la foi, soit psychologiquement. Quoi
qu'il en soit, le démon qui est décrit est exactement le démon qui est quand son nom est appelé, et
grâce à la pratique rituelle on peut apprendre plus d'un million d'années passées dans la chaise de la
bibliothèque.

Esprits élémentaires

La pratique rituelle répandue dans les enseignements néopaïens modernes et la sous-culture est
l'appel des forces élémentaires du feu, de l'eau, de la terre et de l'air qui sont connues des adhérents
de Gaya (Note- Gaya est la déesse de la terre la mythologie, l'ancêtre de tous les dieux.) comme des
forces spirituelles qui sont présentes dans la nature sous une forme abstraite et relient ensemble
l'organisme de la nature sur le plan astral et au-dessus.

Puisqu'il y a quatre éléments différents - le feu, l'eau, la terre et l'air, il y a aussi des essences qui
maintiennent un équilibre entre elles et possèdent les propriétés d'éléments spécifiques. Les
essences de chaque élément ont des "corps", créés à partir de l'élément correspondant, et
représentent une nature plus subtile de cet élément. Au-dessus de chaque élément est dominé par
une entité qui n'est pas comme le reste ... une créature qui n'existe que pour cet élément et ne vit
que par elle seule. Comme il est d'usage dans de nombreuses communautés, à la fois supérieures et
inférieures, les esprits élémentaires agissent aussi selon les lois indestructibles de la hiérarchie.

Les éléments du feu correspondent à des êtres qui sont souvent comparés à des salamandres
mythiques, bien que certains se manifestent rarement sous un autre aspect que l'humain. Au-dessus
d'eux domine le roi élémentaire Jinn. En plus de leur capacité à créer et influencer la manifestation
physique du feu, les salamandres peuvent stimuler la passion et l'émotion chez les humains,
transmettre vitalité et santé, attiser la rage et l'agression, détruire les obstacles sur le chemin de
l'évocateur et, en général, dans tous les sens influencer les manifestations le plus subtile ou astrales
du feu.

Les éléments de l'eau correspondent à des entités appelées « ondines », ou nymphes d'eau qui
ressemblent à de jeunes femmes belles, habituellement avec la poitrine nue. Au-dessus des ondines,
le roi élémental de Nix domine. Outre leur capacité à influencer les phénomènes aquatiques de la
nature, tels que la pluie, la neige, le brouillard et même les marées, les ondines peuvent aider le
magicien à développer sa maturité émotionnelle et sa compréhension, et fournir une aide de base en
matière de reproduction. L'eau correspond à la planète Neptune, donc les ondines peuvent
grandement aider le magicien à développer des capacités d'intuition et de clairvoyance.

Les éléments de la terre correspondent à des créatures appelées "GNOMS", largement connues dans
la mythologie nordique et scandinave comme des créatures basses et trapues qui en savent
beaucoup sur la terre et ses secrets. Au-dessus des nains est dominé par le onzième roi Gob.
Et tandis que les gnomes peuvent renforcer la force physique d'une personne, l'endurance mentale
et la confiance émotionnelle, la raison pour laquelle la plupart des occultistes se tournent vers eux
est leur pouvoir sur les trésors de la terre. Ils ont la capacité incroyable d'apporter rapidement de la
richesse, bien qu'ils soient beaucoup moins disposés que les anges et les démons à fournir la
convocation de grosses sommes d'argent.

A partir de la raideur de l’air, il correspond des entités, appelé « sylphes », qui sont très semblables
par nature et par la façon dont ils sont décrits, à l'image d'esprits qui est présent dans la littérature et
les films tout au long du siècle dernier, comme lors des rituels d'évocation sous la forme de la belle,
petits esprits avec des ailes, avec des visages d'enfants et des voix douces.

Contrairement à leur beauté dans la beauté sensuelle des ondines, les sylphes sont entourés par
l'esprit d'innocence et sont parfois caractérisés par des pratiquants occultistes comme vilains -
parfois même trop pour une pratique sérieuse. Néanmoins, Néanmoins, les sylphes sont parmi les
entités les plus efficaces qui peuvent être évoquées si un magicien a besoin d'améliorer ses
caractéristiques mentales. Ils ont une capacité naturelle à aider à absorber plus rapidement et mieux
les idées complexes, et peuvent aussi aider au développement de la clairvoyance, ce qui est
nécessaire pour un travail magique plus important. Le plus frappant de leur capacité est le pouvoir
sur les éléments de l'air, et en coopération avec l'élément de l'eau, ils peuvent apporter des
tempêtes et des ouragans, ensemble avec les éléments de la terre - causer des tornades et les vents
chauds du désert, et en travaillant avec les fameux éléments de l'air - aider à créer l'effet appelé
lévitation. Au-dessus des Sylphes, le Roi Élémentaire du Paradis est le souverain.

Intelligences et esprits planétaires

Dans chaque sphère planétaire ou séfira il y a deux sortes d'entités qui servent sous la direction des
anges : les intelligences planétaires et les esprits planétaires. Les esprits planétaires sont les entités à
qui le pouvoir d'agir est donné, pour maintenir un équilibre entre les Séphiroth et changer la réalité
apparente en fonction de leurs fonctions spécifiques. Ce sont ces essences qui doivent être appelées
si le magicien veut réaliser des changements rapides et précis dans la réalité. Les intelligences
planétaires, d'autre part, sont les aspects intellectuels du sefir, ils contiennent toutes les
connaissances correspondant à cette sephira, et donnent des conseils en fonction de la connaissance
de l'intelligence. Par conséquent, si l'évocateur a besoin d'informations, non pas de changements
dans la réalité, il faut faire appel à l'intelligence planétaire.

Un fait intéressant sur les intelligences et les esprits planétaires est que, ils sont encore plus anciens
que la Kabbale, et donc ils sont plus anciens que l'Arbre de Vie, auquel tout esprit et intelligence
s'applique. Et en effet, ces entités, qui, en théorie, sont soumises aux anges de Sephiroth, existaient
bien avant que toute religion ne pense à l'existence des anges. Les Chaldéens et les Sumériens ont
regardé dans le ciel étoilé et ont commencé à conférer chaque planète sur les forces des esprits, des
énergies diverses et même des dieux, créant ainsi un système sur lequel toute religion et science
seront fondées dans tous les temps suivants.

Les intelligences et les esprits planétaires sont les entités qui sont le plus facilement provoquées, et
ils sont toujours heureux d'aider le magicien à atteindre le but qu'il fixe. Néanmoins, ces entités
peuvent difficilement effectuer des tâches qui sont au-delà de leurs compétences, mais elles peuvent
conseiller à l'évocateur d'un esprit différent pour atteindre l'objectif.
Esprits des morts

Dans les gens ordinaires, il y a une opinion que lorsque des gens très «bons» meurent et vont au
paradis ou ailleurs, ils obtiennent un rang angélique et deviennent capables de protéger leurs
proches qui sont encore en vie. En conséquence, on croit que lorsque de grands malfaiteurs
meurent, ils se réveillent à nouveau dans ce monde dans un corps subtil, continuant à infliger des
souffrances aux vivants, essayant désespérément de continuer leurs atrocités dans l'au-delà.
Quelque part au milieu sont ceux qui ont été tourmentés dans la vie terrestre, ou après avoir vécu
une vie agonisante, ou mourir avec une mort tragique. Dans certains cas, les âmes de ces victimes
cherchent l'aide des vivants, afin de trouver du repos dans l'au-delà, alors que d'autres ont tendance
à rejouer le scénario de leur mort tragique ou d'un autre événement terrible qu'ils ont vécu dans la
chair. Selon la croyance, ils ne peuvent pas trouver de soulagement pour la souffrance qui les retient
dans ces chaînes - qui en soi est aussi un enfer.

En fait, ces esprits ne sont pas du tout des esprits en soi, ils ne sont que l'ombre de ces âmes qui
vivaient autrefois sur terre. Leurs images sont imprimées dans certains endroits et se manifestent
lorsque la perception de l'observateur est plus réceptive au monde subtil environnant. C'est juste un
écho qui se précipite à travers le vide du temps, et les vivants l'entendent et le prennent pour une
vraie voix.

Ceci, cependant, ne signifie pas que les ombres des âmes qui ont quitté ce monde ne sont pas réelles
- elles sont en réalité réelles. Cela ne signifie pas non plus qu'ils doivent être complètement ignorés,
bien que nous ne puissions pas les aider dans cet état de purgatoire, mais ils peuvent faire beaucoup
pour nous. Ces ombres floues vivent dans des endroits proches du sol, entre les plans physique et
astral, mais beaucoup plus près du plan physique que du plan astral. Cela leur permet également
d'être visibles dans des moments calmes et d'intervenir dans les affaires des vivants, s'ils ont
tendance à le faire.

L'esprit du défunt n'interviendra pas souvent dans les affaires de ce monde de sa propre initiative,
parce qu'il est aussi illusoire pour lui que leur monde pour nous. La plupart des cas de poltergeist et
de menaces d'un autre monde sont plus démoniaques que la nature nécrotique. Ces «esprits» ne
sont en réalité que des coquilles vides, des coquilles d'âmes qui ont vécu sans but ni but, traînant sur
l'existence, comme un rayon de lumière visible dont la source a été éteinte il y a des milliers
d'années. Par conséquent, toutes les commandes sont acceptées par eux non seulement avec joie,
mais même avec la cupidité. On peut observer des cas où l'esprit «faible» et rabougri du défunt
devient subitement jeune et florissant ou, dans d'autres cas, plein de rage.

Quand la bonne direction est donnée, les morts se déplacent rapidement. Ils n'ont pas la force de
construire instantanément les étoiles dans le bon ordre à la demande du nécromancien, comme les
anges peuvent le faire, ils n'ont pas de retenue spirituelle pour envoyer la maladie graduellement,
pour provoquer la mort de l'ennemi dans une décennie après que le commandement ait été donné,
mais quand il s'agit de petits miracles, le pouvoir des esprits «morts» ne peut pas être sous-estimé.

Apparemment, dans leur état d'angoisse, ils sont aussi capables de répandre le tourment. Les esprits
des morts travaillent rapidement et avec diligence pour infliger l'adversité à l'ennemi du magicien;
Habituellement, de telles tortures se manifestent dans l'esprit de l'ennemi, en commençant par des
cauchemars et, dans certains cas, se terminant par un suicide. Si le mage parvient à forcer plusieurs
«âmes mortes» à se presser autour de l'ennemi mortel, Il sera bientôt fini avec lui.
Esprits errants

Quand mon intérêt pour l'occultisme et l'expérience dépassait déjà le côté amateur, je commençais,
bien sûr, à communiquer avec ceux qui marchaient sur le même chemin. Nous l'avons pris comme un
divertissement, peut-être même comme une sorte de comportement antisocial - quitter la ville
pendant une trentaine de kilomètres et s'arrêter la nuit au milieu du désert du sud-ouest ou dans les
collines de grès recouvertes d'absinthe. Même dans les heures les plus sombres, le sable rouge et la
pierre, chauffés par le soleil en un jour, réchauffaient bien l'air, et la lune géante illuminait chaque
buisson et cactus de ses rayons, dessinant les silhouettes déchiquetées des montagnes à l'horizon.

Nous avons rampé hors de petites voitures bondées et rassemblées dans un cercle, faisant face au
centre. Ayant fumé et gentiment bourré l'un sur l'autre, nous nous sommes tus; chacun de nous
ressentait la «masse critique» grandissante de cette aventure, inévitable. Les cigarettes s'éteignirent
et les mains se fermèrent en une chaîne jusqu'à ce que le cercle d'amis se referme. En règle générale,
j'ai lu le premier appel, en tant qu'organisateur de l'événement, en faisant appel au ciel nocturne
chaud: "Nous avons fermé nos mains ensemble comme les Dark Brothers, et nous appelons les
Forces des Ténèbres à entrer dans ce cercle."

Nous fermâmes les yeux et commençâmes à respirer à l'unisson, sentant l'énergie collective de notre
réunion et les forces qui entraient dans le cercle. Nos esprits étaient concentrés, et notre énergie
grandissait pour apporter de la force à nos équipes.

"Les esprits qui entendent nos voix, montrez-vous! Entrez dans ce cercle et rejoignez-nous, comme
nos frères. Tous les esprits de cette région, venez à la fois! "

Quelqu'un d'autre a ajouté: "Démons et esprits de la nuit, écoutez notre appel et y répondez. Levez-
vous de la poussière et saluez-nous. "

D'autres pouvaient donner librement des ordres ou des instructions aux entités évoquées, bien que
la plupart essayaient simplement de sentir la présence de ceux qui étaient appelés. Nous avons
souvent vu - avec nos yeux ou avec notre esprit - d'innombrables images d'esprits se précipitant à
travers le désert vers notre cercle, comme des hordes de lapins enragés, avec un bruit et un
grondement essayant d'atteindre ceux qui osaient les appeler.

