Sie sind auf Seite 1von 165

CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT EN DEUX VARIANTES D’UN OUVRAGE DE

FRANCHISSEMENT SUR LA MEZAM AU CAMEROUN

MEMOIRE POUR L’OBTENTION DU DIPLOME D’INGENIEUR 2iE AVEC GRADE DE


MASTER
SPECIALITE GENIE CIVIL / ROUTE ET OUVRAGES D’ART
------------------------------------------------------------------
Présenté et soutenu publiquement le 10 Janvier 2019 par

Paule Goretie NANA (20150140)

Directeur de mémoire : Abdou LAWANE GANA


Enseignant-Chercheur 2iE
Maître de Stage : M. Jean Françis LOBE BILLE
Directeur Technique de PRISMA Sarl

Structure d’accueil du stage : PRISMA Sarl

Jury d’évaluation du stage :


Président : Prof Adamah MESSAN
Membres et correcteurs : Enseignant Chercheur Abdou LAWANE GANA
M. Celestin OVONO
M. Moussa FAYE

Promotion [2017/2018]

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement
Sur La Mezam Au Cameroun

CITATION
« Il vaut mieux suivre un bon chemin en boitant que le mauvais
d’un pas ferme. »
Saint Augustin

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
i
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur
La Mezam Au Cameroun

DEDICACES

Je rends grâce au Dieu Tout Puissant qui n’a jamais cessé de me soutenir dans mes
études et me faire la grâce d’achever ce projet de fin d’étude dans des bonnes conditions.
Je dédie ce rapport de fin d’étude à :
Mon Feu Papa Dr. Jean Pierre NANA
Ma Maman Mme. Clémentine NANA
Mes frères et ma sœur
Ma Grande et Belle famille
Toutes personnes qui utiliseront ce document.

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
ii
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur
La Mezam Au Cameroun

REMERCIEMENTS
Après deux (02) ans de formation de cycle de master à l’Institut international
d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) et cinq (05) mois de stage au bureau d’études
techniques PRISMA Sarl, il serait difficile de ne pas manifester une sincère reconnaissance
aux personnes qui ont contribué de près ou de loin à la formation et à l’élaboration de ce rapport
de stage. Cette reconnaissance se porte à l’endroit de :

La Direction de 2iE et le département de GCH pour le bagage intellectuel


qu’ils ont mis à notre disposition ;
Dr. Abdou LAWANE GANA, Chef du département de Génie Civil et
Hydraulique (GCH) à 2iE, qui a pris de son temps pour orienter, superviser et
encadrer mon projet de fin d’étude ;
M. Moussa LO, Enseignant à 2iE, qui malgré ses occupations multiples a été
disponible pour prodiguer des conseils, corriger mon travail et éclaircir les zones
d’ombres qui m’ont été utiles ;
M. Carlos DJEUCHOU BOPA, le Directeur Général de PRISMA Sarl qui m’a
accordé le privilège de faire un stage dans sa structure pendant ces cinq mois ;
M. Jean Francis LOBE BILLE, le Directeur Technique de PRISMA Sarl, mon
encadreur qui n’a pas ménagé de son temps, de son expertise pour me conseiller,
m’expliquer et faciliter mon intégration dans le monde du génie civil ;
M. Berthold DIHOU, le Chargé de Contrôle, Mme Claire WOMSI, la Chargée
des Etudes, Mme Paola KAMENI et M. Leonel M. DOUMTSOP MELI qui
m’ont offert un environnement propice pour rédiger ce rapport, ils m’ont
encouragée et donné des conseils pour parfaire ce projet de fin d’étude ;
Le staff de PRISMA SARL pour la convivialité, la bonne humeur et les conseils
pratiques et pour m’avoir montré les stratégies et le travail dans un BET.
Ma Famille pour leur soutien et leurs encouragements pendant cette période.

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
iii
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur
La Mezam Au Cameroun

RESUME
La construction de la voie d’accès au barrage hydroélectrique de la Menchum, engendre
la construction d’un pont sur la Mezam sur une ouverture de 66 ml. Pour y arriver, il est
nécessaire d’explorer deux variantes pour permettre le choix du Maître d’Ouvrage. D’où l’objet
du présent travail qui concerne «La Conception et le Dimensionnement en deux (02)
variantes du Pont sur la Mezam (66ml) au Cameroun - Région du Nord-Ouest »
La route a un profil en travers de deux (02) voies de 3,65 m de large et deux (02) trottoirs
de 1,50 m. L’analyse multicritère a permis de retenir deux variantes à étudier. Le pont en béton
armé à poutres sous-chaussée et le pont mixte bipoutre acier-béton.
Le pont en béton armé à poutres sous-chaussée étudié a un tablier à trois (03) travées
indépendantes de 22 m chacune, contenant quatre (04) poutres de 1,3 m de hauteur espacées de
2,58 m et d’une dalle de 20 cm d’épaisseur. Ses appuis sont constitués de deux (02) culées en
mur de front et de deux (02) piles de type pile colonne reposant sur une roche saine par des
fondations superficielles.
Le pont mixte acier/béton quant à lui, a un tablier à une travée composé d’une dalle en
béton de 22 à 33 cm d’épaisseur, reposant sur deux (02) poutres métalliques, en P.R.S de 1,70
m de hauteur. Le contreventement est assuré par des entretoises métalliques en IPE600. Ses
appuis sont des culées en béton-armé qui reposent sur la roche saine par des fondations
superficielles.
Au terme de l’étude comparative des deux variantes, le choix s’est porté sur, le pont à
poutre en béton armé, qui a un coût global de un milliard cent trente millions, huit cent soixante-
huit mille trois cent cinquante-trois francs (1 130 868 353 FCFA HT).

Mots Clés :
1 - Poutre
2 - Appareil D’appuis
3 - Tablier
4 - Travée
5 - Ame

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
iv
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur
La Mezam Au Cameroun

ABSTRACT
The construction of the access road to the hydroelectric dam of the Menchum,
generates the construction of a bridge on the Mezam on a 66 ml opening. To arrive there, it is
necessary to explore two variants to allow the choice of the Owner. Hence the subject of the
present work which concerns "The Design and Dimensioning in two (02) variants of the
Bridge on the Mezam (66ml) in Cameroon - North West Region"
The road is carried by a profile through two (02) lanes of 3.65 m wide and two (02)
sidewalks of 1.50 m. The multicriteria analysis allowed to retain two variants to study. The
reinforced concrete bridge with under-floor girders and the composite steel-concrete double
girder bridge.
The reinforced concrete bridge with girders under-floor studied has a deck with three
(03) bays independent of 22 m each, containing four (04) beams of 1.3 m high spaced by 2.58
m in between and a slab of 20 cm thick. Its supports consist of two (02) abutments on the front
wall and two (02) pile-type piles resting on sound rock by superficial foundations.
The steel / concrete composite bridge has a one-span deck consisting of a concrete
slab 22 to 33 cm thick, resting on two (02) metal beams, in PRS 1.70 m high. . The bracing is
provided by metal spacers IPE600. Its supports are of concrete-reinforced abutments which rest
on the sound rock by superficial foundations.
At the end of the comparative study of the two variants, the choice was made on the
reinforced concrete beam bridge, which has a total cost of one billion one hundred and thirty
million, eight hundred and sixty-eight thousand, five hundred and fifty-three francs FCFA (1
130 868 353 FCFA HT).

Key words:
1 - Beam
2 - Bearings
3 - Deck
4 - Span
5 – Web

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
v
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur
La Mezam Au Cameroun

LISTE DES ABREVIATIONS


2iE : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement
PBE : Plus Basses Eaux
PHE : Plus Hautes Eaux
ELS : Etat limite de Service
ELU : Etat Limite Ultime
PSIDA : Passage Inférieur ou Supérieur en Dalle Armée
PSI-BA : Les Ponts poutres en Béton Armé
PSI-OM : Passage Supérieur ou Inférieur à Ossature Mixte
SETRA : Service d’Etudes Techniques des Routes et d’Autoroutes
PDL : Pénétromètre Dynamique Lourd
SPD : Sondage par Pénétromètre Dynamique
SETRA : Service d’Etudes Techniques des Routes et d’Autoroutes
CRT : Coefficient de Répartition Transversale
RDM : Résistance des Matériaux
PK : Point Kilométrique
BAEL : Béton Armé aux Etats Limites
HA : Haute Adhérence
R.P.O.A : Règles Parasismiques des Ouvrages d’Art
R.P.A : Règles Parasismiques Algériennes
PRS : Profilé Reconstitué Soudé

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
vi
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur
La Mezam Au Cameroun

SOMMAIRE
CITATION.................................................................................................................................... i

DEDICACES ............................................................................................................................... ii

REMERCIEMENTS.................................................................................................................... iii

RESUME .................................................................................................................................... iv

ABSTRACT................................................................................................................................ v

LISTE DES ABREVIATIONS ................................................................................................... vi

SOMMAIRE ................................................................................................................................ 1

LISTE DES TABLEAUX ........................................................................................................... 4

LISTE DES FIGURES................................................................................................................. 7

LISTE DES ANNEXES............................................................................................................... 9

INTRODUCTION GENERALE .................................................................................................. 10

CHAPITRE I. GENERALITES ......................................................................................... 12

I.1 Contexte du Projet ........................................................................................12

I.2 Historique des Ponts ....................................................................................13

I.2.1 Ponts primitifs .................................................................................................... 13

I.2.2 Ponts en Bois ...................................................................................................... 14

I.2.3 Ponts en Maçonnerie .......................................................................................... 15

I.2.4 Ponts Métalliques ............................................................................................... 17

I.2.5 Ponts en Béton Armé .......................................................................................... 19

I.2.6 Ponts en Béton Précontraint ............................................................................... 20

I.2.7 Ponts Modernes en Acier ................................................................................... 21

I.2.8 Ponts Suspendus ................................................................................................. 21

I.2.9 Ponts à Haubans ................................................................................................. 21

CHAPITRE II. CADRE DE L’ETUDE ET CHOIX DES VARIANTES ........................... 23

II.1 Presentation de la Zone de Projet................................................................ 23

II.1.a) Situation Géographique ...................................................................................... 23

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018


1
Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

II.1.b) Climatologie ....................................................................................................... 24

II.1.c) Relief et Topographie ......................................................................................... 25

II.1.d) Réseau Hydrographique ..................................................................................... 26

II.1.e) Hydraulique ........................................................................................................ 26

II.1.f) Géologie ............................................................................................................. 26

II.1.g) Architecture ........................................................................................................ 27

II.2 Choix de la Section Hydraulique de l’Ouvrage ............................................ 27

II.3 Donnees Géotechnique ................................................................................ 28

II.4 Choix des Variantes ..................................................................................... 29

II.4.1 Solutions Possibles ............................................................................................. 29

II.4.2 Critères de choix des solutions ........................................................................... 30

II.4.3 Analyse multicritère des solutions ..................................................................... 30

CHAPITRE III. ETUDE DE L’OPTION BETON ARME ................................................... 33

III.1 Hypotheses de Calcul ................................................................................... 33

Documents de Base ............................................................................................ 33

Hypothèses de Calcul des Ponts ......................................................................... 33

Hypothèses de Charges roulantes ....................................................................... 35

Combinaison d’actions ....................................................................................... 35

III.2 Pré Dimensionnement ................................................................................. 37

Caractéristiques du Profil en Travers ................................................................. 37

Pré dimensionnement des éléments du Tablier .................................................. 37

Pré dimensionnement des Appuis ...................................................................... 38

III.3 Dimensionnement ....................................................................................... 38

Calcul des charges Permanentes ........................................................................ 38

Calcul des sollicitations ...................................................................................... 39

Calcul des Coefficients de Répartition Transversale (CRT) de GUYON-


MASSONNET ................................................................................................................. 40

Calcul du Hourdis............................................................................................... 46

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 2


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Calcul des Entretoises ........................................................................................ 47

Calcul des Piles .................................................................................................. 49

Calcul des appareilles d’appuis .......................................................................... 52

Calcul des culées ................................................................................................ 52

CHAPITRE IV. ETUDE DE L’OPTION BIPOUTRE MIXTE ACIER – BETON ............. 55

IV.1 Hypotheses de Calcul ................................................................................... 55

Document de base .............................................................................................. 55

Hypothèses de Calcul des Ponts ......................................................................... 55

IV.2 Pré Dimensionnement ................................................................................. 56

Pré dimensionnement du tablier ......................................................................... 56

Pré dimensionnement des Appuis ...................................................................... 59

IV.3 Dimensionnement ....................................................................................... 59

Calculs des Sollicitations ................................................................................... 60

Vérification des Poutres ..................................................................................... 61

Vérification de la section mixte ......................................................................... 64

Vérification des entretoises ................................................................................ 67

Dimensionnement de la dalle en béton armé ..................................................... 68

Calcul des appareils d’appuis ............................................................................. 68

Calcul des Culées ............................................................................................... 69

CHAPITRE V. ETUDE COMPARATIVE DES OPTIONS ............................................... 70

V.1 Cout Previsionnel de l’Option Béton Arme ................................................. 70

V.2 Cout Previsionnel de l’Option Bi Poutre Acier/Béton ................................ 70

V.3 Autres Données de Comparaison ................................................................. 71

V.4 Recommandation du Choix à Retenir ......................................................... 72

CONCLUSION ........................................................................................................................... 73

BIBIOGRAPHIE ....................................................................................................................... 74

ANNEXES ................................................................................................................................ 75

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 3


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1. Données nécessaire pour le calcul de la section hydraulique ............................. 28
Tableau 2. Contrainte admissible (σadm) du sol en fonction des profondeurs d’encrage (DF), à
partir des sondages pénétrométriques dynamique lourd .......................................................... 29
Tableau 3. Analyse multicritères .......................................................................................... 32
Tableau 4. Les caractéristiques du Béton ............................................................................. 33
Tableau 5. Caractéristiques acier ......................................................................................... 34
Tableau 6. Actions permanentes .......................................................................................... 34
Tableau 7. Action climatiques.............................................................................................. 34
Tableau 8. Récapitulatif du Pré dimensionnement............................................................... 38
Tableau 9. Sollicitations dues aux poids propres des poutres .............................................. 40
Tableau 10. Récapitulatif des différentes sollicitations affectées des coefficients de
majoration dynamique .............................................................................................................. 40
Tableau 11. Tableau récapitulatif du coefficient K de Guyon-Massonnet ......................... 43
Tableau 12. Récapitulatif des moments affectés des coefficients de majoration dynamique (en
kN.m) ………………………………………………………………………………………43
Tableau 13. Récapitulatif des efforts tranchants affectés des coefficients de majoration
dynamique (en kN) ................................................................................................................... 44
Tableau 14. Sollicitations aux états limites ........................................................................ 45
Tableau 15. Vérification des aciers à l’ELS ....................................................................... 47
Tableau 16. Moments fléchissants et efforts tranchants des entretoises ............................ 48
Tableau 17. Sollicitations maximales sur chevêtre ............................................................ 51
Tableau 18. Les largeurs des semelles en fonction de la portée maximale (Source : SETRA,
Ponts mixtes acier-béton bipoutre, guide de conception). ....................................................... 57
Tableau 19. Récapitulatif du pré dimensionnement des appuis ......................................... 59
Tableau 20. Combinaisons en ELS et ELU ........................................................................ 60
Tableau 21. Caractéristiques géométriques de la poutre .................................................... 61
Tableau 22. Combinaisons pour les sollicitations en phase de construction ...................... 61
Tableau 23. Valeurs maximales des sollicitations en phase de construction ..................... 62
Tableau 24. Devis Quantitatif Et Estimatif Du Pont En Beton Arme ................................ 70
Tableau 25. Devis Quantitatif Et Estimatif Du Bipoutre Mixte Acier-Beton .................... 70
Tableau 26. Comparaison entre pont à poutre en Béton armé et Pont Mixte acier/béton .. 71
Tableau 27. Analyse multicritère ....................................................................................... 72

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 4


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 28. Pré dimensionnement du Tablier .................................................................... 75


Tableau 29. Pré dimensionnement des Appuis................................................................... 76
Tableau 30. Classe des ponts .............................................................................................. 82
Tableau 31. Nombres de voies chargées AL ....................................................................... 82
Tableau 32. Valeur de V0 ................................................................................................... 82
Tableau 33. Nombres de voies chargées Bc ....................................................................... 83
Tableau 34. Coefficient Bt .................................................................................................. 84
Tableau 35. Paramètres de la section de poutre ................................................................. 90
Tableau 36. Récapitule les résultats de calculs aboutissant à l’inertie de la poutre IGx...... 90
Tableau 37. Valeur de Ɵ = 40 d’après le tableau de Guyon-Massonnet ............................ 92
Tableau 38. les valeurs calculées de K ............................................................................... 92
Tableau 39. Valeurs de K pout la poutre de rive ................................................................ 92
Tableau 44. Valeurs de CRT pour le système de charges Mc 120. .................................... 95
Tableau 48. Valeur de K pour la poutre intermédiaire ....................................................... 97
Tableau 52. Valeurs de CRT pour le système de charges Br. ............................................. 99
Tableau 57. Calcul de la section d'armatures longitudinales dans les poutres ................. 102
Tableau 58. Calcul de la section d'armatures longitudinales dans les poutres ................. 104
Tableau 59. Calcul des sollicitations ................................................................................ 105
Tableau 60. Calcul des sollicitations majorées ................................................................. 106
Tableau 61. Cas de combinaison des moments fléchissant pour Hourdis ........................ 106
Tableau 62. Valeurs obtenues des combinaisons de moments fléchissant pour Hourdis 106
Tableau 63. Calcul de la section d'armatures longitudinales du hourdis .......................... 107
Tableau 64. Calcul de la section d'armatures longitudinales du hourdis .......................... 107
Tableau 65. Calculs des sollicitations encorbellement ..................................................... 108
Tableau 66. Combinaison des moments fléchissant pour encorbellement ...................... 108
Tableau 67. Ferraillage supérieur (Appuis) pour Entretoise ............................................ 108
Tableau 68. Ferraillage supérieur (Travée) pour Entretoise ............................................. 109
Tableau 69. Charges permanentes Piles ........................................................................... 109
Tableau 70. Surcharges routières Piles ............................................................................. 109
Tableau 71. Charges d’exploitation .................................................................................. 110
Tableau 72. Combinaison des charges ............................................................................. 110
Tableau 73. Armatures de flexion Ast Chevêtre .............................................................. 110
Tableau 74. Efforts repris par le fût.................................................................................. 110
Tableau 75. Combinaison des charges des fûts ................................................................ 111

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 5


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 76. Charge reçu par chaque fût ........................................................................... 111


Tableau 77. Efforts repris par les semelles ....................................................................... 112
Tableau 78. Descente des charges de la culée .................................................................. 116
Tableau 79. Calcul de construction avec remblai ............................................................. 118
Tableau 80. E.L.U : combinaison fondamentale : 1,35G + 1,6[AL + Qtr] + 1,6Qf + 0,8Qvl ....... 118
Tableau 81. E.L.S : combinaison fondamentale : G + 1,2[AL + Qtr] + 1,2Qf + 0,6Qvl .... 119
Tableau 82. Combinaison accidentelle : G + 0,6[AL + Qtr] + 0,5Qvl + Qs........................ 120
Tableau 83. Les contraintes agissant sur le mur garde-grève ........................................... 121
Tableau 84. Evaluation des charges pour la dalle de transition ....................................... 122
Tableau 85. E.L.U : combinaison fondamentale : 1,35G + 1,6[AL + Qtr] + 1,6Qf + 0,8Qvl ....... 124
Tableau 86. E.L.S : combinaison fondamentale : G + 1,2[AL + Qtr] + 1,2Qf + 0,6Qvl .... 125
Tableau 87. Les contraintes agissant le long du mur ........................................................ 127
Tableau 88. Moment fléchissant maximaux ..................................................................... 135
Tableau 89. Efforts tranchants maximaux ........................................................................ 135
Tableau 90. Calcul de la section d'armatures à l’ELU Pour dalle mixte .......................... 139

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 6


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

LISTE DES FIGURES


Quelques dégradations de la voie d’accès ............................................................. 12
Pont en bois en Inde ............................................................................................... 14
Pont Cestius à Rome .............................................................................................. 17
Pont Sully à Paris ................................................................................................... 18
Pont du Firth of Forth en Ecosse ............................................................................ 20
Pont du Risorgimento à Rome ............................................................................... 20
Pont à haubans de kNiebrücke à Düsseldorf .......................................................... 22
Plan de Situation .................................................................................................... 23
Précipitation Moyenne Mensuelle de la ville de Bamenda de 1990 - 2014 ........... 24
Courbe des Températures moyennes Mensuelle de la ville de Bamenda .......... 25
Tracé en Plan de la Section de la route à la traversée du Pont de la Mezam ..... 25
Dégradation des piles existantes sur la Mezam .................................................. 26
Mise en évidence des PBE, PHE et de la cote du tablier sur l’ouvrage existant 27
Illustration des profondeurs d’encrage au niveau des culées ............................. 29
Section transversale du pont sur la Mezam ........................................................ 37
Schéma du Tablier .............................................................................................. 37
Schéma de l’appui d’extrémité et Schéma de l’appui intermédiaire ............... 38
Modèle du tablier de pont d’après Guyon-Massonnet ....................................... 41
Illustration encorbellement ................................................................................. 47
Conception de la pile .......................................................................................... 49
Appareil d’appuis ............................................................................................... 52
Tablier mixte ...................................................................................................... 56
Modélisation du pont mixte sur SAP2000 ......................................................... 60
Profil en travers .................................................................................................. 64
Effet du vent sur la poutre ................................................................................. 67
Appareil d’appuis ............................................................................................... 68
Résultats sondages réalisés par PDL au PK 24+491 à SPD 1 et SPD 2 ............ 75
Détail du principe de la couche d’étanchéité...................................................... 77
Modèle de garde-corps (SETRA) ....................................................................... 78
Illustration du trottoir ......................................................................................... 78
Appareil d’appuis en élastomère fretté avec bossage et emplacement pour le
vérinage ………………………………………………………………………………….79

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 7


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Illustration du dispositif de l’évacuation d’eau .................................................. 79


Illustration de la dalle de transition .................................................................... 80
Position des charges pour le système Bc ........................................................... 94
Les efforts agissant sur le mur garde-grève ..................................................... 120
Dalle de transition ............................................................................................ 121
Le corbeau ........................................................................................................ 123
Mur en retour .................................................................................................... 127
Les efforts agissant sur partie 1 de M.R ........................................................... 127
Les efforts agissants sur partie 2 de M.R ......................................................... 128
Les efforts agissant sur partie 3 de M.R ........................................................... 129
Combinaison avec Bc (combinaison la plus défavorable) ............................... 135
Combinaison avec Bc (combinaison la plus défavorable) ............................... 135

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 8


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

LISTE DES ANNEXES


Annexe I. PRESENTATION DU CADRE DE L’ETUDE ET LES CONTRAINTES .... 75
Annexe II. ETUDE DE L’OPTION BETON ARME .......................................................... 75
Annexe II.1 Pré dimensionnement du Tablier .................................................................... 75
Annexe II.2 Pré dimensionnement des Appuis................................................................... 76
Annexe II.3 Equipement du Tablier ................................................................................... 77
Annexe II.4 Charges Permanentes ...................................................................................... 80
Annexe II.5 Calcul des sollicitations .................................................................................. 81
Annexe II.6 Calcul des CRT de GUYON-MASSONNET ................................................. 89
Annexe II.7 Calcul du Hourdis ......................................................................................... 105
Annexe II.8 Calcul des Entretoises ................................................................................... 108
Annexe II.9 Calculs des Piles ........................................................................................... 109
Annexe II.10 Calcul des appareilles d’appuis .................................................................... 113
Annexe II.11 Calcul des Culées.......................................................................................... 116
Annexe III. ETUDE DE L’OPTION BIPOUTRE MIXTE ACIER- BETON ............... 131
Annexe IV.1 Calcul des charges permanentes ................................................................... 131
Annexe IV.2 Calcul des charges variables et du coefficient de majoration ....................... 132
Annexe IV.3 Calculs des Sollicitations .............................................................................. 134
Annexe IV.4 Détermination de la classe de section ........................................................... 136
Annexe IV.5 Vérification de la section mixte .................................................................... 136
Annexe IV.6 Dimensionnement de la dalle en béton armé ................................................ 139
Annexe IV.7 Calcul des appareilles d’appuis .................................................................... 140
Annexe IV. ETUDE COMPARATIVE DES OPTIONS ET PLAN DE FERRAILLAGE
DU PONT EN BETON ARME ............................................................................................. 144
Annexe IV.1 Devis quantitatif et estimatif du pont bipoutres mixte ................................. 145
Annexe IV.2 Devis quantitatif et estimatif du pont en béton arme .................................... 147
Annexe IV.3 Les plans de ferraillages des éléments du Pont à poutre en Béton Armé ..... 150

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 9


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

INTRODUCTION GENERALE
Problématique
Dans le cadre des études pour l’aménagement hydroélectrique de la Menchum, il a été
pris en compte, l’étude de la voie d’accès au barrage. Cette voie d’accès allant de Bamenda à
Wum longue d’environ 65 km, présente un tracé en plan entrecoupé par plusieurs rivières dont
la plus importante est la Mezam au PK 22+240.

La Mezam prend sa source aux environs de Bamenda. C’est un cours d’eau d’ordre 4
du bassin du Niger, qui draine un bassin versant de 360 km² dans une zone montagneuse avec
des altitudes moyennes de 1500 m pouvant atteindre en certains endroits jusqu’à 2616 m. La
traversée de la Mezam, dans le cadre du projet, offre un franchissement d’environ 66 m d’où la
prise en compte d’une étude d’un ouvrage de franchissement à cet effet.

Pour réaliser cet ouvrage de franchissement sur la Mezam, une étude diagnostique a été
faite. A l’issue de laquelle, il a été mis en évidence les contraintes de la zone de projet qui ont
abouti à une analyse de plusieurs solutions de pont. Les meilleures étant les variantes de pont
en Béton Armé à poutres sous chaussée et de pont bipoutre mixte acier/béton. Ce qui a motivé
le thème de ce travail «Conception et Dimensionnement en deux variantes de l’ouvrage de
franchissement sur la Mezam au Cameroun». Grâce à cela il sera possible de proposer au
Maître d’Ouvrage la variante à retenir pour le franchissement offrant le meilleur rapport
qualité/prix.

Objectifs du projet
Concevoir et Dimensionner deux variantes d’un ouvrage de franchissement sur la
Mezam.
Objectifs Spécifiques
 Plans de conception et d’exécution de deux variantes de ponts
 Evaluation financière des deux variantes de ponts
 Etude comparative et choix de l’option à retenir

Méthodologie envisagée
 Visite de prospection du site
 Recherche documentaire
 Exploitation des données des études de base
 Analyse multicritère et choix des 2 variantes de ponts à étudier

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 10


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Conception des 2 variantes


 Dimensionnement des 2 variantes
 Evaluation financière des 2 variantes
 Etude comparative des 2 variantes
 Conclusion

Plan du travail
Dans la suite de ce document seront succinctement présentés les différents aspects
abordés comme suit ;
 Le premier chapitre concernant les généralités, fait ressortir le contexte du projet et
l’historique des ponts ;
 Le deuxième chapitre s’attarde sur la présentation du cadre de l’étude et du choix des
variantes, qui sera une opportunité d’avoir une idée sur la géographie de la zone de
projet en passant par la topographie pour aboutir à la géotechnique. Et dans un deuxième
temps de faire la proposition de quelques solutions, qui conduit à l’établissement des
critères de choix des solutions et qui finit par une analyse multicritère des solutions
assorties du choix des deux variantes à étudier ;
 Le troisième chapitre permet d’avoir les détails de la variante béton armé en passant par
l’hypothèse de calcul, le pré dimensionnement et le dimensionnement.
 Le quatrième chapitre traite la variante bipoutre mixte acier/béton. Le travail consiste à
proposer l’hypothèse de calcul, faire le pré dimensionnement et le dimensionnement.
 Le cinquième chapitre et dernier chapitre aborde l’étude comparative des deux
variantes. Pour ce faire, les coûts prévisionnels des options étudiées sont proposés, de
même que d’autres données de comparaison ce qui aboutira à la recommandation du
choix de l’ouvrage de franchissement.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 11


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

CHAPITRE I. GENERALITES
Ce chapitre permet de situer le projet en donnant des informations sur l’état actuel de la
route et du besoin pressant de remédier en réalisant un ouvrage de franchissement sur la Mezam.
Il donne aussi une synthèse de l’évolution des ponts depuis la genèse jusqu’à nos jours ce qui
sera un guide pour le choix des deux variantes à concevoir et dimensionner.

I.1 CONTEXTE DU PROJET


La demande croissante de l’énergie électrique au Cameroun, a motivé le gouvernement
camerounais à lancer une stratégie de construction de plusieurs aménagements hydroélectriques
tels que ceux de Memvélé, Mekin et Lom Pangar qui sont en phase d’achèvement des travaux,
de même que le projet d’étude pour l’aménagement de la centrale hydroélectrique de Menchum
d’une capacité de 72MW. Le site du projet qui se trouve à 40 km à vol d’oiseau au sud-ouest
de Bamenda a un besoin urgent d’une voie d’accès offrant un meilleur niveau de praticabilité.
Ce qui fait de cette voie d’accès le chemin critique pour l’aboutissement heureux du dit projet.
C’est à cet effet que des études techniques en vue de la construction d’une voie d’accès au site
de l’aménagement hydroélectrique de la Menchum ont été entreprises.
En effet, le barrage est relié à la ville de Bamenda par la route en terre allant de Bamenda
à Wum, au PK45+00. Cependant cette route pouvant servir de voie d’accès au barrage est dans
un état de dégradation très avancé comme le montrent les illustrations suivantes :

Quelques dégradations de la voie d’accès

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 12


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Ceci vient du fait que le relief de la zone est constitué de plateaux étagés avec des altitudes
variant de 1200 à 1800 mètres et de chaines montagneuses qui rendent assez difficile les travaux
routiers. Le climat chaud et pluvial de la zone favorise les activités agricoles cependant la nature
majoritairement en terre des routes rend le transport contraignant et la réalisation de la route
chère.
Au regard de tout cela, l’urgence d’une route d’accès se fait ressentir entre Bamenda et
Wum. C’est vrai qu’il est possible de faire une recherche de tracé pour trouver une nouvelle
voie d’accès. Néanmoins compte tenu de la desserte qu’offre la voie Bamenda – Wum elle reste
le meilleur itinéraire pour la voie d’accès sur le plan socioéconomique. C’est la raison pour
laquelle il est important d’aménager la route jusqu’à Wum qui est le chef-lieu du département
de la Menchum. Car la construction de cette route d’accès permettra de faciliter la construction
de la centrale qui permettra de développer la capacité énergétique du Cameroun. Il y aura aussi
comme avantage d’augmenter l’efficacité de la voirie de Bamenda, d’améliorer les conditions
de vie des populations riveraines et facilitera l’accès au Barrage hydro-électrique de la
Menchum.
La construction de la route d’accès Bamenda – Wum passera donc par un aménagement
linéaire d’une chaussée à 2 x 2 voies avec accotements et un système d’assainissement et de
franchissement des cours d’eau constitué de dalots et de ponts soigneusement dimensionnés et
implantés. Le travail sera la réalisation du plus important des franchissements celui sur la rivière
de la Mezam longue de 66 m.

I.2 HISTORIQUE DES PONTS


L’historique qui est décrit dans les lignes qui suivent permet de nous rafraichir la mémoire
par rapport à l’évolution des ponts et comment les ponts ont révolutionné l’histoire en termes
de franchissement. Ce qui permettra de faire le choix des deux variantes qui seront conçues et
dimensionnées, assorties du choix définitif. (Source : CALGARO J-A et BERNARD-GELY A, 1994)

I.2.1 Ponts primitifs


Il y a très longtemps de cela que pour franchir des obstacles (rivières ou des ravins) les
hommes construisaient des passerelles puis des ponts primitifs. Ces ponts primitifs faisaient
appel aux matériaux trouvés dans la nature : pierres, lianes, bois. Durant cette période les ponts
utilisés étaient :
 Les passerelles suspendues primitives avec comme éléments porteurs des câbles
formés de lames attachés des deux (2) côtés de la brèche à des rochers ou des troncs

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 13


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

d’arbres. Une autre conception plus simple était de tendre un câble ayant une nacelle
tirée par des cordes à travers l’obstacle à franchir. Mais ce n’était pas confortable
pour marcher.
 Les passerelles fonctionnant en poutres avec comme éléments porteurs des dalles de
pierres et des dalles de bois.
 Les premiers ponts en pierre étaient constitués d’une grosse pierre assez plate
pour former la dalle, celle-ci reposait sur deux appuis. Ils étaient de petites
portées du fait du poids de la dalle et de la mauvaise résistance à la traction
de la pierre. On pouvait aussi réaliser le pont en taillant les pierres de manière
proportionné et on les disposait de part et d’autre de l’obstacle à franchir en
lits horizontaux de façon à ce que chaque assise dépasse légèrement l’assise
précédente jusqu’à ce que les deux parties soient suffisamment rapprochées
pour qu’une pierre puisse recouvrir.
 Les passerelles en bois avaient de grandes portées comparées à la pierre du
fait de la meilleure résistance du bois à la traction. Cependant la portée était
limitée par la longueur des troncs d’arbres mais la réalisation des
assemblages a permis de franchir des obstacles de grande portée.

