Sie sind auf Seite 1von 10

MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 24

GROUPE DE TRAVAIL
CHEF DE FILE :
12•19 Jim Fyvie (Royaume-Uni)
BROCHURE THÉMATIQUE N° 209

CHEF DE FILES
DES GROUPES D’ACTION :
Anders LINDROTH (Suède)
LA TENUE Kees SPOORENBERG (Pays-Bas)
Jim FYVIE (Royaume-Uni)
Ke

AUX COURTS-CIRCUITS John LAPWORTH (Royaume-Uni)

DES TRANSFORMATEURS MEMBRES DES GROUPES


DE TRAVAIL :
Serge THERRY (Suisse)
DE PUISSANCE Anatoly PANIBRATETZ (Russie)
Endre MATTHE (Hongrie)
G R O U P E D E T R AVA I L 1 2 . 1 9 Rafael GONZALEZ (Espagne)
Masami IKEDA (Japon)
Wolfgang KNORR (Allemagne)
Wladislaw PEWCA (Pologne)
INTRODUCTION 1999. Ce sujet a également été étudié
Horoshi MURAKAMI (Japon)
durant la session 2002 du CIGRE tenue Eric CHEMIN (France)
à Paris et le rapporteur spécial a lu beau- Hasse NORDMAN (Finlande)
Il a été convenu que 4 groupes d’ac- coup de communications de haute qua- Volodimir ZAITSEV (Ukraine)
tion seraient créés afin de couvrir les sec- lité que le groupe de travail a pris en Victor LAZAREV (Ukraine)
teurs majeurs du domaine, avec deux compte au cours des délibérations. Ces Joe FOLDI (Canada)
groupes d’action affectés à la section communications sont citées en référence Willi FELBER (Autriche)
« Revue de conception », l’un pour cou- dans le rapport final. Benedikt DAMM (Autriche)
vrir les calculs qui étaient considérés Bob Del VECCHIO (Etats-Unis)
comme étant plus tangibles, l’autre pour Ce travail a maintenant été achevé et Gerard ROBERT (France)
couvrir les présentes procédures de revue le rapport final détaillé est disponible sous
Luis CHEIM (Brésil)
Chen KUI (Chine)
de conception qui devaient être plus la forme d’une brochure thématique
V. PITSURIYA (Thaïlande)
ouvertes. CIGRE. Cet article présente un bref
Tim NOONAN (Irlande)
compte rendu des travaux de chaque Walter WASINGER (Australie)
Le GT a organisé des ateliers dans le groupe d’action ainsi que les conclusions
cadre du colloque du CE 12 à Budapest en du GT.
© National Grid (United Kingdom)

GROUPE D’ACTION
N° 1 : CONDITIONS
DE SERVICE
L’objectif du groupe d’action dirigé
par Anders Lindroth était de passer en
revue les conditions de service actuelles
pour des considérations liées aux spéci-
fications. Une enquête a été réalisée afin
de faire le point sur les défaillances dues
aux courts-circuits sur les transformateurs
de puissance. La brochure thématique
fournit les détails relatifs au questionnaire
et aux réponses ainsi reçues.

Cette enquête a montré que la fré-


quence des défaillances dues à des courts-
circuits externes dans les transformateurs
de puissance durant la période allant de
1993 à 1997 a été de 1,2 défaillance pour
10 000 transformateurs x années, ceci sur
la base d’une population de trans-

24 E L E C T R A N°203 - Août 2002


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 25

CONVENOR:
WORKING GROUP
Jim FYVIE (U.K.) 12•19

TECHNICAL BROCHURE NO. 209


TASK FORCE LEADERS:
Anders LINDROTH (Sweden)
Kees SPOORENBERG (Netherlands)
)
Jim FYVIE (U.K.)
John LAPWORTH (U.K.)
THE SHORT CIRCUIT
)

WORKING GROUP MEMBERS:


