Sie sind auf Seite 1von 10

Correction exercices 17 mars 2015

Correction probabilités
conditionnelles. Loi binomiale

Équiprobabilité et variable aléatoire


Exercice 1
1) Il y a 10 possibilités de tirer deux boules simultanément. 3 possibilités de tirer 2 boules
rouges, 1 possibilité de tirer 2 boules vertes et 10 − 3 − 1 = 6 possibilités de tirage
bicolore. On a alors :

P(R) = 0.3 et P(V) = 0.1

X 0 1 2
2) On a la loi de probabilité suivante :
P(X = xi ) 0,3 0,6 0,1
E(X) = 0, 3 × 0 + 0, 6 × 1 + 0, 1 × 2 = 0, 8
V(X) = 0, 3 × 02 + 0, 6 × 12 + 0, 1 × 22 − 0, 82 = 0, 36 donc σ(X) = 0, 6

Exercice 2

1) On pose : A = "le participant est un adulte", J = "le participant est un jeune", E = "le
participant est un enfant" PN = "le participant a apporté son pique-nique". On peut
faire l’arbre suivant :
b

58 17 12

A J E

29 29 10 7 3 9

PN PN PN PN PN PN
20e 32e 13e 20e 7e 11e

2) Les valeurs possibles prises par X sont : 32, 20, 13, 11, 7
3) a) On obtient la loi de probabilité suivante :
X 32 20 13 11 7
29 36 12 10 9 3 3 1
P(X = xi ) = = =
87 87 29 87 87 29 87 29

29 36 10 9 3 1898
b) E(X) = × 32 + × 20 + × 13 + × 11 + ×7= ≃ 21, 82.
87 87 87 87 87 87
Le tarif moyen par adhérent est donc de 21,82 e.

paul milan 1 Terminale S


correction exercices

Probabilités conditionnelles
Exercice 3
1) Compléter la tableau suivant qui décrit la composition de la commande :

D D total
A 48 1152 1200
B 24 776 800
total 72 1928 2000

2) Calculer les probabilités suivantes :


72 48 48 2
a) p(D) = = 0, 036, p(A ∩ D) = = 0, 024 et pD (A) = =
2000 2000 72 3
1928 776 776 97
b) p(D) = = 0, 964, p(D ∩ B) = = 0, 388 et pD̄ (B) = =
2000 2000 1928 241
2
3 A
0,036 D
1 B
c) 3
144
241 A
0,964 D
97 B
Exercice 4 241

1 1
p(A ∩ B) 10 1 p(A ∩ B) 10 2
1) pA (B) = = = et pB (A) = = =
p(A) 1 5 p(B) 1 5
2 4
1 1 2 1
2) p(A ∩ B) = p(A) + p(B) − p(A ∪ B = + − =
2 3 3 6
1 1
p(A ∩ B) 6 1 p(A ∩ B) 6 1
pA (B) = = = = p(B) et pB (A) = = = = p(A)
p(A) 1 3 p(B) 1 2
2 3
Les événement A et B sont donc indépendants.
1
4 B
1
3 A
3 B
3) On peut faire l’arbre suivant : 4
1
2 A
2
A
3
1 B
2

1 1 2 1 5
p(B) = p(A ∩ B) + p(A ∩ B) = × + × =
3 4 3 2 12

paul milan 2 Terminale S


correction exercices

2 2
p(A ∩ B) 5 4 p(A ∩ B) 5 8
4) a) pA (B) = = = et pB (A) = = =
p(A) 1 5 p(B) 3 15
2 4
1 3 2 3
b) p(A∩B) = p(A ∪ B) = 1−p(A∪B) = 1−p(A)−p(B)+p(A∩B) = 1− − + =
2 4 5 20
3
p(A ∩ B) 20 3
pĀ (B) = = = .
1 − p(A) 1 10
2

Exercice 5
On pose : O : "la personne est opposée à la construction du barrage" et E : "la personne
est écologiste".
1) P(O) = 0, 65, PO (E) = 0, 70 et PO (E) = 0, 20.
0, 70
E
0, 65 O

0, 30 E
b

0, 20
E
0, 35 O

0, 80 E

2) P(O ∩ E) = P(O) × PO (E) = 0, 65 × 0, 70 = 0, 455


3) P(O ∩ E) = P(O) × PO (E) = 0, 35 × 0, 20 = 0, 07
4) P(E) = P(O ∩ E) + P(O ∩ E) = 0, 45 + 0, 07 = 0, 462

Exercice 6
0,5 Or
0,5 T1
0, 5 Ag
1) On a l’arbre suivant :
0,4 Or
T2
0,6 Ag

2) P(T1 ∩ Or) = 0, 5 × 0, 5 = 0, 25 et P(T2 ∩ Or) = 0, 5 × 0, 4 = 0, 2

3) P(Or) = P(T1 ∩ Or) + P(T2 ∩ Or) = 0, 45


P(T1 ∩ Or) 0, 25 5
4) POr (T1 ) = = =
P(Or) 0, 45 9
En effet, il y a 9 pièces d’or dont 5 sont dans T1 !

