Sie sind auf Seite 1von 17

Réseaux Informatiques Préparé par : A. S.

Mabunda

Chapitre I
Généralités sur les réseaux Informatiques

1
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Définition:

Le réseau informatique est un ensemble des moyens matériels et logiciels mis en


œuvre pour assurer la communication entre ordinateurs, stations de travail et
terminaux informatiques. Les réseaux sont de taille variable, certains sont limités à un
bureau et d'autres s'étendent sur la planète.

Où est l'utilité d'un réseau informatique?

La création d'un réseau, par interconnexion des équipements informatiques, permet une
communication directe entre dispositifs connectés et le partage d'information et des
équipements. Il est possible en particulier de:
• Partager des périphériques coûteux, tels que les imprimantes : tous les
ordinateurs peuvent avoir accès à la même imprimante ;
• Transférer des données entre utilisateurs sans recours aux supports portables
(disquettes, CD, clef USB ou autres) : les fichiers peuvent être consultés et
transférés sur le réseau, ce qui élimine le temps perdu et les inconvénients qui
s'attachent au transfert de fichiers sur les supports portables. Il existe aussi
moins de restrictions quant à la taille des fichiers qui peuvent être transférés sur
le réseau ;
• Centraliser les programmes importants : Il est souvent important que tous les
utilisateurs aient accès au même programme (et non à des copies) afin de
permettre un travail en commun et une mise à jour instantanée (par exemple
dans une agence de vente de billets qui doit garantir qu'un même billet n'est pas
vendu deux fois). La mise en réseau permet aux bureaux de disposer de
programmes centralisés sur lesquels tous les utilisateurs peuvent travailler
simultanément.

2
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

1. Plateforme pour les communications


1.1. Composants du réseau

Les réseaux sont composés d'une partie physique et logiciel. Les périphériques et les
supports représentent les éléments physiques ou le matériel du réseau. Le matériel
correspond souvent aux composants visibles de la plateforme réseau, tel qu’un
ordinateur portable, un ordinateur de bureau, les routeurs, ou le câblage qui sert à relier
les périphériques.

1.1.1. Les périphériques

Les périphériques réseau sont en général des composants physiques du réseau, tels que,
les ordinateurs, les serveurs, les cartes réseaux, les routeurs, les switch (commutateurs),
les imprimantes, etc.

Fig. Les périphériques d'un réseau.

1.1.2. Les supports

Le support réseau est considéré comme étant la partie qui sert à relier les périphériques,
autrement dit, c'est le câblage réseau. Ce câblage peut être effectué par des câbles en
cuivre, par des fibres optiques ou des ondes radio (réseau sans fil).

Fig. Support réseau.

3
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

1.1.2. Les services

Les services et les processus constituent les programmes de communication, appelés


logiciels, qui sont exécutés sur les périphériques réseau. Un service réseau fournit des
informations en réponse à une demande. Les services incluent de nombreuses
applications réseau courantes que les personnes utilisent quotidiennement, telles que
les services d’hébergement de messagerie et les services d’hébergement Web.

Fig. Les services réseau.

1.2. Périphériques finaux et intermédiaires : leur rôle sur le réseau

1.2.1. Périphériques finaux

Les périphériques réseau auxquels les personnes sont le plus habituées sont appelés
périphériques finaux. Ces périphériques forment l’interface entre le réseau humain et le
réseau de communication. Certains de ces périphériques finaux sont les suivants :

• Ordinateurs (stations de travail, ordinateurs portables, serveurs de fichiers,


serveurs Web) ;
• Imprimantes réseau ;
• Téléphones VoIP ;
• Caméras de surveillance.

Dans le cas d’un réseau, les périphériques finaux sont appelés hôtes. Un périphérique
hôte constitue soit la source, soit la destination d’un message transmis à travers le
réseau. Pour qu’il soit possible de faire une distinction entre les hôtes, chaque hôte situé

4
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

sur un réseau est identifié par une adresse. Lorsqu’un hôte démarre une communication,
il utilise l’adresse de l’hôte de destination pour indiquer où le message doit être envoyé.

Dans les réseaux modernes, un hôte peut agir comme un client, un serveur, ou les deux.