Quand les essences sans nom sont finalement apparues, nous avons oublié toutes les commandes et
instructions - nous avons manqué le fait qu'ils ont simplement répondu. Sachant que nous ne
pouvions pas les appeler simplement pour dire "Bonjour", l'un d'entre nous donnait encore des
instructions peu claires et incertaines, comme: "Chaque esprit qui a répondu à notre appel nous a
donné force et pouvoir."

Puis le même ordre fut donné aux esprits de rentrer chez eux, le cercle fut déchiré et nous
retournâmes à la maison ... parfois pas seuls.

Les entités que nous avons appelées à travers nos opérations improvisées étaient ce qu'on peut
appeler des «esprits errants». Essences de l'essence peuvent de temps en temps communiquer avec
le mage-amateur à travers divers dispositifs primitifs pour diseur de bonne aventure, tels que le
conseil, bien que leur force soit si petite qu'ils peuvent difficilement déplacer la tablette sur le
tableau de divination. Ils n'ont pas non plus les capacités d'un poltergeist ou d'autres moyens
d'influencer un plan matériel. Les esprits errants errent dans des formations énergétiques errantes, à
peine conscientes d'elles-mêmes. Donald Michael Craig dans son livre "Modern Magic" les appelle
"parasites astral" et prévient le magicien de leur permettre d'usurper son temps et son énergie. Je
dois admettre que, en dehors du divertissement, ils ne peuvent guère être utiles.
En plus de ces entités inférieures, que le magicien peut évoquer, après qu'il a maîtrisé la doctrine et
la pratique, il y en a d'autres qui peuvent sembler insubordonnées ou même intouchables, mais leur
charmeur peut invoquer une apparence visible. Avec le temps, même les dieux se manifesteront
devant le trône du maître régnant et rempliront ses devoirs.
TRAVAIL PRÉPARATOIRE

Le plus souvent, le magicien-dilettante essaiera de tenir au moins une évocation infructueuse pour
comprendre qu'il n'a peut-être pas été bien préparé pour une opération si complexe. Les principes
élémentaires d'évocation ont déjà été décrits plus haut, et il est évident pour la plupart - même pour
ceux qui ont mené des évocations avec un certain succès - que pour que l'esprit se matérialise, il est
nécessaire d'effectuer un certain travail.

Immersion préparatoire

Conformément aux exigences du premier principe d'évocation, il faut entrer dans le temple, être
complètement confiant dans le succès de l'opération. Et même si vous pouvez "à la hâte" vous
convaincre ou même vous tromper temporairement, au moment où les premiers mots du sort seront
prononcés, tout ce bravoure disparait comme de la fumée. Une étude attentive non seulement des
grimoires et des textes sur lesquels vous travaillerez, mais aussi de l'expérience personnelle de ceux
qui ont appelé avec succès certaines entités, confirmera que la clé d'un rite réussi est l'intention
absolument ferme de mener une évocation réussie et rien d'autre. Et bien que, historiquement, il a
toujours été que la meilleure forme d'encadrement et d'appui a toujours été disponible par
l'entremise de divers ordres ésotériques, en notre temps l'Occultiste moderne peuvent énormément
bénéficier de la communication via l'Internet, la lecture littéraire qui est publié relativement
librement, de magazines, de se rendre dans différents clubs sous-cultures et des milliers d'autres, par
lesquels les gens peuvent communiquer les uns avec les autres autour du monde. Cet environnement
culturel apporte au magicien à la fois des avantages et des préjudices, car il est plus difficile de
trouver les pièces d'or de la vérité dans un plus grand volume d'informations.

Quand j'étais expérimenté avec mes propres méthodes d'évocation à la recherche de ce grand rituel
qui me permettrait de tirer dans ma chambre de Satan lui-même, avec des nuages de fumée et de
flammes, je ne demande pas une question qui peut sembler ridicule pour ces maîtres que j'étudiais,
et plutôt j’ai cherché les enchanteurs qui étaient seulement un peu plus expérimenté que moi, afin
de s'étendre à de nombreux conseils et instructions que possible d'eux. À ce stade de mon
développement magique, j'utilisais un miroir avec lequel je pouvais communiquer avec l'entité
appelée et, posant des questions à d'autres stagiaires zélés, je recevais souvent des réponses comme
: « Le miroir doit être incliné de 45 degrés exactement » ou: «Vous devez placer le sceau exactement
au centre du triangle, sinon le démon n'apparaît pas. " Parmi tout ce clinquant devinettes aveugle,
parfois j’ai trouvé une phrase ou deux qui pourraient radicalement changer mon point de vue sur la
magie dans son ensemble, comme « mettre les bougies, oublier le miroir et comprendre que ce que
vous voyez devant vous - c'est que vous voyez devant vous ".

Pour obtenir des informations sur la nature que vous voulez évoquer, il est préférable de s'adresser à
ceux qui ont déjà appelé cette essence à plusieurs reprises et d'obtenir des résultats concrets. Ne
posez pas de questions comme: "Et comment puis-je? .. », parce que vous le savez déjà.

L'information est déjà présente sur ces pages, et souvent elle est déjà chargée dans votre «cerveau
reptilien» (formations sous-corticales - la partie la plus ancienne du cerveau humain) et n'attend que
d'être libérée par les bonnes combinaisons de mots et de volonté. Posez des questions sur cette
entité comme vous le feriez sur une belle femme ou un homme fort. Dans vos conversations, tracez
les lignes des courbes de son corps ou la puissance de son regard. En savoir plus sur le tempérament
de l'esprit, comment sonne sa voix, dur ou doux, à quel point il est juste. Bien avant de commencer à
évoquer, essayez de le voir presque comme un être réel.
Une autre partie importante de votre plongée préparatoire ressemble à l'exact opposé des conseils
donnés ci-dessus. Ne discutez pas de votre évocation et de l'esprit que vous allez provoquer, sauf
dans ces conversations. Beaucoup d'évocations néophytes trompent leurs pouvoirs au monde entier,
essayant impressionner l'adepte des sciences secrètes. Je peux vous assurer que votre pouvoir
affectera le monde et votre signification tôt ou tard, il se montrera. Et même si personne ne sait à
quel point vous êtes important, l'effet de votre travail sera encore plus fort. À ce moment-là, lorsque
vous avez décidé de partager vos secrets avec d'autres, des doutes vous viennent à l'esprit. En fait, le
désir même d'en discuter avec les non-initiés est déjà révélateur de votre manque de confiance en
soi et du besoin d'affirmation de soi. En cela, ils ne vont certainement pas vous aider. Votre relation
avec le démon, l'ange, l'esprit ou l'essence élémentaire que vous avez choisie est une relation sacrée
et personnelle. Etudier toutes les informations que vous pouvez trouver sur cet esprit. Demandez à
ceux qui ont la même relation personnelle étroite avec cet esprit. Et assurez-vous que votre
expérience est unique.

Si ces méthodes simples d'identification de l'esprit, puis de manipulation de l'information recueillie


comme sacrée et personnelle, comme le secret d'un ami proche que vous avez juré de ne jamais
divulguer, ont été remplies, alors dans ce cas, il n'est pas nécessaire de brûler des bougies et
d'exécuter la Sainte-Cène pendant les jours précédant le rituel.

Invocation de l'omnipotence

Sans aucun doute, la meilleure méthode par laquelle un évocateur diligent peut ouvrir son propre
sentiment d'omnipotence est d'agir de telle manière, comment Dieu agit - pas dans la manifestation
de sa sainteté ou de sa compassion, mais dans la manifestation de sa puissance. Comme le sorcier
mène un rituel réussi après l'autre, quels que soient les éléments qu'il utilise - bougies, forces
élémentaires, herbes ou sorts, - toutes les tentatives rationnelles de réduire tous les résultats aux
coïncidences fondent comme de la fumée et lui font réaliser qu'il a du pouvoir - et qu'il est lui-même
l'incarnation du pouvoir. C'est cette force et les succès que l'amateur commence à éprouver quand
les effets de son travail magique commencent à se manifester, ce qui fait que beaucoup de
néophytes retournent aux armes de la religion orthodoxe - ou oublient n'importe quelle religion. La
magie - c'est amusant et drôle - jusqu'à ce que les esprits appelés n'apparaissent pas vraiment et que
l'univers, souriant, ne commence pas à obéir aux ordres du lanceur. Pour ceux qui supportent les
flammes qui brûlent en eux et tentent d'assaillir un ouragan qui les porte à l'éternité, la réalisation de
leur divinité n'est pas si loin.

Il est nécessaire, que le débutant a au moins saisi un aperçu de son réel, une force illimitée, sans
nécessité de présenter un résumé, qui expose ses nombreuses années d'expérience pratique de
matérialisation concrète des désirs et de la volonté. Bien qu'il existe de nombreuses méditations,
visualisations et même rituels entiers qui ont été créés et utilisés dans la philosophie occulte au cours
des derniers siècles, la méditation ci-dessous, à mon avis, a le meilleur équilibre entre l'humilité face
à la puissance éternelle et infinie et la confiance, qui nous permet de contrôler de cette force .

Vous devez d'abord trouver un endroit où vous pouvez travailler sans être dérangé à n'importe
quelle heure du jour ou de la nuit, et qui est facilement accessible pour que vous puissiez le visiter
souvent. La première chose qui vient à l'esprit d'un adepte est que sa propre chambre ou salon est
juste à cet effet. Dans la plupart des cas, ils ne correspondent pas. L'endroit que vous choisissez avec
votre temple ne doit pas être utilisé à d'autres fins, sauf pour les opérations magiques et les rituels.
Sur les murs et au plafond, rien ne doit pendre, et il est souhaitable qu'il n'y ait pas de fenêtres - une
seule porte par laquelle vous entrez. De plus, il ne devrait pas y avoir de meubles. Pour couronner le
tout, la pièce doit être isolée du reste du monde. Après qu'il est sanctifié, il doit devenir un vide dans
l'espace de l'univers, inviolable et intouchable.

Placez une chaise au centre de la pièce, face au nord. Fermez les yeux et attendez trente secondes
pour vous habituer aux nouvelles sensations. Asseyez-vous droit, en redressant la colonne vertébrale
et en ouvrant vos voies respiratoires, respirez profondément. Concentrez-vous sur la sensation de
l'air inhalé qui coule dans votre bouche, votre gorge, vos poumons. Retenez votre souffle pendant un
moment, suffisant pour ressentir l'expansion de vos poumons, de votre torse et de votre torse entier.
Expirez et faites attention à la détente de votre corps et de votre esprit. Prenez la respiration
suivante et prêtez également attention aux réactions de votre corps pendant l'inspiration, la
respiration et l'expiration. Pendant que vous continuez à respirer, ces observations vont vous
intéresser : vous remarquerez que ces réactions physiologiques, auxquelles vous n'aviez pas prêté
attention auparavant, sont réellement assez amusantes.

Lorsque vous avez atteint ce niveau d'intérêt, transférez l'attention de votre corps vers votre
environnement. Les yeux ouverts ou fermés, essayez de voir la pièce dans laquelle vous êtes assis. Au
lieu de simplement étudier les murs et le sol, regardez l'air autour de vous. Inspirez profondément,
retenez votre souffle un moment et expirez, en gardant le centre de votre attention ou votre vision
de l'espace aérien. Prenez quelques respirations profondes et ressentez comment chacun d'eux vous
relie à votre environnement, quand vous respirez de l'air et expirez en retour.

Visualisez, avec les yeux ouverts ou fermés, les particules d'air qui vous entourent. Voyez comment
ils nagent indifféremment dans l'espace, dérivent sans but autour de la pièce, simplement existant
autour de vous. Continuez à prendre des respirations profondes et contrôlées, en observant vos
alentours, laissez les souffles entrer dans les poumons, contribuant à créer une atmosphère de paix
et de tranquillité dans la pièce. En Regardant d'innombrables particules d'air autour de vous,
visualiser comment ils commencent à briller faiblement, comme si elles ont absorbé un peu de
lumière du soleil ou la lumière artificielle, et diffuser la lumière autour d’elles-mêmes comme des
minuscules prismes. A partir de maintenant, il vaut mieux continuer votre visualisation avec les yeux
ouverts. Ne vous attendez pas que vous voyiez cela en réalité, votre vision ordinaire, mais laissez
simplement la conscience de ce qui se passe pénétrer votre esprit pendant que vous regardez autour
de vous. Sachez simplement que cela arrive, et sentez-le, même si vos yeux et votre esprit rationnel
tentent d'influencer votre confiance.

