Sie sind auf Seite 1von 25

Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

Micromégas, Jeannot et Colin, Voltaire


GUIDE PEDAGOGIQUE
par Nouamane DJELLAL

POURQUOI MICROMEGAS ET JEANNOT ET COLIN DE VOLTAIRE ?


QUE PROPOSE CETTE EDITION ?

DES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR L’ŒUVRE

LE TABLEAU DE LA SEQUENCE

LE GUIDE DES SEANCES

Séance 1. Entrer dans le livre


 Le travail en classe
 Corrigé de la fiche d’activité

Séance 2. Comprendre le contexte


 Le travail en classe
 Corrigé de la fiche d’évaluation n°1

Séance 3. Distinguer le rôle des personnages dans le conte philosophique


 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n° 1

Séance 4. Découvrir l'importance du dialogue dans le conte philosophique


 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n° 2

Séance 5. Étudier l'astronomie et les sciences


 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n° 3

Séance 6. Étudier la fonction de la narration dans le conte philosophique


 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n°4

Séance 7. Faire le point sur le genre du conte philosophique


 Le travail en classe
 Corrigé de la fiche d’évaluation n°2

Séance 8. Le savoir et l’éducation au temps des Lumières


 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n° 5

Séance 9. L'utopie paysanne chez Voltaire


 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n° 6
Séance 10. Analyser l’ironie chez Voltaire
 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n° 7

Séance 11. Étudier un groupement de documents sur le thème de l'exotisme oriental


 Le travail en classe
 Corrigé du questionnaire n° 8

Séance 12. Faire le point sur les thèmes du conte philosophique


Le travail en classe
Corrigé de la fiche d’évaluation n°3

LES FICHES PHOTOCOPIABLES

■ Fiche d’activité. Découvrir le livre


■ Évaluation n°1. Connaître les personnages, l’histoire et le contexte des contes
■ Évaluation n°2. Faire le point sur le genre du conte philosophique
■ Évaluation n°3. Faire le bilan sur les thèmes de l’œuvre

© EDITIONS HATIER 2009


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

POURQUOI MICROMEGAS ET JEANNOT ET COLIN ?


QUE PROPOSE CETTE EDITION ?
Une œuvre citée dans les nouveaux programmes

La lecture des contes philosophiques de Voltaire s’inscrit dans le droit fil des nouveaux
programmes de français en quatrième et en troisième :
– l’auteur est en effet cité dans le programme de 4e.
– cette lecture correspond bien au travail demandé sur le lexique avec une étude du vocabulaire des
sentiments et du jugement, un travail sur les figures de style et le réseau lexical autour de la critique
sociale.
– cette lecture cadre bien également avec le travail demandé en 3e : vocabulaire de l'argumentation
et du raisonnement, étude des notions lexicales des termes évaluatifs, problématiques liées à
l'engagement et à l'homme dans la société.

L’ouvrage élève : le texte de l’œuvre annoté, un dossier littéraire et une enquête


documentaire

 Composition générale de l’ouvrage

• L’ouvrage comprend quatre éléments clés, disposés dans cet ordre :


– un avant-texte qui contient les éléments indispensables de contexte et d’exposition ;
– le texte illustré et annoté ;
– un dossier littéraire avec une proposition de parcours de l’œuvre ;
– une enquête documentaire sur le thème de l'astronomie au XVIIIe siècle.
• Spécialement conçu pour des élèves de 4e et de 3e, l’ouvrage est volontairement varié, attractif
dans sa forme et non savant. On a choisi d’y privilégier l’étude des éléments du conte philosophique
(les personnages, la narration, le dialogue) et des approches thématiques (l'éducation, l'astronomie
et les sciences, l'utopie paysanne).

 L’avant-texte

L’avant-texte doit permettre à l’élève d’entrer facilement dans la lecture d’une œuvre qui, par ses
thèmes et sa langue, est souvent éloignée de ses propres références.
S’agissant plus particulièrement de Micromégas et Jeannot et Colin de Voltaire, les élèves de 4e et
3e sont souvent arrêtés dans leur lecture par la langue du XVIIIe siècle. Il a donc paru utile de leur
présenter, de façon imagée, les personnages essentiels et les données principales de l’argument, de
manière à leur donner envie de lire et à les aider à franchir cette barrière de la langue.

 Le texte de l’œuvre

Le texte des contes est donné d’un seul tenant : ainsi le plaisir de la lecture n’est pas « parasité »
par des éléments pédagogiques, tous regroupés dans le dossier littéraire qui suit.
Cependant, s’il bute sur un mot, une construction ou la compréhension d’un passage difficile,
l’élève peut recourir aux notes et explications disposées en bas de page.
Des illustrations anciennes ou inédites agrémentent la lecture.

 Le dossier littéraire

Le dossier littéraire est articulé autour d’un axe principal : « le conte philosophique ». Il s’ouvre
par la rubrique « Repères » qui fournit quelques éléments de cours sur le conte philosophique.

© EDITIONS HATIER 2009


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

Il propose également un parcours de lecture en 7 étapes, avec des lectures analytiques et des
synthèses sur l’œuvre. Chaque étape correspond à un objectif simple et se termine par un bilan
permettant à l’élève de récapituler ses acquis.

L’enquête documentaire

L’enquête est consacrée à un thème majeur issu de l’œuvre et permet de confronter le discours
littéraire avec un savoir documentaire sur le thème.
On a choisi ici de présenter aux élèves l'astronomie telle qu’elle se pratiquait au XVIIIe siècle.

Le guide pédagogique : tous les outils pour étudier l’œuvre avec les élèves

• Ce guide complète l’ouvrage élève et est destiné à vous aider à préparer votre parcours de lecture
de Micromégas et Jeannot et Colin de Voltaire avec votre classe.
• Il s’articule autour d’une proposition de séquence pédagogique, que l’on peut suivre
entièrement, ou dans laquelle on peut prélever des éléments, en fonction de sa classe.
Voir le tableau de la séquence .
• Cette séquence est complétée par 4 fiches téléchargeables et photocopiables : une fiche
d’activité en classe et trois fiches d’évaluation de la lecture.
• Les corrigés précis des questionnaires de l’ouvrage élève sont accessibles dans les informations
complémentaires.

DES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR L’ŒUVRE

• Pour la vie de Voltaire


http ://fr.wikipedia.org/wiki/Voltaire

• Sur l’époque
René Pomeau (dir.), Voltaire en son temps, Paris, Fayard, 1995 (2 vol.).

• Sur la question de l'astronomie


http ://fr.wikipedia.org/wiki/Astronomie
La figure de la Terre au XVIIIe siècle, un problème géodésique ou astronomique ? À lire sur http
://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-figure-terre-2006-
conf.xml
Histoire de la cartographie : http ://expositions.bnf.fr/cartes/index.htm

• Sur le conte philosophique


Marie-Hélène Dumeste, Le conte philosophique voltairien, Hatier, 1994.
Jacques van den Heuvel, Voltaire dans ses contes, Armand Colin, 1967.

