Sie sind auf Seite 1von 14

LES DEFAUTS MONOPHASES

DANS LES RESEAUX MT A NEUTRE A LA TERRE

Un défaut à la terre qui affecte un réseau MT ayant son neutre relié à la terre se
caractérise par :

- un courant susceptible d’atteindre plusieurs milliers d’ampères en


cas de défaut franc et quelques ampères en cas de défaut résistant,
- une tension homopolaire égale à la tension simple du réseau en cas
de défaut franc et seulement quelques volts en cas de défaut résistant.

1. Valeur du Courant de Défaut à la terre

 Si l’on suppose une liaison du point neutre à la terre par l’intermédiaire


d’une impédance de valeur Zn, on voit d’après le principe d’équivalence des
impédances en parallèle, que cette impédance Zn est équivalente à 3 impédances
identiques placées chacune sur une phase du réseau et ayant pour valeur unitaire
3Zn.

ZoT 3 Zn ZoT

ZoT 3 Zn ZoT

ZoT 3 Zn ZoT

Au point T, on remarque que l’impédance Zn est en série avec 3 impédances  ZoT


qui sont en parallèle entre elles. On peut écrire :

Zeq = Zn + (ZoT // ZoT // ZoT )

ZoT // ZoT // ZoT = ZoT /3

ZeqT = Zn + ( ZoT / 3 ) = ( 3 Zn + ZoT ) / 3

Si on répartit cette impédance ZeqT équitablement sur les 3 phases, on obtient


sur chaque phase : 3 Zn + ZoT

IFEG – Ecole Technique de Blida 1


 Le défaut à la terre existant en un point M de la phase 1 par exemple,
peut être considéré comme un générateur de puissance homopolaire. Ce générateur,
de résistance interne égale à 3 R, est traversé par un courant Jo.

2 voies assurent, à l’extérieur du générateur, la circulation du courant Jo :

- la 1ere comprend l’impédance de neutre 3 Zn, la réactance


homopolaire ZoT du Transformateur et l’impédance ZoL du Tronçon de ligne en défaut.

Si on pose : ZoTL = ZoT + ZoL, cette 1ere voie a une impédance globale
égale à : 3Zn + ZoTL

- la 2eme comprend l’ensemble des circuits capacitifs d’impédance


globale égale à – j/Coω ; les impédances ZoT et ZoL sont négligeables devant le terme
– j/Coω .

L’impédance homopolaire résultante Zo est constituée par 2


impédances en parallèle dont les valeurs respectives sont :

3Zn + ZoTL et – j/Coω 

Zo = [ (3Zn + ZoTL) (– j/Coω ) ] / [ (3Zn + Zo TL ) + (– j/Coω ) ]


Zo = [ (3Zn + ZoTL ) (– j/C ω ) ] / [ (3Zn + Zo
o TL ) + (– j/Coω ) ]

Au numérateur : [ (3Zn + ZoTL) (– j/Coω ) ] = - j (3Zn + ZoTL) /Coω 


Au Dénominateur : [ (3Zn + ZoTL) + (– j/Coω ) ] = [Coω (3Zn + ZoTL) - j ] /Coω
/
Zo = [- j (3Zn + ZoTL) Coω]  / C ω (3Zn + ZoTL) - j ] /C ω
o o

Zo = [- j (3Zn + ZoTL) /C ω]  x [C ω (3Zn + ZoTL) - j ] /C ω


o o o

On multiplie le numérateur et le dénominateur par l’expression j , on obtient :

Zo = - j² (3Zn + ZoTL) /[ jC ω (3Zn + Zo


o TL ) + j² ] avec j² = 1

Zo = (3Zn + ZoTL) /[ 1 + j(3Zn + Zo TL ) Coω ]

Or : J=3E /( Zd + Zi + Zo + 3 R)

IFEG – Ecole Technique de Blida 2


J=3E / (Zd + Zi + 3 R+[3Zn + Zo TL ] /[1 + j(3Zn + ZoTL) Coω ] )

[
J = 3E 1+ j(3Zn+ZoTL) Coω ]/[(Zd+Zi+3 R) [1+j(3Zn+Zo TL)Coω] + (3Zn+ZoTL) ]
 Zd, Zi et ZoTL sont négligeables devant 3Zn

