Sie sind auf Seite 1von 51

ÉLEMENTS

GENERAUX DE
TRANSMISSION
Oumar SERE
Ingénieur réseaux et Télécoms.
oumar.sere@fasonet.bf
sereoum@yahoo.fr
Objectif du cours

A l’issu de ce cours, l’étudiant sera capable de décrire les liaisons de


Transmission sur support métallique ou optique sur la base de la
connaissance de leurs caractéristiques de transmission.

Il pourra effectuer et commenter le synoptique d’une liaison FH.

Il pourra manipuler les unités de transmission dans les calculs de bilan.

Oumar SERE 2
PLAN DU COURS

Chap. I – Les lignes métalliques

Chap. II – Câbles à paires coaxiales

Chap. III – Les fibres optiques

Chap. IV – Les liaisons radioélectriques

Chap. V – Résumé : Supports de transmission

Chap. VI – Les unités de transmission

Oumar SERE 3
PLAN DU COURS

Chap. I – Les lignes métalliques

Chap. II – Câbles à paires coaxiales

Chap. III – Les fibres optiques

Chap. IV – Les liaisons radioélectriques

Chap. V – Résumé : Supports de transmission

Chap. VI – Les unités de transmission

Oumar SERE 4
Les liaison radioélectriques

1. Définition

2. Les faisceaux hertziens

3. La transmission par satellite

4. Description matérielle et application des Faisceaux hertziens

5. Exemple de faisceaux hertziens commercialisés dans l’industrie

Oumar SERE 5
Définitions
Les liaisons radioélectriques utilisent la propagation des ondes
électromagnétiques dans l'air libre.

Elles ont l'avantage de ne pas nécessiter de lourds travaux


d'infrastructure. Cependant le support utilisé est commun à tout le
monde.

Les bandes de fréquences représentent une ressource rare

Leur utilisation est réglementée par des organismes officiels nationaux


et internationaux.

Oumar SERE 6
Définitions
Spectre électromagnétique

Les ondes électromagnétiques peuvent être classifiées comme suit :

Oumar SERE 7
Définitions
Répartition des rayonnements

• Ondes radio → Radio, TV, industrie, communications…

• Micro-ondes → Radar pour le guidage des avions, four à micro-ondes…

• Infrarouges → Certaines caméras dites thermiques : détection humaine,


télécommandes …

• Lumière visible → La lumière visible (œil humain) n'est qu'une petite


"fenêtre" des ondes électromagnétiques : caméras, plaques
photographiques.

• Ultraviolets → Certaines plaques photographiques, certaines caméras :


bronzage, stérilisation…

Oumar SERE 8
Définitions
Répartition des rayonnements

• Rayons X → Certaines plaques photographiques : radiographie…

• Rayons gamma → émis par des atomes radioactifs : médecine.

• Rayons cosmiques → venant de l’univers, ces rayons sont très


difficiles à détecter car ils passent à travers la matière sans interagir
avec elle : imagerie médicale, stérilisation.

Oumar SERE 9
Définitions
Répartition des rayonnements
• Les Ondes Hertziennes sont utilisées par les systèmes de radionavigation et de
radiocommunication.
• Les ondes hertziennes vont de 3KHZ à 3.105MHZ et sont subdivisées en gammes de
fréquences

Désignation Longueur d'onde -  Désignation Fréquence

Very Low Frequency De 100 Km a 10 Km Myriamétriques De 3 KHz à 30 KHz

Low Frequency De 10 Km a 1 Km Kilomètriques De 30 KHz à 300 KHz

Medium Frequency De 1 Km à 100 m Hectométriques De 300 KHz à 3 MHz

High Frequency De 100 m à 10 m Décamètriques De 3 MHz à 30 MHz

Vey High Frequency De 10 m à 1 m Mètriques De 30 MHz à 300 MHz

Ultra High Frequency De 1 m à 10 cm Décimétriques De 300 MHz à 3000 MHz

Superior High Frequency De 10 cm à 1 cm Centimétriques De 3000 MHz à 3.104 MHz

Extra High Frequency De 1 cm à 1 mm Millimétriques De 3.104 MHz à 3.105 MHz

Oumar SERE 10
Définitions
Vitesse de propagation

 Vitesse de propagation
La vitesse de propagation d’une onde électromagnétique est en tout point
identique à la vitesse de propagation de la lumière.