En regardant de minuscules particules de lumière, en les réalisant comme quelque chose de plus que
de simples molécules d'air, voyez comment elles commencent à briller éclatant, la lumière
commence à s'écouler plus loin de leurs centres - comme si vous étiez entouré de millions de soleils
lumineux. Détendez vos sourcils, vos yeux, détendez votre esprit et laissez cette image devenir claire
et claire pour vous - si claire que même si vos yeux ne peuvent pas la voir, votre esprit ne doute pas
du tout de sa réalité. Bientôt, tout l'air qui vous entoure doit sembler plein d'éclat, qui s'étend d'un
mur à l'autre, et une lumière chaude emplit toute la pièce. Encore une fois, peu importe si vos
sentiments peuvent le percevoir ou non, ne doutez pas que c'est une réalité, et pas seulement un
produit de votre imagination. Sachez que vous ne visualisez pas seulement, mais que vous le
percevez déjà en réalité.

Ouvrez vos sentiments intuitifs pour la lumière qui remplit la pièce, au lieu de simplement le regarder
avec votre perception rationnelle superficielle. Sentez sa chaleur. Sentez comment l'éclat vous
touche, vibrant dans l'air. Touchez la lueur qui bourdonne tranquillement dans l'air autour de vous,
en utilisant vos émotions et intuition, en sentant sa présence et en regardant sa pureté. Fermez vos
yeux, et pendant que l'obscurité couvre votre regard, vous sentirez les particules de lumière qui
brillent encore autour. Pénétrez dans cette lumière avec votre intuition, la ressentant comme la
lumière de la Création, de la guérison, de la vie. Pénétrez profondément dans le cœur de chaque
partie du monde avec vos sens et ressentez la puissance venant de l'intérieur. Sentez cette force
motrice incroyable que la lumière porte en vous, la capacité de développer et de créer des univers
inconnus ou de réchauffer et incinérer les galaxies qui existent depuis des milliards d'années. Laissez
ces sentiments vous pénétrer. Ne vous installez pas simplement dans votre cerveau mais remplissez-
vous jusqu'à ce que vous ne puissiez observer les particules de lumière avec ce sentiment de
révérence déjà familier.

En respirant, sentez les courants d'air qui coulent dans votre bouche, qui portent aussi en eux ces
particules de lumière omniprésentes - l'air lui-même est devenu lumineux. Il est très important que
vous ne tombiez pas dans un état d'évanouissement, ce qui peut vous arriver en ce moment. Vous ne
devriez pas tomber dans un état somnolent ou perdre la concentration. C'est la réaction
automatique de votre cerveau aux sensations hors du corps. Respirez la lumière en vous et
ressentez-la. Sentez la chaleur et l'intensité de la lumière entrant dans votre bouche et votre gorge.
Sentez et visualisez comment la lumière ne coule pas simplement dans les poumons, mais remplit
votre torse, chatouille vos entrailles, scintille à l'intérieur de vous. En expirant, imaginez que vous
n'expulsez pas la lumière magique et purificatrice - expirez plutôt vos soucis, vos peurs, votre peur,
votre culpabilité pour les erreurs du passé ou toute énergie négative qui s'est accumulée en vous.
Vous pouvez visualiser cette énergie négative comme une brume huileuse brune qui suinte de votre
bouche lorsque vous expirez. La lumière pure qui remplit encore la pièce ne peut être ternie, elle
dissout instantanément cette énergie nocive dès qu'il vous quitte avec une expiration. Continuez à
respirer la lumière spirituelle, en permettant à ses propriétés curatives d'exercer une influence sur
vous, en ressentant comment elle rétablit la santé primordiale de vos organes et tissus, en purifiant
le sang circulant dans votre corps et en purifiant votre cœur de détritus. Comme la femme qui a été
guérie du saignement, en touchant l’ourlet du vêtement de Jésus, sentez ce pouvoir de guérison qui
vient en vous à chaque respiration, et peu importe combien vous inspirer, la lumière dans la salle ne
disparaîtra pas, car elle est un battement de force et de lumière.

Lorsque vous sentez que vous êtes plein de lumière et que vous ne pouvez plus le contenir, fermez
les yeux et regardez à l'intérieur. Sentez la lumière qui est maintenant en vous, qui brille comme
mille soleils. Sentez son éclat, comment il déchire à travers votre peau, non lié par des liens charnels,
mais libre de créer. Sentir les picotements de la peau - cette pure lumière de la création vient de
vous. Visualisez-le comme une aura en constante expansion d'un rayonnement ardent émanant de
vous - le centre de la lumière. Cette sensation physique sera plus prononcée au niveau du visage, des
mains et des paumes. Laissez la lumière venir de vous dans ces endroits, cependant, ainsi que du
reste du corps.

Portez votre attention au centre de la poitrine et sentez la lumière qui sort de cet endroit, qui coule
de votre cœur, comme une fontaine infinie d'amour. Laissez vos mains tomber sur les côtés du corps,
les paumes vers le haut, et vos doigts se recroquevillent naturellement. Sentez la lumière et la
puissance qui s'étendent de vos mains, attendant d'être dirigées pour toujours vers un seul but.

Lorsque la lumière qui vient de vous existe non seulement dans votre imagination, mais est
clairement un flux tangible qui coule à travers vous, prenez une longue respiration profonde.
Pendant un moment, retenez votre souffle, appréciez avec votre esprit la grandeur du pouvoir qui
est en vous. Sachez que c'est le même pouvoir et la même sagesse qui ont créé les univers - le
pouvoir que vous mettiez en vous. Expirez et soulager la tension. Inspirez à nouveau, profondément
et longtemps, et ressentez à nouveau la grandeur de la lumière et de la force intérieure. Réalisez que
la puissance de cette lumière est le pouvoir que vous mettez en vous. Comprenez qu'avec cette
lumière et cette puissance en vous, vous pouvez donner n'importe quel commandement rempli de
votre volonté, et sans aucune ombre de peur - et toutes choses entreront en action pour vous
répondre. Ne laissez pas les sentiments de béatitude et de douceur inhérents à cet état prendre
possession de vous, puisque c'est peut-être le plus grand effet débilitant inhérent à cet état d'appel à
la toute-puissance. Au lieu de cela, laisser ces émotions, qui autrement causent votre impuissance,
sortir de vous, de vos mains, yeux, bouche, répandant la lumière intérieure dans les ténèbres des
mondes inférieurs, en subordonnant tout ce qui existe à la puissance de votre volonté.

Une fois cette puissance et la lumière deviennent parties conscientes de votre « je », vous serez très
probablement sentir l'envie de faire quelque chose avec cela, commencer à se comporter d’une
certaine manière , aussi simple qu’une goutte de larme et murmuré « merci », est juste aussi
dramatique , comme les danses et les circulations des pentecôtistes, ou aussi horriblement que
l'utilisation d'une force invisible mais clairement perceptible qui peut provoquer une manifestation
apparente d'une entité dont le pouvoir n'a pas de frontières. C'est une autre tentation, qui devrait
maintenant être confrontée. A moins que, bien sûr, vous voulez gaspiller l'omnipotence qui émane
de vous, que ce soit une démangeaison interne du courant Divine Flow, ou une explosion interne
force motrice à des fins futiles et ont l'intention d'exécuter un générateur qui va éclairer les étoiles.
Fermez les yeux, penchez la tête pour voir le plafond ou le ciel au-dessus de votre tête et laissez la
bouche s'ouvrir. Détendez votre corps entier, respirez profondément et maintenez-la. Sentez
comment la lumière intérieure se rassemble à l'intérieur de votre poitrine, et quand vous expirez,
ressentez comment elle se déverse rapidement dans l'air. Revenez à la position précédente du corps,
inspirez lentement et profondément, retenez votre souffle, ressentez l'énergie accumulée dans votre
poitrine, laissez votre corps devenir mou, penchez votre tête, ouvrez votre bouche et expirez avec
force pour faire sortir tout l'air des poumons. Deux ou trois répétitions de cette «détente» vous
purifieront de la lumière que vous avez attirée en vous-même et, dans la plupart des cas,
entraîneront un épuisement extrême. Vous ressentirez le sentiment d'aisance épuisée qui survient
après un rapport sexuel intense, comme si une potion stupéfiante avait envahi votre âme et lie votre
esprit éveillé à la mort.

Répétez cet exercice plusieurs fois, une fois par jour, avant chaque évocation, et ressentez son
pouvoir augmenter à chaque fois, vous permettant de vous sentir adéquatement en présence de
votre « Moi » divin, en accumulant une masse critique de votre pouvoir et en invoquant une partie
de la toute-puissance suprême.

Outils rituels

Les magiciens hermétiques modernes, en particulier ceux qui suivent les systèmes provenant de
l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée, sont connus pour leur arsenal d'outils rituels et de fournitures.
Ils choisissent ou cousent soigneusement des vêtements rituels et des soutanes à la manière des
vêtements cérémoniaux égyptiens ou judaïques anciens, brodant souvent des emblèmes ou des
lignes à signification numérologique, et couronnant leur tenue avec une coiffure élaborée qui, pour
les adeptes d'autres traditions, sera probablement si inconfortable qu'elle leurs distraira d'effectuer
le rituel. Sur leur autel, qui est deux boîtes carrées de tailles égales, debout l'une sur l'autre, - qui
devrait symboliser l'unité du microcosme et du macrocosme, - il y a une plaque sur laquelle sont
écrits les mots élémentaux énochiens, et chaque mot correspond à son élément en couleur. En plus
de cette "Table de l'Union" sur les murs du temple également accrochent quatre tables, chacune
peinte en couleur, correspondant à l'élément, qui se réfère à ce côté du monde, et le nom de cet
élément dans la langue Énochien. En plus de la baguette rituelle habituelle et du poignard, le
magicien doit également avoir un poignard à double tranchant, peint en jaune. Quand la peinture
sèche, il doit écrire à l'encre violette ou peindre en hébreu : «Shaddai El Chai, Raphael, Chassan,
Ariel, Hiddikel Mizrach» et «Rauch». Les sceaux de ces entités doivent également être inscrits sur le
manche de la Dague Air. La baguette du feu doit être créée en utilisant une poignée en bois de huit
pouces avec fil magnétisé, passant à l'intérieur, et un bouton décoratif en forme de gland. Pré-
amorçant la baguette, vous devez peindre la poignée en peinture jaune acrylique et dessiner quatre
anneaux, épaisseur en 3/4 de pouce, uniformément répartie sur toute la longueur du bâton. Lorsque
la peinture sèche, le magicien doit peindre doucement le reste de la surface de la tige en rouge. Il
doit y dessiner les noms: «YHVH TZABAOTH, Michael, Aral, Seraph, Pison, Darom »et« Aesch ». Le bol
ou le bol correspond à l'élément de l'eau, et le pentacle - un élément de la terre, et ils sont tous deux
aussi richement décorés que le poignard d'air et la baguette de feu. Ces instruments rituels
«basiques» ne sont qu'un début ; certains magiciens gravent sur des anneaux de divers métaux de
pentacles et de sceaux ; qui doit subordonner les esprits à la volonté du magicien, drapent le temple
avec la soie de ce couleurs, qui aime l'esprit invoqué, des cercles de protection sont appliqués au sol
comme des fresques, sur la tête sont mis des cerceaux avec des cristaux, ce qui devrait renforcer les
fonctions du troisième oeil, les sandales ou autres vêtements sont faits de vraie laine de chameau,
etc.

Tout cela accomplit plus souvent des fonctions compensatoires et ne sert que de longue préparation
à l'observation du troisième principe d'évocation : l'obtention de l'omnipotence. Bien que de
nombreux ritualistes modernes utilisent le système hermétique d'évocation simplement "de la
fidélité de la tradition" et de la beauté théâtrale inhérente, et non de considérations pratiques, d'un
point de vue rationnel et sobre, tous ces instruments rituels extravagants n'ont en eux-mêmes
aucune valeur.

Vous pouvez avancer un argument juste selon lequel la tradition hermétique poursuit des buts
spirituels, et non égoïstes, et dans cette perspective, tout le système dans son ensemble et toutes
ces babioles sont nécessaires pour obtenir l'effet désiré. L'extraction, la création, l'ornementation et
la sanctification de ces instruments rituels de la manière décrite ci-dessus, ou quoi que ce soit, aussi
ridicule que cela puisse paraître, répond en réalité à toutes les exigences du deuxième principe
d'évocation - l'utilisation d'un système de travail éprouvé. Il est important que ces rituels servent en
eux-mêmes à une ascension spirituelle, chaque évocation enseigne à l'adepte à mieux comprendre
son pouvoir, ses capacités, ses connaissances et sa divinité, et le fruit de cette science sera la
consolidation de la compréhension acquise. Par conséquent, si un néophyte souhaite utiliser le
système de l'Ordre de l'Aube Dorée, il peut le faire librement - avec pas moins de succès que
d'utiliser le système qui a été présenté plus tôt. Si les couleurs colorées et les mots bizarres
interfèrent avec le progrès de l'évocateur, les méthodes énumérées et décrites ci-dessous seront non
seulement suffisantes, mais serviront aussi d'outils suffisants pour créer, malgré leur simplicité, un
univers de chair des dieux qu'ils ont frappé.

