Sie sind auf Seite 1von 4

RÉFÉRENCE ET

QUANTIFICATION

• La référence est la relation étroite que le langage entretient avec le monde.


LA RÉFÉRENCE • La quantification est une relation entre ensembles.
1. Jacques a appelé.
Jacques Moeschler
2. Quelqu’un a appelé.
Cours 5
• Le locuteur de (1) réfère à un individu particulier.
Sémantique
• (2) ne renvoie pas à un individu particulier: un locuteur qui utilise quelqu’un le
19 octobre 2015
fait parce qu’il ne sait pas précisément qui est la personne en question.

1 2

L’INTERPRÉTATION DES PLURIEL, MASSIF ET


EXPRESSIONS RÉFÉRENTIELLES COMPTABLE
• Le pluriel n’est pas le passage d’une entité singulière à une pluralité d’entités.
• Décrivez les différents sens de nous et de vous.
• Les expressions référentielles (ER) donnent lieu à plusieurs types
d’interprétation: • La référence plurielle dépend de la nature de l’entité à laquelle il est fait
référence (comptable vs massive).
a. référentielle/attributive
• Les noms comptables donnent lieu à des interprétations génériques ou
b. rôle/valeur spécifiques:
c. distributive/collective 1. Les chiens, ça aboie pour prévenir leur maître.
1. Le meurtrier de Smith est fou. 2. Il y a des chiens qui aboient: ferme la fenêtre!
2. a. En France, le Président de la République est élu tous les 5 ans.
 • La référence à des entités massives se fait via l’article partitif:
b. En 2012, les Français ont élu le Président de la République.
3. À dîner, nous avons du riz et de l’agneau.
3. Répondez en 10 lignes aux 3 questions suivantes. 4. J’ai rangé {le, les} riz dans le buffet.
5. {l’, les} agneau(x) {est, sont} dans le pré.
3 4
LA RÉFÉRENCE AUX
LES CLASSES ASPECTUELLES
ÉVÉNEMENTS
• Les événements sont des entités comptables qui peuvent être quantifiées:
• On distingue quatre classes d’éventualités ou classes aspectuelles (Vendler):
1. Les étudiants ont toujours réussi leur examen de sémantique.
a. État: pas de borne intrinsèque, étendue dans le temps, pas à la forme progressive
2. Les étudiants viennent quelquefois aux réunions du département.
3. Les étudiants ne viennent jamais à la conférence de sémantique. b. Activité: homogène, dynamique (agent), étendue dans le temps, pas de bornes,
forme progressive
• La référence d’un événement est décrite à partir de trois coordonnées (Reichenbach), en relation
d’identité (=) ou de précédence (<): c. Accomplissement: bornés, fin intrinsèque, télique, étendue temporelle, forme
• S: le point de la parole progressive
• R: le point de référence d. Achèvement: télique, ponctuel, pas à la forme progressive.
• E: le point de l’événement • Quelle est la classe aspectuelle des phrases suivantes?
• Donnez les coordonnées temporelles des phrases suivantes:
1. Jean a construit sa maison en trois ans.
4. Zidane tire et marque.
2. Anne aime ses enfants.
5. Ta fille est arrivée.
3. Lydia a gagné le concours de lancer du marteau.
6. Lorsque Fabienne arriva, Félicie avait préparé le repas.
7. Demain, je terminerai ce chapitre. 4. Jacques a écrit ses cours toute la journée.

5 6

TYPES DE RÉFÉRENCE ET DESCRIPTIONS DÉFINIES,


D’EXPRESSIONS RÉFÉRENTIELLES INDÉFINIES, DÉMONSTRATIVES
• Deux types d’expressions référentielles (Milner): • Une représentation mentale (RM) est une construction cognitive qui permet de
a. Celles qui permettent d’atteindre leur référent via leur signification lexicale faire le lien entre l’ER (expression référentielle) et le référent qu’elle désigne dans
(référence virtuelle) = expressions référentielles autonomes le monde.
• Le domaine de référence (DR) est l’ensemble des RM accessibles à un moment
b. Celles qui ont besoin du contexte pour atteindre un référent (référence
actuelle) = expressions référentielles non autonomes donné.
• Quelle est la différence entre le N, ce N et un N?
1. a. Le directeur du département est dans son bureau.

b. Le département a accueilli un nouveau professeur.
 1. Un homme entra dans un bar.
c. Cette étudiante est douée.
 • Ajout d’une nouvelle RM [@HOMME] dans le DR.
d. Axel travaille à Paris.
2. Le chat est entré dans la cuisine.
2. a. Fred a bu du schnaps. Il est saoul.
 • La RM [@CHAT] fait partie du DR.
b. Un mère désignant son enfant: Il a de la fièvre, docteur!

