Sie sind auf Seite 1von 10

Europäisches Patentamt

(19) European Patent Office *EP001514534A1*


Office européen des brevets (11) EP 1 514 534 A1
(12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43) Date de publication: (51) Int Cl.7: A61K 7/02, A61K 7/06
16.03.2005 Bulletin 2005/11

(21) Numéro de dépôt: 04292084.3

(22) Date de dépôt: 24.08.2004

(84) Etats contractants désignés: (72) Inventeurs:


AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR • De Salvert, Armelle
HU IE IT LI LU MC NL PL PT RO SE SI SK TR 75013 Paris (FR)
Etats d’extension désignés: • Bonafos, Arnaud
AL HR LT LV MK 75014 Paris (FR)

(30) Priorité: 12.09.2003 FR 0310748 (74) Mandataire: Rasson, Catherine


L’OREAL - D.I.P.I.
(71) Demandeur: L’OREAL 25-29 Quai Aulagnier
75008 Paris (FR) 92600 Asnières (FR)

(54) Composition biphase et ses utilisations dans le domaine cosmetique

(57) La présente invention a pour objet une compo- huileuse lors de l'agitation.
sition pour application topique, constituée d'une phase L'invention concerne aussi l'utilisation de cette
aqueuse et d'une phase huileuse distinctes, en un rap- composition, dans le domaine cosmétique notamment
port pondéral allant de 25/75 à 90/10, caractérisée par pour le démaquillage, le nettoyage et/ou le soin de la
le fait qu'elle contient du bicarbonate de sodium. peau, des lèvres et/ou des yeux ou pour le soin des che-
La présence de bicarbonate de sodium permet veux.
d'obtenir un bon déphasage des deux phases après agi-
tation, et d'éviter la formation de mousse dans la phase
EP 1 514 534 A1

Printed by Jouve, 75001 PARIS (FR)