Pont en bois en Inde


(Source : Photo SETRA)

I.2.2 Ponts en Bois


Le bois a des caractéristiques mécaniques qui lui permettent des assemblages qui le
rendent utile pour la construction des ponts. Dans l’Antiquité ce type de pont était construit
pour permettre le passage des chariots lourds. Le système consistait à confectionner des travées
courtes avec des troncs d’arbres pour poutres, liés entre eux et recouverts par un platelage. Les

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 14


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

piles pouvaient également être en bois, constituées de pieux battus dans le fond de la rivière et
formant une palée. Quelques réalisations des ponts en bois marquant sont :
 Hérodote qui a construit des ouvrages très importants sur le Nil et l’Euphrate plus
de vingt siècles avant Jésus Christ. Ces ponts avaient une suite de travées en bois et
reposaient sur des piles en pierre.
 Les Romains ont aussi construit de nombreux ponts en bois. Le Grand César aurait
dit-on réalisé un ouvrage sur le Rhin en huit jours pour élimer les Germains, dans
les années 55 avant Jésus Christ. C’est encore les Romains qui ont découvert une
technique de construction en bois qui consistait à renforcer les poutres principales
au moyen des bracons obliques. Et la technique des assemblages leur a permis de
concevoir des ouvrages très complexes.
 Du 18e au 19e siècle, une variété de ponts à voûtes en bois a été construite parce que
ce matériau était très économique. Des structures triangulées en bois furent utilisées,
pour la construction des grandes lignes de chemin de fer.
Malgré le grand nombre de franchissements construit en bois, en pierre, rares sont ceux qui ont
pu résister aux guerres et aux incendies. De nos jours, le bois est parfois utilisé pour construire
des petits ponts réservés aux piétons ou en zone montagneuse où on a un faible trafic.

I.2.3 Ponts en Maçonnerie


La construction des ponts en maçonnerie a été marquée par quatre périodes progressives
et différentes :
a. Période Romaine : La construction des ponts en cette période était pour des raisons
militaire et économique. La technique utilisée était celle de l’Egypte et du Moyen
Orient, qui consistait à l’emploi de la croûte en pierre pour construire le pont. Cette
méthode avait des désavantages comme la nécessité d’un cintre et l’existence de poussée
aux retombées. C’est pourquoi les ponts de la Rome antique sur le Tibre avaient reçu
une attention particulière pour leurs caractéristiques techniques. De nos jours, certains
de ces ponts sont encore en service :
 le pont Saint Ange, construit par l‘empereur Adrien en 136 et dont les arches
centrales sont d'origine ;
 le pont Aurelius, construit en 109 avant Jésus Christ, détruit en 792 par une
crue et reconstruit en 1479 par le pape Sixte IV (dont il porte maintenant le
nom) ;
 les deux ponts de l'île Tibérine, à savoir le pont Cestius (aujourd'hui pont
San Bartolomeo), construit entre 40 et 30 avant Jésus Christ et le pont

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 15


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Fabricius (aujourd'hui pont Quattro Capi), construit en 62 avant Jésus Christ


avec une portée de 24,80 m ;
 le pont Aemilius, premier pont en pierre construit en 179 avant Jésus Christ,
dont il ne reste qu'un fragment appelé "Ponte Rotto".
b. Du moyen âge au 18e siècle : La construction des ponts en cette période était initiée
par les moines groupés en confréries. Ces ponts étaient en voûtes en plein cintre de
tradition romaine et en arc. C’est à cette époque que le concept œuvre d’art a fait son
apparition pour la première fois. Malgré la protection par enrochement des piles des
fondations dans les rivières, les ponts avaient un déficit au niveau des fondations.
c. Le 18e siècle : Cette période a été marquée par les améliorations faites par Perronet,
fondateur de l’Ecole des Ponts et chaussées en 1747 :
 Réduction de l’épaisseur de files en construisant tout le pont sur cintre.
 Augmentation du surbaissement qui est passé à 1/10.
𝑓
Surbaissement 𝑇 =
2𝑎

Parmi les chefs-d'œuvre de Perronet, on peut citer le pont de


Neuilly sur la Seine, le pont de Pont-Sainte-Maxence sur l'Oise et son dernier ouvrage,
le pont de la Concorde (1791).

d. Du 18ème siècle aux derniers ponts en maçonnerie : C’est au 19ème siècle pendant la
révolution industrielle que la construction des ponts a connu le développement des
chemins de fer et l’accroissement de nouvelles voies de communication. D’autres
progrès ont été :
 La découverte de nouveaux matériaux tels que l’acier et le béton qui ont
eu pour avantage d’augmenter les portées ;
 Les améliorations sur les mortiers par l’invention du ciment portland et
le ciment naturel appelé pouzzolane pour fabriquer le béton ;
 Le progrès des méthodes de dimensionnement, des méthodes empiriques
aux méthodes rationnelles (statique graphique et résistance des
matériaux) ;
 Le perfectionnement des dispositions constructives et des méthodes
d’exécution.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 16


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Les plus beaux ouvrages ont été construits à la fin du 19e siècle par Séjourné qui porta
la technique des ponts en maçonnerie à un ultime stade d'évolution. Pour alléger la
structure, il réduisit la voûte à un arc mince sur lequel s’appuyaient de multiples voûtes
secondaires : le pont Adolphe au Luxembourg, construit en 1903, qui constituait un bel
exemple de cette nouvelle technique, avec une portée de 85 m, battant le record du pont
de Trezzo vieux de cinq siècles, et qui sera dépassé de 5 m quelques années plus tard
par le pont Plauen en Allemagne. Depuis 1950, plus aucun grand pont en maçonnerie
n'a été construit.

Pont Cestius à Rome


(Source : Conception des Ponts par Anne BERNARD-GELY et Jean-Armand CALGARO)

I.2.4 Ponts Métalliques


L’histoire des ponts métalliques est liée à l’évolution continue des matériaux employés.
Voici succinctement quelques matériaux employés :
a. Les ponts en fonte : Ce sont des ponts de type arc, voussoirs. Les matériaux utilisés
pour la construction de ces pont sont fragile ce qui leur donne une durée de vie très
réduite. Sa résistance à la traction était si faible qu’on ne put construire que des ponts
travaillant en compression. Le premier pont en fonte fut le Coalbrookdale, construit en
1779 par Abraham Darby III sur la Severn et comportait cinq arcs parallèles de 30,5 m
de portée. La fragilité de la fonte a conduit à l’abandon de la construction des ponts en
fonte.
b. Les ponts en fer : Dans les années 1840, la production industrielle du fer laminé suscitât
la conception des ponts en tôles par les constructeurs. Le fer était un matériau plus
élaboré, plus cher, d’une bonne résistance à la traction et d’une grande ductilité comparé
à la fonte. Il permit la construction des ponts tels que :

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 17


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

a) Les ponts suspendus par des chaines de fer de Széchenyi à Budapest (achevé
en 184) ;
b) Les ponts à poutres à âmes pleines comme le pont de Conway (1848) avec
une poutre de section rectangulaire en tôle, à l’intérieur de laquelle passaient
les trains fut conçu par Robert Stephenson ;
c) Les ponts en arcs triangulés, notamment les deux grands viaducs d'Eiffel : le
pont Maria Pia à Porto (1877) et le viaduc de Garabit sur la Truyère (1884)
avec une portée de 165 m.
c. Les ponts en acier : La production industrielle de l’acier s’est développée après
l’invention du convertisseur Bessemer, en 1856 et des procédés Siemens-Martin en
1867. L’acier grâce à ses performances mécaniques lui a permis d’alléger les structures
et de remplacer la fonte et le fer dans la construction des ponts suspendus, des ponts à
poutres et des ponts en arcs. Le premier grand pont en acier fut le Saint Louis Bridge
(1874) sur le Mississipi. Conçu par James B. Eads, il comportait trois arcs de plus de
152 m de portée chacun.
d. Les ponts suspendus : Leur construction a commencé à la fin du 19e siècle avec des
portées de 60 à 300 m qui dépassa le millier de mètres de portée en 1931. Ils sont en
générale à trois travées toutes suspendues sinon les travées latérales sont indépendantes
non suspendues. Leur stabilité était systématiquement examinée pour pallier aux risques
de catastrophes. Les ponts suspendus étaient pour les très grandes portées telles que la
grande innovation de l’extraordinaire pont du Firth of Forth en Écosse (1882-1890) qui
était fait de deux travées cantilever de 521 m chacune formées de deux consoles de 207
m et d'une travée indépendante de 107 m, supportant une double voie ferrée. La
structure, en treillis, comportait des poutres maîtresses constituées de tubes d'acier.

Pont Sully à Paris


(Source : Conception des Ponts par Anne BERNARD-GELY et Jean-Armand CALGARO)

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 18


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

I.2.5 Ponts en Béton Armé


a. Les matériaux : Les Romains vers la fin du 3e siècle avant Jésus Christ,
utilisaient des ciments faits à partir d’un mélange de chaux et de cendres
volcaniques de la région de Pouzzoles. C’est à la fin du 18e siècle que les ciments
naturels ont été découverts et il fallut attendre le début du 19e siècle pour que
les ciments artificiels voient le jour grâce au Français Louis Vicat et à l’Anglais
Apsdin. L’utilisation de pièces de bois ou de fer pour renforcer les maçonneries
était si ancienne que des tirants métalliques furent utilisés pour équilibrer la
poussée de voûtes.
b. Evolution des ponts en Béton Armé : C’est en 1849 que Lambot construisit
une barque en mortier de ciment armé, ensuite en 1852, Coignet réalisa une
terrasse avec des profilés métalliques enrobés de béton. Mais c’est après que
Monier ait déposé des brevets pour le béton armé pendant six ans (1867 – 1873),
que parut en 1890 les premiers ponts en béton armé. Les ponts en béton armé
étaient essentiellement des ponts en arc. Ils étaient très utilisés parce que la
construction en arc pouvait être fait avec du béton comme de la pierre avec des
contraintes qui travaillaient en compression : Albert Caquot et surtout Eugène
Freyssinet, mit au point la technique du décintrement par vérins, consistant à
créer une compression dans l'arc de manière à ce qu'il se soulève de quelques
centimètres du cintre et que celui-ci puisse alors être enlevé sans risques. A cette
occasion, Freyssinet réalisa une arche d'essai de 50 m de portée et de 2 m de
flèche seulement.
c. Situation actuelle et tendances : De nos jours, le béton armé continue d’être
utilisé dans la construction d'un grand nombre de petits ouvrages ou de très
grands arcs. A l’exemple du pont de Glades-ville dans la région de Sydney en
Australie, construit en 1964 avec une portée principale de 305 m. La
construction des arcs furent abandonnées vers le milieu du 20e siècle à cause du
coût du cintre mais la méthode de construction en encorbellement avec
haubanage fut une alternative.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 19


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Pont du Firth of Forth en Ecosse


(Source : Photo SETRA)
I.2.6 Ponts en Béton Précontraint
C'est Eugène Freyssinet qui, dès 1928, jeta les bases de ce nouveau matériau et en définit
les principes essentiels, encore valables de nos jours. L’invention du béton précontraint arriva
comme la solution pour diminuer voire supprimé le problème de la fissuration du béton en
utilisant le principe d’imposition d’une compression préalable. Le premier grand pont en béton
précontraint fut le pont de Luzancy (Seine-et-Mame), conçu juste avant la dernière guerre
mondiale et achevé en 1946. Il avait une portée de 55 m et fut entièrement préfabriqué à l'aide
de voussoirs en béton précontraint, mis en place par des moyens mécaniques sans aucun cintre.
Le béton précontraint pouvait être de différente gamme tel que ; petites portées, moyennes
portées et de grande portée. Pour les ponts de grandes portées, la méthode d’encorbellement fut
utilisée et le premier pont construit suivant cette technique fut achevé en 1952 à Worms en
Allemagne avec une portée principale de 114 m.

Pont du Risorgimento à Rome


(Source : Conception des Ponts par Anne BERNARD-GELY et Jean-Armand CALGARO)

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 20


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

I.2.7 Ponts Modernes en Acier


L'amélioration, au fil des décennies, de la qualité et de la régularité de fabrication de
l’acier, jointe à une augmentation du coût de la main-d’œuvre, a conduit à une évolution
sensible des types d'ouvrages. A l’origine, les assemblages étaient fait par boulonnage, ensuite
il y a eu le rivetage et pour finir la soudure qui fît son apparition avant la dernière guerre
mondiale. Cependant la soudure avait une rupture fragile par temps froid, mais grâce aux
recherches technologiques poussées, ce problème fut résolu et la soudure resta meilleure que le
rivetage. Une autre méthode d’assemblage fut par boulons à haute résistance, il consistait à
employer des boulons en acier à haute limite d’élasticité ce qui permettait de comprimer les
pièces à assembler par un serrage contrôlé et en assurant la résistance de l’assemblage par
frottement des pièces l’une et l’autre.

I.2.8 Ponts Suspendus


Les ingénieurs du 19e siècle ont cru voir dans les ponts suspendus une solution pour
franchir les grandes brèches de manière économique. Les premiers ponts suspendus qui virent
le jour, avaient le tablier en bois et une suspension constituée de câbles, comme le pont de la
Menai (1826) en Angleterre qui franchissait 177 m d’un seul jet. Toutefois, la trop grande
souplesse des tabliers en bois et la corrosion des câbles qui n’étaient pas bien protégés ont
conduits à beaucoup d’accident, ce qui a conduit les ingénieurs européens à plus de vigilance.
Pour éviter les problèmes d’oscillations provoquées par le vent ou la circulation, une carcasse
rigide en acier fut incorporée au tablier sur toute sa longueur.
En 1931, le pont George Washington à New York fut construit par Ammann, avec une
travée centrale de 1067 m. En 1940, le pont de Tacoma à Washington fut construit avec un
tablier très élancé. Quelques mois après sa mise en service, il se mit à osciller et à se vriller sous
l’effet d’un vent modéré mais constant, jusqu’à son effondrement complet. Cet accident permit
aux ingénieurs de découvrir un nouveau phénomène concernant les ponts à câbles : l’instabilité
aéroélastique. Ce qui est le couplage entre les mouvements propres du tablier et les effets du
vent. A la suite de l’incident du pont de Tacoma les ponts construits antérieurement firent l’objet
d’études aérodynamiques très avancées.

I.2.9 Ponts à Haubans


Même si les ponts à haubans étaient aussi anciens que les ponts suspendus, c’est durant la
première moitié du 20e siècle que les premiers ponts à haubans commencèrent à être construits.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 21


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

L’un des ponts était celui de Lézardrieux (Côtes-du-Nord) qui fut transformé en 1924, de pont
suspendu en un pont à haubans sans interrompre la circulation.
C’est après la Seconde Guerre mondiale que les ponts à haubans sont devenus célèbre. Les
Allemands furent les premiers, en construisant dans les années 1950, les trois ponts de
Düsseldorf. Les premiers ponts à haubans étaient faits de telle sorte à diminuer leurs poids en
faisant des tabliers métalliques. Mais un ingénieur Italien Morandi réalisa des ouvrages à
Haubans avec tablier en béton en guise d’exemple nous pouvons parler du pont à haubans de
Macaraïbo au Venezuela qui avait plusieurs travées de 235m.

Pont à haubans de kNiebrücke à Düsseldorf


(Source : Conception des Ponts par Anne BERNARD-GELY et Jean-Armand CALGARO)

Au terme de ce chapitre le lecteur est capable de contextualiser le projet et de se


rafraichir la mémoire par rapport à l’évolution des ponts. Ceci permet d’avoir les fondements
pour le chapitre suivant qui parle du cadre de l’étude et du choix des variantes.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 22


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

CHAPITRE II. Cadre de L’eTude ET CHOIX DES


VARIANTES
Apres avoir exploré les généralités du projet, on étudie le cadre de l’étude qui sera axé
sur la présentation de la zone du projet, le choix de la section hydraulique, les données
géotechniques et s’achèvera sur le choix des variantes à dimensionner.

II.1 PRESENTATION DE LA ZONE DE PROJET


II.1.a) Situation Géographique
Le Cameroun est un pays de l’Afrique Centrale, avec une superficie d’environ 475 650
km² et de 23 248 044 d’habitants en 2017 (selon PopulationData.net). Il est entouré du Nigéria
à l’ouest, du Tchad au nord, de la République Centrafricaine à l’est, du Gabon, de la Guinée
Equatoriale et de la République du Congo au sud et du golfe de Guinée au sud-ouest. Il est
organisé en 10 (dix) régions, 58 départements, 360 arrondissements et 360 communes (d’après
le décret n°2008/376).

Plan de Situation
(Source : Rapport de l’étude Hydrologique et Hydraulique de l’APS du Projet de L’Aménagement
Hydroélectrique De La Menchum, la phase d’Etudes Techniques de la Route D’accès au Barrage)

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 23


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

L’Etat Camerounaise a entrepris l’aménagement hydroélectrique de la Menchum à


Bamenda pour répondre à la forte demande d’énergie de la population. En effet Bamenda est
une commune du Cameroun, il est le chef-lieu de la Région du Nord-Ouest et du département
de la Mezam. La voie d’accès Bamenda - Wum menant au barrage est longue d’environ 65 km,
avec un tracé en plan entrecoupé par plusieurs rivières dont la plus importante est la Mezam.
Cette rivière offre un franchissement d’environ 66 m qui fera l’objet de ce projet qui est la
conception et le dimensionnement d’un ouvrage de franchissement sur la Mezam.
La Mezam prend sa source aux environs de Bamenda. C’est un cours d’eau d’ordre 4
du bassin du Niger, qui draine un bassin versant de 360 km² dans une zone montagneuse avec
des altitudes moyennes de 1500 m pouvant atteindre en certains endroits jusqu’à 2616 m. La
traversée de la Mezam, dans le cadre du projet, offre un franchissement d’environ 66 m.

II.1.b) Climatologie
Le climat du Cameroun est diversifié avec deux saisons, une saison pluvieuse et une saison
sèche. Quand on quitte du nord au sud on passe des climats tropicaux (secs) à des climats
humides (pluvieux). Le climat chaud est lié à la latitude et à l’éloignement par rapport à la mer,
par contre la topographie, l’organisation du relief et la couverture du sol justifient le climat
humide.
Bamenda a un climat de type tropical qui est caractérisé par les hauts plateaux et des zones
montagneuses ce qui explique le climat très humide. On distingue deux (02) saisons : une saison
pluvieuse de 8 mois (Avril à Novembre) et une saison sèche de Décembre à Mars. Il a une
température et une précipitation annuelle moyenne de 21,5°C et 2 145 mm respectivement. La
température varie de 2,9°C sur l’année. Cette localité est caractérisée par des températures
nettement plus basses que dans le reste du pays. La température moyenne annuelle est comprise
entre 22°C et 15°C. L’humidité relative varie entre 53% et 97%. L’influence océanique se
traduit par d’importantes précipitations. La Pluviométrie moyenne annuelle varie de 1500 mm
à plus de 3000 mm. Dans le dimensionnement de cet ouvrage le calcul de dilatation sera pris en
compte pour les températures ambiantes minimales de 20,1°C et maximales de 23,0°C.

Précipitation Moyenne Mensuelle de la ville de Bamenda de 1990 - 2014

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 24


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Courbe des Températures moyennes Mensuelle de la ville de Bamenda


(Source : Rapport de l’étude Hydrologique et Hydraulique de l’APS du Projet de L’Aménagement
Hydroélectrique De La Menchum, la phase d’Etudes Techniques de la Route D’accès au Barrage)

II.1.c) Relief et Topographie


Le relief du Cameroun peut être divisé en quatre grands ensembles, organisés autour de la
dorsale camerounaise. Le site de projet fait partie des hautes terres de l’Ouest, qui constituent
un ensemble de plateaux étagés et de hauts reliefs volcaniques. La zone est montagneuse avec
certaines montagnes qui s’élèvent à plus de 1700 m d’altitude ainsi que des pentes abruptes. Il
a été observé pendant la descente sur le terrain, la présence de plusieurs bas-fonds en V et des
plateaux.
L’étude topographique du projet a permis d’avoir les levés topographiques pour la
conception géométrique de la route et des détails nécessaires pour la réalisation de l’ouvrage,
objet de l’étude. C’est ainsi que l’ouvrage à concevoir se trouve au PK 22+240 avec une
longueur de franchissement de 66 m. Auparavant le cours d’eau était franchi au PK 22+200 par
un pont semi-définitif. L’ancien pont pourra servir de déviation pendant les travaux de
construction du nouveau pont.

Pont
existant

Cours
d’eau

Tracé en Plan de la Section de la route à la traversée du Pont de la Mezam

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 25


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

II.1.d) Réseau Hydrographique


L’hydrographie de la zone est particulière avec deux caractéristiques :
 Un réseau hydraulique dense qui vient du climat humide et de l’imperméabilité
des formations cristallines.
 Des cours d’eau dont les lits sont très proches les uns des autres, formant un
réseau enchevêtré avec les têtes de thalwegs se touchant presque.
La région du Nord-Ouest est constituée d’importants cours d’eau qui sont la Mezam
et Menchum qui rejoint katsina Ala et se jette à la Benoue à l’Ouest du Nigeria. La Mezam est
un cours d’eau d’ordre 4 du bassin du Niger, qui draine un bassin versant de 360 km². Leur
cours d’eau est permanent avec un régime d’étiage pendant la saison moins humide et un régime
de crue pendant la saison des pluies.
II.1.e) Hydraulique
Après une descente sur le terrain, le constat était des dégradations sur les piles des ponts
existants illustrés par les images suivantes.

Dégradation des piles existantes sur la Mezam


Les dégradations peuvent être causées par l’agressivité de l’eau sur le béton et le choc
des objets flottants sur les piles. Il est cependant d’usage de prendre une garde (de l’ordre de
1,0 m en général) pour éviter le choc d’embâcles et corps flottant sur le tablier, et pour mettre
à l’abri de l’eau les appareils d’appui du pont. Pour éviter l’action de l’eau sur le nouveau pont,
les prescriptions pour la gestion d’agressivité de l’eau seront considérés pendant le
dimensionnement et ainsi qu’un tirant d’air de 2,50 m comme c’est une zone forestière.
II.1.f) Géologie
La géomorphologie de la route Bamenda - Menchum traverse à la fois la surface d’érosion,
la surface de Gondwana et les montagnes. Cette zone est une forteresse propice pour les
activités volcaniques avec :
 la série noire inférieure représentée ici par de vastes étendues basaltiques et andésitiques

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 26


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 la série blanche moyenne faite de trachytes, phonolites et rhyolites ;


 la série noire supérieure constituée de produits pyro clastiques ;
L’abondance des précipitations et des températures favorise la décomposition profonde
des roches basaltiques qui forme le socle de la zone du projet et ses environs.
Pendant la consultation des documents émanant du bureau de contrôle et des enquêtes
sur le terrain, il n’y a pas eu d’information concernant des tremblements de terre ayant affecté
la zone de Bafut à Wum. Néanmoins, en établissant les plans de construction, la sismicité
sera prise en compte pour les dispositifs constructifs des ouvrages.

II.1.g) Architecture
Le site est montagneux, pour cela, la sobriété doit être recherchée, tout autant sur le tablier
longitudinal que sur les appuis en rivière, afin que les ouvrages s’inscrivent au mieux dans le
site naturel et le lit. Parce que des solutions grandioses, outre leurs difficultés intrinsèques de
réalisation, s’accommoderaient mal avec la nature même du site.

II.2 CHOIX DE LA SECTION HYDRAULIQUE DE


L’OUVRAGE

Mise en évidence des PBE, PHE et de la cote du tablier sur l’ouvrage existant
MANING STRICKLER permet d’avoir le débit de la crue qui va nous permettre d’avoir une
approximation acceptable du niveau des PHE.
𝑄 = 𝑉𝑆 = 𝐾𝑆𝑅 2/3 𝑖 1/2
Avec : Q = débit de crue critique en 𝑚3 /𝑠
V = vitesse limite d’engorgement en m/s
K = coefficient de rugosité de Manning et nous prendrons K = 75
R = rayon hydraulique en m
i = pente longitudinal en m/m
S = section mouillée en m²

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 27


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑆 = 𝑚𝐻 2 + 𝑙0 𝐻 Avec H la hauteur des plus hautes eaux en m


Le périmètre mouillé : P = 𝑙0 + 2𝐻√1 + 𝑚2 avec P en m
𝑆 𝑚𝐻 2 + 𝑙0 𝐻
Le rayon hydraulique : 𝑅 = =
𝑃 𝑙0 +2𝐻√1+ 𝑚2

𝑚𝐻 2 + 𝑙0 𝐻
Donc :𝑄 = 𝑘(𝑚𝐻 2 + 𝑙0 𝐻)*( )2/3 ∗ 𝑖 1/2
𝑙0 +2𝐻√1+ 𝑚2

Tableau 1. Données nécessaire pour le calcul de la section hydraulique

PK Ouvrage Q (𝑚3 /𝑠) 𝑙0 /𝐵0 i (m/m) Tirant d’air Tirant d’eau Cote
Projeté (m) r (m) He (m) TN (m)
22+240 Pont 1340 66 0,2 2,50 3,48 599
Mezam

Dans notre cas m = 0 et 𝑙0 = 𝐵0


Ce qui donne une section hydrauliques de 229,68 m²

II.3 DONNEES GEOTECHNIQUE


Les études géotechniques faites par le laboratoire agréé Sol Solution Afrique Centrale
donne des informations suivantes ;
 Les investigations ont été faites au Pénétromètre dynamique lourd (PDL), les essais
pressiométriques n’ayant pas encore été réalisés pour des raisons de sécurité dans la
zone du projet ;
 Présence d’un substratum rocheux à 3,50 m et 7,00 m de part et d’autre de chaque rive
de la gauche vers la droite ;
 Le profil de la roche est en pente uniforme entre les deux (02) rives ;
 Le principe de fondation superficielle ancrée sur la roche saine ;
 La contrainte admissible de calcul est donnée par 5 Bar car reposant sur la roche saine.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 28


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 2. Contrainte admissible (σadm) du sol en fonction des profondeurs d’encrage (DF), à partir
des sondages pénétrométriques dynamique lourd

Localisation SPD DF (m) 1,00 1,50 2,00 2,50 3,00 3,50 4,00 5,00 6 7
σadm -
SPD 1 0,84 0,78 0,78 2,17 4,34 - - - -
Pont sur (bars)
Mezam σadm -
SPD2 1,67 1,36 0,78 1,81 2,17 1,7 1,7 1,7 1,6
(bars)

Rive
gauche Rive
droite

Illustration des profondeurs d’encrage au niveau des culées

II.4 CHOIX DES VARIANTES


II.4.1 Solutions Possibles
Le chapitre précédent a permis d’avoir la généralité sur les ponts et les lignes précédentes
ont permis de définir le cadre liées à la conception du pont de l’étude. C’est avec ces
informations et en s’inspirant du Guide de conception des ponts du SETRA qu’on propose
quatre familles de solutions concernant les ponts courants :
 Les Passages Supérieur ou Inférieur en Dalle Armée (PSIDA) : Ce sont des dalles
de hauteur constante avec la coupe transversale du tablier de section rectangulaire, en
béton armé. Ils permettent le franchissement en passage inférieur ou supérieur de
brèche assez important. Ils ont des portées de 6 - 8 à 18 - 20 m.
 Les Ponts poutres en Béton Armé (PSI-BA) : Ils ont une dalle épaisse, le tablier est
constitué de poutres longitudinales qui sont en béton armé. Une zone de préfabrication
est utile pour les poutres préfabriquées. Le tablier est de hauteur constante, avec des
entretoises en travées, sur appuis pour la rigidité, et une dalle de transition. Ils ont des
portées < 25–30 m.
 Les Ponts à Ossatures Mixtes (Passage Supérieur ou Inférieur à Ossature Mixte :
PSI-OM) : Ils sont constitués d’une poutraison métallique avec deux poutres
maîtresses réalisées à partir de poutres reconstituées soudées (PRS). La dalle est

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 29


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

majoritairement en béton armé, connectée aux poutres métalliques et réalisée en second


phase. Ils supportent des portées courantes (< 40 m) et leur mise en place est rapide.
 Pont en Poutre caisson précontrainte : Encore appelé pont en caisson, il est composé
principalement d’acier, de béton précontraint et de béton armé qui donne au caisson
une bonne rigidité à la torsion et des portées importantes (50 à 100 m). Il peut avoir une
section trapézoïdale ou rectangulaire.
II.4.2 Critères de choix des solutions
Avec les contraintes liées au site, l’exploration des quatre solutions précédentes permettra
d’aboutir aux variantes à étudier. Pour ce faire, quelques critères proposés seront décrits,
analysés et pour finir les choix seront faits. Voici quelques critères :
 La portée : C’est la longueur entre deux appuis consécutifs. Pour un meilleur
rapport qualité / prix, il serait avantageux que la portée soit assez importante
pour ne pas être en contact avec l’eau. Ceci pour éviter l’encombrent du cours
d’eau et éviter la construction des appuis intermédiaire qui rendrait le projet plus
coûteux. Il serait judicieux d’opter pour ce projet des portées importantes. Dans
le même esprit Le nombre de travées doit être réduit pour prévenir et éviter les
contraintes citées plus haut ;
 L’épaisseur du tablier : Pour la rentabilité il est convenable que l’épaisseur soit
petite. Ce qui va conduire à un faible tirant d’air pour que l’ouvrage soit stable.
En effet l’épaisseur du tablier qui peut générer un relèvement de la ligne Rouge
pour avoir un tirant d’air normal, engendre l’utilisation d’une solution à grande
épaisseur qui implique d’important remblai d’accès. Ce critère serait donc
favorable pour des solutions offrant une petite épaisseur de tablier ;
 Le mode de fonctionnement : Les solutions possibles retenues ont le même
fonctionnement mécanique qui est optimal pour l’ouvrage ;
 Technologie et difficultés de réalisation : Il est convenable que le pont à
construire soit facile à réaliser, d’une technique simple et accessible à tous et
dans la mesure du possible rapide à réaliser.

II.4.3 Analyse multicritère des solutions


Les Passages Inférieur ou Supérieur en Dalle Armée (PSIDA)
Ils représentent la grande majorité des passages supérieurs d’autoroute. La section
rectangulaire comprend en fait des chanfreins d’extrémité plus ou moins importants qui forment

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 30


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

des encorbellements massifs. Ils conviennent pour des portées extrêmes de 30 m parce qu’ils
sont trop lourds et il y aura deux travées pour le franchissement sur la Mezam long de 66 m.
Grâce à la simplicité de leur forme, le façonnage de leurs ferraillages faciles à réaliser, ils
sont relativement moins chers malgré la consommation importante de béton (20 à 30 %) plus
que le pont à poutres. Néanmoins, le pont est sur la rivière de la Mezam ce qui rend la réalisation
du coffrage de la dalle difficile, risqué et couteux à cause des répercussions de l’eau sur le
coffrage.
Les Ponts à poutres en Béton Armé (PSI-BA)
Les poutres de ce type d’ouvrage sont de grande hauteur, de l’ordre de 1/14ème de la
portée et des portées < 25–30 m, ce qui limite la portée entre les piles. Le choix du nombre de
travées est déterminant pour optimiser le coût de réalisation du tablier ainsi que des appuis. Le
pont qui fait l’objet de l’étude est de 66 m de long, ce qui va donner trois travées donc deux
appuis intermédiaires. Le tirant d’air retenu pour le pont d’étude est de 2,5 m ce qui va conduire
à avoir un tablier d’épaisseur proportionnel au tirant d’air. Le pont fonctionne mécaniquement
de trois façons pour transmettre ces charges. Il y a :
 Fonctionnement en voûtes (éléments porteur en voûtes, qui sont soit encastrés ou
articulés et cela génère des poussées horizontales aux appuis)
 Fonctionnement en poutre (éléments porteurs parallèles à l’axe du pont)
 Fonctionnement suspendu (tablier suspendu à deux câbles porteurs principaux
ancrés dans des massifs d’ancrage au niveau des culées, passant aux sommets de
pylônes et supportant le tablier par l’intermédiaire de suspentes).
Les quatre ponts qui font l’objet de l’analyse multicritère, ont tous un fonctionnement
en poutre. De par sa longueur et le nombre de piles, il y aura encombrement des piles en rivière,
ce qui va nécessiter un traitement pour protéger ces piles qui sera coûteux. La technologie pour
la réalisation de ce type d’ouvrage est facile mais elle reste coûteuse.
Les Ponts à Ossatures Mixtes (Passage Supérieur ou Inférieur à Ossature Mixte :
PSI-OM)
La travure des ouvrages est définie de manière à ce que la portée maximale soit proche
de l’optimum économique avec des portées de 30 - 40 à 90 - 130 m. Ce qui aura pour
conséquence d’augmenter l’épaisseur du tablier ainsi que le prix de réalisation. Grâce à sa
grande portée, il n’y a pas besoin de pile par conséquent pas d’encombrement des piles en
rivière.
La structure est légère dû à l’utilisation de l’acier et la longueur du pont est suffisamment
grande pour qu’on parle des technologies innovantes et économiques.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 31


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Pont en Poutre caisson précontrainte


La bonne résistance des caissons à la torsion rende cette structure un choix pour les
ponts courbes. Les caissons peuvent être de taille importante, puisqu’un caisson bicellulaire
permet d’utiliser des hourdis plus épais, donc plus résistants, avec des portées plus importantes
(50 à 100 m).
Il n’y a pas d’encombrement des piles en rivières, par contre d’importants remblais sont
à prévoir pour atteindre le tablier du caisson. Ceci parce que l’intrados du caisson doit respecter
le tirant d’air définit pour le pont. Les caissons n’ont pas plusieurs travées parce qu’on peut
réaliser un de 66 m de long. Les caissons sont très coûteux à la fabrication, avec une
maintenance plutôt délicate.
Avec : Mauvais = 1 ; Médiocre = 2 ; Bon = 3 ; Excellent = 4 ; Parfait = 5.
Tableau 3. Analyse multicritères
Critères PSI- PSI- Pont en
PSIDA
Solutions BA OM Caisson
La Portée 3,00 3,00 4,00 4,00
Nombre de travées 3,00 3,00 5,00 4,00
Epaisseur du tablier 4,00 3,00 2,00 1,00
Mode de Fonctionnement 5,00 5,00 5,00 5,00
Technologie et difficultés
2,00 5,00 3,00 1,00
de réalisation
Total 17,00 19,00 19,00 15,00

Après l’analyse multicritères, deux options sont retenues ; Les Ponts à poutres
en Béton Armé (PSI-BA) et Les Ponts à Ossatures Mixtes (Passage Supérieur ou
Inférieur à Ossature Mixte : PSI-OM).

