You are on page 1of 33

IUT Paul SABATIER - Département Information Communication

Emmanuel Marty et Pascal Marchand

Rapport d’enquête

DA SILVA Patricia et LACKMY Shana


2ème ANNÉE GESTION DE L’INFORMATION
ET DU DOCUMENT DANS LES ORGANISATIONS

1
Sommaire
INTRODUCTION…………………………………………………………………….………………………3

I- Préparation de l’enquête...................................................................4-6

1) Hypothèse générale et opérationnelles…………………………………………………………..…………4

2) Variables dépendantes et indépendantes………………………………………………………….……5-6

II- Méthode de construction du questionnaire……………..………………………6-7

1) Détermination de la population et échantillonnage………………………………………………….6

2) La conception du questionnaire………………………………………………………………………………..7

3) Recueil des données………………………………………………………………………………………………….7

III- Présentation et exploitation des résultats……………………………………..8-23

1) Analyse statistique et croisement des données………………………………………………..…..8-20

2) Interprétation des résultats………………………………………………………………………………..21-23

CONCLUSION………………………………………………………………………………………….…..24

BIBLIOGRAPHIE…………………………………………………………………………………………..25

ANNEXES………………………………………………………………………………………...………….25

2
INTRODUCTION

« Une révolution », « Un phénomène » : les qualificatifs ne manquent pas pour


désigner l’engouement déclenché par le réseau social Facebook, fondé en février
2004 par Mark Zuckerberg. Facebook était initialement conçu comme un réseau
fermé, destiné aux étudiants d’Harvard et des universités Américaines. Trois années
plus tard, le réseau a dépassé toutes les attentes de ses créateurs et rassemble près
de 50 millions de membres à travers le monde, dont plus d'un million sur le réseau
français.
Seulement voilà, la question de la sécurité des données personnelles et donc de la vie
privée des usagers se posent de plus en plus…
En effet, de nombreuses enquêtes effectuées notamment suite au dépôt de plaintes
d’anciens usagers ou d’organisme, tel que la Clinique d'intérêt public et de politique
d'Internet du Canada, ont démontré que Facebook a des lacunes en matière de
protection de données personnelles.

Ces lacunes se manifestent sous plusieurs aspects préoccupants comme la question


concernant la transmission de renseignements personnels aux tiers qui développent
des applications Facebook (jeux ou questionnaires). Mais, si le problème de la
transmission des données personnelles est lié à des applications gérées par des
administrateurs inscris sur Facebook, on constate que le réseau lui-même participe
de manière conscient, à la diminution de la protection des données sur Facebook.
Facebook a comme politique de conserver indéfiniment les renseignements
personnels de ceux qui ont désactivé leur compte.

L’objectif de cette enquête est d’une part de déterminer si la population qu’elle soit
utilisatrice ou non de ce réseau social, a conscience des problèmes de sécurité ; et
d’autre part de connaître les attitudes qu’ils adoptent face à Facebook.

3
I. Préparation de l’enquête

Nous avons tout d’abord effectué un travail de recherche pour nous informer
sur ce qui avait été entrepris. Nous avons trouvés des enquêtes pour la plupart issues
de la base de données CAIRN comme définir et analyser les réseaux ainsi que des
articles de presse tel que « Facebook protège mal la vie privée de ses membres ».
Cependant, nous avons été confrontées à un problème, puisque les enquêtes que
l’on trouvait ne traitaient que des usages de Facebook par leurs utilisateurs. C'est
grâce aux articles de presse qui expliquent les problèmes que rencontre Facebook,
avec la protection de la vie privée, que nous avons pu déterminer nos hypothèses.

1) Hypothèse générale et opérationnelles

Nous avons donc déterminé nos hypothèses en se basant sur ces faits :

 Hypothèse générale

Facebook porte atteinte aux environnements qui constituent la vie quotidienne des
individus.

 Hypothèses opérationnelles

 Facebook est perçu différemment selon l’âge ?


 Facebook rend les individus addicts à son utilisation ?
 Facebook favorise la création de fausses informations ?
 Facebook ne favorise pas les relations entre les individus ?
 Facebook nuit à la vie privée ?
 Facebook nuit à la vie publique ?
 Facebook est-il une nouvelle forme de voyeurisme ?
 Facebook est-il une nouvelle forme d’exhibitionnisme ?

