Sie sind auf Seite 1von 42

UNIVERSITE Abdelhamid Ibn Badis

Faculté Des Sciences et de la technologie


Département d’Architecture et de Génie Civil

COURS N° 13 :
Le projet d’architecture
–DESIGN MÉTHODES II-
3ème année LMD, 2019-2020
Matière : théorie de projet 6(semestre 06)
Le : 08/04/2020.

Enseignante :
BOUZIANE Dalal .
Maître Assistante classe B.
Introduction
La forme architecturale est ce que l’on perçoit en
premier. Elle est étroitement liée à la troisième dimension,
qui sans elle, tout objet ne pourrait prendre forme et
constituerait une simple figure bidimensionnelle.
Pour façonner un objet et donner un sens à sa forme, les
architectes utilisent plusieurs méthodes génératrices
(tangibles et intangibles).
Les canaux intangibles ,objet de ce cours, sont
basées sur l’utilisation des références, qui désignent soit
des objets ou des phénomènes tels que l’analogie, la
métaphore ou le paradoxe. Ainsi, on va aborder les
références les plus adoptées dans la démarche de
conception et de génération de la forme architecturale.
2.2. Canaux créatives intangibles
Le besoin de la prise en considération de la dimension
intangible a été soulevé par Christopher Alexander
comme étant une condition préalable d’une Architecture
humaniste.
La dimension intangible, comme dimension créative,
peut comprendre : la métaphore, la métaphysique et le
concept du paradoxe, la transformation, le concept de
l’obscur, la poésie et la littérature ainsi que tout ce qui relève
de l’exotique et de la symbiose des cultures. (Mansouri 2001)
Dans ce contexte on va étudier 4 canaux
créatives qui sont :
La métaphore
L’analogie;
Technique de VICE-VESRA (PARADOXE)
Le canal de transformation;
L’usage de la métaphore et de l’analogie au service
du démarrage du projet architectural, s’inscrit dans la
tendance pédagogique qui considère que la source de l‘idée
peut être trouvée hors champ de l’architecture. L’idée
principale est de partir de ce que l’apprenant sait et
connaît, ce qui lui permet de «clarifier un concept avec un
domaine déjà connu, familier […] donc facilement
appréhendable» (AICHE,2010)
La technique du vice-versa comme une sorte
d’attitude contraire à des situations acceptées par tout le
monde ; et enfin le canal de transformation comme
étant un processus de changement de la forme sous l’effet
de contraintes internes et externes.(Said MAZOUZ,2007).

I- L’USAGE DE LA MÉTAPHORE
L’utilisation de métaphore dans le domaine de la
créativité architecturale a toujours été populaire parmi les
architectes de dernier siècle .La métaphore est définie
,selon MAZOUZ (2007) ,comme étant une signification
spéciale rattachée à un objet ou à une idée . Cette
signification peut être tangible (visuelle) ou intangible
(conceptuelle, rattachée à un concept).
Définition générale
 En rhétorique, la métaphore est un trope puisque cette
figure a pour effet de détourner un mot de son sens
habituel.
 En effet, le mot trope veut dire changement de sens.
 Le trope est le remplacement d’un mot par un autre;”la
métaphore est donc une image qui associe un terme à
un autre, de manière à enrichir une pensée ». (OQLF
2011)
Il y a métaphore lorsque , au lieu de désigner une chose
par son nom propre, on la désigne par le nom d’une chose
différente mais dont on affirme la ressemblance , et à
laquelle on l’identifie .
La définition restrictive de la métaphore est « Dire
l’abstrait avec un mot concret» .(Chevalier Agathe ,2008)
La métaphore architecturale
En matière de conception architecturale, le
travail métaphorique peut donner lieu à cette
exploration en profondeur ;sorte de prise au sérieux de
l'image,qui produit alors du récit ,de la narration ,du
scénario possible,tout un travail d'anticipation qui est le
propre du projet d'architecture . (Chevalier Agathe ,2008)