paul milan 3 Terminale S


correction exercices

Exercice 7
1) P(M) = 0, 12, P(S) = 0, 71, PM (H) = 0, 67 et PS (F) = 0, 92

0,12 0,71 0,17

M S AT

0,67 0,33 0,08 0,92 0,37 0,63

H F H F H F

2) P(S ∩ F) = P(S) × PS (F) = 0, 71 × 0, 92 = 0, 6532


P(M ∩ F) = P(M) × PM (F) = 0, 12 × 0, 33 = 0, 0396

3) • P(F) = P(F ∩ M) + P(F ∩ S) + P(F ∩ AT) donc


P(F ∩ AT) = P(F) − P(F ∩ M) − P(F ∩ S) = 0, 8 − 0, 0396 − 0, 6532 = 0, 1072
P(F ∩ AT) 0, 1072
• PAT (F) = = = 0, 6306
P(AT) 0, 17

Exercice 8
On appelle l’événement D « le dé est parfait ».
1
6 S
1) On a alors l’arbre ci-contre :
0, 8 D
P(S) = P(D ∩ S) + P(D ∩ S)
5 S
8 1 2 1 7 6
= × + × = b

10 6 10 2 30 1
1
2 S
P(S ∩ D) 10 3 0, 2 D
2) PS (D) = = = S
P(S) 7 7 1
2
30

Exercice 9
On appelle : V = "la personne est vaccinée" et M = "la personne est malade".
1 1 1
D’après l’énoncé, on a : P(V) = , PV (M) = , PM (V) =
4 12 5
1) Calculer :
1 4
a) PM (V) = 1 − PM (V) = 1 − =
5 5
1 1 1
b) P(V ∩ M) = P(V) × PV (M) = × =
4 12 48
P(M ∩ V) 1 5 5
c) P(M) = = × =
PM (V) 48 4 192

paul milan 4 Terminale S


correction exercices

1 5
P(M ∩ V) × 1 4 1
2) PV (M) = = 5 192 = × =
P(V) 1 192 3 144
1−
4
Une personne non vaccinée a donc moins de chance de tomber malade qu’une per-
sonne vaccinée !

Exercice 10
On a : P(F) = 0, 2, P(G) = 0, 5, PF (G) = 0, 7

1) P(A) = P(F ∩ G) = P(F) × PF (G) = 0, 2 × 0, 7 = 0, 14

2) P(B) = P(F ∪ G) = P(F) + P(G) − P(F ∩ G) = 0, 2 + 0, 5 − 0, 14 = 0, 56

3) P(C) = P(F ∪ G) = 1 − P(F ∪ G) = 1 − 0, 56 = 0, 44


P(F ∩ G) 0, 14
4) P(D) = PG (F) = = = 0, 28
P(G) 0, 5

P(F ∩ G) P(F) − P(F ∩ G) 0, 2 − 0, 14 0, 06


5) P(E) = PG (F) = = = = = 0, 12
P(G) 1 − P(G) 1 − 0, 5 0, 5

P(G ∩ F) P(G) − P(F ∩ G) 0, 5 − 0, 14 0, 36


6) P(H) = PF (G) = = = = = 0, 45
P(F) 1 − P(F) 1 − 0, 2 0, 8

On peut alors remplir les deux arbres suivants :


0, 7 0, 28
G F
0, 2 F 0, 5 G
0, 3 G 0, 72 F
b b

0, 45 0, 12
G F
0, 8 F 0, 5 G
0, 55 G 0, 88 F

Exercice 11
0, 68
B
Affirmation fausse :
0, 2 A
Il faut retourner l’arbre.
0, 32 B
P(B) = P(A ∩ B) + P(A ∩ B) b

0, 6 B
= 0, 2 × 0, 68 + 0, 8 × 0, 6 = 0, 616
0, 8 A
0, 4 B

P(A ∩ B) 0, 136
On a alors : PB (A) = = = 0, 22
P(B) 0, 616

paul milan 5 Terminale S


correction exercices

Indépendance
Exercice 12
On a : P(A) = 0, 2 et P(A ∪ F) = 0, 069.
Comme A et F sont indépendants, P(A ∩ F) = P(A)P(B)

P(A ∪ F) = P(A) + P(F) − P(A ∩ F)