Les serveurs sont des ordinateurs qui possèdent un logiciel installé leur permettant de
fournir des informations et des services à d’autres ordinateurs sur le réseau. Les
services les plus courants sont :
• le partage de fichiers ;
• l'accès aux informations du World Wide Web ;
• le courrier électronique ;
• le partage d'imprimantes ;
• le commerce électronique ;
• le stockage en base de données.

Les clients sont des ordinateurs qui possèdent des logiciels installés (par exemple, un
navigateur web) leur permettant d’interroger et d’afficher les informations obtenues à
partir du serveur. Le client est généralement un ordinateur personnel ordinaire.

1.2.2. Périphériques intermédiaires

En plus des périphériques finaux auxquels les personnes sont habituées, les réseaux
dépendent de périphériques intermédiaires pour fournir une connectivité, afin de
garantir le flux des données à travers le réseau. Ces périphériques connectent les hôtes
individuels au réseau et peuvent connecter plusieurs réseaux individuels afin de former
un inter-réseau. Parmi ces périphériques réseau intermédiaires, citons les suivants :

• Périphériques d’accès réseau (concentrateurs, commutateurs et points d’accès


sans fil) ;
• Périphériques inter-réseau (routeurs) ;
• Serveurs et modems de communication ;
• Périphériques de sécurité (pare-feu).

5
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

La gestion des données lors de leur passage à travers le réseau constitue également l’un
des rôles des périphériques intermédiaires. Ces périphériques utilisent l'adresse d’hôte
de destination, avec les informations concernant les interconnexions réseau, de manière
à déterminer le chemin que doivent emprunter les messages à travers le réseau. Les
processus qui s’exécutent sur les périphériques du réseau intermédiaire remplissent ces
fonctions :

• régénérer et retransmettre des signaux de données ;


• gérer des informations indiquant les chemins qui existent à travers le réseau et
l’inter-réseau ;
• indiquer aux autres périphériques les erreurs et les échecs de communication ;
• diriger des données vers d’autres chemins en cas d’échec de liaison ;
• autoriser ou refuser le flux de données, selon des paramètres de sécurité.

Un routeur est un équipement d'interconnexion de réseaux permettant d'assurer


l'acheminement de données informatiques entre deux réseaux.

Fig. Image d'un routeur (CISCO).

Un commutateur (ou switch) est un équipement qui relie plusieurs ordinateurs (par
câbles ou fibres) dans un réseau informatique. Un commutateur possède plusieurs ports.
Il analyse les données arrivant sur ses ports d'entrée et les filtre afin de les diriger
uniquement vers les ports adéquats.

Fig. Image d'un switch (CISCO).

Un concentrateur (ou Hub) est un équipement qui permet de concentrer le trafic


réseau provenant de plusieurs hôtes, et de régénérer le signal. Le concentrateur, comme
le commutateur, possède un certain nombre de ports. Son unique but est de récupérer
les données binaires parvenant sur un port et de les diffuser sur l'ensemble des ports.

Fig. Image d'un concentrateur.

6
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Un point d'accès sans fil est un appareil qui permet de se connecter à un réseau en
utilisant les ondes radio (électromagnétique). Les points d'accès les plus connus, ce sont
les routeurs sans fil.

Fig. Image d'un routeur sans fil (Wi-Fi).

1.2.3. Autres périphériques

Carte réseau : une carte réseau, ou adaptateur de réseau local, fournit la connexion
physique au réseau à partir de l’ordinateur. Les supports qui relient l’ordinateur au
périphérique réseau se branchent directement à la carte réseau.

Fig. Carte réseau.

• Adresse MAC : Une adresse MAC (Media Access Control) est un identifiant
physique stocké dans une carte réseau ou une interface réseau et utilisé pour
attribuer mondialement une adresse unique à la carte. L’adresse MAC est
constituée en général de 48 bits (6 octets) et est représentée sous la forme
hexadécimale en séparant les octets par un double point ou un tiret (par
exemple, 5E:FF:56:A2:AF:15).

• Port physique : connecteur ou prise sur un périphérique réseau auquel le


support est connecté à un hôte ou autre périphérique réseau.

1.3. Supports réseau

La communication à travers un réseau s’effectue sur un support. Ce support fournit le


canal via lequel le message se déplace de la source à la destination.