1. RITUEL KINZHAL symbolise la volonté de l'évocateur. La poignée de la dague doit être noire,
la longueur de la lame doit être d'au moins 15,2 cm (six pouces). Malgré les instructions des
néopaïens légers, qui s'efforcent de ne pas faire de mal à quelqu'un, si la lame n'était pas
tranchante, quand vous l'avez achetée, elle doit être aiguisée par vous-même. Il y a aussi une
mode pour chercher des dagues qui ont l'air le plus "gothique" et sont collées avec de
fausses gemmes. Évitez tous ces bibelots et essayez de rendre votre poignard aussi simple
que possible.
2. La COUPE D'ARGENT, d'ÉTAIN ou de BRONZE doit être complètement fait d'un de ces
métaux, et pas simplement avoir un revêtement ou un étamage. Sur le bol, il ne devrait pas y
avoir d'inscriptions ou de gravures. Malgré le lien évident avec l'élément de l'eau et tout ce
que cette relation peut signifier pour ceux qui font attention à ces conventions, le but rituel
de la coupe est de contenir le liquide. La variété du métal et la conception du bol n'affectent
que la capacité de retenir les énergies qui imprègnent le liquide utilisé dans le rituel.

3. L'autel est également nécessaire pour les rituels d'évocation. Bien qu'il existe différents types
d'autels qui peuvent être utilisés dans divers rites magiques, l'autel sous la forme d'une table
favorise le mieux les opérations d'évocation. Une petite table est tout à fait convenable, bien
que la hauteur de l'autel soit telle que vous puissiez vous y reposer librement pendant le
rituel, ainsi que lire des livres ou des dossiers posés dessus. Idéalement, l'autel devrait avoir
la même hauteur que votre taille. Par conséquent, pour faire votre propre autel ou modifier
légèrement la table de salon, c'est plus facile que d'essayer d'acheter ce dont vous avez
besoin. Vous pouvez faire une simple boîte de panneau de fibres ou de bois aggloméré pour
obtenir un rectangle de hauteur appropriée, avec un sommet sur le dessus, une superficie
d'environ 0,2 mètres carrés. L'autel doit être non peint ou peint en noir mat, afin de ne pas
détourner l'attention pendant le rituel.

Ces trois outils rituels sont tout ce dont vous avez besoin pour mener à bien une évocation avec une
incarnation matérielle ultérieure. L'évocateur peut décider d'utiliser les beaux et complexes systèmes
kabbalistiques, la soie et les bijoux de la tradition Gardnerienne ou les soutanes noires et les lourdes
baguettes du satanisme traditionnel - tout ceci n'est qu'une question de goût et de choix personnel.
En outre, un choix personnel peut être un rejet des traditions en général.

Mandalas et cercles rituels

La figure centrale dans la réalisation d'un rituel, qu'il soit démoniaque ou divin, si elle est menée par
des adolescents amateurs, maîtres d'évocation ou Clergé chrétien, est un cercle. Très souvent, dans
le contexte des cérémonies religieuses, souvent plus superficielles que les cérémonies ésotériques
plus profondes telles que la messe et la communion des catholiques, les sacrements et les rites des
Mormons, ou des cérémonies de mariage et des funérailles pour tous - il y a un cercle: le cercle de la
coupe avec le sang du Christ et la prosphore ronde, symbolisant sa chair; sol et le plafond dans les
églises traditionnelles sont généralement décorées avec des images circulaires, il est parfois même
grand doré ou sculpté dans les cercles de pierre; ou simplement l'espace rituel lui-même est créé
sous la forme d'un grand cercle.

Dans toutes les religions, le cercle représentait l'infinité, la nature éternelle de toutes choses, et le lien
entre toutes choses. Dans la mythologie antique, cela se reflétait dans le symbole d'Uroboros, un
serpent se mordant la queue, qui était connu sous différents noms dans différentes cultures, malgré
la désunion géographique. Le cercle est le symbole le plus important de l'accomplissement, la descente
des pouvoirs célestes sur la terre et les offrandes des mortels montant au ciel. En alchimie, c'est la
continuation d'un cycle fermé de réactions du mercure au sel, puis au soufre puis au mercure. En
philosophie, la transmigration des âmes est la roue du cycle de la naissance, de la mort et de la
réincarnation, le grand cycle que suit l'univers entier.

L'hypothèse initiale du néophyte ou du non-initié est que le cercle utilisé dans les rites d'évocation est
créé et consacré afin de protéger l'évocateur contre les êtres et les forces qu'il ose évoquer. Observant
la facilité avec laquelle les démons coupent la vie de l'ennemi sur le commandement de l'adepte ou
avec lequel les anges sauvent l'homme de la pauvreté, de la maladie ou même de la mort et le placent
dans les palais royaux, il ne croit plus que le cercle le protège la force de ses messagers astraux. Il sait
que même si le cercle est protégé par toutes les armes spirituelles possibles, il ne peut y rester pour
toujours et que les esprits appelés par eux sont omniprésents, qu'ils s'enroulent dans les cieux et
pénètrent dans l'épaisseur des montagnes.

Le cercle qui est utilisé dans l'évocation symbolise la source de toutes choses, le centre éternel originel
d'où tout est venu. C'est à partir de ce point, du centre du cercle dans lequel se tient l'évocateur, que
tout ce qu'il veut faire se réalisera dans la réalité. Ce n'est pas un modèle à l'échelle de l'univers,
comme on l'explique souvent dans la philosophie occulte moderne, mais une centrifugeuse de la
création.

Le cercle peut également être considéré simplement comme une place allouée à l'évocateur pour qu'il
puisse mener des opérations. Pour l'appelé aussi, une place est attribuée - c'est le Triangle de
l'Incarnation. Et bien que dans les opérations d'évocation plus complexes qui sont données dans ce
livre, le triangle ne soit pas toujours appliqué, il est nécessaire pour la plupart des évocations, que vous
allez mener pour accomplir une tâche spécifique, par exemple, simplement en appelant une entité
pour réaliser une seule tâche. Avec le temps, le mythe est apparu que l'effet d'évocation attire
l'essence à se matérialiser dans le triangle, en le trompant dans une prison spirituelle dont il ne peut
trouver le moyen d'échapper jusqu'à ce qu'il jure dans la loyauté et le service à l'évocateur. Ceux qui
ont immortalisé ce mythe ne savaient pas grand-chose des entités qu'ils prétendaient évoquer, et
encore moins de la place que ces entités occupaient dans la structure de l'univers. Les entités appelées,
qu'elles soient démoniaques, angéliques, élémentaires, planétaires, se référant à Klipot ou à
Sephiroth, sont tenues de satisfaire les désirs du magicien, si, bien sûr, ses demandes correspondent
à la nature de l'entité évoquée. L'esprit entre dans le triangle parce que c'est l'endroit où il était destiné
à entrer. C'est la base de la matérialisation de l'esprit, une plate-forme à travers laquelle il peut entrer
dans ce monde sous une forme dense.

Les puritains spirituels insistent sur le fait que le cercle et le triangle doit exister tout le temps - ou à
inscrire sur le plancher du temple et ne pas être effacé ou en bois ou en tissu et posé sur le sol avant
de l'évocation, ou de toute autre manière - afin qu'ils puissent être utilisés encore et encore dans
chaque évocation subséquente. Bien que cela puisse grandement faciliter la tâche du magicien et il
n'aura pas besoin de passer du temps à les créer à nouveau avant chaque opération, il y a certains
avantages à cela, de passer parfois plus de temps à ce sujet.

Dans de nombreuses traditions orientales, comme dans les religions indigènes d'Amérique, des
mandalas ornementaux ont été utilisés pour consacrer un lieu, pour appeler en ce lieu certaines forces
et influencer d'une certaine manière l'environnement et ses habitants. Et bien que pour l'évocation,
les mandalas qui peuvent être trouvés dans le bouddhisme ou l'hindouisme soient trop compliqués et
confus pour qu'ils puissent être utilisés avec avantage pratique, le principe de base nous donne une
immense richesse d'opportunités, qui peut être utilisé pour renforcer les rituels et pour une
matérialisation plus dense des entités.

Chaque mandala utilisé dans l'évocation doit être unique à l'entité appelée, aux zones d'où elle
provient ou à l'objectif pour lequel l'opération est effectuée. Il doit être créé ou inscrit au plus tard une
heure avant le début et au plus tôt douze heures avant le début du rituel. Les pratiques modernes
semblent avoir perdu toute patience, surtout en ce qui concerne les rites magiques qui ouvrent les
portes de l'Éternité. Ils n'ont pas le temps de se préparer patiemment à entrer dans un état qui précède
le rite lui-même, donc une minute avant le début du rituel, ils déplacent leur autel, un bol et un
poignard dans le centre de la pièce, jettent quelques grimoires sur l'autel avec un bloc-notes, sigil
griffonné à la hâte de cette essence, qu'ils vont appeler, et dessiner un cercle imaginaire sur le sol avec
leurs doigts. Le proverbe «ce que vous semez, vous récolterez» est le mieux adapté au travail magique.
Prenez le temps de vous retirer dans le temple, dessinez soigneusement un mandala sur le sol, placez
l'autel exactement au centre du cercle, placez soigneusement les bougies, disposez les autres
accessoires sur l'autel et attendez lentement le bon moment - c'est la bonne approche, qui bénéficiera
non seulement de la matérialisation de l'essence, mais aussi de la manifestation de votre volonté.

Le Mandala, que vous utiliserez pour l'évocation, ne devrait pas être complexe et détaillé du tout. Un
cercle simple, inscrit sur le sol, d'environ un mètre de diamètre, est tout à fait convenable ; le même
cercle avec les noms des Archanges de Sephiroth ou d'Ardemona Klipot, inscrits sur le bord et
correspondant à telle ou telle sphère, ou avec des noms divins ou démoniaques correspondant à ces
entités, iront encore mieux. Dans certaines traditions confuses, le nom de l'entité appelée peut-être
divisé en quatre lettres ou syllabes, dont chacune est inscrite dans les endroits du cercle qui
correspondent aux côtés de la Terre ; la même chose peut être faite avec le sceau de l'entité.

Créer un mandala à partir de composants naturels est une méthode très efficace, pour rendre le cercle
unique pour l'esprit invoqué. Le cercle de feu, créé à partir d'un matériau qui brûle lentement, est ce
mandala, qui est inégalé dans l'évocation des démons ou des rites destructeurs. Mélange de l'essence
ordinaire et de la mousse émiettée en une masse épaisse, vous obtiendrez un merveilleux carburant
pour un tel feu mandala. Par conséquent, pour le respect de la paix, l'amour, la vie intellectuelle,
l'harmonie et la santé, vous pouvez creuser une petite rainure dans la forme d'un cercle, d'environ six
pouces de profondeur (15 cm) et le remplir avec de l'eau. Si l'évocation vise à améliorer le bien-être et
les finances, pour augmenter leur force physique et leur endurance afin de renforcer leur influence
dans les sphères sociales, politiques, religieuses ou professionnelles, ou pour accomplir tout autre désir
spécifique, un simple anneau de pierres peut être placé autour de l'autel et de l'espace rituel. Les
mêmes matériaux peuvent être utilisés pour créer un triangle, dans lequel l'entité apparaît.

Quand vous avez décidé ce que vous voulez accomplir avec l'aide de l'évocation, décidé quels esprits
sont les mieux adaptés à cet effet, vous devez décider quel mandala créera un meilleur environnement
pour la matérialisation de l'esprit et l'accomplissement de votre volonté.