1 EP 1 514 534 A1 2

Description qualités recherchées, c'est-à-dire se séparant rapide-


ment en deux phases limpides après utilisation, sans
[0001] La présente invention a pour objet une compo- qu'il n'y ait formation de mousse dans la phase huileuse
sition pour application topique, constituée de deux pha- lors de l'agitation. Ainsi, la présence de bicarbonate de
ses distinctes, une phase aqueuse et une phase huileu- 5 sodium permet d'obtenir un bon déphasage des deux
se, s'émulsionnant facilement par agitation et se dépha- phases après agitation, tout en évitant la formation de
sant facilement après arrêt de l'agitation. La présente mousse dans la phase huileuse lors de l'agitation. En
invention a aussi pour objet l'utilisation de la dite com- outre, ce composé présente l'avantage d'être très bien
position dans le domaine cosmétique ou dermatologi- toléré, y compris pour une application sur les yeux qui
que, et notamment pour le démaquillage, le nettoyage 10 sont particulièrement sensibles aux composés suscep-
et/ou le soin de la peau, des lèvres et/ou des yeux, et/ tibles d'être agressifs. Le bicarbonate de sodium ne pré-
ou pour le soin des cheveux. sente aucune agressivité et peut donc être avantageu-
[0002] Les compositions de ce type constituées de sement utilisé dans le domaine cosmétique et en parti-
deux phases distinctes, notamment d'une phase aqueu- culier dans une composition de démaquillage des yeux.
se et d'une phase huileuse distinctes et non émulsion- 15 [0007] Plus particulièrement, l'invention a pour objet
nées l'une dans l'autre au repos, sont généralement dé- une composition pour application topique, constituée
signées sous le terme de "composition biphase". Elles d'une phase aqueuse et d'une phase huileuse distinc-
se distinguent des émulsions par le fait qu'au repos, les tes, en un rapport pondéral allant de 25/75 à 90/10, ca-
deux phases sont distinctes au lieu d'être émulsionnées ractérisée par le fait qu'elle contient du bicarbonate de
l'une dans l'autre. L'utilisation de ces compositions bi- 20 sodium.
phases nécessite une agitation préalable afin de former [0008] La composition selon l'invention étant destinée
une émulsion, celle-ci devant être de qualité et de sta- à une application topique, elle contient un milieu phy-
bilité suffisantes pour permettre une application homo- siologiquement acceptable, c'est-à-dire compatible
gène des deux phases sur la peau ou la matière kéra- avec la peau, les muqueuses, les cheveux et le cuir che-
tinique où elle est appliquée. Au repos, lesdites phases 25 velu.
doivent se séparer rapidement et retrouver leur état ini- [0009] La composition selon l'invention comprend au
tial, ce phénomène étant plus connu sous le terme de moins une phase aqueuse et une phase huileuse dis-
"déphasage". tinctes. Ces deux phases sont distinctes, c'est-à-dire
[0003] Des compositions biphases ont déjà été décri- qu'elles sont visibles l'une au-dessus de l'autre au re-
tes, par exemple dans les documents EP-A-370856 et 30 pos. En outre, elles sont transparentes au repos. Les
EP-A-603080, notamment pour le démaquillage des deux phases peuvent être ou non colorées.
yeux. [0010] Le mot « transparent » signifie que la compo-
[0004] Un déphasage (ou démixage) rapide des deux sition a une turbidité inférieure ou égale à 300 NTU. La
phases après leur utilisation constitue une des qualités transparence d'une composition peut se mesurer par sa
recherchées des compositions biphases. En effet, l'ob- 35 turbidité, et les NTU (Nephelometric Turbidity Units)
tention d'un déphasage rapide est souhaitable pour di- sont les unités de mesure de la turbidité d'une compo-
verses raisons, notamment parce qu'une mauvaise sé- sition. La mesure de turbidité peut être faite par exemple
paration des deux phases est perçue comme étant ines- avec un turbidimètre model 2100P de la société HACH
thétique par les utilisateurs. Le document EP-A-603080 Compagny, les tubes utilisés pour la mesure étant réfé-
décrit l'utilisation d'alkyldiméthylbenzylammonium et 40 rencés AR397A cat 24347-06. Les mesures sont effec-
notamment du chlorure de benzalkonium comme agent tuées à température ambiante (20°C à 25°C). La com-
de déphasage, pour obtenir ce déphasage rapide. Tou- position de l'invention a une turbidité allant générale-
tefois, on cherche à diversifier le type de molécule utili- ment de 2 à 300 NTU, et de préférence de 5 à 200 NTU.
sée comme agent de déphasage pour avoir à disposi- [0011] Le bicarbonate de sodium est le sel de sodium
tion des compositions plus variées. Mais il s'est avéré 45 NaHCO3, et il est d'autant plus surprenant qu'il permette
difficile de trouver des agents de déphasage qui permet- un bon déphasage des compositions biphases que les
tent d'obtenir un bon déphasage sans que ne se produi- autres sels et notamment les autres sels de sodium ne
se la formation de mousse dans la phase huileuse du permettent pas d'atteindre le but recherché comme le
biphase lors de l'agitation. Or, cette formation de mous- montreront plus loin les exemples comparatifs. La quan-
se est rédhibitoire pour l'utilisateur. 50 tité de bicarbonate de sodium peut aller par exemple de
[0005] Il subsiste donc le besoin d'une composition 0,005 à 5 % en poids, de préférence de 0,01 à 5 % en
biphase constituée de deux phases distinctes non mis- poids, mieux de 0,05 à 3 % en poids et encore mieux
cibles, qui, après agitation et formation extemporanée de 0,1 à 2 % en poids par rapport au poids total de la
et éphémère de l'émulsion, ait un déphasage rapide en composition.
deux phases, sans formation de mousse. 55 [0012] Il est possible d'ajouter en plus du bicarbonate,
[0006] De manière surprenante, la demanderesse a un autre sel tel que par exemple le chlorure de sodium,
trouvé que l'utilisation du bicarbonate de sodium per- qui n'a aucun effet sur le déphasage mais qui est utilisé
mettait d'obtenir une composition biphase ayant les comme adjuvant dans une composition de démaquilla-