4
2) Variables dépendantes et indépendantes

Puis nous avons déterminé nos variables dépendantes et indépendantes :

 Variables indépendantes

 Sexe

 Age

 Situation matrimoniale

 Lieu d’habitat

 Classes socioprofessionnelles

 Variables dépendantes

 Définition de Facebook

 Perception de Facebook

 Possession d’un compte Facebook

 Fréquence d’utilisation de Facebook

 Usage indispensable de Facebook

 Rapprochement intime entre les individus

 Conscience des utilisateurs de la visibilité de leurs informations

 Protection des données personnelles des usagers

 Exposition de la vie privée

 Respect de la vie privée

 Fiabilité de l’information diffusée

 Préjudices dans le cadre de la vie privée

 Préjudices dans le cadre de la vie professionnelle

5
Nous avons par la suite, déterminé les indicateurs de notre thématique, c’est-
à-dire le rapport voir même la perception que les individus ont de Facebook. Mais, va
aussi entrer en ligne de compte, le comportement et donc l’attitude adoptée face au
réseau social.

II. Méthode de construction de questionnaire

1) Détermination de la population et de l’échantillonnage

 La population :

Population ayant le plus de chance de connaître le réseau social Facebook.

 Echantillonnage :

Nous avons choisi d’effectuer un échantillonnage sur place en diffusant une partie de
nos questionnaires par e-mail afin d’être sûres que le maximum de personnes
interrogées ont connaissance du réseau ; puis nous avons interrogé les individus
directement dans les lieux publics les plus fréquentés comme par exemple le centre
ville de Toulouse ; ainsi qu’avec du support papier.

100 personnes ont été interrogées sur différentes tranches d’âge concernant les
personnes entre 15 et 25ans, 25 et 35 ans, 35 et 45 ans ; et 45 et 55 ans.

Age
Sexe
Nb % cit.
Nb % cit. 15-25 46 46,0%
Homme 45 45,0% 25-35 31 31,0%

Femme 55 55,0% 35-45 18 18,0%


45-55 5 5,0%
Total 100 100,0%
Total 100 100,0%

6
2) La conception du questionnaire

Dans un premier temps, nous avons rassemblé nos idées de questions, puis
nous les avons regroupées par thème.
Nous avons opté pour la création de questions fermées car nous connaissions
déjà nos modalités ; mais aussi parce que nous voulions que l'enquêter donne son
point de vue en donnant son opinion dès le début du questionnaire. Puis nous avons
établi les questions à échelle pour obtenir des données plus précises sur leur
jugement et leur perception notamment sur les questions portant sur le degré
d’addiction à Facebook ou encore les questions de l’ordre de la vie privée.
La formulation des questions a été étudiée de tel manière que lorsque
l’enquêté y répond, les questions se spécifient de plus en plus. Tout ceci dans le but
d’éviter que ce dernier soit influencé dans ses choix de réponses. Le début du
questionnaire comporte des questions d’ordre général pour mettre l’enquêté en
confiance ; puis nous avons groupé les questions relatives au même sujet pour que
l’enquêté ne se méprenne pas.
Lors de notre pré-test, nous avons plutôt rencontré des problèmes dans la
compréhension des questions.
Ayant été trop confronté à l’effet d’halo nous avons complètement redéfini l’ordre de
nos questions pour que le raisonnement soit plus progressif.
Dans l’ensemble, les enquêtés les plus réfractaires au questionnaire on été ceux
compris entre 45 ans et 55 ans.

3) Recueil des données

Pour diversifier au maximum notre population à interroger, nous avons


traduit notre questionnaire en espagnol afin de pourvoir questionner une partie de la
population étrangère en Andorre.

L’or du recueil des données, nous avons été confrontées à l’effet d’halo
lorsque qu’il était question de parler de leur attachement au réseau.

7
III. Présentation et exploitation des résultats

1) Analyse statistique et croisement des données

 Facebook est perçu différemment selon l’âge ?

 Croisement de la VI âge et la VD définition de Facebook :

Quel âge avez-vous?


Selon vous, Facebook est:

Définition Un lieu d Un lien Un diverti Un moye TOTAL


e rencon pour ssement n d'expre
tre garder ssion indi
contact viduelle
avec vos
amis
Age
15-25 2 30 10 4 46
25-35 0 17 10 3 30
35-45 0 11 5 2 18
45-55 2 0 3 0 5
TOTAL 4 58 28 9 99

La dépendance est très significative. chi2 = 24,58, ddl = 9, 1-p = 99,65%.


Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 10 (62.5%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=99,65%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable âge et la variable définition de facebook.

8
 Croisement de la VI âge et la VD perception de Facebook :

Quel âge avez-vous?


Associez trois mots à Facebook.

VARIABLE_29 Amitié Usage Voyeu Divertis Inutilité Danger TOTAL


risme sement
Age
15-25 37 32 21 16 3 3 112
25-35 21 18 14 3 2 5 63
35-45 8 13 5 2 3 0 31
45-55 5 2 1 0 3 0 11
TOTAL 71 65 41 21 11 8 217

La dépendance est significative. chi2 = 28,25, ddl = 15, 1-p = 97,99%.


Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 12 (50.0%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Le chi2 est calculé sur le tableau des citations (effectifs marginaux égaux à la somme des
effectifs lignes/colonnes).
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=97,99%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable âge et la variable perception de facebook.

9
 Facebook rend les individus addicts à son utilisation ?

 Croisement de la VI âge et de la VD possession d’un compte Facebook :

Quel âge avez-vous?


Possédez-vous un compte Facebook?

Possession Oui Non TOTAL


Age
15-25 44 2 46
25-35 13 18 31
35-45 11 7 18
45-55 2 3 5
TOTAL 70 30 100

La dépendance est très significative. chi2 = 28,86, ddl = 3, 1-p = >99,99%.


Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 2 (25.0%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=99,99%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable âge et la variable possession d’un compte facebook.

10
 Croisement de la VI classe socioprofessionnelle et de la VD possession d’un
compte Facebook :

Quelle profession exercez-vous?


Possédez-vous un compte Facebook?

Possession Oui Non TOTAL


PCS
Commerçant 1 1 2
artisan 0 1 1
chef Entreprise 2 1 3
Cadre.Prof.Intellectuelle.Sup. 10 11 21
Employé 18 9 27
Ouvrier 0 1 1
Chomeur 0 1 1
Elève, Etudiant 39 4 43
Inactif 0 1 1
TOTAL 70 30 100

La dépendance est très significative. chi2 = 23,65, ddl = 8, 1-p = 99,74%.


Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 12 (66.7%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=97,74%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable classe socioprofessionnelle et la variable perception
de facebook.

11
 Croisement de la VI âge et de la VD fréquence d’utilisation de Facebook:

Quel âge avez-vous?


A quelle fréquence vous connectez-vous à Facebook?

Fréquence Plusieurs 1 fois par 1 à 3 fois 1 à 3 fois Plus rare TOTAL


fois par j jour par par mois ment
our semaine
Age
15-25 20 17 3 0 4 44
25-35 3 4 6 0 0 13
35-45 0 3 5 1 2 11
45-55 0 0 2 0 0 2
TOTAL 23 24 16 1 6 70

La dépendance est très significative. chi2 = 31,46, ddl = 12, 1-p = 99,83%.
Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 17 (85.0%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=99,83%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable âge et la variable fréquence de l’utilisation de
facebook.

12
 Croisement de la VI âge et de la VD usage indispensable de Facebook:

Tableau de moyennes de Age


Critères évalués : Opinion.

Opinion
Age

15-25 3,35
25-35 2,06
35-45 2,50
45-55 1,00
TOTAL 2,68

Les valeurs du tableau sont les moyennes calculées sans tenir compte des non-réponses.
Les noms des critères discriminants sont encadrés.
Les nombres encadrés correspondent à des moyennes par catégorie significativement
différentes (test t) de l'ensemble de l'échantillon (au risque de 95%).
Résultats du test de Fisher :
Opinion : V_inter = 15,65, V_intra = 1,82, F = 8,60, 1-p = 99,99%

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=99,99%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable âge et la variable usage indispensable de facebook.

13
 Facebook favorise la création de fausses informations ?

 Croisement de la VI âge et de la VD fiabilité de l’information diffusée :

Quel âge avez-vous?


Peut-on considérer Facebook comme une source fiable d'information?

Source Info Oui Non TOTAL


Age
15-25 8 38 46
25-35 3 28 31
35-45 0 18 18
45-55 0 5 5
TOTAL 11 89 100

La dépendance n'est pas significative. chi2 = 4,82, ddl = 3, 1-p = 81,43%.


Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement supérieur
(inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 4 (50.0%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont pas
réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 Il n’y a pas un lien significatif : chi2=81,43%. L’hypothèse n’est pas


validée.

