Sie sind auf Seite 1von 44

Bâtiment : Zenith de Rouen - Architecte : B.

TSCHUMI

Bardage vertical
Photo de couverture : Bâtiment : Gymnase HERBLAY - Architecte : Richard RIFF
BARDAGE INOX

UGILINE

28
Conseils de mise en œuvre

1 . RECOMMANDATIONS PREALABLES
Critères de réception de la charpente : Avant la mise en œuvre, l’entrepreneur devra réceptionner obligatoirement la structure
porteuse suivant les critères ci - dessous, afin d’éviter des déformations des profilés rendant inesthétique l’aspect de la façade.

1.1 APLOMB
Le faux aplomb est limité à 15 mm, valable sur la hauteur du bâtiment, avec un maximum de ± 1 mm par mètre linéaire de
charpente

1. 2 RETRAIT ET AVANCEMENT

Δ intervalle de tolérance en mm,


L Δ maxi = 8 mm
Δ≤ L en mm étant la distance entre poteaux.
750
Les tolérances maximales possibles sur la longueur du bâtiment sont [- 8 mm; 0] ou [0;+8mm].

Plan général de la façade


L L

Avancement Δ Retrait Δ

NOTA : Pour la pose verticale des plateaux, les lisses supports des plateaux devront répondre aux mêmes critères.

Manutention des profilés : Ils ne doivent pas être choqués ou griffés afin d’éviter soit la mise à nu du métal, soit des défor-
mations les rendant impropres à la bonne exécution des travaux.
Prendre les précautions nécessaires à la manutention pour ne pas les détériorer par les élingues ou tout autre moyen de levage

Perçage et tronçonnage : Eliminer soigneusement au fur et à mesure de la pose les limailles de métal par un nettoyage à la
brosse de nylon et à l’eau claire (sans détergent).

Le FILM ADHESIF DE PROTECTION éventuel doit être retiré sans délai au fur et à mesure de l’avancement de la pose, et au
plus tard trois mois après mise à disposition en usine.

32
Conseils de mise en œuvre
2 . GENERALITES
La pose des bardages verticaux s’effectue généralement soit par l’intermédiaire de lisses à 45° (§ 3), soit directement sur plateaux hori-
zontaux (§ 4). Pour une pose verticale des plateaux dans le cadre d’un bardage double peau avec écarteurs, nous consulter.
La pose de profils verticaux directement sur ossature horizontale est néanmoins possible (§ 5).

3 . POSE SUR PLATEAUX HORIZONTAUX avec STRUCTURE INTERMÉDIAIRE à 45°


(complexe de bardage conforme à la réglementation thermique)

A - POSE DES PLATEAUX conformément aux “Règles professionnelles pour la fabrication et la mise en œuvre des bardages métal-
liques” de janvier 1981 – 2ème édition.
Nous conseillons le couturage des plateaux avec un entraxe maximal de 1 m 00.

B - POSE DE LA BAVETTE BASSE OU LARMIER.

C - POSE DES ISOLANTS


On déroule un ou deux isolants à l’intérieur des plateaux, puis un isolant devant les plateaux perpendiculairement à ceux-ci. Pour infor-
mation, une épaisseur globale de 120 mm ( avec un λ de 0,40 W/m.K ) est un minimum à envisager pour le respect de la réglementation
thermique. Une détermination des épaisseurs d’isolants selon le plateau et les isolants utilisés est réalisable par nos soins. Des exemples
existent dans notre documentation “Guide des systèmes thermiques et acoustiques Arval”

D - POSE DU PARE VAPEUR (ÉVENTUEL)


Dans le cadre de la réglementation thermique, et lorsqu’il est utilisé des plateaux crevés ou perforés, la mise en œuvre d’un pare vapeur
( sans besoin de jointoiement et continuité ) est conseillée pour les ambiances de moyenne hygrométrie. Ce pare vapeur doit être placé
derrière l’isolant acoustique et le complexe isolant qui doit pouvoir justifier d’une répartition maximale du tiers des capacités isolantes
du complexe entre le plateau et le pare vapeur (altitude inférieure ou égale à 600 m). Il peut soit être indépendant, soit être intégré à
l’un des isolants.

33
Conseils de mise en œuvre

E - POSITIONNEMENT ET FIXATION DE LA STRUCTURE INTERMÉDIAIRE.


