Sie sind auf Seite 1von 34

EXAMEN NATIONAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

Session de :

Spécialité : Comptabilité et Gestion des entreprises

EPREUVE PROFESSIONNELLE de SYNTHESE (EPS) N°2

Durée : 6H00

Coef : 5

Matériel autorisé : une calculatrice de poche à fonctionnement autonome, sans imprimante et


sans aucun moyen de transmission.

Document autorisé : Plan des comptes et Etats financiers du système comptable OHADA
(SYSCOHADA)

Document remis au candidat : Le sujet compte 14 pages numérotées de 1/14 à 14/14

Il est composé de trois parties indépendantes comprenant chacune deux dossiers également
indépendants soit :

Première Partie : COMPTABILITE GENERALE ET COMPTABILITE DES


SOCIETES COMMERCIALES :

* Dossier –1 : Comptabilité générale (15points 1H)


* Dossier – 2 : Comptabilité des sociétés (20 points 1H)
Deuxième Partie : COMPTABILITE ANALYTIQUE ET GESTION PREVISIONNELLE
* Dossier – 1 : Comptabilité Analytique (15 points – 1H)
* Dossier – 2 : Gestion Prévisionnelle (20points – 1H)
Troisième Partie : ANALYSE FINANCIERE
* Dossier – 1 : Analyse statique (15points – 1H)
* Dossier – 2 : Analyse Dynamique (15 points – 1 H)
Le sujet comporte aussi 12 annexes
Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à disposition.
AVERTISSEMENT

- Si le texte du sujet, de ses questions ou de ses annexes, vous conduit à formuler une ou plusieurs
hypothèses, il vous est demandé de la (ou de les) mentionner explicitement dans votre copie.

- En fin il vous est demandé d’accorder un soin particulier à la présentation de votre copie. Tous
les calculs doivent figurer sur la copie.
Les écritures comptables doivent préciser le (ou les) numéro (s) de (s) compte (s) concerné
(s) (3 chiffres) ainsi que les libellés.

1/14
Première Partie : COMPTABILITE GENERALE ET COMPTABILITE DES
SOCIETES

DOSSIER – 1 : Comptabilité Générale (15pts)


La société anonyme MARICEC a pour activité le négoce de divers matériaux de
construction mais également, la fabrication et la vente des accessoires pour véhicules utilitaires.
Son exercice comptable coïncide avec l’année civile.
La comptabilité de la société MARICEC est tenue par un aide-comptable, ce qui cause
quelques soucis aux dirigeants de l’entreprise.
Le dossier MARICEC est mis à votre disposition par le chef de mission du cabinet AFRI-
CONSEIL, appelé pour certifier les comptes de l’entreprise. Vous relevez 04 points rester en
suspens au cours de l’exercice 2006. Ces points, récapitulés en annexe –1, portent sur les
problèmes suivants :
- les droits acquis par le personnel de l’entreprise
- la réévaluation de certains postes du bilan
- l’emprunt en devises
- l’abandon d’une créance commerciale

TRAVAIL A FAIRE :
1- Pour les droits acquis par le Personnel et l’abandon de créance acquis : (3pts)
- Passer les écritures qui s’imposent au journal de l’entreprise.
2- Concernant la réévaluation :
2-1 Dégager les écarts de réévaluation (3pts)
2-2 Passer les écritures qui en découlent au 31/12/2006 (3pts)
Pour constater :
- la réévaluation des brevets et du matériel industriel
- les amortissements de l’exercice 2006
3- Pour l’emprunt en dollars :
3-1 Présenter, en dollars, le tableau d’amortissement de l’emprunt (Amortissements
constants). (2pts)
3-2 Passer toutes les écritures liées à l’emprunt au cours de l’exercice 2006 à savoir : (4pts)
- A la signature du contrat le 01/04/2006
- A l’encaissement des fonds le 05/04/2006
- A la fin de l’exercice le 31/12/2006

DOSSIER 2 : Comptabilité des Sociétés Commerciales (20pts)


La société anonyme NICO a été créée il y a quinze ans : Son capital, aujourd’hui de 500.000.000
F (actions de 20.000 F) est constitué de 10.000 actions de jouissance et de 15.000 actions ordinaires.

1°) Au 31/12/2003, avant affectation du résultat, la rubrique « Capitaux propres » de la société se


présente comme suit : (voir annexe 2)

1er TRAVAIL A FAIRE :


Enregistrer l’affectation du Résultat de l’exercice 2003 au journal de la société (2pts)

2/14
2°) Au 31/12/2004, le résultat net s’est élevé à 192.500.000 F.
En vous servant des annexes 2 et 3 réaliser, les travaux suivants :

2ème TRAVAIL A FAIRE :

2-1 Présenter le tableau d’affectation du résultat de l’exercice 2004 ; (3,5pts)


2-2 Calculer la valeur brute du coupon revenant à chaque catégorie de titre (action
ordinaire ; action de jouissance) (1,5pts)
2-3 Calculer la valeur mathématique comptable ex-coupon de chaque catégorie d’action
sachant que : (3pts)
- le résultat de 2004 est distribué pour 31.000.000 F aux associés ;
- La subvention d’investissement figurant au bilan du 31/12/2003 sera reprise par
tiers dans le résultat de chacun des exercices 2004, 2005 et 2006 ;

3°) Malgré les efforts consentis par les dirigeants en 2005 pour assainir la situation financière de
l’entreprise, le besoin en fonds de roulement a fortement augmenté alors que la rentabilité
chutait dangereusement comme le confirme la perte réalisée à la fin de cet exercice.
Conformément à l’article 664 du droit des sociétés commerciales et des GIE, l’assemblée
générale extraordinaire, sur convocation du conseil d’administration, décide le 03 février
2006, la dissolution anticipée de la société.
Vous recevez à cet effet :
- le bilan simplifié de l’entreprise au 31/12/2005 (Annexe –4)
- l’extrait du rapport du Cabinet AFRI-CONSEIL (Annexe – 5)

3ème TRAVAIL A FAIRE :

Sur la base des informations en annexes 4 et 5, présenter les écritures de liquidation de la


société NICO.
a) La démarche sera la suivante : (10pts)
- Réalisation des immobilisations
- Réalisation des stocks
- Recouvrement des créances
- Règlement des dettes et des frais de liquidation
- Reprise du solde de la subvention d’investissement
- Bilan avant partage et partage.
b) Les incidences de l’impôt sur les sociétés et de la TVA sont à exclure.

c) Le compte « Résultat de liquidation » sera directement utilisé en lieux et places des


comptes de charges et de produits.

d) Tous les encaissements et décaissements s’effectueront par la banque.

3/14
Deuxième Partie : COMPTABILITE ANALYTIQUE ET GESTION
PREVISIONNELLE.
DOSSIER 1 : Comptabilité Analytique (15pts)
Les établissements DACAM fabriquent deux produits A et B à partir d’une seule matière
M. Le comptable pratique l’imputation rationnelle des charges fixes au niveau des centres
principaux : Atelier –1, Atelier 2 et distribution.