= P(A) + P(F) − P(A)P(B)
= P(A) + P(F)[1 − P(A)]
P(A ∪ F) − P(A) 0, 069 − 0, 02 0, 049
P(F) = = = = 0, 05
1 − P(A) 1 − 0, 02 0, 98

Exercice 13
Si la probabilité de la face k, pk , est proportionnelle à k alors : pk = kp1
X 1
pk = 1 ⇔ (1 + 2 + · · · + 6)p1 = 1 ⇔ p1 =
k
21

2+4+6 4
a) p(A) = p2 + p4 + p6 = =
21 7
3+4+5+6 6
p(B) = p3 + p4 + p5 + p6 = =
21 7
3+4 1
p(C) = p3 + p4 = =
21 3
10
p(A ∩ B) p4 + p6 5
b) pA (B) = = = 21 =
p(A) p(A) 4 6
7
c) pA (B) , p(B) Les évènements A et B ne sont pas indépendants.
4
p(A ∩ C) p4 4
pC (A) = = = 21 = = p(A)
p(C) p(C) 1 7
3
Les événements A et C sont donc indépendants.

Exercice 14
Réunion juin 2005

1) Voir ci-après
2 1 5 2
2) a) P(N1 ∩ N2 ∩ N3 ) = × × =
5 5 9 45
2 4 4 32
P(N1 ∩ R2 ∩ N3 ) = × × =
5 5 9 225
2 32 14
b) P(N1 ∩ N3 ) = P(N1 ∩ N2 ∩ N3 ) + P(N1 ∩ R2 ∩ N3 ) =+ =
45 225 75
3 1 4 3 4 1 4 12 16
c) P(R1 ∩N3 ) = P(R1 ∩N2 ∩N3 )+P(R1 ∩R2 ∩N3 ) = × × + × × = + =
5 5 9 5 5 3 75 75 75

paul milan 6 Terminale S


correction exercices

5
9 N3
3) On a :
1 N2
P(N3 ) = P(N1 ∩ N3 ) + P(R1 ∩ N3 ) 5
4 R3
14 16 30 2 9
= + = = N1
75 75 75 5 2
4
9 N3
4) On a : 5
4
P(N1 ∩ N3 ) 5 R2
PN1 (N3 ) = R3
P(N1 ) 5
9
14 4
7 9 N3
= 75 = , P(N3 )
2 15 1
5
N2
3
5 5 5 R3
9
Les événements N1 et N3 ne sont pas in- R1
1
dépendants. 3 N3
4
16 5 R2
P(R1 ∩ N3 ) 75 8 R3
5) PN3 (R1 ) = = = 2
P(N3 ) 2 15 3

Exercice 15
Polynésie juin 2006
Voir le site de l’apmep : Polynésie juin 2006 exercice 3
http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/Polynesie_S_corrige_juin_2006.pdf

Loi binomiale
Exercice 16
1) Soit l’expérience "tirer une carte d’un jeu de 32". La probabilité d’avoir un roi est :
4 1
=
32 8
On renouvelle cette expérience 8 fois, de façon identique (avec remise) et indépen-
dante, on a donc alors un schéma! de Bernoulli, en appelant X le nombre de rois obte-
1
nus. Il s’agit de la loi : B 8, .
8
! !5 !3
8 1 7
P(X = 5) = = 0,001 1
5 8 8

2) Soit l’expérience consistant à répondre Vrai ou Faux à une question. La probabilité


1
que la réponse soit exacte est donc .
2
On renouvelle cette expérience 10 fois, de façon identique et indépendante, on a donc
un schéma de Bernoulli,
! on appelant X le nombre de réponse exactes. Il s’agit de la
1
loi : B 10, .
2

! !3 !7 ! !10 ! !7 !3 ! !10
10 1 1 10 1 10 1 1 10 1
P(X = 3) = = P(X = 7) = =
3 2 2 3 2 7 2 2 7 2

paul milan 7 Terminale S


correction exercices

! !
10 10
or = donc P(X = 3) = P(X = 7).
3 7
Il y a donc autant de chance de répondre exactement à 3 questions qu’à exactement 7.
1
3) La probabilité d’obtenir un nombre pair en lançant une fois un dé est .
! 2
1
On a donc la loi B 8, .
2

P(X > 3) = 1 − P(X 6 2) = 1 − binomFRép(8, 0.5, 2) = 0,855 5

Exercice 17
1) On obtient la loi de probabilité suivante en tapant : binomFpd(6,0.4).

