Sie sind auf Seite 1von 6

Vérification expérimentale des lois

de Snell Descartes (réflexion et réfraction)

But d’expérience :

 Vérification de la première loi de Descartes.


 Vérification de la deuxième loi de Descartes.

1- La première loi de Descartes : la réflexion

Matériel :

 Source de lumière avec fente.


 Un disque gradue en degrés.
 Un miroir.

Mode d’opératoire ;

 On dispose d’une source lumineuse et d’un disque optique sur lequel on a une graduation en
degrés sur ce disque, on dispose un miroir
 Régler la source lumineuse de façon à ce que la trace du faisceau lumineux soit lignée sur la
ligne (0-0) du disque optique.
 Placer le miroir au centre du disque optique et perpendiculaire au faisceau lumineux.
 Faire tourner le disque optique de 5° en 5° et noter l’angle du faisceau incident par rapport à
l’axe (0-0) et l’angle du faisceau réfléchi par rapport à l’axe (0-0)
Montage à réaliser :

-
Exploitation des mesures

1) faire varier l’angle d’incidence i et mesurez l’angle de réfraction r. Puis complétez les tableaux
ci-dessous :
2) appartir de tableau qui ce que vous avez constatez

l’angle i
0 5 10 15 20

l’angle r
0 5 10 15 20

Conclusion :

 Le rayon incident et le rayon réfléchi sont dans le plan d’incidence, plan forme par le
rayon incident et la normal au point d’incidence.
 L’angle de réflexion est égal à l’angle d’incidence i1=r

2- Deuxième loi : La réfraction


Matériel :
 Source de lumière avec fente.
 Un disque gradue en degrés.
 demi-disque en Plexiglas

Mode d’opératoire ;
Placer désormais le demi-disque en Plexiglas sur le disque optique.
─ Aligner le faisceau lumineux sur le « 0 – 0 » du disque.
─ Faire tourner le demi-disque de 10° en 10° et noter les angles de réfraction.
Montage à réaliser :
Exploitation des mesures

Compléter le tableau ci-dessous pour différentes valeurs de i1. Compléter en calculant sin i1 et sin i2
i 1 (°) 0 10 20 30 40 50 60 70 80
i 2 (°) 0 6 13 20 25 31 36 40 42
sin i 1 0 0.174 0.342 0.5 0.642 0.766 0.866 0.939 0.984
sin i 2 0 0.1045 0.225 0.342 0.4226 0.515 0.5877 0.6427 0.6691

1 1-Tracer la
0.9 f(x) = 1.48 x courbe représentant
0.8
sin (i2) en fonction
0.7
de sin (i1)
0.6
sin(i2)

0.5
0.4 2- Déterminer
0.3
le coefficient
0.2
directeur de la
0.1
0 droite ainsi
0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7
obtenue.
sin(i1)
p=1.4806
3- Conclure en
donnant la seconde loi de Descartes entre i1 et i2, loi de la Réfraction.
Ce graphique est linéaire (c'est une droite passant pas l’origine) donc sin i1 est proportionnel à sin
i2.
D'après la seconde loi de Descartes, sin i1 = n × sin i2 (n air = 1)
L'équation de la droite est sin i = 1,4806 × sin r.

4- A partir de vos résultats expérimentaux, en déduire la valeur de l’indice du plexiglas.


Par identification, on en déduit que le coefficient directeur de la droite représente l'indice de
réfraction du plexiglas qui est donc de n = 1,4806 (valeur théorique : 1,50).
Données : L'indice de réfraction de l'air est : 1.
Ombre et pénombre

1-Cas de sources lumineuses ponctuelles

But d’expérience :

Expliquer le phénomène de l’ombre et pénombre

Matériel :

Source ponctuelle –écran -obstacle (une boule)

Mode d’opératoire :

 On dispose d’une source lumineuse de petite dimension (source ponctuelle), d’un écran et d’un
(Sphère par exemple).
 On éclaire l’écran à l’aide de la source lumineuse et on pose l’objet opaque entre la source et
l’écran.
Montage à réaliser :

Questions d’exploitation
1. L’écran est-il éclairé en totalité ?
Non
2. Quelle partie de l’obstacle n’est pas éclairée ?
La partie de l'objet est dans l'ombre ‘’ ne reçoit pas la lumière’’ : on l’appelle ombre propre.

3. Que se passe-t-il si on approche ou éloigne l’objet, de la source de lumière ou de l’écran ?


4. Comment s’appelle la partie non éclairée de la sphère ?
On l’appelle ombre propre.
5. Comment s’appelle la partie non éclairée de l’écran ?
On l’appelle l'ombre portée.
6. Comment s’appelle la zone sombre Entre l’écran et la sphère ?
On l’appelle cône d'ombre.
7. Représenter les deux rayons lumineux qui effleurent la sphère en cotés

Conclusion :
La formation des ombres s’explique par le principe de propagation rectiligne de la lumière.

2-Cas de sources lumineuses non ponctuelles

Matériels
Source étendue –écran-obstacle (une boule)

Mode d’opératoire : On dispose d’une source lumineuse de grande dimension (source non
ponctuelle), d’un écran et d’un objet opaque. On éclaire l’écran à l’aide de la source lumineuse et on
pose l’objet opaque entre la source et l’écran.

L’expérience est
schématisée ci-
dessous :
Questions d’exploitation
1- Combien de zones différentes observes-tu sur l’écran ?
Sur l’écran, on distingue trois régions, une région éclairée, une région d’ombre complète
(l’ombre portée), et une région intermédiaire appelée pénombre portée
2- Identifier les zones observées

Conclusion :