2
3 EP 1 514 534 A1 4

ge des yeux pour que la composition ait une pression ou synthétiques ou encore des huiles de silicone. Elle
osmotique proche de celle des larmes. La quantité de peut comprendre en outre des additifs liposolubles ou
sel(s) autres que le bicarbonate peut aller par exemple lipodispersibles.
de 0 à 5 % en poids et de préférence de 0,001 à 3 % en [0019] Selon un mode préféré de réalisation de l'in-
poids et mieux de 0,005 à 2 % en poids par rapport au 5 vention, la phase huileuse comprend une ou plusieurs
poids total de la composition. huiles choisies parmi les huiles hydrocarbonées d'origi-
[0013] Le rapport pondéral entre la phase aqueuse et ne minérale ou synthétique et les huiles de silicone. Plus
la phase huileuse va de 25/75 à 90/10, de préférence particulièrement, la phase huileuse contient avantageu-
30/70 à 70/30 et mieux de 40/60 à 60/40. Ainsi, la phase sement une ou plusieurs huiles volatiles choisies parmi
aqueuse représente généralement de 25 à 90 % en 10 les huiles hydrocarbonées volatiles d'origine minérale
poids, de préférence de 30 à 70 % en poids et mieux de ou synthétique et les huiles de silicone volatiles.
40 à 60 % en poids par rapport au poids total de la com- [0020] Par huile hydrocarbonée, on entend une huile
position. formée essentiellement, voire constituée, d'atomes de
[0014] La phase aqueuse de la composition selon l'in- carbone et d'hydrogène, et éventuellement d'atomes
vention comprend de l'eau et tout additif hydrosoluble 15 d'oxygène, d'azote, et ne contenant pas d'atome de si-
ou hydrodispersible. L'eau utilisée peut être de l'eau dé- licium ou de fluor; elle peut contenir des groupes ester,
minéralisée stérile et/ou une eau florale telle que de éther, amine, amide.
l'eau de rose, de l'eau de bleuet, de l'eau de camomille [0021] Comme huiles hydrocarbonées volatiles d'ori-
ou de l'eau de tilleul, et/ou une eau thermale ou minérale gine minérale ou synthétique, on peut citer les iso-alca-
naturelle, comme par exemple : l'eau de Vittel, les eaux 20 nes (appelées aussi isoparaffines) en C8-C16, tels que
du bassin de Vichy, l'eau d'Uriage, l'eau de la Roche l'isododécane, l'isodécane, l'isohexadécane, comme
Posay, l'eau de la Bourboule, l'eau d'Enghien-les-Bains, par exemple les iso-alcanes vendus sous les noms
l'eau de Saint Gervais-les-Bains, l'eau de Néris-les- commerciaux Isopar par la société Exxon Chemical ou
Bains, l'eau d'Allevar-les-Bains, l'eau de Digne, l'eau de les huiles vendues sous les noms commerciaux Per-
Maizières, l'eau de Neyrac-les-Bains, l'eau de Lons-le- 25 methyl par la société Presperse ; et leurs mélanges.
Saunier, les Eaux Bonnes, l'eau de Rochefort, l'eau de [0022] Comme huiles hydrocarbonées non-volatiles
Saint Christau, l'eau des Fumades et l'eau de Tercis- d'origine minérale ou synthétique, on peut citer l'huile
les-bains, l'eau d'Avene. La phase aqueuse peut com- de vaseline, le polyisobutène hydrogéné tel que l'huile
prendre aussi de l'eau thermale reconstituée, c'est-à- de Parléam® ; et leurs mélanges.
dire une eau contenant des oligoéléments tels que zinc, 30 [0023] Par huile de silicone, on entend une huile con-
cuivre, magnésium, etc.., reconstituant les caractéristi- tenant au moins un atome de silicium, et notamment
ques d'une eau thermale. contenant des groupes Si-O. L'huile de silicone peut
[0015] Comme additifs hydrosolubles, on peut citer être choisie parmi les huiles de silicone non volatiles,
notamment les polyols tels que la glycérine et les glycols les huiles de silicone volatiles et leurs mélanges.
tels que l'hexylèneglycol, les polyéthylèneglycols et le 35 [0024] Les huiles de silicone volatiles utilisables dans
polypropylèneglycol. Les polyols peuvent être présents l'invention peuvent être choisies parmi les huiles de sili-
en une quantité allant de 0 à 5 % en poids, de préférence cone ayant un point éclair allant de 40°C à 102°C, de
de 0,01 et 5 %, mieux de 0,05 à 3 % en poids et encore préférence ayant un point éclair supérieur à 55°C et in-
mieux de 0,1 à 3 % en poids par rapport au poids total férieur ou égal à 95°C, et préférentiellement allant de
de la composition. Selon un mode préféré de réalisation 40 65°C à 95°C. Comme huiles de silicone volatiles, on peut
de l'invention, la composition contient au moins un po- citer les huiles de silicones linéaires ou cycliques ayant
lyol, de préférence la glycérine ou l'hexylène glycol ou de 2 à 7 atomes de silicium, ces silicones comportant
leurs mélanges. éventuellement des groupes alkyle ou alkoxy ayant de
[0016] Comme additifs hydrosolubles, on peut citer 1 à 10 atomes de carbone. Comme exemples d'huiles
aussi les alcools primaires en C2-C8, et notamment 45 de silicone volatiles, on peut citer notamment les cyclo-
l'éthanol. Selon un mode particulier de réalisation de l'in- polydiméthylsiloxanes (nom INCI : cyclomethicone), tel-
vention, la composition est de préférence pratiquement les que le cyclopentasiloxane, le cyclohexasiloxane,
exempte d'éthanol. On entend ici par "pratiquement l'octaméthylcyclotétrasiloxane, le décaméthylcyclopen-
exempte d'éthanol", une composition contenant moins tasiloxane, le dodécaméthylcyclohexasiloxane ; les sili-
de 2 % en poids et de préférence moins de 1 % en poids 50 cones linéaires telles que l'heptaméthylhexyltrisiloxane,
d'éthanol par rapport au poids total de la composition. l'heptaméthyloctyl-trisiloxane, l'hexaméthyl-disiloxane,
[0017] La phase huileuse représente généralement l'octaméthyltrisiloxane, le décaméthyltétrasiloxane, le
de 10 à 75 %, de préférence de 30 à 70 % en poids, et dodécaméthyl pentasiloxane ; et leurs mélanges.
mieux de 40 à 60 % en poids par rapport au poids total [0025] L'huile de silicone non volatile utilisable dans
de la composition. 55 l'invention peut être choisie parmi les polydiméthylsi-
[0018] La phase huileuse de la composition selon l'in- loxanes (PDMS), et les polyméthylsiloxanes phénylés
vention peut être constituée d'une ou plusieurs huiles, tels que les phényltriméthicones, les phényldiméthico-
celles-ci pouvant être des huiles minérales, végétales nes, les phényltriméthylsiloxydiphénylsiloxanes, les di-