© EDITIONS HATIER 2009


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

LE TABLEAU DE LA SEQUENCE
N° Objectif général Travail en classe Devoirs
Dominante 1 : le contexte
1 Entrer dans le livre • Fiche d’activité • Lire Micromégas

2 Comprendre le contexte • Explications sur l’époque, • Lire les pages 4 à 9


l’auteur
• Évaluation n°1 (30 min)
Dominante 2 :un conte philosophique : Micromégas
3 Distinguer le rôle des •Questionnaire n° 1 • Expression écrite :
personnages répondre aux questions de
Micromégas
4 Repérer l'importance du • Questionnaire n°2 • Expression écrite : raconter
dialogue une anecdote
5 Étudier l'astronomie et • Questionnaire n°3 • Lire « L’Enquête », p. 77
les sciences à 88
Dominante 3 :un conte : Jeannot et Colin
6 Étudier le rôle de la • Questionnaire n° 4 • Lire Jeannot et Colin
narration

7 Faire le point sur le • Évaluation n°2 (1 heure) • Lire les « Repères », p. 50


genre du conte à 55
philosophique
8 Le savoir et l’éducation • Questionnaire n° 5 • Rédiger des arguments
au temps des Lumières
9 L'utopie paysanne • Questionnaire n° 6 • Expression écrite :
Exprimer des valeurs
Dominante 4 : la critique sociale dans les contes
10 Analyser l’ironie chez • Questionnaire n° 7 • Créer des antithèses
Voltaire
11 Étudier un groupement • Questionnaire sur le • Lire un conte des Mille et
de documents sur le groupement « Texte et image » Une nuits.
thème de L'exotisme
oriental
12 Faire le point sur les • Évaluation n°3 (1 heure)
thèmes du conte
philosophique

Mode d’emploi du tableau

• Pour accéder aux corrigés des questionnaires et aux informations complémentaires liées à chaque
étape de la séquence, cliquez sur les numéros soulignés.
• Les intitulés en couleur correspondent à des fiches au format A4 que vous pouvez imprimer et
reproduire librement dans le cadre de votre enseignement

© EDITIONS HATIER 2009


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

LE GUIDE DES SEANCES

Séance 1. Entrer dans le livre

 Le travail en classe

• Voir la fiche d’activité .


• Cette fiche est le support d’un travail de première découverte de l’ouvrage.
L’objectif est d’apprendre aux élèves à se repérer dans le livre, d’en distinguer les différentes
composantes : texte, dossier, enquête, lexique, bibliographie…
C’est un exercice important car, au cours de l’étude, les élèves devront s’appuyer sur toutes ces
ressources. Ce premier travail constitue donc un préalable à ce qui suit.

 Corrigé de la fiche d’activité

1. Dans la colonne de gauche on a, de haut en bas, la citation, l’accroche, la collection et la 4e de


couverture. Dans celle de droite, on a l’auteur, l’éditeur, le titre et la 1re de couverture.

2. L’illustration de couverture représente un personnage très grand et un autre beaucoup plus petit
qui lui parle. On aperçoit également des planètes.. On peut supposer qu'il s'agit d'un conte avec des
personnages disproportionnés. On peut également penser qu'il s'agit d'un texte de science-fiction?

3. Les quatre grandes parties du livre sont :


– L’ouverture, qui contient une description des personnages et de l’action de chaque conte, ainsi
que courte biographie de l’auteur et son contexte historique.
– Les deux contes de Voltaire, qui contiennent successivement Micromégas et Jeannot et Colin ;
– Le dossier, qui contient des repères sur le conte philosophique voltairien et le débat autour du
genre narratif, un parcours de l’œuvre en sept étapes, et un groupement textes et images sur le
thème de l’exotisme oriental ;
– L’enquête, sur l’astronomie au XVIIIe siècle.

4. On trouve dans le lexique la définition de mots de vocabulaire, notamment de figures de style.

5. On peut trouver des livres et des films sur le thème du voyage dans l’espace dans la partie « A
lire à voir », p. 91.

Séance 2. Comprendre le contexte

 Le travail en classe

• Cette séance est consacrée à la découverte du contexte de production de l’œuvre : la vie de


Voltaire, bien sûr, mais aussi les principales caractéristiques politiques et culturelles du siècle des
Lumières. S’appuyer sur les pages « Qui est l’auteur ? » et « Que se passe-t-il à l’époque ? » (p. 8
et 9) du livre élève, en les complétant par des explications.
• Ce travail fait l’objet d’une première évaluation (de préférence, au début de la séance 3).
Voir l’évaluation n°1 .

 Corrigé de la fiche d’évaluation n° 1

© EDITIONS HATIER 2009 6


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

1. Le Saturnien et les philosophes appartiennent à Micromégas, le gouverneur et le marquis de la


Jeannotière à Jeannot et Colin.

2. Micromégas pourrait avoir comme sous-titre « Voyage d’un sirien et d’un saturnien dans le
système solaire » ; Jeannot et Colin, « L’argent ne fait pas le bonheur ».

3. Voltaire est né en 1694.

4. Il est mort en 1778.

5. Son vrai nom est François-Marie Arouet.

6. Il a en commun avec Micromégas d’avoir été lui aussi banni de la cour à cause de ses écrits.

7. Il a beaucoup milité contre le fanatisme religieux.

8. Voltaire a connu plusieurs rois pendant sa longue vie : Louis XIV, puis Louis XV et Louis XVI.

9. Un privilège est une autorisation par un censeur du roi sans laquelle un livre ne peut paraître en
France. Après l’obtention d’un privilège, il reste encore à ce livre à être approuvé par le Parlement
ou la Sorbonne.

10. Les Lumières désignent un mouvement intellectuel et scientifique européen important.

11. A la fin du siècle a lieu la Révolution française.

12. On comptera 2 points pour l'évocation du XVIIIe siècle (vie à la cour, découvertes scientifiques,
goût pour les sciences, ambiance dans les salons et les cafés, censure très forte, despotisme, société
très hiérarchisée, guerres...), 2 points pour l'expression de son opinion personnelle, et 1 point pour la
correction de la langue.

Séance 3. Distinguer le rôle des personnages dans le conte philosophique

 Le travail en classe

• On étudie ici les trois premiers chapitres de Micromégas. Les élèves apprennent à analyser le rôle
des personnages dans le conte philosophique.
• Bien mettre en évidence
– qu'ils ont toutes les caractéristiques des personnages de conte traditionnel mais réduits à quelques
traits.
– que néanmoins, ils représentent des attitudes philosophiques et permettent d'aborder des notions et
de poser des questions sur les grands problèmes de l’existence humaine.


Corrigé du questionnaire n° 1

As-tu bien lu ?
1.Micromégas est banni de la cour pour avoir écrit un livre sur les insectes.

2. Le procès dure 220 ans.

© EDITIONS HATIER 2009 7


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

3. Le muphti trouve les propositions de Micromégas téméraires et hérétiques.

4. Les adjectifs pour manifester son indignation sont : « choquant », « révoltant », « indigne »,
« odieux », « abject », « méprisable », « vil », « inqualifiable » et « scandaleux ».
On peut en trouver d'autres : bouleversant, honteux, horrible, inacceptable, incroyable, indigne,
répugnant, révulsant, écœurant, épouvantable, ignoble, inavouable, inconcevable, inconvenant,
injustifiable, innommable...

5. Voici le parcours suivi par Micromégas lors de son voyage : Sirius, Saturne, Jupiter, Mars, et la
Terre. Il passe également par plusieurs satellites des différentes planètes et par la voie lactée.

Des personnages extraordinaires

6.
Sa planète Sirius
Sa taille C'est un géant de plus de 38 800m
Son âge Il a plus de 670 ans lorsqu'il quitte Sirius

7. Voici les désignations des personnages au chapitre 2 : (Le compagnon de voyage de Micromégas
n'a pas de nom.)
Micromégas Son Excellence, Le voyageur
Le Saturnien Le philosophe de Saturne, L’académicien, Le petit homme de Saturne, Le nain de
Saturne, M. le secrétaire

8. Dans le conte, tout est prétexte à merveilleux :


– Le cadre : le cosmos, un voyage interplanétaire.
– Les héros : des géants extra-terrestres avec une longévité exceptionnelle.
– Les moyens de transport utilisés par les deux héros : Ils se servent soit d'un rayon de soleil, soit
d'une comète pour aller de globe en globe « comme un oiseau voltige de branche en branche ».
– Les moyens de communications utilisés : des diamants comme loupe, une rognure d'ongle comme micro.