La métaphore agit donc comme ré-description,


comme fiction et récit dans la conception de l’architecture,
elle étoffe le scénario et en alimente ses composantes. Elle
ouvre des voix significatives dans lesquelles on s’engage
pour y trouver les réponses et des solutions appropriées à
une problématique donnée.
Le raisonnement métaphorique
La métaphore est un déplacement de sens d’un objet à un
autre. Il s’agit d’abord d’assimiler l’édifice à une
représentation-source (une fleure par exemple). Ensuite,
L’architecte doit convertir la représentation-source d’origine et la
transformer en une représentation-but (l’édifice).
Certes, La représentation-source ne s’altère jamais au point
d’être totalement méconnaissable après transformation.
Il existe des mécanismes de stabilisation de la représentation
qui se traduisent par le choix des traits sémantiques figuratifs.
Chaque trait se réfère à tel ou tel apparence de la
représentation-source.
Ainsi, l’architecte doit sélectionner les traits les plus pertinents
qui apparaissaient comme étant plus fondamentaux que les
autres et les laisser dans la représentation-but (la forme
des pétales, la tige et les couleurs de la fleurs par exemples).
(BENDIMERAD,2017)
Métaphore à partir d’une représentation source- la fleur-
Source de l’image (BENDIMERAD,2017)
Objectifs
 L'usage de la métaphore peut se révéler une
source intarissable de créativité. Elle peut être
employée à différents stades du processus de création
architecturale. En plan ou en volume, la métaphore peut
toujours conduire à des concepts originaux.
 Un usage incontrôlé, abusif ou naïf, peut, cependant
conduire au contraire de l'objectif escompté. Pour éviter
cela, il est important de veiller à ce que l’utilisation de la
métaphore permet de passer du caractère tangible de la
métaphore à celui intangible suivant le principe connu que
moins une métaphore est facilement détectable plus elle
gagne en valeur artistique et esthétique et s'éloigne de la
«citation» et de l'interprétation littérale.(Said MAZOUZ,2007).
Conditions fondamentales
Pour Antoniades (1990) ,certaines conditions sont
jugées nécessaires à la bonne utilisation de la métaphore ;
1- La littéralité ;
2- Le degré détectabilité ;
3- La transcendance ;
4- L’essentialité ;
Plus ces conditions sont respectés plus la métaphore
donne de meilleurs résultats. Le succès ou l'échec de la
métaphore dépend principalement de facteurs précédents,
mais aussi de; la personnalité de l’architecte ,sa
formation, sa culture et de sa sensibilité.(Said
MAZOUZ,2007).
Comment on utilise la métaphore?
Pour passer de caractère tangible et rendre la métaphore
intangible (difficilement détectable) on peut utiliser les
procédures suivantes :
Outil 1:
1-L’abstraction géométrique :en travaillant
géométriquement les contours de la forme initiale ou
sa structure sous-jacente.
1.1. La procédure :
L'abstraction géométrique, comme dans le cas de ces
appartements (Voir diapo suivante)dérivés en s'appuyant
sur la métaphore de la fleur, permet soit en travaillant
géométriquement les contours, soit en recherchant la
structure sous-jacente et en la transformant
géométriquement d'arriver à des configurations intéressantes.
2.2. Différentes étapes
1. Point de départ : ici c’est une métaphore tangible à l’exemple
d’un élément de la nature : la fleur ;
2. Dérivation de la structure sous-jacente : dans ce cas de figure
c'est la trame radiale.
3. Définition de la structure prégnante.
4. L’introduction suivant la nécessité du projet ou des choix
personnels d'autres trames qui peuvent être concentriques ou
orthogonales (à superposer à la première).
5. Superposition, juxtaposition et rotation des différentes trames
jusqu'à aboutir à un canevas de composition satisfaisant.
6. Dérivation de la forme finale.

Source : Said MAZOUZ 2007.


Différentes étapes de l’abstraction géométrique
Source : Said MAZOUZ 2007.
Outil 2 -
2. L’inventaire et recomposition :
2.1. La procédure :
faire l'inventaire consiste à inventorier les formes de base
constituant le dessin ensuite à les recomposer d'une manière
différente(suivant les exigences fonctionnelles et
environnementales).Cette procédure permet d'arriver à de hauts
degrés d'abstraction.
Cet édifice d’appartements
d’Alvar Alto est dérivé de la
métaphore de la fleur dont
les pétales s’ouvrent vers le
soleil du sud. Le résultat final
est d’une grande richesse et
permet une multitude
d’interprétations.

Source : Said MAZOUZ 2007.


2-2. Différentes étapes de l'inventaire et de la
recomposition :
1. Point de départ : gardons l'exemple de la même
métaphore tangible :la fleur.
2. Dérivation des formes de base constituant la fleur et
qui peuvent être le cercle et les formes elliptiques
des pétales. C'est l'opération inventaire.
3. Réinterprétation géométrique et recomposition des
formes par une série d'opérations géométriques de
base.
4. Adaptation des formes aux exigences fonctionnelles
et environnementales.

Source : Said MAZOUZ 2007.


