Sie sind auf Seite 1von 4

LE COURANT PORTEUR EN LIGNE

Lorraine

Le CPL, aussi appelé PLC ou BPL, est une technique qui permet d’utiliser les lignes électriques basse et
moyenne tension, pour y faire passer des ondes au moyen de signaux électriques.
Grâce à la technologie CPL à haut débit, il est possible de faire passer des données informatiques sur le
réseau électrique. Cela permet d’étendre un réseau local existant ou de partager un accès Internet
existant via les prises électriques, grâce à la mise en place de boîtiers spécifiques.

Cette notice explique comment fonctionne le CPL, quels débits peut-on espérer et quels sont ses
avantages et ses inconvénients par rapport à d’autres technologies d’accès à Internet.

QU’EST CE QU’UN CPL ?

LE PRINCIPE

Le principe des CPL consiste à superposer au signal électrique de 50 Hz un autre signal à plus haute
fréquence (bande 1,6 à 30 Mhz) et de faible énergie. Ce deuxième signal se propage sur l’installation
électrique et peut être reçu et décodé à distance.
Ainsi, le signal CPL est reçu par tout récepteur CPL qui se trouve sur le même réseau électrique. A
savoir : le signal ne peut être reçu en aval du compteur électrique.

Source : CETE de l’Ouest

HISTORIQUE

La technologie sur courants porteurs existe depuis les années 80, mais elle n’était utilisée pendant
longtemps qu’à bas débit pour des applications de télécommande de relais, éclairage public et
domotique.
D’ailleurs, EDF l’utilisait à cette époque pour effectuer ses maintenances à distance.

Page 1 sur 4
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Cette technologie utilise l’infrastructure électrique existante en couplant ses signaux au courant
alternatif. Les adaptateurs CPL récupèrent le signal et suppriment les fréquences basses (le courant)
pour isoler les fréquences hautes (données informatiques).
Cette topologie a pour avantages d’être facile à mettre en œuvre et de fonctionner facilement. En
revanche, elle est extrêmement vulnérable : si l’une des connexions est défectueuse, c’est l’ensemble
du réseau qui est affecté.

« INDOOR » ET « OUTDOOR »

Deux aspects de la technologie à distinguer : le CPL Indoor et le CPL Outdoor.

 Le CPL Indoor
Le courant porteur haut débit résidentiel, dit «Indoor», est utilisé sur le réseau électrique privé de
l’abonné et permet la mise en place d’un réseau informatique local (LAN) personnel ou professionnel.

 Le CPL Outdoor
En « Outdoor » le courant porteur en ligne profite de l’infrastructure électrique moyenne et basse
tension publique pour desservir un accès haut débit à Internet ou offrir d’autres applications distantes.
Cet aspect du CPL concerne davantage les collectivités qui souhaitent, par exemple, déployer un accès
à Internet (HLM, copropriété, collectivité locale…).

L’ARCHITECTURE « INDOOR »

Les solutions CPL, commercialisées à ce jour, de type Homeplug d’intérieur, sont des solutions
parfaites pour étendre le réseau local et partager l’accès Internet haut débit existant, notamment à la
maison ou en petite entreprise, avec une mise en œuvre simple. Les boîtiers CPL se présentent, en
général, avec un port Réseau (Ethernet) ou USB suivant le modèle choisi, et une connexion vers la prise
électrique.

Au niveau électrique, l’installation ne pose aucun souci, à l’intérieur d’un local, derrière un compteur
monophasé, dans la mesure où les adaptateurs se branchent directement sur les prises électriques.
En revanche, l’intégration est plus complexe dans les bâtiments de grande taille avec une arrivée
triphasée et différents compteurs (collèges, hôpitaux ou immeubles administratifs).
La mise en œuvre d’une solution CPL « étendue » nécessite alors une double compétence : expertise
en réseau électrique et en réseau informatique, ainsi que l’utilisation de matériels différents.

LES DEBITS

Les débits moyens actuels sont situés entre 11 Mb/s et 500 Mb/s en intérieur et partagés par tous les
postes reliés à la même ligne électrique. Le débit peut varier selon les appareils et est modulé en
fonction de plusieurs critères :
 La distance entre la prise électrique et le transformateur
 Le nombre d’utilisateurs connectés
 Etre en intérieur (installations derrière un compteur privé) ou en extérieur

Page 2 sur 4
 Le nombre de répéteurs1 installés entre le transformateur et la prise
 La charge du circuit électrique (plus il y a de matériels consommant de l’électricité plus le
débit diminue)
 Le type de matériel utilisé

Tout cela aboutit, en débit réel, à des valeurs plus proches des 2 à 70 Mbs/s à la sortie de la prise.