Deux types de structures intermédiaires sont à mettre en œuvre,l’une posée horizontalement,permettant d’assurer la fixation des extré-
mités de plaques de bardage extérieur, l’autre posée à 45° assurant la liaison plateau / peau extérieure. Elles peuvent être de formes
différentes ( Z, U ou Ω par exemple, de préférence réglable ), mais doivent être de même hauteur et d’épaisseur minimale 1,50 mm. La
longueur conseillée des lisses est de 6 mètres, et leur aboutage s’effectue en réalisant un jeu de 5 mm. Il est conseillé une « continuité
» des lisses horizontales par rapport à celles à 45°. La hauteur de la structure intermédiaire doit être comprise entre la hauteur d’isolant
mise en œuvre entre les 2 peaux et cette épaisseur –20 mm. Cette structure pince, en général, l’isolant déroulé devant les plateaux avec
un maximum conseillé de 100 mm. Au-delà, il est recommandé de réaliser l’isolation en 2 lits avec une épaisseur maximale de 60 mm
pincée devant l’ossature ( dans ce dernier cas, l’utilisation des profils PLATINE et MARINE n’est pas envisageable.)
La première lisse se pose sur l’assemblage bavette et lèvre basse du premier plateau, puis sur les lèvres de plateaux au droit des recou-
vrements entre profils de bardage extérieur, puis en partie haute de bâtiment, ceci afin de permettre une fixation complète à ces
endroits. Des profils de même type doivent être mis en place en angle de bâtiment ainsi qu’au pourtour des ouvertures.
Le second type de structure intermédiaire, est mis en place à 45° ( + ou – 15° ) sur les plateaux et fixé sur chacun d’eux.
La distance maximale entre ossature est de 2 m 00 en partie courante, mesurée parallèlement aux plateaux.
Une attention particulière est à apporter au niveau de la vérification des assemblages. La vérification des entraxes de lisses peut être
réalisée par nos soins. ( voir questionnaire en fin de documentation “Plateaux de bardage”)

Exemple de mise en œuvre d’ossatures secondaires.

Fixations des lisses sur plateaux Exemple d’ossatures secondaires à mettre en œuvre en
fonction des isolants utilisés.

ÉPAISSEUR ISOLANT OSSATURE SECONDAIRE


Intérieur
Devant plateau Géométrie Référence
plateau
70 à 90 mm 70 mm AF SIZ 1
80 à 100 mm 80 mm AF SIZ 2
selon
plateau
100 à 120 mm 100 mm AF SIO 1
120 à 140 mm 120 mm AF SIO 2
150 à 170 mm 150 mm AF SIO 3

F - POSE DES CLOSOIRS EN MOUSSE PREFORMEE sur les ossatures secondaires aux endroits nécessaires

G - POSE DU PREMIER PROFIL DE BARDAGE VERTICAL

3 6 9
Cette pose s’effectue sur les ossatures secondaires en vérifiant la
verticalité du profil à l’aide de moyen adéquat.
Le bardage doit être mis en œuvre avec un jeu minimum de 5 mm
entre celui-ci et la bavette afin d’éviter le contact entre tôles.

La mise en œuvre est réalisée en progressant dans le sens inverse 2 5 8


des vents dominants, voir schéma ci-contre.

Il est indispensable d’effectuer fréquemment une vérification, au


moins visuelle, du bon alignement des nervures.

1 4 7
sens des vents dominants

34
Conseils de mise en œuvre

H - FIXATIONS DE LA PEAU EXTERIEURE

Fixer à chaque creux d’onde sur la lisse basse du bardage. Ensuite, les fixations sont mises en œuvre à chaque intersection des ondes
avec l’ossature oblique. La fixation en arête verticale du bâtiment est réalisée sur la lisse de rive avec entraxe de 0,5 mètre maximum.
Tous les points particuliers verticaux sont à traiter de cette façon.

Exemple de pose de fixations en partie courante


(avec recouvrement transversal)

Zone de 0,30 m (2 x 0,15 m)


sans fixation autres que celles
du recouvrement transversal

Les extrémités recouvertes ou non sont réalisées en fixa-


tion complète.

Pour les profils possédant plus de 5 nervures par plaque,


la densité de fixation peut être ramenée à 5 fixations par
mètre linéaire.

Les fixations devront être vérifiées dans le respect des


conditions minimales de résistance à l’arrachement et au
cisaillement.

I - COUTURAGE DE LA PEAU EXTÉRIEURE


Le couturage s’effectue tous les 1 mètre au maximum selon les schémas ci-dessous.
Les fixations des bardages trapézoïdaux peuvent être considérées comme des fixations de couture.

Profils trapézoidaux FREQUENCE 13.18 B FREQUENCE 5.43 B FREQLINE 51 B


(sauf marine) MARINE 5.27.1090 B
FREQUENCE 9.25 B

J - JONCTION TRANSVERSALE
70 mm minimum

La dimension du recouvrement transversal est de 70 mm au


minimum. Cette jonction se fait impérativement au droit d’une
ossature horizontale.