Langue et style : les comparaisons

9. Les points communs entre Saturne et Sirius sont nombreux mais les différences le sont plus
encore :

Saturne Sirius
Les différences
Les sens 72 sens Environ mille sens
L'espérance de vie 15 000 ans 700 fois plus (10 500 000 ans)
Les propriétés de la matière 300 certainement beaucoup plus
Le soleil un soleil jaune un soleil rouge
Les substances différentes environ 30 plus de 300
Les points communs Se plaindre du peu de temps qu'on a à vivre
Avoir plus de désirs que de besoins
L'intelligence et la faculté d'éprouver des désirs

© EDITIONS HATIER 2009 8


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

10. « Tout est relatif ». C'est une idée présente dès le titre du conte : Micromégas fait référence à ce
qui est petit comme à ce qui est grand. Cette notion trouve ensuite son illustration grâce à des
comparaisons. Voltaire insiste sur la notion de différence pour montrer la variété dans la nature.
Mais si tout est différent, rien n'est mieux ou moins bien. Il faut donc se garder de juger par rapport
à soi-même, il faut faire preuve d'un esprit ouvert et critique pour apprécier les choses à leur juste
valeur et pouvoir ainsi accéder à la connaissance. Voltaire se bat contre l'anthropomorphisme très
présent à cette époque. Pour lui, les découvertes géographiques et scientifiques viennent montrer
que le Terrien en général et l'homme européen en particulier ne sont peut-être pas au centre de la
création divine.

Faire le bilan

11. Pour réussir cette question, on peut lire avec les élèves les pages 50 et 51 dans les « Repères ».
Voici les caractéristiques des personnages : ce sont des héros de conte, ils sont très peu décrits, ils
présentent des caractéristiques extraordinaires, ils sont très savants, ils parlent plusieurs langues, ils
vivent très longtemps.
De plus, ils incarnent des idées philosophiques, notamment dans les chapitres 2 et 7 où ils
présentent les idées en débat à cette époque : le relativisme, la place de Dieu dans la création, la
justesse du raisonnement scientifique. Ils rencontrent en outre des personnes qui ont existé.

À toi de jouer

12. On peut donner ces consignes pour aider les élèves : « Rédige ta réponse à Micromégas en
respectant les deux aspects :
Sur Terre, comme sur Sirius, .............................................. , mais à la différence de Sirius,
la vie sur Terre .................................................................... .
Dans la première partie, tu peux parler du soleil, de la matière, des désirs et des besoins mais aussi
des intolérances.
Dans la seconde partie tu peux toi aussi te lamenter sur la brièveté de la vie, sur les possibilités de
voyages limitées... »

13. Le portrait ne doit pas dépasser une dizaine de lignes, et doit comporter des traits valorisants et
des adjectifs mélioratifs.
On peut travailler sur des personnages types de la littérature ou du cinéma : un mousquetaire ou un
soldat courageux, un policier perspicace, un vieil homme très sage, une princesse ou une actrice très
belle. On peut également travailler sur des personnes plus proches : un membre de la famille qui
suscite l'admiration par son mode de vie, un(e) ami(e) fidèle...
Ne surtout pas séparer description physique et attitude.

Séance 4. Découvrir l'importance du dialogue dans le conte philosophique

 Le travail en classe

• On étudie dans la seconde partie du conte le rôle du dialogue dans l'argumentation philosophique.
• On montrera que comme chez beaucoup de philosophes, la vérité se fait jour peu à peu par la
discussion et le questionnement. Chacun des personnages propose un point de vue différent sur un
thème et le confronte aux autres.

 Corrigé du questionnaire n° 2

As-tu bien lu ?

1. Les voyageurs viennent de Jupiter, ils sont passés près de Mars mais ne s'y sont pas arrêtés.
© EDITIONS HATIER 2009 9
Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

2. Le premier animal qu'ils voient sur Terre est une baleine.

3. Ils découvrent les hommes par hasard. Micromégas fait tomber son collier de diamants. Le
Saturnien, en les ramassant, s'aperçoit qu'ils peuvent servir de microscope. C'est ainsi qu'ils
remarquent le vaisseau et son équipage de savants.

4. Pour communiquer avec les hommes, Micromégas fabrique avec une rognure d'ongle l'ancêtre du
gramophone : un entonnoir dont il place le bout dans son oreille et la trompe vers le bateau et son
équipage. Il fabrique aussi un appareil avec des cure-dents pour atténuer le son de sa voix. Les deux
voyageurs bénéficient d'un don hors du commun pour les langues grâce auquel ils peuvent
apprendre le français en quelques heures.

5. Les hommes rencontrés sont une assemblée de savants.

6. Il n'y a rien d’écrit dans le livre remis aux hommes par Micromégas, c'est un livre blanc. C’est
aux hommes de l'écrire.

À chacun sa vision du monde

7. Chaque étape du raisonnement du Saturnien est erronée parce que la relation cause/conséquence
est fausse : ce n'est pas parce que Micromégas ne peut pas les entendre que les Terriens ne peuvent
pas se parler.
− Il n'entend pas les Terriens. C’est donc qu’ils ne parlent pas.
− Ils sont si petits qu’ils ne peuvent pas se parler.
− Comment auraient-ils les organes de la voix ?
− Qu’est-ce qu’ils auraient à se dire ?
− Pour parler, il faut penser.
− Pour penser, il faut une âme.
− Cette espèce ne peut avoir d’âme.
Le Saturnien se fie aux apparences et tire des conclusions rapides. Il a d'abord pensé que la planète
était habitée uniquement par des baleines, parce que c’est le premier être qu’il a rencontré. Voltaire
montre le danger des erreurs de raisonnement dues, le plus souvent, à des extrapolations ou à des
généralisations hâtives.

8. Le Saturnien a finalement compris son erreur après l'intervention de Micromégas : « Il faut


examiner ces insectes puis raisonner » dit-il enfin.

9. Les Terriens, malgré leur taille, provoquent l'admiration des voyageurs parce qu'ils ont des
connaissances très étendues en géométrie et en astronomie. Pour Micromégas, le vrai bonheur doit
être sur Terre puisque ses habitants paraissent avoir beaucoup d'esprit pour un corps très petit. Les
Terriens doivent donc passer leur temps à réfléchir et à aimer, comme des esprits purs. Il est très
vite détrompé par les philosophes. Ici, Micromégas fait la même erreur de généralisation que le
Saturnien dans le chapitre précédent. Il pense que toute la Terre est habitée par des savants et des
philosophes.

10. Il change très vite son opinion et menace d'écraser les Terriens sous son talon lorsqu'il apprend
la stupidité des guerres menées par les hommes.

11. C'est Micromégas qui représente le plus Voltaire et les idées des Lumières parce qu'il est
toujours décrit de manière très positive : « le sage, le philosophe, son excellence... » Il est très

© EDITIONS HATIER 2009 10


Classique & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

grand, très ouvert d'esprit et il connaît beaucoup de choses. C'est donc un savant qui essaie d'être
raisonnable et juste.