 Si le défaut est franc : R = 0

J = (E / Zn)+ j(3ECoω)

 Si la mise à la terre du neutre est réalisée par une résistance Rn, on a :

J = (E / Rn)+ j(3ECoω)

 Si la mise à la terre du neutre est réalisée par une inductance Xn, on a :

J = (E / Xn)+j(3ECoω)

J = - j(E / Xn) + j(3ECoω)

Le courant J est alors la somme de 2 termes ; le 1er terme représente le


courant de neutre et le second terme, représente le courant capacitif qui joue le rôle
essentiel dans les réseaux à neutre isolé.
1

3
MT
Co1

ZoT Zo L

Zn
Co2

IFEG – Ecole Technique de Blida 3


 Le courant circulant dans le défaut est augmenté par l’existence du
courant de capacité homopolaire si la mise à la terre est réalisée par une résistance,
alors qu’il est diminué si la mise à la terre est réalisée par une inductance.

Dans tous les cas de calculs de courant de défaut à la terre, on peut


négliger le courant de capacité homopolaire.

La relation simplifiée faisant abstraction de la capacité homopolaire Co


du réseau et permettant le calcul du courant de défaut résistant, est donc la suivante :

J = 3E /(Zd + Zi + Zo TL + 3R + 3Zn )

Remarque :
- Vo = ZoJo
Zo = (3Zn + ZoTL) /[ 1 + j(3Zn + Zo TL ) Coω ]
Jo = - Vo/Zo = -Vo[ 1 + j(3Zn + ZoTL) Coω ] / (3Zn + Zo TL )
Jo = [-Vo/(3Zn + ZoTL) ] – [ j CoωVo ]
Or : Vr = 3Vo  Jo = [-Vr/3(3Zn + ZoTL) ] – [ j CoωVr/3 ]
J = 3Jo  J = [-Vr/(3Zn + ZoTL) ] – [ j CoωVr ]
Cette relation montre que le déphasage du courant de défaut J sur la
tension résiduelle Vr est indépendant de la résistance de défaut.
A

ZoTL
+

- Vo Co
ZoT -

3Zn

ZoTL = ZoT + ZoL


Co = Co1 + Co2+ Co3+ ………….

IFEG – Ecole Technique de Blida 4


2. Comparaison des Courants de Défaut Triphasé et Monophasé

Soit un réseau indiqué ci-dessous

60/30 KV

60 KV

ZdHT ZdT

A B

Une ligne 60 KV alimente un jeu de barres 60 KV sur lequel est un connecté un


Transformateur 6/30 KV à couplage Triangle – Etoile à la terre ; Le point neutre de
l’étoile est relié directement à la terre.

Un défaut franc a lieu sur le jeu de barres B.

Défaut Valeur de Z mise en jeu

Triphasé Zd = ZdHT + ZdT

Monophasé Zo = ZoHT + ZoT

L’impédance homopolaire ZoHT n’entre pas en ligne de compte en raison du


couplage Triangle – Etoile du Transformateur. Dans ce type de couplage, Zo = Zd T

On peut écrire alors :

Zo < Zd

Par ailleurs : IccT = E / Zd = 3E / 3Zd

IccM = 3E / (Zd + Zi + Zo ) = 3E / (2Zd + Zo ) puisque Zd = Zo

Donc :

2Zd + Zo < 3Zd d’où IccM < IccT

Exemple :

 Puissance du Transfo : 40 MVA


 Ucc = 12 %

On a : ZoT = ZdT = ( 12 x 30² ) / ( 100 x 40 ) = 2,7 Ohm


IFEG – Ecole Technique de Blida 5
IccM = 3E / (2Zd + Zo ) = 3 x 17320 / ( 2 x 2,7 + 2,7 ) = 6415 A

Ce courant est très important. Pour éviter des détériorations, il est


indispensable de le limiter à une valeur raisonnable.