35
Conseils de mise en œuvre
4 . POSE SUR PLATEAUX HORIZONTAUX
(sans besoin de conformité à la réglementation thermique ou en conformité à cette réglementation pour la valeur garde-fou )

A - POSE DES PLATEAUX


Conformément aux “ Règles professionnelles pour la fabrication et la mise en œuvre des bardages métalliques” de janvier 1981 – 2ème
édition.

B - POSE DE LA BAVETTE BASSE OU LARMIER

C - POSE DES ISOLANTS


Un isolant éventuel est mis en œuvre dans les plateaux.
On déroule ensuite un isolant devant les plateaux. Ce dernier a une épaisseur maximale de 60 mm.
La performance thermique obtenue peut être en conformité avec la réglementation thermique dans le cas d’une prise en compte de
la seule valeur garde-fou ( système GLOBALWALL DP 43 ). Pour une valeur conforme à la valeur de référence, voir chapitre “Conseils de
mise en œuvre” § 3. Des exemples avec performances acoustiques et thermiques existent dans notre documentation “Guide des
systèmes thermiques et acoustiques Arval”.

D - POSE DU PARE VAPEUR (ÉVENTUEL)


Lorsqu’il est utilisé des plateaux crevés ou perforés, la mise en œuvre d’un pare vapeur ( sans besoin de jointoiement et continuité ) est
conseillée pour les ambiances de moyenne hygrométrie.Ce pare vapeur doit être placé derrière l’isolant acoustique et le complexe isolant
qui doit pouvoir justifier d’une répartition maximale du tiers des capacités isolantes du complexe entre le plateau et le pare vapeur (alti-
tude inférieure ou égale à 600 m). Il peut soit être indépendant, soit être intégré à l’un des isolants.

E - FIXATION DE LA PEAU EXTERIEURE


Tous les profils sauf PLATINE et MARINE peuvent être mis en œuvre de cette façon

Fixer chaque creux d’onde de l’extrémité du premier profil de bardage extérieur sur, la lèvre du premier plateau et la bavette.
Le bardage doit être mis en œuvre avec un jeu minimum de 5 mm entre celui-ci et la bavette afin d’éviter le contact entre les tôles.

Puis les fixations sont posées en diagonales.


La distance entre fixations (E2) sur une même
nervure de plaque est de 1 m 60 au maximum.
La distance entre lignes de fixations (E1) est
celle de la largeur du plateau. La densité
minimale à respecter est de 2,5 fixations
par m2.

La fixation des extrémités recouvertes ou non


du bardage est réalisée toutes nervures avec
une limitation à 5 fixations pour les profils A
comportant plus de 5 pas par plaque.

Pour les points singuliers, les fixations sont


C I
mises en œuvre verticalement, tous les
plateaux et horizontalement,chaque nervure.

E2

E1
E

B
36
Conseils de mise en œuvre

F - COUTURAGE DE LA PEAU EXTÉRIEURE


Le couturage s’effectue tous les 1 mètre 60 lorsque la pression ( ou la dépression ) normale due au vent est inférieure à 80 daN/m2, et
1 mètre dans les autres cas. Les fixations des bardages trapézoïdaux peuvent être considérés comme des fixations de couture.

Profils trapézoidaux FREQUENCE 13.18 B FREQUENCE 5.43 B FREQLINE 51 B


(sauf marine) FREQUENCE 9.25 B

70 mm minimum
G - JONCTION TRANSVERSALE
La dimension du recouvrement transversal est de 70 mm au minimum.
Cette jonction se fait impérativement au droit de lèvres de plateau.

5 . POSE EN BARDAGE SIMPLE PEAU

Dans ce cas,la pose s’effectue directement sur l’ossature hori-


zontale. La fixation est réalisée en fixation complète.

Pour les profils possédant plus de 5 nervures par plaque, la


densité de fixation peut être ramenée à 5 fixations par
mètre linéaire.

Les tableaux de charges donnés dans les fiches techniques


produits sont directement applicables sous réserve de véri-
fication des fixations. Le couturage et la jonction transver-
sale sont identiques aux points 4 F et 4 G .

37
Possibilités de cintrage

Recouvrement = 100 mm
Ordre de pose

Mini 30 mm
1 PROFIL CINTRE

2 PROFIL CINTRE

3 PROFIL
4 PROFIL CINTRE

5 PROFIL
6 PROFIL

38
Edition n°3 Novembre 2008

Cette brochure n'est pas un document contractuel. Les renseignements techniques mentionnés dans tous les documents sont donnés à titre indicatif et ne
sauraient en aucun cas engager notre responsabilité. En cas de contradiction avec les documents officiels plus récents, ceux-ci prévaudront.