---------------

Si l'évocateur ressent le besoin de confesser à une église, créer une connexion préliminaire avec
l'esprit, pour l'appeler plus avec succès, ou pour invoquer l'esprit de la sphère planétaire à laquelle
l'essence appartient, il est, bien sûr, libre de le faire. Mais dans ce cas, il ne se livre qu'à lui-même et
à ses préjugés, ce qui, peut-être, marchera contre lui. Les principes de base de l'évocation
fonctionnent aussi bien que la force de gravité, qui vous fera tomber si vous sautez de la falaise, que
vous le croyiez ou non. La plupart des pratiquants offrent une telle révérence aux préjugés "sacrés",
parce qu'ils savent instinctivement à ce sujet, et ont peur de sauter parce que les lois de l'univers
remplissent leur tâche naturelle. Quand ces jumeaux - la peur et le doute - sont tués, l'évolution
s'avère très facile à utiliser. Et quand cette découverte est terminée, il devient clair que ce n'est pas
un instrument de peuple, mais un instrument des dieux, et son pouvoir ouvrira sans aucun doute les
portes de leurs palais.
VISION ET VOIX,

L’un des signes de l'évocation infructueuse est le moment où l'esprit commence à se matérialiser, et
le néophyte n'est pas capable de communiquer avec lui. Il se prépare psychologiquement à l'évocation,
apprend à accepter le courant d'omnipotence qui le traverse, prépare le temple rituel dans lequel
l'esprit doit apparaître, et émet des sorts avec la force nécessaire. Et puis attend patiemment. Bientôt,
sa patience est épuisée, son esprit est surmonté de doutes, et sans attendre l'apparition de l'esprit, il
finit le rituel et se traîne à la maison.

En ce qui concerne le concept de la matérialisation des esprits, il y a une discordance notable dans les
points de vue entre les écoles de philosophie occulte, qui a surgi il y a longtemps. D'une part, il y a des
pratiquants, qui pendant des années ont été aiguisés par la capacité de voir, entendre, sentir et
toucher les choses qui sont au-delà du seuil de la perception normale, habituellement par le
développement de la clairvoyance, de la projection astrale ou de l'hypersensibilité. Quand le sorcier
commence à lire les sorts, il ressent avec clairvoyance quand l'esprit apparaît. Les sorts invoquent cet
esprit au temple, après quoi l'évocateur l'envoie au triangle de l'incarnation, où il créera son corps à
partir de la fumée de l'encens ou de la vapeur du sang rafraîchissant. Les sens de la sorcière s'affinent,
il concentre son regard sur l'apparition et peut la voir clairement, comme n'importe quel autre objet
matériel.

D'un autre côté, il y a une opinion contraire - que toutes ces tentatives d'aggraver les sentiments, pour
voir l'esprit de la vue délicate, sont inutiles, et seulement quand le rituel est exécuté correctement,
sans omissions ni déviations - de la même manière qu'il est énoncé dans le grimoire dans lequel l'esprit
est décrit (souvent en accord avec les dogmes spirituels de la religion orthodoxe) – Seulement dans ce
cas l'invoqué se révélera au magicien. Si le cœur, la pensée et l'esprit de l'évocateur sont purs et l'Esprit
Saint descend sur lui, alors ses sorts rendront l'essence entièrement matérialisée, s'il a la capacité de
voir de telles choses avec une vision subtile. Encore une fois, cette doctrine de la matérialisation est
principalement basée sur les enseignements de la religion orthodoxe, en particulier le catholicisme, et
ces fanatiques montrent très rarement une tolérance envers les autres écoles et disciplines qui ne
reconnaissent pas l'autorité de l'église mais s'engagent dans l'idolâtrie et le paganisme. À leur avis, en
cas d'échec, il suffit de répéter les sorts plusieurs ton plus menaçant et ultimatonique, et alors l'esprit
apparaîtra, parlera à celui qui l'a appelé, et remplira sa demande.

Si l'évocateur a correctement effectué l'immersion préliminaire et se tient dans le cercle rituel,


rayonnant le courant à travers lui omnipotence, il sentira automatiquement comment ce qu'il a appelé
apparaît dans le temple. Si les principes élémentaires d'évocation ont été remplis, l'esprit viendra et
se manifestera. Et si le magicien est suffisamment entraîné pour évaluer correctement et comprendre
la forme et l'apparence dans lesquelles cet esprit se manifeste, il le verra sans aucun doute. S'il ne l'a
pas vu, puis il s'appuie complètement sur l'état de la "fugue" spirituelle, quand son cerveau physique
est si tendu et que les sens sont tellement dépassés que les visions commencent à danser autour de
lui et l'esprit apparaît finalement à l'intérieur du triangle.

Une différence intéressante entre ces deux écoles occultes est la matérialisation elle-même. Le dernier
type d'évocateur, qui ne se prépare pas à voir l'esprit avec une vision délicate, fait souvent l’expérience
des phénomènes intenses qui ont précédé l'émergence de l'esprit. Alors que dans le cerveau il y a une
tempête d'endorphines, dopamine et neuropeptides, autour de lui commence à danser les lumières,
la pièce est remplie de fumée ou de brouillard, de l'obscurité ils commencent à crier des voix, dans les
murs, quelqu'un frappe ; souvent des armées de parfums remplissent la pièce et chantent en chœur,
ou des ombres rampantes tentent de briser les limites du cercle. Ces phénomènes atteignent la limite
de l'intensité, l'influence sensorielle et psychologique sur les sentiments du magicien sera si grande,
qu'il sera déjà près de s'évanouir, quand finalement il apparaîtra celui qu'il a appelé. L'exact opposé
sera le rituel de ce pratiquant, qui a passé des années pour parfaire sa super sensibilité, - il sentira,
comme l'énergie s'accumule progressivement dans le temple, sentira, comme ils gagnent en force et
en forme dans une masse dense, et par sa volonté les diriger dans un triangle, où les énergies vont
s'épaissir et se mélanger avec la fumée de l'encens pour former une entité matérialisée, avec lequel il
peut communiquer. Le même contraste est observé dans les résultats, que ces deux pratiquants
différents reçoivent. Habituellement, si l'évocateur a appris à maîtriser pleinement ses sentiments,
cela donnera à l'entité une requête très spécifique et particulière. C'est cette demande, et pas d'autre,
sera effectué dans les prochains jours. La seule déviation qui peut survenir dans ce cas, peut consister
dans le fait qu'il peut obtenir un peu plus ou moins que cela, sur ce qui compte, ou la demande peut
être remplie d'une manière à laquelle il ne s'attendait pas du tout. Néanmoins, il obtient presque
exactement ce qu'il a demandé. Quand l'évocateur, qui s'appuie entièrement sur la puissance de Dieu
et les dogmes sacrés, atteint néanmoins le moment quand il faut faire une demande, il entre
habituellement en conflit avec l'esprit évoqué, de toutes manières le grondant, et ce duel arrive à son
terme, seulement quand l'un d'eux est vaincu. Si le mage est le gagnant, il exposera ses demandes et
laissera aller l'esprit pour les accomplir. Les prochains jours ou même les semaines seront très
mouvementées. L'argent qu'il a demandé viendra à lui soudainement, tout aussi facilement et
soudainement lui échapper. En un jour, tout le monde le considérera comme leur meilleur ami, et le
jour suivant, il sera une plaie sur le corps de la terre. Il connaîtra un grand amour et une grande perte.
Et s'il fait la moyenne de ces résultats opposés, il peut arriver à la conclusion qu'il "a reçu ce qu'il a
demandé". Les principes de l'automatisme et de l'autonomie sont constamment en conflit dans notre
réalité. Si nous suivons les principes universels d'évocation, les esprits se rapprocheront et
apparaîtront dans le temple. Quoi qu'il en soit, la plupart des praticiens occultes préfèrent une
approche scientifique plutôt qu'une approche religieuse, et vous pouvez rarement rencontrer un tel
occultiste, qui traitera sa pratique avec le même zèle religieux sérieux, qui peut être vu parmi les
pentecôtistes, ou similaire à la piété des catholiques, - avec l'intensité nécessaire pour cela, provoquer
des réactions chimiques dans le cerveau, avec des hallucinations suivantes, qui coïncident avec des
phénomènes astraux, causé par le rituel. Alors que le phénomène lui-même, facilement attribuable à
la psychose ou même à la schizophrénie, est difficile à décrire, le contrôle de l'opération glisse des
mains du magicien, le laissant à La descente du Saint-Esprit ne lui donne pas l'occasion de montrer la
fierté ou l'ego. À ce moment-là, comme le phénomène lui-même, qui peut facilement être attribuée à
la psychose auto-induite ou même à la schizophrénie, et les hallucinations suivantes sont difficiles à
décrire, le contrôle de l'opération glisse hors des mains du magicien, le donnant à la merci des voix et
des visions, le perce, et la tête tournoyante de la descente du Saint-Esprit ne lui donne pas l'occasion
de montrer la fierté ou l'ego.

Quand un sort est lancé, invitant l'esprit à apparaître, la salle se remplit d'une force qui s'épaissit
rapidement, et ce pouvoir sera sage et ancien, peu importe les traditions que l'évocateur a étudiées.
À l'aide d'une seule volonté, le mage dirige l'énergie bourdonnante et sifflante dans un triangle qui lui
permettra de s'épaissir et de former de petites particules de matière, bien que ce soit une question
plus subtile que la chair et le sang. C'est à ce moment que le sorcier devrait être prêt à communiquer
avec l'esprit de la manière qu'il a choisie.

Après que les philosophes du milieu du millénaire précédent eurent pris conscience des aspects
scientifiques et rationnels de l'évocation, très peu de ceux qui se sentaient avoir le pouvoir ou la
volonté divine de faire appel aux esprits sentirent qu'ils avaient aussi la capacité de voir. A cette
époque, c'était une coutume commune d'impliquer dans un temple rituel pratiquant clairvoyant ou né
empath, qui pourrait faire une conversation significative entre le magicien et l'esprit du possible. Alors
que le commandement des esprits n'était pas seulement un privilège, mais aussi l'obligation de
«l'homme de Dieu», la communication directe avec eux liée à la sorcellerie et l'hérésie. Après
l'affaiblissement de la religiosité et de la crainte de Dieu, notre foi et notre confiance en soi se sont
accrues. Parmi ceux qui lisent ce texte, qui, avec les instructions appropriées et le désir d'accomplir
diligemment le travail, devra être fait pour eux par quelqu'un d'autre.

Un nombre étonnant de personnes que je rencontrais au cours de mon étude et, par la suite,
l'enseignement de l'évocation, a dit que, bien qu'ils puissent être relativement facile d'apporter l'esprit
et peut sentir sa présence dans la salle, ils ne peuvent pas, peu importe à quel point, voir cet esprit,
entendre sa voix ou en quelque sorte communiquer avec lui. Un gentilhomme qui pratiquait
l'évocation depuis vingt ans, utilisait un pendule pour comprendre les intentions de ces démons qu'il
provoquait. Montrant comment cette méthode fonctionne réellement pendant le rituel d'évocation, il
a dessiné un petit cercle sur un morceau de papier et l'a divisé en quatre parties égales avec deux
lignes se croisant dans un modèle entrecroisé. En haut du cercle, il a écrit "oui", en bas il a écrit "non",
à gauche "non" et à droite "oui". Pendant que je regardais ça, je me suis souvenu comment, quand
j'étais adolescent, j'expérimentais avec un tableau d'ouijah, et je ne pouvais pas me retenir de rouler
des yeux et de soupirer. Nous avons eu une courte méditation, puis nous avons convoqué la force
toute-puissante nécessaire à l'opération. Il a dessiné le sceau de ce démon qui devait apparaître, et j'ai
continué ma méditation, alors qu'il a soufflé dans le sceau la puissance de sa volonté. Nous avons
simultanément regardé autour de nous, confirmant que nous sentons l'arrivée du démon. Nous
pouvions le sentir se glisser dans la pièce comme une brume, et se rassembler autour du cercle,
attendant les directions. Avec un effort conjoint de volonté, nous l'avons envoyé dans un triangle et
l'avons saturé avec la puissance de notre volonté jusqu'à ce qu'il s'épaississe en un corps aussi dense
que possible - un corps que je pouvais voir et dont l'existence ne pouvait être niée. Tenant son pendule
à quelques centimètres de la surface du papier, il salua le démon.

"Démon ... es-tu présent ici?" Demanda-t-il, comme c'était sa question initiale traditionnelle. Le
pendule n'a pas bougé. Mon ami a souri et a dit: "Merci d'être venu à nous, et bienvenue dans notre
temple. Nous vous avons appelé à ... "- et il a énuméré toutes ces demandes, pour le bien de qui nous
avons conduit le rituel. "Êtes-vous capable d'effectuer cette tâche sans incidents désagréables?" Le
pendule n'a pas bougé. Mon ami a répondu: "Merci. Pouvez-vous le faire en notre nom? ". Le pendule
n'a pas bougé, et mon ami a dit en conclusion: "Démon ..., nous vous remercions pour votre réponse
hâtive à notre appel et pour votre coopération. Va et remplis ces instructions, et reviens à notre appel,
chaque fois que nous t'appellerons. Il a renvoyé le démon et a dirigé le dernier rituel d'exil pour
nettoyer l'endroit.