3. Limitation du Courant de Défaut à la terre

L’intensité du courant de défaut à la terre sur le jeu de barres MT d’un Poste


HT/MT dépend essentiellement :

- de la Puissance du Transformateur HT/MT


- du Couplage de ce Transformateur
- du Mode de liaison de la mise à la terre du neutre

Pour un Transformateur donné, la puissance et le couplage constituent 2


éléments fixes. La seule variable sur laquelle on agit pour réduire le courant de défaut,
est donc l’impédance du circuit de mise à la terre du neutre.

a. Mise à la terre directe du Neutre

 Il faut que le neutre du Transformateur soit accessible, ce qui suppose


un couplage Triangle – Etoile à neutre sorti ou Etoile – Etoile à neutre sorti.

 La réactance du Transformateur HT/MT soit suffisante pour limiter


convenablement le courant de défauts, ce qui suppose un appareil de faible
puissance.

La valeur du courant de défaut franc à la terre sur le jeu de barres MT du


Transformateur HT/MT est :

J = 3E / ( ZdT + ZiT + ZoT

b. Mise à la terre du neutre à travers une Résistance

 Cette solution s’applique lorsque le neutre du Transformateur est


accessible et lorsque sa réactance propre est insuffisante pour limiter convenablement
les courants de défauts.

 En désignant par Rn la valeur de la résistance intercalée dans le circuit


du neutre, la valeur du courant de défaut franc à la terre sur le jeu de barres MT du
Transformateur HT/MT est :

J = 3E / ( ZdT + ZiT + ZoT + 3Rn )

ZdT, ZiT et ZoT peuvent être négligées pour le calcul de J si le couplage


du Transformateur est Triangle – Etoile à la terre ( Zo T = ZdT dans ce mode de
couplage )

J = E / Rn

IFEG – Ecole Technique de Blida 6


c. Mise à la terre du neutre au moyen d’une Bobine de Point Neutre

 Cette solution s’applique lorsque le neutre du Transformateur est


Inaccessible. On utilise généralement une Bobine à couplage Zig-Zag. Les 2 demi-
enroulements ayant le même nombre de spires, les flux produits par ces 2 demi-
enroulements d’une même colonne sont égaux et opposés, ce qui donne un flux
résultant nul.

 En pratique, les enroulements n’étant pas identiques, le flux résultant


est faible : c’est le flux de fuite.

 La réactance homopolaire correspond donc aux fuites entre les 2 demi-


enroulements de chaque colonne.

 Le courant de défaut J circule grâce à la réactance des fuites totales.

J/3

J/3

J/3
2J/3

J R

 En désignant par No la réactance homopolaire par phase de la Bobine,


la la valeur du courant de défaut franc à la terre sur le jeu de barres MT du Poste où
se trouve raccordée la Bobine est :

J = 3E / No

IFEG – Ecole Technique de Blida 7


d. Mise à la terre du neutre par le Transformateur des Services Auxiliaires
 Cette solution a été abandonnée pour des raisons économiques d’une
part et pour des problèmes d’échauffements d’autre part.
J/3

J/3

J/3
2J/3

Enroulement Primaire
Etoile J/3 J/3 J/3 J R

Ro

Enroulement Tertiaire
Triangle

Enroulement Secondaire
Etoile

 En désignant par Xo la réactance homopolaire par phase du


Transformateur des Services Auxiliaires, la valeur du courant de défaut franc à la terre
sur le jeu de barres MT du Poste où se trouve raccordée ce T.S.A est :

J = 3E / Xo

 Dans le cas où la réactance Xo n’est pas assez importante pour limiter le


courant de défaut à une valeur convenable, on peut insérer dans le circuit de mise à la
terre du neutre MT, une résistance Ro; le courant de défaut franc à la terre devient :

J = 3E / ( Xo + 3 Ro )
IFEG – Ecole Technique de Blida 8
4. Choix de la valeur du Courant de Défaut franc à la terre

Ce choix résulte d’un compromis entre diverses exigences. La limitation du


courant de défaut franc à la terre à une valeur assez faible permet de réduire :

- les contraintes électrodynamiques du matériel,

- les phénomènes d’induction sur les lignes de télécommunications,

- l’élévation du potentiel de la prise de terre des masses en cas


d’amorçage dans un Poste MT/BT.