On peut donc en déduire grâce à l’équation suivante, la fréquence pour


une transmission dans un milieu « parfait » (dans le vide).
λ × f = c ≈ 3×108 m/s
avec λ longueur d’onde (m), f fréquence (Hz) et c la célérité (m/s)

 Longueur d’onde
La longueur d’onde se calcule de la façon suivante:

F : Fréquence en GHz
λ : Longueur d’onde en cm

Oumar SERE 11
Définitions
Propagation des ondes radiofréquences

Le principaux modes de propagation utilisés son :

les ondes de sol


la réfraction troposphérique
la réflexion ionosphérique
la réfraction ionosphérique
la visibilité directe

Oumar SERE 12
Définitions

Les ondes de sol ou ondes de surface

L'onde de surface suit la courbure de la terre. Sa portée dépend de la


nature du sol rencontré, de la fréquence et, bien sûr, de la puissance de
l'émission.

Une partie de l'énergie de l'onde de surface est absorbée par le sol et y


provoque des courants induits; l'absorption d'énergie est beaucoup plus
importante en polarisation horizontale et c'est pourquoi les émissions
s'effectueront en polarisation verticale.

Oumar SERE 13
Définitions
Propagation des ondes radiofréquences

La conductivité du sol influe sur la portée des ondes de surface : pour une
même puissance d'émission, la portée est beaucoup plus grande en mer
qu'en terrain agricole ou qu'en terrain aride.

Les émissions en onde de sol sont atténuées avec la fréquence: l'on peut
atteindre une portée de
• plusieurs milliers de kilomètres en très basses fréquences (VLF)
• quelques centaines de kilomètres en fréquences moyennes (MF)
• quelques dizaines de kilomètres en hautes fréquences (HF).

Oumar SERE 14
Définitions
L’atmosphère

400 km

50 km

10 km

Oumar SERE 15
Définitions

La troposphère ou basse atmosphère


C’est la région située entre le niveau de la mer et au-dessus des plus
hautes montagnes.

C’est dans cette couche qu’ont lieu tous les phénomènes météorologiques.

On trouve donc de fortes variations de pression, de température ou


d’humidité, à l’origine de changements de l’indice de réfraction de l’air.

Oumar SERE 16
17- Liaison

Définitions

La réflexion ionosphérique
Dans l’ionosphère, les rayons cosmiques ionisent les molécules de gaz
formant ainsi une couche conductrice pouvant servir de réflecteur aux
ondes EM. Les caractéristiques dépendent essentiellement de la fréquence
considérée, de l’altitude et varient entre jour et nuit.

Réflexion simple Réflexion double


18- Liaison

Définitions

On divise l’ionosphère en différentes couches :

la couche D (#70 km) : réfléchie VLF et LF, absorbe


partiellement les MF et laisse passer les HF

la couche E (80 à 140 km) : ne laisse passer que des


ondes de fréquence >25 MHz et réfléchit les HF le jour

la couche F (200 à 400 km) : divisée en F1 et F2 qui se


combinent la nuit, permet des transmissions éloignées
en HF
19- Liaison

Définitions

Plus on utilise une fréquence haute (donc une onde courte), plus on
augmente la portée. Mais au-delà de la fréquence critique de 30 MHz, les
ondes ne sont plus réfléchies.

f=30 MHz fréquence critique

f=20 MHz

f=5 MHz

f=3 MHz

terre
20- Liaison

Définitions
Quand on veut effectuer une transmission via un satellite, il faut alors
dépasser cette fréquence critique pour que les ondes ne soient pas réfléchie.
En pratique, on prend f>100MHz.
De plus, pour des considération d’absorption, on reste la plupart du temps
avec f<12 GHz.
Par contre, il y a toujours phénomène de réfraction qui produit des
changements de trajectoire à prendre en compte (plus problème de
polarisation).

terre
21- Liaison

Définitions

La visibilité directe

Dans la plupart des télécommunications modernes, gourmandes en débit,


on utilise des fréquences hautes avec une propagation en onde d’espace
(ou visibilité directe). Dans ces systèmes, les portées sont relativement
faibles et les sources de pertes importantes.

Divers systèmes : point à point, point-


multipoint ou multipoint-multipoint.
Définitions
Propagation des ondes radiofréquences
• De 3kHz à 3MHz
 Propagation par ondes de sol ; portée : plusieurs milliers km, elle
est directement liée à la puissance d’émission.
 Réflexion sur l’ionosphère (à partir de 70km de la terre) pendant
la nuit ; portée : plusieurs milliers de km, mais changeante avec
l’activité solaire et donc l’heure (meilleure la nuit, car l’absorption est
plus forte de jour), la saison et la météo.

