Sie sind auf Seite 1von 8

Les Biotechnologies Végétales et leurs applications

agronomiques : Production des métabolites secondaires in


vitro

Conférence dirigée par

Prof. Stefaan Werbrouck


Et

Prof. Hannachi Cherif

Compte rendu préparé par

Cheima Ben Ali

1ère année mastère professionnelle

Année universitaire 2016/2017


Culture in vitro

Définition
La culture in vitro des parties de plantes isolées est basée sur la mise en culture d’explant en
milieu artificiel (synthétique) contrôlé (dans des conditions stériles), dans l’environnement et
dans l’espace réduit d’un récipient à l’abri de toutes contaminations.

Le but de la culture in vitro est de permettre la régénération de la plante entière autonome et


fertile à partir de la propriété des cellules végétales : la totipotence.

La totipotence est l’habilité d’une cellule à se différencier puis après de se développer en un


nouvel organisme à part.

Les avantages de la culture in vitro


- Production en masse et rapide pour toutes les saisons
- Facilité de stockage (économie de l’espace)
- Assainissement des végétaux
- Multiplication d’espèces difficiles à obtenir avec les méthodes traditionnelles et
sauvegarde d’espèces en danger
- Obtention des clones caractérisés par leur vigueur.

Les inconvénients

- Grands investissements
- Automatisation qualifiée et main d’oevre spécialisée
- Vitrification et anomalies
Composition des milieux de culture

Composés inorganiques
•Macro-éléments
•Micro-éléments
•Charbon active

Composés organiques
•Sucres
•Vitamines et acides aminés.
•Régulateurs de croissance
•Gel
Les techniques de culture in vitro

Micropropagation

La micropropagation dérive de ce phénomène naturel, elle consiste à multiplier, stérilemet, un


individu donné à partir d'un fragment, plus ou moins grand, de végétal placé sur un milieu
nutritif synthétique. Cette technique constitue une des premières applications des
biotechnologies modernes.

Les plantes obtenues sont génétiquement identiques à la plante ou variété de départ et


la puissance de multiplication du clonage in vitro permet une production d'un grand nombre
de plantes génétiquement homogènes en un laps de temps court.

Les étapes de cette technique sont les suivantes :

1. Le prélèvement : Le choix de l’explant à prélever est particulièrement important

2. La mise en culture in vitro : Les explants, sont ensuite désinfectés, travaillés sous
conditions aseptiques, puis placés sur un milieu de croissance stérile. Ce support
comprend des aliments : macro-éléments (N, P, K, Ca, Mg, Mn…), des micro-
éléments (Bo, Fe, Cu…), sucre, vitamines, régulateurs de croissance (essentiellement
auxines et cytokinines dont l’équilibre détermine l’organogenèse) et une base d’agar
qui solidifie le milieu de culture.

3. La multiplication : Un contrôle rigoureux de l’environnement est nécessaire à la


bonne croissance des vitroplants en milieu artificiel.

4. L’acclimatation : Cette phase d’acclimatation se déroule dans des locaux spécifiques


permettant un contrôle précis des conditions d’éclairage, de température et surtout
d'humidité.

5. L’élevage : Après acclimatation, les plants sont rempotés en godets et conduits sous
serres d’élevage pendant quelques mois.
Figure 1. Prélèvement des explants d’une plante mère

Induction des méristèmes

Les méristèmes sont des zones de cellules à divisions intenses, situés au cœur des bourgeons
et des extrémités de racines et à l'origine des tiges feuillées ou du système racinaire.

La culture de méristèmes permet le sauvetage des variétés menacées de disparition car très
virosées. Elle concerne essentiellement les plantes à reproduction par voie végétative:
bouturage, marcottage, etc

Les plantes produites sont saines: sans virus, champignons et bactéries.

Figure2. Induction de pousses adventives


Figure 3. Induction de méristèmes racinaires

L’embryogenèse somatique

L'embryogenèse somatique est une forme de multiplication végétative qui permet d'obtenir
une multitude de plantules identiques génétiquement à la plante donneuse d'explants.
C'est l'obtention d'embryons à partir de cellules somatiques, c'est à dire non sexuelles.

De nombreuses divisions cellulaires sont rapidement provoquées à partir des tissus cultivés
grâce à l'apport d'une forte dose d'auxine. Un cal est alors obtenu, c'est à dire un amas de
cellules indifférenciées, rejuvénilisées et qui pourront donner naissance à des embryons
bipolaires qui vont se comporter comme des embryons zygotiques.

Les principales étapes in vitro :

1. Induction de cals embryogènes par de fortes doses d'auxine (2,4D + cytokinine)

2. Prolifération et subculture de cal embryogène (2,4-D)

3. Expression d’embryogenèse somatique (aucune hormone)

4. Maturation (ABA) 5. Germination


Figure 4. Embryogenèse somatique

Outils et équipements

Figure 5. Balance (g/mg) Figure 6. Hotte à flux laminaire Figure7. Réfrigérateur

horizontal
Figure 8. Microscope stéréoscopique Figure 9. Stérilisateur électrique

à billes de verre

Figure 10. Autoclave Figure 11. Chambre de culture

Figure 12 et 13. Récipients