En conclusion, le cadre de l’étude a été examiné en profondeur et les différents éléments


constitutifs décrits pour permettre de faire le choix des deux variantes qui seront étudiés dans
les chapitres suivants.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 32


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

CHAPITRE III. eTude de L’OpTIOn BeTON ARME


L’étude de l’option béton armé sera une étude technique, qui consiste à proposer une
hypothèse de calcul, faire le pré dimensionnement et le dimensionnement du pont sur la Mezam
de 66 ml.
III.1 HYPOTHESES DE CALCUL
Documents de Base
Les calculs sont établis selon les prescriptions des principaux documents suivants :
 Service d’Etudes Techniques des Routes et Autoroutes (SETRA) du dossier pilote PP73
 Règles BAEL 91 modifié 99 : le calcul du ferraillage sera conforme aux règles
techniques de conception et de calcul des ouvrages et construction en béton armé suivant
les états limites
 Fascicule n° 61 Titre II concerne les charges d’exploitation - Conception Calcul et
épreuves des ouvrages d'art
 Fascicule 62 titre V Règles techniques de conception et de calcul des fondations des
ouvrages de Génie civil
 Documents Techniques Unifiés (DTU 13.1. pour les Fondations)
Hypothèses de Calcul des Ponts
i. Caractéristiques des matériaux
a) Béton
D’après les termes de références le type de béton retenu est du B30. Le coefficient de
sécurité ɣ𝑏 = 1,5. Le tableau suivant donne les caractéristiques du béton.
Tableau 4. Les caractéristiques du Béton
Matériaux Résistance Caractéristiques
Résistance à la compression à 28 Résistance à la traction à 28 jours
jours fc28 ft28
30 MPa 2,4 MPa
Déformation du Béton
Module d'élasticité instantanée
Module d’élasticité différée Ev
Ei
Béton B30 34180 MPa 11500 MPa
Contraintes Admissibles
fcj
ELS ̅̅̅̅̅̅
(σbc ) = 0,6 fcj ELU fbu = 0,85
Ɣb
18 MPa 17 MPa
Poids Volumiques Béton Armé ρ
25 kN/m3

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 33


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

b) Acier
L’acier a des caractéristiques comme décrit dans le tableau suivant :
Tableau 5. Caractéristiques acier
Acier Coefficient de Enrobage Module ELS ̅̅̅̅
𝜎𝑠𝑡 = ELU 𝑓𝑠 = 𝑓𝑒
Ɣ𝑠
sécurité ɣ𝑠 d’élasticité Es 0,8 ζ

Fe 500 1,15 3 cm 200.000 MPa 200 MPa 434 MPa

a) Hypothèse sur l’environnement


Ce travail sera fait en considérant la Fissuration Très Préjudiciable compte tenu du
milieu agressif de l’environnement du site.
ii. Caractéristiques géotechniques du sol de fondation
Les résultats de l’étude géotechnique donnent :
 Pour le sol de fondation (ancrage jusqu’à la roche) = 5 Bar
 Remblai de type argile latéritique :
 Cohésion C = 15 kPa
 L’angle de frottement interne du sol vaut : φ = 35°
 Poids volumique des matériaux de remblai ɣ = 20 kN/m3

iii. Evaluation des actions sur le tablier


Actions Permanentes
On retient les poids volumiques des matériaux suivants :
Tableau 6. Actions permanentes
Charges Valeurs
Chape d’étanchéité 24 (kN/m3)
Revêtement Chaussée 24 (kN/m3)
Surcharges sur les Remblai d’accès 10 (kN/m2)
Surcharges de trottoir 1,50 (kN/m3)

iv. Actions climatiques


Tableau 7. Action climatiques

Eléments Valeurs Explication

Action du vent 2,00 kN/m² Pour évaluer l’action du vent sur les ponts
en service, on appliquera cette charge.

Actions dues aux effets 10°C La température est susceptible de variations


rapides et lentes autour de la température
thermiques
moyenne.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 34


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

v. Retrait
La déformation sera ɛr = 2.10-4 uniquement sur le tablier.
Hypothèses de Charges roulantes
Les hypothèses de chargement utilisé permettront à l’ouvrage de franchissement à réaliser
de tenir sous l’effet des différentes actions préconisées par le fascicule 61 Titre II. Ces charges
d’exploitation seront déterminées selon les principes suivant :
 Système A pour la justification de la stabilité d’une structure
 Système B comprenant les sous-systèmes (Bc, Br, Bt) pour la justification de la stabilité
locale des éléments du tablier
 Charges exceptionnelles
 Charge Militaire
 Effort de freinage
Combinaison d’actions
i) Définition des charges
Gmax = Ensemble des actions permanentes défavorables ;
Gmin = Ensemble des actions permanentes favorables ;
Q1 = Action variable de base ;
Qi = Action variable d’accompagnement ;
FA = Action accidentelle ;
G = Valeur probable d’une charge permanente ;
Qprc = Charges d’exécution connues (en grandeur et en position) ;
Qpra = Charges d’exécution aléatoires ;
Qr = Charges routières sans caractère particulier (système A, B et leurs effets annexes,
charges de trottoirs) obtenues par multiplication des charges figurant au Fascicule 61
titre II par :
 1,07 à l’E.L.U.
 1,20 à l’E.L.S.

Qrp = Charge routière de caractère particulier (convois militaires ou exceptionnels) ;


W = Action du vent définie par le fascicule 61 titre II. Les valeurs du vent normal
étant multipliées par :
 1,20 à l’E.L.U.
 1,00 à l’E.L.S.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 35


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

T = Variation uniforme de la température


ΔƟ = Gradient thermique
ii) Combinaisons aux Etats Limites Ultimes
Formulation symbolique : 1,35. Gmax + Gmin + ɣQ1.Q1 + ∑𝑖>1 1,3.ψ0i.Qi

1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 Qpra


1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 W
1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 Qpra + 1,3 W
1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 W + 1,3 Qpra
1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,3 Qpra + 1,3 [0,615 𝑇 + 0,30 ΔƟ ]
1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,35 T

1,35 Gmax + Gmin + 1,5 Qr


1,35 Gmax + Gmin + 1,5 W
1,35 Gmax + Gmin + 1,35 Qrp
1,35 Gmax + Gmin + 1,35
1,35 Gmax + Gmin + 1,3 [0,615 𝑇 + 0,30 ΔƟ ]

Formulation symbolique : Gmax + Gmin + FA + ψ11.Q1 + ∑𝑖>1 ψ2𝑖 .Qi


Où : ψ11.Q1 = valeur fréquente d’une action variable ;
𝛙𝟐𝒊 .Qi = valeur quasi permanente d’une autre action variable.
Gmax + Gmin + FA + 0,6 Qr
Gmax + Gmin + FA + 0,2 W
Gmax + Gmin + FA + 0,5 T
Gmax + Gmin + FA + 0,5 ΔƟ
iii) Combinaisons aux Etats Limites de Service
Formulation symbolique : Gmax + Gmin + Q1 + ∑𝑖>1 ψ0𝑖 .Qi

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra


(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + W
(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + T
(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + ΔƟ
(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra + W

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 36


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra + 0,6 T


(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra + 0,5 ΔƟ
(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra + 0,6 T + 0,5 ΔƟ

Gmax + Gmin + Qr
Gmax + Gmin + Qrp
Gmax + Gmin + W
Gmax + Gmin + T
Gmax + Gmin + ΔƟ
Gmax + Gmin + Qr + [0,6 𝑇 + 0,5 ΔƟ ]

III.2 PRE DIMENSIONNEMENT


Caractéristiques du Profil en Travers
Les caractéristiques du profil de ce pont sont résumées sur la figure suivante :

Section transversale du pont sur la Mezam

Pré dimensionnement des éléments du Tablier


Ce pré dimensionnement se réfère aux normes déjà établies et publiées par le SETRA pour
la détermination des dimensions économiques des ouvrages d’art courants. Les éléments de
calculs sont en annexe II.1 et le schéma suivant résume les dimensions de l’ouvrage.

Schéma du Tablier

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 37


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Pré dimensionnement des Appuis


Les détails des calculs des appuis sont en annexe II.2 et ci-dessous les schémas
représentatifs.

Schéma de l’appui d’extrémité et Schéma de l’appui intermédiaire

III.3 DIMENSIONNEMENT
Le dimensionnement structural d’un pont est l’étude de stabilité de l’ouvrage qui
consiste à faire essentiellement l’étude de la superstructure puis de l’infrastructure. La
superstructure est l’ensemble des éléments constituant le tablier ; l’infrastructure est composée
des piles, des culées, des semelles dans le cas de cette étude. Durant cette étape, un inventaire
des charges permanentes et routières susceptibles de solliciter les poutres principales sera
étudié, une étude sera faite sur la répartition transversale des charges sur les différentes poutres
de rive et centrale et enfin on déterminera les sollicitations globales et moyennes. Après ce
travail le calcul du ferraillage des poutres sera généré.
Calcul des charges Permanentes
Les charges permanentes sont représentées par les éléments constituant le tablier ramenés
aux niveaux des poutres. Le tableau suivant énumère le pré dimensionnement des poutres de
rive et poutres intermédiaires. Les détails de calculs sont en annexe II.4.
Tableau 8. Récapitulatif du Pré dimensionnement
Poutres de rive Poutres intermédiaires
Poutre 13 kN/ml 13 kN/ml
Prédalle 7,4 kN/ml 11,3 kN/ml
Hourdis 6,45 kN/ml 12,9 kN/ml
Corniche 9,9 kN/ml
Béton de remplissage 9,76 kN/ml
Bordure et Trottoir 12 kN/ml
Garde-corps 0,65 kN/ml
Dalle d'encorbellement 6,7 kN/ml

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 38


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Enrobé 1,55 kN/ml 3,1 kN/ml


Etanchéité 0,93 kN/ml 1,86 kN/ml
Poids total 67,64 kN/ml 42,16 kN/ml
Poids total par travée 1503,48 kN 927,52 kN
Deux poutres 3006,96 kN 1855,04 kN
Poids total des entretoises 156,96 kN
Poids total en travée 1555,8 kN
Calcul des sollicitations
Classification du Pont
 Largeur roulable = Largeur chargeable = 7,30 m ;
7,3
 Nombre de voies : 𝐸 ( 3 ) = 2 voies de circulation ;

 Classe du pont : 1ère classe.


Système de Charges AL
360
Il est donné par la relation : 𝐴(𝑙) = 2,30 + où 𝑙 = 22,0 𝑚. D’après le fascicule 61
𝑙+12

titre 2, pour un pont de première classe et de deux voies chargées, a1 = 1 et a2 = 1.


𝐴(𝑙) = 1 ∗ 1 ∗ 12,89 = 𝟏𝟐, 𝟖𝟗 𝒌𝑵/𝒎².
Cette surcharge est appliquée sur toute la largeur roulable, qui fait
Pour une voie : 𝐴(𝑙) = 12,89 ∗ 3,65 = 𝟒𝟕, 𝟎𝟓 𝒌𝑵/𝒎𝒍
Pour les deux voies : 𝐴(𝑙) = 12,89 ∗ 7,30 = 𝟗𝟒, 𝟏𝟎 𝒌𝑵/𝒎𝒍
Système de Charges B
Il est composé de trois (03) systèmes distincts ;
 Le sous-système Bc se compose de camions types
 Le sous-système Br se compose d’une roue isolée
 Le sous-système Bt se compose de groupes de 2 essieux (essieux-tandems)
Charges Militaires et Exceptionnelles
On considèrera le système Mc 120, le système Me 120 pour leurs effets défavorables et
pour les charges exceptionnelles, le convoi de type E sera considéré pour la même raison.
Convoi type E
C’est une surcharge à considérer dans ce travail, parce qu’il est très lourd et défavorable
pour le pont qui est à réaliser.
Charge des trottoirs
Elle comprend les charges locales et les charges générales

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 39


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Effort de freinage
L’effort de freinage correspondant à la charge A est égale à la fraction suivante du poids
1
de cette dernière : dans laquelle S désigne en mètres carrés (m²) la surface
(20+0,0035 ∗ 𝑆)
chargée. Pour Bc, il correspond à un camion de 300 kN.
𝐴
L’effort de freinage maximum Hmax = max [ ; 300 𝐾𝑁]
(20+0,0035 ∗ 𝑆)
Garde-corps
Le garde-corps pour piétons peut subir une poussée normale, horizontale et uniforme q,
donnée en fonction de la largeur du trottoir. q = 2,5 kN/ml.
Tableau 9. Sollicitations dues aux poids propres des poutres

Sollicitations dues aux poids propres des poutres


Poutres
Formules Poutres de Rive
intermédiaires
Moment 𝑃𝐿²
Mmax= 4134,57 kN.m 2550,68 kN.m
Fléchissant 8

𝑃𝐿
Effort Tranchant Tmax= 2
751,74 kN 463,76 kN

Tableau 10. Récapitulatif des différentes sollicitations affectées des coefficients de majoration
dynamique
Récapitulatif de différentes sollicitations affectées des coefficients de majoration
dynamique
Moment fléchissant
Coefficient de Effort tranchant (kN)
(kN.m)
Surcharges majoration
Non Non
dynamique Majoré Majoré
majoré majoré
A 5692,87 5692,87 1035,07 1035,07
Bc 1,18 3154,60 3719,50 785,45 926,11
Civiles
Bt 1,13 3307,31 3737,35 620,36 701,03
Br 1,08 550,00 595,96 100,00 108,36
Mc120 1,16 5211,25 6066,93 795,00 925,54
Militaires
Me120 1,13 3339,08 3778,52 633,00 716,31
Exceptionnelles Type E 5500,00 5500,00 1000,00 1000,00
C.
Trottoirs 136,13 136,13 24,75 24,75
générales
Pour avoir tous les détails de calculs aller en annexe II.5

Calcul des Coefficients de Répartition Transversale (CRT) de


GUYON-MASSONNET
Quand on parle de la rigidité torsionnelle d’un pont, la section transversale du pont est
étudiée comme déformable et par conséquent ce facteur n’est pas à négliger. C’est à cet effet
que la méthode de Guyon-Massonnet est utilisée. Cette méthode permet de connaitre les valeurs
de sollicitations dans chaque poutre, de déterminer le « Coefficient de Répartition transversale »

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 40


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

qui donne la section des surcharges transmises dans la poutre considérée. Elle est utilisée dans
le calcul de réseaux de poutres.
i) Paramètres fondamentaux
On considère une travée indépendante de portée L, de largeur 2b dont l’ossature est
constituée par une poutraison croisée de n poutres longitudinales (portée L, espacement b1) de
m entretoises (portées 2n, espacement L1) intermédiaires, disposées transversalement.

Modèle du tablier de pont d’après Guyon-Massonnet


Toutes les poutres sont identiques et caractérisées par :
 Leur rigidité à la flexion : 𝐵𝑃 = 𝐸 ∗ 𝐼𝑃
 Leur rigidité à la torsion : 𝐺𝑃 = 𝐺 ∗ 𝐾𝑃
Les entretoises sont elles aussi identiques et sont caractérisées par :
 Leur rigidité à la flexion : 𝐵𝐸 = 𝐸 ∗ 𝐼𝐸
 Leur rigidité à la torsion : 𝐺𝐸 = 𝐺 ∗ 𝐾𝐸
Avec :
 E : Module de Young
𝐸
 G : Module de torsion, G = 2(1+𝑣), υ = Coefficient de Poisson

 IP : Moment d’inertie de flexion des poutres


 KP : Moment d’inertie de torsion des poutres
 IE : Moment d’inertie de flexion des entretoises
 KE : Moment d’inertie de torsion des entretoises
Par unité de longueur, ces rigidités deviennent :

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 41


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝐵𝑃 𝐸 ∗ 𝐼𝑃
𝜌𝑃 = =
𝑏1 𝑏1
Rigidité de flexion : { 𝐵𝐸 𝐸 ∗ 𝐼𝐸
𝜌𝐸 = =
𝐿1 𝐿1
𝐶𝑃 𝐺 ∗ 𝐾𝑃
𝜌𝑃 = =
𝑏1 𝑏1
Rigidité de torsion : { 𝐶𝐸 𝐺 ∗ 𝑘𝐸
𝜌𝐸 = =
𝐿1 𝐿1
𝐸
On suppose que le coefficient de Poisson du matériau constitutif est nul (υ = 0)  G = 2
𝐸 𝐾𝑃
ɣ𝑃 =
2 𝑏1
Ce qui fait { 𝐸 𝐾𝐸
ɣ𝐸 =
2 𝐿1

Le comportement du pont est complètement défini par deux paramètres principaux :


ɣ𝑃 + ɣ𝐸
 Paramètre de torsion : α= 2
√ 𝜌𝑃 ∗ 𝜌𝐸

𝑏 4 𝜌
 Paramètre d’entretoisement : Ɵ= 𝐿 = √𝜌𝑃
𝐸

Le paramètre de torsion α prend en compte en plus des rigidités de flexion 𝜌𝑃 et 𝜌𝐸 il considère


celles de la torsion ɣ𝐸 et ɣ𝑃 . Ensuite on calcule le coefficient K obtenu grâce aux tableaux de Guyon-

Massonnet et cette valeur dépend de :


 La valeur du paramètre de torsion α ;
 La valeur du paramètre d’entretoisement θ;
 L’excentricité de la charge e ;
 L’ordonnée de la poutre considérée y.
α =0  K0 =0
α=1  K1 =1
Pour α quelconque, l’interpolation n’est pas nécessaire. Elle est donnée par les tables
de Massonnet. Au même titre que K0 et K1 qui elles, sont fonction de θ, e et y. Enfin, les
coefficients K sont divisés par le nombre de poutres pour obtenir le CRT. En d’autres termes,
𝐾
CRT = η = 𝑛 , n, étant le nombre de poutres.

Les détails de calculs sont en annexe II.6

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 42


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 11. Tableau récapitulatif du coefficient K de Guyon-Massonnet

K pour poutre
Surcharges K sur poutre de rive
intermédiaire
AL 0,23 0,26
Bc 0,74 0,55
Bt 0,61 0,54
Br 0,37 0,15
Mc120 0,35 0,27
Me120 0,51 0,29
Type E 0,41 0,28
Trottoir 0,3 0,21
Tableau 12. Récapitulatif des moments affectés des coefficients de majoration dynamique (en kN.m)
Charge Surcharges Civiles Surcharges Militaire S.
Permane trotto
nte A Bc Bt Br Mc120 Me120 E ir CG
Moment total
isostatique pour 3154, 3307, 5211,2 3339,0 136,1
5692,87 550 5500
une travée 6 31 5 8 3
entière MT
Coefficient de
majoration 1,18 1,13 1,08 1,16 1,13 1
dynamique D
Moment total en
travée Affectés
des coefficients 3722, 3737, 594,0 6045,0 3773,1 136,1
5692,87 5500
de majoration 428 26 0 5 6 3
dynamique
MT1 = MT x D
Moment
isostatique par
930,6 934,3 148,5 1511,2 1375,
poutre (4 poutres 1423,22 943,29
1 2 0 6 00
par travées) MT2
= MT x 1/4
Poutre de rive
Coefficient de
Guyon-
Massonnet relatif 0,23 0,74 0,61 0,37 0,35 0,51 0,41
aux poutres de
rive K
Moment en
travée dans la
poutre tenant
compte de 688,6 569,9 563,7 136,1
4134,57 311,09 54,95 528,94 481,08
l'excentrement 5 3 5 3
des poutres de
rives MTR = K x
MT2

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 43


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Poutre intermédiaire
Coefficient de
Guyon-
Massonnet relatif 1,04 1,21 1,13 1,42 1,16 1,24 0,83
aux poutres
intermédiaire K1
Moment en
travée dans la
poutre tenant
compte de 1126, 1055, 210,8 1753,0 1169,6 1141,
2550,68 1406,65
l'excentrement 03 78 7 6 8 25
des poutres
intermédiaires
MTI = K x MT2

Tableau 13. Récapitulatif des efforts tranchants affectés des coefficients de majoration
dynamique (en kN)
Charge Surcharges Civiles Surcharges Militaire S.
Permane Me12 trotto
nte A Bc Bt Br Mc120 E ir CG
0
Effort tranchant 923,9 700,0 108,3 715,2
1035,07 923,61 1000 24,75
en travée 5 3 3 7
Poutre de rive
Tmax sur la 230,9 175,0 250,0
751,74 258,77 27,08 230,90 178,82 24,75
poutre 9 1 0
Poutre intermédiaire
Tmax sur la 230,9 175,0 250,0
463,76 258,77 27,08 230,90 178,82 24,75
poutre 9 1 0

ii) Calcul des armatures dans les poutres


i. Calcul des sollicitations aux états limites
Les combinaisons des efforts aux états limites dans le cas de calcul des ouvrages routiers
se présentent comme suit :

Ce qui permet d’avoir les résultats des efforts combinés suivants :

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 44


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 14. Sollicitations aux états limites


ELS ELU
Moment Fléchissant Mser Moment Fléchissant Effort Tranchant Vu
(en kN.m) Mu (en kN.m) (en kN)
Poutre de rive 5097,08 1841,6 1468,5
Poutre
4326,86 5811,7 1079,70
intermédiaire

ii. Calculs des sections d’aciers


On considérera la section droite des poutres comme une section en T, le hourdis
représentant la table de compression.
 Poutre de Rive
Les détails de calculs sont en annexe II.6. La section d’acier est de As = 179,06 cm²
 Vérification de la contrainte de non fragilité
Ce calcul permet de déterminer la section minimale d’acier Asmin.
0,23 ∗ 𝑓𝑡28 0,23 ∗ 2,4
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = 𝑏∗𝑑 = 1,42 ∗ 2,58 = 40,45 cm²
𝐹𝑒 500

As = 179,06 cm² > Asmin = 40,45 cm² donc on retient comme armatures longitudinales 23HA32,
ce qui équivaut à une section réelle de 184,87 cm².
 Calcul de la section d’armatures d’âme At
On prendra des HA10 comme armatures d’âmes et on prévoit 4 brins, soit 3,14 cm².
Donc 4 brins HA12  At = 3,14 cm²
 Poutre Intermédiaire
Les détails de calculs sont en annexe II.6. La section d’acier est de As = 152,00 cm²
 Vérification de la contrainte de non fragilité
Ce calcul permet de déterminer la section minimale d’acier Asmin.
0,23 ∗ 𝑓𝑡28 0,23 ∗ 2,4
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = 𝑏∗ 𝑑= 1,42 ∗ 2,58 = 40,45 cm²
𝐹𝑒 500

Conclusion : As = 152,00 cm² > Asmin = 40,45 cm² donc on retient comme armatures
longitudinales 20HA32, ce qui équivaut à une section réelle de 160,84 cm².
 Calcul de la section d’armatures d’âme At
On prendra des HA10 comme armatures d’âmes et on prévoit 4 brins, soit 3,14 cm².
Donc 4 brins HA12  At = 3,14 cm²

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 45


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Calcul du Hourdis
a) Calcul des sollicitations
On considère un panneau de 22 m de long et 2,58 m de largeur simplement appuyé sur
𝐼𝑥 2,58
ses quatre côtés. Selon les règles de la RDM, si α = = = 0,12 < 0,4. Dans ce cas les
𝐼𝑦 22

moments fléchissants et les efforts tranchants dans le sens de la grande portée sont faibles. Ce
qui fait qu’on admettra que la dalle porte sur une seule direction la petite portée Ix. Dans ce cas,
les sollicitations seront calculés comme une poutre reposant sur deux appuis simples de portée
L = 2,58 m ce qui revient à faire le même calcul que pour les poutres. Les moments et efforts
tranchants déterminés seront au mètre linéaire.
NB : Les surcharges AL et convoi exceptionnel de type E ne sont pas pris en compte dans le
calcul du hourdis car les effets sont moins défavorables.
Le poids de la dalle au ml est p = (0,20 x 1 x 25) + (0,03 x 1 x 24) = 5,720 kN. Les détails de
calculs sont en annexe II.7
b) Calcul des armatures principales
Les aciers du hourdis seront calculés à l’état limite ultime (ELU) et vérifiés à l’ELS en
utilisant les mêmes données définies plus haut.
 Aux appuis
- Section d’acier As = 7,03 cm²
- Vérification de la contrainte de non fragilité
As = 7,03 cm² > Asmin = 1,55 cm² donc on retient comme armatures longitudinales 4HA16,
ce qui équivaut à une section réelle de 8,04 cm², avec un espacement de 25 cm à l’appui.
 En travée
- Section d’acier As = 17,82 cm²
- Vérification de la contrainte de non fragilité
As = 17,82 cm² > Asmin = 1,55 cm² donc on retient comme armatures longitudinales
6HA20, ce qui équivaut à une section réelle de 18,85 cm², avec un espacement de 15 cm en
travée.
- Vérification des aciers à l’ELS
Le travail consiste à vérifier les contraintes σb et σs à des hauteurs y1 = -3(Z – d), en travée et
sur appuis.
Sur appuis : y1 = -3(Z – d) = 2,29 cm
En travée : y1 = -3(Z – d) = 6 cm
2𝑀𝑠𝑒𝑟
𝜎𝑏 = 𝑦
𝑏∗ 𝑦1 (𝑑− 1 )
3

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 46


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑀𝑠𝑒𝑟
𝜎𝑠 = 𝑦
𝐴𝑠(𝑑− 1 )
3

Tableau 15. Vérification des aciers à l’ELS


Moment ELS σb en MPa Contrainte σs en MPa Contrainte admissible
en kN.m admissible du acier en MPa
béton en MPa (σsadmin)
A 48,5 13,84 18 213,25 400
l’appui
En 30,3 8,65 18 284,80 400
travée
Sur appuis comme en travée, σs < σsadmin → bon dimensionnement.

c) Calcul de l’encorbellement
Pour faire le calcul de la dalle en encorbellement (dalle sous trottoir) on utilisera les
surcharges locales de trottoir selon le fascicule 61 titre II. La dalle en encorbellement est une
structure encastrée à son appui de droite ou de gauche.

1,48 cm
Illustration encorbellement
En ce qui concerne les charges locales, on distingue deux types de surcharges pour le calcul de
la dalle en encorbellement qui sont la charge de la roue isolée de 60 kN et la charge de 450kg/m².
Les aciers sont calculés à l’état limite de service pour une fissuration très préjudiciable
Dimension de la dalle
Hauteur de la table de compression h0 = 20 cm
Largeur de la dalle b = 148 cm
- Calcul de la section minimale d’armatures longitudinales dans la dalle
0,23 ∗ 𝐹𝑡28 0,23 ∗ 2,4
Asmin = ∗ 𝑏𝑑 = 148 ∗ 20 = 3,27 cm²
𝐹𝑒 500

En modélisant sur ROBOT, on a :


As = 35,9 cm² soit 12HA20 pour une section de 37,7 cm² et un espacement de 10 cm.
Calcul des Entretoises
Les entretoises sont des éléments transversaux rigides qui permettent de bloquer les
poutres à la torsion sur les appuis. Ils ont pour rôle le vérinage du tablier, qui est nécessaire
pour le chargement des appareils d’appuis. Ils permettent de conduire une bonne répartition des

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 47


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

charges et éviter le déversement pendant le coulage de l’hourdi et la bonne tenue des joints de
chaussée surtout au niveau des culées.
Elles se calculent comme une poutre reposant sur des appuis (vérin) supportant la
réaction des poutres donnée par le poids propre du tablier.

a) Calcul des sollicitations


La réaction sur chaque vérin est donnée par :
𝑄 ∗ 𝐿𝑡 𝑃𝑡
𝑅= où 𝑄=
2 𝐿𝑡 ∗ 𝑁

Pt = Poids propre du tablier = 1555,80 kN


Lt = Largeur du tablier = 10,3 m
N = Nombre des poutres = 4
1606,40
𝑄= = 37,76 kN/ml
10,3 ∗ 4
38,99 ∗ 10,3
𝑅= = 8012,37 kN
2

En utilisant la modélisation par RDM6 on recueille les moments fléchissants et les efforts
tranchants comme suit :
Tableau 16. Moments fléchissants et efforts tranchants des entretoises
Moments (kN.m) ELU ELS
Moment sur appuis 82,05 kN.m 60,78 kN.m
Moment en travée 65,64 kN.m 48,62 kN.m

Efforts tranchant (kN) ELU ELS


Tmax 190,76 kN 141,30 kN
Tmin 31,81 kN 23,56 kN

 Ferraillage supérieur (Appuis)


Mu = 82,05 kN.m ; b = 40 cm ; h = 80 cm ; 𝑑 = 0,90 ∗ ℎ = 0,90 ∗ 0,8 = 0,72 𝑚 ; fc28 = 30
0,85 ∗ 𝑓𝑐28 0,85 ∗ 30
MPa ; fbc = = 0.85 ∗ 1,5 = 20 MPa
0.85 ∗ 𝛾𝑏

Choix du ferraillage : 4HA10 de section 3,14 cm² et un espacement de 10 cm


b) Ferraillage supérieur (Travée)
Mu = 65,64 kN.m ; b = 40 cm ; h = 80 cm ; d = 0,90 ∗ ℎ = 0,90 ∗ 0,8 = 0,72 𝑚 ; fc28 = 30
0,85 ∗ 𝑓𝑐28 0,85 ∗ 30
MPa ; fbc = = 0.85 ∗ 1,5 = 20 MPa
0.85 ∗ 𝛾𝑏

Choix du ferraillage 4HA10 de section 3,14 cm² et un espacement de 10 cm

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 48


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

c) Les armatures de construction


𝐴𝑐𝑠 = 25%𝑥 𝐴𝑠𝑡 = 0.25𝑥 (3,14) = 0,785 𝑐𝑚² donc soit un minimum de 2HA10 de section
1,51 cm².
d) Armatures transversales
Tu = 190,76 kN
𝑇 0,19076
𝜏𝑢 = 𝑏 𝑥𝑢𝑑 = 0,4 𝑥 0,72 = 0,66 MPa
𝑓𝑐28
𝜏𝑎𝑑𝑚 = min (0,15 ; 4 𝑀𝑃𝑎 ) = min(3 ; 4 𝑀𝑃𝑎) = 3 MPa
𝛾𝑏

𝜏𝑢 = < 𝜏𝑎𝑑𝑚 = 3 𝑀𝑃𝑎 condition vérifiée.


On prendra alors pour les armatures de soutien des aciers 2HA10 avec un espacement de 20cm.
Calcul des Piles
Les piles se distinguent des culées parce qu’elles sont à l’air libre sur la plus grande
partie de leur hauteur et qu’elles ne transmettent pas des réactions horizontales importantes. Le
choix s’est porté sur les piles colonnes, cette solution permet de gagner du poids et de poser les
poutres sur le chevêtre, qui transmet les efforts au sol par les fûts(ou colonnes) puis la semelle.
a) Critères de dimensionnement de la pile
La morphologie d’une pile dépend de nombreux facteurs, en particulier :
 La profondeur de la brèche à franchir.
 Le type de tablier à porter.
 Résistance mécanique et robustesse.
 Facteur d’esthétique.
Chevêtre : - L’épaisseur = 1 m
- La hauteur = 1 m
- La longueur = 8,5 m
Les Futs sont au nombre de 3 :
- Le diamètre = 1 m
- La hauteur = 7 m
La semelle : - La largeur = 4,2 m
- La hauteur = 1,2 m
- La longueur = 11,5 m
Conception de la pile

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 49


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

b) Ferraillage du chevêtre
i) Charges appliquées au chevêtre
Le rôle du chevêtre est d’assurer le transfert des descentes de charges et éventuellement
des efforts horizontaux transmis par le tablier. Il permet aussi l’emplacement des vérins lors du
chargement des appareils d’appuis. Pour le calcul on considère le chevêtre comme une poutre
simplement appuyée sur les trois (3) futs. Selon PP73 (paragraphe 2.2.2), si les piles sont
placées au droit des appareils d’appuis, le chevêtre n’aura à supporter que son poids propre et
les efforts de vérinage car les charges du tablier seront transmises directement sur les fûts, ce
qui est manifestement le cas le plus défavorable. C’est le cas du présent projet. Enfin, le chevêtre
supporte les charges suivantes :
Poids propre du chevêtre : 19,86 kN/ml et le Vérinage : 1503,48 kN et 927,52 kN.
Les schémas suivants sont une représentation du moment fléchissant et de l’effort tranchant
obtenus par modélisation et calcul de la structure avec RDM6.