• De 3MHz à 30MHz :
 Propagation par réflexion sur l’ionosphère ; portée : plusieurs
centaines de km, mais changeante

• De 30MHz à 3GHz :
 Propagation en visibilité directe et par réflexion sur le sol (trajets
multiples) portée : plusieurs dizaines de km.
 Propagation par diffraction ; portée : plusieurs dizaines de km.

Oumar SERE 22
Définitions
Propagation des ondes radiofréquences

• De 3GHz à 30GHz :
 Propagation en visibilité directe et par réflexion sur le sol (trajets
multiples) portée : plusieurs dizaines de km.

• A partir d’une dizaine de giga Hertz l’absorption due à la vapeur d’eau


dans l’atmosphère provoque des pertes très gênantes. Ces fréquences
peuvent être utilisées dans l’espace entre satellites.

Oumar SERE 23
Les faisceaux hertziens
Un faisceau hertzien est un système de transmission de signaux,
numériques ou analogiques, entre deux points fixes.

Il utilise des ondes radioélectriques très fortement concentrées à l'aide


d'antennes directives.

La directivité du faisceau est d'autant plus grande que la longueur


d'onde utilisée est petite et que la surface de l'antenne émettrice est
grande.

Le faisceau est un support de type pseudo-4 fils. Les deux sens de


transmission sont portés par des fréquences différentes.

Pour des raisons de distance et de visibilité, le trajet hertzien entre


l'émetteur et le récepteur est souvent découpé en plusieurs tronçons,
appelés bonds, reliés par des stations relais qui reçoivent, amplifient et
remettent le signal modulé vers la station suivante.

Oumar SERE 24
Les faisceaux hertziens
Les fréquences porteuses

A l'exception de quelques systèmes fonctionnant dans les bandes 70 -


80 MHz (FH à bandes étroites) et 400 - 470 MHz (FH à petites
capacités), les faisceaux hertziens utilisent des fréquences supérieures
à 1,5 GHz (ondes centimétriques).

Entre 2 et 11 GHz, l'établissement des liaisons ne pose pas de


problèmes majeurs (conditions de propagation)

Au delà de 11 GHz, il faut tenir compte de l'absorption par les


hydrométéores. Cette absorption croît avec la fréquence et devient très
importante aux alentour de 22 GHz.

Cela limite les fréquences porteuses à 21 GHz. Cette large gamme de


fréquence est subdivisée en plusieurs parties appelées bande de
fréquence.

Chaque bande est décomposée en canaux dont la disposition est


normalisée internationalement par l’UIT.

Oumar SERE 25
Les faisceaux hertziens
Les fréquences porteuses

Chaque bande peut être divisée en deux spots bandes


espacées par un intervalle de garde.

Le choix des sous bandes à utiliser pour l'émission et celle à


utiliser pour la réception dépend de l'utilisateur.

Les sous bandes sont à leur tour subdivisées en canaux de 14 à


140 MHz de largeur (pour les FH de grande capacité) ou 7 MHz
(capacité inférieure ou égale à 300 voies).

Oumar SERE 26
Les faisceaux hertziens
Les fréquences porteuses

La disposition des canaux est normalisée par l’UIT.

Chaque canal a une capacité en fonction de sa largeur, qui peut


aller jusqu'à un débit de 155 Mbits/s

Oumar SERE 27
Les faisceaux hertziens
Eléments d'un faisceau hertzien

Oumar SERE 28
Les faisceaux hertziens
Les antennes

Les antennes sont des dispositifs de couplage entre une ligne


de transmission et l'espace environnant servant de support de
transmission.

Elles peuvent être classées en deux grandes familles : les fils


rayonnants et les surfaces rayonnantes.

Dans le domaine des FH de fréquence supérieure à 1 GHz on


utilise comme antennes des surfaces rayonnantes.

Il est possible de jouer sur le plan de fréquence mais aussi sur


l'utilisation des polarisations V (verticale) ou H (horizontale) en
utilisant les découplages d'antenne pour augmenter la capacité
des liaisons.