TRAVAIL A FAIRE :
A l’aide des annexes 6 et 7
1-1 Calculer les pourcentages d’activité des centres principaux (arrondir à 2 décimales). (3pts)
1-2 Préciser l’intérêt que peut trouver l’entreprise à pratiquer l’imputation rationnelle des
charges fixes (1,5pts)

1-3 Présenter la répartition secondaire ainsi que le calcul du coût des unités d’œuvre (arrondir
tous les calculs à une décimale). (9pts)

1-4 Par rapport aux prescriptions du plan comptable, l’unité d’œuvre du Centre de distribution
vous paraît-elle bien choisie ? (1,5pts)
DOSSIER 2 : Gestion Prévisionnelle (20pts)

La société MEGACAM a pour objet la fabrication d’un produit terminé « YAO ». Le


processus de fabrication est le suivant :
- l’atelier A1 incorpore en totalité au début de la fabrication la matière première MP1,
pour aboutir à un élément semi-fini X.
- l’atelier A2 reprend le produit semi-fini X et lui ajoute en totalité la matière première
MP2 pour obtenir le produit fini YAO qui peut alors être commercialisé.
Les services comptables de l’entreprise ont établi les éléments de calcul du coût unitaire
préétabli pour une activité normale mensuelle de 875 heures de main –d’œuvre directe à l’atelier
A1 et 437,5 heures de main-d’œuvre directe à l’atelier A2. L’unité d’œuvre du centre est l’heure
de main-d’œuvre directe dont le nombre mesure l’activité.
Vous trouverez en annexe 8 toutes les informations concernant le traitement de ce dossier.

TRAVAIL A FAIRE :

2-1 Présenter la fiche de coût unitaire préétabli de fabrication . (3pts)


2-2 Présenter le tableau des équivalences produits finis pour l’activité de mars. (2,5pts)
2-3 Présenter en un seul tableau, les calculs : (9pts)
- du coût de production standard de l’activité réelle du mois de mars ;
- du coût de production réel de cette même activité
- des écarts globaux par éléments de coût
2-4 Analyser par calcul l’écart sur les frais de centre de l’atelier A2. (4pts)

2-5 Dans le centre A2, le processus de fabrication est partie sous contrôle et partie hors contrôle.
L’écart est constaté sur la partie sous contrôle avec 9 chances sur 10, et son analyse coûte
200.000 F. Lorsque l’écart est constaté sur une partie hors contrôle, son analyse et sa correction
coûtent respectivement 200.000 F et 400.000 F, alors que l’absence d’analyse peut engendrer
une perte d’environ 1.800.000 F.
Apprécier si, au sens des coûts, la société MEGACAM doit procéder à l’analyse de
(1,5pts)

4/14
Troisième Partie : ANALYSE FINANCIERE

DOSSIER 1 : Analyse statistique : Analyse fonctionnelle et Ratios (15pts)

La société à responsabilité limitée DECAM produit depuis le début du siècle des


conserves à base de poissons (maquereaux, thons, saumons…).
La renommée de la société DECAM est mondiale. Sur le marché de la conserverie de luxe où elle
intervient les concurrents sont peu nombreux.
Son fondateur, Louis VENKAM, ainsi que son fils Jean, son successeur, avaient, chacun à
leur manière, géré l’entreprise de façon exemplaire.
Cependant, depuis le décès de Jean VENKAM survenu il y a maintenant 4 ans,
l’entreprise DECAM connaît, sous l’effet d’une gestion peu rigoureuse, d’importantes difficultés
financières.
Les nouveaux dirigeants de la société, qui désirent rétablir cette situation financière, ont
contacté votre cabinet d’expertise comptable afin de mettre au point un programme de
redressement.
Monsieur NTEDA ayant apprécié vos travaux précédents vous demandent de participer à
cette mission.
Vous devrez établir, à partir d’informations données en annexes 1 et à partir
d’informations calculées par vous-même, un diagnostic de la situation financière de la société
DECAM au 31 décembre 2006.
Vous disposez des annexes 9 et 10.

TRAVAIL A FAIRE :

1-1 Calculer pour l’exercice 2006 le besoin en fonds de roulement d’exploitation (BFRE), le
besoin en fonds de roulement hors exploitation (BFRHE), la trésorerie nette (TN) et le fonds de
roulement fonctionnel. Tous les calculs devront être justifiés et les résultats donnés en milliers de
francs (ou KF). (4pts)

1-2 Effectuer le calcul de l’excédent de trésorerie d’exploitation (ETE) pour l’exercice 2006.(1pt)
Préciser à cette occasion, la définition de l’excédent de trésorerie d’exploitation et l’intérêt de
cette notion.

1-3 Déterminer, pour l’exercice 2006, les ratios présentés dans l’annexe 10. (3pts)

1-4 Etablir un diagnostic sur la situation financière de la société DECAM en une vingtaine de
lignes environ . Celui-ci devra présenter les points forts et les points faibles de l’entreprise
DECAM ainsi que les solutions envisagées pour remédier aux problèmes. Des hypothèses
complémentaires pourront être formulées. (5pts)

Parmi les points abordés devront figurer les commentaires sur les éléments suivants :
* la politique d’investissement ;
* la politique de gestion des stocks ;
* les délais de règlements des clients et des fournisseurs ;
* la gestion de la trésorerie.

5/14
DOSSIER 2 : Analyse Dynamique : Le Fonds de Roulement
Normatif (15pts)
La société CIMENCAM est une importante société industrielle dans la fabrication du ciment au
Cameroun. Pour l’exercice 2007 la CIMENCAM envisage d’accroître très fortement sa part de marché,
grâce au lancement d’une production nouvelle et indépendante : le chauffage céramique d’appoint.
Il s’agit d’un produit qui sera utilisé pour la fabrication des carreaux muraux. Vous êtes en
stage à la CIMENCAM. Monsieur DRUEL, Directeur financier vous confie ce dossier pour
connaître le besoin en fonds de roulement qui résulterait de cette nouvelle activité. Une étude
préalable a permis d’établir les prévisions figurant en annexes 11 et 12.

TRAVAIL A FAIRE :

2-1 Déterminer pour l’exercice 2007, en jours du chiffre d’affaires hors taxe, puis en francs :
- le besoin en fonds de roulement d’exploitation (BFRE)
- le fonds de roulement (en supposant que le besoin hors activité ordinaire soit nul).(12pts)

On distinguera les éléments fixes et les éléments variables .