Langue et style : le dialogue philosophique

12. Les philosophe cités sont : Aristote, Descartes, Malebranche et Locke.

13. Dans le chapitre 6, Micromégas pose de nombreuses questions aux Terriens. Il veut savoir
pourquoi ils sont si petits, pourquoi ils sont sur Terre, s'ils peuvent avoir des enfants et s'ils ont une
âme. Au début du chapitre 7, il leur demande aussi s'ils sont heureux.

14. Lorsque la conversation a pour thème la physique et l'astronomie, les savants sont d'accord sur
les réponses, mais dès qu'ils abordent la métaphysique, notamment la question de la nature de
l'âme, ils ont tous des avis différents.

15. « ces êtres imperceptibles », « ces insectes », « des mites », (chapitre 6), « [les] chétifs
animaux », « cette fourmilière d'assassins ridicules », « la petite race humaine », « les atomes »,
« les animalcules », « les animalcules », « les petites mites », « les infiniment petits » (chapitre 7).
Ces désignations appartiennent aux champs lexicaux des insectes et de l'infiniment petit.

16. Parmi les philosophes cités, celui que Voltaire apprécie le plus est le partisan de Locke. Il ne
parle que lorsqu'on lui a adressé la parole et ne s'avance sur rien. Son discours est clair alors que
celui des autres philosophes est pour le moins obscur. Il respecte Dieu mais affirme ses doutes. Il
assume le fait de ne pas tout savoir. Micromégas sourit et Voltaire réagit par une litote : « il n'est
pas le moins sage » (qui signifie en réalité qu’il est le plus intelligent).

Faire le bilan

17. On peut se référer aux pages 50 et 51 des « Repères » pour répondre à cette question. Dans un
conte philosophique, l'auteur ne raconte pas seulement une histoire plaisante mais souhaite
également transmettre des idées. Le dialogue est important car il permet de s'interroger sur les
grands problèmes de l’existence humaine. C'est dans les échanges entre les personnages que
l'auteur peut montrer les différents points de vue sur une question. Dans le dialogue chapitre 7, les
voyageurs demandent aux Terriens, s'ils ont une âme.

À toi de jouer

18. L'élève peut ici raconter une situation dans laquelle il s'est retrouvé et a dû subir les
conséquences d'apparences trompeuses ou bien une anecdote au cours de laquelle il a été influencé
par ses préjugés.
Le texte doit être à la première personne et peut débuter par un exposé de la situation. Ensuite, il
peut devenir plus général et explicatif.
Les situations peuvent être diverses : une publicité sur un produit censé apporter satisfaction mais
qui s'avère onéreux et sans intérêt, l'amitié difficilement conquise d'une personne populaire qui se
montre finalement déloyale...

© EDITIONS HATIER 2009 11


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

Séance 5. Étudier le thème de l’astronomie et les sciences dans Micromégas

 Le travail en classe

• La séance est consacrée à l'étude d'un thème important dans le conte. Ce travail s’avèrera
beaucoup plus fructueux avec la lecture de « L’Enquête », p. 77 à 88. Ces documents
permettent une relecture plus approfondie et plus juste du conte à la lumière des
connaissances et des enjeux scientifiques du XVIIIe siècle.
• On évoquera avec les élèves le rôle des idéologies dans la science et l'évolution de la
conception de la place de l'homme dans l'univers.

 Corrigé du questionnaire n° 3

As-tu bien lu ?

1. Les unités de mesure évoquées sont le pied de roi, la lieue et la toise. Le pouce est utilisé
comme unité de mesure existe mais n'apparaît pas dans le chapitre 1. Il faut 12 pouces pour
un pied.

2. pied (0,324m) < pas (1,6m) < toise(1,9m) < lieue (4,8m). Ces mesures sont
approximatives. Le système métrique universel et équitable est adopté en 1791.

3. Les scientifiques contemporains de Voltaire sont Derham (1657-1735), qui est cité au
chapitre 1 et Leuwenhoeck (1632-1723) et Hartsoeker (1656-1725) qui sont cités au
chapitre 5.

4. Une « révolution » est le temps nécessaire pour effectuer un cycle du Soleil. On parle plus
volontiers de révolution de la Terre autour du Soleil (365 jours).

5. L'« Académie des sciences » est une assemblée de scientifiques.

Les évocations scientifiques

6. Micromégas connaît bien les lois de la gravitation, il se déplace grâce à la force de


l'attraction terrestre. Cette loi, fondamentale en astronomie puisqu'elle explique le mouvement
des planètes autour du Soleil, a été diffusée en France par Voltaire. Elle a été admise par tous
les scientifiques après le retour des expéditions scientifiques aux pôles.

7. L'explication du narrateur est très fantaisiste : Micromégas s'amuse à sauter de globe en


globe et se sert de comètes pour se propulser.

8. Selon Newton, l'accélération de la pesanteur étant différente aux pôles et à l'équateur, la


Terre doit être aplatie aux pôles. En 1736, Maupertuis conduit une expédition en Laponie qui
dure plus d'un an et établit l'aplatissement terrestre aux pôles.

9. Les membres de l'équipage et les passagers sont des géomètres, des philosophes, des
marins, un aumônier et des Lapones.

10. Les géomètres utilisent des instruments de mesure en astronomie : le quart de cercle sert à
mesurer des hauteurs et le secteur est un instrument d'observation.

© Éditions Hatier, 2009 12


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

e
11. Les autres expéditions célèbres du XVIII siècle (Cf. « L'enquête » p.81-82) : une mission
au Pérou, parallèle à celle de du pôle Nord, mesure la valeur d'un degré de méridien à
l'équateur. Une mission au Cap établit la carte du ciel austral. Bougainville part à la recherche
du continent austral, en vain, et arrive à Tahiti.

12. Sous l'influence des Lumières, les géomètres ont leurs places dans les expéditions
scientifiques, comme les astronomes et les mathématiciens, ils établissent des inventaires et
grâce à leurs mesures dressent des cartes de la Terre comme du ciel.

La place de l'homme dans l'univers

13. Micromégas parle d'atomes en évoquant les Terriens pour se moquer d'eux. Les humains
sont si petits par rapport à lui qu'il évoque la plus petite unité de mesure possible qu’est
l'atome. Ainsi, il montre que ramené à l'échelle de l'Univers, l'homme n'est qu'un être
minuscule.

14. Pour le nain, les hommes sont des créatures si minuscules qu’il refuse de leur attribuer
e
une âme, il croit que ce sont des atomes ou des insectes. Au XVIII siècle, envisager la
pluralité des mondes suscite des débats passionnés mais froisse également les sentiments
religieux. Les chrétiens se demandaient comment ceux qui n'avaient pas reçu le message
divin pouvaient être sauvés.

15. Les connaissances scientifiques des Terriens suscitent l'admiration des voyageurs. Ils
savent parfaitement quelle est la distance de la Terre à la Lune.

16. Les hommes sont d'accord sur les questions d'ordre scientifique. Pour les questions
métaphysiques, les philosophes adoptent des positions divergentes.

17. Le philosophe puise ses sources dans la théorie de l'anthropocentrisme qui considère
l'homme comme le centre de référence de l'univers. Elle correspond en sciences à la théorie
du géocentrisme qui place l'homme et la Terre au centre d'un univers clos qui ne bouge pas, et
s'oppose à la théorie de l'héliocentrisme attribuée à Copernic.

18. Voltaire est très critique vis-à-vis de cette idée. Micromégas et le Saturnien rient de
l'orgueil démesuré des hommes et leur propose une petite leçon philosophique.

Faire le bilan

19. On peut se référer à « L’enquête » pour montrer que Voltaire écrit un conte pour illustrer
l'apport de Newton et de la science : la gravitation, l'héliocentrisme, la justesse du
raisonnement scientifique, la bêtise de l'approximation, l'intérêt de l'observation scientifique.