II-Exemples de métaphore
architecturale
Exemples
1- Tour Einstein; Erich Mendelsohn
L'observatoire du rayonnement solaire d'Einstein conçu par l'architecte
allemand Erich Mendelsohn illustre l'exemple de l'utilisation intelligente
de l'esprit d'une métaphore. Et bien qu'il s'inspire de la tendance
expressionniste le résultat final permet une multiplicité de lectures et
des interprétations ( le dynamisme, la quatrième dimension etc. (
MAZOUZ, 2007)) .L’édifice a été construit entre 1920 et 1922. Sa mise
en service date de 1924. Il a été restauré à plusieurs reprises, en 1958,
1964, 1974-1978 et 1984, il est encore utilisé de nos jours.

Objectif : Métaphore intangible


 Description de l’édifice :
La tour Einstein est l'une des œuvres
architecturales les plus marquantes
que l'on pourrait caractériser comme
une dramatisation de l'espace et des
formes. Elle parachève une série de
projets imaginaires dessinés par Erich
Mendelsohn (1887-1953) pendant la
Première Guerre mondiale.
Il s’agit d’une construction en
briques recouvertes de ciment (seuls
le soubassement et la partie
supérieure sont en béton armé) abrite
un institut d'astrophysique, destiné à
vérifier la théorie de la relativité
d'Albert Einstein.

Les plans
Si le bâtiment est parfaitement rationnel dans
sa conception spatiale – la lumière est captée
par le télescope et projetée par réflexion sur
les appareils spectrographiques placés en
sous-sol –, ses volumes extérieurs traduisent
en revanche une exaltation poétique propre à
Mendelsohn. La tour, qui jaillit du sol, est
posée sur un socle aux formes organiques,
tourmentées, qui évoquent une caverne.
L'édifice semble être la pétrification, la «
fixation des contours d'une vision soudaine ».
Source : Taller de Historia 2_Torre de Einstein Santiago
Gomez Meza
2- Le soleil de la bibliothèque d'Alexandrie
La bibliothèque d'Alexandrie atteint le
même objectif en se prêtant à
différentes interprétations tout en
gardant un lien assez fort avec les
éléments générateurs de sa forme que
sont le soleil (RA), la lune et les
concepts de temps et d'éternité chers à
l'orient.

Métaphore intangible/MAZOUZ 2007.


Situation
Situé sur la côte de la mer Méditerranée
dans la ville égyptienne d’Alexandrie. Le
bâtiment était entouré d’une flaque
d’eau qui donne une continuité à la mer.

Description du bâtiment :
Un magnifique édifice . De loin, on
dirait un coquillage émergeant de la
Méditerranée. Les architectes, le
Norvégien Snohetta et l'Égyptien
Mamdouh Hamza ont voulu lui
donner l'apparence d'un soleil
émergeant de la mer). Immense
section de cylindre tronqué ouvrant
sur la ville et sur la mer. D'une
superficie de 5500 m2, l'intérieur,
agencé en terrasses, est couvert
d'un toit en nid d'abeille en
aluminium orienté vers le nord.
Concept
A l’extérieur, le bâtiment rappelle le célèbre
phare d’Alexandrie, que son couvercle vitré
laisse projet d’éclairage intérieur dans la
Méditerranée. Sa mise en œuvre, entourée
d’eau, renforce le concept.
La conception de la couverture est
cylindrique, en hommage au dieu égyptien
Ra, le dieu du soleil Vu de dessus, nous
proposons l’image du soleil, comme les
hiéroglyphes égyptiens montrent le soleil
généralement comme un seul disque.
La bibliothèque d'Alexandrie constitue un
symbole: celui du savoir universel
rassemblé en un lieu unique. Elle est aussi
une métaphore contemporaine de
collaboration entre les peuples. Plus de 40
pays ont participé au projet de 250
millions $US. De plus , sur le mur de
granit gris de la bibliothèque d'Alexandrie,
des caractères de tous les alphabets de la
Terre, morts ou vivants, sont gravés. Les
hiéroglyphes y voisinent les signes
arabes, chinois, cyrilliques.
3- Centre écossais de
conférences et d’expositions
Norman Foster a conçu l’Auditorium Clyde
en forme de croissant. Il est surnommé «
le tatou » pour son toit aux crêtes courbes.
Norman Foster et Partner ont été
utilisé la métaphore tangible,
l'immeuble a une forme de tatou
(armadille) qui met en valeur son
environnement proche est en même
temps un des symboles de la ville.

Métaphore tangible(facilement détectée) in S. MAZOUZ 2014


4- Le nid d'oiseau en chine -Le stade
olympique de Pékin -
Architecte : Herzog & de Meuron
Réalisation : en 2008

Métaphore tangible, le nid d’oiseau (symbole chinois) mais


l’originalité était au niveau de la structure!!
Le stade : Plan + Coupes/ Source
MAZOUZ( 2014)
5- Musée juif de Berlin (Between the lines ),
1993-1998
Thématique abordés :Arts, espace,
temps et Arts, techniques, expressions.
Période : XXème siècle
Piste d’étude : Mémoire d’évènement :
souvenir de guerre. Moyens plastiques
permettant d’évoquer l’idée de mémoire.