PERFORMANCE
Serge THERRY (Switzerland)
Anatoly PANIBRATETZ (Russia)
OF POWER
Endre MATTHE (Hungary)
Rafael GONZALEZ (Spain)
TRANSFORMERS
Masami IKEDA (Japan) WORKING GROUP 12.19
Wolfgang KNORR (Germany)
Wladislaw PEWCA (Poland)
Horoshi MURAKAMI (Japan) as a Cigre Brochure. A brief account of period before 1990. A utility in Russia
Eric CHEMIN (France)
each Task Force is presented in this arti- reported a 2 % failure frequency due to
Hasse NORDMAN (Finland)
cle as well as the WG conclusions. short-circuits in the time period 1970-
Volodimir ZAITSEV (Ukraine)
1989.
Victor LAZAREV (Ukraine)
Joe FOLDI (Canada)
From the survey, it has not been pos-
Willi FELBER (Austria)
Benedikt DAMM (Austria) TASK FORCE # 1 sible to draw any statistically proven
conclusions on the best way to secure the
Bob Del VECCHIO (USA) SER VICE short-circuit capability of power trans-
Gerard ROBERT (France)
Luis CHEIM (Brasil) CONDITIONS formers. Failures have occurred to utili-
Chen KUI (China) ties whatever their practices (Select
V. PITSURIYA (Thailand) The aim of the TF led by Anders trusted supplier, Own design review,
Tim NOONAN (Ireland) Lindroth was to review actual service Consultant review, Short circuit test).
Walter WASINGER (Austria) duties for specification considerations. A On the other hand, there is reason to
survey was also conducted to establish believe that the procedure adopted by
the position of short-circuit failures on most utilities participating in the survey,
power transformers. The relevant ques- i.e. to choose a trusted supplier and
make a design review, is contributing to
INTRODUCTION tionnaire and responses are detailed in
the low failure rate.
the Brochure.
It was agreed that 4 task forces
would be set up to cover major areas of This survey has shown that the fail- During the discussions at the SC 12
the scope with two task forces allocated ure frequency due to external short-cir- Colloquium in Budapest 1999 similar
to the Design review section, one to cuits in power transformers during the past histories of high rates of trans-
cover the calculations, which were seen time period 1993-1997 has been 1,2 fail- former short circuit failures were report-
to be more tangible, and one to cover the ures in 10000 transformer years based ed also from US, Italy and Turkey. A gen-
actual design review procedures which on a fairly large transformer population. eral pattern seems to be that many coun-
had to be more open. Considering the focus the question on tries experience this type of problems at
the short-circuit withstand capabilities some time in their evolution. Given the
Workshops were organised by the of power transformers has been given in right attention from both utilities and
WG within the SC 12 Colloquium in the discussions during the last few years, suppliers, the situation is then normally
Budapest 1999. The subject was also a this value must be regarded as surpris- drastically improved.
topic during the 2000 Cigre Session held ingly low. However, countries like China
in Paris and the Special Reporter read and India, where we today hear a lot At the same Colloquium Mr Giorgio
many high quality contributions which about problems with short-circuit fail- Bertagnolli, convenor of IEC TC 14 WG
were considered by the working group in ures have not given any contributions to 23, presented a paper titled “Results of
their deliberations and are referenced in the survey. Utilities in Russia and short-circuit tests carried out by high-
the final report. Thailand have participated in the survey power Laboratories” where a study of
and indicated very few failures during the failure frequency of transformers
This work has now been completed the time period of the survey but con- during Short Circuit test in high-power
and the final detailed report is available siderably higher failure rates in the time laboratories had been studied.

No. 203 - August 2002 E L E C T R A 25


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 26

BROCHURE THÉMATIQUE N° 209 GROUPE DE TRAVAIL 12 •19 S U I T E

formateurs vraiment importante. Prenant pagnies d’électricité et les fournisseurs y la plupart des transformateurs subissent
en compte l’importance accordée à la accordent ensemble une attention cor- en service. Il pourrait aussi exister une dif-
question concernant les capacités de tenue recte, la situation s’améliore alors norma- férence entre la fréquence des défaillances
aux courts-circuits des transformateurs de lement de façon considérable. enregistrées et les dommages réels du fait
puissance au cours de ces quelques der- des inspections de contrôle limitées en
nières années, il faut considérer cette valeur Au même colloque, M. Giorgio Ber- service par rapport aux procédures de dia-
comme étonnamment faible. Des pays tagnolli, chef de file du GT 23 du CT 14 de gnostic des stations d’essais de court-
comme la Chine et l’Inde où nous enten- la CEI, a présenté un rapport intitulé circuit. Les fournisseurs tirent des ensei-
dons aujourd’hui beaucoup parler de pro- « Résultats d’essais de court-circuit effec- gnements de l’expérience recueillie au
blèmes liés à des courts-circuits, n’ont tou- tués par des stations d’essais à grande puis- cours des essais de tenue aux courts-
tefois fourni aucune communication. Des sance » dans lequel figure une étude por- circuits.
compagnies d’électricité en Russie et en tant sur la fréquence des défaillances
Thaïlande ont participé à l’enquête et ont survenues sur des transformateurs lors Comment les compagnies d’électricité
indiqué très peu de défaillances durant la d’essais de court-circuit dans ces stations. voient-elles l’utilisation des revues de
période concernée par l’enquête, mais par Cette étude a indiqué un taux de conception ?
contre des taux de défauts considérable- défaillance global de 23 % sur un nombre La revue de conception est considérée
ment plus élevés pendant la période anté- total d’essais de 3934. comme étant un outil très important pour
rieure à 1990. Une compagnie d’électricité vérifier l’aptitude d’un transformateur à
en Russie a rapporté une fréquence de 2 % L’apparente contradiction entre les résister aux contraintes des courts-circuits.
pour des défaillances liées à des courts-cir- résultats des essais de court-circuit et la Beaucoup de participants ont cependant
cuits dans la période s’étendant de 1970 situation constatée en service, telle qu’elle exprimé des inquiétudes en ce qui
à 1989. résulte de l’enquête du GT a été le facteur concerne la compétence dont disposent les
déclenchant d’un débat que l’on peut résu- compagnies d’électricité pour effectuer
A partir de l’enquête, il n’a pas été pos- mer comme suit. une revue détaillée. Le besoin de conseils
sible de tirer des conclusions statistique- a été exprimé et de grands espoirs sont pla-
ment valables sur la meilleure manière Est-il nécessaire d’améliorer la tenue cés dans les résultats des travaux du GA
d’obtenir la capacité pour les transforma- aux courts-circuits des transformateurs ? n° 3 de ce GT.
teurs de puissance à résister aux courts- L’opinion générale a été qu’il n’y a pas
circuits. Des défaillances sont survenues de nécessité d’améliorer la situation pour
chez des compagnies d’électricité quelles les nouveaux transformateurs dans la plu-
que soient leurs pratiques (choix de four- part des pays pour lesquels les taux de
nisseurs dignes de confiance, propre revue défaillance élevés en exploitation relèvent GROUPE D’ACTION
de conception, revue par un consultant, du passé. Pour les pays en voie de déve- N° 2 : CALCULS
essai de court-circuit). Il existe d’autre part loppement qui ont aujourd’hui des taux
des raisons de croire que la procédure de défaillances élevés, il faut naturellement L’objectif de ce groupe d’action dirigé
adoptée par la plupart des compagnies entreprendre des actions. Il existe une pré- par Kees Spoorenberg était de passer en
d’électricité ayant participé à l’enquête, occupation générale pour les transforma- revue les calculs de conception liés à la
c’est-à-dire de choisir un fournisseur digne teurs anciens sur de nombreux marchés tenue aux courts-circuits et de proposer
de confiance et de procéder à une revue de du fait de leur vieillissement, des une méthode normalisée avec des critères
conception, contribue bien à un faible taux contraintes accumulées et, parfois, en rai- de performances.
de défaillance. son du manque d’expérience d’un four-
nisseur à l’époque de la livraison. Il a été Les méthodes utilisées pour calculer
Durant les discussions lors du col- recommandé d’utiliser des méthodes fai- les efforts dans les enroulements dus au
loque de 1999 à Budapest, des mentions sant appel à des essais de diagnostic. passage des courants de court-circuit ont
similaires de taux élevés de défaillances de été passées en revue. Une réalisation
transformateurs dues à des courts-circuits Pourquoi existe-t-il une telle différence détaillée ayant subi avec succès un essai de
ont également été rapportés en provenance entre les essais de court-circuit et la situa- court-circuit a été offert par la Russie en
des USA, de l’Italie et de la Turquie. Il tion constatée en exploitation ? tant que modèle de référence (Figure 1).
semble exister un scénario général suivant L’opinion a nettement été que la rai- Chacun des 7 participants a entré les
lequel beaucoup de pays sont confrontés son principale résidait dans la sévérité de détails de cette réalisation dans son propre
à ce type de problèmes à un moment l’essai de court-circuit dont les contraintes programme informatique et a calculé ces
donné de leur évolution. Dès que les com- se situent largement au-dessus de ce que efforts. La brochure fournit tous les