Oumar SERE 29
Les faisceaux hertziens
Les antennes

Si on utilise une seule fréquence pour la transmission, il y aura


des brouillages

Brouillage 1 : Le niveau fort F1 perturbe la réception du niveau F2 (filtrage


insuffisant)
Brouillage 2 : Le niveau fort F1 perturbe la réception du niveau faible F1
(lobe arrière de l'antenne)
Brouillage 3 : Le niveau faible F1 perturbe la réception du niveau faible F1
(résistance aux brouillages co-canal)
Oumar SERE 30
Les faisceaux hertziens
Les antennes

Pour réduire les brouillages, les fréquences des émissions et


des réceptions des antennes d'un relais à un autre pourraient
être configurées comme ci-dessous

Oumar SERE 31
La transmission par satellite
Les satellites permettent de réduire le nombre de point hertziens grâce à
leur grande couverture.

Ils sont utilisés en télécommunication pour les liaisons intercontinentales


et national pour les applications nécessitant la couverture de grandes
zones géographiques telles que le GPS, la télévision par satellite, la
téléphonie mobile etc.

Les fréquences utilisées se situent entre 4 et 15 GHz.

Techniquement, les liaisons par satellite peuvent se substituer


complètement au faisceaux hertzien mais l'importance des coûts de
maintenance des satellites limite leur utilisation à des d'applications
spécifiques.

On distingue 3 types principaux de satellites :

 le satellites à orbite basse de défilement LEOs et MEOs (pour


Low/Medium Earth Orbiting Satellites)

 les satellites géostationnaires GEOs

Oumar SERE 32
La transmission par satellite
Caractéristiques des satellites

Oumar SERE 33
Bilan de liaison
Quand on cherche à effectuer une transmission sans fils, on veut
pouvoir évaluer la puissance captée par un récepteur en fonction de la
puissance envoyée par un émetteur à une distance donnée.

C’est le but de l’équation du bilan de liaison. Ce bilan tient compte de la


puissance fournie, du gain des antennes, de la distance et des pertes.

On fait un calcul linéaire en dB

– PIRE (Puissance Isotropique Rayonée effectivement):


• TX power [dBm] - (câble + connecteur) [dB] + amplificateur [dB]
+ gain antenne [dBi]

– Air libre: Free space loss [dB]

– Réception effective et sensibilité:


• gain antenne [dBi] + amplification [dB] – perte câble [dB] –
sensibilité du récepteur [dBm]

Oumar SERE 34
Gain d’une antenne
Une antenne est un dispositif permettant de transformer une énergie
guidée en une onde EM rayonnée en espace libre.

Suivant sa forme et son mode de fonctionnement, l’énergie est


rayonnée dans certaines directions privilégiées de l’espace.

La représentation de ces directions dans tout l’espace est appelée


diagramme de rayonnement.

Oumar SERE 35
Bilan de liaison

4  r 
2

Pr  G e G r  Pe

Pr : puissance reçue par le récepteur


Pe : puissance envoyée par l’émetteur
Ge : gain de l’antenne d’émission
Gr : gain de l’antenne de réception
r : distance émetteur/récepteur

Oumar SERE 36
Bilan de liaison
Bilan de liaison en dBm : PdBm=10 log(PmW)

Pr(dBm)=Pe(dBm)+Ge(dB)+Gr(dB)+ p(dB)
p(dB)= -92.5 - 20logRkm-20logFGHz

Equation du radar : 2
Pr    3
2
G  Pe
4   r 4

Oumar SERE 37
Description matérielle et application
des Faisceaux hertziens
Les faisceaux hertziens (FH) assurent une transmission radioélectrique
avec les caractéristiques suivantes :

 Fréquence porteuse comprise entre 1 et 40 GHz


 Utilisation d'antennes directives. (Yagi, parabole)
 Portée variant de 10 à 60km.
 Modulations numériques, débit : 155Mbits/s dans la bande 7-11
GHz.
En première approximation, les ondes S.H.F (Super High Frequency)
utilisées dans les faisceaux hertziens se propagent en ligne droite.

En réalité, leur propagation est soumise aux lois de la propagation de la


lumière (diffraction, réfraction, réflexion, absorption).

En conséquence, les antennes doivent être disposées en visibilité


directe les unes des autres, ce qui, compte tenu de la courbure de la
Terre ainsi que du relief impose leur installation sur des points hauts
(pylônes, tours,..) et limite la distance qui les sépare.

Oumar SERE 38
Description matérielle et application
des Faisceaux hertziens

Oumar SERE 39
Description matérielle et application
des Faisceaux hertziens

Oumar SERE 40
Exemple de faisceaux hertziens
commercialisés dans l’industrie
Les faisceaux hertziens numériques FH1G4 permettent de déployer
des réseaux de communication privés sur des grandes distances (50
km).

