Sie sind auf Seite 1von 2

Questions de cours

Le chemin critique correspond à la séquence de tâches qui détermine la durée totale du projet. Ce
chemin est continu depuis le début jusqu’à la fin du projet. Tout retard affectant une tâche du
chemin critique est intégralement répercuté sur la durée du projet et donc sa date de fin. Autrement
dit, si une tâche du chemin critique est retardée, c’est tout le projet qui est retardé. La tâche
critique est une tâche du chemin critique. Toute modification sur la durée d’une de ces tâches
critiques impacte d’autant plus la durée totale du projet.

La marge est la possibilité qu’à une tâche d’être retardée sans impacter le projet. Donc, les tâches
qui sont sur le chemin critique ont une marge nulle.

Les jalons sont les événements clé de votre projet, qui démontrent une progression du projet. les
jalons sont les dates importantes de réalisation de votre projet qui se matérialisent le plus souvent
par une réalisation des contrôles des activités finis.

Les jalons d’un projet se définissent comme

 Des événements clé d’un projet, montrant une certaine progression du projet
 Des dates importantes de réalisation d’un projet
 Une réalisation concrète (production de livrables)

Le livrable, c’est tout résultat, document, mesurable, tangible ou vérifiable, qui résulte de
l’achèvement d’une phase du projet ou de fin du projet. Exemples : Un cahier des charges et une
étude de faisabilité sont des livrables.

Les représentations possibles de planification d'un projet

 PERT
 GANTT

Le terme « management de projet » intègre la notion de gestion de projet à laquelle il ajoute une
dimension supplémentaire concernant la définition des objectifs stratégiques et politiques de la
direction (il intègre donc la Direction de Projet et la gestion du projet ).

Les étapes principales de GDP : planification, exécution, contrôle, et clôture

Processus d’exécution

-coordonne les ressources pour mettre en œuvre les activités planifiées;


-exécute les activités, vérifie les objectifs, s’assure de la qualité.

Processus de contrôle:
-s’assure que les objectifs sont atteints en mesurant le progrès fait et en posant
les correctifs nécessaires;
-contrôle les changements dans le projet et les variations des objectifs;
-contrôle la qualité;
-contrôle les risques.
Processus de clôture : finalise la phase du projet (fermeture administrative et
fermeture des contrats) et en formalise l’acceptation.

L’efficacité (1) comme «degré de réalisation des objectifs d’un programme ou degré
d’atteinte d’un objectif», (2) «degré d’atteinte d’un objectif, tout en considérant des variables
d’efficience et d’impact». Selon cette source (p. 476), «l’efficacité s’exprime toujours en
pourcentage puisque la valeur est obtenue en mettant en rapport deux objets de même nature».
Questions de cours
La référence à l’économie est évidente sous le second sens, en particulier lorsqu’il s’agit
d’efficience. Dans son acception générale

L’efficience se définit comme étant le «rapport entre ce qui est réalisé et les moyens mis en
œuvre», ou bien comme «l’expression d’une comparaison entre le résultat et les efforts
consentis ou les ressources consacrées à la poursuite d’un objectif». Dans son sens restreint
d’efficience de la formation, elle se définit comme étant «les résultats atteints par les
participants à des cours ou à des programmes de formation qui font apparaître un rapport
coût-résultats favorable et une bonne adaptation du niveau d’enseignement et des méthodes».