26 E L E C T R A N°203 - Août 2002


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 27

C O N T I N U E D W O R K I N G G R O U P 12•19

TECHNICAL BROCHURE NO. 209


The study indicated an overall failure
TASK FORCE # 2 computer programs and calculated the
rate of 23 % for a total of 3934 tests. forces. All the results are given in the
CALCULATIONS Brochure. They show a good agreement
The apparent contradiction between with respect to the axial leakage field and
the results of the short circuit tests and The aim of the TF led by Kees the corresponding radial forces, which
the situation in operation as indicated by Spoorenberg was to review short circuit are bending and buckling, one of the
the WG survey has been the trigger for a strength design calculations and to pro- major discussion points ( Figure 2 ). The
discussion which can be summarised as pose a standard calculation with perfor- radial field and therefore axial forces
follows. mance criteria. however were not in good agreement (
The methods used to calculate the Figure 3 ) and were very sensitive to the
Is there a need to improve the short forces in windings due to the passage of boundary conditions of the models used.
circuit performance of transformers ? SC currents were reviewed. A detailed After much discussion equations to
The general opinion was that there is design which had passed a SC test was determine the various forces and stresses
no need to improve the situation for new offered by Russia as a benchmark ( were agreed, and calculation for the crit-
transformers in most countries, which Figure 1 ). Each of the 7 contributors fed ical levels for each condition were also
have the high failure rates in operation the details of this design into their own given.
behind them. For developing countries,
which have high failure rates today,
actions must naturally be taken. There
was a general concern for old transform-
ers on many markets due to ageing, accu-
mulated stresses and in some cases inex-
perienced supplier at the time of deliv-
ery. It was recommended to use the
diagnostic test methods.

Why is there such a difference


between short circuit tests and situation
in operation ?
It was a clear opinion that the main
reason is the severity of the short circuit
test the stresses of which are far above
(a) (b) (c) (d)
what most transformers ever see in oper-
FIGURE 1 : REPRÉSENTATIONS TYPIQUES DE FIGURE 1 : TYPICAL MAGNETIC FIELD PLOTS:
ation. There might be also a difference CHAMPS MAGNÉTIQUES “ + ” tap position : original arrangement
between the recorded failure frequency (a) : position prise « + » : disposition origi- (b) : “ + ” tap position : HV shifted 20mm
nelle (c) : “ - ” tap position : original arrangement
and the actual damages due to limited (b) : position prise « + » : HT déplacée de 20 (d) : only upper axial LV system in operation
inspections performed in service versus mm
SC station diagnostic procedures. (c) : position prise « - » : disposition origi-
nelle
Suppliers are learning from the experi- (d) : système BT axial supérieur en fonction-
ences gained in the SC tests. nement

How do the Utilities view the use of


design reviews ?
The design review was regarded as a
very important tool to assess the ability of
a transformer to withstand short circuit
stresses. However many participants
expressed concerns regarding the available a) b)
flambage forcé = flexion vers l’intérieur flambage libre = instabilité de la forme
competence of the utilities to make a entre réglettes axiales free buckling = form instability
forced buckling = inword bending between axial strips
detailed review. A need for guidance was
expressed and great hopes were put on the FIGURE 2 : EFFORTS RADIAUX DUS AU CHAMP AXIAL
FIGURE 2 : RADIAL FORCES DUE TO AXIAL FIELD
results from the work of TF # 3 of this WG.