Les résultats des sollicitations maximales sont regroupés dans le tableau ci-dessous :

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 50


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 17. Sollicitations maximales sur chevêtre


Données Effort
Moment fléchissant max Mu 84,89 kN.m
Effort tranchant max Tu 352,5 kN

ii) Ferraillage du chevêtre


 Vérification condition de non fragilité
Section d'acier Ast 11HA25 de section 54 cm² et un espacement de 5 cm
 Armatures de cisaillement At
Section d’acier At  8HA20 de section 25,13 cm² et un espacement de 10 cm

c) Ferraillage des fûts


La pile de l’ouvrage est constituée de trois (3) fûts circulaires de 1,00 m de diamètre. Le
fût a pour rôle de transmettre aux fondations les efforts horizontaux et verticaux provenant
du tablier, lesquels engendrent à leur tour un moment à la base du fut. L’étude sera menée donc
en flexion composée.
 Condition de non fragilité
On retient du 20HA32 avec une section de 160,85 cm².
 Les armatures transversales minimales
On prendra des 5HA12 de sections 5,65 cm², avec un espacement 20 cm.

d) Ferraillage des semelles sous les piles


Pour déterminer le ferraillage de la semelle sous piles, on utilise la méthode dite de
FREMY. Il a le mérite de donner des résultats qui sont assez proche des observations
expérimentales. Le ferraillage sera fait de telle sorte que la semelle puisse résister aux efforts
horizontaux et minimiser la surface totale de la semelle et ses efforts pour diminuer les
dépenses.
 Section d’acier inférieurs (résistants) Ai
Les aciers inférieurs sont de 25HA25 avec une section de 122,72 cm²
 Aciers de répartition
Il est nécessaire d’ajouter les armatures suivantes pour équilibrer les éventuels efforts de
torsion : Armatures supérieurs 𝐴𝑠 = 0,10 ∗ 𝐴𝑖, soit environ 11HA12.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 51


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Calcul des appareilles d’appuis


Les appareils d’appui choisis sont en élastomère fretté de type B qui sont d’usages
courants. Après calculs, nous obtenons les dimensions de l’appareil d’appui qui est représenté
sur la figure ci-dessous.

Appareil d’appuis

Calcul des culées


Les culées sont les appuis extrêmes du pont. On peut également réaliser des culées
massives remblayées, à mur de front apparent, implantées en pied de talus, principalement
lorsqu’on souhaite limiter au strict nécessaire la longueur du tablier, les murs latéraux associés
sont, soit des murs en aile, soit des murs en retour.
Elles ont double rôle :
 Assurer l’appui du tablier.
 Le soutènement des terres.
On distingue différents types des culées :
 Culées apparentes ou semi-enterrées (culées remblayées).
 Culées enterrées.
 Culées creuses.
Le travail sera fait sur des culées remblayées.
a) Vérification de la stabilité de la culée
La stabilité de la culée sera vérifiée à vide et en service, aussi bien dans les conditions
normales que dans les conditions sismiques. Après calcul, la culée est stable au renversement
et au glissement
b) Calcul du ferraillage des différents éléments de la culée
Les notes de calculs des différents éléments de la culée sont en annexe II.11
i) Mur garde grève (M.G.G)
Il se calcule comme une console encastrée sur le mur de front, il est soumis aux
surcharges du remblai et à la masse des terres.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 52


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Le ferraillage minimum d’après le R.P.O.A


𝟗𝐇𝐀𝟏𝟔 = 𝟏𝟖, 𝟏𝟎 𝐜𝐦𝟐 /𝐦𝐥 dans la partie tendue avec espacement = 10 cm

𝟗𝐇𝐀𝟏𝟔 = 𝟏𝟖, 𝟏𝟎 𝐜𝐦𝟐 /𝐦l dans la partie comprimée avec espacement = 10 cm


Pour les aciers de répartition, on prendra 5HA12 avec une section de 5,65 cm² et un espacement
de 20 cm.
ii) Dalle de transition
La dalle de transition consiste à jeter un pont entre le tablier et la culée. Elle est calculée
comme une poutre reposant d’un coté sur le corbeau et de l’autre cote sur le remblai compacté.
 Ferraillage de la dalle de transition
On prendra 8HA20 avec une section de 25,13 cm² ce qui est vérifié à l’ELS et comme
acier de répartition on prendra 6HA12 avec une section de 6,79 cm² avec un espacement de
15cm.
iii) Corbeau
On calcule le corbeau comme une console courte encastrée sur mur garde grève
(M.G.G). Après avoir vérifié qu’il n’y a pas de cisaillement, le ferraillage minimum d’après le
R.P.A est du 7HA25 par ml avec une section de 34,36 cm² avec un espacement de 15 cm. Et
les aciers de répartition sont du 6HA14 avec une section de 9,24 cm² avec un espacement de
15 cm.
iv) Mur de Front
Le mur de front sera dimensionné en flexion composé. On prendra 10HA14 avec une
section de 15,39 cm² avec un espacement de 10 cm.
v) Mur en retour
Le mur en retour est un élément de la culée, lié au mur garde-grève et a pour rôle de
retenir latéralement les terres en tête des culées enterrées. Dans un souci de faire un calcul
correct et simplifié, le mur sera divisé en trois parties.
 Partie 1
 Le ferraillage minimum d’après le R.P.A
On adoptera pour le ferraillage min R.P.A, soit : 10HA25 par ml avec une section de 49,09 cm²
avec un espacement de 10 cm.
 Armature de répartition
On prendra 8HA14 avec une section de 12,31 cm² avec un espacement de 15 cm.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 53


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Partie II
 Le ferraillage minimum d’après le R.P.A
On adoptera le ferraillage min R.P.A, soit : 10HA25 par ml avec une section de 49,09 cm² avec
un espacement de 10 cm.
 Armature de répartition
On prendra 8HA14 avec une section de 12,31 cm² avec un espacement de 15 cm.
 Partie III
 Le ferraillage minimum d’après le R.P.A
On adoptera le ferraillage min R.P.A, soit : 10HA25 par ml avec une section de 49,09 cm² avec
un espacement de 10 cm.
 Armature de répartition
On prendra 8HA14 avec une section de 12,31 cm² avec un espacement de 15 cm.
vi) Etude de la semelle
 Armatures transversales inférieures
Les armatures transversales sont égales à 8HA20 avec une section de 25,13 cm² et un
espacement de 15 cm.
 Armatures longitudinales
Les armatures longitudinales sont égales à 8HA20 avec une section de 25,13 cm² et un
espacement de 15 cm.

Conclusion : L’étude technique du pont à poutre en béton armé sous chaussée a permis de
dimensionner et de faire ressortir les différentes sections d’aciers qui permettront de réaliser le
dit pont. Le prochain chapitre s’attardera sur la deuxième variante, le bipoutre acier/béton.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 54


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

CHAPITRE IV. eTude de L’OpTIOn BIPOUTRE


MIXTE ACIER – BETON
Comme pour l’étude du pont en béton armé, le bipoutre mixte acier-béton sera traité de
la même manière. En d’autres termes ce sera une étude technique qui comportera l’hypothèse
de calcul, le pré dimensionnement et le dimensionnement du pont mixte acier-béton.

IV.1 HYPOTHESES DE CALCUL


Document de base
Les calculs sont menés en se référant aux règlements suivants :
 Eurocode 3 : Calcul des structures métalliques
 Eurocode 4 : Conception et dimensionnement des structures mixtes acier-béton
 Règles BAEL 91 modifié 99 : le calcul du ferraillage sera conforme aux règles
techniques de conception et de calcul des ouvrages et construction en béton armé suivant
les états limites
 Fascicule n° 61 Titre II concerne les charges d’exploitation - Conception Calcul et
épreuves des ouvrages d'art
 Ponts en Acier - Conception et dimensionnement des ponts métalliques et mixtes acier-
béton
Hypothèses de Calcul des Ponts
Caractéristiques des matériaux
a) Structures métalliques
Nuances Poutres = S355 MPa.
Coefficient de poisson  = 0,3
Module d’élasticité transversale G = 81 000 MPa
Module d’élasticité longitudinale E = 210 000 MPa
Coefficient de dilation linéaire α = 11.10-6
Masse volumique de l’acier ρ = 78,5 kN/m3
b) Hypothèse sur l’environnement
Le pont à dimensionner sera fait en considérant la Fissuration Très Préjudiciable compte
tenu du milieu agressif de l’environnement du site.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 55


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

IV.2 PRE DIMENSIONNEMENT

Tablier mixte

Pré dimensionnement du tablier


Le pré dimensionnement de l’ouvrage est fait en suivant les dispositions du guide
« SETRA pour la conception des ponts mixtes acier-béton » et les instructions de CALGARO.

IV.2.1.(a) Largeur du Tablier


En rappel, la largeur du tablier est composée de deux (02) voies de 3,65 m, de deux
trottoirs de 1,50 m de largeur chacun et des dispositifs de sécurité sur chaque rive de l’ouvrage
de 0,20 cm ; ce qui donne une largeur totale de 10,70 m.

IV.2.1.(b) Longueur des Travées


La longueur totale de l’ouvrage est de 66 m et pour ce fait le tablier sera d’une travée.

IV.2.1.(c) L’épaisseur de la dalle


Etant donné qu’il faudrait une pente transversale de 2,5% pour permettre
l’assainissement de l’ouvrage, la dalle sera dimensionnée de telle sorte que la pente soit
respectée. C’est pourquoi l’épaisseur de la dalle va varier de 22 cm à 33 cm (33 cm en crête et
22 cm aux extrémités).

IV.2.1.(d) Pré dimensionnement des Poutres


Les poutres sont des éléments porteurs horizontaux qui reprennent et transmettent les
charges du tablier aux appuis qui ces derniers les transmettent aux fondations à leur tour. Les
poutres seront de type PRS (Profilé Reconstitué Soudé). Ces poutres seront reliées entre elles
par des entretoises et des croix de Saint André.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 56


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Espacement et nombre de poutres


L’espacement des poutres est donné par la formule : 𝐸 = 0,55 ∗ 𝐿
Où L est la largeur du tablier
𝐸 = 0,55 ∗ 10,7 = 5,9 𝑚 On prendra E = 6m
Nombre de poutres N est donné par :
10,7
𝑁= = 1,81
5,9
On opte pour deux (02) poutres espacé de 6 m.
 Hauteur des poutres
Pour une largeur courante d’ouvrage de 10 à 12 m et une portée de 66 m, on peut envisager une
𝐿 𝐿
hauteur maximale H de l’ordre de 35 à 40

Avec :
L : portée réelle de la poutre.
66 66
𝐻 = 35 à 40

H = [1,89 à 1,65] donc H = 1,70m


 Largeur des semelles
Le tableau ci-dessous donne les largeurs des semelles des poutres en fonction de la
portée maximale (en mètres).
Tableau 18. Les largeurs des semelles en fonction de la portée maximale (Source : SETRA, Ponts
mixtes acier-béton bipoutre, guide de conception).

La portée de ce pont est de 66 m et est compris entre 50 et 70 m.


 Semelle supérieure
En utilisant le tableau ci-dessus, la largeur de la semelle supérieure est
𝒃𝒔 = 𝟔𝟎𝟎 𝒎𝒎
L’épaisseur ts de la semelle supérieure doit respecter la condition suivante :

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 57


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑏𝑠 𝑏𝑠 600 𝑚𝑚
≤ 30 ⟹ 𝑡𝑠 ≥ = = 20 𝑚𝑚
𝑡𝑠 30 30
On prend : 𝒕𝒔 = 𝟓𝟎 𝒎𝒎
 Semelle inférieure
En utilisant le tableau ci-dessus, on prend la largeur de la semelle inférieure
𝒃𝒊 = 𝟖𝟎𝟎 𝒎𝒎
L’épaisseur ti de la semelle inférieure doit respecter la condition suivante :
𝑏𝑖 𝑏𝑖 800 𝑚𝑚
≤ 30 ⟹ 𝑡𝑖 ≥ = = 26,67 𝑚𝑚
𝑡𝑖 30 30
On prend : 𝒕𝒊 = 𝟔𝟎 𝒎𝒎
 L’âme
L’épaisseur 𝑡𝑤 de l’âme doit satisfaire les conditions suivantes :
0,005𝑑
𝑡𝑤 ≥ {
12 𝑚𝑚
𝑑 est la hauteur de l’âme.
𝑑 = 𝐻𝑝𝑜𝑢𝑡𝑟𝑒 − (𝑡𝑠 + 𝑡𝑖 ) = 1700 − 50 − 60 = 1590 𝑚𝑚
0,005 × 1610 𝑚𝑚
𝑡𝑤 ≥ {
12 𝑚𝑚
8,05 𝑚
𝑡𝑤 ≥ {
12 𝑚𝑚
On prend : 𝒕𝒘 = 𝟑𝟎 𝒎𝒎
IV.2.1.(e) Pré dimensionnement des Entretoises
 Détermination des caractéristiques géométriques
D’après le guide « SETRA pour la conception des ponts mixtes acier-béton », au stade de pré
dimensionnement, les entretoises sont des IPE600 dont les caractéristiques géométriques sont
les suivantes :
𝑯 = 𝟔𝟎𝟎 𝒎𝒎 ; 𝑨 = 𝟏𝟓𝟔 𝒄𝒎𝟐 ; 𝑰 = 𝟗𝟐𝟎𝟖𝟑, 𝟓 𝒄𝒎𝟒 ; 𝒃 = 𝟐𝟐𝟎 𝒎𝒎 ; 𝒕𝒘 = 𝟏𝟐 𝒎𝒎 ;
𝒕𝒇 = 𝟏𝟗 𝒎𝒎.
 Détermination du nombre d’entretoises
L’espacement des entretoises varie de 6 à 10 m, on prendra pour ce pont un espacement
de 8 m entre les entretoises.
Le nombre d’entretoises est :
𝑳 66
𝒏= +𝟏= +1
𝟖 8
Où L est la longueur de l’ouvrage 𝒏 = 𝟗
On aura neuf (09) entretoises en IPE600 en travée.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 58


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Pré dimensionnement des Appuis


Les appuis sont pré dimensionné comme dans le cas du pont en béton armé. Cependant
quelques ajustements ont été effectués pour prendre en compte la variation imposée par la
nouvelle hauteur du tablier.
Tableau 19. Récapitulatif du pré dimensionnement des appuis
IV.2.2.(1) Appuis d’extrémité : Culée
Hauteur totale 1,8 m
Mur de front
Epaisseur 0,8 ≤ 𝐸 ≤ 1,20 1m
Mur garde grève Epaisseur ℎ 30 cm
𝑒 = 𝑆𝑢𝑝 (0,30; )
8
Bossage Hauteur 10 cm
Corbeau Le corbeau d’appui de la dalle de transition est systématiquement placé
à environ 50 cm de l’arase supérieure du mur garde-grève.
Epaisseur Varie entre 30 et 45 cm 30 cm
Mur en retour
Epaisseur tête du mur en
Varie entre 50 et 60 cm 50 cm
retour pour poser
corniche
Hauteur 1m
Semelle
Base 4,5 m
IV.2.2.(2) Dalle de transition
inf. [6 m ; sup (3m ; 0,6 H)] avec
Longueur 3m
H la hauteur du remblai, avec H =
0,38
Epaisseur ℎ 30 cm
e = max (0,3 ; ) avec h la hauteur
8

du tablier

IV.3 DIMENSIONNEMENT
Le poids du tablier est de 𝟏𝟔𝟏, 𝟔𝟔 𝒌𝑵/𝒎𝒍. Le détail de calcul du poids propre du tablier
ainsi que des charges variables et des coefficients de majoration sont en annexe III.1 et III.2
respectivement.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 59


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Calculs des Sollicitations


Les sollicitations du pont mixte ont été faites en utilisant le logiciel SAP2000 et voici
en image le moment et l’effort tranchant maximal atteint à l’ELU. Les valeurs des sollicitations
sont en annexe III.3

Modélisation du pont mixte sur SAP2000


Les combinaisons à l’ELU et à l’ELS pour le moment fléchissant sont :

Tableau 20. Combinaisons en ELS et ELU

A l’ELU A l’ELS

𝟏, 𝟑𝟓𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟓𝑴𝑨(𝒍) + 𝟏, 𝟓𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟐𝑴𝑨(𝒍) + 𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓

𝟏, 𝟑𝟓𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟓𝑴𝑩𝒄 + 𝟏, 𝟓𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟐𝑴𝑩𝒄 + 𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓

𝟏, 𝟑𝟓𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟓𝑴𝑮𝒓𝒂𝒅𝒊𝒆𝒏𝒕 + 𝟏, 𝟓𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟐𝑴𝑮𝒓𝒂𝒅𝒊𝒆𝒏𝒕 + 𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓

𝟏, 𝟑𝟓𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟑𝟓𝑴𝑴𝒄 𝟏𝟐𝟎 + 𝟏, 𝟓𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 𝑴𝑮 + 𝑴𝑴𝒄 𝟏𝟐𝟎 + 𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓

Parmi ces combinaisons, les combinaisons les plus défavorables sont :

 A l’ELU : 𝟏, 𝟑𝟓𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟓𝑴𝑩𝒄 + 𝟏, 𝟓𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 qui donne un moment fléchissant


maximal de 20,30 MN.m.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 60


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 A l’ELS : 𝑴𝑮 + 𝑴𝑩𝒄 + 𝑴𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 qui donne un moment fléchissant maximal de


17,36 MN.m.
De façon analogue, on détermine les combinaisons à l’ELU et à L’ELS pour l’effort
tranchant. Les combinaisons les plus défavorables sont :

 A l’ELU : 𝟏, 𝟑𝟓𝑽𝑮 + 𝟏, 𝟓𝑽𝑩𝒄 + 𝟏, 𝟓𝑽𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 qui donne un effort tranchant


maximal de 0,791 MN.
 A l’ELS : 𝑽𝑮 + 𝟏, 𝟐𝑽𝑩𝒄 + 𝑽𝒕𝒓𝒐𝒕𝒕𝒐𝒊𝒓 qui donne un effort tranchant maximal de
0,701 MN.

Vérification des Poutres


Les poutres présentent des caractéristiques géométriques
qui sont résumées dans le tableau suivant après calculs.

Tableau 21. Caractéristiques géométriques de la poutre

Section A Inertie Iy Inertie Iz Inertie de Inertie de Wpl,y


(cm²) (cm4) (cm4) torsion It gauchissement Iw (cm3)
(cm4) (cm6)
1257 6072862,2 346357,75 9740,5 1801931098 82298,44

La section est de classe 1. Pour plus de détails, voir annexe III.3


IV.3.2.(1) Vérification de la résistance des Poutres
En phase de construction, les seules charges qu’on considère sont la charge permanente G
(poids de l’ossature métallique et de la dalle car au début, le béton n’a pas encore fait sa prise)
et une charge variable de chantier Q qui est de 2 kN/m². Les combinaisons à l’ELU et à l’ELS
pour le moment fléchissant et l’effort tranchant sont consignées dans le tableau ci-dessous.
Tableau 22. Combinaisons pour les sollicitations en phase de construction

Moment fléchissant
A l’ELU A l’ELS
𝟏, 𝟑𝟓𝑴𝑮 + 𝟏, 𝟓𝑴𝑸 𝑴𝑮 + 𝑴𝑸

Effort tranchant
𝟏, 𝟑𝟓𝑽𝑮 + 𝟏, 𝟓𝑽𝑸 𝑽𝑮 + 𝑽𝑸

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 61


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Les valeurs maximales des sollicitations issues de ces combinaisons sont les suivantes :
Tableau 23. Valeurs maximales des sollicitations en phase de construction

Valeur maximale du moment fléchissant (kN.m)


A l’ELU A l’ELS
𝟑𝟒𝟏 𝟑𝟎𝟎

Valeur maximale de l’effort tranchant (kN)


𝟐𝟔𝟎 𝟐𝟎𝟎

𝑴 = 𝟎, 𝟑𝟒𝟏 𝑴𝑵. 𝒎
A l’ELU { 𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊
𝑽𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 = 𝟎, 𝟐𝟔𝟎 𝑴𝑵
a) Vérification de l’interaction moment fléchissant et effort tranchant
Le travail consiste à vérifier que Vsolli < 0,5VRd
𝑨𝒗 ∗𝒇𝒚 𝟑 ∗ 𝟏𝟓𝟗 ∗ 𝟑𝟓𝟓 ∗ 𝟏𝟎−𝟒
On a : 𝑽𝑹𝒅 = = = 𝟗, 𝟕𝟖 𝑴𝑵
𝜸𝑴𝟎 ∗√𝟑 𝟏 ∗ √𝟑

Vsolli = 0,260 MN < 0,5 VRd = 4,89 MN


 Pas d’interaction entre le moment fléchissant et l’effort tranchant
b) Vérification au moment fléchissant
Le travail consiste à vérifier que Msolli ≤ MRd
𝑊𝑝𝑙 ∗ 𝑓𝑦 82298,44 ∗ 355 ∗ 10−6
𝑀𝑅𝑑 = = = 𝟐𝟗, 𝟐𝟐 𝑴𝑵. 𝒎
𝛾𝑀0 1

Msolli = 0,341 MN.m ≤ MRd = 29,22 MN.m


 Résistance au moment fléchissant est vérifiée.
c) Vérification à l’effort tranchant

On a : Vsolli = 0,260 MN < VRd = 9,78 MN


 Résistance à l’effort tranchant est vérifiée.
d) Vérification au voilement
Il y a voilement si ̅̅̅̅
𝝀𝒘 > 𝟎, 𝟖

𝑡𝑤 (𝑑⁄ )
𝑂𝑛 𝑎 ∶ ̅̅̅̅
𝜆𝑤 = 37,4𝜀√𝑘
𝜏

Dans notre cas, il y a des raidisseurs sur la poutre

𝑎 8 4 4
𝑂𝑛 𝑎 ∶ = 1,59 = 5,03 > 1 ⟹ 𝑘𝜏 = 5,34 + (𝑎 = 5,34 + 5,03 = 6,14
𝑑 ⁄𝑑)

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 62


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

(𝑑⁄𝑡 ) (1590⁄30)
̅̅̅̅
𝜆𝑤 = 𝑤
= = 0,67
37,4𝜀√𝑘𝜏 37,4∗0,81∗√6,14

Il n’y a pas de risque de voilement car ̅̅̅̅


𝝀𝒘 = 𝟎, 𝟔𝟕 < 𝟎, 𝟖.

e) Vérification au déversement
On vérifiera le déversement de la semelle supérieure pour le cas où elle n’est pas
encore solidarisée avec la dalle en béton. Ce cas se produit notamment en phase de
construction. En travée, la semelle supérieure au stade de montage n’est pas bloquée
transversalement par le béton de la dalle encore frais. Cette semelle est comprimée en
travée sous l’action du moment de flexion positif des charges permanentes et de chantier.
Sous cette action de compression, il y a un risque que la semelle supérieure se dérobe
latéralement.
Il y a risque de déversement si ̅̅̅̅̅
𝝀𝑳𝑻 > 𝟎, 𝟒
𝑀 0,5
Pour un profilé de classe 1, ̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 = [𝑀𝑝𝑙] 𝛽𝐴0,5
𝑐𝑟

0,5
𝜋 2 𝐸𝐼𝑧 𝐼𝑤 𝑙²𝑐𝑟 𝐺𝐼𝑡
𝑀𝑐𝑟 = 𝐶1 2 [𝐼 + ] avec C1=1 (pour ce cas),
𝑙𝑐𝑟 𝑧 𝜋 2 𝐸𝐼𝑧

Avec ;
E = 210000 MPa, 𝜐 = 0,3, L = 8 m (espacement des entretoises), Mpl = 29215,95 kN.m
𝐸 210000
𝐺 = 2(1+𝜐) = = 80769,23 𝑀𝑃𝑎
2(1+0,3)

0,5
𝜋 2 ∗ 210 ∗ 106 ∗ 346357,75 ∗ 10−8 1801931098 ∗ 10−12 72 ∗ 80769,23 ∗ 9740,5
𝑀𝑐𝑟 = 1 × [ + 𝜋2 ∗ 210000 ∗ 346357,75]
72 346357,75 ∗ 10−8

𝑀𝑐𝑟 = 90494,7 𝑘𝑁. 𝑚

Il s’agit de vérifier que : 𝑀𝑠𝑜𝑙𝑙𝑖 ≤ 𝑀𝑅𝑑,𝐿𝑇

𝝌𝑳𝑻 𝜷𝑨 𝑴𝒑𝒍
𝑴𝑹𝒅,𝑳𝑻 = 𝜸𝑴𝟏

Avec :

𝛾𝑀1 = 1,1 ; 𝛽𝐴 = 1 ; Pour un PRS, 𝛼𝐿𝑇 = 0,42.

1
𝜒𝐿𝑇 = 𝜙 2 ̅2 0,5
𝐿𝑇 +[𝜙 𝐿𝑇 −𝜆 𝐿𝑇 ]

29215,95 0,5
̅̅̅̅̅
𝜆𝐿𝑇 = [854263,63] × 1 = 0,57

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 63


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝜙𝐿𝑇 = 0,5[1 + 𝛼𝐿𝑇 (𝜆̅𝐿𝑇 − 0,2) + 𝜆̅2 𝐿𝑇 ] = 0,5[1 + 0,42(0,57 − 0,2) + 0,57²] = 0,75

1
𝜒𝐿𝑇 = 0,75+[0,75²−0,57²]0,5 = 0,80

0,80 ∗ 1 ∗ 29215,95
𝑀𝑅𝑑,𝐿𝑇 = = 𝟐𝟏𝟑𝟓𝟔, 𝟎𝟖𝟔 𝒌𝑵. 𝒎 = 𝟐𝟏, 𝟑𝟓 𝑴𝑵. 𝒎
1,1

On détermine en travée, le moment de sollicitation dû aux charges permanentes.


Ce moment vaut à l’ELU : 𝑴𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 = 𝟏𝟎𝟔𝟔𝟗, 𝟓𝟔 𝒌𝑵. 𝒎 = 𝟏𝟎, 𝟔𝟕 𝑴𝑵. 𝒎
On a : 𝑴𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 = 𝟏𝟎, 𝟔𝟕 𝑴𝑵. 𝒎 < 𝑴𝑹𝒅,𝑳𝑻 = 𝟐𝟏, 𝟑𝟓 𝑴𝑵. 𝒎 ; donc il n’y a pas de risque
de déversement de la poutre.
Vérification de la section mixte
IV.3.3.(a) Calcul de la largeur efficace

Profil en travers
𝒃𝒆𝒇𝒇 = 𝒃𝒆𝟏 + 𝒃𝒆𝟐
7,3
𝑏𝑒1 = = 3,65 𝑚
2

𝑏𝑒2 = 1,7 𝑚
𝑏𝑒𝑓𝑓 = 3,65 + 1,7 = 5,35 𝑚

IV.3.3.(b) Calcul du moment résistant plastique


Après les calculs qui sont consignés à l’annexe III.4, on obtient la force de compression
dans le béton Fc = 25011,25 kN et la force de traction dans l’acier est Fa = 44623,5 kN. 𝐹𝑎 >
𝐹𝑐 ; donc l’Axe Neutre Plastique (ANP) est dans le profilé.
Le moment résistant plastique est : 𝐌𝐑𝐝,𝐩𝐥 = 𝟓𝟏𝟓𝟏𝟗, 𝟎𝟕 𝐤𝐍. 𝐦 = 𝟓𝟏, 𝟓𝟐 𝐌𝐍. 𝐦

IV.3.3.(c) Calcul du moment résistant élastique


Après les calculs qui sont consignés à l’annexe III.4, Le moment résistant élastique est :
𝑴𝒆𝒍𝑹𝒅 = 𝟐𝟏, 𝟑𝟎𝟎 𝑴𝑵

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 64


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

IV.3.3.(d) Vérification des résistances au moment fléchissant et à l’effort


tranchant
𝑴𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 = 20,30 𝑴𝑵. 𝒎 < 𝑴𝑹𝒅,𝒑𝒍 = 𝟓𝟏, 𝟓𝟐 𝑴𝑵. 𝒎
Après calcul on obtient : {
𝑽𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 < 𝑽𝑹𝒅,𝒑𝒍 (𝑫é𝒋à 𝒗é𝒓𝒊𝒇𝒊é )

Ce qui veut dire que la résistance de la poutre est vérifiée au moment fléchissant et à l’effort
tranchant.

IV.3.3.(e) Calcul des connecteurs


Les connecteurs ont pour rôle d’assurer une bonne liaison entre l’acier et le béton.
Le choix pour la connexion acier-béton, sont des goujons Nelson en acier de limite
élastique 350 MPa. Avec pour caractéristiques :

 Diamètre : ∅ = 22 𝑚𝑚 ;
 Hauteur des goujons : ℎ = 100 𝑚𝑚
 La résistance ultime en traction du matériau spécifié des goujons : 𝑓𝑢 = 450 𝑀𝑃𝑎

a) Calcul de la résistance d’un goujon à tête


La résistance de calcul du goujon à l’effort de cisaillement est :
𝑷𝑹𝒅 = 𝑴𝒊𝒏{𝑷𝑹𝒅𝟏 ; 𝑷𝑹𝒅𝟐 }
Avec : -𝑃𝑅𝑑1 est la résistance du goujon au cisaillement direct sur sa section courante :
𝜋𝑑²
𝑃𝑅𝑑1 = 0,8 ∗ 𝑓𝑢 ∗ ( ) /𝛾𝑣
4

-𝑃𝑅𝑑2 est la résistance de calcul du goujon à l’effet de cisaillement :


√𝑓𝑐𝑘 ∗𝐸𝑐𝑚
𝑃𝑅𝑑2 = 0,29 ∗ 𝛼 ∗ 𝑑 2 ∗ 𝛾𝑣

𝛾𝑣 = 1,25
{ ℎ
𝛼 = 1 (𝑐𝑎𝑟 > 4)
𝑑

AN :

𝑓𝑐𝑘 = 30 𝑀𝑃𝑎 ⟹ 𝐸𝑐𝑚 = 34 𝐺𝑃𝑎

𝑃𝑅𝑑1 = 109,48 𝑘𝑁 𝑒𝑡 𝑃𝑅𝑑2 = 113,41 𝑘𝑁

𝑷𝑹𝒅 = 𝑴𝒊𝒏{𝟏𝟎𝟗, 𝟒𝟖; 𝟏𝟏𝟑, 𝟒𝟏} = 𝟏𝟎𝟗, 𝟒𝟖 𝒌𝑵.

b) Calcul du nombre de connecteurs


𝐹𝑐∗
𝑛=𝑃 avec 𝐹𝑐∗ = min ( 𝐹𝑐 ; 𝐹𝑎 )
𝑅𝑑

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 65


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 L’effort de compression
𝑓𝑐𝑘
𝐹𝑐 = 𝑏𝑒𝑓𝑓 ∗ ℎ𝑐 ∗ 0,85 ∗ 𝛾𝑐
30
= 5,35 ∗ 205 ∗ 0,85 ∗ 1.5
30
= 5,35 ∗ 0,205 ∗ 0,85 ∗ 1,5 ∗ 1000

𝑭𝒄 = 𝟏𝟖𝟔𝟒𝟒, 𝟕𝟓 𝒌𝑵
 La force de traction dans l'acier
𝑓𝑦
𝐹𝑎 = 𝐴𝑎 ∗ 𝛾
𝑀0

355
𝐹𝑎 = (600 ∗ 50 + 30 ∗ 1590 + 800 ∗ 60) ∗ ∗ 10−3
1

𝑭𝒂 = 𝟒𝟒𝟔𝟐𝟑, 𝟓 𝒌𝑵
𝐹𝑐∗ = min ( 𝐹𝑐 ; 𝐹𝑎 ) = min(18644,75 ; 44623,5)
𝐹𝑐∗ = 18644,75 𝑘𝑁
18644,75
Alors 𝑛 = = 170
109,48

Le nombre de connecteur est de 170.


c) Espacement des connecteurs
235
Pour une dalle pleine espacement 𝑒 ′ = 22 ∗ 𝑡 ∗ √ 𝑓
𝑦

Avec t = 50 mm épaisseur de la semelle supérieure.