3
5 EP 1 514 534 A1 6

phényl-diméthicones, les diphénylméthyldiphényl trisi- diéthylèneglycol ; et les esters du pentaérythritol


loxanes, les 2-phényléthyltriméthyl-siloxysilicates, et comme le tétraisostéarate de pentaérythrytyle.
les polyméthylphénylsiloxanes ; les polysiloxanes mo-
difiés par des acides gras, des alcools gras ou des po- [0030] Les huiles peuvent éventuellement être cons-
lyoxyalkylènes, et leurs mélanges. 5 tituées uniquement d'huiles volatiles.
[0026] De manière préférée, la phase huileuse con- [0031] La composition biphase selon l'invention peut
tient au moins une huile volatile et notamment au moins comprendre éventuellement un ou plusieurs tensioac-
un iso-alcane, de préférence un mélange d'isododéca- tifs dans l'une ou l'autre des phases, notamment quand
ne et d'isohexadécane. Selon un autre mode préféren- elle est utilisée comme composition de démaquillage ou
tiel de réalisation de l'invention, la phase huileuse con- 10 de nettoyage, car la présence d'un tensioactif permet à
tient au moins un iso-alcane et au moins une huile de la fois d'obtenir un bon démaquillage des compositions
silicone volatile, et de préférence un mélange d'un ou de maquillage et notamment des mascaras, et aussi
plusieurs iso-alcanes choisis parmi l'isododécane et d'avoir une absence de sensation grasse lors du déma-
l'isohexadécane, et d'une ou plusieurs huiles de silicone quillage. Toutefois, la composition de l'invention peut
volatiles. 15 aussi être exempte de tensioactif, et si elle en contient,
[0027] Par ailleurs, la phase huileuse peut contenir la quantité de tensioactif doit être telle que la composi-
une ou plusieurs autres huiles volatiles ou non, choisies tion reste au repos sous forme de deux phases distinc-
parmi les huiles hydrocarbonées d'origine animale ou tes et non pas sous forme d'émulsion.
végétale, les esters et éthers de synthèse, les alcools [0032] Quand la composition de l'invention contient
gras, les huiles fluorées et leurs mélanges. 20 un tensioactif, celui-ci peut être du type anionique, non
[0028] Par huile fluorée, on entend une huile conte- ionique ou amphotère, mais il est de préférence du type
nant au moins un atome de fluor. non ionique, et il est de préférence présent dans la pha-
[0029] On peut citer par exemple comme huiles utili- se aqueuse de la composition.
sables dans la composition de l'invention : [0033] La quantité de tensioactif(s) en matière active
25 peut aller par exemple de 0,001 à 1 % en poids, de pré-
- les huiles hydrocarbonées d'origine animale, telles férence de 0,002 à 0,5 % en poids et mieux de 0,01 à
que le perhydrosqualène ; 0,3 % en poids par rapport au poids total de la compo-
- les huiles hydrocarbonées d'origine végétale, telles sition.
que les triglycérides liquides d'acides gras compor- [0034] Parmi les agents tensioactifs non ioniques,
tant de 4 à 10 atomes de carbone comme les trigly- 30 ceux particulièrement préférés sont :
cérides des acides heptanoïque ou octanoïque ou
encore, par exemple les huiles de tournesol, de - les esters gras de sorbitol polyoxyéthylénés tels
maïs, de soja, de courge, de pépins de raisin, de que le produit vendu sous la dénomination TWEEN
sésame, de noisette, d'amande d'abricot, de maca- 20 par la Société ICI ;
damia, d'arara, de coriandre, de ricin, d'avocat, les 35 - les condensats d'oxyde d'éthylène et d'oxyde de
triglycérides des acides caprylique/caprique com- propylène tels que ceux vendus sous les dénomi-
me ceux vendus par la société Stearineries Dubois nations SYNPERONIC PE par la Société ICI et en
ou ceux vendus sous les dénominations Miglyol particulier ceux référencés L 31, L 64, F 38, F 88,
810, 812 et 818 par la société Dynamit Nobel, l'huile L 92, P 103, F 108 et F 127 ;
de jojoba, l'huile de beurre de karité ; 40 - les alkylpolyglycosides tels que ceux de formule gé-
- les esters et les éthers de synthèse, notamment nérale (I) suivante :
d'acides gras, comme les huiles de formules
R1COOR2 et R1OR2 dans laquelle R1 représente le
R-O-(G) x (I)
reste d'un acide gras comportant de 8 à 29 atomes
de carbone, et R2 représente une chaîne hydrocar- 45
bonée, ramifiée ou non, contenant de 3 à 30 atomes dans laquelle R représente un radical alkyle linéaire
de carbone, comme par exemple l'huile de Purcel- ou ramifié, saturé ou insaturé, comportant de 6 à 30
lin, l'isononanoate d'isononyle, le myristate d'iso- atomes de carbone, G représente un sucre réduit
propyle, le palmitate d'isopropyle, le palmitate comportant de 5 à 6 atomes de carbone, et x dési-
d'éthyl-2-hexyle, le stéarate d'octyl-2-dodécyle, 50 gne une valeur allant de 1 à 15 ;
l'érucate d'octyl-2-dodécyle, l'isostéarate - et leurs mélanges.
d'isostéaryle ; les esters hydroxylés comme l'isos-
téaryl lactate, l'octylhydroxystéarate, l'hydroxystéa- [0035] Selon un mode préféré de réalisation de l'in-
rate d'octyldodécyle, le diisostéaryl-malate, le citra- vention, quand la composition contient un tensioactif, el-
te de triisocétyle, les heptanoates, octanoates, dé- 55 le contient au moins un tensioactif non ionique et de pré-
canoates d'alcools gras ; les esters de polyol, com- férence au moins un alkylpolyglycoside.
me le dioctanoate de propylène glycol, le dihepta- [0036] Les alkylpolyglycosides utilisés de préférence
noate de néopentylglycol et le diisononanoate de

