Sie sind auf Seite 1von 10

Sciences de l’Ingénieur

GUIDAGE EN ROTATION
&
MONTAGE DES ROULEMENTS
Date : Guidage en translation Nom :

Introduction
La solution constructive qui réalise une liaison pivot est appelée guidage en
rotation.

Une liaison pivot n’autorise qu’un degré de mobilité en rotation entre deux
pièces constitutives d’un mécanisme.

Dans ce cours, nous allons étudier les solutions qui permettent de réaliser
une liaison PIVOT :

Liaison PIVOT

Directe Indirecte

 Interposition d'une bague de


 Contact direct
frottement,
 Interposition d'éléments
roulants.

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 1 / 10


Date : Guidage en translation Nom :

I. Liaison PIVOT directe :

1. Liaison PIVOT par contact direct :

Le guidage en rotation est obtenu par


contact direct entre deux surfaces
(cylindriques ou conique) et d'arrêtsqui
suppriment les degrés de liberté en
translation.

+ -
Coût faible Echauffement
Peu précis
Efforts faibles
Vitesses faibles

II. Liaison PIVOT Indirecte :

1. Liaison PIVOT par interposition d'une bague de frottement


COUSSINET :

Le principe du contact direct est amélioré en interposant des bagues de


frottement qui vont :

 Diminuer le coefficient de frottement,


 Augmenter la durée de vie de l’arbre et du logement,
 Diminuer le bruit,
 Reporter l’usure sur les bagues.

Parmi les bagues de frottement, on retrouve principalement les coussinets.


Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 2 / 10
Date : Guidage en translation Nom :

Coussinets (ou paliers lisses) :

Les coussinets sont des bagues cylindriques en bronze ou en matière


plastique, épaulée ou non. Ils sont montés "serrés" dans l’alésage et "glissant" au
niveau de l'arbre.

+ -
Réduction du frottement Encombrement en longueur
Augmentation de la durée de vie Sensible aux défauts d'alignement
(changement du coussinet) (sauf articulation sphérique)
Réduction du bruit Capacité de charge inversement
Coût réduit proportionnelle à la vitesse

2. Liaison PIVOT par interposition d'éléments roulants :


ROULEMENTS :

En remplaçant le frottement (glissement) par du roulement, on diminue la


puissance absorbée. Le rendement du guidage en rotation est amélioré. Pour
cela, il suffit d'interposer des éléments roulants (billes, rouleaux ou aiguilles)
entre deux bagues.

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 3 / 10


Date : Guidage en translation Nom :

Constituants d’un roulement :

 la bague extérieure (1), liée à l'alésage,


 la bague intérieure (2), liée à l’arbre,
 la cage (3), qui assure le maintien des
élémentsroulants
 les éléments roulants (4).

Type de roulements :

Il existe différents types de roulements que l'onpeut classer en fonction du type


de charges supportées (radiales, axiales, combinées).

Dans ce qui suit un tableau résumant les différents types de roulements :

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 4 / 10


Date : Guidage en translation Nom :

Légende : ++++ : Très élevé +++ : Elevé ++ : Modéré + : Passable 0 : Nul

Représentation Charge supporté


Type Vitesse Remarques
Normale Schéma

+++ ++ +++
Le plus utilisé.
Très économique.

Roulement à billes
à contact radial
+++ +++ ++
Ces roulements
doivent
être montés par
paire, car
chaque roulement
Roulement à une n'accepte que des
ou deux rangées charges
de billes à contact unidirectionnelles.
oblique
+++ + ++
Utilisé lorsque
l’alignement
des paliers est
difficile ou
dans le cas d’arbre
de
Roulement à deux
grande longueur
rangées de billes à
rotule
++++ 0 +++
Supporte des
grandes charges
radiales. Les bagues
sont séparables,
facilitant le
Roulement à montage.
rouleaux
cylindriques
++++ +++ ++
Se monte par paire
et en
opposition. Les
bagues
sont séparables,
facilitant
Roulement à rouleaux le montage.

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 5 / 10


Date : Guidage en translation Nom :

coniques

Comparaison des solutions :

III. Montage des Roulements :

1. Règles de montage :

Règle 1 : La bague du roulement qui tourne par rapport à la direction de la


charge doit être ajustée avec serrage.
 Exemple : Arbre à la tolérance k6, m6 ou p6 suivant l’intensité de la
charge ; Alésage à la tolérance M7 ou N7.

Règle 2 : La bague du roulement qui est fixe par rapport à la direction de la


charge doit être ajustée glissante.
 Exemple : Arbre à la tolérance g6 ; Alésage à la tolérance H7.

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 6 / 10


Date : Guidage en translation Nom :

2. Montage des roulements : cas ARBRE TOURNANT

 Les bagues intérieures tournantes sont


montées SERREES : Tolérance de
l’arbre : k6
 Les bagues extérieures fixes sont
montéesGLISSANTES : Tolérance de
l’alésage : H7
 Les bagues intérieures montées serrées
sontarrêtées en translation par quatre
obstacles : A, B, C, D.
 Les bagues extérieures montées
glissantes sontarrêtées en translation par
deux obstacles : E et F.

3. Montage des roulements : cas ALESAGE TOURNANT

 Les bagues intérieures fixes sont


montéesGLISSANTES : Tolérance de
l’arbre : g6
 Les bagues extérieures tournantes sont
montéesSERREES : Tolérance de
l’alésage : M7
 Les bagues intérieures montées serrées
sontarrêtées en translation par quatre
obstacles : E et F.
 Les bagues extérieures montées
glissantes sontarrêtées en translation par
deux obstacles : A, B, C, et D.

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 7 / 10


Date : Guidage en translation Nom :

4. Arrêts en translation :

Arrêts en translation : BAGUE INTERIEURE

Arrêts en translation : BAGUE EXTERIEURE

Application :

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 8 / 10


Date : Guidage en translation Nom :

L’arbre porte-meule (2) est guidé en rotation par deux roulements (3) et (4). Répondre aux
questions suivantes :

Questions :
1. De quel type de roulement s’agit-il ?
…………………………………………………………………………………….
2. Est-ce un montage à arbre ou à alésage tournant ? ………………………
3. Quelles sont les bagues montées serrées (extérieures ou intérieures) ?
………………………………………………
4. Identifier les obstacles arrêtant ces bagues axialement ………………………
5. Les bagues extérieures sont-elles montées avec jeu ou avec serrage ? ………………
6. Identifier les obstacles arrêtant ces bagues axialement : ………………………
7. La bague extérieure du roulement (3) est-elle liée en translation avec le bâti (1) (OUI
ou NON) ? ………………………
8. Donner la tolérance des portées des bagues intérieures situées sur l’arbre : …………
9. Donner la tolérance des portées des bagues extérieures situées sur l’alésage : ………
10. Coter les portées de roulement sur l’arbre.

Sciences de l’Ingénieur Doc : Page 9 / 10