7
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Les réseaux utilisent principalement trois types de supports pour interconnecter des
périphériques et fournir le chemin par lequel des données peuvent être transmises. Ces
supports sont les suivants :
• Fils métalliques dans des câbles ;
• Fibres de verre ou optiques de plastique (câbles en fibre optique) ;
• Transmission sans fil.

Le codage du signal qui doit se produire afin de transmettre le message diffère selon le
type de support. Sur des fils métalliques, les données sont codées en impulsions
électriques qui correspondent à des modèles spécifiques. Les transmissions par fibre
optique s’effectuent via des impulsions de lumière, dans des plages de lumière
infrarouges ou visibles. Dans les transmissions sans fil, des modèles d’ondes
électromagnétiques illustrent les différentes valeurs de bit.

Les différents types de supports réseau possèdent divers avantages et fonctionnalités.


Tous les supports réseau ne possèdent pas les mêmes caractéristiques et ne conviennent
pas pour les mêmes objectifs. Les critères de choix d’un support réseau sont :
• la distance sur laquelle les supports peuvent transporter correctement un signal ;
• l’environnement dans lequel les supports doivent être installés ;
• la quantité de données et le débit de la transmission ;
• le coût des supports et de l’installation.

1.3.1. Supports en cuivre

Le support en cuivre est très utilisé pour les communications de données dans les
réseaux de petite et moyenne taille. Le câblage employé pour les communications de
données se compose généralement d’une série de fils individuels (exemple : câbles à
paires torsadées) ou d’un seul conducteur passant au centre du câble recouvert par un
blindage, appelé câble coaxial. Ces câbles sont utilisés pour connecter les ordinateurs
d’un réseau local aux périphériques intermédiaires, tels que les routeurs et les
commutateurs.

Fig. Supports en cuivre.

8
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

1.3.2. Supports en fibre optique

Le câblage en fibre optique utilise des fibres de verre ou en plastique pour guider les
impulsions lumineuses de la source vers la destination. Les bits sont codés sous forme
d’impulsions lumineuses et les débits de transmission de données brutes sont très
élevés.

Les problèmes de mise en œuvre de support en fibre optique comprennent :


• un coût généralement plus élevé que les supports en cuivre pour la même
distance (mais pour une capacité supérieure) ;
• des compétences et matériel différents pour raccorder et épisser l’infrastructure
de câble ;
• une manipulation plus délicate que les supports en cuivre.

Fig. Fibres optiques.

1.3.3. Supports sans fil

Les supports sans fil transportent des signaux électromagnétiques à des fréquences
radio et micro-ondes qui représentent les chiffres binaires des communications de
données. En tant que support réseau, la transmission sans fil n’est pas limitée aux
conducteurs ou voies d’accès, comme les supports en cuivre et à fibre optique.

La transmission sans fil est sensible aux interférences et peut être perturbée par des
appareils aussi courants que les téléphones fixes sans fil, certains types d’éclairages
fluorescents, les fours à micro-ondes et d’autres communications sans fil.

En outre, la couverture de communication sans fil n’exigeant aucun accès à un fil


physique de support, des périphériques et utilisateurs non autorisés à accéder au réseau
peuvent accéder à la transmission. La sécurité du réseau constitue par conséquent un
composant essentiel de l’administration de réseau sans fil.

9
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Fig. Types de supports sans fil.

1.4. Représentations du réseau

Lors de la représentation des informations complexes, telles que la connectivité du


réseau et le fonctionnement d’un inter-réseau important, il est utile de recourir à des
représentations et des graphiques visuels. Comme tout autre langage, le langage propre
au réseau utilise un ensemble commun de symboles pour représenter les différents
périphériques finaux, périphériques réseau et supports. La capacité à reconnaître les
représentations logiques des composants réseau physiques est essentielle pour être en
mesure de visualiser l’organisation et le fonctionnement d’un réseau.

Symbole de réseaux de données courants.

10
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

2. Réseaux locaux, réseaux étendus

Les infrastructures réseau peuvent considérablement varier selon la taille de la zone


couverte, le nombre d’utilisateurs connectés, le nombre et les types de services
disponibles.