No. 203 - August 2002 E L E C T R A 27


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 28

BROCHURE THÉMATIQUE N° 209 GROUPE DE TRAVAIL 12 •19 S U I T E

résultats. Ces derniers montrent un bon


accord en ce qui concerne le champ de
fuites axial et les efforts radiaux corres-
pondants qui sont la flexion et le flambage,
un des points majeurs des débats (Figure
2). Le champ radial et par conséquent les
efforts axiaux ne montraient toutefois pas
un bon accord (Figure 3) et étaient très
sensibles aux conditions aux limites des
modèles utilisés. Après beaucoup de dis-
cussions, on est parvenu à un accord sur
des équations destinées à déterminer les
divers efforts et contraintes ainsi que sur
le calcul des niveaux critiques pour chaque
condition.
a) b)
position normale conducteurs inclinés
normal position tilted conductors

FIGURE 3 : EFFORTS AXIAUX DUS AU CHAMP RADIAL


GROUPE D’ACTION FIGURE 3 : AXIAL FORCES DUE TO RADIAL FIELD

N° 3 : REVUES DE
CONCEPTION différents pour les transformateurs de appareils peuvent être décuvés et modifiés
puissance, ceci allant des transformateurs très rapidement et le coût de l’essai de
L’objectif du groupe d’action dirigé de distribution de faible puissance infé- tenue aux courts-circuits est relativement
par Jim Fyvie était d’étudier et de recom- rieure à 1000 kVA avec une disposition faible comparé au montant de la com-
mander des procédures appropriées de simple à deux enroulements aux unités à mande en nombre. La catégorie I de la CEI
validation d’une conception prenant en haute tension de très grande puissance va jusqu’à 2500 kVA.
compte des conditions de service prévues. dépassant les 1000 MVA.
On dispose ainsi d’une grande diver- Les transformateurs de moyenne puis-
Les revues de conception se font de sité de technologies pour les circuits sance ne sont normalement pas achetés en
manière habituelle dans l’industrie réali- magnétiques et les conducteurs ainsi que grandes quantités. Le coût des essais de
sant les transformateurs et sont utilisées pour les conceptions (prises, régulation, tenue aux courts-circuits commence à
en tant qu’outils du contrôle qualité. Les etc.). La diversité correspondante des cul- avoir une influence sur les frais globaux de
différents fabricants ont leurs propres pro- tures est infinie et qui sait à quoi ressem- commande. Ceci engage à entreprendre
cédures « maison » pour spécifier les divers bleront les modèles de l’année prochaine. davantage d’efforts pour « faire bien du
types de revues qu’ils effectuent. Ces revues premier coup ». La catégorie II de la CEI
peuvent examiner des problèmes tech- Lorsque l’on recommande une procé- s’étend jusqu’à 100 MVA.
niques, des questions commerciales, des dure de revue de conception, il est par
problèmes financiers, des questions de ges- conséquent opportun de tenir compte de Les transformateurs de grande puis-
tion de projet et reposent sur les exigences trois cultures principales correspondant sance ne peuvent normalement pas être
de l’ISO 9001. La procédure de revue de aux puissances faibles, moyennes et soumis à des essais de tenue aux courts-
conception décrite dans ce document a été grandes. circuits, soit du fait du manque de moyens
spécialement ciblée pour examiner l’apti- d’essai, soit du fait de l’éloignement d’une
tude d’un transformateur à résister aux Les transformateurs de distribution de station d’essai appropriée. C’est pourquoi,
efforts dynamiques qui sont engendrés par faible puissance sont normalement ache- il est essentiel que les fabricants de ces
les courants de court-circuit traversant les tés par grandes quantités. La philosophie grandes unités puissent prévoir avec exac-
enroulements. Il devrait être fait référence de conception repose usuellement sur l’ex- titude leur aptitude à résister aux courts-
aux spécifications CEI 60076-5 et CEI périence recueillie. La preuve de l’aptitude circuits. La catégorie III de la CEI s’étend
60076-8. à résister aux courts-circuits s’obtient habi- aux puissances supérieures à 100 MVA.
tuellement par des essais de tenue aux
Il est bien connu que l’industrie courts-circuits effectués sur un ou deux L’aptitude du transformateur à résis-
demande toutes sortes de types et de tailles appareils de la commande en nombre. Ces ter à ces efforts sera évaluée par le

