Sie sind auf Seite 1von 6

L'eau de gâchage

Autor(en): Hermann, Kurt

Objekttyp: Article

Zeitschrift: Bulletin du ciment

Band (Jahr): 64 (1996)

Heft 2

PDF erstellt am: 15.10.2019

Persistenter Link: http://doi.org/10.5169/seals-146397

Nutzungsbedingungen
Die ETH-Bibliothek ist Anbieterin der digitalisierten Zeitschriften. Sie besitzt keine Urheberrechte an
den Inhalten der Zeitschriften. Die Rechte liegen in der Regel bei den Herausgebern.
Die auf der Plattform e-periodica veröffentlichten Dokumente stehen für nicht-kommerzielle Zwecke in
Lehre und Forschung sowie für die private Nutzung frei zur Verfügung. Einzelne Dateien oder
Ausdrucke aus diesem Angebot können zusammen mit diesen Nutzungsbedingungen und den
korrekten Herkunftsbezeichnungen weitergegeben werden.
Das Veröffentlichen von Bildern in Print- und Online-Publikationen ist nur mit vorheriger Genehmigung
der Rechteinhaber erlaubt. Die systematische Speicherung von Teilen des elektronischen Angebots
auf anderen Servern bedarf ebenfalls des schriftlichen Einverständnisses der Rechteinhaber.

Haftungsausschluss
Alle Angaben erfolgen ohne Gewähr für Vollständigkeit oder Richtigkeit. Es wird keine Haftung
übernommen für Schäden durch die Verwendung von Informationen aus diesem Online-Angebot oder
durch das Fehlen von Informationen. Dies gilt auch für Inhalte Dritter, die über dieses Angebot
zugänglich sind.

Ein Dienst der ETH-Bibliothek


ETH Zürich, Rämistrasse 101, 8092 Zürich, Schweiz, www.library.ethz.ch

http://www.e-periodica.ch
L'eau de gâchage
L'eau potable répond
aux exigences auxquelles
doit satisfaire l'eau
de gâchage utilisée Ciment
Granulats
pour la fabrication du
béton. Des eaux de Adjuvants
moins bonne qualité,
ou même des eaux Humidité propre I
usées provenant de la Eau ajoutée

fabrication du béton ou
de béton de recyclage Eau de gâchage

excédentaire, servent
Fig. L'eau ajoutée est une partie de l'eau de gâchage, laquelle se compose
1
cependant également également de l'humidité propre des granulats et de l'eau contenue
d'eau de gâchage. dans les adjuvants et ajouts. Dessin: tfb i3i / s Einfalt, zsd

L'eau potable du réseau de distribution


peut généralement être utilisée
fabrication du béton sans
• L'eau de d'eau
gâchage est total de
active lors de
le la
• L'eau ajoutée est dosée lors du
pour la quantité la malaxage du béton. La quantité
réserve et sans essais préliminaires fabrication du béton. Elle se compose d'eau ajoutée résulte de la
complets. Mais dès que l'eau de de l'eau se trouvant à la différence entre la quantité d'eau de

gâchage a une autre origine, des essais surface des granulats, de l'eau contenue gâchage et celle d'humidité propre
qualitatifs et quantitatifs sont dans les adjuvants et ajouts, des granulats, ainsi que de la
indispensables. ainsi que de l'eau ajoutée. Lors du quantité d'eau introduite dans le
calcul du rapport eau/ciment d'un béton par les adjuvants et ajouts;
Définitions béton, il faut utiliser la quantité elle varie généralement entre 50 et
L'eau ajoutée lors du malaxage du d'eau de gâchage. Celle-ci se situe 170 l/m3 de béton.
béton est généralement appelée eau en général entre 120 et 200 l/m3,
de gâchage. C'est le terme utilisé selon le béton. Exigences concernant l'eau
dans les normes SIA 162 [1] et 162/1 • L'humidité propre est l'eau contenue de gâchage
[2], ainsi que dans les normes dans les granulats. Elle se Les exigences concernant l'eau de
dont l'importance ne cesse
européennes compose de l'humidité interne, le gâchage ont été fixées dans différentes
de croître en Suisse. Mais l'eau de plus souvent négligeable (sauf directives, prénormes et normes, et
gâchage n'est en fait pas seulement pour les granulats très poreux), et nous allons en traiter. Mais il est
l'eau ajoutée, ainsi que le démontre de l'humidité superficielle. C'est également intéressant et utile d'en savoir