235
𝑒 ′ = 22 ∗ 5 ∗ √355 = 89 𝑐𝑚

d) Distance entre le bord d’une semelle comprimée et la file de connecteurs la plus


proche
235 235
𝑒 ′ = 9 ∗ 𝑡 ∗ √ 𝑓 = 9 ∗ 50 ∗ √355 = 366,13 𝑚𝑚
𝑦

On prendra 𝑒 ′ 𝑚𝑎𝑥 = 366 𝑚𝑚


Dans le cas des goujons ;
 l’espacement dans la direction de l’effort de cisaillement longitudinal est
donné par 𝑒 ≥ 5 ∗ 𝑑 = 110 𝑚𝑚 → 𝑒 = 120 𝑚𝑚
 l’espacement dans l’autre direction est donné par 𝑒 ≥ 2,5 ∗ 𝑑 = 55 𝑚𝑚 →
𝑒 = 60 𝑚𝑚

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 66


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Vérification des entretoises


Les entretoises sont des IPE 600 et on vérifiera la résistance des entretoises sous une
charge transversale de vent. Le fascicule 61 titre II, fixe la pression du vent à 2 kN/m² pour les
ouvrages en service.

Effet du vent sur la poutre

L’entraxe des entretoises est 8 m. En prenant un coefficient de sécurité de 1,5, la force


due au vent vaut à l’ELU :

𝑄𝑤 = 1,5 × 2 × 8 = 𝟐𝟒 𝒌𝑵/𝒎𝒍

Modélisons le système dans Pybar.

Après modélisation dans le logiciel Pybar, on trouve les sollicitations maximales


suivantes :
𝑁𝑠𝑜𝑙𝑙𝑖 = 17,58 𝑘𝑁
{ 𝑉𝑠𝑜𝑙𝑙𝑖 = 4,39 𝑘𝑁
𝑀𝑠𝑜𝑙𝑙𝑖 = 16,66 𝑘𝑁. 𝑚

Déterminons 𝑁𝑅𝑑,𝑝𝑙 , 𝑉𝑅𝑑,𝑝𝑙 𝑒𝑡 𝑀𝑅𝑑,𝑝𝑙 .


𝑓𝑦 355
𝑁𝑅𝑑,𝑝𝑙 = 𝐴 𝛾 = 156 ∗ 10−4 ∗ ∗ 103 = 𝟓𝟓𝟑𝟖 𝒌𝑵
𝑀0 1
𝑓𝑦 355
𝑉𝑅𝑑,𝑝𝑙 = 𝐴𝑣 𝛾 = 1,2 ∗ 56,2 ∗ 10−4 ∗ 1∗√3 ∗ 103 = 𝟏𝟑𝟖𝟐, 𝟐𝟓 𝒌𝑵
𝑀0 ∗√3

𝑓𝑦 355
𝑀𝑅𝑑,𝑝𝑙 = 𝑊𝑝𝑙 𝛾 = 485.6 ∗ 10−6 ∗ ∗ 103 = 𝟏𝟕𝟐, 𝟒 𝒌𝑵. 𝒎
𝑀0 1

On a : 𝑉𝑠𝑜𝑙𝑙𝑖 = 4,39 𝑘𝑁 < 0,5𝑉𝑅𝑑 = 691,125 𝑘𝑁. Pas de interaction entre M et V

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 67


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑵𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 = 𝟏𝟕, 𝟓𝟖 𝒌𝑵 < 𝑵𝑹𝒅 = 𝟓𝟓𝟑𝟖 𝒌𝑵


{ 𝑽𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 = 𝟒, 𝟑𝟗 𝒌𝑵 < 𝑽𝑹𝒅 = 𝟏𝟑𝟖𝟐 𝒌𝑵
𝑴𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊 = 𝟏𝟔, 𝟔𝟔 𝒌𝑵. 𝒎 < 𝑴𝑹𝒅 = 𝟏𝟕𝟐, 𝟒 𝒌𝑵. 𝒎
Les entretoises sont bien dimensionnées.
Dimensionnement de la dalle en béton armé
Les moments qui permettent de déterminer les armatures transversales et longitudinales
ont été déterminés par Excel et le cas le plus défavorable est la combinaison
𝐴 𝑙 ′ 𝐸𝐿𝑈 ∶ 𝑀𝑚𝑎𝑥 = 212,82 𝑘𝑁
avec Bc, ce qui donne : {
𝐴 𝑙 ′ 𝐸𝐿𝑆 ∶ 𝑀𝑚𝑎𝑥 = 155,77 𝑘𝑁
i) Calcul de la section d'armatures à l’ELU
0,23 ∗ 𝑓𝑡28 0,23 ∗2,4
Asmin = ∗𝑏∗𝑑 = ∗ 100 ∗ 24,75 = 2,73 𝑐𝑚²
𝐹𝑒 500

𝑀𝑢
𝐴𝑠 = = 21,88 𝑐𝑚²
𝑧𝑏 ∗ ̅̅
σ̅̅s

ii) Calcul de section d’armature à l’ELS


𝑀 172,44×10−3
𝐴𝑠 = 𝑍.𝜎𝑠𝑒𝑟 = = 4,309 × 10−3 𝑚2 = 38,92 𝑐𝑚²
𝑠𝑡 0,200×200

Conclusion :
L’ELS est plus défavorable, et donc l’aire de la section d’acier transversaux nécessaire
vaut : As = 39,27 cm²/m,
Choix : 39,27 cm²/m soit 8HA25 espacés de 10 cm.
On prendra par ailleurs une section d’aciers longitudinaux tels que :
𝐴𝑠 39,27
𝐴𝑠𝑙 = = = 13,09 𝑐𝑚²
3 3
Choix : 13,85 cm²/m soit 9HA14 espacés de 10 cm. Toutes les différentes étapes de calcul sont
en annexe II.5.
Calcul des appareils d’appuis
Les appareils d’appui choisis sont en élastomère fretté de type B qui sont d’usages
courant. Après calculs, nous obtenons les dimensions de l’appareil d’appui qui est représenté
sur la figure ci-dessous.

Appareil d’appuis

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 68


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Les détails des calculs sont en annexe III.6

Calcul des Culées


Les culées sont en béton armé et pour ce fait la méthode de calcul sera la même que
pour le pont dimensionné en béton armé. La stabilité de la culée à vide et en service, ainsi qu’en
condition normale et condition sismique a été vérifiée ce qui permet de calculer le ferraillage
des différents éléments de la culée en toute sécurité.
a) Calcul du ferraillage des éléments de la culée
i) Mur garde grève (M.G.G)
La hauteur du mur est de 1,7 m, le ferraillage retenu est le ferraillage minimum d’après
le R.P.O.A ce qui donne
𝟗𝐇𝐀𝟏𝟔 = 𝟏𝟖, 𝟏𝟎 𝐜𝐦𝟐 /𝐦𝐥 dans la partie tendue avec espacement = 10 cm

𝟗𝐇𝐀𝟏𝟔 = 𝟏𝟖, 𝟏𝟎 𝐜𝐦𝟐 /𝐦l dans la partie comprimée avec espacement = 10 cm


On prendra 5HA12 avec une section de 5,65 cm² avec un espacement de 20 cm pour les aciers
de répartition.
ii) Dalle de transition
La section d’acier est de A𝑠𝑡 = 36,189 cm² ce qui a conduit au choix des 12HA20
avec une section de 37,7 cm² et un espacement de 10 cm. L’acier de répartition est du 6HA12
avec une section de 6,79 cm² avec un espacement de 15cm.
iii) Mur de Front
Il est dimensionné en flexion composée et sa hauteur est de 1,8 m. Ce qui conduit à une
section d’armature de 119,11 cm². On prendra 25HA25 avec une section de 122,72 cm² avec
un espacement de 5 cm.
iv) Etude de la Semelle
Les calculs ont permis d’avoir comme armatures transversales inférieures du At =
217,55 cm² et comme section par mètre linéaire du A′t = 48,34 cm². C’est pour cela qu’on
prendra les armatures transversales égales à 10HA25 avec une section de 49,09 cm² et un
espacement de 10 cm. Les armatures longitudinales sont égales à 10HA25 avec une section de
49,09 cm² et un espacement de 10 cm.

Conclusion : L’étude technique du pont bipoutre mixte acier-béton armé sous chaussée a permis
de dimensionner et de faire ressortir les différentes sections d’aciers qui permettront de réaliser
le dit pont. Le dernier chapitre sera une étude comparative des deux variantes qui permettra de
faire une proposition au Maitre d’Ouvrage.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 69


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

CHAPITRE V. ETUDE COMPARATIVE DES OPTIONS


Le dernier chapitre est une étude comparative des deux variantes. Cela se fera en
proposant un coût prévisionnel de chaque option ainsi que d’autres données de comparaison
pour faire le choix définitif.

V.1 COUT PREVISIONNEL DE L’OPTION BETON ARME


Le tableau suivant est une synthèse du coût de l’option béton armé. Pour tous les détails
aller en annexe IV.
Tableau 24.DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF DU PONT EN BETON ARME

DESIGNATION SOUSTOTAL HTVA (FCFA)

Sous total travaux préparatoires et installation 210 000 000


de chantier
Sous total terrassements 59 090 550
Sous total fondations 125 720 200
Sous total appuis 53 334 585
Sous total tablier 245 592 690
Sous total équipements 234 579 252
Epreuve de l'ouvrage 20 000 000
Total HT 948 317 277
Total TTC (19,25% TVA Cameroun) 1 130 868 353

Le pont en béton armé s’élève à un milliard cent trente millions, huit cent soixante-huit mille
trois cent cinquante-trois francs (1 130 868 353 FCFA)

V.2 COUT PREVISIONNEL DE L’OPTION BI POUTRE


ACIER/BETON
Voici résumé le coût de réalisation du pont mixte, avec les détails en annexe IV.
Tableau 25.DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF DU BIPOUTRE MIXTE ACIER-BETON
DESIGNATION SOUSTOTAL HTVA (FCFA)

Sous total travaux préparatoires et installation 210 000 000


de chantier
Sous total terrassements 59 090 550
Sous total fondations 132 247 200
Sous total appuis 24 171 270
Sous total tablier 577 536 031
Sous total équipements 217 176 334
Epreuve de l'ouvrage 20 000 000
Total HT 1 240 221 386
Total TTC (19,25% TVA Cameroun) 1 478 964 002

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 70


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Le pont mixte est de un milliard quatre cent mille soixante-dix-huit millions, neuf cents
soixante-quatre mille deux francs (1 478 964 002 FCFA).

V.3 AUTRES DONNEES DE COMPARAISON


Le choix de la variante à retenir n’est pas formulé par une recette toute faite mais en
évoquant des principes de conception d’un ouvrage qu’il faut respecter. Les deux variantes qui
feront l’objet de la comparaison sont le pont à poutre en béton armé et le pont mixte acier/béton
selon les principes qui suivent :
Tableau 26. Comparaison entre pont à poutre en Béton armé et Pont Mixte acier/béton

Données Pont à poutre en Béton Armé Pont Mixte Acier/Béton


Configuration Il est presque toujours à âme Il comporte des éléments structurels en
pleine, solidarisée acier et en béton armé, avec le béton qui
transversalement par des travaille en compression et l’acier en
entretoises. L’hourdis joue le traction. Le béton et l’acier sont
rôle de membrure supérieure de solidarisés entre eux, sous forme de
liaison des poutres. liaisons mécaniques. Les poutres en I
peuvent être à âmes pleines ou en treillis,
de hauteur constante ou variable.

Matériaux Le béton est un matériau L'acier est un matériau relativement


économique. Il résiste bien à la coûteux, mais doué d'une excellente
compression mais mal, à la résistance, aussi bien en traction qu'en
traction. On doit donc compression.
considérer, en général, que le
béton est fissuré dès qu'il est
tendu. Il est alors non résistant
mais pesant.
Résistance Avec une masse volumique de L’acier a une masse volumique de 78,5
25 kN/m3 il est d’une bonne kN/m3 qui lui donne une dureté
dureté. La résistance mécanique excellente. La résistance de l’acier à la
du béton est excellente en traction et à la flexion est parfaite par
compression mais sa résistance contre sa résistance à la compression est
à la traction et à la flexion est juste bonne.
mauvaise.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 71


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Avantage - Structure légère et solide - La construction est facile et fiable


- Il est fluide et il prend la - Il a un fonctionnement économique
forme qu’on souhaite puisque chaque matériau est sollicité
- Relativement simple à selon ses capacités
construire - L’ouvrage est léger à cause de l’acier
- Large choix dans les qui n’est pas lourd comparé au béton
matériaux et la matière
première se trouve partout
Inconvénient - Le pont a des risques de - L’acier est fragile aux basses
s’allonger ou rétrécir suivant températures donc prédisposé à la
la saison (froide ou chaude) fatigue
- La portée est limitée par la - L’acier étant facilement attaqué par la
résistance des poutres corrosion, impose un entretien courant
- Obligation d’avoir qui le rend lourd en termes de coût.
régulièrement des points
d’appuis stables (piles).

Pour pouvoir proposer un choix conséquent, après avoir fait une analyse multicritères voici une
appréciation en note pour chaque critère.

Avec : Mauvais = 1 ; Médiocre = 2 ; Bon = 3 ; Excellent = 4 ; Parfait = 5.


Tableau 27. Analyse multicritère
Critères Pont
Pont BA
Solutions Mixte
Configuration 4,00 4,00
Matériaux 4,00 4,00
Résistance 3,00 4,00
Avantage 4,00 4,00
Inconvénient 4,00 3,00
Coût Total 5,00 3,00
Total 25,00 22,00

V.4 RECOMMANDATION DU CHOIX A RETENIR


Ce travail d’étude comparative entre le pont en béton armé et le pont mixte acier/béton
a permis de mettre en évidence les forces et faiblesses de chacune des variantes. Au vu de tous
ce qui a été fait préalablement ainsi que de l’analyse multicritère, on propose au maitre
d’ouvrage un Pont à Poutre en Béton Armé.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 72


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

CONCLUSION
L’étude d’un ouvrage d’art est très complexe, elle fait appel à des connaissances
approfondies dans plusieurs domaines dont : la recherche documentaire, la géotechnique, la
résistance des matériaux, le béton armé et les aciers. Ce projet de fin d’étude, a permis de bien
visualiser le travail de la recherche documentaire, de la conception et du dimensionnement
(calcul) d’un ouvrage d’art. Ce travail de dimensionnement d’un pont à deux variantes a permis
d’acquérir des connaissances sur les logiciels (SAP2000, AutoCAD, RDM6, ROBOT).
Cette étude comparative a permis de proposer un pont à poutre en béton armé réalisable
en grande partie avec des matériaux disponibles au Cameroun et à moindre coût en respectant
les normes en vigueur. Ainsi le coût de ce projet s’élève à un milliard cent trente millions, huit
cent soixante-huit mille trois cent cinquante-trois francs (1 130 868 353 FCFA).
En outre ce projet s’est avéré bénéfique, car d’une part il a permis de réviser les
connaissances acquises tout au long de la formation d’Ingénieur en travaillant sur un cas
pratique réel qui est le Pont sur la Mezam et d’autre part, de développer l’aptitude de travailler
en bureau d’étude et côtoyer le monde professionnel.
Malgré les entraves rencontrées tout au long de ce projet nous avons utilisé toutes les
possibilités pour présenter une étude bien détaillée et rendre ce travail à l’abri des
erreurs possibles car toute œuvre humaine n’est jamais parfaite et nul n’est omniscient. Enfin,
ce projet a permis d’approfondir et de compléter nos connaissances acquises tout au long de
notre cycle de formation, et de bénéficier des connaissances et l’expérience des gens du
domaine. Néanmoins, nous tenons à faire remarquer que, tout au long de notre projet,
l’essentiel des normes de référence utilisées, étaient françaises et européennes, cependant, nous
estimons qu’il est judicieux, qu’avec l’évolution actuelle du monde surtout dans le domaine
technologique, l’Afrique soit dotée de ses propres normes, adaptées et adaptables au contexte
africain.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 73


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

BIBIOGRAPHIE
1. CALGARO J-A. (2000), projet et construction des ponts : généralités, fondations,
appuis, ouvrages courants, presse de l’école nationale de pont et chaussées.
2. CALGARO J-A. et BERNARD-GELY A. (1994), projet et construction des ponts :
Cours de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, édition, presse de l’école nationale
de pont et chaussées
3. SETRA : service technique des routes et autoroutes (1977), Conceptions et choix des
piles, Calculs Complémentaires ferraillage types, dossier pilote PP73.
4. Jean-Marie Husson, (2002), Etude des structures en béton armé BAEL 91 modifiées
99, Casteilla.
5. CAQUOT (A.) et KERISEL (J.) (1969), Traité de mécanique des sols, 4e édition,
Gauthier-Villars
6. Fascicule no 62, Titre V. (1993), Règles techniques de calcul et de conception des
fondations des ouvrages de génie civil. Cahier des clauses techniques générales
applicables aux marchés de travaux Ministère de l'Équipement, du Logement et des
Transports. Textes Officiels.
7. Nguyen VAN TUU, Bernard Lemoine et Jacques POUPLARD. (1981), Hydraulique
Routière, BCEOM, Ministère de la coopération et du développement.
8. SETRA : service technique des routes et autoroutes (1994), Guide technique,
Conception et dimensionnement des structures de chaussée
9. Jean-Pierre MOUGIN. (2000), Béton armé, BAEL (Béton Armé aux Etats Limites)
91 modifiées 99 et DTU (Documents Techniques Unifiés) associés.
10. Jean-Pierre MUZEAU. (Octobre 2001), Construction mixte Acier-béton, Université
BLAISE PASCALE – CLERMONT-FERRAND 2.
11. Jean-Paul LEBET et Manfred A. HIRT. (2006), Conception et dimensionnement des
ponts métalliques et mixtes acier-béton.
12. Mongi BEN OUEZDOU. (Octobre 2012), Tome 2 : Dimensionnement, Ecole
Nationale d’Ingénieurs de Tunis.

Site internet
http://www.michelo.16mb.com/relief-et-climat/, le 26 juillet 2018 à 15h30

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 74


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

ANNEXES

Résultats sondages réalisés par PDL au PK 24+491 à SPD 1 et SPD 2


(Source : Rapport de l’étude Géotechnique de l’APS du Projet de L’Aménagement Hydroélectrique De La
Menchum, la phase d’Etudes Techniques de la Route D’accès au Barrage)

Annexe II.
Annexe II.1 Pré dimensionnement du Tablier
Tableau 28. Pré dimensionnement du Tablier

L L 22 22
La hauteur ≤ HP ≤  ≤ HP ≤  1,29 ≤ Hp ≤ 1,47 1,30
Poutres 17 15 17 15
Hp m
𝐻𝑝 𝐻𝑝 1,30 1,30
Largeur b ≤b≤  ≤b≤  0,26 ≤ b ≤ 0,65 0,40
5 2 5 2
m
Le nombre de poutres à prendre est fonction de la largeur du tablier, et pour un
tablier de 10,7 m, il convient de prendre quatre (4) poutres, ce qui fait (2 poutres
de rives et 2 poutres intermédiaires).

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 75


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝐿𝑎𝑟𝑔𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑢 𝑝𝑜𝑛𝑡 10,3


Entraxe des = 2,58
𝑁 4
poutres λ m
λ
Encorbelle 𝑒2 1,48
ment e m
Hourdis Epaisseur 16 cm ≤ h ≤ 25 cm 20 cm
Hauteur he
Entretoi ℎ𝑒 ≤ 𝐻𝑝 – ℎ – 0,15  ℎ𝑒 ≤ 1,30 – 0,20 – 0,15 80 cm
ses Longueur 2,18
Le m
Base be he 0,4 m
3
≤ be

Annexe II.2 Pré dimensionnement des Appuis


Tableau 29. Pré dimensionnement des Appuis

a) Appuis d’extrémité : Culée


Hauteur total 2,2 m
Mur de front
Epaisseur 0,8 ≤ 𝐸 ≤ 1,20 1m
Mur garde grève Epaisseur ℎ 30 cm
𝑒 = 𝑆𝑢𝑝 (0,30; )
8
Bossage Hauteur 10 cm
Corbeau Le corbeau d’appui de la dalle de transition est systématiquement
placé à environ 50 cm de l’arase supérieure du mur garde-grève.
Epaisseur Varie entre 30 et 45 cm 30 cm
Mur en retour
Epaisseur tête du mur en
Varie entre 50 et 60 cm 50 cm
retour pour poser corniche
Hauteur 1m
Semelle
Base 4,5 m
b) Appuis intermédiaire : Piles
𝐿 𝐿
Hauteur ≤H≤ 1m
30 5
𝐻
Epaisseur ≤ 10 1m
𝑏
Chevêtres
Longueur du chevêtre est la distance séparant les 8,5 m
appareils d’appui extrêmes en augmentant des débords
minimaux.
Nombre 3
Colonne
Diamètre 1m

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 76


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Hauteur 7m
Hauteur 1,2 m
Semelle
Largeur 11,5 m
c) Dalle de transition
inf. [6 m ; sup (3m ; 0,6
Longueur 3m
H)] avec H la hauteur du
remblai, avec H = 0,38
Epaisseur ℎ 30 cm
e = max (0,3 ; 8) avec h la

hauteur du tablier

Annexe II.3 Equipement du Tablier


Les équipements sont l’ensemble de dispositifs divers qui complètent la structure afin que
l’ouvrage puisse être utilisable par l’usager. Comme équipement on peut citer :
a) L’Etanchéité
Le système d’étanchéité des tabliers a pour rôle de protéger la structure en béton des
agressions causées par les eaux de pluies (contenant des produits agressifs) circulant sur
l’ouvrage. Il permet d’éviter la pénétration d’argents chimiques agressifs et la corrosion des
armatures du béton du tablier ce qui garantit à l’ouvrage une durée de service. Il existe
principalement quatre types d’étanchéité : étanchéité à base d’asphalte coulé, naturel ou
synthétique ; étanchéité utilisant des résignes synthétiques ; étanchéité par feuilles
préfabriquées revêtues d’asphalte ; étanchéité par MHC (moyens à haute cadence). En se
conformant aux techniques délivrées par le SETRA, le choix s’est porté pour l’asphalte
bicouche qui sera mis en place sur toute la surface horizontale du tablier.

Détail du principe de la couche d’étanchéité

b) Couche de roulement
La couche de roulement pour les ouvrages d’art doit présenter un bon uni (confort) et
offrir des caractéristiques antidérapantes satisfaisantes (protection des usagers). Les couches de
roulement mises en œuvre sur les tabliers d’ouvrages d’art routiers sont similaires à celles des
chaussées qui sont du béton bitumineux modifié de 5 cm d’épaisseur.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 77


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

c) Joint de chaussée
Les joints de chaussés permettent d’assurer la transition entre le tablier et les chaussées
adjacentes à l’ouvrage ou entre deux ouvrages discontinus, en remplissant les conditions
suivantes :
 Assurer la liberté de mouvement du pont ;
 Donner une continuité de la surface de roulement ;
 Ne pas être une source de bruit et de vibration ;
 Avoir une bonne étanchéité ou une bonne évacuation des eaux.
d) Dispositifs de retenue : Garde-corps
La fonction de base du garde-corps est d’empêcher la chute d’un piéton circulant sur le
trottoir d’un point et il a aussi une fonction esthétique. Le garde-corps retenu est de type S8
d’après le Guide technique GC du SETRE (Avril 1997).

Modèle de garde-corps (SETRA)

e) Trottoirs et Bordures
Ils permettent la circulation des piétons et sont disposés aux extrémités du tablier. Ils
ont une largeur de 1,5 m et seront réalisés en seconde phase après le coulage du hourdis. Les
bordures sont de type T2. (Utilisé dans les projets d’infrastructure au Cameroun).

Illustration du trottoir

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 78


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

f) Appareil d’appui
Le tablier repose sur les appuis (piles et culées) à travers les appareils d’appui qui lui
transmettent les efforts verticaux et horizontaux. Le rôle des appareils d’appuis est si important
que le SETRA traite le calcul du tablier, des appareils d’appui et des appuis comme un ensemble
indissociable. Il existe quatre types d’appareils d’appui : les appareils d’appui en béton, les
appareils d’appui en élastomère fretté, les appareils d’appui spéciaux, les appareils d’appui
métalliques. Pour ce travaille on retient des appareils d’appui en élastomère fretté et il sera
réalisé avec un bossage inférieur sous les poutres. En effet le bossage sous l’appareil d’appui
est nécessaire puisque des charges concentrées assez importantes agissent sur le point de contact
entre la poutre et l’appui.

Appareil d’appuis en élastomère fretté avec bossage et emplacement pour le vérinage

g) Dispositifs d’évacuation des eaux


Ils permettent d’assurer l’écoulement et l’évacuation des eaux qui garantir la durabilité
des matériaux constituant la chaussée et de protéger les usagers. Ce qui a pour avantage de
protéger le tablier contre les infiltrations dans la couche de roulement et une évacuation rapide
de l’eau sur le tablier. Les conduites adopté pour cet ouvrage sont de 80 mm de diamètre
prolongée jusqu’à la base des poutres et disposées chaque six (06) mètres.

Illustration du dispositif de l’évacuation d’eau

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 79


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

h) Dalle de transition
Ce sont des dalles en béton armé reposant d’un côté sur l’extrémité de l’ouvrage, qui
permet d’atténuer les effets de tassement du remblai à proximité de l’ouvrage. Il permet aussi
de protéger le remblai d’accès contre l’infiltration des eaux. La dalle de transition aura une
épaisseur de 30 cm et une pente de 5%.

Illustration de la dalle de transition

Annexe II.4 Charges Permanentes


 Poids propre de la poutre Pp

Pp = 𝑏 ∗ 𝐻𝑝 ∗ 𝜌 = 0,40 ∗ 1,30 ∗ 25 = 13 𝑘𝑁/𝑚𝑙

 Poids propre de la prédalle Ppré


 Dalle de rives
Ppr = 1,48 ∗ 0,20 ∗ 25 = 7,4 𝑘𝑁/𝑚𝑙

 Dalle intermédiaire
Ppi = 2,26 ∗ 0,20 ∗ 25 = 11,3 𝑘𝑁/𝑚𝑙

 Dalle d’encorbellement
Pe = 1,48 ∗ 0,20 ∗ 25 = 7,4 𝑘𝑁/𝑚𝑙

 Poids propre entretoise Pe


Pe = 0,8 ∗ 0,4 ∗ 2,18 ∗ 25 ∗ 3 = 52,32 𝑘𝑁
 Poids propre du hourdis Ph
 Poutre de rive
Phr = 1,29 ∗ 0,20 ∗ 25 = 6,45 𝑘𝑁/𝑚𝑙

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 80


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Poutre intermédiaire
Ph = ℎ ∗ 𝐿𝑒 ∗ 𝜌 = 0,20 ∗ 2,58 ∗ 25 = 12,9 𝑘𝑁/𝑚𝑙

 Poids propre des éléments du trottoir Pc


 Béton de remplissage
(0,32+0,29)
Pbr = ∗ 1,28 ∗ 25 = 9,76 kN/ml
2

 Corniche
S = 0,30 ∗ 0,52 + 1,2 ∗ 0,20 = 0,396 𝑚²
Pc = 0,369 ∗ 25 = 9,9 𝑘𝑁/𝑚𝑙

Illustration de la corniche
 Etanchéité
- Poutre de rive : Pet = 0,03 ∗ 1,29 ∗ 24 = 0,93 𝑘𝑁/𝑚𝑙
- Poutre intermédiaire : Pet = 0,03 ∗ 2,58 ∗ 24 = 1,86 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Couche de roulement
La couche de roulement utilisé est du béton bitumineux modifié (BBM) de 5 cm et poids
volumique de 24 kN/m3
- Poutre de rive : Prl = 0,05 ∗ 1,29 ∗ 24 = 1,55 𝑘𝑁/𝑚𝑙
- Poutre intermédiaire : Prl = 0,05 ∗ 2,58 ∗ 24 = 3,10 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Garde-corps
Pgc = 0,65 𝑘𝑁/𝑚𝑙 pour les gardes corps de type BN4.
 Trottoirs et bordures
Ptr = 1,5 ∗ 0,32 ∗ 25 = 12 𝑘𝑁/𝑚𝑙

Annexe II.5 Calcul des sollicitations


Classification du Pont
 Largeur roulable : C’est la largeur entre deux bordures soit 7,30 m ;
 Largeur chargeable : Elle est confondue à la largeur roulable soit 7,30 m parce qu’il n’y
a pas de bordure ;
 Nombre de voies : Le nombre de voies de circulation est la partie entière du quotient
7,3
par 3 de la largeur chargeable en mètres, soit : 𝐸 ( 3 ) = 2 voies de circulation ;

 Classe du pont : La largeur roulable est de 7,30 m, le pont est de 1ère classe.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 81


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 30. Classe des ponts


Classe Largeur Roulable
I ≥ 7m
II 5,5m < Lr < 7m
III ≤ 5,5m

a) Système de Charges AL
360
Elle est donnée par la relation : 𝐴(𝑙) = 2,30 + où 𝑙 = 22,0 𝑚. En fonction de la
𝑙+12

classe du pont et du nombre de voies chargées la valeur de 𝐴(𝑙) est multiplié par le coefficient
a1, assimilable à un coefficient de dégressivité transversale, donné dans le tableau ci-dessous :
Tableau 31. Nombres de voies chargées AL
Nombres de voies chargées 1 2 3 4 ≥5
Classe 1ère 1 1 0,9 0,75 0,7
du 2ème 1 0,9 --- --- ---
pont 3ème 0,9 0,8 --- --- ---

Ensuite la valeur de 𝐴(𝑙) est aussi multiplié par le coefficient a2 défini par a2 = Vo /V; V étant la
largeur d’une voie V = Lch/Nv et Vo est fonction de la classe du pont.
Tableau 32. Valeur de V0
Classe du pont Vo
I 3,5 m
II 3,0 m
III 2,75 m
Pour un pont de première classe et de deux voies chargées, a1 = 1 et a2 = 1.
𝐴(𝑙) = 1 ∗ 1 ∗ 12,89 = 𝟏𝟐, 𝟖𝟗 𝒌𝑵/𝒎².
Cette surcharge est appliquée sur toute la largeur roulable, qui fait
Pour une voie : 𝐴(𝑙) = 12,89 ∗ 3,65 = 𝟒𝟕, 𝟎𝟓 𝒌𝑵/𝒎𝒍&²
Pour les deux voies : 𝐴(𝑙) = 12,89 ∗ 7,30 = 𝟗𝟒, 𝟏𝟎 𝒌𝑵/𝒎𝒍
Moment fléchissant maximal Mmax
𝐴𝐿² 89,43 ∗ 22²
Mmax = = = 𝟓𝟒𝟏𝟎, 𝟐𝟏 𝐤𝐍. 𝐦
8 8

iii) Effort Tranchant Tmax


𝐴𝐿 89,43 ∗ 22
Tmax = = = 983,68 kN
2 2

b) Système de Charges B
Les charges de type B sont des charges routières résultant d’un effet local. Ils sont
composées de trois (03) systèmes distincts qu’il faut examiner les effets indépendament pour
chaque élément des ponts :

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 82


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Le sous-système Bc se compose de camions types


 Le sous-système Br se compose d’une roue isolée
 Le sous-système Bt se compose de groupes de 2 essieux (essieux-tandems)
Les deux premiers systèmes Bc et Br s’appliquent à tous les ponts quelle que soit leur classe,
parcontre le système Bt ne s’applique qu’aux ponts de premier ou deuxième classe. Ces convois
sont mobiles et les valeurs de charges de ces trois types sont multipliées par un coefficient de
majoration dynamique, δ, qu’il faut prendre en compte dans le calcul des hourdis, des
entretoises et des poutres principales.
0,4 0,6
= 1+ + 4𝐺
1+0,2𝐿 1+
𝑆

L = 22,00 m, portée de la travée.