2-2 Déterminer l’équation du BFRE en fonction du chiffre d’affaires hors taxes. (1pt)

2-3 Evaluer le niveau du chiffre d’affaire hors taxe qu’il faudrait atteindre en 2008, dans les
mêmes conditions d’exploitation, pour dégager un excédent de trésorerie d’exploitation, (ETE) de
14.950.000 Francs (la production immobilisée étant prévue pour 48.300.000 F). On sait que
l’excédent brut d’exploitation représente dans les conditions actuelles, 25 % du chiffre d’affaires
hors taxes. (2pts)

ANNEXE 1 : SA MARICEC : OPERATIONS EN SUSPENS AU 31 décembre 2006


1-1 Droits acquis par le Personnel et abandon de créances :

a) Le personnel a acquis, pour l’exercice 2006, des droits se rapportant aux congés payés
pour un montant de 8.200.000 F dont 5.740.000 F de salaires et 2.460.000 F en charges sociales.
(charges calculer approximativement).
b) A l’issue de la révision des postes de créances et de dettes, il ressort que, la SA
MARICEC a une dette commerciale de 16.695.000 F (TTC) vis à vis de son fournisseur
« CAMEROUN-INDUSTRIE » (CI). MARICEC ayant des difficultés de paiement, ses
dirigeants ont demandé à la CI d’abandonner cette créance. La CI souhaitant conserver ce client
important pour des raisons stratégiques, a décidé, en novembre 2006, d’accéder à la demande de
la SA MARICEC pour le montant hors taxe de la créance (TVA 19,25 %). Le comptable n’a pas
passé d’écriture à la suite de cette décision.
1-2 Réévaluation des immobilisations
Au cours de l’exercice 2006, l’entreprise a réévalué l’ensemble de ses immobilisations.
Cependant le comptable a éprouvé des difficultés pour la réalisation de deux de ses actifs. Il
s’agit des brevets et d’un matériel industriel. Pour ces deux éléments de l’actif vous collectez les
informations suivantes :

6/14
a) Extrait du bilan au 31/12/2005
ACTIF Valeurs brutes Amortissements Valeurs nettes
Brevets ----------------------- 7.000.000 2.800.000 4.200.000
Matériel industriel ----------- 10.000.000 3.750.000 6.250.000

b) Tableau Récapitulatif des autres informations

Entrée Indice de Valeur


Eléments à réévaluer dans le Durée de vie réévaluation actuelle au
patrimoine retenu 01/01/2006 (1)

Brevets Début 2004 5 ans 1,5 5.460.000


Matériel industriel Début 2003 8 ans 1,4 9.750.000

(1) Date d’effet de la réévaluation

c) Nature de la réévaluation : légale

1-3 L’emprunt en dollars.

a) La SA MARICEC a obtenu, au début du mois d’avril 2006, un emprunt de 60.000 dollars


auprès d’une banque Américaine. Taux d’intérêt 8 % l’an. Les fonds sont mis à la disposition de
l’entreprise le 05 avril 2006, compte BICEC de Douala. L’emprunt est remboursable par
amortissements constants, sur une durée de 4 ans, le 01 avril de chaque année, a partir de 2007.
Les intérêts sont payés à terme échu, au moment du remboursement.
Aucune écriture n’a été passée au cours de l’exercice 2006.

b) Cotation du dollar par rapport au FCFA

Le 01 Avril 2006 850 FCFA


Le 05 Avril 2006 920 FCFA
Le 31 décembre 2006 900 FCFA

c) Extrait du droit comptable OHADA (articles 52 à 56)

1°) Les créances et les dettes libellées en monnaies étrangères sont


converties dans l’unité monétaire légale du pays, sur la base du cours de
change :
- à la date de la formation de l’accord des parties … quand il s’agit de
transactions commerciales ;
- à la date de mise à disposition des devises, quand il s’agit
d’opérations financières.

2°) Lorsque les créances et les dettes libellées en monnaies étrangères


subsistent au bilan à la clôture de l’exercice, leur valeur historique est
corrigée sur la base du dernier cours de change à cette date.
La différence entre la valeur initiale et celle résultant de la conversion à
la date de l’inventaire constitue :
- soit une perte latente
- soit un gain latent

7/14 ou
3°) Par dérogation et à titre exceptionnel, lorsqu’un emprunt est contracté
qu’un prêt est consenti pour une période supérieure à un an, la perte ou le
gain résultant à la clôture de l’exercice de l’emprunt ou du prêt en devises
ANNEXE 2 : CAPITAUX PROPRES AU 31/12/2003

Capital souscrit, appelé, versé et non amorti --------------------- 300.000.000


Capital souscrit, appelé, versé et amorti -------------------------- 200.000.000
Primes d’émission --------------------------------------------------- 70.000.000
Réserve légale -------------------------------------------------------- 98.250.000
Réserves statutaires 22.000.000
--------------------------------------------------- 148.000.000
Autres réserves ------------------------------------------------------- 15.250.000
Report à nouveau ---------------------------------------------------- - 112.000.000
Résultat net de la période ------------------------------------------- 9.300.000
Subventions d’investissement (1) ---------------------------------

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES 750.800.000

NB : - A l’actif figurent 3.000.000 F de charges à répartir qui seront amorties par moitié,

les 31/12/2004 et le 31/12/2005

- (1) A reprendre par tiers dans les résultats des exercices 2004, 2005 et 2006.
ANNEXE 3 : EXTRAIT DES STATUTS ET DECISION DE L’AGO.

1- EXTRAIT DES STATUTS


Selon les statuts, l’affectation du résultat est réalisée de la façon suivante :
- Dotation à la réserve légale conformément à la loi ;
- Dotation à la réserve statutaire d’un montant égal à 25 % du bénéfice
distribuable ;
- Intérêts statutaires aux actions égal à 6 % du montant libéré et non
remboursé du capital ;
- Dotation à la réserve facultative selon la décision de l’AGO
- Attribution d’un superdividende selon la décision de l’AGO
2- DECISION DE L’AGO
Sur proposition du conseil d’administration, l’AGO qui s’est tenue le 12
février 2005, a décidé :
- d’affecter à la réserve facultative une somme de 42.300.000 F
- de reporter à nouveau un bénéfice de 1.900.000 F après avoir
attribuer aux actions un superdividende qui soit le plus fort possible.

8/14
ANNEXE 4 : BILAN SIMPLE DE LA SA NICO AU 31/12/2005 (en 1000 F CFA)
ACTIF PASSIF

Terrains ------------------ 30.000 4.000 26.000 Capital (dont amorti :


Constructions ----------- 190.00 60.000 130.00 200.000) -------------- 500.000
Matériels ----------------- 0 96.000 0 Primes d’émission 70.000
Stocks marchandises --- 200.00 8.000 104.00 ---Réserve légale 100.000
Créances clients --------- 0 17.400 0 -------Réserve statutaire 40.800
Caisse 125.00 - 117.00 ----Autres réserves 190.300
--------------------- 0 0 -------Report à nouveau 1.900
95.400 78.000 ----Résultat net - 661.700
13.800 13.800 (Perte)---Subventions 3.100
d’invest.- 224.400
Dettes ------------------

TOTAL 654.20 185.40 468.80 TOTAL 468.800


0 0 0

ANNEXE 5 : EXTRAIT DU RAPPORT DU CABINET AFRI-CONSEIL

On peut estimer que :

1- L’ensemble immobilier sera vendu 360.000.000 f (dont 43.300.000 F pour


les terrains) ; le matériel sera cédé 96.700.000 F
2- Les stocks seront repris pour 130.000.000 F
3- Les créances clients seront recouvrées à hauteur de 66.780.000 F
4- Il y a lieu de tenir compte de 9.200.000 F de frais spécifiques de liquidation
(licenciement, frais divers).