Par contre, on adopte une valeur un peu plus élevée dans le but de :

- réaliser des protections sensibles à tous les défauts possibles,

- pouvoir utiliser des détecteurs ( ou indicateurs ) de défauts tels que


les lapins homopolaires,

- réduire les surtensions provoquées par l’élimination des défauts


biphasés ou monophasés à la terre, ayant eu lieu par induction ( ces courants faibles
donnent naissance à des surtensions plus élevées )

- adopter une même valeur pour les réseaux aériens et mixtes.

Après évaluation de toutes ces exigences, on a retenu comme valeur du


courant de défaut franc à la terre sur le jeu de barres MT du Poste HT/MT :

 1000 A pour les réseaux souterrains des grandes villes,

 300 A pour les réseaux aériens et mixtes.

5. Application relatives au calcul des Courants de Défaut à la terre

5.1. Transformateur Triangle – Etoile à la terre

HT MT

Rn

IFEG – Ecole Technique de Blida 9


ZoT = ZdT = j Ucc x U² / Sn avec 5 % < Ucc % < 14 %

Si le neutre est relié directement à la terre :

J = 3E / ( ZdT + ZiT + ZoT )

J = E / ZdT

Exemple :

Soit un Transformateur 60 / 30 KV de 40 MVA et de Ucc 12 %, on a :

ZoT = ZdT = Ucc x U² /Sn = 12 x 30² / 100 x 40 = j 2,7 Ohm

J = E / ZdT = 30000/ V3 x 2,7 = 6415 A

On constate que J est très élevé. On suppose qu’il ne dépasse pas 300 A aux
bornes secondaires MT du Transformateur. Il faut dons insérer une résistance Rn
dans le neutre dont la valeur sera donnée par l’équation :

J = 3E / ( ZdT + ZiT + ZoT + 3Rn ) = E / ( ZoT + Rn )

300 = 30000 / [ V3 ( j 2,7 + Rn )]

300 = 30000 / [ V3 ( j 2,7 + Rn )] = 30000 / ( V3 x 300 )

Rn = ( 100 / 3 ) - j 2,7 = 57,8 Ohm


On obtient plus simplement ce résultat si on néglige Z dT, ZiT et ZoT. On a alors :

J = E / Rn  Rn = E / J = 30000 / ( V3 x 300 ) = 57,8 Ohm

5.2. Transformateur Etoile – Etoile à la terre

HT MT

Rn

IFEG – Ecole Technique de Blida 10


La réactance homopolaire de ce Transformateur qui est à flux forcés, est
voisine de 10 fois sa réactance directe.

ZoT = 10 ZdT
Exemple :

Puissance du Transformateur 60 / 30 KV : 40 MVA

Réactance directe du Transformateur : j 2,7 Ohm

ZoT = 10 ZdT = 10 x ( j 2,7 ) = j 27 Ohm

Et ZiT = ZdT

Défaut franc : J = 3E / ( ZdT + ZiT + ZoT ) = 3E / ( 2 ZdT + 10 ZdT )

J = 3E / 12 ZdT = E / 4 ZdT = 1604 A

Ce courant reste élevé donc il faut lui insérer une résistance Rn dans le circuit
du neutre pour le limiter à 300 A

300 = 30000 / ( V3 x Rn )  Rn = 58 Ohm

La valeur approchée du courant de défaut franc à la terre aux bornes MT d’un


Transformateur à couplage Etoile – Etoile à la terre, peut être déduite de la relation :

J = 3E / ( ZdT + ZiT + ZoT ) = 3E / ( 2 ZdT + 10 ZdT ) = 3E / 12 ZdT = E / 4 ZdT

Or ZdT = Ucc x U² / Sn  J = E / 4 ( Ucc x U² / Sn ) Et Sn = UIn V3

Et Sn = UInV3  In = Sn / UV3

Le rapport J / In s’exprime comme suit :


J / In = [ (E x Sn) / (4 x Ucc x U²) ] / [ Sn / U V3 ] = 1 / ( 4 x Ucc )

Donc

J = In / ( 4 x Ucc )

Généralement Ucc = 12 %

On peut déduire alors :


J = 2 In

Cette relation appliqué au Transformateur de 40 MVA et Ucc 12 % donnerait :

J = 2 x 40 x 20 = 1600 A en considérant 1 MVA = 20 A en 30 KV

IFEG – Ecole Technique de Blida 11


5.3. Transformateur Etoile – Triangle

5.3.1. Mise à la terre du neutre MT par une B.P.N

HT

MT

Bobine de Point
Neutre

 On supposera que la B.P.N devra limiter le courant de défaut franc à la


terre à une valeur de 1000 A.