X 0 1 2 3 4 5 6
P(X = k) 0,046 0,187 0,311 0,276 0,138 0,037 0,004

E(X)
2) p = = 0, 3. On obtient alors :
n
P(X 6 3) = binomFRép(10, 0.3, 3) = 0, 6496
P(X > 7) = 1 − P(X 6 6) = 1 − binomFrép(10, 0.3, 6) = 0, 1059

√ σ2 (X)
3) σ(X) = npq donc n = = 25. On a alors :
pq

P(X 6 2) = binomFRép(25, 0.2, 2) = 0, 0982


P(X > 2) = 1 − P(X 6 2) = 1 − 0, 0982 = 0, 9018

Exercice 18
Soit X la variable aléatoire représentant le nombre de parties gagnées par B sur les 9
disputées. La probabilité que B gagne une partie est 1 − 0, 6 = 0, 4. Les parties sont
indépendantes les unes des autres, donc X suit la loi binomiale B(9 ; 0, 5).
Pour que B gagne le tournoi, il doit remporter au moins 5 parties :

P(X > 5) = 1 − P(X 6 4) = 1 − binomFRép(9, 0.4, 4) ≃ 0, 267

Exercice 19
Voir le site de l’apmep : Pondichéry avril 2009 exercice 4
http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/Pondichery_S_avril_2009.pdf

Exercice 20
1) Construction d’un arbre pondéré associé à cette situation
a) P(F) = 0, 92 ; PF (S) = 0, 95 et P(F ∩ S) = 0, 02
P(F ∩ S ) 0, 02 0, 02 1
b) PF (S ) = = = =
P(F) 1 − 0, 92 0, 08 4

paul milan 8 Terminale S


correction exercices

0, 95
S
0, 92 F
0, 05 S
c) On a donc l’arbre suivant : b

0, 75
S
0, 08 F
0, 25 S
2) Calcul de probabilités
a) P(S) = P(F ∩ S) + P(F ∩ S) = 0, 92 × 0, 95 + 0, 08 × 0, 075 = 0, 874 + 0, 06 = 0, 934.
P(S ∩ F) 0, 874
b) PS (F) = = = 0, 936
P(S) 0, 934
3) Étude d’une variable aléatoire B
a) B peut prendre les valeurs : 0, 5 et 10

P(B = 0) = P(S) = 1 − P(S) = 1 − 0, 936 = 0, 066


P(B = 5) = P(S ∩ F) = 0, 06
P(B = 10) = P(S ∩ F) = 0, 874

On a alors la loi de probabilité de B à l’aide du tableau suivant :

B 0 5 10
P(B = bi ) 0,066 0,060 0,874

b) E(B) = 0 × 0, 066 + 5 × 0, 06 + 10 × 0, 874 = 0, 3 + 8, 74 = 9, 04


4) Étude d’une nouvelle variable aléatoire.
X suit une loi binomiale B(10 ; 0, 934), car on fait 10 tirages identiques (équivalents
à sans remise) et indépendants. La probabilité de succès p = P(S) = 0, 934

P(X > 8) = 1 − P(X 6 7) = 1 − binomFRép(10, 0.934, 7) = 0, 975

Exercice 21
Métropole juin 2012
Voir site de l’apmep : Métropole juin 2012 exercice 2
http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/Me_tropoleS21juin2012corrige.pdf

Exercice 22
Nlle Calédonie mars 2012
Voir site de l’apmep : Nlle Calédonie mars 2012 exercice 2
http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/NlleCaledoScorrectionmars2012.pdf

paul milan 9 Terminale S


correction exercices

Exercice 23
Partie A

1) L’expérience initiale consiste à tirer un nombre entier compris entre 1 et 7. On gagne si


2
le nombre est supérieur à 5, soit pour 6 et 7. La probabilité de succès est donc p =
7
5
et la probabilité d’échec est q = .
7
On réitère 9 fois l’expérience
! de façon identiques et indépendantes. X suit alors une
2
loi de binomiale B 9 ;
7
2) Déterminer les probabilités des événements suivants :
! !3 !6
9 2 5
a) P(B) = P(X = 3) = ≃ 0, 2602
3 7 7
b) P(D)=P(X > 3) = 1 − P(X 6 3) ≃ 0, 2384
18
3) E(X) = np = ≃ 2, 57
7
Partie B

N 10 50 100 500
1) On obtient le tableau suivant :
x 2,7 2,42 2,54 2,58

2) Cette simulation permet de confirmer l’espérance mathématique de X, en effet pour


18
500 expériences, on s’approche de la valeur théorique à 10−2 .
7

Exercice 24
Antilles-Guyane septembre 2011
Voir le site de l’apmep : Antilles-Guyane septembre 2011 exercice 4
http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/AntillesSsept2011Corrige-2.pdf

paul milan 10 Terminale S