la figure 1, déjà publiée dans un particulièrement le sable qui un peu plus sur l'influence que les
«Bulletin du ciment» paru précédemment amène beaucoup d'eau. La quantité impuretés contenues dans l'eau de
[3]. faut donc, lors de la
Il d'eau due à l'humidité propre gâchage exercent sur la qualité du produit
fabrication du béton, distinguer entre les se situe entre 30 et 150 l/m3, selon final, c'est-à-dire le béton. Nous
sortes d'eau suivantes: le traitement des granulats. en savons en fait beaucoup à ce sujet.
Aspect inspection visuelle limpide, incolore

Odeur inodore
Teneur en détergents agiter pas de formation de mousse
persistante
Teneur en chlorures analyse chimique < 100 mg/l pour béton armé et béton
précontraint
Teneur en sulfates analyse chimique < 1000 mg/l
Teneur en impuretés titrage avec solution de consommation en permanganate de
organiques (en particulier permanganate de potassium potassium: < 100 mg/l
acides humiques et
dérivés de sucre)
Tab. 1 Exigences concernant l'eau de gâchage selon
norme SIA 162/1, essai
no 16 [2].

Les analyses d'Abrams et ses Selon Abrams, par exemple l'eau Normes SIA 162 et 162/1
dont les résultats ont été
collaborateurs, marécageuse, l'eau de mer (non Selon la norme SIA 162 [1], l'eau de
publiés en 1924, sont très poussées appropriée pour le béton armé et le gâchage doit être exempte de toute
[4]: pas moins de 68 échantillons béton précontraint) ou les eaux usées substance nocive, notamment de
d'eau d'origine des plus diverses ont des brasseries, savonneries, etc., organique (chiffre 5 14 31). Si
nature

été analysés dans quelque 6000 sont par contre utilisables. elle ne provient pas du réseau d'eau
échantillons de béton et mortier L'aptitude d'une eau à être utilisée potable, elle doit être analysée par un
quant à leur aptitude à être utilisés comme eau de gâchage ne dépend laboratoire spécialisé. Les tests qui
comme eau de gâchage. On a constaté évidemment pas uniquement de sa doivent être exécutés par ce laboratoire
que le temps de prise n'est pas nature, mais beaucoup également sont mentionnés dans la norme
une grandeur fiable pour juger de de la quantité d'impuretés qu'elle SIA 162/1, sous essai no 16 [2]. Ils
l'aptitude d'une eau à être utilisée contient. Un autre point très important sont résumés dans le tableau 1.
comme eau de gâchage. La couleur est signalé dans la norme La valeur pH de l'eau (> 4 selon le
et l'odeur de l'eau se sont également SIA 162/1, sous chiffre 316 3 [2]: prEN 1008 encore à discuter) fait partie
révélées inadéquates comme «Les spécifications concernant l'eau des importants critères d'aptitude
critères de qualité. Les comparaisons de gâchage n'ont aucun rapport d'une eau, en plus de ceux mentionnés
de résistance d'échantillons de béton avec l'agressivité de l'eau agissant dans la norme SIA 162/1.
ou mortier fabriqués avec de l'eau à de l'extérieur sur le béton durci.
analyser et de l'eau distillée ont été Celle-ci dépend en effet d'autres Prélèvement d'échantillons
beaucoup plus significatives. On a est, par exemple, tout à fait
facteurs. Il Selon la norme SIA 162/1, chiffre

classé comme appropriées les eaux possible qu'une eau qui se prête 3 16 21, les échantillons à analyser

avec lesquelles, après 28jours, au bien au gâchage puisse attaquer de doivent être prélevés à l'endroit
moins 85 % de la résistance à la l'extérieur le béton durci et par la prévu pour l'approvisionnement en
compression des échantillons de suite, l'endommager ou même le eau. «Pour les eaux stagnantes, il
référence avaient été atteints. détruire (par exemple une eau qui faut effectuer au moins deux
Partant de ce critère, les eaux acides contient des sulfates ou du gaz prélèvements suffisamment éloignés et

ainsi que les eaux contenant du carbonique).» procéder à des analyses séparées.»
glucose ou des composés organiques Les récipients bien nettoyés (en
similaires, ne peuvent, entre autres, verre ou en plastique) doivent être
être utilisées pour la fabrication du rincés plusieurs fois avec l'eau à
béton. D'autres analyses ont démontré analyser, immédiatement avant le
qu'une eau de gâchage contenant remplissage, puis remplis complètement,
des algues augmentait fortement et fermés hermétiquement
la teneur en air du béton, et tout de suite après le remplissage.
diminuait nettement la résistance à la L'étiquette doit comporter au moins
compression [4]. les indications suivantes:
Rinçage
X
X Eau fraîche