Quand il a écrit les résultats du rituel dans son journal, je me suis tourné vers lui avec étonnement. "Le
pendule n'a pas bougé, pas une fois!" Ai-je laissé échapper. Je ne doutais nullement des sentiments
que nous avions reçus pendant le rituel, puisque mon regard et mon ouïe confirmaient que les
réponses qu'il avait reçues étaient correctes. Ce qui m'a mis dans une impasse, c'est comment il a
utilisé le pendule. Avec lui à côté de lui, j'ai regardé le démon en face de nous, et il regardait une feuille
de papier, et j'avais des soupçons que, peut-être, mon ami ne va pas bien avec sa tête.

"C'est ce qu'on appelle une manifestation intangible", a-t-il répondu. "Le fait que cela n'arrive pas sur
le plan physique ne signifie pas que cela n'arrive pas du tout. Le pendule ne bougeait pas
physiquement, mais s'il bougeait, alors il serait remonté, vers "oui".

"Pourquoi es-tu si sûr?"


"Parce que," répondit-il avec un sourire, "je sentis le pendule se tirer vers le haut, comme si le
magnétisme de toute la pièce s'était déplacé dans cette direction. Je l'ai senti si fort que je n'ai même
pas eu à le voir. " Par respect pour mon ami, j'ai souri et suggéré d'aller dîner quelque part.
Ayant personnellement vu comment cette méthode de communication fonctionne, et en la comparant
à la communication directe "face à face" que j'ai utilisée pendant presque toute ma carrière occulte,
J'étais convaincu que, mieux vaut laisser son pendule dans le tiroir de la table et s'appuyer sur sa
capacité intérieure de perception intuitive. Il me semblait un homme qui boitait avec des béquilles,
bien que sa jambe cassée ait déjà guéri il y a de nombreuses années. Si mon ami pouvait compter sur
ses sentiments intuitifs, qui, assura-t-il, répondaient bien aux phénomènes paranormaux, alors
pourquoi ne pourrait-il pas faire la même chose sans un pendule? Les gens cherchent des signes du
destin dans les cartes, de la fumée, des rides à la surface de l'eau, des phénomènes météorologiques
et même dans des étoiles lointaines, et cela n'a aucune explication biochimique rationnelle,
contrairement aux capacités intuitives de notre cerveau. Néanmoins, ils refusent tous de s'appuyer sur
leurs instincts, ce qui peut leur donner accès aux secrets les plus intimes.

Le plus grand secret de la communication avec les esprits est de calmer votre cœur, détendre votre
esprit, commencer à percevoir tout ce qui vous entoure avec des sentiments et leur faire confiance.
Et bien que cela ne vous permette pas en soi de "voir" l'esprit qui se tient devant vous, cela ouvrira la
voie à une communication consciente avec cette entité, et de cette façon les visions viendront. Presque
tout le monde, en particulier ceux qui sont attirés par l'occulte, a ressenti la présence de l'esprit du
défunt ou d'une sorte d'entité qui stocke ou, au contraire, menaçant, qu'ils ne peuvent pas voir,
entendre ou sentir, et pourtant il semble réel au moment du contact. À moins que l'invité invisible
possède l'aura d'un être qui est immédiatement reconnaissable, l'observateur ne peut que dans de
rares cas déterminer quel genre de personne a cette figure. Ils réalisent cette présence, l'expliquent
en fonction de leur système de croyances et de leurs croyances et se rapportent à ce phénomène sur
la base que ce système de vues et leur réaction émotionnelle dictent à ce moment-là. Si à ce moment
l'observateur va étouffer tout son bavardage émotionnel et mental intérieur, se débarrasse des
attentes et laisser ses sentiments percevoir l'image spirituelle qui est dans la même pièce avec lui, la
probabilité qu'il reçoive une perception très proche, ou même une empreinte mentale claire de cet
être, est très grande. Bien sûr, n'attendez pas qu'un parent proche meure ou qu'un fantôme s'installe
dans la maison, et faites une évocation complète juste pour vous assurer que vous êtes en mesure de
recevoir une certaine perception de l'image de l'esprit. Vous pouvez utiliser un deuxième processus, à
travers lequel vous pouvez invoquer un esprit errant, de sorte qu'il apparaît à côté de vous et vous
pouvez le considérer. Faites attention, j'ai dit "à côté", pas "Avant nous". La différence entre ces deux
concepts est incommensurable.

Pour obtenir une expérience directe avec une essence ou des essences spirituelles, il est nécessaire de
créer au moins une sorte de sorte de temple. Mettez votre autel dans la pièce que vous avez encore
utilisée pour la méditation, face à l'ouest, il devrait y avoir deux bougies blanches, toutes deux à moins
d'un pouce (2,5 cm) du bord de l'autel. Bien que la plupart des rituels d'évocation soient accomplis en
position debout, vous pouvez mettre une chaise en face de l'autel, si cela vous convient, afin que vous
puissiez regarder vers l'ouest - juste entre les bougies. Pour cette opération simple, le poignard et le
bol ne seront pas nécessaires.

Éteignez la lumière dans le temple, allumer les bougies sur l'autel et s'asseoir sur une chaise. Fermez
les yeux et effectuez une méditation qui vous conduira à un état d'omnipotence. Quand tout votre
être brille avec le Pouvoir Divin et la Lumière, et que cette puissance circule de vos yeux, vos mains et
brille à chaque fois de votre peau, ouvre les yeux et laisse le regard errer dans le vide entre les bougies.
Ne regardez pas la flamme elle-même, mais laissez votre vision périphérique voir la lumière émanant
des mèches qui brûlent, l'aura qu'elle créé, et le contact de la lumière "Coron" à l'endroit où votre
regard vagabonde.
Prenez une profonde respiration, en gardant le centre d'attention sur l'espace vide au-dessus de
l'autel, et sentez à quel point la puissance du Divin est vigoureuse dans le rythme de votre respiration.
Sentez comment il se rassemble dans la gorge et dans la bouche, prêt à déborder des lèvres, comme
une explosion d'énergie. Sache que si l'Omnipotence sort de toi sous forme de mots, toutes choses et
leurs habitants seront forcés de répondre et d'obéir. Expirez avec une exclamation: "Parfum, écoutez
ma voix. Esprits, écoutez mon appel. Esprits, venez à moi. Montrez-vous à moi. Je vous exhorte à venir
des ténèbres et des tombes et à me tenir debout devant moi. Les esprits, je commande...apparaissez!".

Ne laissez même pas les rudiments de la peur surgir en vous. Calmez votre cœur, car il va certainement
commencer à battre fort, quand vous perdez de vue les esprits errants. Restez dans un état de calme,
en étant toujours confiant dans votre omnipotence, tout en étant assis dans l'anticipation. Quand le
sortilège a été prononcé, s'il a été prononcé avec un sens adéquat du pouvoir, vous sentirez les esprits
se précipiter à travers les collines pour vous remarquer. Ces esprits vous approchent volontiers et se
révèlent, et bien qu'ils soient inutiles pour la réalisation de buts ou d'ascension spirituelle, ils sont dans
leurs propres essences uniques, au-delà desquelles on peut simplement observer.

Détendez vos yeux et laissez votre vue s'estomper légèrement, enlevez le fardeau de la perception de
vos yeux et le transmettez à d'autres sens et à votre troisième œil, situé au centre du front. Au début,
lorsque vous visualisez des entités et percevez leurs images, vous pouvez sentir une légère pression au
centre de votre front. Lorsque vous expérimentez cela, laissez l'énergie qui cherche à émerger de vous
un rayon invisible de couleur indigo qui cherche à s'échapper de vous et illumine l'espace du temple
avec son omniscience, sans entrave. Faites confiance aux forces supérieures quand le moment est
enfin arrivé.

La première étape sur le chemin de voir les esprits, même si ce n'est que votre visualisation mentale,
est de repérer leur emplacement. Lorsque vous sentez que les esprits que vous avez appelés vous
viennent vraiment, inspirez et retenez votre souffle dans votre poitrine pendant un moment. Éteignez
la pensée. Il est très important que vous n'autorisiez pas votre cerveau à interférer avec la perception,
à introduire vos propres images ou à remettre en question les impressions que vous recevez. Expirez
lentement. Pendant que vous faite cela, sentez comme votre conscience naturelle de ce qui se passe,
votre omniscience naturelle remplit la pièce. Sentez où sont les esprits, ou s'il y en a assez, sentez où
est le plus proche ou le plus fort d'entre eux. Ne pensez pas, n'analysez pas, n'imaginez pas: juste
prends-le. Les impressions que vous recevez ne naissent pas dans votre esprit, elles ne sont perçues
que par votre esprit. Sentez la disposition de l'esprit tout comme vous pouvez sentir une autre
personne qui vient dans la pièce derrière votre dos. Rappelez-vous que vous n'essayez pas de former
votre imagination, mais que vous transformez vos sentiments que vous avez, en un phénomène que
vous avez dû expérimenter dans le passé: la présence d'un être immatériel.

Lorsque l'emplacement actuel de l'esprit est révélé, concentrez vos sentiments sur cet endroit. En
faisant cela, votre perception consciente de la présence de cet esprit particulier va augmenter, peut-
être même vous effrayer. Soumettez des émotions à votre volonté, ne réagissez pas à votre
environnement, mais agissez délibérément.

Les gens apprennent des choses, les analysent et analysent - se posent des questions à leur sujet. Sans
questions, il ne peut y avoir de réponses. Demandez-vous: quelle est la hauteur de cet esprit? Votre
esprit vous donnera immédiatement une réponse. Si vous devez chercher une réponse, ce ne sera pas
véridique. Faites confiance à vos sentiments, faites confiance à vos réponses et faites-vous confiance.
Souvent, quand la réponse vient et vos yeux regardent toujours dans la flamme éternelle des bougies,
vous pouvez voir votre vision périphérique de la forme de la figure à l'endroit où se trouve l'esprit.
Ne transférez pas votre attention dessus, mais continuez à regarder dans l'espace vide entre les
bougies.

Demandez-vous: dans quelle position est l'esprit? Sur cette question, l'esprit n'essaiera pas de
répondre par des mots, mais choisira plutôt la meilleure façon de créer une image visuelle, souvent
avec l'aide d'une vision périphérique insaisissable. C'est aussi à ce moment que les énergies émanant
de la multitude des esprits commencent à se manifester, surgissant dans le contexte du rituel et généré
par votre apparence divine - ils vont tous commencer à vous étourdir, en conjonction avec l'incapacité
de votre cerveau à accepter l'impossible. Cela peut provoquer des vertiges ou un sentiment de vide
dans la tête, vous pouvez avoir l'impression de tomber par terre ou de ressentir une désorientation
spatiale générale. N'oubliez pas de respirer correctement et de rester concentré, et bien que la
désorientation ne disparaisse pas complètement, vous pouvez continuer. Vous voudrez peut-être
fermer les yeux. Ne cédez pas, car c'est un truc pour protéger votre cerveau encombré de voir la réalité
spirituelle. Gardez la concentration de vos yeux et laissez l'image de l'esprit debout laisser une
empreinte dans votre esprit ou même dans votre vision.

Il est très important de ne pas tout réduire simplement au jeu de l'imagination, mais de réaliser
l'importance des sensations perçues et de percevoir réellement l'esprit qui se tient dans un certain
endroit. En contemplant son image dans votre esprit, ressentez-la dans votre cœur, cette partie de
vous qui sait que vous êtes en présence de ce qui n'a pas de chair. Quand votre esprit reçoit la sensation
de l'esprit, vous devez projeter l'image formée à l'endroit où se trouve l'esprit, ne lui permettant pas
de disparaître dans les profondeurs de votre cerveau. En regardant le scintillement des bougies, après
avoir reçu une projection de sensations de l'esprit qui se tient devant vous sur votre cerveau, projeter
l'image formée à la source originale, le voir debout devant vous - ou avec votre pensée, ou vision
périphérique. Gardez cette image de l'esprit dans votre esprit pendant au moins quelques minutes
pour être sûr qu'elle ne disparaîtra pas quand vous faites attention à autre chose.

Demandez-vous: comment cet esprit bouge-t-il? Ce que vous êtes en train de faire est une perception
et une interprétation étape par étape de l'image de l'esprit. Vous levez le voile entre votre pensée et
votre esprit. Lorsque vous vous posez cette question, très probablement, vous verrez comment l'esprit
bouge. Ce n'est pas parce que votre question l'a fait bouger, mais parce que, comme toute forme de
vie, l'esprit est en mouvement, et votre question vous a permis de le regarder. L'Esprit ne met pas en
mouvement votre question, c'est votre esprit qui se met en mouvement. Vous verrez les contours de
cette figure debout dans un certain endroit, il sera d'une certaine croissance, et ses paumes, ses mains,
ses pieds, sa tête et même sa bouche bougeront d'une certaine manière.