4
7 EP 1 514 534 A1 8

dans la composition selon la présente invention sont féré selon la présente invention est le 3-[(2-ethylhexyl)
des composés de formule (I) dans laquelle R désigne oxy]-1,2-propanediol, vendu par la société SCHULKE &
plus particulièrement un radical alkyle comportant de 6 MAYR G.m.b.H. sous la dénomination commerciale
à 30 atomes de carbone et de préférence de 8 à 16 ato- SENSIVA SC 50 (nom INCI : Ethylhexylglycerin).
mes de carbone, G désigne le glucose, le fructose ou 5 [0041] Parmi les agents adoucissants, on peut en par-
le galactose, x est une valeur allant 1 à 4 et plus parti- ticulier citer l'allantoïne, le bisabollol, les planctons, et
culièrement de 1 à 3. Selon un mode préféré de réali- certains extraits de plantes comme les extraits de rose
sation de l'invention, l'alkylpolyglycoside utilisé dans la et les extraits de mélilot.
composition de l'invention est un alkylpolyglucoside, [0042] Le ou les actifs pouvant être présents dépen-
c'est-à-dire un composé de formule (I) dans laquelle G 10 dent du but final de la composition. Comme actifs utili-
désigne le glucose et x est une valeur allant de 1,2 à 3. sables dans la composition de l'invention, notamment
[0037] Comme alkylpolyglucosides, on peut citer par quand il s'agit d'une composition de soin de la peau, on
exemple le decylglucoside (Alkyl-C9/C11-polyglucoside peut citer par exemple, les enzymes (par exemple lac-
(1.4)) comme le produit commercialisé sous la dénomi- toperoxydase, lipase, protéase, phospholipase,
nation MYDOL 10 par la société Kao Chemicals, le pro- 15 cellulases) ; les flavonoïdes tels que les isoflavones ;
duit commercialisé sous la dénomination PLANTAREN les agents hydratants tels que les hydrolysats de
2000 UP et PLANTACARE 2000 UP par la société Hen- protéines ; le hyaluronate de sodium ; les anti-
kel, et le produit commercialisé sous la dénomination inflammatoires ; les oligomères procyannidoliques ; les
ORAMIX NS 10 par la société Seppic ; le caprylyl/capryl vitamines comme la vitamine A (rétinol), la vitamine E
glucoside comme le produit commercialisé sous la dé- 20 (tocophérol), la vitamine C (acide ascorbique), la vita-
nomination ORAMIX CG 110 par la Société Seppic ou mine B5 (panthénol), la vitamine B3 (niacinamide), les
sous la dénomination LUTENSOL GD 70 par la Société dérivés de ces vitamines (notamment esters) et leurs
BASF ; le laurylglucoside comme les produits commer- mélanges ; l'urée ; la caféine ; les dépigmentants tels
cialisés sous les dénominations PLANTAREN 1200 N que l'acide kojique, l'hydroquinone et l'acide caféique ;
et PLANTACARE 1200 par la société Henkel ; et le co- 25 l'acide salicylique et ses dérivés ; les alpha-hydroxyaci-
co-glucoside comme le produit commercialisé sous la des tels que l'acide lactique et l'acide glycolique et leurs
dénomination PLANTACARE 818/UP par la société dérivés ; les rétinoïdes tels que les caroténoïdes et les
Henkel, et leurs mélanges. dérivés de vitamine A ; l'hydrocortisone ; la mélatonine ;
[0038] La composition selon l'invention peut égale- les extraits d'algues, de champignons, de végétaux, de