G = Poids total d’une section de couverture de longueur L et de toute la largeur relative à cette
couverture et aux éléments reposant sur elle. Soit G = 1606,4 kN. kN.
S : Poids total le plus élevé des essieux du système B qu’il est possible de placer sur la travée,
𝑆 = 4 ∗ 300 = 1200 𝑘𝑁.
Surcharge Bc
Le système Bc se compose de camions types. Un camion type du système Bc comporte
trois essieux, tous trois à roues simples munies de pneumatiques. Ce camion a une masse totale
de 300 kN. La masse portée par chacun des essieux arrière est de 120 kN, soit une charge de 60
kN sur chaque roue arrière. La distance d’axe en axe des deux roues d’un essieu est de 2 m.
En fonction de la classe du pont et du nombre de files considérées, les valeurs des
charges du système Bc prises en compte sont multipliées par un coefficient de pondération bc
(dégressivité transversale) du tableau suivant :
Tableau 33. Nombres de voies chargées Bc
Classe du Nombre de voies chargées
pont 1 2 3 4 5
I 1,20 1,10 0,95 0,8 0,7
II 1 1 --- --- ---
III 1 0,8 --- --- ---
Pour un pont de première classe avec deux files, bc = 1,10
i) Calcul du coefficient de majoration dynamique
0,4 0,6
c = 1 + + 4 ∗ 1399,6 = 1,18
1+0,2 ∗ 22 1+
1,10 ∗ 1200

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 83


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

ii) Moment fléchissant maximal Mmax


Le moment fléchissant maximum développé par le convoi Bc dans une travée
indépendante est atteint avec le chargement ci-dessous :

Moment maximun est obtenu pour les portées de 22 m à S = 0,375 m de l’axe et le moment
maximum est donné par :

0,422 0,422
Mmax = 𝑃 (0,75𝐿 + − 3,375) ²= 240 (0,75 ∗ 22 + − 3,375) ²= 3154,60 kN.m
𝐿 22

iii) Effort Tranchant Tmax


L’effort tranchant maximum sur appui dû au convoi Bc est obtenu par la disposition
suivante des essieux :

Ce qui correspond à
27 27
Tmax = 𝑃 (4,5 − ) = 240 (4,5 − ) = 785,45 kN
𝐿 22

Surcharge Bt
Un tandem du système Bt comporte deux essieux tous deux à roues simples munies de
pneumatiques. La masse portée par chaque essieu est de 160 kN, la distance entre deux essieux
est de 1,35 m ; la distance d’axe en axe de deux roues d’un essieu est de 2 m. On retient une
charge de 80 kN sur chaque roue. Suivant la classe du pont, les valeurs des charges du système
Bt prises en compte sont multipliées par les coefficients bt suivant
Tableau 34. Coefficient Bt
Classe du pont 1ère 2ème 3ème
Coefficient bt 1,0 0,9 ---

Pour un pont de première classe avec deux files, bt = 1,0.


i) Calcul du coefficient de majoration dynamique
t = 1,13
ii) Moment fléchissant maximal Mmax
Deux essieux sont disposés longitudinalement et le moment maximum est donné par la
formule suivante :

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 84


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑃𝐿 𝑎 320∗22 1,35 2
Mmax = (1 − 2𝐿) ² = (1 − 2∗22) = 𝟑𝟑𝟎𝟕, 𝟑𝟏 𝐤𝐍. 𝐦
2 2

iii) Effort Tranchant Tmax


L’effort tranchant est maximum lorsque l’une des deux charges est placée sur appui.
𝑎 𝑎
R1 = 𝑃 (2 − 𝐿 ) et R2 = 𝑃 𝐿 .

𝑎 1,35
Tmax = 𝑃 (2 − 𝐿 ) = 240 (2 − )= 620,36 kN
22

Surcharge Br
La roue isolée qui constitue le système Br porte une masse de 10 t, soit 100 kN avec une
surface d’impact rectangulaire de 0,60 x 0,30m sur la chaussée. Le sous-système Br est frappé
du même coefficient de majoration dynamique δ que Bt. Le rectangle d’impact de la roue peut
être placé n’importe où sur la largeur roulable de manière à produire l’effet le plus
défavorable.
i) Calcul du coefficient de majoration dynamique
Il n’est affecté d’un coefficient de pondération et il peut être disposé n’importe où sur
le tablier. r = 1,08
ii) Moment fléchissant maximal Mmax
Le moment fléchissant maximum est obtenu lorsque la roue se trouve à l’axe transversal
de la travée, comme l’illustre la figure ci-dessous :

Soit
𝑃𝐿 100∗22
Mmax = = = 550 kN.m
4 4

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 85


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Après l’analyse multicritère, deux options sont retenues ; L’effort tranchant dans le cas
du système Br est maximum quand la roue est placée sur l’appui.

Soit

Tmax = P = 100 kN

c) Charges Militaires et Exceptionnelles


Les charges militaires sont à prendre en considération pour les itinéraires classés par
l’armé et pour la circulation des convois militaires. Les charges militaires sont de deux classes :
M 80 et M 120. Les ponts doivent être dimensionnés pour supporter les véhicules de ce type
susceptibles dans certains cas d’être plus défavorables que les surcharges des systèmes A et B
pour les éléments des tabliers (entretoises, longerons et pièces de pont). Chaque classe se
compose de deux systèmes distincts :
 Mc : véhicule type à chenilles
 Me : groupe de 2 essieux.
On considèrera le système Mc 120, le système Me 120 parce que les effets induits par les charges
M 120 sont les plus défavorables que ceux provoqués par M 80.
Comme pour les charges militaires, les charges exceptionnelles sont classées pour
permettre la circulation de convoi lourd de type D et de convoi de type E circulant seul sur
toute la largeur du pont. Les ponts doivent être dimensionnés pour supporter les véhicules de
ce type susceptibles dans certains cas d’être plus défavorables que les surcharges des
systèmes A et B pour les hourdis et les entretoises. Le convoi de type E sera considéré parce
que c’est le cas le plus défavorable.
Coefficient de majoration dynamique
Pour les charges militaires, il faut prendre en compte la majoration dynamique pour le
calcul des hourdis, des entretoises et des poutres principales.
0,4 0,6
= 1+ + 4𝐺
1+0,2𝐿 1+
𝑆

Avec L = Longueur de l’élément considéré (en m)


G = Poids propre de l’élément considéré
S = Charge Mc et Me susceptible d'être placé sur l'élément considéré

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 86


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Système Mc 120
Un véhicule du convoi Mc 120 comporte deux chenilles et possède une masse totale de
1100 kN. La longueur d’une chenille est de 6,10 m, la largeur de 1,00 m et la distance d’axe en
axe des deux chenilles de 3,30 m.
i) Calcul du coefficient de majoration dynamique
𝑴 𝟏𝟐𝟎 = 1,16
𝒄

ii) Moment fléchissant maximal Mmax


Le moment fléchissant le plus défavorable intervient quand ma résultante P du convoi est située
dans l’axe longitudinal de la travée.
Ce qui donne :
𝑃𝐿 𝑏 1100∗22 6,1
Mmax = (1 − 2𝐿) = (1 − 2∗22) = 5211,25 kN.m
4 4

iii) Effort Tranchant Tmax

𝑏 6,1
Tmax = 𝑃 (1 − 𝐿 ) = 1100 (1 − 22 ) = 795 kN
Système Me 120
Les deux essieux qui constituent le système Me 120 sont distants de 1,80 m d’axe en axe
et sont assimilés chacun à un rouleau. Chaque essieu porte une masse de 330 kN.
i) Calcul du coefficient de majoration dynamique
𝑴 = 1,13
𝒆𝟏𝟐𝟎

ii) Moment fléchissant maximal Mmax


Le moment fléchissant Mmax est donné, pour ce cas de surcharge, par la formule suivante :

𝑃𝐿 𝑎 330∗22 1,8
Mmax = (1 − )² = (1 − ) ² = 3339,08 kN.m
2 2𝐿 2 2∗22

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 87


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

iii) Effort Tranchant Tmax

𝑎 1,8
Tmax = 𝑃 (2 − 𝐿 ) = 330 (2 − ) = 633 kN
𝐿

Convoi type E
La surcharge de type E est bien plus lourde que de considérer deux grumiers de 100t, ce
qui fait que cette autre surcharge est négligée et juste la surcharge de type E qui est déterminant.
En effet le convoi type E comporte deux remorques supportant chacune 200 t dont le poids est
supposé réparti au niveau de la chaussée sur un rectangle uniformément chargé de 3,30 m de
large et 15 mètres de long.
Le schéma statique de ce type de surcharge peut être matérialisé comme suit :

i) Moment fléchissant maximal Mmax


Avec P = p/L’, p étant le poids d’une remorque de 2000kN et L’ la longueur du rectangle
représentant la surface d’impact.
𝑃𝐿² 90,91∗22²
Mmax = = = 5500 kN.m
2 2

ii) Effort Tranchant Tmax


𝑃𝐿 90,91∗22
Tmax = = = 1000 kN
2 2

d) Charge des trottoirs


Ils comprennent les charges locales et les charges générales
Charges locales
Le système comprend une charge uniformément répartie d’intensité 4,5 kN/m². Elles
sont utilisées dans la justification des éléments des couvertures et des tabliers, dalles, longerons,
pièces de pont, suspentes, entretoises mais non pour ceux des fermes principales. Elle est
disposée tant en longueur qu’en largeur pour produire l’effet le plus défavorable. Les effets
peuvent se cumulée avec ceux du système B ou des charges militaires. Pour leurs prises en
comptes dans les justifications vis-à-vis des états-limites ultimes, les charges locales de trottoirs
sont traitées comme les charges des systèmes A et B.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 88


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Charges générales
Le système comprend une charge uniformément répartie d’intensité 1,5 kN/m² à
disposer sur les trottoirs bordant une chaussée. Elles servent pour la justification des poutres
qui peuvent supporter à la fois une chaussée et un ou des trottoirs. Dans le sens transversal,
chaque trottoir est chargé dans sa totalité, mais s’il y a deux trottoirs ils peuvent ne pas être
chargés au même moment. Dans le sens longitudinal, les zones chargées sont choisies de la
manière la plus défavorable.
La largeur du trottoir est de 1,50 m ; q = 1,50 * 1,50 m = 2,25 kN/ml
iii) Moment fléchissant maximal Mmax
𝑃𝐿² 2,25∗22²
Mmax = = = 136,13 kN.m
2 2

iv) Effort Tranchant Tmax


𝑃𝐿 2,25∗22
Tmax = = = 24,75 kN
2 2

e) Effort de freinage
L’effort de freinage correspondant à la charge A est égale à la fraction suivante du poids
1
de cette dernière : dans laquelle S désigne en mètres carrés (m²) la surface
(20+0,0035 ∗ 𝑆)
chargée.
Pour Bc, il correspond à un camion de 300 kN.
𝐴
L’effort de freinage maximum Hmax = max [ ; 300 𝐾𝑁]
(20+0,0035 ∗ 𝑆)
f) Garde-corps
Le garde-corps pour piétons peut subir une poussée normale, horizontale et uniforme q,
donnée en fonction de la largeur du trottoir. q = 2,5 kN/ml.

Annexe II.6 Calcul des CRT de GUYON-MASSONNET


i) Détermination du CRT
2b = Largeur active pour Guyon-Massonnet = 7,30 + 2 ∗ 1,50 = 10,30 𝑚  𝒃 = 𝟓, 𝟏𝟓 𝒎
b1 = b0 = Distance entre axes des poutres=2,40m et nombre de poutres n = 4
ii) Calcul du moment d’inertie de flexion IGx

Section en T

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 89


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 35. Paramètres de la section de poutre


hp 1,30 m
ba 0,40 m
b0 2,18 m
hd 0,20 m

D’après le théorème de HUYGENS, on a : IGx = IGi + S*d²


 IGx =Inertie propre de la poutre (cm4) ;
 IGxi = Moment d’inertie de l’élément considéré (cm4) ;
 S = Surface de l’élément considéré (cm²) ;
 d=Distance entre la position du centre de gravité yG et l’axe de l’élément considéré
(cm).

Le tableau ci-dessous récapitule les résultats de calculs aboutissant à l’inertie de la poutre IGx.
Tableau 36. Récapitule les résultats de calculs aboutissant à l’inertie de la poutre IGx
N° de b h s YGI
M/ox
d
IGxi (cm3)IGx (cm4)
yG en
section (cm) (cm) (cm²) (cm) (cm) cm
1 30 65 1950 32,5 63375 686562,50 78,02 12555497,23
2 258 20 5160 140 722400 172000,00 29,48 4657353,242
Σ 7110 785775,00 17212850,47 110,52

Ce qui donne IGx = 17212850,47 cm4 = 0,17212850 m4


iii) Calcul du moment d’inertie de torsion Kp
Le moment d’inertie de la section de poutre est la somme des moments d’inertie des
deux éléments qui la composent. C’est-à-dire Kp = T1 + T2
T1 : Moment d’inertie de la partie horizontale ;
T2 : Moment d’inertie de la partie verticale ;
1 1 1 1
 T1 = 2 ∗ 3 ∗ 𝑏0 ∗ (ℎ𝑑 )3 = 2 ∗ 3 ∗ 2,58 ∗ (0,20)3  T1 = 0,00344 m4

ℎ𝑝 1,30
 T2 = 𝐾 (2 ∗ 𝑏 ) ∗ (ℎ𝑝 ) ∗ (𝑏𝑎 )3 = K (2 ∗ 0,40) ∗ (1,30) ∗ (0,40)3
𝑎

T2 = K(6,5) x (1,30) 𝑥 (0,40)3


D’après la formule de Sâada
1 64 1 𝜋 T2 = 0,02505 m4
𝐾 = 3 − 𝜋5 6,5 𝑡𝑔ℎ (2 6,5) = 0,301

 Kp = T1 + T2 = 0,00344 + 0,08974  Kp = 0,02849 m4

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 90


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

iv) Calcul des rigidités de torsion ɣ𝑷 et ɣ𝑬


𝐸 𝐾𝑃 𝐸 𝐸
ɣ𝑃 = = (𝑇1 + 𝑇2 ) 2𝑏𝑏 = (0,00344 + 0,08974) 2 ∗ 2,58
𝑏
= 0,006 𝐄𝐛
2 𝑏1 1

𝐸 𝐾𝐸 1 1 𝐸𝑏 1 1 𝐸𝑏
ɣ𝐸 = = ∗ 3 (ℎ𝑑 )3 = 2 ∗ 3 (0,20)3 = 0,00067 𝐄𝐛
2 𝐿1 2 2 2

𝐸𝑏 : Module d’élasticité longitudinale du béton


v) Calcul des paramètres fondamentaux α et Ɵ
ɣ𝑃 + ɣ𝐸 (0,006+0,00067)𝐸𝑏
α= 2 = 2 = 0,41
√𝜌𝑃 𝑥 𝜌𝐸 √0,08165𝐸𝑏 𝑥 0,00067𝐸𝑏

𝑏 4 𝜌 5,15 4 0,08165
Ɵ= 𝐿 ∗ √𝜌𝑃 = ∗ √0,00067 = 0,40, Ɵ > 30 on travaillera avec la méthode de Guyon-
𝐸 22

Massonnet.
On a
𝐸𝑏 𝑏 𝐸
𝜌𝑃 = 𝐼𝐺𝑋 ∗ = 0,17212850 ∗ 2,58 = 0,08552 𝐄𝐛
𝐸𝑃
(ℎ𝑑 )3 (0,20)3
𝜌𝐸 = 𝐼ℎ ∗ 𝐸𝑏 = ∗ 𝐸𝑏 = ∗ 𝐸𝑏 = 0,00067 𝐄𝐛
12 12
E𝑝 : Espacement des poutres
vi) Calcul de CRT pour la poutre de rive
i. Courbe de K
- Interpolation suivant α
Pour α quelconque, l’interpolation n’est pas linéaire. Pour un travail précis, Sattler a
proposé les relations suivantes

K0 et K1 sont donnés par les tables de Guyon-Massonnet en fonction de Ɵ, e et y.


Pour Ɵ = 0,40, on a
0,065−0,40
Avec Ɵ0 = = -0,50
0,663

Ce qui fait K = K0 + (K1 – K0) 1,57(1 – e-0,50) = 0,84K0 + 0,16 K1


- Interpolation suivant y (la position de la poutre)
Quelques données utiles pour ce calcul
Largeur active pour Guyon-Massonnet 2b = 7,3 + (2 x 1.5) = 10,3 m  b = 5,15 m
Entraxe des poutres b1 = b0 = 2,58 m et Nombre des poutres, n = 4
5,16
y = 2,58 + 2,58 = 5,16 m et b = 5,15 m, donc 𝑦= b=b
5,15

 K/ y = b = K/ y = b

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 91


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

- Interpolation suivant Ɵ
Ɵ = 0,40. En utilisant le tableau de Guyon-Massonnet, on a
Tableau 37. Valeur de Ɵ = 40 d’après le tableau de Guyon-Massonnet
Ɵ=40
y e -b -3b/4 -b/2 -b/4 0 b/4 b/2 3b/4 b
K0 K(b) -1,7381 -1,1286 -0,5106 0,1337 0,8273 1,5916 2,44 3,3702 4,356
K1 K(b) 0,5903 0,6613 0,7429 0,842 0,6913 1,0994 1,2893 1,5188 1,768
K K -1,3621 -0,8395 -0,3082 0,2481 0,8053 1,5121 2,2542 3,0712 3,9381
Le tableau suivant représente les valeurs calculées de K, arrondies à deux (2) chiffres après la
virgule.
Tableau 38. les valeurs calculées de K
e -b -3b/4 -b/2 -b/4 0 b/4 b/2 3b/4 b
K -1,36 -0,84 -0,31 0,25 0,81 1,51 2,25 3,07 3,94
Ces valeurs permettent de tracer la courbe k = K (e) qui représente la ligne d’influence (Li) de
K pour la poutre de rive N°1.
ii. Détermination du CRT
Le cas de la poutre de rive
Tableau 39. Valeurs de K pout la poutre de rive
e -b -3b/4 -b/2 -b/4 0 b/4 b/2 3b/4 b
K -1,35 -0,83 -0,30 0,25 0,80 1,51 2,25 3,06 3,93
b = 5,15 m
e -5,15 -3,86 -2,58 -1,29 0 1,29 2,58 3,86 5,15
K -1,35 -0,83 -0,30 0,25 0,80 1,51 2,25 3,06 3,93

Ligne d’influence de K pour la poutre de rive

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 92


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Système de Charge AL
On place la charge AL suivant les règlements de chargement de la manière la plus
défavorable. C’est pourquoi en se basant sur la variation de a1 et de la longueur de chargement
La1 on essaye deux cas différents : une et deux voies chargées. Rappel caractéristiques du pont :
 Largeur roulable Lch = 7,30 m ;
 On a deux (2) voies avec une voie V = 3,65 m ;
 Pont de 1er classe

Cas d’une voie chargée : V =3,65 m, a1 = 1,0 Cas de deux voies chargées :
Lch = 2* V = 7,3 m et a1 = 1,0

Position des charges pour le système AL (cas d’une voie chargée) et Position des
charges pour le système AL (cas de deux (02) voies chargées)
Le coefficient de répartition transversale est déterminé par la formule suivante :
𝐾 𝑊
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁 et 𝐾 = 𝐿
𝑐ℎ

𝑊 : Surface couverte transversalement par A(l) sur la ligne d’influence de K.


𝐿𝑐ℎ : Longueur chargée et 𝑁 : Nombre de poutres
Tableau 40. Tableau Valeurs de CRT pour le système de charges AL.
Nombre de Largeur
Système AL Surface W K CRT
poutres N Chargée (m)
Une (01) voie chargée 4 6,67 3,65 1,83 0,46
Deux (02) voies chargées 4 6,75 7,3 0,92 0,23

Système de charges Bc
Le cas le plus défavorable est le cas où on a deux files de camions Bc, avec bc = 1,10.
Les valeurs de K sont lues sur le graphique et chaque coefficient étant la projection de l’essieu
sur la ligne d’influence Li de K tracée.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 93


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Position des charges pour le système Bc


𝜂
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁
∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝜂= =
2 2

Tableau 41. Valeurs de CRT pour le système de charges Bc.

Système Nombre
Bc de poutres N
K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT

4 0,33 1,29 1,57 2,76 5,95 2,98 0,74

Système de charges Bt

Position des charges pour le système Bt


𝜂 ∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 = =
𝑁 2 2

Tableau 42. Valeurs de CRT pour le système de charges Bt.

Système Nombre de
Bt poutres N
K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT

4 0,01 0,87 1,43 2,6 4,91 2,46


0,61

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 94


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Système de charges Br

Position des charges pour le système Br


𝜂 𝐾
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 =
𝑁 2

Tableau 43. Valeurs de CRT pour le système de charges Br.


Nombre
Système Br
de poutres N
K ɳ CRT
4 2,92 1,46 0,37

Système de charges Mc 120

Position des charges pour le système Mc 120


𝜂 ∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 = =
𝑁 4 4

Tableau 44. Valeurs de CRT pour le système de charges Mc 120.

Nombre
Système Mc
120
de poutres K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT
N
4 0,31 0,73 2 2,6 5,64 1,41 0,35

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 95


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Système de charge Me 120

Position des charges pour le système Me120


𝜂 ∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 = =
𝑁 4 4

Tableau 45. Valeurs de CRT pour le système de charges Me120


Nombre
Système
Me120
de poutres K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT
N
4 1,46 1,54 2,49 2,59 8,08 2,02 0,51

Système de charges E

Position des charges pour le système E


𝐾 𝑊
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁 et 𝐾 = 𝐿
𝑐ℎ

Tableau 46. Valeurs de CRT pour le système de charges E

Nombre de Largeur
Système E
poutres N
Surface W
Chargée (m)
K CRT
4 5,4 3,3 1,64 0,41

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 96


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Trottoirs
Ltr = 1,50 m et le cas le plus défavorable revient à changer deux voies.

Cas d’un trottoir chargé et Cas de deux (02) trottoirs chargés


𝐾 𝑊
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁 et 𝐾 = 𝐿
𝑐ℎ

Tableau 47. Valeurs de CRT pour le cas des charges sur les trottoirs
Nombre de Largeur
Trottoirs Surface W K CRT
poutres N Chargée (m)
Un (01) trottoir chargé 4 5,13 1,5 3,42 0,86
Deux (02) trottoirs
4 3,55 3 1,18 0,30
chargés

Le cas de la poutre intermédiaire

Tableau 48. Valeur de K pour la poutre intermédiaire

e -b -3b/4 -b/2 -b/4 0 b/4 b/2 3b/4 b


K 0,76 0,89 0,95 1,12 1,16 1,12 1,02 0,89 0,76
b = 5,15 m
e -5,15 -3,86 -2,58 -1,29 0 1,29 2,58 3,86 5,15
K 0,76 0,89 0,95 1,12 1,16 1,12 1,02 0,89 0,76

Ligne d’influence de K pour la poutre intermédiaire

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 97


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

En s’inspirant de la même logique, on détermine les K pour les poutres intermédiaires comme
suit.
Système de charges AL

Position des charges pour le système AL (cas d’une voie chargée) et Position des charges pour
le système A (cas de deux (02) voies chargées)
Le coefficient de répartition transversale est déterminé par la formule suivante :
𝐾 𝑊
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁 et 𝐾 = 𝐿
𝑐ℎ

𝑊 : Surface couverte transversalement par A(l) sur la ligne d’influence de K.


𝐿𝑐ℎ : Largueur chargée
𝑁 : Nombre de poutres
Tableau 49. Valeurs de CRT pour le système de charges AL.

Nombre de Surface Largeur


Système AL K CRT
poutres N W Chargée (m)
Une (01) voie chargée 4 3,87 3,65 1,06 0,27
Deux (02) voies chargées 4 7,67 7,3 1,05 0,26

Système de charges Bc

Position des charges pour le système Bc


𝜂 ∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 = =
𝑁 2 2

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 98


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 50. Valeurs de CRT pour le système de charges Bc.


Nombre
Système
Bc
de K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT
poutres N
4 0,99 1,16 1,16 1,05 4,36 2,18 0,55
Système de charges Bt

Position des charges pour le système Bt


𝜂 ∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 = =
𝑁 2 2
Tableau 51. Valeurs de CRT pour le système de charges Bt.
Nombre de
Système Bt
poutres N
K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT
4 0,96 1,16 1,15 1,03 4,3 2,15 0,54
Système de charges Br

Position des charges pour le système Br


𝜂 𝐾
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 =
𝑁 2
Tableau 52. Valeurs de CRT pour le système de charges Br.
Nombre
Système Br
de poutres N
K ɳ CRT
4 1,16 0,58 0,15

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 99


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Système de charges Mc 120

Position des charges pour le système Mc 120


𝜂 ∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝐶𝑅𝑇 = et 𝜂 = =
𝑁 4 4

Tableau 53. Valeurs de CRT pour le système de charges Mc 120.


Nombre
Système Mc
120
de poutres K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT
N
4 1 1,13 1,13 1,06 4,32 1,08 0,27

Système de charge Me 120

Position des charges pour le système Me 120


𝜂
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁
∑ 𝐾𝑖 𝐾1 +𝐾2 + 𝐾3 + 𝐾4
𝜂= =
4 4
Tableau 54. Valeurs de CRT pour le système de charges Me 120
Nombre
Système Me
120
de poutres K1 K2 K3 K4 ∑ Ki ɳ CRT
N
4 1,14 1,15 1,15 1,14 4,58 1,145 0,29

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 100


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Système de charges E

Position des charges pour le système E


𝐾 𝑊
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁 et 𝐾=𝐿
𝑐ℎ

Tableau 55. Valeurs de CRT pour le système de charges E

Nombre de Largeur
Système E
poutres N
Surface W
Chargée (m)
K CRT

4 3,76 3,3 1,14 0,28


Trottoirs

Cas d’un trottoir chargé et Cas de deux (02) trottoirs chargés


𝐾 𝑊
𝐶𝑅𝑇 = 𝑁 et 𝐾 = 𝐿
𝑐ℎ
Tableau 56. Valeurs de CRT pour le cas des charges sur les trottoirs
Nombre de Largeur
Trottoirs Surface W K CRT
poutres N Chargée (m)
Un (01) trottoir chargé 4 1,26 1,5 0,84 0,21
Deux (02) trottoirs
4 2,52 3 0,84 0,21
chargés

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 101


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

iii. Calculs des sections d’aciers


On considéra la section droite des poutres comme une section en T, le hourdis
représentant la table de compression.
 Rappel des données sur les matériaux et le béton
Résistance de l’acier est Fe = 500 MPa
La résistance du béton à 28 jours à la compression Fc28 = 30 MPa
La résistance du béton à 28 jours à la traction est Ft28 = 2,4 MPa
L’enrobage c est pris égale à 3 cm
Le diamètre du plus grand granulat est de 25 mm
Dimension des poutres
Hauteur de la table de compression h0 = 20 cm
Hauteur de la poutre Hp = 130 cm
L’épaisseur du talon b0 = 40 cm
ɣ𝑏 = 1,5
ɣ𝑠 = 1,15
 Poutre de Rive
 Tableau des résultats
Tableau 57. Calcul de la section d'armatures longitudinales dans les poutres

Données Formules Valeurs


d 𝑑 = 𝐻𝑝 + ℎ0 – 𝐶 − 5 1,42 m
2
σs
̅̅̅ min = { 𝐹𝑒; 110 √𝑛 ∗ 𝑓𝑡28 215,56 MPa
3
σbc
̅̅̅̅ σbc = 0,6 ∗ 𝑓𝑐28
̅̅̅̅ 18 MPa


σ̅̅s (𝑑− 𝑜 )
̅̅
Mtser Mtser = 30 (𝑑−ℎ3 ) 𝑏 ∗ ℎ𝑜² 0,823 MN.m
𝑜

Zb 𝑍𝑏 = 0,93 ∗ 𝑑 1,32 m
𝑀𝑠𝑒𝑟
As 𝐴𝑠 = 179,06 cm²
𝑧𝑏 ∗ ̅σ̅̅s̅
 Vérification de la contrainte de non fragilité
Ce calcul permet de déterminer la section minimale d’acier Asmin.
0,23 ∗ 𝑓𝑡28 0,23 ∗ 2,4
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = 𝑏∗𝑑 = 1,42 ∗ 2,58 = 40,45 cm²
𝐹𝑒 500

Conclusion : As = 179,06 cm² > Asmin = 40,45 cm² donc on retient comme armatures
longitudinales 23HA32, ce qui équivaut à une section réelle de 184,87 cm².

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 102


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Calcul de la section d’armatures d’âme At


Le BAEL 91, procède à la justification des contraintes tangentes aux états limites ultimes
(ELU). Ceci permet d’avoir généralement un comportement satisfaisant en service moyennant
l’application de disposition constructive diverses.
- Vérification de la contrainte de cisaillement
𝑉
La contrainte de cisaillement τu est donnée par τu = 𝐵 ∗𝑢𝑑 avec B = largeur de l’âme = 40 cm et

d la hauteur utile réelle = 142 cm


𝑉 1482,1
τu = 𝐵 ∗𝑢𝑑 = 0,40 ∗ 1,42 𝑥 10−3 = 2,59 MPa

La contrainte limite de cisaillement en fissuration très préjudiciable τulim est :

τu < τulim, condition respectée


- Section d’acier
At < min (h/35 ; Atlim ; b/10) = min (130/35 ; 14 ; 25,8/10) = 2,58 cm²
On prendra des HA10 comme armatures d’âmes et on prévoit 4 brins, soit 3,14 cm².
Donc 4 brins HA12  At = 3,14 cm²
- Espacement St
A l’état de non fragilité, on a :
Stmax = min (0,9d ; 0,4m)
= min (0,9 * 1,42 ; 0,4)
= min (1,28 ; 0,4)
Stmax = 40 cm (1)
A l’état limite les aciers sont soumis à une contrainte de cisaillement qui est :
𝐴𝑡 ∗ 𝐹𝑒 𝛾𝑠 (𝜏𝑢−0.3∗ 𝐹𝑡28 ∗𝐾) 0,9∗ 𝐴𝑡 ∗ 𝐹𝑒
≥ → 𝑆𝑡 ≤ 𝐵 𝑥 𝛾
𝐵∗ 𝑆𝑡 0,9 𝑠 (𝜏𝑢−0.3∗𝐹𝑡28 ∗𝐾)

K = 1, parce qu’il n’y a pas de reprise de bétonnage.


0,9 ∗ 3,14 ∗ 500
𝑆𝑡 ≤ 40 ∗ 1,15 (2,61−0.3 ∗ 2,4 ∗ 1) = 16,47 cm

St ≤ 16,47 cm (2)
Conclusion : D’après (1) et (2), le choix de l’espacement St est de 15 cm : St = 15 cm

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 103


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Poutre Intermédiaire
 Tableau des résultats

Tableau 58. Calcul de la section d'armatures longitudinales dans les poutres

Données Formules Valeurs

d 𝑑 = 𝐻𝑝 + ℎ 0 – 𝐶 − 5 1,42 m
2
σs
̅̅̅ min = { 𝐹𝑒; 110 √𝑛 ∗ 𝑓𝑡28 215,56 MPa
3
σbc
̅̅̅̅ σbc = 0,6 ∗ 𝑓𝑐28
̅̅̅̅ 18 MPa

σ̅̅s (𝑑− 𝑜 )
̅̅
Mtser Mtser = 30 (𝑑−ℎ3 ) 𝑏 ∗ ℎ𝑜² 0,823 MN.m
𝑜

Zb 𝑍𝑏 = 0,93 ∗ 𝑑 1,32 m
𝑀𝑠𝑒𝑟
As 𝐴𝑠 = 152,00 cm²
𝑧𝑏 ∗ ̅σ̅̅s̅
 Vérification de la contrainte de non fragilité
Ce calcul permet de déterminer la section minimale d’acier Asmin.
0,23 ∗ 𝑓𝑡28 0,23 ∗ 2,4
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = 𝑏∗ 𝑑= 1,42 ∗ 2,58 = 40,45 cm²
𝐹𝑒 500

Conclusion : As = 152,00 cm² > Asmin = 40,45 cm² donc on retient comme armatures
longitudinales 20HA32, ce qui équivaut à une section réelle de 160,84 cm².
 Calcul de la section d’armatures d’âme At
Le BAEL 91, procède à la justification des contraintes tangentes aux états limites ultimes
(ELU). Ceci permet d’avoir généralement un comportement satisfaisant en service moyennant
l’application de disposition constructive diverses.
- Vérification de la contrainte de cisaillement
𝑉
La contrainte de cisaillement τu est donnée par τu = 𝐵 ∗𝑢𝑑 avec B = largeur de l’âme = 40 cm et

d la hauteur utile réelle = 142 cm


𝑉 1103,70
τu = 𝐵 ∗𝑢𝑑 = 0,40 ∗ 1,42 𝑥 10−3 = 1,90 MPa

La contrainte limite de cisaillement en fissuration très préjudiciable τulim est :

τu < τulim, condition respectée


- Section d’acier
At < min (h/35 ; Atlim ; b/10) = min (130/35 ; 14 ; 25,8/10) = 2,58 cm²
On prendra des HA10 comme armatures d’âmes et on prévoit 4 brins, soit 3,14 cm².
Donc 4 brins HA12  At = 3,14 cm²

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 104


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

- Espacement St
A l’état de non fragilité, on a :
Stmax = min (0,9d ; 0,4m)
= min (0,9 x 1,42 ; 0,4)
= min (1,28 ; 0,4)
Stmax = 40 cm (1)
A l’état limite les aciers sont soumis à une contrainte de cisaillement qui est :
𝐴𝑡 ∗ 𝐹𝑒 𝛾𝑠 (𝜏𝑢−0.3∗ 𝐹𝑡28 ∗𝐾) 0,9∗ 𝐴𝑡 ∗ 𝐹𝑒
≥ → 𝑆𝑡 ≤ 𝐵∗ 𝛾
𝐵∗ 𝑆𝑡 0,9 𝑠 (𝜏𝑢−0.3∗ 𝐹𝑡28 ∗𝐾)

K = 1, parce qu’il n’y a pas de reprise de bétonnage.