ANNEXE 6 :

Activité normale des centres

Atelier 1: 10.000 unités d’œuvre


Atelier 2 : 5.000 unités d’œuvre
Distribution : 35.350 unités d’œuvre

9/14
ANNEXE 7 :
Données du mois de février
Achats et charges directes
Matière première M : achat de 9.000 kg pour 9.180.000 F au total
Sorties de matière première M : Produit A : 6.000 kg . Produit B : 4.500 kg
Temps de fabrication Produit A : 3.000 h de main-d’œuvre à 1100 F l’heure . Produit B : 2.200 h de
main-d’œuvre à 1100 F l’heure.
Ces temps ne concernent que la fabrication dans l’Atelier 2 : les charges de personnel relatives à
l’Atelier 1 sont en effet classées parmi les charges indirectes.
Production :
Produit A : 18.000 unités. Produit B : 25.000 unités
Ventes
Produits A : 22.200 unités à 700 F l’unité
Produits B : 28.000 unités à 360 F l’unité
Charges indirectes
Tableau d’analyse des charges indirectes (en 1000 F)
Gestions des Différenc
Charges Total moyens Atelier 1 Atelier 2 Distribution e sur
matériels niveau
F V F V F V F V d’activité
Matières
consommables 240 160 80
Charges de
personnel---- 520 160 30 40 60 120 70 40
Services
extérieurs----- 320 20 20 40 40 110 50 30 10
Impôts taxes et
VA---------- 150 40 20 10 20 20 40
Charges de
personnel----- 210 100 10 50 40 10
Charges
financières---- 40 10 30
Dotations aux
amortissement 320 20 100 140 60
s
Eléments 18 80 6 4
supplétifs---
Totaux 1818 340 50 230 268 350 276 170 134
Les dotations aux provisions pour dépréciation des comptes de clients s’élèvent pour le mois de février à
228.000 F et sont considérées comme non incorporables.
Les charges du centre 2. gestion des moyens matériels sont réparties à raison de 60 % au centre
distribution et 20 % à chacun des centres Atelier 1 et Atelier
Unités d’œuvre
Atelier 1 : kilogramme de matière traitée
Atelier 2 : heure de main d’œuvre directe

10/14
ANNEXE 8 : INFORMATIONS NECESSAIRES AU TRAITEMENT DU DOSSIER
MEGACAM

Coût unitaire préétabli

X YAO
Matière première ---------------- 2kg à 400 F le kg 1kg à 200 F le kg
Main-d’œuvre directe ---------- 0,125h à 3200 F/h 0,0625h à 3200F/h
Frais de centre ------------------- 0,125 unité d’œuvre 0,0625 unité d’œuvre

Les frais de centre se répartissent ainsi pour la production normale :

Atelier 1 Atelier 2
Frais fixes --------------------------------------- 3.500.000 1.400.000
Frais variables ---------------------------------- 5.250.000 2.100.000
TOTAUX 8.750.000 3.500.000

Durant le mois de mars, la production a été à l’atelier A1 de 7.700 éléments semi-finis X et à


l’atelier A2 de 7.400 produits YAO terminés. Il y a en fin de mois 300 éléments YAO en cours
de fabrication dont l’avancement est le suivant pour les heures de main-d’œuvre directe et
pour les frais de section.

YAO En-cours YAO au 31/3


Equipe Produits X terminés au Stade
31/3 d’avancemen Nombre
t
1 2.500 60 % 80
2 2.300 50 % 100
3 2.600 80 % 120

7.400

Il n’y avait pas d’en-cours au début du mois de mars.


La comptabilité a fourni les charges réelles de ce même mois :
- Matière première : consommation courant mars :
MP1 : 16.000 kg à 450 F le kg
MP2 : 7.800 kg à 190 F le kg
- Atelier 1 : 1125 heures de main-d’œuvre directe à 3.240 F l’heure.
- Atelier 2 : 600 heures de main-d’œuvre directe à 3.400 F l’heure.
- Frais de centre : Atelier A1 : 9.512.500 F
Atelier A2 : 3.500.000 F

11/14
ANNEXE 9 : SARL LA DECAM BILANS FONCTIONNELS ET EQUILIBRE DE LA
TRESORERIE
9-1 : Bilans fonctionnels de la société DECAM (en kF)
Actif 2006 2005 2004 Passif 2006 2005 2004

Actif 4.990 4.530 4.400 Capitaux propres (2) 4.640 4.200 4.080
immobilisé(1) Dettes financières 400 400 500
Actif circulant 2.700 2.780 2.540 Dettes d’exploitation 1.600 1.829 1.617
d’exploitation----- Dettes hors 400 391 333
Actif circulant hors 150 130 140 exploitation 850 700 650
exploitation-------- 50 80 100 Trésorerie Passif
Trésorerie actif----

Total 7.890 7.520 7.180 Total 7.890 7.520 7.180


(1) dont
- Immobilisations productives 3.450.000 F en 2006
- Autres immobilisations 1.540.000 F en 2006
(2) dont
Amortissement des immobilisations productives en 2006 : 2.415.000 F.
9-2 : Calcul des besoins en Fonds de Roulement et du Fonds de Roulement Fonctionnel. (En
1000 F)
2005 2004

BFR d’exploitation 951 923


BFR hors exploitation - 261 - 193
Trésorerie nette - 620 - 550

FRF 70 7.180
FRF : Fonds de roulement fonctionnel.
BFR : Besoin en fond de roulement
* EBE : 600.000 F en 2005 et 500.000 F en 2006
* La production immobilisée est nulle.
ANNEXE 10 : SARL LA DECAM – Ratios et éléments de comparaison nécessaires au
diagnostic financier.
ANNEXE 10-1 : Ratios
Exercices 2006 2005 2004
Ratios Secteur LA DECAM Secteur LA DECAM Secteur
d’activité d’activité d’activité

Indépendance 57 % 91 % 56 % 89 % 54 %
financière-- 30 % 1% 27 % 3% 28 %
FRF/ total
actif------------
Vieillissement des 35 % 65 % 36 % 58 % 35 %
immobilisations
industrielles--------------
-

12/14
a) Le ratio d’indépendance financière se définit comme suit

Capitaux propres

Capitaux propres + dettes financières

b) Le ratio de vieillissement des immobilisations industrielles se définit comme suit (installations


techniques, matériel et outillage industriels)

Cumul des amortissements des immobilisations industrielles

Valeur brute des immobilisations industrielles

ANNEXE 10-2 : Eléments de comparaison


Exercice 2006 2005 2004
Ratios LA Secteur LA Secteur LA Secteur
DECAM d’activité DECAM d’activit DECA d’activité
é M