Dosage de I eau de lavage

W Dosage de I eau fraîche

r M
Flèches pour
le remplissage
(lavage Malaxeur
camions
bétonnières, Eau de ruissellement
Vidage
pompes des véhicules
^
i
à béton, ponts Eau de pluie
de chargement)

Eau de lavage du malaxeur

Ç-Q
Reservoir d eau recyclée

Trop-plein de secours
Reflux

O
o
-y»
Bassin de trop-plein
£ m
Installation de Granulats lavés
s
Eau recyclé
de secours lavage du béton
excédentaire

Fig. 2 Schéma de l'écoulement de l'eau d'une installation de lavage du béton excédentaire. Toutes les matières à
recycler sont séparées en déchets solides et en eau de lavage, et réutilisées.

• commettant mixtes acier-béton». Celles-ci ont été Futures normes


• date
lieu du prélèvement publiées comme prénormes L'ENV 206 (norme SIA 162.051 [5])

• dude prélèvement ENV 1992-1-1 (SIA V 162.001) et est actuellement remaniée. Dans le
• nom personne qui
la a effectué ENV 1994-1-1 (SIA V 163.001). Les prEN 206 d'août 1995, en ce qui
le prélèvement normes SIA 162.051 et 162 ne concerne l'eau de gâchage, il n'est
Pour le contrôle visuel et les essais doivent toutefois pas être utilisées plus renvoyé aux normes nationales,
chimiques des substances nuisibles conjointement. mais à l'EN 1008, intitulée «Eau de
au béton, 1 I d'eau suffit. Pour Dans la norme SIA 162.051 [5], il est gâchage pour béton - Spécifications
d'éventuels essais de compatibilité dit expressément que l'eau de et essais». L'EN 1008 sera applicable
avec le béton, il faut «une quantité gâchage doit répondre aux exigences à tous les types de bétons fabriqués

d'eau plus importante» (chiffre des normes nationales. Il est en outre avec des ciments conformes à
3 16 23). précisé au paragraphe 4.3: «L'eau ENV 197-1 (norme SIA 215.002). Les
ne doit pas contenir d'éléments indications qui suivent proviennent
Norme SIA 162.051 nuisibles en quantités telles qu'ils toutefois encore du prEN 1008 [6],
La norme SIA 162.051 [5] (correspond porter préjudice à la prise, au
pourraient publié en février 1993; on ne sait pas
à l'ENV 206) contient les durcissement et à la durabilité du encore quand l'EN 1008 entrera en
relatives à la technologie
prescriptions béton, ou provoquer une corrosion vigueur.
du béton qui sont nécessaires pour des armatures. De façon générale, L'aptitude de l'eau à la fabrication de
l'utilisation de l'Eurocode 2 «Calculs en Europe, l'eau potable fournie par béton dépend de son origine:
des structures en béton». Elle peut un réseau de distribution à l'usage • L'eau qui, du point de vue chimique,
donc être utilisée en Suisse à titre du public convient à la confection du peut être qualifiée d'eau
d'essai, conjointement avec le béton.» potable, se prête à une utilisation

chapitre 1-1 de l'Eurocode 2 et le chapitre sans essai.


1-1 de l'Eurocode 4 «Conception
• L'eau de lavage qui provient des
et dimensionnement des structures installations de recyclage des pro-
ducteurs de béton est généralement table peut également être appropriée, chage. Celles-ci concernent le temps
appropriée, mais doit satisfaire mais il convient de pratiquer de début et de fin de prise de la pâte
à des exigences particulières, un essai avant de l'utiliser, et de de ciment, ainsi que la résistance à
sur lesquelles nous reviendrons. répéter cet essai fréquemment la compression. Des échantillons,
• Les eaux de ruissellement et l'eau pendant son utilisation. fabriqués d'une part avec de l'eau