Découpage géographique d’un réseau


Les réseaux informatiques sont classés suivant leur portée :

Les PAN : Un PAN (Personal Area Network, en français Réseau Personnel), désigne un
réseau restreint d'équipements informatiques habituellement utilisés dans le cadre
d'une utilisation personnelle (exemple : connecter son appareil portable à un ordinateur
pour transférer de données). Les supports les plus souvent utilisés sont l'USB, les
technologies sans fil telles que Bluetooth, Wi-Fi et l'infrarouge.

Les LAN : LAN (Local Area Network, en français Réseau Local). Il s'agit d'un ensemble
d'ordinateurs appartenant à une même organisation et reliés entre eux dans une petite
aire géographique (exemple : ensemble d’ordinateurs connectés entre eux dans une
salle de TP – travaux pratiques).

Les MAN : Un MAN (Metropolitan Area Network, en français réseau métropolitain)


interconnectent plusieurs LAN géographiquement proches (au maximum quelques
dizaines de km) à des débits importants. Ainsi, un MAN permet à deux ordinateurs
distants de communiquer comme s'ils faisaient partie d'un même réseau local. Un MAN
est formé de commutateurs ou de routeurs interconnectés par des liens hauts débits (en
général en fibre optique).

Les WAN : Un WAN (Wide Area Network, en français réseau étendu) interconnecte
plusieurs LAN à travers de grandes distances géographiques. Les WAN fonctionnent
grâce à des routeurs qui permettent de choisir le trajet le plus approprié pour atteindre
une machine du réseau. Le plus connu des WAN est Internet.

Fig. Représentation des différents types de réseau.

11
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Pour les réseaux sans fils, on ajoute la lettre W qui signifie Wireless : WPAN, WLAN,
WMAN et WWAN. La figure en dessous représente les différentes technologies sans fils
utilisées dans chaque type de réseau.

Fig. Application des différentes technologies sans fil en fonction du type de réseau.

2.1. Réseaux locaux (LAN)

Un LAN s’étend généralement sur une zone géographique unique et fournit des services
et des applications aux personnes au sein d’une structure organisationnelle commune,
telle qu’une entreprise, un campus ou une région. En règle générale, un réseau local est
administré par une organisation unique. Le contrôle administratif qui gère les stratégies
de sécurité et de contrôle d’accès s’applique au niveau du réseau.

Fig. Un réseau local.

12
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

2.1.1. Les topologies dans un réseau local

La topologie d’un réseau constitue l’organisation ou la relation des périphériques réseau


et les interconnexions existant entre eux. Une topologie logique constitue la manière
dont un réseau transfère les trames (données) d’un nœud (ordinateur) à l’autre. Cette
organisation consiste en connexions virtuelles établies entre les nœuds d’un réseau quel
que soit la manière (physique) dont ils sont disposés.

Les topologies généralement utilisées dans les réseaux sont les suivantes :
• Point à point ;
• Accès multiple (en bus);
• En anneau ;
• En étoile ;
• Maillée.

2.1.1.1. Topologie point à point


Une topologie point à point connecte directement deux nœuds ensemble, comme
l’illustre la figure, en dessous. Dans les réseaux de données comportant des topologies
point à point, le protocole de contrôle d’accès au support peut être très simple. Toutes
les trames sur le support ne peuvent voyager que vers ou depuis les deux nœuds. Les
trames sont placées sur le support par le nœud situé à une extrémité et retirées du
support par celui situé à l’autre extrémité du circuit point à point.

Un réseau point à point sur lequel les données ne peuvent circuler que dans un sens à la
fois opère comme une liaison bidirectionnelle non simultanée. Si les données peuvent
circuler correctement à travers la liaison à partir de chaque nœud simultanément, il
s’agit d’une liaison bidirectionnelle simultanée.

Fig. Topologie point à point.

2.1.1.2. Topologie d’accès multiple (ou en bus)


Une topologie d’accès multiple permet à des nœuds de communiquer en utilisant le
même support partagé. Les données uniquement issues d’un seul nœud peuvent être
placées sur le support à tout moment. Chaque nœud voit toutes les trames situées sur le
support, mais seul le nœud auquel la trame est adressée traite le contenu de la trame.