14
 Facebook ne favorise pas les relations entre les individus ?

 Croisement de la VI âge et de la VD rapprochement intime entre les individus:

Tableau de moyennes de Age


Critères évalués : Rapprochement.

Age
3,42
3,30
3,42

3,05
3,00
Rapproc
Age hem ent

15-25 3,30
25-35 3,42
35-45 1,78
45-55 3,00 1,78 1,78

TOTAL 3,05 15-25 25-35 35-45 45-55 TOTAL

Les valeurs du tableau sont les moyennes calculées sans tenir compte des non-réponses.
Résultats du test de Fisher :
Rapprochement : V_inter = 12,12, V_intra = 2,15, F = 5,64, 1-p = 99,85%

 L’hypothèse est vérifiée : F=99,85%. Il y a donc un lien significatif entre


la variable âge et la variable rapprochement intime entre les individus.

15
 Facebook nuit à la vie privée ?

 Croisement de la VI âge et de la VD respect de la vie privée:

Quel âge avez-vous?


Pensez-vous que Facebook respect la vie privée de ses utilisateurs?

Respect Oui Non TOTAL


Age
15-25 13 33 46
25-35 4 27 31
35-45 9 9 18
45-55 2 3 5
TOTAL 28 72 100

La dépendance est significative. chi2 = 8,18, ddl = 3, 1-p = 95,77%.


Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 2 (25.0%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=95,77%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable âge et la variable respect de la vie privée.

16
 Croisement de la VI âge et de la VD préjudices dans le cadre de la vie privée:

Quel âge avez-vous?


A votre avis, Facebook peut porter préjudice dans le cadre de la vie personnelle?

Préjuduice Perso Oui Non TOTAL


Age
15-25 39 7 46
25-35 31 0 31
35-45 8 10 18
45-55 5 0 5
TOTAL 83 17 100

La dépendance est très significative. chi2 = 26,44, ddl = 3, 1-p = >99,99%.


Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 3 (37.5%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 L’hypothèse est vérifiée : chi2=99,99%. Il y a donc un lien significatif


entre la variable âge et la variable préjudices dans le cadre de la vie
privée.

17
 Facebook nuit à la vie publique ?

 Croisement de la VI âge et de la VD préjudices dans le cadre de la vie


professionnelle:

Quel âge avez-vous?


A votre avis, Facebook peut porter préjudice dans le cadre de la vie professionnelle?

Préjudice Pro Oui Non TOTAL


Age
15-25 38 8 46
25-35 28 3 31
35-45 12 6 18
45-55 3 2 5
TOTAL 81 19 100
La dépendance est peu significative. chi2 = 5,66, ddl = 3, 1-p = 87,08%.
Les cases encadrées en bleu (rose) sont celles pour lesquelles l'effectif réel est nettement
supérieur (inférieur) à l'effectif théorique.
Attention, 3 (37.5%) cases ont un effectif théorique inférieur à 5, les règles du chi2 ne sont
pas réellement applicables.
Les valeurs du tableau sont les nombres de citations de chaque couple de modalités.

 Il n’y a pas un lien significatif : chi2=87,08%. L’hypothèse n’est pas


validée.

18
 Facebook est-il une nouvelle forme de voyeurisme ?

 Croisement de la VI âge et de la VD conscience des utilisateurs de la visibilité de


leurs informations:

Tableau de moyennes de Age


Critères évalués : Conscience.

Age
3,46

3,46

3,00 3,01

2,80

2,39 2,39

15-25 25-35 35-45 45-55 TOTAL

Les valeurs du tableau sont les moyennes calculées sans tenir compte des non-réponses.
Résultats du test de Fisher :
Conscience : V_inter = 7,14, V_intra = 2,70, F = 2,64, 1-p = 94,71%

 L’hypothèse tend à être vérifiée : F=94,71%. Il y a donc un lien


tendanciel entre la variable âge et la variable conscience des
utilisateurs de la visibilité de leurs informations.

19
 Facebook est-il une nouvelle forme d’exhibitionnisme ?

 Croisement de la VI âge et de la VD exposition de la vie privée:

Tableau de moyennes de Age


Critères évalués : Exposition vie privée.