ment contenir des adjuvants ou additifs cosmétiques 30 levures, de bactéries ; les stéroïdes ; les actifs anti-bac-
conventionnels qui se trouveront dans l'une ou l'autre tériens comme le 2,4,4'-trichloro-2'-hydroxy diphényl
phase selon leur nature hydrophile ou lipophile, tels que éther (ou triclosan), le 3,4,4'-trichlorocarbanilide (ou tri-
par exemple des parfums, des agents conservateurs et clocarban) et les acides indiqués ci-dessus et notam-
bactéricides, des colorants, des agents adoucissants, ment l'acide salicylique et ses dérivés ; les agents
des tampons, des humectants, des filtres U.V. (ou filtres 35 tenseurs ; les céramides ; les huiles essentielles ; et
solaires), des électrolytes tel que le chlorure de sodium leurs mélanges ; et tout actif approprié pour le but final
comme indiqué plus haut, ou un ajusteur de pH (par de la composition.
exemple acide citrique ou hydroxyde de sodium), et [0043] Les filtres U.V. peuvent être présents dans la
leurs mélanges. composition selon l'invention, notamment quand elle est
[0039] Comme conservateurs, on peut utiliser tout 40 destinée à une protection solaire. Ces filtres peuvent
conservateur habituellement utilisé dans les domaines être notamment des filtres organiques, et ils peuvent
considérés, tels que par exemple les parabens, le glu- être présents en une quantité en matière active allant
conate de chlorhexidine et le chlorhydrate de polyhexa- de 0,01 à 20 % en poids de matière active, de préféren-
méthylène biguanide (nom CTFA Polyaminopropyl bi- ce de 0,1 à 15 % en poids, et mieux 0,2 à 10 % en poids
guanide). Selon un mode préféré de réalisation de l'in- 45 par rapport au poids total de la composition.
vention, la composition contient du chlorhydrate de po- [0044] Comme exemples de filtres organiques, actifs
lyhexaméthylène biguanide, seul ou en mélange avec dans l'UV-A et/ou l'UV-B, pouvant être ajoutés dans la
d'autres conservateurs. composition de l'invention, on peut citer par exemple,
[0040] Comme bactéricide, on peut par exemple uti- les dérivés à fonction sulfonique tels que les dérivés sul-
liser un mono(C3-C9)alkyl-ou (C3-C9)alcényléther de 50 fonés ou sulfonatés du benzylidène camphre, de la ben-
glycérol dont la fabrication est décrite dans la littérature, zophénone ou du phénylbenzimidazole, plus particuliè-
en particulier dans E. Baer, H.O.L. Fischer - J. Biol. rement les dérivés du benzylidène camphre, comme
Chem. 140-397-1941. Parmi ces mono(C3-C9)alkyl-ou l'acide benzène 1,4 [di(3-méthylidène-campho 10-sul-
(C3-C9)alcényléthers de glycérol, on utilise de préféren- fonique)], (nom INCI : Terephthalylidene Dicamphor
ce le 3-[(2-ethylhexyl)oxy]-1,2-propanediol, le 3-[(hep- 55 Sulfonic Acid) fabriqué sous le nom « MEXORYL SX »
tyl)oxy]-1,2-propanediol, le 3-[(octyl)oxy]-1,2-propa- par la société CHIMEX. l'acide 4'-sulfo 3-benzylidène-
nediol et le 3-[(allyl)oxy]-1,2-propanediol. Un mono camphre (nom INCI : Benzylidene Camphor Sulfonic
(C3-C9)alkyléther de glycérol plus particulièrement pré- Acid), fabriqué sous le nom « MEXORYL SL» par la so-