13
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Fig. Topologie d’accès multiple.

2.1.1.3. Topologie en étoile


Dans une topologie en étoile, la communication entre deux nœuds du réseau se fait par
l'intermédiaire d'un élément central. Cette topologie est très couramment utilisée dans
les LAN. L'élément central est un commutateur (switch).

Fig. Topologie en étoile.

Les avantages de la topologie en étoile sont les suivants :

• Chaque liaison est indépendante des autres.


• On peut étendre le réseau très simplement par addition de câblage ou par
addition d'éléments centraux (arborescence de switchs).
• La mise en œuvre du réseau est progressive.
• L'évolution du réseau ne nécessite pas de modifications dans le câblage du réseau
existant. Il suffit d'ajouter des câbles supplémentaires
• Les modifications sont rapides et peu coûteuses.

2.1.1.4. Topologie maillée


Une topologie maillée, est une évolution de la topologie en étoile, elle correspond à
plusieurs liaisons point à point. Une unité réseau peut avoir (1,N) connexions point à
point vers plusieurs autres unités. Chaque terminal est relié à tous les autres.
L'inconvénient est le nombre de liaisons nécessaires qui devient très élevé.

14
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Fig. Topologie en maille (mesh).

2.1.1.5. Topologie en anneau


Dans une topologie en anneau, chaque nœud reçoit une trame tour à tour. Si la trame
n’est pas adressée au nœud, ce dernier la transmet au nœud suivant. Un anneau peut
ainsi utiliser une technique de contrôle d’accès au support contrôlé appelée passage de
jeton.

Dans un anneau, tous les nœuds situés autour de l’anneau entre les nœuds source et de
destination examinent la trame.

Plusieurs techniques de contrôle d’accès au support peuvent être utilisées avec un


anneau, en fonction du niveau de contrôle requis. Par exemple, une seule trame à la fois
est généralement véhiculée par le support. Si aucune donnée n’est en cours de
transmission, un signal (appelé jeton) peut être placé sur le support et un nœud ne peut
placer une trame de données sur le support que s’il dispose du jeton.

Fig. Topologie en anneau.

2.2. Réseaux étendus (WAN)

Un réseau étendu est un réseau qui permet d'interconnecter les réseaux locaux (LAN).
Lorsqu’une entreprise ou une organisation dispose d’emplacements séparés par
d’importantes distances géographiques, il peut être nécessaire d’utiliser un fournisseur
de services de télécommunications pour interconnecter les réseaux locaux à ces
différents emplacements. Les fournisseurs de services de télécommunications sont en
général des operateurs téléphoniques ou fournisseurs d’accès internet (FAI), en général
ils représentent le réseau étendu (WAN).

15
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

Les réseaux étendus utilisent des périphériques réseau spécialement conçus pour
effectuer des interconnexions entre les réseaux locaux comme les routeurs, les switchs
et autres.

Fig. Réseaux locaux et réseau étendu.

En bref, on peut dire que les principales caractéristiques des réseaux étendus sont les
suivantes :
• Ils permettent d'interconnecter les LAN ;
• ils connectent généralement des périphériques séparés par une zone
géographique plus étendue que ne peut couvrir un réseau local ;
• ils utilisent les services d’opérateurs, tels que des compagnies de téléphone ou de
câble, des systèmes satellite et des fournisseurs de réseau.

2.2.1. Internet

Internet est un exemple d’un réseau étendu. Il est en effet le réseau étendu le plus
utilisé au monde.

Fig. Représentation du réseau internet.

16
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)
Réseaux Informatiques Préparé par : A. S. Mabunda

L'interconnexion progressive de tous les ordinateurs de la planète fonctionne comme un


gigantesque réseau. Mais dans la pratique, ces ordinateurs ne sont pas directement
interconnectés entre eux. Les ordinateurs sont d'abord interconnectés au sein d'une
organisation ou d'un bâtiment formant ainsi une multitude de petits sous-réseaux.

Chaque ordinateur connecté directement sur Internet possède un numéro


d'identification unique (appelée adresse IP) et peut envoyer et recevoir des
informations avec n'importe quel autre ordinateur ou machine possédant une adresse
IP.

17
Sources: CCNA (Cisco Certified Network Associate)