Part de marché 53 % - 55 % - 54 % -
Stockage moyen en
jours : 25 j 16 j 23 j 15 j 23 j 14 j
- des matières 26 j 16 j 25 j 15 j 25 j 14 j
premières
- des produits finis
104 j 45 j 100 j 45 j 90 j 45 j
Délais de crédit : 91 j 45 j 85 j 45 j 76 j 45 j
- clients
- fournisseurs

ANNEXE 11 : SOCIETE CIMENCAM : ELEMENTS DU COUT DE REVIENT


PREVISIONNEL

11-1 Charges proportionnelles unitaires :

- Matières premières --------------------- 1.800 F /HT


- Autres charges de production---------- 400 F
* salaires 200 F
------------------------------ 400 F HT
* Charges sociales
-------------------
- Autres charges de distribution---------

11-2 Charges fixes globales de production

- Salaires nets -------------------- 22.000.000 F


13/14
- Charges sociales --------------- 16.000.000 F
- Autres charges de production (1) 22.000.000 F HT
(1) dont amortissements --------- 15.000.000 F

ANNEXE 12 : SOCIETE CIMENCAM : CONDITIONS D’EXPLOITATION PREVUES


POUR 2007

12-1- Temps d’écoulement et durées de crédit

a- Matières premières 40 jours


b- Produits finis (Hors amortissements) 35 jours
c- Cycle de fabrication : 15 jours
d- Crédit accordé aux clients :
* 20 % des ventes au comptant
* 30 % des ventes à 30 jours
* 40 % des ventes à 60 jours
* 10 % des ventes à 90 jours
e- Les fournisseurs sont payés :
* pour les matières : 30 jours fin de mois, généralement le 5 du mois
* pour les autres charges de production : à 30 jours
* pour les frais de distribution : 1/3 au comptant et 2/3 à 30 jours
f- Les salaires nets sont payés le dernier jour du mois.
Les charges sociales le 15 du mois suivant

12-2 Autres informations

a) La TVA est applicable au taux de 19,25 % sur les ventes, les matières premières, les
autres charges de distribution et 80 % des autres charges de production.

b) La TVA est déclarée et payée le 15 de chaque mois, conformément à la législation


camerounaise.

c) Pour calculer le fonds de roulement, la trésorerie sera estimée à 7 jours de chiffre


d’affaires hors taxes.

d) La production annuelle est de 60.000 articles

e) Le prix de vente Hors taxes d’un article est de 4.000 F

f) Les encours sont évalués (Hors amortissements) comme suit :

- Matières premières 100 %


- Autres charges de production 50 %
- Salaires et Charges sociales 50 %

14/14
EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE – N°2

Spécialité : COMPTABILITE ET GESTION


Durée : 6H
Coef : 5

Première partie : COMPTABILITE GENERALE ET COMPTABILITE DES SOCIETES

Dossier – 1 : Comptabilité générale : MARICEC 15 pts

1- Droits acquis par le Personnel et abandon de créance acquis. (3pts)

Ecritures

661 Rémunérations directes du personnel 5 740 000


428 Personnel, changes à payer 5 740 000
Pour régularisation de fin d’ex.

659 Charges provisionnées d’expl. 2 460 000


499 Risques provisionnés tiers (1) 2 460 000
Provisions pour congés payés

401 fournisseurs 14 000 000


718 Autres subventions d’expl. 14 000 000
Abandon de créance obtenu
16 695 000 / 1,1925

(1) Lorsque les charges sociales sont évaluées avec exactitude, le compte 664 est
débité par le crédit de 4382.
NB : Les abandons de créances obtenues par l’entreprise s’analysent comme des
subventions d’exploitation lorsque la dette en question relève de l’exploitation.
2- Réévaluation des immobilisations (6pts)
2-1- Ecart de réévaluation
a) Brevets :
Valeur brute réévaluée : 7 000 000 x 1,5 = 10 500 000
Amortissements réévalués : 2 800 000 x 1,5 = 4 200 000
V. C. réévaluée --------------------------- 6 300 000
Cette valeur est supérieure à sa valeur actuelle au 1/1/2006, date d’effet de la
réévaluation. Conformément à l’article 63 du droit comptable, la VC réévaluée sera de
5 460 000.
5 460 000
=1,3
Coefficient réel : 4 200 000
D’où :
Avant Après Ecart
Valeur brute 7 000 000 9 100 000 2 100 000
Amortissements 2 800 000 3 640 000 840 000
V.C. nette 4 200 000 5 460 000 1260 000

1/18
b) Matériel industriel

Avant Après Ecart


Valeur brute 10 000 000 14 000 000 4 000 000
Amortissements 3 750 000 5 250 000 1 500 000
V.C. nette 6 250 000 8 750 000 2 500 000

8 750 000 < 9 750 000 donc valeur réévaluée = 8 750 000.

Calcul des amortissements pour 2006 conformément à l’article 64 du droit comptable


OHADA.

a) Brevets :
Au 31/12/2005, il reste 3 ans à courir
5 460 000
= 1 820 000 F
Annuité : 3
b) Matériel : (il reste 5 ans à courir)
8 750 000
= 1 750 000 F
5

2-2- Ecritures

212 Brevets, licences 2 100 000


281 Amortissements de brevets 840 000
106 Ecart de réévaluation légale 1 260 000
Suivant calcul de rééval

241 Matériels industr….. 4 000 000


284 Amort du matériel 1 500 000
106 Ecart de réévaluation 2 500 000
Suivant calcul de rééval

681 Dotations aux amort. 3 570 000


(1 820 000 + 1 750 000)
281 Amort des brevets 1 820 000
284 Amort du matériel 1 750 000
Dotations de l’exercice

3- Emprunt en dollars (6 pts)

3-1 : Tableau d’amortissement (en dollars) (2pts)


Années Capital dû Intérêts Amortissements Annuité
1 60 000 4 800 15 000 19 800 0,5 pt
2 45 000 3 600 15 000 18 600 0,5 pt
3 30 000 2 400 15 000 17 400 0,5 pt
4 15 000 1 200 15 000 16 900 0,5 pt
TOTAL 12 000 60 000 72 000

2/18
3-2- Ecritures

1/04/06 : Valeur en CFA de l’emprunt.


60 000 dol x 850 f = 51 000 000 F

05/04/06 : Encaissement en francs CFA :


60 000 dol x 920 F = 55 200 000 F
Gain de change : 55 200 000 – 51 000 000 = 4 200 000 F

31/12/06 : Intérêts courus (9 mois)


9
4 800 ×
12 = 3 600 dollars
* Soit en F CFA = 3 600 dol x 900 F = 3 240 000 F
* Dettes en F CFA = 60 000 dol x 900 F = 54 000 000 F
* Dette comptabilisée le 01/04/06 = 51 000 000 F
Perte latente : ( E. CA ) 3 000 000 F

D’après l’article 56 du droit comptable OHADA , cette perte doit être étalée sur la durée
restant à courir de l’emprunt.