28 E L E C T R A N°203 - Août 2002 29


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 30

BROCHURE THÉMATIQUE N° 209 GROUPE DE TRAVAIL 12 •19 S U I T E

fabricant. Cette évaluation peut être sui- Une grande diversité de techniques est un rôle dissuasif jusqu’à maintenant. Ces
vie d’une revue de conception en interne utilisée pour détecter le déplacement d’un inquiétudes ont été récemment apaisées
ou en externe. Cette section de la brochure enroulement dans les transformateurs. Les par un nombre toujours croissant
décrit une telle procédure de revue de deux raisons les plus probables en sont l’in- d’exemples documentés de détection
conception pour des transformateurs de formation inadéquate dans le domaine d’une diversité de défauts dus à des dépla-
grande puissance. public sur l’efficacité des variantes cements d’enroulements. Les perspectives
employées et les contraintes économiques d’élaboration d’un guide raisonnablement
empêchant l’utilisation de l’équipement exhaustif destiné à l’interprétation des
d’essai onéreux nécessaire pour ces tech- résultats « FRA » sont maintenant bonnes.
niques plus modernes. Il est clairement
GROUPE D’ACTION nécessaire de clarifier et de confirmer les Les techniques « FRA » offrent la pers-
N° 4 : DIAGNOSTIC relations existant entre les diverses tech- pective d’être non seulement capables de
ET SUR VEILLANCE niques utilisées et d’examiner les avantages diagnostiquer les défaillances d’enroule-
d’en promouvoir une en tant que méthode ments, mais aussi d’être en mesure de détec-
L’objectif du groupe d’action dirigé CIGRE. Après avoir choisi une méthode, il ter le déplacement mineur d’un enroule-
par John Lapworth était de passer en revue est nécessaire de l’optimiser et de clarifier ment avant l’apparition d’un défaut.
l’état actuel de développement des tech- les effets de tous les autres facteurs tels que L’expérience montre en outre que les enrou-
niques de diagnostic et de surveillance des les connexions d’essai et les raccordements. lements peuvent être « cassés » par des
caractéristiques de tenue aux courts-cir- Enfin, il faut déterminer la sensibilité de la courts-circuits mais ne pas présenter de
cuits pour des transformateurs en service. technique choisie pour des formes géo- défaut jusqu’à ce qu’un autre court-circuit
Les informations présentées reposent sur métriques typiques et les modes de se produise. Par conséquent, un schéma
des rapports publiés et sur des discussions défaillance correspondants. d’évaluation de la condition du transfor-
entre experts lors du colloque du CE 12 en mateur du type à trois états (comme les feux
1999 à Budapest. La technique la plus prometteuse de signalisation vert/orange/rouge) semble
semble être l’analyse des réponses en fré- être le plus approprié. Les difficultés prin-
On s’attend à ce qu’un transformateur quences « FRA » [Frequency Response cipales d’application d’un tel schéma seront
subisse et survive à un certain nombre de Analysis] (Figure 4), un développement de de trouver un accord sur le passage « cri-
courts-circuits durant son temps de service, l’essai à impulsions basse tension [LVI, Low tique » d’un état « défectueux » (orange) à
mais à plus ou moins bref délai, un tel évé- Voltage Impulse], avec beaucoup de rap- un état « en défaut » (rouge) et de décider
nement provoquera un petit déplacement ports récents faisant état d’applications cou- quelles sont les actions appropriées à entre-
de l’enroulement et l’aptitude du transfor- ronnées de succès. Malheureusement, plu- prendre si l’on suspecte le déplacement
mateur à survivre à des courts-circuits ulté- sieurs variantes différentes de l’ARF sont mineur d’un enroulement.
rieurs sera alors sévèrement diminuée. Un actuellement utilisées. Il existe présente-
autre facteur essentiel est qu’un maigrisse- ment deux camps : méthodes à impulsions Il y a des arguments pour continuer
ment important de l’enroulement peut sur- et méthodes à fréquence de balayage. Il à effectuer des mesures plus traditionnelles
venir avec l’âge, ceci conduisant à une réduc- devrait être possible d’obtenir le même afin de compléter les essais « FRA », au
tion des pressions de serrage et de la tenue résultat par l’une ou l’autre méthode et les moins jusqu’à ce que cette dernière tech-
aux courts-circuits. Il est par conséquent connexions d’essai ne devraient pas avoir nique soit complètement acceptée. Bien
souhaitable d’être en mesure de vérifier d’influence significative sur les mesures, que les mesures des capacités entre enrou-
périodiquement durant leur temps de ser- pourvu que des précautions aient été prises lements puissent être plus sensibles dans
vice l’état mécanique des transformateurs. lors de leur réalisation, mais malheureu- certains cas, seules des mesures réactance
sement ceci n’a pas toujours été le cas. de fuite / impédance de court-circuit peu-
Il est improbable que les techniques D’une plus grande importance peut-être vent être recommandées pour des appli-
classiques de surveillance de l’état des est la nécessité de déterminer parmi les cations de caractère universel. Il est néces-
matériels tels que l’analyse des gaz dissous diverses mesures effectuées (admittance saire toutefois d’apprécier les limitations
[DGA, Dissolved Gas Analysis] soient en d’entrée, transfert de tension entre enrou- de cette technique (faibles variations à
mesure de détecter un dommage de nature lements ou atténuation entre extrémités des détecter, critères de défaillance incertains
mécanique avant qu’il ne se soit trans- enroulements), celle qui donne la meilleure et besoin de résultats de référence prove-
formé en un défaut diélectrique ou ther- sensibilité de détection. nant du transformateur en question).
mique. Une technique spécialisée s’impose
ainsi nettement pour la surveillance et Les difficultés rencontrées dans l’in- Diverses techniques de diagnostic en
l’évaluation de cet état mécanique. terprétation des réponses « FRA » ont joué service destinées à détecter le dépla-