Séance 6. Étudier la fonction de la narration dans le conte philosophique

 Le travail en classe

• Il s'agit ici de commenter avec les élèves la manière dont Voltaire raconte ses histoires et
comment, à partir de la structure narrative, il en fait des récits à visée philosophique.

© Éditions Hatier, 2009 13


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

• Il faut bien leur faire repérer le schéma narratif du conte traditionnel et la distanciation
apportée par l'aspect parodique du conte et les fréquentes interventions humoristiques du
narrateur.

 Corrigé du questionnaire n°4

As-tu bien lu ?

1. Jeannot et Colin sont deux amis.

2. Jeannot quitte la province pour Paris parce qu'il est appelé par ses parents, subitement
enrichis.

3. Colin écrit à Jeannot une lettre de félicitation.

4. Jeannot réagit avec dédain.

5. Le bonheur de la famille de Jeannot bascule lorsqu'ils sont ruinés.

6. La fiancée de Jeannot l'abandonne pour un autre et propose à sa mère un poste de femme


de chambre.

7. Seul Colin lui apporte son aide à la fin.

Une parodie de conte traditionnel

8. Comme dans beaucoup de contes, on ne sait pas à quelle époque se passe l’histoire. En
revanche, l'action est située précisément à Issoire en Auvergne.

9. Le narrateur insiste sur le lieu de façon ironique : « ville fameuse dans tout l’Univers »,
« étaient forts jolis pour des Auvergnats ». Le narrateur est souvent absent ou en retrait dans
les contes traditionnels. Ici, il est omniprésent et omniscient : il connaît les sentiments des
personnages et sait par exemple que Colin n’est pas jaloux.

10.
Indices de la vanité de la fils d’un marchand de mulets : son père est un commerçant réputé
famille de Jeannot
Indices de la simplicité fils d’un simple paysan : il est brave, il cultive la terre, il paye ses
de la famille de Colin impôts et n'est pas très riche.

11. Nous sommes au début du récit de l’histoire de Jeannot et Colin. Il s’agit pour le narrateur
de donner assez d’informations au lecteur pour que celui-ci comprenne l’histoire qui va suivre et
ait envie de poursuivre sa lecture. Voltaire met en place son récit de manière très
conventionnelle en suivant le schéma narratif du conte mais en installant un décalage par
l'humour. Il aborde immédiatement les thèmes qui seront développés au cours du récit : la
simplicité des travailleurs de la terre, l'amitié et la brutalité de la vanité.

12.

© Éditions Hatier, 2009 14


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

Avant Après
Nom de famille Jeannot M. de la Jeannotière
Profession des parents Ses parents sont marchands de Ils font des affaires qui ne se
mulets révéleront pas très fructueuses
Études de Jeannot Il fait des études Abandon des études au profit de
la danse
Vêtements de Jeannot Un habit de velours et une veste
de Lyon
vanité symbolisée par le miroir
Temps des verbes imparfait présent

13. Récit des aventures de Jeannot à Paris :


– Ses parents lui trouvent un gouverneur.
– ils se disputent pour savoir ce qu’il va apprendre ;
– il tombe amoureux d’une jeune veuve intéressée et manipulatrice ;
– ses parents perdent leur fortune ;
– le père est en prison et les huissiers à la maison ;
– sa fiancée le quitte pour un autre.

Langue et style : les valeurs du présent

14. Voici les proverbes utilisés par le narrateur :


– « Dès qu’on est dans le fil de l’eau, il n’y a qu’à se laisser aller. »
– « La fortune (…) élève et abaisse les hommes à son gré. »
– « Toutes les grandeurs de ce monde ne valent pas un bon ami. »
– « Les richesses ne servent qu’à corrompre le cœur. »
– « Le bonheur n’est pas dans la vanité. »

15. Présent de narration : passage au présent dans un récit au passé, qui permet de rendre le
récit plus vivant.
Présent de vérité générale : On peut le nuancer en disant que ce présent concerne les vérités
scientifiques, les proverbes.

Faire le bilan

16. Voltaire parodie le schéma du conte traditionnel. Il reste très près du schéma traditionnel
du conte avec un début de conte du terroir, des personnages indéterminés et aux caractères
très prévisibles. Un élément vient perturber ce monde simple et harmonieux : la brusque
fortune des parents de Jeannot. Le narrateur est très présent dans le récit et instaure une
distance grâce à l'humour et l'ironie.

À toi de jouer

17. On peut proposer aux élèves de reprendre le début du conte pour démarrer :
« Plusieurs personnes dignes de foi ont vu……………………………… à l'école dans la ville
de……………….. en……………..….., ville fameuse dans tout l'Univers par
……………..…….., et par………………………. ».

© Éditions Hatier, 2009 15


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

Séance 7. Faire le point sur le genre du conte philosophique

 Le travail en classe

• Cette séance est une séance d’évaluation notée. Les élèves auront révisé leurs cours sur le
genre du conte philosophique.
• Voir l’évaluation n°2 .

 Corrigé de la fiche d’évaluation n° 2

1. Il s'agit dans les deux cas d'un récit qui cherche à distraire le lecteur. Ils commencent tous
les deux par une formule de départ proche de « Il était une fois ». Le cadre spatio-temporel
permet de situer les deux textes dans une fiction irréelle : le lieu et l’époque sont fantaisistes.
Les personnages sont très peu décrits mais sont dotés de qualités exceptionnelles.

2. Un conte philosophique offre deux niveaux de lecture : une lecture plaisante et une lecture
qui permet de s'interroger sur les problèmes de l'existence. Pour impliquer le lecteur, l'auteur
multiplie les références au réel. À travers le conte, l'auteur défend une cause et impose ses
idées. Enfin, le ton ironique est largement utilisé et le texte est souvent drôle même s'il aborde
des thèmes sérieux.

3. Les personnages : Micromégas est un géant et l'autre personnage, un muphti, typique des
contes orientaux. Ils sont tous les deux très peu décrits sauf par leurs traits de caractère, l'un
vétillard et ignorant, l'autre au contraire plaisant et instruit.
Le cadre spatio-temporel : l'histoire se déroule sur une planète, Sirius. La temporalité est très
farfelue, absolument pas dans les normes de la temporalité sur Terre : les procès durent 220
ans. Les personnages voyagent facilement de planète en planète.

4. La vie sur Sirius offre des points communs étonnants avec la vie sur Terre, notamment en
ce qui concerne les tracasseries dont a souffert Voltaire : censure, procès, dictature morale et
religieuse, exil.... On voit que sous des dehors de texte distrayant, l'auteur évoque des
questions graves de son époque.

Séance 8. Le savoir et l’éducation au temps des Lumières

 Le travail en classe

• Cette séance est consacrée à l'étude d'un thème important du conte : l'éducation. C'est
l'occasion de découvrir les idées de Voltaire sur l'éducation en son temps et les questions que
l'enseignement suscitait déjà au siècle des Lumières : qui enseigne ? quelles matières ?
pourquoi ?
• On abordera également les procédés argumentatifs : Voltaire n'attaque jamais de front parce
qu'il doit déjouer la censure.

 Corrigé du questionnaire n° 5

As-tu bien lu ?

1. Un gouverneur est un précepteur. Il est chargé de l'éducation des jeunes garçons de bonne
famille.

© Éditions Hatier, 2009 16


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

2. Les participants au dîner philosophique sont Jeannot, sa mère, son père, un auteur célèbre
et le gouverneur.

3. Un auteur célèbre est nommé arbitre du débat.

4. La question qui oppose les parents de Jeannot concerne son éducation : doit-il apprendre le
latin ? Sinon que doit-il apprendre ?