provenant de la nappe phréatique • L'eau de mer et les eaux saumâ- distillée ou désionisée et d'autre part

peuvent être appropriées, mais il tres peuvent servir pour la production avec de l'eau à analyser, sont
convient de pratiquer un essai du béton non armé, mais comparés. La résistance
moyenne à la
avant leur première utilisation. elles ne sont généralement pas compression des échantillons de
• L'eau de rejet industrielle non po- appropriées pour le béton armé béton ou mortier (cubes, prismes ou

et le béton précontraint (facteur cylindres) qui ont été fabriqués avec


déterminant: teneur totale en l'eau à analyser doit par exemple,
chlorure du béton). après sept jours, atteindre au
Bibliographie
[1] Norme SIA 162: «Ouvrages en béton»,
• Les eaux usées ne conviennent minimum 90 % de la résistance moyenne

des échantillons correspondants


édition 1989 (rév. 1993). pas.
[2] Norme SIA 162/1: «Ouvrages en béton Pour les eaux qui ne sont pas admises fabriqués avec de l'eau distillée ou
- Essais des matériaux», édition 1989.
[3] Meyer, B., «Exigences à l'égard de sans essai pour la fabrication du désionisée.
l'eau de gâchage», Bulletin du ciment
55 [24], 1-8 (1987). béton, il est prévu un vaste programme
[4] McCoy, W.J., «Mixing and curing
d'analyses chimiques, lesquelles Eau de lavage utilisée comme
water for concrete» in «Significance
of tests and properties of concrete- sont résumées dans le tableau 2. Ce eau de gâchage
making materials», ASTM Special
Publication 169B, pages 765-773 (1989). tableau s'inspire beaucoup d'un Partout où l'on fabrique du béton, il
[5] Norme SIA V 162.051 (ENV 206): tableau figurant dans un aide-mémoire se produit des eaux usées. Dans une
«Béton: Performances, production,
mise en œuvre et critères de conformité», intitulé «Zugabewasser für centrale béton, il s'agit par exemple
à
édition 1995.
[6] prEN 1008: «Eau de gâchage pour
Beton», publié en 1982 par le «Deutsche d'eau de lavage contenant de
-
béton Spécifications et essais» Beton-Verein E.V.» [7]. fines particules solides minérales. Elle
(février 1993).
L'ensemble du prEN 1008 [6] correspond provient
-
[7] «Zugabewasser für Beton Merkblatt
für die Vorabprüfung und Beurteilung
vor Baubeginn sowie die
en fait dans une large mesure aux • de l'eau utilisée pour le nettoyage
Prüfungswiederholung während der
prescriptions allemandes. Ce qui des malaxeurs et des véhicules de
Bauausführung» (version janvier 1982), Beton-

und Stahlbetonbau 77 [51,137-140 frappe dans la norme européenne, transport, ou


(1982).
[8] «Richtlinie für Herstellung von Beton
ce sont les teneurs en chlorure et en • des eaux usées des installations
unter Verwendung von Restwasser und sulfate beaucoup plus élevées tolérées de recyclage du béton (installations
Restmörtel», édité par le «Deutsche
Ausschuss für Stahlbeton» (septembre par rapport à la norme SIA 162/1 de récupération de déchets
1991).
[9] Dahlhoff, U., Budnik, J., et Scholl, F.,
(comparer tab. 1 et tab. 2). solides).
«Frischbetonrecycling im En dehors des analyses chimiques, Il y a également l'eau recyclée provenant
Transportbetonwerk», Beton 45 [11], 792-796

(1995). le prEN 1008 prévoit également des d'eaux pluviales tombées sur
analyses physiques de l'eau de g⬠des bâtiments d'exploitation et des
Type d'essai

Couleur
Méthode d'essai

Inspection visuelle dans un cylindre de mesure


Evaluauon

Apte à l'utilisation sans essai


comparatif du béton

Incolore, voire légèrement jaunâtre


Apte à l'utilisation dans certains
cas seulement2'

Foncé ou coloré
Inutilisable
i
n
placé devant un arrière-plan blanc (rouge, vert, bleu...)
(laisse se décanter les matières en suspension)

Huiles ou matières grasses Inspection visuelle Traces uniquement Pellicule d'huile, emulsion d'huile
Détergents Agiter vigoureusement l'échantillon d'eau dans légère formation de mousse; formation importante de mousse;
un cylindre stabilité de la mousse: < 2 min stabilité de la mousse: > 2 min