* Durée restant à courir pour l’emprunt : 4 ans – 9 mois


Soit 48 mois – 9 mois = 39 mois.
39
3 000 000 × = 2 437 500 F
* Perte étalée : 48
* Provision financière pour perte de change :
3 000 000 – 2 437 500 = 562 500 F

01/04/06

471 Débiteurs divers 51 000 000


162 Emprunt auprès des Etab de crédit 51 000 000
Suivant convention…………….

05/05/06
521 Banques 54 000 000
162 Emp. auprès des Ets 51 000 000
776 Gains de change 3 000 000
Avis de crédit n°

31/12/06
671 Intérêts des emprunts 3 240 000
166 Intérêts courus 3 240 000
Pour régularisation

478 Ecart de conversion actif 3 000 000


162 Emprunt aup. des Etabl. 3 000 000
Constatation de la perte latente.

697 Dotations aux prov. à car. fi. 562 500


194 Provisions pour pertes de change 562 500
Dotation de l’exercice

3/18
Dossier – 2 : Comptabilité des sociétés commerciales (20 pts)

1- Journal – Résultat de l’exercice 2003.

31/12/03
121 Report à nouveau (Bénéf reporté) 15 250 000
129 Report net de l’exercice (perte) 96 750 000
139 Résultat net (perte) 112 000 000
Suivant décision. AGO

2- Affectation de 2004.

2-1- Tableau d’affectation du résultat (3,5 pts)

- Bénéfice à répartir 192 500 000


- Perte reportée en 2003 - 96 750 000 0,5 pt
Base de la réserve légale 95 750 000
- Réserve légale (complément) - 1 750 000 0,5 pt
(100 000 000 – 98 250 000 )
Bénéfice distribuable avant réserve statuaire. 94 000 000 0,5 pt
25 - 18 800 000 0,5 pt
94 000 000 ×
Réserve statuaire : 125
BENEFICE DISTRIBUABLE 75 200 000
- Premier dividende pour les actions
ordinaires uniquement :
( 20 000 x 0,06) 15 000 = 18 000 000 - 18 000 000 0,5 pt
- Réserve facultative 42 300 000 - 42 300 000 0,5 pt
- Superdividende - 13 000 000 0,5 pt
- RAN DE L’EXERCICE 1 900 000 0,5 pt

2-2- Coupon revenant à chaque catégorie d’action.

Action de Action ordinaire


jouissance
Premier dividende - 1200
1,5 pts
Superdividende :
(1325 000
000 000
) 520 520

COUPON BRUT 520 1720

4/18
2-3- Valeur mathématique comptable ex-coupon de chaque catégorie d’actions au
31/12/2004.

ELEMENTS TOTAL ACTIONS DE ACTIONS


JOUISSANCE ORDINAIRES
-Capital non amorti 300 000 000 300 000 000
-Capital amorti 200 000 000
-Primes d’émission 70 000 000
-Autres capitaux propres au
31/12/2003
(750 800 000 – 300 000 000 –
200 000 000 – 700 000 000) 180 800 000
-Subventions reprises en 2004

(9 3003 000 )-----------------------------


-3100 000

-Résultat de 2004 192 500 000


-Dividende/Résultat 2004 -31 000 000
-Charges immobilisées -1 500 000

(3 000 000 - 3 0002 000 )


TOTAL ACTIF NET COMMUN 607 700 000 243 080 000 364 620 000

ACTIF NET COMPTABLE 243 080 000 664 620 000

Nombre d’actions 10 000 15 000

Vm. COMPTABLE Ex-coupon 24 308 44 308

2e solution

NB : Une autre solution consisterait :

A prendre les capitaux propres au 31/12/2003 : 750 800 000


Ajouter le résultat de 2004 : 192 500 000
A retrancher les dividendes de 2004 : -31 000 000
A retrancher la subvention reprise en 2004 : -3 100 000
(9 300 000 x 1 3 ) .
A retrancher le solde des charges immob. -1 500 000
1
( 3 000 000 x 2 ) 907 700 000
ON OBTIEN UN ACTIF NET DE ---------------------- -300 000 000
- Capital non amorti --------------------------------------- 607 700 000
ACTIF NET COMMUN 25 000
Nombre d’actions

Vm. Ex – coupon de l’action de jouissance 24 308


Valeur nominale de l’action ordinaire 20 000
Vm. Ex – coupon de l’action ordinaire 44 308

5/18
6/18
Remarque : Il existe une troisième solution qui consiste à prendre (après affectation du
résultat de 2004).

+ Capital plus prime 570 000 000


+ Réserve légale au 31/12/2004 100 000 000
( 98 250 000 + 1 750 000 )
+ Réserve statuaire 40 800 000
( 22 000 000 + 18 800 000 )
+ Réserves facultatives. 190 300 000
( 148 000 000 + 42 300 000 )
+ Subventions d’investissement 6 200 000
1
(9 300 000 - 9 300 000 x 3) 1 900 000
+ RAN -1 500 000
- Charges à répartir

ACTIF NET TOTAL 907 700 000

3- LIQUIDATION DE LA SA NICO

a) Tableau des immobilisations

Prix de Valeur Amortisse- ± Valeur


cession d’origine ment
provision
Terrains 43 300 000 30 000 000 4 000 000 17 300 000
Constructions 316 700 000 190 000 000 60 000 000 180 700 00
Matériels 96 700 000 200 000 000 96 000 000 0
-7 300 000
TOTAL 456 700 000 420 000 000 160 000 000 196 700
000

b) Stocks

Prix de ventes 130 000 000


Prix d’achat - 125 000 000
Résultat 5 000 000
Repriser provision + 8 000 000
Résultat de liquidation 13 000 000

c) Créances

Recouvrement 66 780 000


Valeur d’origine - 95 400 000
Perte - 28 620 000
Reprise provisions + 17 400 000
Perte / créance - 11 220 000

7/18
ECRITURES

521 Banques 456 700 000


28 Amortissements des immobilisations 156 000 000
292 Provisions pour dép. terrains 4 000 000
21 Terrains 30 000 000
23 Constructions 190 000 000
24 Matériels 200 000 000
13 Résultat de liquidation 196 700 000
Suivant état annexé
521 Banques 130 000 000
391 Provisions pour dépréciation 8 000 000
13 Résultat de liquidation 13 000 000
311 Marchandises 125 000 000
Suivant état annexé
521 Banques 66 780 000
13 Résultat de liquidation 11 220 000
491 Prov. dép. des créances 17 400 000
411 Clients 95 400 000
Suivant état annexé
521 Banques 13 800 000
57 Caisse 13 800 000
Reprise des fonds en caisse

4…… Dettes 224 400 000


13 Résultat de liquidation 9 200 000
521 Banques 233 600 000
Règlement des dettes et des frais
De liquidation
141 Subventions d’investissement 3 100 000
13 Résultat de liquidation 3 100 000
Reprise du solde de la subvention
13 Résultat de liquidation 661 700 000
139 Résultat net (Perte) 661 700 000
Pour détermination du
Résultat net de liquidation.