c. Une mère à son enfant: Tiens, te voilà Florian! Où est ta soeur? – Moi, c’est 3. J’ai caressé ce chat
Félicie!
 • Le DR contient plusieurs RM de même catégorie CHAT: [@CHAT1],
d. Jacques: Je suis Napoléon et je vais envahir la Suisse. [@CHAT2], [@CHAT3]
7 8
SIGNIFICATION CONCEPTUELLE
RÉFÉRENCE ANAPHORIQUE
ET PROCÉDURALE
• Les pronoms de 3e personne sont des pronoms anaphoriques qui ne tirent leur
• La signification des déterminants n’est pas conceptuelle, elle est procédurale: référence que de ce qui précède (cotexte) ou du contexte.
• elle indique quel est le DR sur lequel s’applique la description et quelle a. Relation de coréférence entre le pronoms et son antécédent.
modification elle apporte au DR.
b. Le pronoms reçoit sa référence actuelle via la référence actuelle de son
• La signification des pronoms personnels est procédurale: antécédent.
• je = cherchez le locuteur • Contextes dans lesquels le pronom peut ou ne peut pas précéder son antécédent:
• tu = cherchez l’interlocuteur 1. Marie croit qu’elle est belle.
• La démonstration de Kaplan: a. Mariei croit qu’ellei/j est belle.
1. Je n’existe pas. 2. Elle croit que Marie est belle.
2. Le locuteur de cette phrase n’existe pas. a. Ellei/*j croit que Mariej est belle.
3. C’est quand ili s’est accroché au lustre en dévorant une banane avec la peau que
3. Jacques Moeschler n’existe pas.
Max s’est aperçu que Billi était un chimpanzé.

9 10

RÉFÉRENCE ANAPHORIQUE RÉFÉRENCE INDEXICALE


• Lorsque le pronom suit son antécédent, plusieurs interprétations sont • Les termes indexicaux reçoivent leur référence dans le contexte
possibles:
d’énonciation, et sont pourvus d’une référence virtuelle (ils ont une
1. Le patron a limogé l’ouvrier parce qu’il était un communiste convaincu. signification procédurale).
2. Paul gronde Pierre parce qu’il a cassé le verre. • La référence indexicale est personnelle, spatiale et temporelle.
3. Paul dégoute Pierre parce qu’il fume. • Quelle est la signification de maintenant et de ici?
• Référence anaphorique nominale: • La compréhension de ces coordonnées est fondamentale pour déterminer la
4. Le gorille du zoo est triste. L’animal a perdu sa compagne. valeur de vérité d’une phrase.
• Anaphore associative: une expression anaphorique est en relation (≠ 1. A: C’est moi!

coréférence) anaphorique avec son antécédent (relation méronymique): B: Qui moi?
5. Paul se coupa du pain et posa le couteau sur la table. 2. A: Salut, c’est moi!

a. Couper du pain se fait avec un couteau. B: T’es où?

11 12
LA RÉFÉRENCE DANS LA
RÉFÉRENCE
FICTION
• A quoi réfèrent les pronoms dans les exemples suivants?
1. Longtemps, je me suis couché de bonne heure. (Proust, Du côté de chez Swann)
2. Il s’y montra gai. Mme Arnoux était maintenant près de sa mère à Chartres.
Mais il la retrouverait bientôt et finirait par être son amant. (Flaubert,
L’Éducation sentimentale) • Zufferey S. & Moeschler J. (2012), Initiation à l’étude du sens, Auxerre, Sciences
3. L’après-midi, c’est décidé, vous vous promènerez dans toute cette partie de la Humaines Editions, chapitre 5.
ville où l’on rencontre à chaque pas les ruines des anciens monuments de • Moeschler J. & Reboul A. (1994), Dictionnaire encyclopédique de pragmatique,
l’Empire […]. (Butor, La Modification) Paris, Seuil, chapitre 13.
4. A présent ce n'est plus un jeune homme quelconque, un inconnu: il est populaire.
Le feuilleton qu'il écrit sur la demande de son journal, cette Redoute Rouge, où il
met en scène Nice et sa vie inouïe […] va le lancer. Les portes s'ouvrent. Il
fréquente assidûment le salon de Mme Juliette Adam, où il rencontre Jean
Lorrain, avec qui il se lie d'amitié… ( Cendrars, Rhum)

13 14