Age
5,35

5,35
5,00 5,00

4,44

3,80 3,80

15-25 25-35 35-45 45-55 TOTAL

Les valeurs du tableau sont les moyennes calculées sans tenir compte des non-réponses.
Résultats du test de Fisher :
Exposition vie privée : V_inter = 6,11, V_intra = 1,81, F = 3,38, 1-p = 97,87%

 L’hypothèse est vérifiée : F=97,87%. Il y a donc un lien significatif entre


la variable âge et la variable exposition de la vie privée.

20
2) Interprétation des résultats

 Facebook est perçu différemment selon l’âge ?

On remarque que selon leur âge, les enquêtés ne définissent pas Facebook de
la même façon. En effet, on constate que la tranche des 15-25 ans ainsi que la
catégorie des 25-35 ans partagent le même point de vue, pour eux facebook est
plutôt un lien pour garder contact avec leurs amis. En revanche, pour les 45-55 ans,
Facebook est vu plus comme un lieu de rencontre. (cf. tableau VI âge et VD définition
de Facebook).
Par ailleurs, lorsque l’on interroge les 15-25 ans sur leurs perceptions de
Facebook, on constate que Facebook n’est pas seulement un lien de contact mais
aussi un divertissement, contrairement aux 25-35 ans qui ne tiennent pas ce point de
vue. (cf. tableau VI âge et VD perception de Facebook).
On en déduit donc que facebook est perçu différemment selon l’âge des
individus.

 Facebook rend les individus addicts à son utilisation ?

On remarque que les jeunes entre 15 et 25 ans sont les principaux possesseurs
d’un compte Facebook ce qui expliquerait l’importance qu’ils accordent au réseau
social. Nos statistiques nous incitent à penser que les jeunes ont tendance à être
plutôt addicts à ce phénomène social.
Grâce au tableau de croisement de la VI classe socioprofessionnelle et de la VD
possession d’un compte Facebook, on déduit que la partie de la population étudiante
est celle qui est la plus influencée par rapport aux actifs.
Le tableau de croisement VI âge et VD fréquence d’utilisation de Facebook,
détermine davantage le développement de cette addiction. Ce dernier démontre que
les jeunes entre 15 et 25 ans sont ceux qui se connectent le plus souvent ; c’est-à-dire
tous les jours voir plusieurs fois par jour. Nous pouvons dire que la fréquence de
connexion est fortement élevée ce qui rejoint notre idée d’addiction à facebook dans
cette tranche d’âge.
Enfin, pour valider notre première hypothèse, on remarque dans l’échelle de
réponse sur l’indispensabilité de Facebook, les individus les plus âgés ont donné la
réponse la plus faible, c’est-à-dire le chiffre 1. D’ailleurs, la moyenne des plus jeunes
est légèrement supérieure à la moitié de l’échelle, c’est-à-dire 3,35. On peut en
déduire, que plus on est âgé moins on trouve que Facebook est indispensable dans
notre quotidien. Or, même si la moyenne des jeunes entre 15 et 25 ans n’est pas si
évidente, c’est-à-dire très proche du maximum 6, nous pensons que cette faiblesse

21
dans les résultats est dû à l’effet halo. Ils ont peur de donner une mauvaise image et
de affirmer que facebook leurs est plutôt indispensable.
Il s’agit bien des jeunes entre 15 et 25 ans et les élèves /étudiants qui sont dans
le plus près de l’addiction.

 Facebook favorise la création de fausses informations ?

Dans le cadre de cette hypothèse, nous ne sommes pas en mesure de la


valider statiquement, car chi2=81,43%. Cependant nous pouvons dire que, 89% de la
population interrogée, pense que Facebook n’est pas une source fiable
d’information.

 Facebook ne favorise pas les relations entre les individus ?

Nous pouvons dire que les individus trouvent plutôt que le rapprochement
intime n’est pas évident avec Facebook, surtout la classe des 35-45 ans, qui est
massivement réfractaire à penser que Facebook ne favorise surtout pas le
rapprochement avec une moyenne de 1,78/6.
On constate donc que Facebook pour les individus, n’est pas un lieu propice
aux relations entre les individus.

 Facebook nuit à la vie privée ?