LE DEPLOIEMENT

En regardant les documents, les expériences réalisées, tout paraît simple. On branche et c’est
opérationnel. Quelques points sont malgré tout à connaître pour bien comprendre la mise en place
d’une solution CPL.
Il n’est pas nécessaire d’installer des pilotes sur les ordinateurs. Les matériels PLC sont « autonomes »
(adaptateurs, Hub). Par contre, il est bien sûr capital de configurer la carte réseau des ordinateurs (et
matériel réseau PCL routeur…) comme pour tout raccordement à un réseau.

LA MISE EN OEUVRE

Pour mettre en œuvre un réseau CPL, plusieurs possibilités existent selon l’architecture et les
technologies associées à ce réseau (sans fil, ADSL …).
Les premiers éléments indispensables sont les adaptateurs (boîtiers CPL). Ces matériels se branchent
sur les prises électriques et proposent une sortie Ethernet ou USB à connecter à l’interface du matériel
à associer au réseau CPL.

UNE TECHNOLOGIE DE L’AVENIR ?

LES AVANTAGES

 L’utilisation des câbles électriques évite de refaire du câblage spécifique informatique ou de


configurer des connexions sans fil
 Le réseau électrique est immense... Il paraît donc possible, facilement ou simplement, de
faire accéder un très grand nombre de la population aux réseaux informatiques et donc à
lInternet
 Cette technologie peut être très utile pour désenclaver des endroits dans lesquels aucune des
technologies classiques ne peut permettre l’accès à Internet. Le réseau électrique, lui, y est
généralement présent
 Les débits sont corrects et sont en cours d’évolution rapide
 Il existe des passerelles vers les autres technologies (l’ADSL, le câble, le satellite …)
 Les champs d’applications sont importants. Ils vont de la domotique en passant par la vidéo
(Télévision Haute Définition en préparation, télésurveillance…), la voix et bien sûr le transport
des données

LES INCONVENIENTS

 Le débit, même élevé, en interne, est partagé par tous les matériels connectés à une même
ligne électrique. Plus des matériels sont connectés, moins le débit sera important.

1
Répéteur : dispositif matériel permettant d’étendre l’utilisation d’un média (fibre optique, câble coaxial...) au-
delà de ses capacités normales, en réémettant le signal qui s’atténuait tout en l’amplifiant au passage.

Page 3 sur 4
 L’installation est simple si le réseau est basique. Mais pour une configuration des outils
avancés, des connaissances réseaux sont nécessaires, que ce soit du wifi, du câble …

 La sécurisation via le cryptage ne se fait qu’à l’intérieur du réseau électrique. Une fois le signal
sorti de la prise via l’adaptateur, il n’y a plus de cryptage. Il est donc possible de récupérer les
données en clair. C’est une topologie bus. Chaque matériel connecté à la prise récupère ces
données, qu’elles soient pour lui ou non. Le tri se fait alors au niveau des couches physiques de
la carte réseau en étudiant les en-têtes Ethernet des paquets. Il est donc possible au moyen
d’un « sniffer » de récupérer ces paquets non cryptés.

 Les limitations, qu’elles soient au niveau des distances, du nombre des utilisateurs connectés à
un point d’accès, ou sur les adaptateurs, les débits, du fait de l’absence de norme ne sont pas
claires et dépendent d’un grand nombre de critères difficiles à évaluer.

 Les lignes électriques sont soumises à de fortes variations de performance dès la connexion de
matériels « gourmands » en électricité.

LA SECURISATION

Un réseau local CPL doit être sécurisé comme tout réseau local, avec la mise en place notamment d’un
système pare-feu (firewall). Cependant, il existe deux niveaux de sécurité intrinsèques aux
équipements CPL :
 un cryptage DES (avec une clé de 56 ou 128 bits)
 la possibilité de création de réseaux séparés sur un même circuit électrique avec deux clés de
cryptage différentes, configurables via un utilitaire généralement fourni avec l’équipement

CONCLUSION

Les solutions CPL peuvent être vues comme des solutions complémentaires ou alternatives aux
réseaux filaires traditionnels, aux réseaux sans-fil et au VDSL.
Suivant les architectures des réseaux existants, des bâtiments ou des contraintes techniques, l’une ou
l’autre des solutions peut être choisie. Mais l’on peut également envisager une solution en
complément d’une autre.
Les débits des solutions CPL sont amenés à augmenter, et de nombreux projets de recherche portent
sur ces solutions, il faut donc suivre de près les informations sur le sujet.

www.ene-lorraine.com/contact
www.prestataires-tic-lorraine.com

Page 4 sur 4