0,9∗ 3,14 ∗ 500
𝑆𝑡 ≤ 40 ∗ 1,15 (1,94−0.3 ∗ 2,4 ∗ 1) = 26,01 cm

St ≤ 26,01 cm (2)
Conclusion : D’après (1) et (2), le choix de l’espacement St est de 15 cm : St = 15 cm

Annexe II.7 Calcul du Hourdis


i) Calcul des sollicitations
Tableau 59. Calcul des sollicitations
Charges Efforts Formules Valeurs
𝑝𝐿²
Mmax Mmax = 4,118 kN.m
Charges 8
permanentes 𝑝𝐿
Tmax Tmax = 6,864 kN
2
𝑎 2
Mmax Mmax = 𝑃 (1 − 𝐿 ) avec a = 0.5 45,125 kN.m
Système Bc
𝑎
Tmax Tmax = 𝑃 (2 − 𝐿 ) 107,500 kN
𝑃𝐿 𝑎 2
Mmax Mmax = (1 − 𝐿) avec a = 1 32,667 kN.m
2
Système Bt
𝑎
Tmax Tmax = 𝑃 (2 − 𝐿 ) 143,333 kN
𝑃𝐿
Mmax Mmax = avec P = 10 60,000 kN.m
8
Système Br
Tmax Tmax = P 100,000 kN
𝑃𝐿 𝑏 550
Système
Mmax Mmax =
4
(1 − 2 ∗ 𝐿) avec P = 6,1
65,369 kN.m
Mc120 𝑏
Tmax Tmax = 𝑃 (1 − 2 ∗ 𝐿) avec b = 1 71,380 kN
𝑃𝐿² 330
Mmax Mmax = avec P = 59,400 kN.m
Système 8 4
Me120 𝑃𝐿
Tmax Tmax = 99,000 kN
2

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 105


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

ii) Calcul des sollicitations majorées


Tableau 60. Calcul des sollicitations majorées
Surcharges Coefficient de Moment fléchissant Effort tranchant
majoration (kN.m) (kN)
dynamique Non Majoré Non Majoré
majoré majoré
Permanentes G 4,118 4,1184 4,1184 4,1184
Civiles Bc 1,54 45,13 69,54 107,50 165,65
Bt 1,44 32,67 47,08 143,33 206,58
Br 1,31 60,00 78,33 100,00 130,54
Militaires Mc120 1,51 65,37 98,98 71,38 108,08
Me120 1,45 59,40 85,83 99,00 143,06

iii) Calcul des sollicitations aux états limites


La combinaison des moments fléchissant se fait de la même façon que dans le calcul des
poutres, à savoir ;
Tableau 61. Cas de combinaison des moments fléchissant pour Hourdis
Charges Permanentes Surcharges civiles Surcharges militaires
1,35*G 1,60*Bt 1,35*Me120
ELU
1,35*G 1,60*Bc
1,20*Bt Me120
ELS G
1,20*Bt
Pour le calcul du ferraillage ces efforts seront par la suite multipliés par 0,5 pour le calcul du
ferraillage de l’appui et 0,8 pour le ferraillage en travée. En appliquant cela, le tableau suivant
donne les combinaisons de moments fléchissant :
Tableau 62. Valeurs obtenues des combinaisons de moments fléchissant pour Hourdis
ELS ELU
Moment Fléchissant Mser Moment Fléchissant Mu
A l’appui 30,31 kN.m/ml 40,44 kN.m/ml
En travée 48,49 kN.m/ml 93,45 kN.m/ml
a) Calcul des armatures principales
Les aciers du hourdis seront calculés à l’état limite ultime (ELU) et vérifiés à l’ELS en
utilisant les mêmes données définis plus haut.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 106


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

i) Calcul de la section minimale d’armatures longitudinales du hourdis


 Section d’acier As aux Appuis
Tableau 63. Calcul de la section d'armatures longitudinales du hourdis
Données Formules Valeurs
d d = min {0,9ℎ0 ; ℎ − 𝑐 − 3 14 cm
𝐹𝑒
𝜎𝑠𝑢
̅̅̅̅ 𝜎𝑠𝑢 =
̅̅̅̅ 434,78 MPa
1,15
0,85 𝑥 𝐹𝑐28
𝜎
̅̅̅̅̅
𝑏𝑢 𝜎
̅̅̅̅̅
𝑏𝑢 = avec Ɵ = 0,85 20 MPa
Ɵ 𝑥 𝛾𝑏
𝑀𝑢
  2 0,093 MN.m
𝑏𝑑 𝜎 ̅̅̅̅
𝑏𝑢
α 𝛼 = 1,25 𝑥 (1 − √1 − 2 0,103
Zb 𝑍𝑏 = 𝑑 (1 − 0,4𝛼) 13,24 cm
𝑀𝑢
As 𝐴𝑠 = 7,03 cm²
𝑧𝑏 ∗ ̅̅̅
σs

- Vérification de la contrainte de non fragilité


0,23∗ 𝐹𝑡28 0,23∗ 2,4
Asmin = ∗ 𝑏𝑑 = 100 ∗ 14 = 1,55 cm²
𝐹𝑒 500

Conclusion : As = 7,03 cm² > Asmin = 1,55 cm² donc on retient comme armatures
longitudinales 4HA16, ce qui équivaut à une section réelle de 8,04 cm², avec un espacement de
25 cm à l’appui.
ii) Section d’acier As en travée
Tableau 64. Calcul de la section d'armatures longitudinales du hourdis
Données Formules Valeurs
d d = min {0,9ℎ0 ; ℎ − 𝑐 − 3 14 cm
𝐹𝑒
𝜎
̅̅̅̅
𝑠𝑢 𝜎𝑠𝑢 =
̅̅̅̅ 434,78 MPa
1,15
0,85 𝑥 𝐹𝑐28
𝜎
̅̅̅̅̅
𝑏𝑢 𝜎
̅̅̅̅̅
𝑏𝑢 = avec Ɵ = 0,85 20 MPa
Ɵ𝑥𝛾 𝑏

𝑀𝑢 0,238MN.m
  On est en pivot
𝑏 𝑑2 ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑢
B
𝑀𝑢
ɣ 𝛾=  1,927
𝑀𝑠𝑒𝑟
0,835
1− 𝜃
𝑙 𝑙 = 1 [1 − ] 𝜃 l→pas d’acier
8,5
comprimé
α 𝛼 = 1,25 𝑥 (1 − √1 − 2 0,346
Zb 𝑍𝑏 = 𝑑 (1 − 0,4𝛼) 12 cm
𝑀𝑢
As 𝐴𝑠 = 17,82 cm²
𝑧𝑏 ∗ ̅̅̅
σs

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 107


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

- Vérification de la contrainte de non fragilité


0,23∗ 𝐹𝑡28 0,23 ∗ 2,4
Asmin = ∗ 𝑏𝑑 = 100 ∗ 14 = 1,55 cm²
𝐹𝑒 500

Conclusion : As = 17,82 cm² > Asmin = 1,55 cm² donc on retient comme armatures
longitudinales 6HA20, ce qui équivaut à une section réelle de 18,85 cm², avec un espacement
de 15 cm en travée.
a) Calcul de l’encorbellement
i) Calcul des sollicitations
Tableau 65. Calculs des sollicitations encorbellement
Charges Efforts Formules Valeurs
𝑙
Mmax Mmax = 𝑝 ∗ 4,625 kN.m
Charges 2
permanentes
Tmax Tmax = 𝑝 6,250 kN

Mmax Mmax = 𝑝 ∗ 𝑙 88,80 kN.m


roue isolée 6 t
Tmax Tmax = 𝑝 60,000 kN
𝑙²
Mmax Mmax = 𝑝 ∗ 4,040 kN.m
charge de 450 2
kg/m²
Tmax Tmax = 𝑝 ∗ 𝑙 6,030 kN

ii) Calcul des efforts aux états limites


La combinaison se fait comme dans les autres cas mais cette fois-ci seules les charges de
trottoirs sont considérées. Voici ci-dessous le tableau des combinaisons du moment fléchissant :
Tableau 66. Combinaison des moments fléchissant pour encorbellement

Charge permanente Max des charges locales


ELU 1,35 ∗ 4,625 = 6,244 𝑘𝑁. 𝑚/𝑚𝑙 1,60 ∗ 88,80 = 142,08 𝑘𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
ELS 4,625 𝑘𝑁. 𝑚/𝑚𝑙 88,80 kN. m/ml

Annexe II.8 Calcul des Entretoises


a) Ferraillage supérieur (Appuis)
Tableau 67. Ferraillage supérieur (Appuis) pour Entretoise

Données Formule Valeurs


𝑀𝑢
 𝜇= 0,0198
𝑏 ∗ 𝑑 2 ∗ 𝑓𝑏𝑐
R = 0,392  section à simple armatures ce qui implique que les
armatures de compressions ne participent pas à la résistance.
α 𝛼 = 1,25 ∗ (1 − √1 − 2𝜇 0,025
Zb 𝑍𝑏 = 𝑑(1 − 0,4𝛼) 0,71m

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 108


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑓𝑒
σst 𝜎𝑠𝑡 = 434,78
1,15
𝑀𝑢
Ast 𝐴𝑠𝑡 = 𝑍 2,65 cm²
𝑏 ∗ 𝜎𝑠𝑡

Choix du ferraillage : 4HA10 de section 3,14 cm² et un espacement de 10 cm


b) Ferraillage supérieur (Travée)
Tableau 68. Ferraillage supérieur (Travée) pour Entretoise

Données Formule Valeurs


𝑀𝑢
 𝜇= 0,016
𝑏 ∗ 𝑑 2 ∗ 𝑓𝑏𝑐
R = 0,392  section à simple armatures ce qui implique que les
armatures de compressions ne participent pas à la résistance.
α 𝛼 = 1,25 ∗ (1 − √1 − 2𝜇 0,020
Zb 𝑍𝑏 = 𝑑(1 − 0,4𝛼) 0,71 m
𝑓𝑒
σst 𝜎𝑠𝑡 = 434,78
1,15
𝑀
Ast 𝐴𝑠𝑡 = 𝑍 ∗𝑢𝜎 2,11 cm²
𝑏 𝑠𝑡
Choix du ferraillage 4HA10 de section 3,14 cm² et un espacement de 10 cm

Annexe II.9 Calculs des Piles


a) Inventaire des Charges et Surcharges
Tableau 69. Charges permanentes Piles
Données Effort
Poids du tablier 1555,8 𝐾𝑁
Poids du chevêtre 8,5 ∗ 1 ∗ 1,0 ∗ 25 = 212,5 𝐾𝑁
𝜋
Poids propre des fûts 3 ∗ (1)2 ∗ 7 ∗ 25 = 412,33 𝐾𝑁
4
Poids propre semelle 1449,00𝐾𝑁
Poids des terres 8,27 𝐾𝑁
Total 𝟑𝟔𝟑𝟕, 𝟗𝟎 𝑲𝑵
Tableau 70. Surcharges routières Piles

Données Effort
Trottoir 24,75 kN
AL une travée 1035,07 kN
Bc 785,45 kN
Effort de freinage pour Bc 300,00 kN
Mc120 795,00 kN
Max 1035,07 kN

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 109


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 71. Charges d’exploitation

Données Effort
Vent 3 ∗ 7 ∗ 1 = 21 𝐾𝑁
10 ∗ 1555,8
Séisme = 155,58 𝐾𝑁
100
Max 155,58 kN

Tableau 72. Combinaison des charges

Total charge Total Total charges


ELU ELS
permanentes Surcharges d'exploitation
5066,68
3637,90 kN 1035,07 kN 155,58 kN 6816,21 kN
kN

b) Ferraillage du chevêtre
Tableau 73. Armatures de flexion Ast Chevêtre
Données Formule valeur
Hauteur utile d 0,9ℎ 0,9 m
Contrainte limite du béton 0,85 ∗ 𝐹𝑐28
20 MPa
fbc 𝜃 ∗ 𝛾𝑏
Contrainte limite de l'acier 𝐹𝑒
434,78 MPa
𝜎̅𝑠 1,15
𝑀𝑢
Moment ultime du béton  0,005
𝑏 ∗ 𝑑 2 ∗ 𝑓𝑏𝑐
u 1 − (1 − 2𝜇)0,5 0,005
𝑓𝑏𝑐
Section d'acier Ast 𝛽𝑢 ∗ 𝑏 ∗ 𝑑 ∗ ̅̅̅ 2,18 cm²
𝜎
𝑠

 Vérification condition de non fragilité


0,5∗1,0∗1,00
Selon PP73, Amin = 0.5% ∗ 𝐵 = ∗ 10000 = 50 𝑐𝑚²
100

Section d'acier Ast 11HA25 de section 54 cm² et un espacement de 5 cm


 Armatures de cisaillement At
𝐴𝑡 𝜏𝑢
=
𝑏 ∗ 𝑆𝑡 0,8 ∗ 𝑓𝑒
𝑇𝑢
Avec 𝜏𝑢 = = 0,392
𝑏∗𝑑
𝐴𝑡 = 21,298 𝑐𝑚²

Section d’acier At  8HA20 de section 25,13 cm² et un espacement de 10 cm


c) Ferraillage des fûts
Tableau 74. Efforts repris par le fût
Efforts Verticaux Efforts horizontaux Bras de Moment M
Désignation
N (kN) H (kN) levier Z (m) (kN.m)
Poids propres fûts 412,33 -

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 110


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Poids du tablier 1555,8 -


Poids du chevêtre 212,5 -
Trottoir 24,75 -
A(l) 1035,07 -
Bc 785,45 -
Fr Bc 300,00 3,65 787,5
Mc120 795,00 -
Vent 21 3,65 76,65
effet du séisme 155,58 3,65 567,867
Total 3215,70 476,58 10,95 1095,00
Tableau 75. Combinaison des charges des fûts

Charges Surcharges Charges


Données ELU ELS
permanentes routières d'exploitation
N 3637,90 kN 1035,07 kN 6567,28 kN 4879,99 kN
M 300,00 kN.m 155,58 kN.m 2207,18 kN.m 1641,70kN.m

Pour trois (3) fûts par pile, la charge reçue par chaque fût est la charge totale divisée par trois
donné dans le tableau suivant,
Tableau 76. Charge reçu par chaque fût
Données ELU ELS
N 2189,09 kN 1626,66 kN
M 735,73 kN.m 547,23 kN.m
i) Armature longitudinales
Le calcul de sections des armatures longitudinales a été fait par le logiciel ROBOT en flexion
composée. Ce qui donne une section d’armature AsL = 15,17 cm²
 Condition de non fragilité
Comme recommander par le PP73, la section minimale d’armatures longitudinales correspond
à un taux de 2% de la section du béton. Ceci est pour éviter tout risque de choc sur les fûts.
On a :
𝜋∗𝑟 2 ∗2 𝜋∗0.5²∗2
𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = = = 157,07 𝑐𝑚²
100 100

𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = 157,07 cm² > AsL =15,17 cm². On prendra 𝐴𝑠𝑚𝑖𝑛 = 157,07 cm² par fût. Soit du
20HA32 avec une section de 160,85 cm².
 Susceptibilité du fût au flambement
Pour éviter tout risque de flambement du fût, il faut que l’élancement λ < 50.
𝐼𝑓
λ= , avec If la longueur de flambement et i le rayon de giration.
𝑖

𝐼𝑓 = 0,75 ∗ 𝑙0 = 0,75 ∗ 7 = 5,25 𝑚

𝐼
𝑖 = √𝐵, avec I le moment d’inertie et B la section du fût

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 111


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

1∗14
𝐼= = 0,016 m4 et 𝐵 = 𝜋 ∗ (0,50)2 = 0,785 𝑚²
64

0,016
 𝑖 = √0,785 = 0,141

5,25
λ = 0,141 = 37,22

 𝛌 = 37,22 < 50  Pas de risque de flambement.

ii) Ferraillage transversal


L’effort horizontal maximal appliqué à chaque fût est comme définit plus haut
𝑉𝑢𝑚𝑎𝑥
Vu = = 1094,55 kN. Dans le cas des sections circulaires, on a :
2
1,4𝑣𝑢
𝜏𝑢 = , avec b0 = 1,00 m et d = 0,90 m.
𝑏0 ∗𝑑
1,4∗1648,10
𝜏𝑢 = = 1,70 MPa
1∗0,90
𝒇𝒄𝟐𝟖
Donc : 𝝉𝒖 = 𝟏, 𝟕𝟗 𝑴𝑷𝒂 < 𝑴𝒊𝒏 (𝟎, 𝟐 ; 𝟑 𝑴𝑷𝒂) = 𝟑 𝑴𝑷𝒂 ⇒ 𝑶𝒌.
𝜸𝒃

 Les armatures transversales minimales


𝐴𝑡 𝜏𝑢

𝑏0 ∗ 𝑆𝑡 0,8 ∗ 𝑓𝑒
𝜏𝑢 ∗(𝑏0 ∗𝛿𝑡 )
C’est à dire 𝐴𝑡 ≥ 0,8∗𝑓𝑒
1,70 ∗(1∗0,10)
Si on prend δt = 10 cm, alors : 𝐴𝑡 ≥ = 4,26 𝑐𝑚²
0,8∗500

 At ≥ 4,26 cm²
On prendra des 5HA12 de sections 5,65 cm², avec un espacement 20 cm.

d) Ferraillage des semelles sous les piles


Tableau 77. Efforts repris par les semelles

Charges Surcharges Charges


ELU ELS
permanentes routières d'exploitation

3649,45 kN 1035,07 kN 155,58 kN 6831,80 kN 5078,23 kN


i) Section d’acier inférieurs (résistants) Ai
𝑷𝒕 ∗𝒃′ 𝒃 𝒃²
𝑨𝒊 = ∗ 𝑴𝒂𝒙 [𝟏, 𝟏 (𝟏 − 𝒃′) ; (𝟏 − 𝟐𝒃′²)]
𝟒𝒅∗𝝈
̅̅̅𝒔

Poids propre Pp = 1449,00 kN


Poids total Pt = Pu + Pp = 8280,80 kN
Entraxe fût b = 5,15 m = b’
Hauteur utile d = h – 5 cm = 1,15

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 112


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

4𝑑 4∗1,15
𝜃 = 𝐴𝑟𝑐𝑡𝑔 = 𝐴𝑟𝑐𝑡𝑔 = 41,77°
2𝑏 ′ −𝑏 2∗5,15−5,15
𝑃𝑡 ∗𝑏′ 𝑏 𝑏²
 𝐴𝑖 = ̅̅̅𝑠
∗ 𝑀𝑎𝑥 [1,1 (1 − 𝑏′) ; (1 − 2𝑏′²)]
4𝑑∗𝜎

𝟖𝟐𝟖𝟎,𝟖𝟎 ∗𝟓,𝟏𝟓 𝟓,𝟏𝟓 𝟓,𝟏𝟓²


= ∗ 𝑴𝒂𝒙 [𝟏, 𝟏 (𝟏 − 𝟓,𝟏𝟓) ; (𝟏 − 𝟐∗𝟓,𝟏𝟓²)]
𝟒∗𝟏𝟓∗𝟒𝟑𝟒,𝟕𝟖

𝐴𝑖 = 117,28 𝑐𝑚²
Les aciers inférieurs sont de 25HA25 avec une section de 122,72 cm²
ii) Vérification des sections de béton
𝑷𝒕 𝟖,𝟐𝟖𝟎𝟖𝟎
=𝟎,𝟗∗𝟑𝟎∗𝒔𝒊𝒏𝟐 𝟒𝟏,𝟕𝟕 = 𝟎, 𝟔𝟗 𝒄𝒎² (1)
𝟎,𝟗∗𝒇𝒄𝟐𝟖 ∗𝒔𝒊𝒏²𝜽

Section des 3 fûts = 2,16 cm²


La section des fûts est supérieures à (1), condition vérifiée
iii) Aciers de répartition
Il est nécessaire d’ajouter les armatures suivantes pour équilibrer les éventuels efforts de
torsion :
 Armatures supérieurs 𝐴𝑠 = 0,10 ∗ 𝐴𝑖, soit environ 11HA12

Annexe II.10 Calcul des appareilles d’appuis


Les appareils d’appui sont en élastomère fretté, type B, modèle le plus employé
pour les ouvrages d’art courants (CALGALO 2000). Ils sont un empilage de feuilles
d’élastomère généralement en néoprène et de tôles d’acier jouant le rôle de frettes. La liaison
entre les tôles et le néoprène est obtenue par adhérisation au moment de la vulcanisation.
L’épaisseur des frettes est comprise entre 1 et 3 mm, et l’épaisseur des feuilles d’élastomère
est, en général, de 8, 10, 12 et de 16 mm. La durée de vie des appareils d’appui en élastomère
fretté varie de 5 à 15 ans. Le tablier repose sur les piles et les culées par l’intermédiaire des
appareils d’appui qui sont conçus pour transmettre à la fois les efforts verticaux et horizontaux
et permettre les mouvements de rotation dus aux charges d’exploitation ou aux déformations
imposées (SETRA, 2007).
a) Sollicitations sur les appareils d’appui
Les appareils d’appuis transmettent aux appuis, les différents efforts horizontaux
et verticaux.
- Efforts horizontaux
Il s’agit essentiellement des forces de freinage correspondant au poids d’un convoi
Mc 120 car son système de convoi donne dans ce cas un effort tranchant maximal et cette
force est divisée par le nombre de poutres 4.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 113


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝟏𝟏𝟎𝟎
Fx = = 275 kN soit une charge à l’ELU de Fxu = 𝟏, 𝟔 ∗ 𝟐𝟕𝟓 = 𝟒𝟒𝟎 𝒌𝑵
𝟒

- Efforts verticaux
Il s’agit des charges verticales transmises par le tablier aux appuis. Elles correspondent
à la charge permanente de la poutre à dimensionner (poutre de rive), charge de la chaussée
(camion Mc120). G = 6567,28 kN et Q = 1100 kN.
Effort vertical minimal à l’ELU : P1 = 6567,28 ∗ 1,35 = 𝟖𝟖𝟔𝟓, 𝟖𝟑 𝒌𝑵
Effort vertical maximum à l’ELU : P2 = 6567,28 ∗ 1,35 + 1100 ∗ 1,6 = 𝟏𝟎𝟔𝟐𝟓, 𝟖𝟑 𝒌𝑵
b) Pré dimensionnement des appareils
La contrainte minimal de l’appareil d’appui doit comprise entre : 3MPa  m 
20MPa (SETRA, 2000). La section nette réelle de l’élastomère est :
𝑃1 𝑃2
≤ 𝐴′ ≤ 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝐴′ 𝑙𝑎 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑛è𝑡𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑑𝑒 𝑙′é𝑙𝑎𝑠𝑡𝑜𝑚è𝑟𝑒
20 𝑀𝑃𝑎 3 𝑀𝑃𝑎
4432,91 𝑐𝑚2 ≤ 𝐴′ ≤ 35419,43 𝑐𝑚²
En choisissant des feuilles de dimensions plans a = 500 mm et b = 650 mm et en
supposant un enrobage de 5 mm sur le pourtour des feuilles élastomères, on obtient :
A’= [50 – (0,5 ∗ 2)] ∗ [65 – (0,5 ∗ 2)] = 3136 𝑐𝑚².
A’= 3136 cm²
 Hauteur totale des couches d’élastomère
La hauteur totale des couches d’élastomère, T est défini par :
𝑎 𝑎
≤𝑇 ≤
10 5
Soit 50 mm ≤ T ≤ 100 mm. En choisissant 04 feuillets intermédiaires de 12 mm, les
feuillets externes auront 6mm, on obtient une hauteur totale de :
𝑻 = (𝟒 ∗ 𝟏𝟐) + (𝟐 ∗ 𝟔) = 𝟔𝟎 𝒎𝒎, qui est dans l’intervalle.
c) Vérification du dimensionnement
 Calculs préliminaires
 Petit côté réduit : 𝑎 = (50 − 0,5 ∗ 2) = 49 𝑐𝑚
 Grand coté réduit : 𝑏 = (65 – 0,5 ∗ 2) = 64 𝑐𝑚
 Aire nette : A’= 49 𝑥 64 = 3136 cm²
 Déplacement de l’appareil d’appui du a la force de freinage :
𝐹𝑥𝑢 𝑇
𝑉𝑥 =
2𝐺 𝑎𝑏
Avec G, le module de cisaillement conventionnel G = 0,9 MPa.
440 x 10−3 ∗ 60 ∗ 10−3
Vx = = 0,0047 m
2 x 0,9 ∗ (49 ∗ 64) ∗ 10−3

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 114


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Soit Vx = 0,47 cm
 Aire nette après distorsion :
𝑉𝑥 𝑉𝑦
𝐴𝑟 = 𝐴′(1 − − ′)
𝑎′ 𝑏
En supposant que le déplacement vertical est nul Vy = 0 m, on a :
0,0047
𝐴𝑟 = 3136 ∗ (1 − ) = 3106,67 𝑐𝑚²
0,50
Ar = 𝟑𝟏𝟎𝟔, 𝟔𝟕 cm²
 Vérification de la stabilité au flambement
Il faut s’assurer que cette condition est vérifiée à l’état limite ultime :
𝑉𝑚𝑎𝑥 𝑃2 2𝑎′ 𝐺 𝑆1
𝜎𝑚 = = ≤ 𝜎 min =
𝐴𝑟 𝐴𝑟 3𝑇
Avec S1, le coefficient de forme pour le feuillet le plus épais ;
𝑎′ 𝑏′ 49 ∗ 64
𝑆1 = ′ ′
= = 11,56
2𝑡 (𝑎 + 𝑏 ) 2 ∗ 1,2 ∗ (49 + 64)
2𝑎′ 𝐺 𝑆1 2 ∗ 49 𝑥 10−2 ∗ 0,9 ∗ 11,56
𝜎 min = = = 56,64 𝑀𝑃𝑎
3𝑇 3 ∗ 60 ∗ 10−3
𝑉𝑚𝑎𝑥 3742,48 ∗ 10−3
𝜎𝑚 = = = 11,56 𝑀𝑃𝑎
𝐴𝑟 3349,22 ∗ 10−4
𝝈𝒎 = 𝟏𝟏, 𝟓𝟔 𝑴𝑷𝒂 < 𝝈 𝐦𝐢𝐧 = 𝟓𝟔, 𝟔𝟒 𝑴𝑷𝒂 → Vérifié. La stabilité au flambement
est donc assurée !
 Vérification de la stabilité au glissement
Il s’agit ici de vérifier si l’appareil d’appui ne glisse pas sous l’effet des charges horizontales
Il faut s’assurer que : Fxu ≤ Fxlim = μe Fz
1,5 𝐾𝑓
Avec μe = 0,1 + et Kf=0,20 pour le matériau acier et Fz = 𝑃2
𝜎𝑚

𝑉𝑚𝑖𝑛 8865,83 ∗ 10−3 1,5 ∗ 0,20


𝜎𝑚 = = −4
= 34,20 𝑀𝑃𝑎 → μe = 0,1 + = 0,11
𝐴𝑟 3106,67 ∗ 10 34,20
Fxlim = 0,11 *8865,83 = 979,78 kN
Alors Fxu= 440 kN < Fxlim = 979,78 kN, ainsi, il n’y a pas de glissement à la surface
des appareils d’appuis dû aux forces horizontales. La stabilité au glissement est vérifiée !
d) Dimensionnement des frettes
Pour les frettes, l’acier utilisé est de type S235.
L’épaisseur des frettes est donnée par la relation suivante :
2,6 𝐹𝑧 𝑡𝑖 2,6 ∗ 2774,85 ∗ 10−3 x 12
𝑡𝑠 ≥ = = 1,11 𝑚𝑚
𝐴𝑟 𝐹𝑦 3317,44 ∗ 10−4 ∗ 235

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 115


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Alors, pour cet appareil d’appui de 500mm x 650mm, nous choisissons des frettes d’épaisseur
égale à 2 mm.
Les appareils d’appui à mettre en place seront donc : 𝟓𝟎𝟎 ∗ 𝟔𝟓𝟎 ; 𝟒(𝟏𝟐 + 𝟐) + 𝟐 + (𝟐 ∗ 𝟔)
(Nomenclature du SETRA, dans le guide d’Octobre 2007)
La hauteur totale des appareils d’appui vaut donc : 𝑯 = 𝟒 ∗ 𝟏𝟒 + 𝟐 ∗ 𝟔 + 𝟐 = 𝟕𝟎 𝒎𝒎.
ii) Les aciers de frettage de bossage
Les bossages sont sollicités en compression et leur petite hauteur de 10 cm et une base
de 45 cm x 55 cm fait qu’ils sont frettés pour éviter leur éclatement. Ils reçoivent les
surcharges venant du tablier (son poids propre) et des poutres. Ils sont dimensionnés
par la poutre la plus sollicitée (la poutre de rive en ELS) pour une raison de commodité.
0,04∗𝑅𝑠
𝐴𝑠 ≥ La formule de frettage de calcul PP73 du SETRA
𝜎𝑠

Avec
𝜎𝑠𝑡 = 0,8 ζ = 200 MPa
̅̅̅̅
0,04∗4,87999
𝐴𝑠 ≥ = 9,76 cm²
200

Le frettage se fait dans les deux sens :


 Le sens de 55 cm on a 9HA12 espacés de 5,5 cm
 Le sens de 70 cm on a 9HA12 espacés de 7,7 cm

Annexe II.11 Calcul des Culées


a) Vérification de la stabilité de la culée
La stabilité de la culée sera vérifiée à vide et en service, aussi bien dans les conditions
normales que dans les conditions sismiques.
Tableau 78. Descente des charges de la culée

Eléments Poids (kN) d/o (m) M/o (kN.m)


Mur garde grève 82,875 2,2 182,33
Corbeau 2,125 2,75 5,84
Semelle 393,75 2,25 885,94
Dalle de transition 198 4,15 821,7
105 3,5 367,5
Mur en retour 45 6 270
33,75 0,38 12,66
Total 860,50 2545,96

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 116


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Calcul de l’excentricité Vi/0


𝑀 2545,96
𝑒= = = 2,96
𝑉 860,50

 Calcul de l’excentricité Vi/ à l’axe médiane de la semelle


𝐵 4,5
𝑒0 = 𝑒 − = 2,96 − = 0,709
2 2
𝐵 4,50
𝑒0 = 0,728 < = = 0,750
6 6
 La force est à l’intérieur du noyau central de la semelle.

