Sie sind auf Seite 1von 5

Optique Géométrique

Cours

Etude de la réfraction et de la réflexion


I. Lois de Descartes
A. Rappels sur les dioptres
Définition : Un dioptre est une surface qui sépare 2 milieux transparents et isotropes, d'indices
différents.

Rappel : milieu isotrope = milieu dont les propriétés (par exemple l'indice) sont identiques dans
toutes les directions.

On étudiera deux types de dioptres :

 Le dioptre plan : surface de séparation plane

La normale au dioptre plan,ℜ , est


perpendiculaire à la surface en un point I.

 Le dioptre sphérique : surface de séparation sphérique. Il est défini par son sommet S
et son centre C ou son rayon de courbure 𝑆𝐶̅̅̅̅ . La normale au dioptre sphérique passe
par le centre C et un point I.

Rappel : Il existe deux types de dioptres sphériques :

 ̅̅̅̅
𝑺𝑪 > 0, le dioptre sphérique est dit convexe
 𝑺𝑪 < 0, le dioptre est dit concave

𝑆𝐶 > 0 𝑆𝐶 < 0

1
-Optique Géométrique -C. Lemarchand-ISO TOULOUSE-
Optique Géométrique
Cours

B. Lois de Descartes
De manière générale, tout rayon lumineux qui frappe un dioptre subit une réfraction et une
réflexion partielle.

 La réfraction consiste en un changement d'orientation et de milieu du rayon


lumineux
 La réflexion consiste en un changement d'orientation, mais pas de milieu du rayon
lumineux.

Vocabulaire :

 Rayon SI = rayon incident


 Rayon AI = rayon réfléchi
 Rayon A'I = rayon réfracté ou émergent
 Angle 𝑖1 = angle d'incidence
 Angle 𝑟 = angle réfléchi
 Angle 𝑖2 = angle réfracté ou d'émergence
 Point I = point d'incidence : c'est
l'intersection du rayon incident et du
dioptre. C'est par lui que passe la normale.

Les 4 lois de Descartes

 Les 3 rayons (incident, réfracté, et réfléchi) ainsi que la normale appartiennent à un même plan

 Le rayon incident et le rayon réfracté se trouvent de part et d'autre de la normale. De même le


rayon incident et le rayon réfléchi sont de part et d'autre de la normale. On a alors le réfléchi et
le réfracté qui sont du même côté de la normale.

 𝑖1 = 𝑟

 𝒏𝟏 𝐬𝐢𝐧 𝒊𝟏 = 𝒏𝟐 𝐬𝐢𝐧 𝒊𝟐

Remarque : La plupart du temps, on ne s'intéressera pas au rayon partiellement réfléchi, SAUF


EXCEPTION !

2
-Optique Géométrique -C. Lemarchand-ISO TOULOUSE-
Optique Géométrique
Cours

C. Déviation
La déviation est l'angle 𝐷𝑡𝑜𝑡 qui représente le changement de direction du rayon lors de la réfraction
ou de la réflexion. C’est un angle exprimé en degrés (°).

Remarque : La déviation est toujours en valeur


absolue.

II. Principe du retour inverse de la lumière


C'est une des conséquences de la quatrième loi de Descartes : la lumière subit la même déviation
lorsqu'elle passe d'un milieu d'indice 𝑛1 à un milieu d'indice 𝑛2 que lorsqu'elle passe d'un milieu de
milieu 𝑛2 à un milieu 𝑛1 .

III. Comportement général du rayon réfracté


A. Passage d'un milieu moins réfringent à un milieu plus réfringent (𝑛2 > 𝑛1 )
Lorsque le rayon réfracté émerge dans un milieu d’indice plus élevé (𝑛2 > 𝑛1 ), il se rapproche de la
normale (𝑖2 < 𝑖1 ).

𝑛2 > 𝑛1

3
-Optique Géométrique -C. Lemarchand-ISO TOULOUSE-
Optique Géométrique
Cours

B. Passage d'un milieu plus réfringent à un milieu moins réfringent (𝑛2 < 𝑛1 )
Lorsque le rayon réfracté émerge dans un milieu d’indice moins élevé (𝑛2 > 𝑛1), il s’éloigne de la
normale (𝑖2 > 𝑖1 ).

𝑛2 < 𝑛1

C. Exemples de cas extrêmes

1er cas : incidence rasante


𝑖1 = 90° et 𝒏𝟐 > 𝒏𝟏

2ème cas : émergence rasante


𝑖2 = 90° et 𝒏𝟐 < 𝒏𝟏

3ème cas : incidence normale


𝑖2 = 0, pour tout 𝑛1 et 𝑛2

4
-Optique Géométrique -C. Lemarchand-ISO TOULOUSE-
Optique Géométrique
Cours

IV. Comportement particulier du rayon réfracté


A. Cas où 𝑛2 > 𝑛1
Dans le cas où 𝑛2 > 𝑛1 le rayon réfracté se rapproche toujours de la normale (voir ci-dessus). Par
conséquent il existe toujours un rayon réfracté.

Exemple : Déterminer la valeur maximale que peut prendre 𝑖2 , lorsque 𝑛1 = 1 et 𝑛2 = 1,3

B. Cas où n2 < n1
Dans le cas où 𝑛2 < 𝑛1 le rayon réfracté s'éloigne toujours de la normale. Par conséquent il existe un
certain angle d'incidence à partir duquel il n'existe plus de rayon réfracté ! (𝑖2 > 90°). Seul reste le
rayon réfléchi, et on parle alors de réflexion totale.

Exemple : Essayer de calculer 𝑖2 lorsque 𝑖1 = 90°, 𝑛1 = 1,3 et 𝑛2 = 1

L'angle d'incidence à partir duquel il n'existe plus de rayon réfracté s'appelle l'angle limite 𝒊𝒍𝒊𝒎 .

5
-Optique Géométrique -C. Lemarchand-ISO TOULOUSE-