Si on vous donnait une image claire de l'esprit, il serait difficile de ne pas prendre de détails plus
détaillés. Lentement, demandez-vous: à quoi ressemble le visage de l'esprit? Pour une raison
mystérieuse, pas connu de moi ou de mes collègues spirituels, Cette question nécessite le bénéfice
ultime de l'observateur, et souvent une séance de clairvoyance se termine. Parfois, le visage de l'esprit
apparaît instantanément dans votre tête comme un flash, et peut être menaçant ou laid, rendant le
contrôle de vos émotions plus impossible.
Dans d'autres cas, une personne peut sembler plaisante, mais dès que l'esprit essaie de commencer à
l'analyser, le cerveau brise tout le processus, devenant l'ennemi de votre magie. Pour surmonter cet
obstacle avec succès, il faut éviter d'être attentif aux détails et simplement percevoir l'image dans son
ensemble. Le corps de l'esprit est créé à partir d'une matière plus fine que la chair, et il a besoin d'être
traité comme quelque chose de fugace, existant simplement en ce moment et ne correspondant pas
à nos attentes. Laissez simplement la personne de l'esprit apparaître et projeter cette image vers
l'esprit, vers l'extérieur, dans le monde réel.

Attendez un moment pendant que vous continuez à voir l'entité observée. Vous avez créé son image
mentale et visuelle, ce que vous avez perçu à travers vos sentiments. Déplacez le centre de votre
attention loin de vous-même, de votre pensée, puisque cette attention s'est clairement déplacée de
l'esprit vers vous, vers votre imagination déformée et votre orgueil égoïste - ramenez-la à cet endroit,
où vous avez trouvé l'esprit. Faites ressentir à vos sentiments la réalité de sa présence, et maintenant
vous n'avez pas à vous rendre compte qu'il est là, mais aussi à le voir debout devant vous, après avoir
analysé son image. Une caractéristique intéressante qui peut être remarqué est que l'esprit sera gelé
dans le temps et l'espace, de sorte que vous pouvez le voir. En ce qui concerne les esprits, le temps et
l'espace n'existent pas en tant que phénomènes concrets, mais ils sont les créations de l'esprit, qui
sont parfois commodes, et parfois ils deviennent des obstacles. Ne laissez pas l'apparente immobilité
de l'esprit vous empêcher d'être vu ou de ressentir sa présence. Quoi qu'il en soit, soyez sûrs que
l'image que vous observez existe non seulement dans votre pensée, mais dans le temple, dans le
monde extérieur. Soyez honnête avec vous-même, et vous n'aurez aucun problème avec la confiance
en soi.

Demandez: que porte l'esprit? L'image apparaîtra automatiquement. Vous pouvez vous poser
n'importe quelle question qui facilitera votre perception de l'esprit.

La dernière question que vous devriez poser lors de cet exercice n'est pas seulement personnelle pour
vous, mais aussi pour l'esprit.

Ressentez l'esprit devant vous et voyez-le avec votre vision mentale. Inspirez et ressentez comment la
force qui vous traverse encore se réveille dans votre poitrine. Laissez-la s'échapper avec un cri: "Esprit,
que peux-tu dire?".

Au début, la voix de l'esprit peut sembler déformée et sans signification pour vous. Détendez votre
esprit et ressentez la pression autour de la tête, surtout autour des oreilles. Sentez comment la voix
palpite en rythme, ce qui peut sembler vagabond, comme des mots incohérents. Les mots que l'esprit
appellera en réponse à votre question, pendent dans l'air autour de vous. Détendez le cou, le front, les
oreilles, les yeux, les sourcils, l'esprit et demandez-vous: que dit l'esprit? Les mots de la réponse
peuvent venir à vous lentement, à votre tour, et vous pouvez les comprendre un par un. Laissez-les
venir et, si nécessaire, écrivez-les sur une feuille de papier comme ils viennent. L'une des tâches les
plus difficiles de tout ce processus de communication avec les esprits consiste à entendre la voix de
l'esprit dans le "temps réel". Souvent, les lèvres de l'esprit bougent d'abord, et seulement quelques
secondes plus tard, le premier mot de ce qui précède résonnera dans votre esprit. Comme vous
pourrez mieux entendre la voix de l'esprit et comprendre ses mots dans votre langue maternelle, le
plus souvent, il y aura un phénomène inverse - les mots vont d'abord résonner dans votre esprit, et
seulement alors les lèvres de l'esprit vont bouger.Cet écart existe seulement dans votre perception, et
avec le temps la différence sera lissée.
Le processus entier d'observation de l'esprit, peut-être, prendra plus d'une session et exigera à
plusieurs reprises de retourner au temple, d'appeler les esprits et de répéter les étapes ci-dessus.
Ingoda apparaîtra le même esprit, et parfois - l'autre. Le processus lui-même ne changera pas, comme
la capacité de votre esprit à percevoir l'esprit. Ce qui va changer est une image de l'esprit, si c'est cet
esprit, que vous n'avez pas vu auparavant, et la profondeur et l'intensité de vos observations. Si vous
avez réussi à percevoir pleinement l'image de l'esprit au cours d'une session, il est temps de faire des
"tests sur le terrain". Choisissez quelque part loin des gens, de sorte que seule la nature sauvage est
autour. Asseyez-vous - mais pas sur la chaise pliante que vous avez apportée avec vous, mais sur un
sol dur, ou une pierre, ou une souche, et répétez toutes les étapes de l'appel de l'esprit et de le
regarder. Quotidiennement en visitant le temple ou d'autres endroits retirés et en regardant les
esprits, vous recevrez finalement un résultat miraculeux: toutes ces étapes de visualisation seront
complétées naturellement, vous recevrez des réponses avant même de poser des questions, et les
images des esprits seront vues de plus en plus clairement et clairement. Parce que vous avez appelé
ces esprits pour venir près de vous, et pas avant vous, ils sont peu susceptibles d'accepter l'image que
vous pouvez voir avec votre vue ordinaire, mais cela ouvrira votre vision subtile, et vous pourrez voir
n'importe quel esprit que vous êtes appelé à apparaître dans une apparence entièrement visible.
11

BASES D'EVOCATION

Il semble que les auteurs de la majorité du manuel, des guides et des grimoires d'évocation aient
tout fait pour confondre autant que possible, bien qu'en soi, l'évocation devienne singulièrement
simple, si l'on apprend correctement les principes de base et les recommandations créés afin de
réaliser des progrès permanents, stables et tangibles. La plupart de ces auteurs se sont limités à un
ou plusieurs systèmes occultes similaires, se conduisant eux-mêmes dans des stéréotypes sur le bien
et le mal, juste et faux, logique et absurde, les droits du vénérable et de l'absurde, inhérents à ces
systèmes. L'homme par sa nature a un pouvoir infini, et quand il trouve l'unité avec les pouvoirs
éternels de la magie, alors le Troie de Dieu n'est que son potentiel initial.

Cependant, à cause de tels faux disciples, et aussi à cause de sa conviction qu'il ne possède pas les
pouvoirs innés pour convoquer l'esprit ou naturellement et la capacité de communiquer avec lui, le
néophyte entre dans le temple dans l'attente de l'échec. En tant que professeur d'arts magiques,
j'entends souvent : "J'ai essayé d'effectuer plusieurs évocations, et toutes ont échoué!".

Mes premières questions sont: "Pourquoi?" En règle générale, provoque un bégaiement suivi d'un
silence. La question suivante: «Pourquoi êtes-vous sûr que l'esprit n’ait pas entendu votre appel, n'est
pas venu et n'a pas attendu que vous daignez à le matérialiser? Encore silence. "Lorsque vous avez
essayé d'évoquer encore et encore, vous avez essayé de faire quelque chose de nouveau pour
atteindre l'insaisissable ? ". Sur cette dernière question, les gens donnent toutes les réponses évasives,
floues, émotionnelles possibles, qui, en théorie, devrait faire la lumière sur leurs méthodes
d'évocation: "J'ai essayé de mieux sentir l'esprit quand je l'ai appelé par son nom", ou "Les dernières
fois j'ai essayé de mettre toute mon âme".

Esprits, démons, anges, élémentaux, Jinn et d'autres innombrables entités qui peuvent être appelés
existent, en fait, indépendamment de vous et de votre désir de les matérialiser. Si vous les appelez
selon les principes élémentaires de l'évocation, ils répondent, même si vous baissez la tête dans la
déception, avant de finir de lire le sort. Si l'esprit ne pouvait apparaître sous l’apparence que
l'évocateur pouvait voir, ce prétendu échec est survenu parce que le néophyte a négligé les règles de
base simples, dont la réalisation garantit le succès. Dans presque tous les cas, l'évocation n’échoue pas
du tout, c'est seulement le sorcier qui ne peut pas voir ce qui est devant lui dans le temple, attendant
des ordres, ou il a simplement perdu la foi dans ses capacités en seulement dix minutes du rituel. Jugez
par vous-même, est-ce un rituel, qui a été utilisé pendant des milliers d'années, peut ne pas
fonctionner à cause de cela, que l'évocateur ne pouvait pas prononcer correctement des "noms
barbares" ou ne pas regarder assez longtemps dans la boule de cristal, le miroir ou dans le vide, que
prépare?

C'est aussi souvent, comme les histoires d'évacuations échouées, j'ai entendu des histoires de
«coïncidences» surnaturelles peu après ces «échecs». Les démons qu'ils ont essayé d'évoquer ont
commencé à se manifester dans leur vie - non pas comme une figure fantomatique dans un triangle,
mais comme une force puissante, changeant la réalité, essayant désespérément de faire ce qui était
demandé. Les évocations sont tombées dans l'oubli comme infructueuses, Les esprits convoqués
accomplissaient rarement ces courses, qui n'ont jamais été prononcées, mais ils ont trouvé d'autres
moyens d'influencer la vie de ceux qui les ont appelés ... dans la plupart des cas, forçant leurs victimes
à fuir vers moi, pour obtenir un sauvetage rapide.

De cette évocation, le moment même, lorsque vous décidez de vous tenir, vous devez être sûr que cela
sera couronné de succès - et garder la confiance jusqu'à ce que, jusqu'à ce que vous obteniez le
résultat. Ne laissez jamais le rituel inachevé, afin que les démons ne se cachent pas à proximité en
attendant votre équipe. Si vous ne ressentez pas la présence d'un convoqué, sanctifiez son sceau,
concentrez-vous, rétablissez la concentration de l'attention et recommencez. Si vous ne pouvez pas
voir l'esprit que vous avez appelé pour le phénomène sous une apparence complètement visible,
calmez votre esprit et vos émotions, concentrez votre volonté, ajustez vos sentiments et appelez-le de
nouveau. L'art de l'évocation est peut-être la meilleure science qui ait jamais été pratiquée depuis le
début des temps. Les principes sous lesquels elle fonctionne et qui sont indéfectibles ont été observés
indépendamment de la tradition et de la religion - les principes qui sont formulés dans ce texte sont
les paramètres de l'équation, qui s'équilibreront dès qu'ils seront placés à leur place.

PREPARATION DU TEMPLE

La préparation physique de la salle du temple et des outils devrait commencer au plus tôt douze heures
et au plus tard une heure avant le début convenu de l'évocation. Cela vous permettra non seulement
de vous préparer correctement pour le rite, mais aussi vous faire traiter d'une manière spéciale au lieu
et au temps, choisi pour le rite.

Si le temple est une pièce intérieure, alors il est nécessaire de faire le nettoyage. Si le rite est tenu dans
la nature, alors de cet endroit vous devez enlever toutes les pierres inutiles, ordures, etc. J'ai été surpris
par l'exemple d'un de mes amis, qui a toujours nettoyé sa maison pour briller, si ses parents sont venus,
mais quand elle menait la cérémonie, elle a simplement pelleté tout ce qui se trouvait sur le sol, sur le
côté pour faire de la place pour le triangle, où doit apparaître le fantôme du roi, archidémon ou
archange.

Après avoir nettoyé votre lieu de travail, sélectionnez un mandala, que vous allez utiliser; le diamètre
de celui-ci ne doit pas être inférieur à un mètre. En dehors du cercle devrait être dessiné, gravé ou
autrement créé une image physique d'un triangle isocèle, son sommet devrait toucher la limite du
cercle, et sa fondation devrait être parallèle au diamètre du cercle. L'évolution et la matérialisation
donnent un résultat étonnant si le triangle est situé dans la direction du côté de la lumière, ce qui
correspond à l'esprit appelé. Souvent, chaque esprit dans le grimoire reçoit une correspondance
planétaire ou élémentaire, et ceci doit être pris en compte, avoir un triangle par rapport au cercle:

LE CÔTÉ DE LA LUMIÈRE ELEMENT SPHERES PLANETAIRES


Nord Eau Lune, Neptune, Uranus
Est Air Mercure, Vénus
Sud Feu Mars, le soleil
Ouest Terre Saturne, Jupiter

Les archanges Raphaël, Mikael, Gabriel et Auriel sont appelés des parties correspondantes du monde:
Raphaël de l'est, Mikael du sud, Gabriel de l'ouest, Auriel du nord; leur familier peut être appelé du
même côté. Les esprits élémentaires doivent être appelés, debout face à face, correspondant à
l'élément de l'esprit. Si vous suivez des instructions plus générales, alors les anges doivent être appelés
à l'est, où se trouve le triangle, les démons au sud, les esprits des morts à l'ouest et les esprits au nord.