Matières en suspension Cylindre de mesure de 80 cm3 <4cm3 >4cm3


Odeur Ajouter acide chlorhydrique Aucune odeur, voire pas plus Forte odeur
d'une légère odeur (p. ex. sulfure d'hydrogène)

Valeur pH Papier indicateur/Indicateur liquide >4 <4


Chlorures" Réactifs spéciaux, titrage avec oxyde mercurique6' < 600 mg/l > 600 mg/l3'
Béton précontraint
Coulis

Chlorures" Réactifs spéciaux, titrage avec oxyde mercurique61 < 2000 mg/l > 2000 mg/l31
Béton armé

Chlorures" Réactifs spéciaux, titrage avec oxyde mercurique6' < 4500 mg/l > 4500 mg/l
Béton non armé

Sulfates" Réactifs spéciaux61 < 2000 mg/l > 2000 mg/l

Glucose" Réactifs spéciaux61 < 100 mg/l > 100 mg/l


Saccharose < 100 mg/l > 100 mg/l
Phosphate (P205)" Réactifs spéciaux6' < 100 mg/l > 100 mg/l
Nitrate" Réactifs spéciaux6' < 500 mg/l > 500 mg/l
Zinc" Réactifs spéciaux6' < 100 mg/l > 100 mg/l
Sulfures* < 100 mg/l > 100 mg/l
Sodium5' Au total < 1000 mg/l > 1000 mg/l
Potassium

Substance humique Dans une éprouvette, verser 5 ml de l'échantillon Plus pâle que brun jaunâtre Plus foncé que brun jaunâtre
d'eau, et ajouter 5 ml de soude caustique
à 3 ou 4 %. Agiter. Inspection visuelle après 3 min

" Procédure d'essai accélérée tolérée.


2t L'évaluation définitive dépend d'une évaluation de chaque cas particulier et/ou d'un essai comparatif du béton.
3t Évaluation favorable possible dans certains cas, si la teneur totale en chlorures de tous les éléments en béton ne dépasse pas les limites indiquées au paragraphe 5.5 de l'ENV 206.
41
N'est exigé que pour le béton précontraint/coulis.
51
N'est exigé qu'en cas de risque de réaction des granulats avec des éléments alcalins.
61
Selon [71.

Tab. 2 Critères possibles pour l'évaluation de l'eau de gâchage selon prEN 1008 [6].

aires d'exploitation non utilisées. masse. Indépendamment de la lisation de l'eau de lavage et des
Ces eaux usées ont surtout une teneur en particules solides, on utilise granulats provenant des installations de

chose en commun: elles ne peuvent toujours cette eau de lavage pour au recyclage de l'industrie du béton. Le
pas, ou seulement difficilement, être maximum 70 % de l'eau de gâchage, «Deutsche Ausschuss für Stahlbeton
évacuées. La solution est alors de et pour le reste, on ajoute de l'eau (DAfStb)» a publié des directives
réutiliser ou recycler dans l'usine ces recyclée. Au dire des employés, cette similaires en 1991 déjà [8], et les a
eaux collectées séparément. La façon de procéder permet facilement révisées en 1995 [9]. Les prescriptions
figure 2 représente une installation de de respecter les grandeurs indicatives figurant dans ces documents sont
lavage, dans laquelle tout le béton du béton frais et du béton durci, beaucoup plus sévères que celles
excédentaire est traité pour séparer sauf pour les bétons résistant au gel appliquées actuellement en Suisse.
les déchets solides et l'eau (eau de et aux fondants chimiques, pour Pour ne citer qu'un exemple, le
lavage), lesquels sont réutilisés. la haute teneur en particules
lesquels de particules solides dans
pourcentage

Dans une certaine installation de solides de l'eau de lavage peut créer l'eau de lavage doit être fortement
production de béton prêt à l'emploi des difficultés. C'est pourquoi on réduit, et la granularité des particules
en Suisse, l'eau de lavage contient utilise
pour ces bétons exclusivement solides doit être généralement
des quantités variables de particules de l'eau recyclée. inférieure à 0,2 mm.
solides (granulante < 1 mm), Le prEN 1008 contient aussi des Kurt Hermann, TFB
représentant en général 5 à 15 % de la recommandations concernant la réuti¬