5
9 EP 1 514 534 A1 10

ciété CHIMEX, l'acide 2-[4-(camphométhylidène) phé- [0048] L'invention a aussi pour objet l'utilisation cos-
nyl] benzimidazole-5-sulfonique, l'acide phénylbenzimi- métique d'une composition cosmétique telle que définie
dazole sulfonique (nom INCI : Phenylbenzimidazole ci-dessus, pour le soin, le démaquillage et/ou le nettoya-
Sulfonic Acid), commercialisé sous le nom EUSOLEX ge de la peau, des lèvres et/ou des yeux, et/ou pour le
232 par la société MERCK ; les dérivés de l'acide para- 5 soin des cheveux.
aminobenzoique ; les dérivés salicyliques tels que le sa- [0049] La présente invention a encore pour objet un
licylate d'éthyl hexyle vendu sous le nom commercial procédé cosmétique de démaquillage, de nettoyage et/
NEO HELIOPAN OS par Haarmann et Reimer ; les dé- ou de soin de la peau, des lèvres et/ou des yeux, carac-
rivés du dibenzoylméthane tels que le Butyl Methoxydi- térisé par le fait que l'on applique sur la peau, les lèvres
benzoylmethane vendu notamment sous le nom com- 10 et/ou les yeux, une composition cosmétique telle que
mercial PARSOL 1789 par Hoffmann La Roche ; les dé- définie ci-dessus.
rivés cinnamiques tels que l'éthylhexyl Methoxycinna- [0050] La présente invention a aussi pour objet un
mate vendu notamment sous le nom commercial PAR- procédé cosmétique de soin des cheveux, caractérisé
SOL MCX par Hoffmann La Roche ; les dérivés de β,β'- par le fait que l'on applique sur les cheveux, une com-
diphénylacrylate tels que l'octocrylene (α-cyano-β,β-di- 15 position cosmétique telle que définie ci-dessus.
phénylacrylate de 2-éthylhexyle) vendu sous le nom [0051] Selon un mode préféré de réalisation de l'in-
commercial UVINUL N539 par la société BASF ; les dé- vention, la composition constitue une composition de
rivés de la benzophénone tels que la Benzophenone-1 démaquillage des yeux.
vendu sous le nom commercial UVINUL 400 par BASF, [0052] L'exemple ci-après de compositions selon l'in-
la Benzophenone-2 vendu sous le nom commercial 20 vention est donné à titre d'illustration et sans caractère
UVINUL D50 par BASF, la Benzophenone-3 ou Oxy- limitatif. Les quantités y sont données en % en poids,
benzone, vendu sous le nom commercial UVINUL M40 sauf mention contraire.
par BASF, la Benzophenone-4 vendu sous le nom com-
mercial UVINUL MS40 par BASF ; les Dérivés du ben- Exemple 1 : composition démaquillante
zylidène camphre tels que le 4-Methylbenzylidene cam- 25
phre vendu sous le nom commercial EUSOLEX 6300 Phase huileuse
par MERCK ; les dérivés du phenyl benzimidazole tels
que le Benzimidazilate vendu sous le nom commercial [0053]
NEO HELIOPAN AP par Haarmann et Reimer ; les dé-
rivés de la triazine tels que l'Anisotriazine vendu sous 30 - Cyclopentasiloxane 35 %
le nom commercial TINOSORB S par CIBA GEIGY et - Isododécane 7,5 %
l'éthylhexyl triazone vendu notamment sous le nom - isohexadécane 7,5 %
commercial UVINUL T150 par BASF ; les dérivés du - Colorant 0,05 %
phenyl benzotriazole tels que Drometrizole Trisiloxane
vendu sous le nom commercial SILATRIZOLE par Rho- 35 Phase aqueuse
dia Chimie ; les dérivés anthraniliques tels que le Men-
thyl anthranilate vendu sous le nom commercial NEO [0054]
HELIOPAN MA par Haarmann et Reimer ; les dérivés
d'imidazolines ; les dérivés du benzalmalonate ; et leurs - Glycérine 1,5 %
mélanges. 40 - Chlorhydrate de polyhexaméthylène
[0045] Les compositions décrites ci-dessus peuvent biguanide 0,35 %
être conditionnées, de façon connue, dans un flacon à - Bicarbonate de sodium 1%
un seul compartiment. L'utilisateur doit alors agiter le fla- - Eau déminéralisée 47,10 %
con avant d'en verser le contenu sur un coton. On peut
également prévoir que les deux phases de la composi- 45 [0055] Mode opératoire : On mélange les consti-
tion soient introduites dans deux compartiments indé- tuants de la phase huileuse d'une part et ceux de la pha-
pendants d'un même flacon, un système étant prévu se aqueuse d'autre part. Puis, on agite les deux phases.
pour leur mélange au moment de la distribution. De tels [0056] On obtient une composition qui, au repos,
dispositifs sont décrits par exemple dans les documents comporte une phase aqueuse et une phase huileuse
EP-A-497256 et FR-A-2697233. 50 distinctes. Quand on les agite, l'émulsion se forme et
[0046] La composition selon l'invention peut être uti- aucune mousse n'apparaît. Après l'arrêt de l'agitation,
lisée pour toute application topique ; notamment, elle les deux phases se séparent rapidement.
peut constituer une composition cosmétique ou derma-
tologique.
[0047] Elle peut en particulier être utilisée pour le 55
soin, le nettoyage et/ou le démaquillage de la peau, les
lèvres et /ou des yeux, et également comme composi-
tion pour le soin des cheveux.