30 E L E C T R A N°203 - Août 2002


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 31

C O N T I N U E D W O R K I N G G R O U P 12•19

TECHNICAL BROCHURE NO. 209


TASK FORCE # 3 SC testing one or two of units of a bulk ability of the transformer to survive fur-
order. The units can be un-tanked and ther short circuits will then be severely
DESIGN REVIEW modified very quickly and the SC test reduced. Another important factor is
cost is relatively small compared to the that significant winding shrinkage can
The aim of the TF led by Jim Fyvie bulk order cost. IEC Category I is up to occur with age, leading to a reduction in
was to consider and recommend appro- 2500 KVA. clamping pressure and short circuit
priate design validation procedures tak- withstand strength. It is therefore desir-
ing into account anticipated service con- Medium size transformers are not able to be able to check the mechanical
ditions. normally purchased in bulk . The cost of condition of transformers periodically
SC testing starts to have an influence on during their service life.
Design reviews are common place in the total order charges. . It calls for more
the transformer manufacturing industry effort to “get it right first time”. IEC Conventional condition monitoring
and are used as Quality Control Tools. Category II is up to 100 MVA. techniques such as dissolved gas analysis
The individual manufacturers have their (DGA) are unlikely to be able to detect
own in-house procedures to specify the Large transformers cannot normally mechanical damage until it develops into
various types of reviews that they con- be SC tested due to either the lack of test a dielectric or thermal fault, so a special-
duct. These reviews can look at technical facilities or the remoteness of a suitable ist technique is clearly required for the
issues, commercial issues, and financial testing station. It is therefore essential monitoring and assessment of mechani-
issues and project management issues that manufacturers of these large units cal condition.
and are based on ISO 9001 requirements. can predict the SC ability accurately. IEC
The design review procedure described Category III is above 100 MVA.
in this paper has been specifically target- A wide variety of techniques are
ed to address the ability of a transformer The ability of the transformer to being used to detect winding movement
to withstand the dynamic forces that are withstand these forces will be assessed by in transformers. The two most likely
generated due to through fault currents the manufacturer. This assessment may reasons for this are inadequate informa-
in the windings. Reference should be be followed by an internal or external tion in the public domain about the
made to the specifications IEC 60076-5 design review. This section of the effectiveness of alternatives and econom-
and IEC 60076-8. Brochure describes such a design review ic constraints preventing the use of the
procedure for large power transformers. expensive test equipment required for
It is known that the industry requires the newer techniques. There is clearly a
all different types and sizes of power need to clarify and confirm the relation-
transformers ranging from small distri- ships between the various techniques
bution transformers < 1000 KVA with a
TASK FORCE # 4 used and consider the benefits of pro-
simple two winding arrangement, to moting one as a CIGRE method. Having
very large high voltage units in excess of DIAGNOSTIC AND selected one, the method then needs to
1000 MVA. MONITORING be optimised and the effects of all other
A great variety of core and conduc- factors, e.g. test leads and terminations,
tor technologies is available . and The aim of the TF led by John clarified. Finally, the sensitivity of the
designs ( taps, flux regulation…). Lapworth was to review the present state chosen technique needs to be deter-
The relevant variety of cultures is of development of diagnostic and moni- mined for typical geometry’s and rele-
endless and who knows what next year’s toring techniques for SC performance vant failure modes.
models will look like. monitoring of transformers in service.
The information presented is based on The most promising technique
When recommending a design published papers and discussions of appears to be frequency response analy-
review procedure it is therefore advisable experts at the 1999 SC12 Colloquium in sis (FRA) ( Figure 4 ), a development of
to take account three main cultures : Budapest. the low voltage impulse (LVI) test, with
small, medium and large. many recent reports of successful appli-
It is expected that a transformer will cations. Unfortunately, several different
Small distribution transformers are experience and survive a number of variations of FRA are currently being
normally purchased in bulk. The design short circuits during its service life, but used. There are presently two main
philosophy is usually based on experi- sooner or later one such event will cause camps: impulse and swept frequency
ence. The proof of SC ability is usually by some slight winding movement, and the methods. It should be possible to