Problématique du projet :
Par quels moyens une architecture
parvient-elle à toucher un grand
nombre de personnes, à évoquer
l’histoire collective ? Solutions ( l’idée):
L’usage d’ une Métaphore intangible
( symbole idéologique « Etoile de
David »).
Les plans de musée / source
Guichaoua( 2012/13)
6- Divers exemples de métaphore
Centre Culturel Jean-Marie
Tjibaou; Renzo Piano

Grande Case traditionnelle à


proximité du Centre Culturel
Représentation -source

Hauts pavillons du Centre


Métaphore tangible Culturel-Tjibaou
Représentation –but.
Burj-Al-Arab - Dubai City
Musée Guggenheim Frank Lloyd Wright

Métaphore tangible
The Basket Building (United States)

Auditorium université de Constantine 1

Métaphore tangible
Références
1. Said MAZOUZ, Eléments de la conception architecturale ,office des publications Universitaires,
2007.
2. Said MAZOUZ , De l’usage de métaphore dans la création architecturale cours de théorie du projet
, L3 Architecture , université de Oum El Bouaghi, 2014 .
3. Chevalier Agathe , L’utilisation de la métaphore dans le processus de conception
architecturale,Mémoire Séminaire AMC, Master1, ENSA Toulouse, 2008;
4. Ahmed Mansouri, La Créativité Architecturale Application du modèle GERO-SHI à l’étude de la
Créativité chez Le Corbusier, mémoire de Magister, Université Mohamed Khider - Biskra , Juin
2001.
5. M. AICHE , ENSEIGNER LA CONCEPTION ARCHITECTURALE : ANALYSE DES PRATIQUES
PÉDAGOGIQUES A LA LUMIERE DE L’APPROCHE PAR COMPETENCE , Sciences & Technologie D –
N°32 Décembre (2010), pp. 41-50 .
6. La métaphore , article disponible sur le lien :
http://w3.toulouse.archi.fr/li2a/amc*/amc_memoires/les%20outils%20d'amc/analogie,%20metaph
ores,%20univers%20des%20comme%20si/metaphore/metaphore%20-%20toyo%20ito.pdf
7. Daniel Libeskind, Le musée juif de Berlin, in: DE LA NÉCESSITÉ DE L'ART , article
disponible sur : http://zebrezou.canalblog.com/archives/2009/01/12/12058968.html ,
publie le 12 janvier 2009.
8. Ali Sofiane BENDIMERAD, Genèse de la forme architecturale , disponible sur:
http://architecture.wpweb.fr/genese-de-la-forme-architecturale/ 15/01/2017.
9. Jean-Pierre Dalbéra, L’ARCHITECTURE ET LA LITTÉRATURE : UNE RELATION
CRÉATRICE APPLIQUÉE AU PROCESSUS DE CONCEPTION D’UNE BIBLIOTHÈQUE DU
21ESIÈCLE in : https://www.flickr.com/photos/dalbera/9616566364/in/photostream/
10 . TOUR EINSTEIN, Potsdam (E. Mendelsohn), in :
https://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-einstein/
11. Taller de Historia 2_Torre de Einstein Santiago Gomez Meza , in
https://www.behance.net/gallery/46258307/Taller-de-Historia-2_Torre-de-Einstein
12. Bibliothèque d’Alexandrie ,sur:
https://fr.wikiarquitectura.com/b%C3%A2timent/bibliotheque-dalexandrie/
13. Scottish Exhibition and Conference Centre (SECC) SUR :
https://www.expedia.fr/Centre-Ecossais-De-Conferences-Et-Dexpositions-
Glasgow.d6081505.Sites-d-Interet
14. Pr Guichaoua - 2012-2013 Daniel Libeskind (1946) : Musée juif de Berlin
(Between the lines ), 1993-1998, Collège Notre Dame .
15. Véronique CLOUTIER et autres ,Renzo PIANO,DES MODÈLES DE PENSÉE
CONSTRUCTIVE : LES LAURÉATS DU PRIX PRITZKER, ARC-6021 - Semestre A-11 .
16. Maude Émond-Pichette et autres ,TP2 DES MODÈLES DE PENSÉE
CONSTRUCTIVE : LES LAURÉATS DU PRIX PRITZKER, Santiago CALATRA VALLS,
ARC-6021 | Semestre A-11 .