5. Finalement, Jeannot va apprendre à danser pour parfaire son éducation.

Les personnages en présence

6. Le personnage du gouverneur est présenté comme un ignorant : « un homme du bel air, et


qui ne savait rien, ne put rien enseigner à son pupille », tout ce qu'il va dire sera discrédité par
le lecteur.

7. Pour la mère de Jeannot, son fils doit être un homme d'esprit sans forcément être savant.
Voltaire attaque ici les mondanités qui font des activités les plus futiles et les plus prisées
dans le milieu bourgeois. Il sous-entend également que ceux qui réussissent dans le monde ne
sont pas savants, mais connaissent l’art de plaire.

8. Le père de Jeannot a entendu parler de l'astronomie et a de l'intérêt pour cette science car
elle est « belle ». Il choisit donc les matières en fonction de leur beauté et non de leur qualité.

9. Le trait commun des interlocuteurs est l’ignorance. Ils sont tous décrits comme des
ignorants. L'ignorance du gouverneur est mise en valeur dans l’apposition « et qui ne savait
rien », l’auteur est appelé ironiquement : « le bel esprit ». Les parents affirment leur
ignorance. Tous les interlocuteurs sont décrédibilisés mais tous prennent la parole.

Langue et style : les procédés argumentatifs

10. Les matières évoquées sont :


a. la géométrie
b. le latin
c. la géographie
d. l'astronomie
e. l'histoire
f. les arts

11. – La géographie permet des utilisations multiples, elle ne sert pas seulement à voyager.
– La géométrie trouve des exploitations dans le réel, elle permet de mesurer les distances
entre la terre et les différentes planètes par exemple.
– Les femmes s’expriment plus facilement que les hommes non par manque de culture
latiniste mais parce qu’elles s’investissent davantage dans la communication.
– Le goût nécessite également une éducation.

12. Les critères retenus pour juger de l’opportunité des matières à enseigner sont ceux de
l'utilité et de l’art de plaire. Il y a un champ lexical de l'utilité (« ne doit pas, vaines études, il

© Éditions Hatier, 2009 17


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

a besoin »), ainsi qu’un champ lexical de l'art de plaire (« succès », « réussite », « les gens de
qualités », « bonne compagnie » et « honnête homme »).

13.Le choix de la danse à l'issue du débat prête à rire, mais il est logique dans l'argumentation
du gouverneur et de l'auteur. La danse est utile, elle n'est pas pénible à apprendre et elle
permet de plaire.

Faire le bilan

14. Voltaire reproche aux hommes de cour leur ignorance et le fait qu'ils dénigrent le savoir.
Pour lui, la connaissance, l'éducation et les sciences sont extrêmement importantes et
nécessitent du temps et de la volonté. Ce ne sont pas des valeurs monnayables ou utilitaires.
Pour les convives, les qualités premières sont la séduction, le charme et le bel esprit : les
apparences sont mises en avant et permettent à certains ignorants de réussir.

Séance 9. L’utopie paysanne

 Le travail en classe

• Cette séance est consacrée à l'étude de la dernière partie du conte qui met en scène les
retrouvailles de Jeannot et Colin. Il faudra insister avec les élèves sur l'effet de surprise en fin
de récit et le sens moral du conte : la simplicité et le bonheur comme récompense pour Colin
qui a su choisir la meilleure voie, celle de l'amour et du travail.

 Corrigé du questionnaire n° 6

As-tu bien lu ?

1. Au début du conte, Jeannot et Colin vivaient en Auvergne ; à la fin du conte, ils se


retrouvent à Paris.

2. L’activité principale de Jeannot à Paris est d’écrire des chansons et de chanter des
vaudevilles.

3. Ses amis l’abandonnent après son revers de fortune parce qu’il n’a plus d’argent.

La mise en récit de la morale

4. Jeannot gravit les différents degrés du désespoir : « Ne nous désespérons pas ; cette jeune
veuve m’aime éperdument ; elle est plus généreuse encore que riche. » (l. 209) Il passe
ensuite par :
– La stupéfaction : « Le marquis stupéfait » (l. 219).
– La rage : « La rage dans le cœur » (l. 209).
– Les sanglots : « Et il sanglotait en lui parlant ainsi » (l. 224).
– L’accablement du désespoir : « Le jeune homme, plus désespéré que jamais » (l. 226).

5. – La description du jeune homme dans la chaise ;


– la description d’une jeune femme ;
– le voyageur reconnaît Jeannot ;
– le jeune homme descend de voiture ;

© Éditions Hatier, 2009 18


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

– Colin embrasse son ami ;


– Jeannot reconnaît Colin.

6. Voltaire ménage le suspense en faisant durer les révélations et l’annonce de l’élément de


résolution : le nom de Colin n’arrive qu’à la fin du récit. Jeannot pleure de honte et de
confusion. Il reçoit une leçon de vie. « Quelle instruction ! » s’exclame t-il (l. 277).

Langue et style : le rôle des champs lexicaux dans l’argumentation

7.
La vie à la campagne La vie à la ville
Description des Grossièrement vêtus. Ils sont tous beaux et élégants,
personnages Un visage rond et frais aimables, gracieux, ignorants
doux et gai. manipulateurs et vénaux.
Sa petite femme brune, Grossièrement
agréable. Un petit homme rebondi.
Réaction des Colin est attendrissant. Il n'est pas Ils abandonnent Jeannot dès qu'ils n'a
personnages rancunier, et est affectueux. plus un sou : ils deviennent méprisants et
indifférents.
Valeur des Simplicité, travail et amitié. Séduction et argent.
personnages

8. Pour Voltaire, la vanité est ce qui n'a pas de sens, qui est vide. Voltaire fustige les hommes
de cour qui n'ont aucune valeur morale solide, qui ne se soucient que des apparences et du
plaisir de paraître : grâce, beauté, amours feints, plaisirs immédiats et faciles... Il préfère les
valeurs « saines » qu'il attribue à la vie à la campagne : fidélité en amitié, bonheur, amour réel
et raisonnable, train de vie modeste mais confortable.

Faire le bilan

9. Dans ce travail, l'élève est libre de donner son opinion sur les bienfaits de la vie à la
campagne en mettant en avant les arguments suivants : grande qualité de vie, proximité avec
la nature, environnement sain....
On peut aussi être un inconditionnel de la vie citadine et décrier la vie à la campagne :
solitude, éloignement, manque de travail à proximité qui oblige à des trajets très longs, moins
d'équipements culturels...

Séance 10. Analyser l’ironie chez Voltaire

 Le travail en classe

• Cette dernière étape du parcours permet d'étudier comment Voltaire procède pour
convaincre ses lecteurs du bien-fondé de ses opinions et réfuter les idées de ses adversaires
tout en évitant de s'exposer de front à la censure.
• Seront abordées avec les élèves les principales figures de l'ironie chez Voltaire et la mise en
place de la connivence avec le lecteur. Nous verrons aussi quels abus sont dénoncés.

 Corrigé du questionnaire n° 7

© Éditions Hatier, 2009 19


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

Repérer les figures de l'ironie

1. La première citation est une antithèse ; la seconde une antiphrase.

2. Les formes d'exagération sont :


a. hyperbole.
b. hyperbole.
c. accumulation.
d. accumulation.