8/18
Bilan avant partage (en 1000 F)

(0,25 par élément juste hors total)

ACTIF PASSIF
433 680 Capital (dont amorti 200 000) 500 000
Banques Prime d’émission 70 000
Réserve l égale 100 000
Réserve statuaire 40 800
Autres réserves 190 300
Report à nouveau 1 900
Résultat de liquidation - 469 320

433 680 TOTAL 433 680

Partage

1013 Cap. Souscrit non amorti 300 000 000


1014 Cap. Souscrit amorti 200 000 000
111 Réserve légale 100 000 000
112 Réserves statuaires 40 800 000
118 Autres réserves 190 300 000
121 Report à nouveau 1 900 000
13 Résultat de liquidation 469 320 000
461 Associés, capital à remb 433 680 000
Mise en évidence des droits
461 Asso. Cap à remb. 433 680 000
521 Banques 433 680 000
Partage effectif des droits

9/18
Deuxième partie : COMPTABILITE ANALYTIQUE ET GESTION PREVISIONNELLE

Dossier -1 : Comptabilité Analytique

1-1- Pourcentages d’activité des centres principaux

Centres ACTIVITE NORMALE ACTIVITE COEFFICIENT

CONSTATEE
Atelier 1 10 000 kg de matières 10 500 kg (1) 1,05
Atelier 2 5 000 H de MOD 5 200 H (2) 1,04
Distribution 35 350 unités 50 200 unités (3) 1,42

(1) – 6000 + 4500 = 10500 (2) 3000 + 2300 = 5200


(3) – 22200 + 28000 = 50200.

1-2 Intérêt pour l’entreprise à pratiquer l’imputation rationnelle.

L’imputation rationnelle des charges fixes permet de neutraliser l’influence des


variations d’activité sur le montant des charges fixes afin de mieux déterminer les
responsabilités des services opérationnels et de faciliter les prévisions et la fixation des
prix de vente.

10/18
1-3- Tableau d’analyse des charges indirectes

Le centre auxiliaire n’a pas de coefficient d’imputation rationnelle. Par conséquent, l’imputation rationnelle des charges fixes doit se faire
après la répartition secondaire.
Gestion des Atelier -1 Atelier -2 Distribution Différe
TOTAL moyens matériels nce sur
niveau
d’acti-
vité
Totaux après F V F V F V F V
répartition primaire. 1 818 000 340 000 50 000 50 000 268 000 350 000 276 000 170 000 134 000
Répartition second -340 000 -340 000 -50 000 +10 000 +68 000 +10 000 +204 +30 000
000
TOTAUX
Coef d’IR 1 818 000 0 0 298 000 278 000 418 000 286 000 374 000 164 000
CF. imputés - - - 1,05 1,04 1,42
Différence d’IR - - - -312 900 312 900 -434 770 434 770 -531 08 531 080
14 900 16 770 0 188
157 080 750

TOTAL 0 590 900 0 720 720 0 695 080


Nombre d’unités
d’œuvre - 10 500 - 5200 - 50200
Coût unitaire - 56,3 - 138,6 - 13,8

1-4- Commentaires sur le choix de l’unité d’œuvre du centre distribution.

Le PCG recommande d’imputer les charges de distribution aux coûts de revient à raison du coût de production des produits vendus. Pour
cela, il faut déterminer un taux de frais. L’unité d’œuvre retenue n’est donc pas parfaitement conforme à cette recommandation, mais elle est
néanmoins acceptable.
Dossier -2 : Gestion prévisionnelle : MEGACAM (20 pts)

2-1- Fiche de coût unitaire préétabli de fabrication (3pts)

ELEMENTS U.O C.U.O. N.U.O MONTANT


Charges directes
Matières premières Kg 400 2 800
M.O H.O 3200 0,125 400
Charges indirectes
Centre A1 H.O 10000 0,125 1250
COUT DE 2450
PRODUCTION D’UN
SEMI FINI X
Charges directes
Coût de X 2450
Matières Kg 200 1 200
M.O H.O 3200 0,0625 200
Charges indirectes
Centre A2 H.O 8000 0,0625 500
COUT DEP YAO 3350

Coût de l’U.O :

8 750 000
=10 000 F
Centre A1 = 875

3 500 000
= 8 000 F
Centre A2 = 437,5

2-2 tableau des équivalences produits finis (2,5 pts)

Eléments Produits Encours Encours fin de période (+) Equivalence


finis début de s
période (-)

Produits X 7 700 - 7 700

Produits YAO

Produits x 7 400 - - 300 7 700

Matières 7 400 - - 300 7 700


80 x 0,6
M.O 7 400 - 100 x 0,5 194 7 594
120 x 0,8
Centre A2 7 400 - 194 7 594
2-3 Calcul des écarts : Tableau de comparaison des coûts (9pts)

ELEMENTS COUT CONSTATE COUT PREETABLI ECART


N.U.O C.U.O MONTANT N.U.O C.U.O MONTANT MONTANT NAT
Charges directes
Matières prem. 16 000 450 7 200 000 15 400 400 6 160 000 1 040 000 DEF
M.O . 1 125 3 240 3 645 000 962,5 3 200 3 080 000 565 000 DEF

Charges indir.
Centre A1 1 125 9 512 500 962,5 10 000 9 625 000 -112 500 FAV
COUT DE P° DE X 7 700 2 643,83 20 357 7 700 2 450 18 865 1 492 500 DEF
500 000
Charges directes
Coût de p° de X 7 700 - 20 357 50 7 700 2 450 18 865 00 1 492 500 DEF
Matières prem 7 800 190 0 7 700 200 0 - 58 000 FAV
M.O 500 3 400 1 482 000 474,625 3 200 1 540 000 181 200 DEF
1 700 000 1 518 800
Charges indir
Centre A2 500 7 000 474,625 8 000 - 297 000 FAV
3 500 000 3 797 000
COUT DE P° DE YAO 27 039 25 720 1 318 700 DEF
500 800

Justification des standards relatifs à la production réelle

1- Centre A1 :
Matières premières : 7 700 x 2 kg = 15 400 kg
M.O ou centre A1 : 7 700 x 0,125 = 962,5 H

2- Centre A2 :
Matières premières : 7 700 x 1 kg = 7 700 kg
M.O : 7 594 x 0,0625 H = 474,625 H
Centre A2 : 7 594 x 0,0625 H = 474,625 U.O

2-4- Analyse de l’écart du centre A2 (4pts)

AR = 500 CR = 3 500 000 AN = 473, 5 H CSU = 8000

Coût réel 3 500 000


2 100 000
BF. AR. ( 473,5
× 500 H + 1 400 000 ) = 3 800 000
ECART SUR BUDGET 300 000 FAV (1pt)

BFAR 3 800 000

Coût standard de l’AR : 500 H x 8000 F = 4 000 000

ECART SUR ACTIVITE 200 000 (1pt)

Coût standard de l’AR 4 000 000

Coût standard de l’activité préétabli 3 797 000

ECART SUR RENDEMENT 203 000 DEF (1pt)


VERIFICATION :

EB = - 300 000 FAV


EA = - 200 000 FAV
ER = + 203 000 DEF

EG = - 297 000 FAV (1pt)

2-5 Opportunité d’analyse des écarts (1,5 pt)

Processus sous contrôle Processus hors contrôle


Probabilité (Pi) 0,9 0,1

Analyser (D1) 200 000 600 000


(200 000 + 400 000)

Ne pas analyser (D2) 0 1 800 000

On écrit :
20 0 000 600 000
0 1 8 00 000
¿
righ
¿
¿
¿
() x
¿
0,9
0, 1
¿
righ
¿
¿
( ¿ ) ¿
¿
¿

Espérance Mathématique des coûts D1 et D2.