6
11 EP 1 514 534 A1 12

Exemple 2 : composition de soin de la peau 60/40.

Phase huileuse 4. Composition selon l'une quelconque des revendi-


cations précédentes, caractérisée en ce que la
[0057] 5 phase aqueuse représente de 25 à 90 % en poids
par rapport au poids total de la composition et la
- Cyclopentasiloxane 30 % phase huileuse représente de 10 à 75 % en poids
- Polyisobutène hydrogéné 19,5 % par rapport au poids total de la composition.
- Huile d'amande d'abricot (Prunus Armeniaca kernel
Oil) 0,5 % 10 5. Composition selon l'une quelconque des revendi-
cations précédentes, caractérisée en ce que la
Phase aqueuse phase huileuse comprend une ou plusieurs huiles
choisies parmi les huiles hydrocarbonées d'origine
[0058] minérale ou synthétique et les huiles de silicone.
15
- Glycérine 1% 6. Composition selon la revendication précédente, ca-
- Chlorhydrate de polyhexaméthylène bigua- ractérisée en ce que la phase huileuse contient au
nide 0,35 % moins une huile volatile.
- Bicarbonate de sodium 1%
- Eau déminéralisée 47,65 % 20 7. Composition selon la revendication précédente, ca-
ractérisée en ce que la phase huileuse contient un
[0059] Mode opératoire : On mélange les consti- mélange d'un ou plusieurs iso-alcanes choisis par-
tuants de la phase huileuse d'une part et ceux de la pha- mi l'isododécane et l'isohexadécane, et d'une ou
se aqueuse d'autre part. Puis on agite les deux phases. plusieurs huiles de silicone volatiles.
[0060] Cette composition peut être utilisée notam- 25
ment pour le soin de la peau. 8. Composition selon l'une quelconque des revendi-
cations précédentes, caractérisée en ce qu'elle
Exemple 1 comparatif : composition démaquillante comprend au moins un tensioactif choisi parmi les
tensioactifs non ioniques.
[0061] On remplace dans l'exemple 1, le bicarbonate 30
de sodium par du sulfate de sodium. 9. Composition selon l'une quelconque des revendi-
[0062] On obtient une composition comportant de la cations précédentes, caractérisée en ce que le
mousse dans la phase grasse. tensioactif est présent en une quantité allant de
0,001 à 1 % en poids par rapport au poids total de
Exemple 2 comparatif : composition démaquillante 35 la composition.

[0063] On remplace dans l'exemple 1, le bicarbonate 10. Composition selon l'une quelconque des revendi-
de sodium par du lactate de sodium. cations précédentes, caractérisée en ce qu'elle
[0064] On obtient une composition comportant de la constitue une composition cosmétique ou dermato-
mousse dans la phase grasse. 40 logique.

11. Utilisation cosmétique d'une composition cosméti-


Revendications que selon l'une quelconque des revendications 1 à
9, pour le soin, le démaquillage et/ou le nettoyage
1. Composition pour application topique, constituée 45 de la peau, des lèvres et/ou des yeux et/ou pour le
d'une phase aqueuse et d'une phase huileuse dis- soin des cheveux.
tinctes, en un rapport pondéral allant de 25/75 à
90/10, caractérisée par le fait qu'elle contient du 12. Procédé cosmétique de démaquillage, de nettoya-
bicarbonate de sodium. ge et/ou de soin de la peau, des lèvres et/ou des
50 yeux, caractérisé par le fait que l'on applique sur
2. Composition selon la revendication précédente, ca- la peau, les lèvres et/ou les yeux, une composition
ractérisée en ce que la quantité de bicarbonate va cosmétique selon l'une quelconque des revendica-
de 0,005 à 5 % en poids en poids par rapport au tions 1 à 9.
poids total de la composition.
55 13. Procédé cosmétique de soin des cheveux, carac-
3. Composition selon la revendication 1 ou 2, carac- térisé par le fait que l'on applique sur les cheveux,
térisée en ce que le rapport pondéral entre la pha- une composition cosmétique selon l'une quelcon-
se aqueuse et la phase huileuse va de 30/70 à que des revendications 1 à 9.

7
EP 1 514 534 A1

8
EP 1 514 534 A1

9
EP 1 514 534 A1

10