3. – « Les États de quelques souverains d'Allemagne ou d'ltalie, dont on peut faire le tour en
une demi-heure » : Voltaire se moque de la taille des pays voisins de la France en les
comparant aux grands empires que sont la Chine ou la Russie.
– « […] la ville d’Issoire, en Auvergne, ville fameuse dans tout l’univers » : il s’agit d’un clin
d'œil amusé au lecteur, car personne évidemment ne connaît Issoire.
– Le livre de Micromégas comporte des « propositions suspectes, malsonnantes, téméraires,
hérétiques, sentant l'hérésie » : le narrateur, pour plaisanter, montre l'indignation enflée du
muphti.
– Les Terriens sont « un assemblage de fous, de méchants de malheureux » : Voltaire oppose
le nombre de savants réduit et le reste de l'humanité. Le portrait de l'humanité n'est pas très
glorieux.

La complicité avec le lecteur

4. Les sous-entendus sont :


a. le narrateur sous-entend des mœurs très légères dans la famille de Jeannot.
b. Voltaire souligne la supériorité de la musique italienne.
c. « Jeannot et Colin étaient fort jolis pour des Auvergnats. » : pour amuser le lecteur, il sous-
entend que les Auvergnats ordinaires ne sont pas très beaux.

La satire du fanatisme religieux

5. Dans les contes les termes qui désignent les hommes d'église sont souvent très exotiques :
des muphtis ou des théatins ou plus simplement des directeurs de conscience. Voici les avis
de Voltaire :
– Sur la moralité des prêtres : le prêtre dans Jeannot et Colin ne fréquente que les gens riches.
Il est membre d'un ordre religieux dont la doctrine s'appuie sur le vœu de pauvreté et la
volonté de réformer les mœurs du clergé. Mais il abandonne la mère de Jeannot au premier
revers de fortune.
– Sur l'aumônier du vaisseau : Voltaire dénonce ici l'obscurantisme religieux, l'homme
d'église n'est pas rationnel, il a peur du diable.
Voltaire ne rate pas une occasion de critiquer les hommes d'église mais il reste très prudent et
dirige ses critiques les plus virulentes contre des religieux étrangers.

Faire le bilan

7. a. L'ironie est une manière de railler, de se moquer, qui consiste à faire semblant de
croire vraie une proposition manifestement fausse.

© Éditions Hatier, 2009 20


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

b. Voltaire utilise beaucoup l'ironie, notamment dans ses figures de style. Elle peut prendre la
forme de l’antiphrase (le narrateur dit le contraire, de ce qu’il pense) de l’exagération, du
sous-entendu.
c. L'ironie ne peut fonctionner que sur une complicité entre l'auteur et le lecteur. Ce dernier
doit s'interroger sur le sens réel des propos et sur les intentions de l'auteur.
d. Elle est le procédé favori des philosophes du XVIIIe siècle pour dénoncer de leur temps.
Elle est une arme et à ce titre elle vise une cible, elle déprécie l'adversaire sous couvert de son
éloge, elle amuse le lecteur par la raillerie, et elle sollicite sa connivence.

À toi de jouer

8. Pour faire ressortir l'ironie, l'élève peut insister sur certains mots et jouer sur une
connivence avec son auditoire. Pour préparer cet exercice, le professeur peut choisir un texte
et le lire aux élèves puis le faire lire par des élèves volontaires.

9. Pour faciliter l'exercice, on peut travailler avec des dictionnaires des antonymes ou la partie
antonymes des dictionnaires. On peut commencer à dresser des listes avec eux puis écrire des
antithèses ensemble avant de les faire travailler en autonomie.

Séance 11 : L'exotisme oriental : textes et images

 Le travail en classe

• Il s’agit, à partir de l’analyse des documents, de mener une réflexion sur l'exotisme oriental
e
en vogue au XVIII siècle : pourquoi il était souvent fait référence à l'Orient, et comment
l'autre était perçu et décrit.
• On montrera aux élèves que pour les philosophes des Lumières, le merveilleux de l’Orient
n'est qu'un moyen au service de la réflexion : il permet la relativisation des valeurs
occidentales et une critique des apparences et des institutions.
• Les textes et le document iconographique du groupement évoquent un décor oriental :
agréable et fantaisiste mais aussi un orient cruel et fanatique chez Voltaire. Montesquieu
souligne les aspects critiquables de la société française vue par un voyageur perse. Plus tard,
au XIXe siècle, l'orientalisme toujours en vogue ne permettra plus la critique.

 Corrigé du questionnaire sur le groupement « Textes et images »

As-tu bien lu ?

1. Dans le texte de Montesquieu, Rica, un jeune Persan en voyage à Paris, écrit à Ibben, à
Smyrne.

2. Dans le texte de Voltaire, Joussouf Chéribi, un mouphti du Saint-Empire ottoman, écrit


dans son palais le 7 de la lune de Muharem, en l’an 1143 de l’hégire.

Des situations comparables : le décor oriental

3. Dans Les Lettres persanes, les éléments relevant de l’exotisme sont les lieux (Ispahan,
l'Asie), le calendrier (« le 4 de la Lune de Rebiab 2 »), les noms des personnages (Rica et
Ibben) et les moyens de transport (le pas des chameaux).

© Éditions Hatier, 2009 21


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

Dans De l'horrible danger de la lecture, ces éléments sont les lieux (Saint-empire ottoman ,
« Stambul », « Frankrom »), le calendrier (« l'an 1143 de l'Hégire »), les noms des
personnages (Joussouf-Chéribi, Saïd Effendi), les dignitaires administratifs et religieux (cadi,
imam) et les formules de politesse (« lumières des lumières »).

4. Les débuts de chacun des deux textes installent un décor oriental qui s'inspire des Mille et
Une nuits. Le dépaysement est obtenu grâce aux noms, aux dates exotiques, aux pratiques
religieuses étranges mais qui correspondent au réel oriental de l'époque. L'Orient connaît un
grand succès au XVIIIe siècle : en 1745, toute la cour se déguise à la turque pour le mariage
du Dauphin. La multiplicité des références à la Perse sert aux auteurs à donner une apparente
réalité.

Les critiques sur la société française

5. « tu ne le croirais peut-être pas » et « Je n’ai eu à peine que le temps de m’étonner »

6. Voici les éléments qui critiquent la vie parisienne :


– La hauteur des maisons : « si haute que » , « six ou sept maisons mises les unes sur les
autres »
– Le rythme de vie des Français est jugé trop rapide et comparé à la lenteur asiatique « ils
courent, ils volent » qui désigne les Français s’oppose à « les voitures lentes d’Asie, les
chameaux. ».
– La brutalité des Parisiens : « passe encore qu’on me bouscule », , « Je ne puis pardonner les
coups de coude » , puis l'hyperbole « Je suis plus brisé que si j’avais fait dix lieues ».
– Le roi et son pouvoir : « ce roi est un grand magicien », « prodige » ; le champ lexical de la
magie, du miracle : « il va même jusqu’à leur faire croire qu’il les guérit de toutes sortes de
maux en les touchant, tant est grande la force et la puissance qu’il a sur les esprits »

7. Voici les motifs d'étonnement dans la description du pouvoir royal et les critiques
formulées à son encontre :
– La crédulité des Français : ils sont soumis au roi : « la vanité de ses sujets » (Cf. achat des
charges qui confèrent la noblesse) ; « titres d’honneurs à vendre », « prodige de l’orgueil
humain » , ses sujets le croient : « ils en sont aussitôt convaincus » .
– Le roi est décrit comme un manipulateur. Montesquieu critique le pouvoir royal de
l’époque : l’absolutisme. « il exerce son emprise sur l’esprit même de ses sujets » , « Il les fait
penser comme il veut », « il n’a qu’à leur persuader » , « il n’a qu’à leur mettre dans la tête. »
« il va même jusqu'à leur faire croire qu’il les guérit de toutes sortes de maux en les
touchant » (allusion au sacre).
– Son goût pour la guerre : « On lui a vu entreprendre ou soutenir... », « S’il a une guerre » .