Placez l'encensoir avec le charbon brûlant au centre du triangle. Ne soyez pas tenté d'acheter ces
petites pilules de charbon de bois que vous pouvez obtenir dans un magasin ésotérique local. Ils sont
généralement trop petits pour brûler la quantité d'encens nécessaire à l'évocation, trop inconfortables
pour être empilés, et brûlent trop vite sans générer suffisamment de chaleur pour brûler rapidement
tout l'encens. L'encens, qui est utilisé dans les rituels, n'est pas nécessaire pour l'odorat, mais pour la
fumée. Il y a plusieurs hypothèses qui expliquent l'effet de la fumée de l'encens dans le contexte du
rituel d'évocation et de pleine matérialisation - en commençant par l'idée que la fumée fournit une
substance épaisse et souple à partir de laquelle l'esprit peut former son corps, et se terminant avec la
théorie que la fumée provoque une sorte particulière d'asphyxie, qui conduit à la libération
d'endorphines et de dopamine, qui, à son tour, conduit à l'apparition d'hallucinations sous la forme de
visions d'esprits. Récipients chauffés avec du sang frais sont également utilisés dans des variétés
d'évocation plus extrêmes et démoniaques, généralement avec plus de succès que la simple fumée
enivrante. Encore une fois, les tentatives de donner cette explication rationnelle varient de
l'évaporation de l'ectoplasme du sang à l'effet psychologique d'un tel attribut horrifiant, qui aide
l'évocateur à voir et à entendre l'appelé. Une grande partie si ces théories diffèrent des croyances et
des expériences de ceux qui appellent les légions démoniaques ou de l'armée angélique pour
réorienter le cours du destin, et croit que, peut-être, l'encens, le sang chaud, le sperme ou d'autres
matériaux utilisés pour l’incarnation de l'esprit, peut vraiment aider l’esprit à matérialiser?

Certains adeptes de traditions strictes prétendent que l'encensoir devrait être gardé sous le jet d'eau
froide et pure pour purifier l'impureté spirituelle, et ensuite il doit être sanctifié avec l'aide d'autres
instruments rituels. En fait, la fonction du brûleur d'encens est plutôt physique que spirituelle. Il est
placé dans un triangle principalement de sorte que les charbons ardents ne brûlent pas tout le temple.

À l'intérieur du cercle, il doit y avoir une provision d'encens, car ils doivent être constamment versés
dans l'encensoir. La plupart des opérations d'évocation exigent que vous brûliez beaucoup d'encens,
et bien que les encens de très bonne qualité puissent être chers, assurez-vous que vous en avez assez
- sinon ils peuvent finir quand le démon est déjà à moitié matérialisé. Bois de santal, d'encens ou
oreganum turc (Origanum onites) ont été utilisés dans les rituels d'évocation des siècles et se sont
révélés utiles pour presque tout le monde magicien pratiquant. Le parfum le plus efficace peut être
celui qui correspond directement à la sphère à laquelle se réfère l'esprit invoqué; mais aussi
simplement en s'appuyant sur l'intuition ou votre vision, vous pouvez obtenir des résultats
incomparables. L'encens est excellent pour l'évocation de Raphaël, pour une matérialisation plus
complète des esprits élémentaires, le bois de santal conviendra, et la version moderne de l'encens
"Sang de dragon" convient bien à la plupart des esprits inférieurs de Goetia. Vous pouvez brûler des
branches de sauge arrachées au buisson, si vous vivez, bien sûr, dans le désert, ou mettre sur les braises
des cheveux humains secs qui, en brûlant, émettent une fumée âcre, capable de matérialiser presque
toute essence cliphotique ou vraiment démoniaque.

Votre autel devrait être exactement au milieu du cercle, et il devrait y avoir deux bougies noires ou
deux blanches. Les bougies multicolores peuvent rarement créer une atmosphère émotionnelle
appropriée, plutôt votre attention sera absorbée dans le choix des bougies colorées. Il suffira d'obtenir
juste blanc ou tout simplement noir. L'exigence la plus fondamentale pour se préparer à l'évocation
est que le temple ait un triangle avec son contenu et un cercle clairement visible. Tout ce qui est dans
le triangle devrait être en face de vous, comme dans la paume de votre main. Le centre du rituel de
l'évocation n'est pas vous, l'objet, mais l'esprit que vous appelez est le sujet, donc toute cette
abondance de couleurs vives et colorées devrait être située le long du périmètre du cercle et à
l'intérieur du triangle. En pratique, même si le cercle est fait de feu, de rivière de cailloux peints ou
autre chose d'inhabituel, et même si le triangle est peint avec les fresques les plus complexes et il y a
un encensoir antique dedans - l'espace intérieur du cercle où vous vous tenez doit être complètement
propre. Tous les objets sur l'autel doivent être fonctionnels. Les bougies noires ou blanches illuminent
l'espace le plus proche, le vin est versé dans la coupe, il sert également de réceptacle aux énergies
créées par le rituel, et le poignard rituel dirige la volonté du magicien et est parfois utilisé pour couper.
Deux bougies doivent se tenir sur les bords gauche et droit de l'autel. Le bol doit se tenir sur la gauche,
plus près du centre, et doit être rempli de vin, de miel, d'eau ou de sang. En conséquence, le poignard
devrait être placé sur la droite, le point dans la direction du triangle. Sur l'autel il doit y avoir un cahier,
où il sera nécessaire d'écrire tous les détails de l'évocation, comment l'essence sera libérée, ainsi que
les directions que vous avez données à l'esprit. Et bien que dans la plupart des cas, il est préférable de
garder toute l'opération, du début à la fin, dans votre mémoire, au début, il vaut mieux prendre des
notes ou même tenir un journal. Quoi que vous choisissiez, la meilleure chose pour ceci est un cahier
ou un bloc-notes, mais pas seulement des feuilles de papier à lettres. Enfin, le sceau de l'esprit est
placé sur l'autel, dessiné sur un carré de papier de 12 x 12 cm, face vers le bas.

Dans l'évocation traditionnelle, un mage a généralement une épée rituelle qui remplit les mêmes
fonctions qu'un poignard, mais peut être étirée au-delà du cercle. Un tel outil peut s'avérer utile
lorsque l'encens brûle: le magicien Il met des morceaux de résine sur la lame, l'étire au centre du
triangle et laisse tomber les morceaux de goudron sur les charbons. Afin de ne pas entrer dans toutes
sortes d'excès inutiles, il n'est pas nécessaire d'acheter ou de fabriquer une épée rituelle et de la
sanctifier selon les canons du Grand Art, si sa fonction est effectivement de mettre de l'encens dans
l'encensoir. Ce point de vue est, bien sûr, acceptable pour ceux qui ont déjà grandi à partir de préjugés
et de superstitions, selon lesquels l'essence (dont la nature est précisément d'accomplir des tâches)
doit être réprimée et intimidée pour le commencement par le pouvoir divin qui, pour commencer, ces
"hooligans" n'ont pas. Pour mettre l'encens, vous pouvez tout aussi bien utiliser une plaque de métal
ou une planche de bois, ainsi que de nombreux dispositifs rituels spécialement conçus à cet effet!.

--------------------------------------

En retournant au temple à l'heure prévue, vous devez d'abord consacrer tous les outils magiques qui
seront utilisés pour appeler votre entité choisie. Cette sanctification donnera à chaque arme une
signification unique, et aussi sature le matériel physique, à partir duquel les instruments sont faits,
avec l'énergie spirituelle réelle et sensible. Presque tous les systèmes d'évocation, à l'exception de ce
qui est présenté ici, exige que les outils soient consacrés peu de temps après la fabrication ou l'achat,
puis enveloppés dans de la soie noire ou d'autres matières et mis de côté jusqu'à ce que l'heure de
l'évocation arrive. Je me suis plus d'une fois convaincu que si les outils magiques sont consacrés et
décomposés au cours d'un rituel visant un certain résultat, alors la sanctification produira un effet
beaucoup plus tangible à la fois sur les instruments, et sur l'évocateur, que s'ils étaient sanctifiés par
un rituel séparé qui n'a pas de but précis. La tâche de l'acte magique est d'amener quelque chose qui
existe en dehors de l'univers, que nous ressentons avec nos sens charnels, dans un monde matériel et
dense. Aucun autre rituel n'illustre mieux cette doctrine que le rite d'évocation dirigé vers la
matérialisation physique. Même avec une ascension spirituelle, le sorcier n'aspire pas, aux sphères
supérieures de l'être, mais révèle en soi sa propre divinité et permet de se réaliser ici et maintenant,
dans son corps physique, permettant à son pouvoir caché d'éclater vers l'extérieur. Si vous achetez un
marteau, vous serez profondément convaincu que c'est un marteau, vous commencerez à imaginer
des maisons que vous pourrez construire avec son aide, et vous serez amené à enfoncer des clous
imaginaires dans des planches imaginaires, cela n'aura aucun sens. Un marteau n'est un outil que
lorsqu'il est utilisé pour son usage prévu. Sinon, c'est juste un morceau de fer, mis sur un bâton.

Tenez-vous devant votre autel, face à la direction d'où vous appellerez les esprits. Achever l'Appel
d'Omnipotence, tel que décrit dans le troisième chapitre, accumulant le pouvoir d'Omnipotence en
soi, et ne pas l'expirer. Placez vos mains sur l'autel, détendez vos mains et vos doigts et fermez les
yeux. Créez devant vos yeux une image de l'autel, ressentez-la sous vos doigts et dépeignez clairement
son image dans votre esprit. Le sol et les murs du temple n'ont pas d'importance, tout comme les
objets qui se trouvent sur l'autel. Inspirez, sentez l'énergie de l'omnipotence bouillonner en vous,
comme si une décharge électrique passait dans votre torse, vos mains et vos paumes. Retenez votre
souffle pendant un moment et sentez le rayonnement remplir votre poitrine, prêt à exploser vers
l'extérieur avec une explosion. Expirez l'air par la bouche et libérez simultanément autant de force par
vos mains dans l'autel. Sentez les os, les muscles et la chair se diviser quand une force surnaturelle les
traverse. Sentez comme le froid, la matière dure prend vie sous vos doigts. Visualisez comment il brille
avec la même lumière brillante qui s'écoule de vous. Quand la lumière sort de vous, soyez assuré
qu'elle se régénère instantanément, car votre corps est une source de force inépuisable. Permettez à
ce pouvoir de couler à travers toi jusqu'à l'autel, en secouant chaque molécule.

Si vous avez maîtrisé assez bien l'exercice du Tout-Puissant d'Invocation, alors le flux d'une force
dynamique, constructive et positive n'aura pas besoin d'être créé par un effort de volonté et
d'imagination - il coulera alors à travers vous, quand vous y pensez juste.

Quand l'autel ne peut plus accueillir la force et la lumière, respirez et sentez comme cesse le flot
d'omnipotence, l'énergie coule de la paume des mains vers les mains et retourne finalement au torse.

Regardez l'autel et voyez la lueur divine qui en émane, voyez comment ses particules font vibrer la vie.
Avant d'interrompre la connexion entre vos mains et l'autel, scellez le pouvoir et la lumière à
l'intérieur, de sorte que chaque partie conserve toute la puissance longtemps après qu'elle a été brisée
en poussière. Inspirez, restaurez l'attention de votre attention sur l'autel et dites d'une voix douce et
nette: "Créé à partir de pierre / bois / plastique, que cet autel soit le fondement sur lequel mon propre
univers se lèvera. Par le pouvoir incarné en toi, je te sanctifie pour accomplir cette fonction, pour
toujours et à jamais. " Vois de ton regard intérieur comment cette lumière et la puissance par laquelle
tu as rempli l'autel s'épaissit deviennent un phénomène physique tangible, et pas seulement une idée
spirituelle abstraite. Sentez comment la lueur se mêle aux molécules de l'autel, et cet objet devient
déjà quelque chose de plus qu'un simple objet physique, alors qu'il ne devient pas quelque chose de
purement spirituel, mais est une union du supérieur et de l’inférieur.99