Sie sind auf Seite 1von 2

1 : Analyse historique de la régionalisation avancée

- La régionalisation de crise (1912 - 1956) :

Cette première qui s’appelle régionalisation de Crise, Lors de la période du


protectorat. La vision que portaient les autorités du protectorat sur le Maroc
était purement duelle.
En quelque sorte cette vision dichotomique avait influencé les découpages
régionaux.
1912 – 1956 à cette période, le découpage territoriale ne faisait que répondre à
des impératifs de sécurisation et de planification.
- La régionalisation économique (1956 - 1997) :
Ce découpage était purement militaire, sécuritaire destiné à assurer le contrôle
du territoire, à partir des places de cantonnement. En 1971, un nouveau
découpage s’est opéré en se basant sur des critères économiques. Il s’agissait de
concevoir des régions en mesure d’impulser le développement, et c’est ainsi que
le Maroc a été reparti en 7 régions.

- La régionalisation Administratif (1997- 2011) :


En 1997, il y a eu le découpage du territoire marocain en 16 régions en basant
sur des critères de la complémentarité sociale, économique, historique et
géographique. (La région reconnue comme collectivité territoriale)

La Région n’est plus un simple cadre spatiale neutre destiné au déploiement de


plans économiques, mais depuis la révision constitutionnelle de 1992 et de 1996,
elle est reconnue comme Collectivité territoriale. Elle est certes dotée de
pouvoirs, d’attributions et de compétences, mais ces derniers demeurent limités
en raison de la tutelle pesante et complexe de l’administration centrale via les
Walis .

- La Régionalisation Avancée au MAROC :

Après les événements du printemps arabe, le Maroc a décidé de prendre en


compte une nouvelle stratégie, qui est la régionalisation avancée, à fin de réduire
les inégalités économiques et sociales qui se trouvent entre les régions et
d’adopter en parallèle une démocratie participative, c’est à dire le fait que les
citoyens et citoyennes participent a la gestion de la chose publique .
En 2010, la régionalisation avancée est lancée. Elle se base sur une vision
stratégique et intégrée, où la région prend toute sa place dans le développement
national.

Le projet de régionalisation avancée au Maroc prévoit la répartition du pays en


12 régions au lieu de 16, soit une réduction de 25%.

Cette nouvelle configuration régionale a été faite selon certains critères basés
entre autre sur les principes d’efficience, d’homogénéité, de proportionnalité et
d’équilibre, mais aussi d’accessibilité et de proximité.