No. 203 - August 2002 E L E C T R A 31


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 32

BROCHURE THÉMATIQUE N° 209 GROUPE DE TRAVAIL 12 •19 S U I T E

cement d’un enroulement sont en cours CIGRE qui avaient élaboré les calculs fon- philosophie a reçu le soutien des membres
de développement, mais on n’a pas recueilli damentaux, mais que nous prendrions en qui ont participé à l’atelier de Budapest.
suffisamment d’expérience en exploitation compte la manière dont ceux-ci avaient été Cette section a fait la liaison avec les tra-
pour être en mesure d’en recommander développés dans la pratique. La deuxième vaux effectués par le GT 12.22 sur les
une en particulier pour le moment. tâche a été d’examiner les différents déve- revues de conception.
loppements des solutions mathématiques
originelles, telles que celles de Rabins, et à La quatrième tâche a été de passer en
comparer les résultats provenant de divers revue les méthodes qui ont été ou qui
RÉSUMÉ DE modèles. Il a été noté que les différences pourraient être utilisées pour surveiller,
principales étaient dues à l’interprétation durant sa durée de vie, l’état de santé d’un
L’ACTIVITÉ DES GA ET des conditions aux limites. La technique transformateur pour ce qui concerne la
RECOMMANDATIONS de symétrie par rotation utilisée pour résistance aux courts-circuits. Ceci s’est
CORRESPONDANTES convertir un problème à trois dimensions révélé être l’une des plus importantes sec-
en un problème à deux dimensions consi- tions de ce rapport et couvre une large
DU GT dère le circuit magnétique dans différentes gamme de dispositifs de surveillance, fai-
positions. Ceci a conduit à des débats ulté- sant ainsi la liaison avec les travaux réali-
En tant que chef de file du GT, il me rieurs pour savoir quelles étaient les sés par le GT 12.18 sur la gestion de la
faut remercier les membres du groupe de meilleures hypothèses. Les résultats ont durée de vie.
travail pour tous leurs efforts et pour indiqué que les différences les plus impor-
l’énergie qu’ils ont insufflée au groupe. tantes portaient sur les efforts axiaux, les Les travaux futurs destinés à amélio-
Sans leur enthousiasme, cela aurait été une résultats relatifs aux efforts radiaux étant rer les techniques de calcul engloberont
tâche beaucoup plus ardue. Je dois remer- très proches. sans nul doute des calculs en trois dimen-
cier en particulier les responsables des sions qui élimineront la nécessité de modé-
groupes d’action qui ont marqué le docu- Les nombreuses discussions qui ont liser des conditions synthétiques aux
ment de leur touche personnelle et y ont eu lieu ont indiqué que le GT n’arriverait limites et permettront au concepteur de
ajouté leur expérience. pas à un consensus rapide pour les don- tenir compte de cuves et de fixations posi-
nées initiales fournies. Il devint bientôt évi- tionnées correctement, mais ceci ne sera
Comme cela a été mentionné précé- dent que l’industrie des transformateurs pas largement disponible pendant un cer-
demment, nous avons décidé de répartir est en quelque sorte multiculturelle et tain temps.
ce travail suivant quatre tâches, d’abord couvre une énorme gamme de produits,
pour identifier l’ampleur des problèmes. chaque produit exigeant une approche dis- L’amélioration de la méthode « FRA »
Il a été rapporté que la tenue aux courts- tincte et chaque fabricant présentant une est quelque chose d’intéressant à dévelop-
circuits des transformateurs était très construction différente. Il y a eu de nom- per, car cela peut fournir une indication
médiocre et que des unités tombaient par- breuses discussions pour définir quelle de caractère non destructif d’un déplace-
tout en panne. Nous avons alors lancé une approche par le calcul nous devrions uti- ment d’enroulement et un avertissement
enquête afin de chiffrer tout cela et nous liser. A un certain moment, nous étions précoce qu’un problème est en train
avons été très surpris du résultat. Du point très près d’enlever toutes les formules et d’apparaître.
de vue des fabricants, le résultat a été très de traiter simplement le problème par de
encourageant et, à un certain moment, longs développements. Hasse Norman vint Les stations d’essais de court-circuit
nous avons été tentés de renoncer à ce GT alors à la rescousse et la brochure détaille sont présentement en train de s’efforcer de
du fait que le problème se révélait être un grand nombre de formules. mesurer les efforts sur les structures et les
minimal et que l’industrie pouvait s’en enroulements et ceci devrait être encou-
accommoder. Nous avons cependant La troisième tâche a été de combiner ragé afin de rassembler davantage d’in-
décidé que si nous pouvions améliorer les le calcul proposé à une procédure de revue formations sur les efforts réels. Il faut éga-
techniques actuelles des revues de concep- de conception qui permettrait aux divers lement signaler qu’un simple essai du type
tion, nous pourrions par là-même amé- fabricants de défendre individuellement « réussi/non réussi » est extrêmement ris-
liorer de manière générale l’intégrité des leurs raisons de faire les choses de manière qué pour des transformateurs onéreux de
transformateurs sur le long terme et four- différente. Cela encouragerait aussi des très grande puissance, particulièrement
nir un produit encore meilleur. rapports ouverts avec leurs clients et per- dans la situation actuelle où le coût initial
mettrait aux fabricants de développer des d’une unité de grande puissance revêt une
Il a été convenu à ce moment que nous différentiels techniques et de conserver une importance primordiale. ■
ne referions pas les travaux antérieurs du certaine forme de concurrence. Cette

32 E L E C T R A N°203 - Août 2002


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 33

C O N T I N U E D W O R K I N G G R O U P 12•19

TECHNICAL BROCHURE NO. 209


obtain the same result by either method
and test leads should not have any signif-
icant effect on the measurements, pro-
vided care has been taken with the
implementation, but unfortunately this
has not always been the case. Perhaps of
greater importance is the need to deter-
mine which of the different measure-
ments made (e.g. input admittance, volt-
age transfer between windings or attenu-
ation across windings) gives the best
detection sensitivity.