E(D1) = (200 000 x 0,9) + (600 000 x 0,1) = 240 000

E(D2) = (0 x 0,9) + (1 800 000 x 0,1) = 180 000

E(D1) > E(D2)

Conclusion : La société MEGACAM n’a pas intérêt à analyser les écarts dans le centre
Atelier A2.
Troisième partie : ANALYSE FINANCIERE

Dossier 1 : Analyse statique (15 pts)

1-1 BFRE ; BFRHE ; TN pour 2006

ACE 2 700
- PCE -1 600
BRFRE 1 100 1 100 (1pt)
ACHE 150
-PCHE -400
BFRHE -250 -250 (1pt)
BFR 850
TA 50
- TP -850
TN -800 -800 (1pt)
FRF 50 (1pt)

1-2 ETE

ETE = EBE - ∆BFRE – P° immobilisée

ETE = 500 – ( 850 – 951) – 0

ETE = 601 (1pt)

Définition : ETE = Variation de la trésorerie d’exploitation. Autrement dit, le surplus


d’encaisses dégagé au cours d’un exercice par les opérations d’exploitation. (1pt)

Intérêt : La connaissance de l’ETE (contribution de l’exploitation à l’amélioration de la


trésorerie) permet de savoir si la trésorerie est suffisante pour financer les
décaissements suivants :
- Charges financières
- Charges HAO constatées
- Participations des travailleurs (1pt)
- Impôt sur le résultat
- Paiement des dividendes
- Investissements.
1-3- Calcul des ratios pour 2006 (3pts)
Indépendance financière DECAM Secteur d’act
4640 57 %
=92
4640 + 400
FRF / ACTIF TOTAL 50 30 %
=0,6
7890
Vieillissement des immob. 2415 35 %
industrielles.
=70
3450
1-4 Diagnostic sur la situation financière de l’entreprise (5pts)

a) Politique d’investissement
- le ratio de vieillissement des immobilisations industrielles est largement
supérieur à celui du secteur d’activité.

b) Gestion des stocks :

- Les durées de stockage des matières et des produits finis sont plus longues que
dans les autres entreprises du secteur même. Il faut noter que ces durées sont
sensiblement constantes depuis 3 ans.

c) Crédits – clients et crédits-fournisseurs

- Les délais de crédit – clients, bien que trop important par rapport au secteur
d’activité, continuent d’augmenter. Il faut s’interroger sur les causes (manque de
suivi des créances ? difficultés des clients ?

- Il en est de même du crédit – fournisseurs. Notons que celui- ci est inférieur au


crédit – client (situation anormale). Ces délais sont (ils négociés ou imposés aux
fournisseurs pour faire face aux difficultés de trésorerie ?

d) Gestion de la trésorerie :
- La trésorerie est négative depuis 3 ans. On remarque un recours plus important
aux facilités de caisse, ce qui devrait sûrement entraîner des charges financières
importantes :

SOLUTIONS :
Améliorer la trésorerie de l’entreprise :
- par une augmentation du FRF axée sur une augmentation des dettes
financières (bonne capacité d’endettement) ou des fonds propres.
- par une diminution du BFRE basée sur une réduction du crédit – clients
et pourquoi pas sur une accélération de la rotation des stocks.
Dossier 2 : Financement du besoin en fonds de roulement

2-1 BFE en jours de ventes HT et en valeur (10 pts)

ELEMENTS TE RATIOS DE STRUCTURE PONDERATION


VARIABLE FIXE EN JOURS EN CFA
BESOINS
Matières prem. 40 40 - 4
=0, 01
4000
Produits finis 35 0,7 125 000 24,5 4 375 000
Encours 15 0,525 62 500 7,875 937 500
Clients 42 1,1925 - 50 -
TVA récupér 60 0,105875 2994,444….. 6,3525 179 667

TOTAL BESOINS 92,7275 5 492 167

RESSOURCES
Fournisseurs
-Matières 50 0,01 x 1,1925 = 0,1195 - 5,9625
-Charges de P° 30 - 22 438,888 - 673 167
-Frais de distribution 20 400 - 2,385 -
=0,1
4000
22 000 000
-Personnel 15 ( 400 x 1,1925 ) = 1,5 916 667
360
4000
-organisme soc. 30 200 16 000 000 1,5 1 333 333
=0, 05
4000 360

-TVA facturée 30 0,1925 - 5,775

TOTAL 17,1225 2 923 167


RESSOURCES
BFE = 592,7275 – 17,1225) + ( 5 492 167 – 2 923 167 )

BFE = 75,60 jours + 2 569 000 Frs

En valeur pour un CAHT de 60 000 x 4000 = 240 000 000 F

75,60
BFE = 240 000 000 x + 2 569 000 F
360

BFE = 52 969 000 F (1pt)

2-2 Equation du BFE en fonction du CAHT (Y)

75,60
y= CA + 2 569 000
360

y = 0,21 CA + 2 569 000 (1pt)

2-3 CAHT prévisionnel pour un ETE de 14 950 000 F en 2008

ETE = EBE - ∆BFE – P° IMMOB


75 , 60
14 950 000 = 0,25 CA - ( CA - 24 000 000 )× −0
360
= 0,25 CA – 0,21 CA + 50 400 000 – 48 300 000

14 950 000 = 0,04 CA + 2 100 000

12 850 000 = 0,04 CA

CA = 321 250 000 F (2pts)


Calcul des ratios de structure

1- TVA récupérable
( 1800+400 ) 0, 1925
Variable : =0, 105875
4000
( 22 000 000 - 15 000 000 )×80 ×19 , 25
Fixe : =
360 jours
1 078 000
= =2 994, 444
360

2- Produits finis :
1800+400+200+400
Variable : =0,7
4000
22 000 000 + 16 000 000 + ( 22 000 000 - 15 000 000 )
Fixe :
360
45 000 000
= =125 000
360

3− Produits en cours :
1800 + ( 400+200 ) 50%
Variable : =0, 525
4000
[ 22 000 000 + 16 000 000 +( 22 000 000 + 7 000 000 ) ] 50%
Fixes :
360
= 62 500

4- Fournisseurs des autres charges fixes de production

(22 000 000 -15 000 000) = 7 000 000


TVA (7 000 000 x 0,8 x 0,1925) = 1 078 000

Fournisseurs TTC 8 078 000

Soit : 8 078 000 / 360 = 22 438,8888