Ils transmettent des données, de la voix et des images.


Ils constituent une solution très économique par rapport aux coûts
récurrents des liaisons louées.
Les faisceaux hertziens numériques FH1G4 utilisent des fréquences
soumises à licence qui garantissent la continuité et la qualité du service. Les
forfaits de redevances sont particulièrement réduits.

Oumar SERE 41
Exemple de faisceaux hertziens
commercialisés dans l’industrie
Applications :

 Interconnexion de LAN, de sites d’émission radioélectriques et


de PABX.

 Réseaux de télé-contrôle et de télésurveillance : industrie,


énergie, eau environnement, sécurité…

 Raccordement de terminaux distants à un réseau local ou


téléphonique d’entreprise.

 Téléphonie rurale.

 Support des applications et protocoles Internet TCP/IP et de


leurs suites d’interconnexion et d’accès à distance : PPP, SLIP…

Oumar SERE 42
PLAN DU COURS

Chap. I – Les lignes métalliques

Chap. II – Câbles à paires coaxiales

Chap. III – Les fibres optiques

Chap. IV – Les liaisons radioélectriques

Chap. V – Résumé : Supports de transmission

Chap. VI – Les unités de transmission

Oumar SERE 43
Résumé: supports de transmission

Les supports de transmission constituent le support physique qui permet le


transport de l'information d'un point à un autre.

Dans ce chapitre, nous avons présenté les différents types de supports et


particulièrement ceux utilisés en bande de base à savoir les fibres optiques,
les câbles coaxiaux et les paires torsadées.

On s’est intéressé à leur propriétés, caractéristiques et performance (débit,


bande passante, diaphonie, bruit, impédances caractéristiques, ….), et aux
méthodes de caractérisation théoriques et expérimentales.

Oumar SERE 44
PLAN DU COURS

Chap. I – Les lignes métalliques

Chap. II – Câbles à paires coaxiales

Chap. III – Les fibres optiques

Chap. IV – Les liaisons radioélectriques

Chap. V – Résumé : Supports de transmission

Chap. VI – Les unités de transmission

Oumar SERE 45
Les unités de transmission

1. Niveau de référence de puissance

2. Niveau de référence de tension

3. Niveau absolu de tension

4. Niveau absolu de puissance

5. Niveau relatif de puissance

6. Mesure d’affaiblissement et de gain

Oumar SERE 46
Niveau de référence

Puissance :
 La puissance moyenne P0 du signal microphonique est de 1 mW.
Cette valeur est prise comme étant la puissance de référence
pour les mesures de puissance en transmission.

Tension :
 La tension de référence Vr est celle aux bornes d’une charge R
égale à 600Ω alimentée par un générateur de résistance interne
R = 600Ω qui déploie une puissance de 1 mW dans la charge.

Oumar SERE 47
Niveau absolu
Puissance :
 En un point M d’une chaîne de transmission où d’une trajectoire
de propagation, on peut mesurer la puissance PM du signal en
Watt. On définit le niveau absolu de puissance en ce point
comme il suit :

Tension :
 Pour une valeur quelconque de tension, V on définit le niveau de
tension comme il suit :

Oumar SERE 48
Niveau relatif

Puissance :
Soit un point N d’une chaîne de transmission de niveau
absolu de puissance égal à Npu(N) et un autre de la même
chaîne M de niveau absolu de puissance Npu(M), on définit
le niveau relatif de puissance de M % à N comme il suit :

Oumar SERE 49
Mesure d’affaiblissement et de gain

Le rapport donne le renseignement suivant :

Le quadripôle Q amplifie le signal. Dans ce cas, on dit que le


signal est amplifié de décibels (dB)

Le quadripôle Q affaiblit le signal. Dans ce cas, on dit que le signal


est affaibli de décibels (dB)

Oumar SERE 50
Mesure d’affaiblissement et de gain

Le Neper (Np) :
Si on utilise à la place du logarithme décimal, celui népérien, l’unité
d’affaiblissement ou de gain devient le Neper (Np)

Le quadripôle Q
amplifie le signal. Dans ce cas, on dit que le signal est amplifié de :

Le
quadripôle Q affaiblit le signal. Dans ce cas, on dit que le signal est
affaibli de :

Oumar SERE 51