The perceived difficulties of inter-


preting FRA responses has been a deter-
rent up to now. However, these concerns FIGURE 4 : SIGNATURE « FRA » TYPIQUE
L’enroulement de la phase C a été endommagé [rapport 12-111 Session CIGRE 2002 à Paris]
have been eased recently by an ever-
increasing number of documented FIGURE 4 : TYPICAL FRA SIGNATURE
examples of the detection of a variety of The C phase winding was damaged [ paper 12-111 Cigre 2002 Paris Session ]

winding movement faults. The


prospects of producing a reasonably
comprehensive guide to the interpreta- versal application. However, the limita- added their own personality and experi-
tion of FRA results are now good. tions of this technique ( small changes to ence to the document.
be detected, uncertain failure criteria and
FRA techniques offer the prospect of the need for reference results from the As previously stated, we decided to
not only being able to diagnose winding transformer in question ) need to be tackle the work in four tasks, firstly to
failures, but also of being able to detect appreciated. identify the magnitude of the problem. It
minor winding movement prior to fail- had been reported that the short circuit
ure. Furthermore, experience shows that Various on-line techniques for performance of transformers was very
windings can be ‘broken’ by short circuit detecting winding movement are being poor and units were failing all over the
events, but may not fail until a further developed, but there is not sufficient place. We initiated a survey to put some
short circuit event occurs. Therefore a operating experience to be able to rec- numbers on this and we were very sur-
three state ( green / amber / red ‘traffic ommend any particular one at the prised at the result. From the manufac-
light’ ) type of condition assessment moment. turers point of view the result was very
scheme appears to be the most appropri- encouraging, at one point we were
ate. The main difficulties in applying tempted to abandon the WG since the
such a scheme will be in agreeing the evidence indicated that the problem was
‘critical’ transition from a ‘defective’ minimum and the industry could live
(amber) to a ‘failed’ (red) condition, and
TF ACTIVITY with it. We decided however that if we
deciding what appropriate action is to be SUMMARY AND could improve the current design review
taken if minor winding movement is RELEVANT WG techniques, we would in turn improve
suspected. the long term integrity of the transform-
RECOMMENDA-
ers in general and provide an even better
There are arguments for continuing TIONS product.
to carry out more traditional measure-
ments to complement FRA testing, at As WG convenor I must thank the It was agreed at this time that we
least until the latter technique is fully members of the working group for their would not repeat the earlier work of
accepted. Although measurements of efforts and the energy that they put in to Cigre which had produced the funda-
interwinding capacitances may be more this group, without their enthusiasm, it mental calculations, but we would con-
sensitive in some instances, only leakage would have been a much greater task. In sider how these had been developed
reactance / short circuit impedance mea- particular I must thank the Task Force practically. The second task considered
surements can be recommended for uni- Leaders who gave that little extra and the different developments of the

No. 203 - August 2002 E L E C T R A 33


MEP ELECTRA 203 4/01/07 17:54 Page 35

C O N T I N U E D W O R K I N G G R O U P 12•19

TECHNICAL BROCHURE NO. 209


original mathematical solutions, such as simply addressing the problem with long- Future work to improve the calcu-
Rabins, and compared the results from winded discussion. Hasse Nordman came lating techniques will no doubt involve
various models. It was noted that the to the rescue at this point and many for- three dimensional calculations which
main differences were due to the inter- mulas are detailed in the Brochure. will eliminate the need to model syn-
pretation of the initial boundary condi- The third task was to combine the thetic boundary conditions and will
tions. The rotational symmetry tech- proposed calculation with a design allow the designer to take account of
nique used to convert a three dimension- review procedure that would allow indi- correctly position tanks and clamps, but
al problem into a two dimensional prob- vidual manufacturers to defend their this will not be widely available for
lem considers the iron circuit in different reasons for doing things differently. It some time.
positions. This led to further discussions would also encourage an open rapport
on which were the best assumptions. The with their customers and allow the man- The improvement in FRA is some-
results indicated that the biggest differ- ufacturers to develop technical differen- thing that is worth developing as it can
ences were in the axial forces, the results tials and retain some form of competi- give a non-destructive indication of
of the radial forces being very close. tion. This philosophy was also supported winding movement, and an early indica-
by the members attending the Budapest tion of a developing problem.
The many discussions held soon indi- workshop. This section linked in with
cated that the working group would not the work carried out by WG12.22 on The short circuit testing stations are
reach a simple quick fit for the initial brief Design Reviews. at present making an effort to measure
given. It soon became apparent that the the forces on structures and windings
transformer industry is multicultural and The forth task was to review the and this should be encouraged in order
covers an enormous range of products, methods that were or could be used to to collect more information on actual
each product requiring a separate monitor the short circuit health of a forces. It must be stated that a simple
approach and each manufacturer having transformer during its life. This turned pass/fail test is extremely risky for very
a different building. There was a lot of dis- out to be one of the largest sections in the large expensive transformers, particular-
cussion on which calculating approach we report and covered a wide range of mon- ly in the present situation where initial
should use. At one point we became very itoring, linking in with the work carried cost for a large unit is of prime impor-
close to removing all the formulae and out by WG12.18 on life management. tance. ■
© BHK (Cigre)

BROCHURE 209
(en anglais seulement)
(in English only)

En vente au Bureau Central


On sale at the Central Office

Prix Membres
Member Price :
13 €
Prix non-Membres
Non-Member Price :
26 €
Mme POLJAKOVIC
Fax +33 (1) 53 89 12 99

No. 203 - August 2002 E L E C T R A 35