Sie sind auf Seite 1von 5

« Cours de Mécanique des Sols » Chapitre 1

Chapitre 1 : La mécanique des sols dans le domaine du génie civil

1.1 Introduction :
La mécanique des sols ou géotechnique est une science qui s’intéresse à l’étude de tout
ouvrage, provisoire ou permanent, qui soit en contact avec le sol ou réalisé par le sol.

Tout ouvrage de génie civil, depuis les bâtiments jusqu’aux routes pose, lors de son étude, des
problèmes dont la résolution nécessite le recours à la mécanique des sols et cela à des degrés divers.

Cette résolution des problèmes est réalisée en respectant les critères suivants :

 La stabilité
 L’économie
 L’impact de l’ouvrage sur son environnement.

1.2 Différents types de problèmes :

1.2.1 Reconnaissance du sol ( Etude géotechnique ) :

L’ingénieur n’est la plupart du temps pas maître du sol sur lequel il doit réaliser sa
construction. Il lui faut avant tout le connaître (ex : définir ses propriétés physiques, mécaniques,
hydrauliques etc..) pour choisir la solution à adopter pour un problème donné.

Cette étude appelée « étude géotechnique » est réalisée en se basant sur des informations
provenant à partir de :
 rapports géologiques

 résultats d’essais effectués en laboratoire sur des échantillons prélevés dans les
différentes couches de sol rencontrées.

 résultats d’essais effectués sur place ( essais in-situ )

ce qui nécessite le développement de divers aspects à la fois sur les plans théorique et expérimental.

1.2.2 Fondations :

Une fondation est un élément structural dont le rôle est de transmettre la charge provenant de
la superstructure au sol. Il existe plusieurs types de fondation à adopter pour un ouvrage. Le choix
d’un système de fondation dépend d’une part de la nature du sol et d’autre part du type d’ouvrage à
réaliser ou plus particulièrement de l’intensité des charges à transmettre au sol d’assise.

On distingue :

a) Fondations superficielles (semelles et radier général) : les semelles sont utilisées dans le
cas où la couche de sol résistante se trouve à proximité de la surface, alors que le radier

GUERMAZI Adnen, Département de Génie Civil 1/5


« Cours de Mécanique des Sols » Chapitre 1

général est utilisé pour réduire la charge à appliqué sur le sol, dans le cas où la couche
d’assise ne présente pas de bonne caractéristiques mécaniques.

b) Fondations semi-profondes (puits) : sont utilisées lorsque le sol ferme se trouve à une
profondeur pas trop importante.

c) Fondations profondes (pieux) : sont utilisées lorsque le sol ferme se trouve à une
profondeur importante.

Afin d’apporter la solution appropriée, l’ingénieur doit traiter les points suivants :

 Reconnaissance des sols : définir le profil du sol et déterminer les caractéristiques des
couches de sol rencontrées.

 Dimensionnement : choix du type de fondation et son niveau d’assise ; proportionner les


fondations afin de garantir leur stabilité et limiter leur tassement.

 Exécution : vérifier et valider les hypothèses de calcul.

Semelles Radier général


(Rigide) (Souple)
Fondations superficielles

puits
pieux

Fondations semi-profondes

Fondations profondes

GUERMAZI Adnen, Département de Génie Civil 2/5


« Cours de Mécanique des Sols » Chapitre 1

1.2.3 Ouvrages de soutènement :

Ces ouvrages sont utilisés soit pour donner une forme géométrique particulière à la surface du
sol ou encore pour faciliter l’exécution. Ils sont donc utilisés en qualité d’ouvrages permanent ou
provisoire. Il existe deux types d’ouvrages, à savoir :

a) Les murs de soutènement : sont utilisés en mode de remblaiement ; le plus souvent en tant
que ouvrages permanents. Il existe plusieurs types de murs selon le matériau de
construction utilisé.
b) Les parois de soutènement : sont utilisés en tant que ouvrages provisoires (ex : rideau de
palplanches, paroi berlinoise, paroi cloutée) ou permanents (ex : paroi moulée) lorsqu’on
veut réaliser des travaux d’excavation du sol.

Pour ces ouvrages, l’ingénieur doit résoudre plusieurs problèmes, à savoir :

 Action du sol : déterminer la force qu’exerce le sol sur l’ouvrage en tenant compte de la
forme de la surface du sol, des caractéristiques des couches de sol et des conditions de
drainage de l’eau.

 Dimensionnement : vérifier la stabilité de l’ouvrage (équilibre) et déterminer ces


déformations (tassement).

 Exécution : vérifier et valider les hypothèses de calcul ; définir les phases d’exécution.

excavation

Action
du sol Pa

Hauteur
Pp Actions
fiche
du sol

Mur de soutènement Ecran de soutènement

1.2.4 Ouvrages en terre :

Lorsque on veut construire des ouvrages ayant des dimensions importantes, on a souvent
recourt à l’utilisation du sol comme matériau de construction. Ces ouvrages, appelés ouvrages en
terre, sont les remblais, talus, digues et barrages en terre.

GUERMAZI Adnen, Département de Génie Civil 3/5


« Cours de Mécanique des Sols » Chapitre 1

Barrage en terre

Talus artificiel
Talus naturel
Pour ces ouvrages, l’ingénieur doit résoudre plusieurs problèmes, à savoir :

 Choix du type de sol à utiliser : sélection des types de sols en fonction de la provenance.

 Etude de l’écoulement de l’eau : à travers l’ouvrage et dans le sol sous l’ouvrage.

 Dimensionnement : vérifier la tenue de l’ouvrage (stabilité).

1.3 Conclusions :
Les problèmes de mécanique des sols exposés précédemment montrent que la mécanique des
sols traite plusieurs aspects :

 Physique : (état, mise en place)

 Hydraulique : (écoulement d’eau)

 Mécanique : (déformation et résistance)

Ces aspects sont analysés à la fois sur les plans théorique et expérimental.

Notons finalement, que malgré leur diversité, ces problèmes de mécanique des sols sont
traités avec la même méthodologie. Elle comporte dans ses grandes lignes les étapes suivantes :

GUERMAZI Adnen, Département de Génie Civil 4/5


« Cours de Mécanique des Sols » Chapitre 1

 Reconnaissance du sol : (rapport géologique, sondage, essais en place et en laboratoire)

Cette étude a pour but de déterminer les couches de sol intéressées par l’ouvrage, tant du
point de vue nature que de leurs propriétés physiques et mécaniques.

 Dimensionnement : (Les hypothèses de calcul et leur validité sont particulièrement


importantes)

Le comportement des sols étant complexe, ainsi que les mécanismes de fonctionnement
des ouvrages, l’ingénieur doit toujours avoir présent à l’esprit que les calculs sophistiqués
sont faites sur une modélisation théorique idéalisée du sol et qui n’approche que très
grossièrement la réalité.

 Exécution : (Les problèmes d’exécution peuvent conditionner le choix de la solution ou


encore corriger le dimensionnement)

Les problèmes d’exécution ne sont jamais absents dans un projet et bien souvent ce sont
eux qui imposent le choix de telle catégorie d’ouvrage.

Reconnaissance des sols

Rapports géologiques Essais in-situ Essais en laboratoire

Détermination des caractéristiques


des couches de sols

Choix du type d’ouvrage


à réaliser
(Calcul et dimensionnement)

Exécution :
(Observation)

Méthodologie de résolution d’un problème de mécanique des sols

GUERMAZI Adnen, Département de Génie Civil 5/5