Dans un premier temps, nous pouvons dire que la tranche des 25-35 ans, est
contre le fait que Facebook respecte la vie privée de ses utilisateurs. En revanche,
nous constatons que, dans la tranche des 35-45 ans, l’avis est partagé. Or, de
manière globale, la population interrogée pense que Facebook ne respecte pas la vie
privée des individus.
En outre, dans le croisement de la VI âge et de la VD préjudices dans le cadre
de la vie privée, on nous indique que la tranche des 25-35 ans est tombée d’accord
sur le fait que, Facebook porte préjudices dans le cadre de la vie privée. Pour ce qui
est de la tranche des 35-45 ans, ils ont un avis plutôt contraire sur le sujet.
On constate donc, que pour les individus compris entre les tranches des 25-
45ans, Facebook nuit la vie privée.

 Facebook nuit à la vie publique ?

Dans le cadre de cette hypothèse, nous ne sommes pas en mesure de la


valider statiquement, car chi2=87,08%. Cependant nous pouvons dire que, 81% de la
population interrogée, pense que Facebook porte préjudices dans le cadre de la vie
professionnelle donc par conséquent, il tend à nuire à la vie publique.

22
 Facebook est-il une nouvelle forme de voyeurisme ?

Dans le graphique, on observe que la population interrogée, a tendance à


penser que les utilisateurs de facebook, surtout la tranche des 25-35 ans, ne sont
pas conscients de la visibilité de leurs informations par tous sur facebook. (Moyenne
de 3,01/6)
On peut déduire que facebook pourrait s’agir d’une nouvelle forme de
voyeurisme.

 Facebook est-il une nouvelle forme d’exhibitionnisme ?

Pour finir, le graphique de cette hypothèse, nous démontre que, plus on est
jeune plus on est conscient de l’exposition de la vie privée sur Facebook. En effet, on
constate que la tranche des 15-25 ans, ont obtenu une moyenne de 5,35/6
contrairement à la tranche des 45-55 ans, qui eux ont obtenu une moyenne
nettement inférieure de 3,80/6.
On en déduit que Facebook est vu par la plupart des individus, plus ou moins comme
un moyen d’exhibition.

23
CONCLUSION

En somme, nous pouvons dire que chaque individu a une vision différente de
ce réseau, selon la tranche d’âge auquel il appartient mais, globalement ce sont les
15-35 ans qui sont les plus concernés par le phénomène.
Nous avons vu que les jeunes des 15-25 ans, sont addicts à ce réseau,
principalement pour garder contact avec leurs amis et se divertir même s’ils sont
plutôt conscient de l’exposition de leurs vies privées.
Du côté des 25-35 ans, Facebook est perçu comme un moyen néfaste qui ne
protège et ne respecte pas le cadre de la vie privée.
Pour la classe des 35-45, Facebook n’est pas le bon moyen pour rapprocher
les individus entre eux.
Enfin, les 45-55 ans, pense que les utilisateurs de Facebook, n’exposent pas
leurs vies privées or, nous pensons que ce jugement est dû à un très faible usage et
de connaissance sur ce réseau.
Globalement, Facebook n’est pas considéré comme une source fiable
d’information donc cela pourrait expliquer la méfiance et les difficultés que les
individus éprouvent pour créer des relations.

24
BIBLIOGRAPHIE

 FORTIN-GAUTHIER Etienne, « Son assureur la surveille sur Facebook :


« Je vais me battre »». La voix de l’Est, 23/11/2009.

 LALONDE Denis, « Facebook protège mal la vie privée de ses membres ».


L’affaires.com,16/07/2009.

 SANS NOM, « Un anglais tue sa femme à cause d’un statut Facebook ». 7


sur 7 Monde, 20/10/2008.

 RAULINE Nicolas, « Facebook, la naissance d’un géant ». Métro,


24/07/2007.

ANNEXES

 Questionnaire du recueil des données

 Questionnaire du recueil de données (version espagnol)

 Questionnaire du traitement statistique

 Tableaux de bord

25
26
27
28
29
30
31
Enquête sur Facebook 1

100 observations

Sexe Age Situation

Nb % cit. Nb % cit. Nb % cit.


Homme 45 45,0% 15-25 46 46,0% Célibataire 61 61,0%
Femme 55 55,0% 25-35 31 31,0% Marié(e) 24 24,0%
Total 100 100,0% 35-45 18 18,0% En concubinage 13 13,0%
45-55 5 5,0% Veuf(ve) 0 0,0%
Total 100 100,0% Divorcé(e) 0 0,0%
Séparé(e) 2 2,0%
Pacsé(e) 0 0,0%
Total 100 100,0%

PCS Lieu Logem ent

Nb % cit. Nb % cit. Nb % cit.