8. Dans le document 2, l’imprimerie est condamnable car elle pourrait :


– dissiper l'ignorance ;
– améliorer l'agriculture et l'industrie (progression sociale et morale) ;
– diffuser l'Histoire objective pouvant faire réfléchir les hommes ;
– répandre la philosophie des Lumières : « éclairer les hommes » et mettant en jeu des vertus
morales ;
– remplacer la superstition par la vraie religion ;
– entraîner des progrès dans la médecine.

© Éditions Hatier, 2009 22


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

9. Le religieux ottoman est très autoritaire : il défend, condamne, proscrit, anathématise. Il


préfère les rites (aller à la Mecque) au véritable respect de Dieu.

10. Voltaire montre à travers ce texte que l'imprimerie est indispensable dans tous les
domaines en exposant les pseudo-avantages que pourrait tirer un régime autoritaire en la
condamnant, c'est à dire en condamnant la connaissance et ses bienfaits.
En effet pour l'état autoritaire, l'imprimerie est une invention pernicieuse, tandis que pour
Voltaire la connaissance est indispensable pour lutter contre l'obscurantisme. Elle favorise le
progrès, le confort et fait progresser la vertu (progrès moral).

11. Voltaire et Montesquieu passent par des narrateurs orientaux pour diffuser leurs idées
pour diverses raisons.
Tout d'abord, localiser le récit dans un pays lointain permet à Voltaire de se dégager de la
censure et d'exploiter toute la gamme de l'ironie ; si le lecteur ne lit pas avec assez d'attention,
il peut comprendre les choses au premier degré et ne saisir que la condamnation des régimes
orientaux autoritaires. Mais certains indices servent à avertir le lecteur : « sottise et
bénédiction », « notre palais de la stupidité ». La fiction orientale permet également de mettre
l'accent sur le fait que la décision est guidée par la superstition : les fakirs sont mis sur le
même plan que les théologiens musulmans.
La fiction orientale fait croire au lecteur qu’il s’agit d’une véritable correspondance entre les
Persans pour protéger Montesquieu de la censure et introduire un regard extérieur sur la
réalité européenne.

Lire l’image : les clichés sur l’Orient

12. Les personnages sont des femmes : brunes, voluptueuses, simples, sans bijoux mais
joliment vêtues. Les costumes sont simples, on est loin des soieries et des voiles d'apparat
mais ce sont des costumes exotiques richement brodés, avec des tons variés. L'écriture arabe,
le narguilé, les tapis persans, les coussins, la babouche complètent le décor.
Ces trois jeunes et jolies femmes et leur servante vivent dans un harem, lieu habituellement
interdit aux regards des étrangers. Objet de nombreuses interrogations mais aussi de
nombreux fantasmes, il concentre la fascination européenne pour des coutumes inusitées et
bizarres.
Ici les femmes ne sont pourtant pas nues, ni spécialement lascives. Baudelaire reprochera
d'ailleurs au peintre sa représentation trop simple, en rupture avec la conception stéréotypée .

13. Rachid Boudjedra fait référence à tous les peintres orientalistes du XIXe siècle qui ont
contribué à créer un Orient fantasmé dans leurs oeuvres en multipliant les scènes faciles
(bains, salons...), associant couleur et volupté. L'orientalisme est vite devenu un objet
ornemental.

14. En 1832, Eugène Delacroix fait un unique voyage au Maroc et en Algérie. Il y


accompagne le comte de Mornay, envoyé spécial de Louis-Philippe auprès du sultan du
Maroc. À Alger, il visite le harem d’un corsaire turc. le contexte est celui de la colonisation de
l'Algérie par la France qui a débuté le 5 juillet 1830 par la conquête d'Alger. Quand le tableau
est présenté au Salon, en 1834, c'est la guerre, Alger est à feu et à sang. Les appartements n'y
sont certainement pas plongés dans la douce quiétude un peu ennuyeuse suggérée par le
tableau.

© Éditions Hatier, 2009 23


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

À toi de jouer

15. On prépare l'exercice en présentant le livre aux élèves : il s'agit d'un recueil de contes
d'origine persane traduit au XVIIIe siècle. Même s'il occupe une place importante dans
l'imaginaire littéraire occidental, par le biais des contes pour enfants et du cinéma
d'animation, ces textes sont très peu lus. Les élèves peuvent les trouver sur internet par
exemple sur le site de http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Mille_et_Une_Nuits
Dans la fiche de lecture, doivent figurer la présentation du schéma narratif, des personnages et
une courte analyse de l'Orient décrit dans le conte. La présentation orale ne doit pas excéder
10mn.

Séance 12. Faire le point sur les thèmes du conte philosophique

 Le travail en classe

• Séance d’évaluation notée, à l’aide de l’évaluation n°3 .

 Corrigé de la fiche d’évaluation n° 3

1. Comme la plupart des philosophes des Lumières, Voltaire dénonce toutes les formes
d'oppression en cours au XVIIIe siècle, mais il s'attaque plus particulièrement au fanatisme
religieux : il invente en 1759 le slogan « écrasons l’infâme » par lequel il termine ses lettres à
ses intimes. Les conséquences de l'infâme sont très nombreuses, citons l'injustice, l'ignorance,
la superstition, la guerre, l'intolérance.

2. Voltaire décrit une société idéale dans plusieurs de ses contes, souvent pour se moquer
d'une vision simpliste de la réalité mais aussi pour affirmer ses opinions. Pour lui, la société
idéale est une société de justice, de liberté, de paix, qui promeut la connaissance, l'éducation,
l'honnêteté et l'amitié.

3. Les philosophes des Lumières ont dénoncé l'organisation sociale très hiérarchisée de
l'époque et ont réclamé plus d’égalité entre les différentes classes de la société. Dénonçant le
caractère oppressif de la monarchie absolue, ils ont milité pour une séparation des pouvoirs et
plus de liberté. La Révolution française s'est beaucoup inspirée de leurs idées.

4. – Champ lexical de la raison : philosophe, sagesse, réfléchir, clairvoyance.


– Champ lexical du fanatisme : aveuglement, intolérance, superstition, excès ?

5. Les abus de la société du XXIe siècle sont nombreux et l'élève n'a que l'embarras du choix :
les guerres, les inégalités dans tous les domaines (hommes/femmes, pays pauvres/pays
riches…), la famine dans plusieurs pays, les dictatures, les inégalités de salaire et de mode de
vie etc.
On peut demander aux élèves de développer en quelques lignes l'abus qu'il souhaite dénoncer.

6. L'élève est libre de sa réponse mais c'est l'occasion pendant la correction de discuter en
classe et de définir le terme de valeur. On peut évoquer : l'amour, l'amitié, le travail, la paix,
l'égalité...

© Éditions Hatier, 2009 24


Classiques & Cie collège GUIDE PEDAGOGIQUE

7. L'élève peut puiser dans un sujet d'actualité : on peut lui proposer de regarder les journaux
télévisés et/ou de lire la presse pendant une semaine pour préparer le travail.
Les élèves peuvent reprendre un des abus évoqués et le contextualiser avec un événement
précis. Il faudra ensuite prendre position sans équivoque et tenter de convaincre son lecteur.

© Éditions Hatier, 2009 25