J = 3E / No  No = 3 E / J = 3 x 30000 / V3 x 1000 = 52 Ohm

5.3.2.Mise à la terre du neutre MT par le T.S.A

HT

MT Primaire
Etoile

Tertiaire
T.S.A Triangle

Secondaire
Etoile
IFEG – Ecole Technique de Blida 12
 On suppose que le TSA a une puissance de 100 KVA et un couplage
Etoile – Etoile – Triangle avec neutres primaire et secondaire sortis.

 L’ enroulement tertiaire en triangle intervient seul avec l’enroulement


primaire pour fixer la valeur de la réactance homopolaire Xo du TSA. On a donc :

Xo = Z13
Si Z13 = 4 % , on obtient :

Xo = ( 4 x 30² ) / (100 x 0,1 ) = j 360 Ohm

Le courant de défaut franc à la terre est alors :


J = 3E / Xo = ( 3 x 30000 ) / ( V3 X J 360 ) = 144 A

Si Xo = 1 %  Xo = j ( 1 x 30² ) / ( 100 x 0,1 ) = j 90 Ohm

Et J = 3E / Xo = ( 3 x 30000 ) / ( V3 X J 90 ) = 576 A

 Une limitation de ce courant à 300 A aurait entrainé la mise en place


d’une résistance Ro dans la liaison du neutre MT à la terre.

J = 3E / ( Xo + 3 Ro )  300 = [( 3 x 30000 ) / ( V3 x 300 ) ] - j90

Ro = 65 Ohm
6. Expression de la tension homopolaire dans un réseau MT ayant son
neutre à la terre

Vo = - ZoJo

Zo = (3Zn + ZoTL) / [1 + j(3Zn + Zo TL ) Coω ]


Jo = J/3 = E[1+j(3Zn+ZoTL)Coω ]/{[( )][
Zd+Zi+3R ( )
1+ j 3Zn+ZoTL Coω ]+(3Zn+ZoTL) }
En conséquence :

Vo = - (3Zn+ZoTL)/[1+j(3Zn+ZoTL)Coω] x [ (
E 1+j 3Zn+ZoTL Coω ) /
] [(Zd+Zi+3R)]
[1+ j(3Zn+ZoTL)Coω]+(3Zn+ZoTL)

On a vu précédemment que la capacité homopolaire pouvait être négligée


dans les calculs relatifs aux réseaux à neutre à la terre. On peut écrire alors :

Vo = - (3Zn+ZoTL) x E / (Zd+Zi+3R + 3Zn+ZoTL)

IFEG – Ecole Technique de Blida 13


S’il s’agit d’un réseau MT alimenté par un Transformateur HT/MT
n’utilisant d’impédance de limitation de courant de défaut à la terre, la relation
exprimant Vo s’écrit en cas de défaut franc :

Vo = - (ZoTL x E ) / (Zd TL + ZiTL + ZoTL)

En cas de défaut résistant :

Vo = - (ZoTL x E ) / 3R
S’il s’agit d’un réseau MT alimenté par un Transformateur HT/MT
utilisant une impédance de limitation de courant de défaut à la terre ou une B.P.N ou
encore un T.S.A , on peut dans la relation donnant Vo, négliger Zd, Zi et Zo TL et
écrire :

Vo = - (Zn x E ) / (Zn + R)
Selon le mode de mise à la terre du point neutre MT, la valeur absolue
de Vo est :

1/ Pour une résistance de valeur Rn :

Vo = (Rn x E ) / (Rn + R) Car Zn = Rn

2/ Pour une B.P.N ou un T.S.A d’impédance homopolaire Xo :

Vo = (Xo x E ) / VXo² + 9R² Car Zn = Xo / 3

La tension homopolaire Vo est égale à la tension simple du réseau pour


un défaut franc ( R = 0 , mais en cas de défaut résistant, elle prend une valeur faible
sensiblement égale à :

Rn x E /R ou Xo x E / 3R

IFEG – Ecole Technique de Blida 14