Agriculteur 0 0,0% Centre ville 58 58,0% Seul(e) 37 37,0%
Commerçant 2 2,0% Périphérie 38 38,0% en couple 27 27,0%
artisan 1 1,0% Campagne 4 4,0% En famille 28 28,0%
chef Entreprise 3 3,0% Total 100 100,0% Avec vos parents 0 0,0%
Cadre.Prof.Intellectuelle.Sup. 21 21,0% En colocation 8 8,0%
Profession intermédiaire 0 0,0% Autre 0 0,0%
Employé 27 27,0% Total 100 100,0%
Ouvrier 1 1,0%
Chomeur 1 1,0%
Elève, Etudiant 43 43,0%
Inactif 1 1,0%
Autre 0 0,0%
Total 100 100,0%

Possession Tem ps Motifs

Nb % cit. Nb % cit. Nb % cit.


Oui 70 70,0% Moins de 1 an 20 28,6% Professionnelles 0 0,0%
Non 30 30,0% Entre 1 et 2 ans 33 47,1% Personnelles 57 81,4%
Total 100 100,0% Plus de 2 ans 17 24,3% Professionnelles et Personnelles 13 18,6%
Total 70 100,0% Total 70 100,0%

Fréquence Groupe n°1

Nb % cit. Oui Non Total


Plusieurs fois par jour 23 32,9% Entourage 92 8 100
1 fois par jour 24 34,3% Existance 23 77 100
1 à 3 fois par semaine 16 22,9% Auteur 24 76 100
1 à 3 fois par mois 1 1,4% Total 139 161 300
Plus rarement 6 8,6%
Jamais 0 0,0%
Total 70 100,0%

32
Enquête sur Facebook 2

100 observations

Définition Connaissances Opinion

Nb % cit. Nb % cit. Moyenne = 2,68


Médiane = 3,00
Un lieu de rencontre 4 4,0% Intellectuelles 1 1,0% Min = 1 Max = 6
Un lien pour garder contact avec vos amis 58 58,6% Culturelles 17 17,2%
Nb % cit.
Un divertissement 28 28,3% Aucune connaissance 81 81,8%
Moins de 1 32 32,0%
Un moyen d'expression individuelle 9 9,1% Total 99 100,0%
De 1 à 1 14 14,0%
Total 99 100,0%
De 2 à 2 25 25,0%
De 3 à 3 0 0,0%
De 4 à 3 17 17,0%
4 et plus 12 12,0%
Total 100 100,0%

Considération Fausses identités Conscience

Nb % cit. Nb % cit. Moyenne = 3,01


Médiane = 3,00
Une évolution 13 13,1% Non,parce qu'elles sont toutes contrôlées 0 0,0% Min = 1 Max = 6
Une mode 76 76,8% Oui,il peut en exister quelques unes 43 43,0%
Nb % cit.
Une révolution 10 10,1% Oui,en grande partie 49 49,0%
Moins de 1 25 25,0%
Total 99 100,0% On ne peut pas le savoir 8 8,0%
De 1 à 1 21 21,0%
Total 100 100,0%
De 2 à 2 15 15,0%
De 3 à 3 0 0,0%
De 4 à 3 17 17,0%
4 et plus 22 22,0%
Total 100 100,0%

Rapprochem ent Protection Exposition vie privée


Moyenne = 3,05 Moyenne = 1,93 Moyenne = 5,00
Médiane = 3,00 Médiane = 1,00 Médiane = 5,50
Min = 1 Max = 6 Min = 1 Max = 5 Min = 1 Max = 6

Nb % cit. Nb % cit. Nb % cit.


Moins de 1 20 20,0% 1 52 52,0% Moins de 1 3 3,0%
De 1 à 1 20 20,0% 2 21 21,0% De 1 à 1 9 9,0%
De 2 à 2 26 26,0% 3 13 13,0% De 2 à 2 1 1,0%
De 3 à 3 0 0,0% 4 10 10,0% De 3 à 3 0 0,0%
De 4 à 3 11 11,0% 5 4 4,0% De 4 à 3 9 9,0%
4 et plus 23 23,0% Total 100 100,0% 4 et plus 78 78,0%
Total 100 100,0% Total 100 100,0%

Groupe n°2

Oui Non Total


Source Info 11 89 100
Respect 28 72 100
Préjuduice Perso 83 17 100
Préjudice Pro 81 19 100
Preuve 46 54 100
Total 249 251 500

33