 Contrainte sous la semelle


𝐹𝑉 6𝑒
σ1,2 = (1 ± )
𝐴 𝐵
860,50 6∗0.709
σ1 = (1 + ) = 371,91 𝐾𝑁/𝑚²
4,50 4,50
860,50 6∗0.709
σ2 = (1 − ) = 10,53 𝐾𝑁/𝑚²
4,50 4,50

 Calcul en construction avec remblai


1
 Poussées des terres : 𝑃ℎ = ∗ 𝑘𝑎 ∗ 𝛾 ∗ ℎ2 ∗ 𝐿
2

Avec
Ka : Coefficient actif
ɣ : Poids volumique du remblai, 20 kN/m3
h : Hauteur de la culée = 3,5 m
L : L’épaisseur du mur en retour fois deux (L = 4)
Φ = 30°
1−sin Φ
𝑘𝑎 = = 0,27
1+sin Φ
1
𝑃ℎ = ∗ 0,27 ∗ 20 ∗ 3,52 ∗ 4 = 𝟏𝟑𝟐, 𝟑 𝑲𝑵
2
 Poids des terres :
𝑃𝑡 = 2 ∗ 3,5 ∗ 4 ∗ 20 = 𝟓𝟔𝟎 𝑲𝑵
Surcharge de remblai :
𝛿𝐻 = 𝑘𝑎 ∗ 𝑞 ∗ 𝑆
Avec :
S : Surface chargé
q : surcharge du remblai = 10 kN/m²

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 117


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝛿𝐻 = 0,33 ∗ 10 ∗ (4 ∗ 3,5) = 𝟒𝟔, 𝟐 𝑲𝑵


𝛿𝑣 = 𝑞 ∗ 𝑆 = 10 ∗ (4 ∗ 3,5) = 𝟖𝟎 𝑲𝑵
Tableau 79. Calcul de construction avec remblai
Ms/o
Donnée Pv (kN) Ph (kN) d/o (m) Mr/o (kN.m)
(kN.m)
Culée 421,88 1,7 703,125
Poussée des terres 132,3 1,5 198,45
Poids des terres
560,00 3,25 1820
arrière
Surcharge remblai
46,2 2,42 111,65
horizontal
Surcharge remblai
80,00 3,42 273,33
vertical
Réaction du tablier 777,90 1,75 1405,60
Total 1839,78 178,5 2796,46 310,1

 Vérification au renversement
∑ 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑡𝑎𝑏𝑖𝑙𝑖𝑠𝑎𝑡𝑟𝑖𝑐𝑒𝑠
𝐹𝑅 = ∑ 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑚𝑜𝑡𝑟𝑖𝑐𝑒𝑠

2796,46
𝐹𝑅 = = 9,018 > 1,5  Pas de risque de renversement
310,1

 Vérification au glissement
∑ 𝑓𝑜𝑟𝑐𝑒𝑠 𝑠𝑡𝑎𝑏𝑖𝑙𝑖𝑠𝑎𝑡𝑟𝑖𝑐𝑒𝑠
𝐹𝐺 = ∑ 𝑓𝑜𝑟𝑐𝑒𝑠 𝑚𝑜𝑡𝑟𝑖𝑐𝑒𝑠

1839,78
𝐹𝐺 = = 10,307 > 2  Pas de risque de glissement
178,5

i) Sous charges permanentes plus surcharges


Les vérifications seront sellons les combinaisons suivantes :
 E.L.U : 1,35G + 1,5Q + 1,6[AL + Qtr] + 1,6Qf + 0,8Qvl
 E.L.S : G + Q + 1,2[AL + Qtr] + 1,2Qf + 0,6Qvl
 Accidentelle : G + 0,6[AL + Qtr] + 0,5Qvl + Qs
Avec : G : charge permanente = poids propre + poids des terres + poussée des terres + réaction
des tabliers.
Tableau 80. E.L.U : combinaison fondamentale : 1,35G + 1,6[AL + Qtr] + 1,6Qf + 0,8Qvl

Donnée Coefficient Pv (kN) Ph (kN) d/o (m) Ms/o (kN.m) Mr/o (kN.m)
Culée 1,35 569,53 1,7 949,22
Poussée des
1,35 178,605 1,5 267,91
terres

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 118


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Poids des terres


1,35 756 3,25 2457,00
arrière
Surcharge
remblai 1,5 69,3 2,42 167,48
horizontal
Surcharge
remblai 1,5 120 3,417 410,00
vertical
Réaction du
1,5 1166,85 1,75 2041,99
tablier
Freinage 1,6 480 8,75 4200,00
Surcharge AL 1,6 1656,11 1,825 3022,40
Surcharge
1,6 39,6 1,825 72,27
Trottoir
Total 4308,09 727,91 8952,87 4635,38

 Vérification au renversement
8952,87
𝐹𝑅 = 4635,38 = 1,931 > 1,5  Pas de risque de renversement

 Vérification au glissement
4308,09
𝐹𝐺 = = 5,918 > 2  Pas de risque de glissement
727,91

Tableau 81. E.L.S : combinaison fondamentale : G + 1,2[AL + Qtr] + 1,2Qf + 0,6Qvl

Coeffic Ms/o Mr/o


Donnée Pv (kN) Ph (kN) d/o (m)
ient (kN.m) (kN.m)
Culée 1 421,88 1,7 703,13
Poussée des terres 1 132,3 1,5 198,45
Poids des terres
1 560 3,25 1820,00
arrière
Surcharge remblai
1 46,2 2,42 111,65
horizontal
Surcharge remblai
1 80 3,417 273,33
verticale
Réaction du tablier 1 777,9 1,75 1361,33
Freinage 1,2 300 8,75 2625
Surcharge AL 1,2 1242,08 1,825 2266,80
Surcharge Trottoir 1,2 29,7 1,825 54,20
Total 3111,56 478,50 6478,78 2935,10

 Vérification au renversement
6478,78
𝐹𝑅 = = 2,207 > 1,5  Pas de risque de renversement
2935,10

 Vérification au glissement
3111,56
𝐹𝐺 = = 6,503 > 2  Pas de risque de glissement
478,50

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 119


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 82. Combinaison accidentelle : G + 0,6[AL + Qtr] + 0,5Qvl + Qs

Donnée Coefficient Pv (kN) Ph (kN) d/o (m) Ms/o (kN.m) Mr/o (kN.m)
Culée 1 421,88 1,7 703,13
Poussée des
1 132,3 1,5 198,45
terres
Poids des
1 560 3,25 1820,00
terres arrière
Surcharge
remblai 1 46,2 2,42 111,65
horizontal
Surcharge
remblai 1 80 3,417 273,33
vertical
Réaction du
1 777,96 1,75 1361,33
tablier
Freinage 0,5 150 8,75 1312,50
Surcharge AL 0,6 621,04 1,825 1133,40
Surcharge
0,6 14,856 1,825 27,11
Trottoir
Séisme 1 155,58 8,75 1361,33
Total 2475,67 328,50 5318,29 2983,93
 Vérification au renversement
5318,29
𝐹𝑅 = 3028,20 = 1,782 > 1,5  Pas de risque de renversement

 Vérification au glissement
2475,67
𝐹𝐺 = = 7,536 > 2  Pas de risque de glissement
328,50

A la suite des différents calculs et les différentes conditions vérifiées, on conclut que la culée
est stable.
b) Calcul du ferraillage des différents éléments de la culée
i) Mur garde grève (M.G.G)
Il se calcule comme une console encastrée sur le mur de front, il est soumis aux
surcharges du remblai et à la masse des terres.

Les efforts agissant sur le mur garde-grève


𝜎𝐻 = 𝑘𝑝 ∗ 𝛾 ∗ ℎ + 𝑘𝑞 ∗ 𝑞
Avec : kp = kq = ka = 0,27

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 120


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 83. Les contraintes agissant sur le mur garde-grève

Z (m) 𝜎𝐻 (kN/m²) Force (kN) d/o (m)


0 2,70 𝐹 1 = 2,70 ∗ 1,3 = 3,51 0,65
1,3 9,72 𝐹 2 = (9,72 − 2,70) ∗ 0,65 = 4,563 0,43
 Moment d’encastrement
𝑀 = 𝑓1 ∗ 𝑑1 + 𝑓2 ∗ 𝑑2 = (0,65 ∗ 3,51) + (0,43 ∗ 4,563) = 4,26 kN.m
𝑀𝑢 0,00426
𝜇= 2
= = 0,0029
𝑏 ∗ 𝑑 ∗ 𝑓𝑏𝑐 1 ∗ 0,27² ∗ 20
r = 0,392  section à simple armature (pivot A). Ce qui veut dire que les
armatures de compression ne participent pas à la résistance.
α = 0,00366 et Z = 0,27 m.
𝑀𝑢 0,00426
𝐴𝑠𝑡 = = = 0,363 cm² section faible.
𝑍 𝑥 𝜎𝑠𝑡 0,27 𝑥 434,78

 Le ferraillage minimum d’après le R.P.O.A


ARPOA = 0,6% ∗ 𝑆 = 0,006 ∗ (0,3 ∗ 1) = 18 cm²
Ast < ARPOA donc le ferraillage sera :
𝟗𝐇𝐀𝟏𝟔 = 𝟏𝟖, 𝟏𝟎 𝐜𝐦𝟐 /𝐦𝐥 dans la partie tendue avec espacement = 10 cm

𝟗𝐇𝐀𝟏𝟔 = 𝟏𝟖, 𝟏𝟎 𝐜𝐦𝟐 /𝐦l dans la partie comprimée avec espacement = 10 cm


 Armature de répartition
At = 25% ∗ 𝐴𝑠 = 0,25 ∗ 18,10 = 4,525 cm²
On prendra 5HA12 avec une section de 5,65 cm² avec un espacement de 20 cm

ii) Dalle de transition


La dalle de transition consiste à jeter un pont entre le tablier et la culée. Elle est calculée
comme une poutre reposant d’un cote sur le corbeau et de l’autre cote sur le remblai compacté.

Dalle de transition

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 121


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Tableau 84. Evaluation des charges pour la dalle de transition


Données Valeurs
Poids propre de la dalle 7,5 kN/ml
Poids des terres 20 kN/ml
Surcharges remblai 10 kN/ml
Revêtement 1,2 kN/ml
Total 38,7 kN/ml

 Ferraillage de la dalle de transition


qu = 1,35 ∗ (7,5 + 20 + 1,2) + 1,5 ∗ (10) = 258 𝐾𝑁/𝑚𝑙
𝑞𝑙² 258 ∗ 3²
𝑀𝑢 = = = 290,25 𝐾𝑁. 𝑚
8 8
𝑀𝑢 0,29025
𝜇= = = 0,1991
𝑏 ∗ 𝑑2 ∗ 𝑓𝑏𝑐 1 ∗ 0,27² ∗ 20
r = 0,392  section à simple armature (pivot A). Ce qui veut dire que les
armatures de compression ne participent pas à la résistance.
α = 0,280 et Z = 0,24 m.
𝑀𝑢 0,29025
𝐴𝑠𝑡 = = = 24,753 cm² section faible.
𝑍 𝑥 𝜎𝑠𝑡 0,24 𝑥 434,78

On prendra 8HA20 avec une section de 25,13 cm²

 Vérification à l’E.L.S
qs = 38,7 kN/ml
𝑞𝑙² 38,7 ∗ 3²
𝑀𝑠 = = = 43,54 𝐾𝑁. 𝑚
8 8
Détermination de la position de l’axe neutre
𝑏𝑥²
− 𝑛𝐴𝑠𝑐 (𝑥 − 𝑑′ ) − 𝑛𝐴𝑠𝑡 (𝑑 − 𝑥) = 0 … … … (𝐴𝑠𝑐 = 0)
2
n : coefficient d’équivalence = 15
𝑏𝑥²
− 𝑛𝐴𝑠𝑡 (𝑑 − 𝑥) = 0
2
0,5 𝑥 2 − 15 ∗ 25,13 ∗ 10−4 (0,27 − 𝑥) = 0
0,5 𝑥 2 − 0,0102 + 0,038 𝑥 = 0
x = 0,11
𝑏𝑥 3
𝐼= + 𝑛𝐴𝑠𝑐 (𝑥 − 𝑑′ )2 + 𝑛𝐴𝑠𝑡 (𝑑 − 𝑥)²
3
(0,11)3
𝐼= + 15 ∗ 25,13 ∗ 10−4 (0,27 − 0,11)2
3

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 122


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝐼 = 14,09 𝑚4
𝑀𝑠 43,54
𝜎𝑏𝑐 = ∗𝑥 = ∗ 0,11 = 3,4
𝐼 14,09 ∗ 10−4
𝜎𝑏𝑐 = 0,6 ∗ 𝑓𝑐28 = 18 𝑀𝑃𝑎
̅̅̅̅
σbc = 3,4 < ̅̅̅̅
σbc = 18 MPa … … condition vérifiée.
𝑀𝑠(𝑑 − 𝑥) 15 ∗ 0,04354(0,27 − 0,11)
𝜎𝑠𝑡 = 𝑛 = = 74,177 𝑀𝑃𝑎
𝐼 14,09 ∗ 10−4
𝜎𝑠𝑡 = 0,8 ζ = 200 MPa
̅̅̅̅
σst = 74,177 < ̅̅̅̅
σ𝑠𝑡 = 200 MPa … … condition vérifiée.

 Vérification condition de non fragilité


0,23∗𝑓𝑡28 ∗ 𝑏 ∗ 𝑑 0,23 ∗ 2,4 ∗1 ∗0,27
Amin = = ∗ 10000 = 2,98 𝑐𝑚²
𝑓𝑒 500

 Armature de répartition
At = 25% ∗ 𝐴𝑠 = 0,25 ∗ 0,002513 = 6,28 cm²
On prendra 6HA12 avec une section de 6,79 cm² avec un espacement de 15cm.

iii) Corbeau
On calcule le corbeau comme une console courte encastrée sur mur garde grève (M.G.G).

Le corbeau
 Condition d’une console courte
L = 50 cm ; a = 20 cm
d  max (a ; L)  d  max (20 ; 50)
Soit d = 55 cm
𝑞𝑢 ∗ 𝐿 258 ∗ 3
𝑅𝑢 = = = 387 𝐾𝑁. 𝑚𝑙
2 2
𝑅𝑢 ∗ 𝑙 387 ∗ 0,50
𝑀𝑢 = = = 106,425 𝐾𝑁. 𝑚
2 2
𝑞𝑠 ∗ 𝐿 38,7 ∗ 3
𝑅𝑠 = = = 58,05 𝐾𝑁. 𝑚𝑙
2 2

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 123


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑅𝑠 ∗ 𝑙 58,05 ∗ 0,50
𝑀𝑠 = = = 15,96 𝐾𝑁. 𝑚
2 2
 Cisaillement
𝑅 0,387
𝜏𝑢 = 𝑏 𝑥𝑢𝑑 = 1 ∗ 0,50 = 0,704 MPa
𝜏𝑎𝑑𝑚 = min{4 ; [0,03 𝑓𝑐28 ∗ (2 + 𝜑)] ∗ min(𝑓𝑐28 , 30)}
𝑑
𝜑 = min (𝑎 ; 4 𝑀𝑃𝑎) = min(2,75 ; 4 𝑀𝑃𝑎) = 2,75 MPa

𝜏𝑎𝑑𝑚 = 4 𝑀𝑃𝑎
𝜏𝑢 < 𝜏𝑎𝑑𝑚 condition vérifiée
 Armatures tendues
𝜑 𝜑
𝑍 = 𝑚𝑖𝑛 [0,75 ∗ 𝑑 (1 + 10) ; 1,2 ∗ 𝑎 (0,8 + 10)] = 0,32
𝑀𝑢 0,106425
𝐴𝑠𝑡 = = = 7,55 cm²/ml
𝑍 𝑥 𝜎𝑠𝑡 0,32 𝑥 434,78

 Le ferraillage minimum d’après le R.P.A


Amin = 0,6% ∗ 𝐵 = 0,006 ∗ (0,55 ∗ 1) ∗ 10000 = 33 cm²
Donc on adoptera le ferraillage min R.P.A.
Soit : 7HA25 par ml avec une section de 34,36 cm² avec un espacement de 15 cm.

 Armature de répartition
Ar = 25% ∗ 𝐴𝑠 = 0,25 ∗ 34,36 = 8, 6 cm²/ml
On prendra 6HA14 avec une section de 9,24 cm² avec un espacement de 15 cm.
iv) Mur de Front
Le mur de front sera dimensionné en flexion composé à cause des charges qui s’appliqueront
sur lui. Pour évaluer le moment d’encastrement au pied du mur, on prendra en considération :
 Poids propre
 Poussée des terres
 Surcharge du remblai
 Effort de freinage
Tableau 85. E.L.U : combinaison fondamentale : 1,35G + 1,6[AL + Qtr] + 1,6Qf + 0,8Qvl
Ms/o Mr/o
Donnée Coefficient Pv (kN) Ph (kN) d/o (m)
(kN.m) (kN.m)
M.G.G 1,35 13,16 0,85 11,19
M.F 1,35 74,25 1 74,25
Corbeau 1,35 8,44 1,3 10,55
Poussée des
1,35 54,57 1,5 81,86
terres

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 124


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Surcharge
remblai 1,5 17,325 2,42 41,87
horizontal
Surcharge
1,5 30 3,417 102,50
remblai vertical
Réaction du
1,5 333,39 0,25 83,35
tablier
Freinage 1,6 137,14 8,75 1200,00
Surcharge A(l) 1,6 473,17 0,25 118,29
Total 845,00 209,04 314,69 1323,73

Tableau 86. E.L.S : combinaison fondamentale : G + 1,2[AL + Qtr] + 1,2Qf + 0,6Qvl


Mr/o
Donnée Coefficient Pv (kN) Ph (kN) d/o (m) Ms/o (kN.m)
(kN.m)
M.G.G 1 9,75 0,85 8,29
M.F 1 55 1 55
Corbeau 1 6,25 1,3 7,81
Poussée des
1 40,43 1,5 60,64
terres
Surcharge
remblai 1 11,55 2,42 27,91
horizontal
Surcharge
1 20 3,417 68,33
remblai vertical
Réaction du
1 222,26 0,25 57,37
tablier
Freinage 1,2 102,86 8,75 900,00
Surcharge A(l) 1,2 354,88 0,25 88,72
Total 603,39 154,83 220,43 988,55

a) Ferraillage du mur de front à l’E.L.U


h =2,2 m ; b = 1 m ; d = 1,98 m
Nu = 845,00 kN
Mu = 1323,73 - 308,81= 1009,04 kN.m
𝑀𝑢
𝑒= = 1,19
𝑁𝑢

𝑒 > 6 = 0,37 𝑚  La section est partiellement comprimée.

𝑀𝑎 = 𝑀𝑢 + 𝑁𝑢 (𝑑 − 2)
1009,04 2,2
𝑀𝑎 = + 845 (1,98 − )
1000 2

𝑀𝑎 = 1752,64 𝐾𝑁. 𝑚
𝑀𝑢
𝜇= = 0,0224
𝑏∗ 𝑑2 ∗ 𝑓𝑏𝑐

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 125


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

0,0224 r = 0,392  section à simple armature (pivot A). Ce qui veut dire que les
armatures de compression ne participent pas à la résistance.
A2 = 0
1 𝑀
𝐴1 = 𝜎 ( 𝑍𝑎 − 𝑁𝑢 )
𝑠𝑡

α = 0,0283 et Z = 1,18 m.
1 1,75264
𝐴1 = 434,78 ( − 0,845) = 14,71 𝑐𝑚²
1,18

On prendra 10HA14 avec une section de 15,39 cm² avec un espacement de 10 cm.
b) Vérification à l’E.L.S
Ns = 603,39kN ; Ms = Mr – Ms = 768,12 kN.m
𝑀𝑢
𝑒= = 1,27
𝑁𝑢

𝑒 > 6 = 0,37 𝑚  La section est partiellement comprimée.
ℎ 𝑒
𝑋 = + 𝑒1 −
2 2
𝑒13 + 𝑝 ∗ 𝑒1 + 𝑞 = 0
ℎ 2 6𝑛𝐴2 ℎ 2 6𝑛𝐴1 ℎ
𝑝 = −3 (𝑒 − 2) − (𝑒 − 2 + 𝑑′ ) + (𝑒 − 2 + 𝑑) = 0,05
𝑏 𝑏

ℎ 3 6𝑛𝐴2 ℎ 2 6𝑛𝐴1 ℎ 2
𝑞 = 2 (𝑒 − 2) − (𝑒 − 2 + 𝑑′ ) − (𝑒 − 2 + 𝑑) = −0,29
𝑏 𝑏

Par calcul e1 = 0,80 et X = 1,26 m


𝑏𝑥²
𝑆= − 𝑛𝐴1 (𝑑 − 𝑛) = 0,782
2
𝑁𝑠 6,03
σbc = ∗ 𝑥 = 0,788 ∗ 1,26 = 9,75 𝑀𝑃𝑎
𝑆

𝜎𝑏𝑐 = 0,6 ∗ 𝑓𝑐28 = 18 𝑀𝑃𝑎


̅̅̅̅
σbc = 9,67 < ̅̅̅̅
σbc = 18 MPa … … condition vérifiée.
𝑁𝑠(𝑑−𝑥) 15∗603(1,98−1,26)
𝜎𝑠𝑡 = 𝑛 = = 105,613 𝑀𝑃𝑎
𝑆 0,788

𝜎𝑠𝑡 = 0,8 ζ = 200 MPa


̅̅̅̅
σst = 105,613 < ̅̅̅̅
σ𝑠𝑡 = 200 MPa … … condition vérifiée.
v) Mur en retour
Le mur en retour est un élément de la culée, lié au mur garde-grève et a pour rôle de
retenir latéralement les terres en tête des culées enterrées. Dans un souci de faire un calcul
correct et simplifier, le mur sera divisé en trois parties.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 126


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Mur en retour
Ka = 0,33 ; ɣ = 20 kN/m ; q = 10 kN/m²
3

 E.L.U : σh = ka (1,35ɣ * h + 1,5 q)


 E.L.S : σh = ka (ɣ * h + q)
Tableau 87. Les contraintes agissant le long du mur
σ (kN/m²)
h (m)
ELS ELU
0 3,3 4,95
1 9,9 18,81
2,5 19,8 34,65
3,5 26,4 31,185
 Partie 1

Les efforts agissant sur partie 1 de M.R


𝐹1 = 3,3 ∗ 1 ∗ 5 = 16,5 𝐾𝑁  𝑀1 = 16,5 ∗ 0,5 = 8,25 𝐾𝑁. 𝑚
1
𝐹2 = (9,9 − 3,3) ∗ 0,5 ∗ 5 = 16,5 𝐾𝑁  𝑀2 = 16,5 ∗ 3 = 5,5 𝐾𝑁. 𝑚

𝑀𝑢1 = 𝑀1 + 𝑀2 = 13,75 𝐾𝑁. 𝑚


h = 0,75 m ; b = 1 m ; d = 0,68 m
𝑀𝑢 0,001375
𝜇= 2
= = 0,0015
𝑏 ∗ 𝑑 ∗ 𝑓𝑏𝑐 1 ∗ 0,68² ∗ 20
r = 0,392  section à simple armature (pivot A). Ce qui veut dire que les
armatures de compression ne participent pas à la résistance.
α = 0,0019 et Z = 0,67 m.
𝑀𝑢 0,001375
𝐴𝑠𝑡 = = = 0,469 cm² section faible.
𝑍 𝑥 𝜎𝑠𝑡 0,68 𝑥 434,78

 Le ferraillage minimum d’après le R.P.A


Amin = 0,6% ∗ 𝐵 = 0,006 ∗ (0,75 ∗ 1) ∗ 10000 = 45 cm²

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 127


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Donc on adoptera le ferraillage min R.P.A.


Soit : 10HA25 par ml avec une section de 49,09 cm² avec un espacement de 10 cm.
 Armature de répartition
Ar = 25% ∗ 𝐴𝑠 = 0,25 ∗ 49,09 = 12, 27 cm²/ml
On prendra 8HA14 avec une section de 12,31 cm² avec un espacement de 12 cm.

 Partie II 2m

Les efforts agissants sur partie 2 de M.R


En Utilisant les abaques de « PIGEAUD »
𝐼𝑥
𝜌= = 0,75
𝐼𝑦

υ = 0 à l’ELU et υ = 0,2 à l’ELS


 ELU
𝑄 = (2 ∗ 1,5) ∗ (18,81 + 4,95) ∗ 0,5 = 35,64 𝐾𝑁
Sens Lx : Mx = (M1 + υM2).Q
Sens Ly : My = (υM1 +M2).Q
M1 =0,082 ce qui donne alors Mx =2,922 kN.m
M2 =0,040 alors My = 1,426 kN.m
Ferraillage suivant x
Mmax = 2,922 kN.m
h = 0,75 m ; b = 1,5 m; d = 0,68 m
𝑀𝑢 0,0002922
𝜇= 2
= = 0,0002
𝑏 ∗ 𝑑 ∗ 𝑓𝑏𝑐 1,5 ∗ 0,68² ∗ 20
r = 0,392  section à simple armature (pivot A). Ce qui veut dire que les
armatures de compression ne participent pas à la résistance.
α = 0,00027 et Z = 0,67 m.
𝑀𝑢 0,0002922
𝐴𝑠𝑡 = = = 0,100 cm² section faible.
𝑍 𝑥 𝜎𝑠𝑡 0,67 𝑥 434,78

 Le ferraillage minimum d’après le R.P.A


Amin = 0,6% ∗ 𝐵 = 0,006 ∗ (0,75 ∗ 1) ∗ 10000 = 45 cm²
Donc on adoptera le ferraillage min R.P.A.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 128


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Soit : 10HA25 par ml avec une section de 49,09 cm² avec un espacement de 10 cm.
 Armature de répartition
Ar = 25% ∗ 𝐴𝑠 = 0,25 ∗ 49,09 = 12, 27 cm²/ml
On prendra 8HA14 avec une section de 12,31 cm² avec un espacement de 12 cm.

 Partie III

Les efforts agissant sur partie 3 de M.R


En Utilisant les abaques de « PIGEAUD »
𝐼𝑥
𝜌= = 0,5
𝐼𝑦

υ = 0 à l’ELU et υ = 0,2 à l’ELS


 ELU
𝑄 = (1 ∗ 2) ∗ (34,65 + 31,185) ∗ 0,5 = 65,835 𝐾𝑁
Sens Lx : Mx = (M1 + υM2).Q
Sens Ly : My = (υM1 +M2).Q
M1 =0,114 ce qui donne alors Mx = 4,063 kN.m
M2 =0,034 alors My = 1,212 kN.m
Ferraillage suivant x
Mmax = 4,063 kN.m
h = 0,75 m ; b = 1 m; d = 0,68 m
𝑀𝑢 0,002344
𝜇= 2
= = 0,0002572
𝑏 ∗ 𝑑 ∗ 𝑓𝑏𝑐 1 ∗ 0,68² ∗ 20
0,0002572r = 0,392  section à simple armature (pivot A). Ce qui veut dire que les
armatures de compression ne participent pas à la résistance.
α = 0,0003215 et Z = 0,67 m.
𝑀𝑢 0,0001903
𝐴𝑠𝑡 = = = 0,080 cm² section faible.
𝑍 𝑥 𝜎𝑠𝑡 0,67 𝑥 434,78

 Le ferraillage minimum d’après le R.P.A


Amin = 0,6% ∗ 𝐵 = 0,006 ∗ (0,75 ∗ 1) ∗ 10000 = 45 cm²
Donc on adoptera le ferraillage min R.P.A.
Soit : 10HA25 par ml avec une section de 49,09 cm² avec un espacement de 10 cm.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 129


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 Armature de répartition
Ar = 25% ∗ 𝐴𝑠 = 0,25 ∗ 49,09 = 12, 27 cm²/ml
On prendra 8HA14 avec une section de 12,31 cm² avec un espacement de 12 cm.

vi) Etude de la semelle


B = 4,5 m ; H = 1 m ; Nu = 4308,09 kN ; Mr = 2935,10 kN.m ; Ms = 8952,87 kN.m
Mu = 6017,77 kN.m
 Vérification des dimensions de la semelle à l’E.L.U
On commencera par vérifier la portance du sol. σadm = 2 bars
𝑀𝑢 6017,77
𝑒= = = 1,40
𝑁𝑢 4308,09
𝐵
𝑒> = 0,75
6
 Condition de résistance
𝑁 6𝑀
𝜎𝑚𝑎𝑥 = 𝑚𝑎𝑥 ( 𝐴𝑢 ; (𝐴∗𝐵²
𝑢
)) = 212,745 kN/m²

Avec 𝐴 = 𝐵 ∗ 𝐿 = 20,25 m² (L = 4,5 m et B = 4,5 m)


4
Or σadm = 2 bars = 200 kN et σadm = 266,67 kN/m²
3
4
𝜎𝑚𝑎𝑥 < 3 σadm  condition vérifiée.

 Ferraillage de la semelle
𝑁𝑢 (𝐵−𝐷) 𝑁𝑢 (𝐿−𝐷)
𝐴𝑡 = ̅̅̅̅
Avec 𝐴𝐿 = ̅̅̅̅
8∗𝑑∗𝜎 𝑠𝑡 8∗𝑑∗𝜎 𝑠𝑡

At : Armature parallèle à la largeur de la semelle


AL : Armature parallèle à la longueur de la semelle
Nu : Effort exercé par l’ouvrage sur la semelle = 4308,09 kN
B = Largeur de la semelle = 4,5 m
h = Hauteur de la semelle = 1 m
D = Epaisseur du fut = 1 m
d = h - 0.05 = 0,95 m où e = 5cm (l’enrobage)
𝜎𝑠𝑡 = 0,8 ζ = 200 MPa
̅̅̅̅
 Armatures transversales inférieures
𝑁𝑢 (𝐵−𝐷) 4,30809 (4,5−1)
𝐴𝑡 = ̅̅̅̅
= = 99,20 cm²
8∗𝑑∗𝜎 𝑠𝑡 8∗0,95∗200

La section par mètre linéaire est donc :


99,20
𝐴𝑡 = = 22,04 𝑐𝑚²
4,5

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 130


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Les armatures transversales sont égales à 8HA20 avec une section de 25,13 cm² et un
espacement de 12 cm.
 Armatures longitudinales
𝑁𝑢 (𝐿−𝐷) 3,66635(4,5−1)
𝐴𝐿 = ̅̅̅̅
= = 99,20 cm²
8∗𝑑∗𝜎 𝑠𝑡 8∗0,95∗200

La section par mètre linéaire est donc :


99,20
𝐴𝐿 = = 22,04 𝑐𝑚²
4,5

Les armatures longitudinales sont égales à 8HA20 avec une section de 25,13 cm² et un
espacement de 12 cm.
 Vérification de la condition de non fragilité
𝑓𝑡𝑗
𝐴𝑠 ≥ 0,23 ∗ 𝑏 ∗ 𝑑 ∗
𝐹𝑒
Avec ftj = 2,4 MPa ; Fe = 500 MPa ; b = 1 m par largeur et d = 0,95 m
𝐴𝑠 ≥ 10,488 𝑐𝑚²
Donc la condition de non fragilité est vérifiée.
 Condition de non-poinçonnement
On considère que la semelle est comme une dalle sous un mur et pour cela il faut vérifier
la condition de non poinçonnement.
𝑓
1,1𝑁𝑢 ≤ 0,45𝐻 ∗ 𝑃𝑐 ∗ ( 𝛾𝑐28 )
𝑏

Avec :
Nu : Effort normal à l’ELU = 4308,09 kN
H : Hauteur de la semelle = 1 m
Pc : Périmètre du contour au niveau de feuillet moyen = 2(𝐿 + 𝐵) + 4𝐻 = 22 𝑚
30
1.1(3666,35) = 4,74 𝑀𝑁 or 0,45 ∗ 1 ∗ 22 ∗ 500 = 198 MN

4,74 𝑀𝑁 < 198 𝑀𝑁 d’où la condition est vérifiée.

Annexe IV.1 Calcul des charges permanentes


a) Les Equipements
 Dalle en béton armé
10,7 × 0.15
𝑆 = [(10,7 × 0.22) + ( )] = 3,16𝑚2
2
𝑃𝑑 = 3,16 × 25 = 79 𝐾𝑁/𝑚𝑙
 Garde-corps

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 131


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Pgc = 0,65 ∗ 2 = 1,3 𝑘𝑁/𝑚𝑙 pour les gardes corps de type BN4.
 Trottoirs et bordures
Ptr = 1,5 ∗ 0,32 ∗ 25 ∗ 2 = 24 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Couche de roulement
La couche de roulement utilisé est du béton bitumineux modifié (BBM) de 5 cm et poids
volumique de 24 kN/m3
Prl = 0,05 ∗ 7,3 ∗ 24 = 8,76 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Etanchéité
Pet = 0,03 ∗ 7,3 ∗ 24 = 5,26 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Corniche
S = (0,30 ∗ 0,52 + 1,2 ∗ 0,20) ∗ 2 = 0,792 𝑚²
Pc = 0,792 ∗ 25 = 19,8 𝑘𝑁/𝑚𝑙
𝑃𝑇𝑜𝑡𝑎𝑙 𝐸𝑞𝑢𝑖𝑝 = 79 + 1,3 + 24 + 8,76 + 5,26 + 19,8 = 138,12 𝐾𝑁/𝑚𝑙
b) L’ossature Métallique
 Poutres
((600 ∗ 40) + (800 ∗ 50) + (2410 ∗ 30))
𝑆= = 0,1363 𝑚2
1000000
𝑃𝑝 = 0,1363 ∗ 78,5 ∗ 2 = 21,40 𝑘𝑁/𝑚𝑙
 Entretoises (IPE 600)
9 ∗ 0,0156 ∗ 78,5 ∗ 7,3
𝑃𝐸 = = 0,77 𝑘𝑁/𝑚𝑙
105

 Contreventement
Comme contreventement le choix s’est porté sur les Croix de Saint-André (cornières L70 x 7)
0,00094 ∗ 78,5 ∗ 26 ∗ 7,3 ∗ 10,3
𝑃𝐶𝑆𝐴 = = 1,37 𝑘𝑁/𝑚𝑙
105
𝑃𝑇𝑜𝑡𝑎𝑙 𝑂.𝑀 = 21,4 + 0,77 + 1,37 = 23,54 𝐾𝑁/𝑚𝑙
Poids du tablier est donné par 𝑃𝑇𝑜𝑡𝑎𝑙 𝐸𝑞𝑢𝑖𝑝 + 𝑃𝑇𝑜𝑡𝑎𝑙 𝑂.𝑀 = 𝟏𝟔𝟏, 𝟔𝟔 𝒌𝑵/𝒎𝒍

Annexe IV.2 Calcul des charges variables et du coefficient de majoration


a) Système de Charges AL
360
Elle est donnée par la relation : 𝐴(𝑙) = 2,30 + où 𝑙 = 66,0 𝑚. En fonction de la
𝑙+12

classe du pont et du nombre de voies chargées. La valeur de 𝐴(𝑙) est multiplié par le
coefficient a1 et le coefficient a2. Pour un pont de première classe et de deux voies chargées, a1
= 1 et a2 = 1.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 132


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝐴(𝑙) = 1 ∗ 1 ∗ 6,92 = 𝟔, 𝟗𝟐 𝒌𝑵/𝒎².


Cette surcharge est appliquée sur toute la largeur roulable, qui fait
Pour une voie : 𝐴(𝑙) = 12,89 ∗ 3,65 = 𝟐𝟓, 𝟐𝟒 𝒌𝑵/𝒎𝒍
Pour les deux voies : 𝐴(𝑙) = 12,89 ∗ 7,30 = 𝟓𝟎, 𝟒𝟖 𝒌𝑵/𝒎𝒍

b) Système de Charges B
Les charges du système B sont des surcharges roulantes et par conséquent ils
doivent être multipliés par un coefficient de majoration dynamique noté δ. Ce coefficient
est applicable aux trois systèmes Bc, Bt et Br. Il est déterminé par la formule suivante :

0,4 0,6
= 1+ + 4𝐺
1+0,2𝐿 1+
𝑆

L = 66,00 m, portée de la travée.


G = Poids total d’une section de couverture de longueur L et de toute la largeur relative à cette
couverture et aux éléments reposant sur elle. Soit : 𝐺 = 161,66 × 66 = 10669,56 𝑘𝑁
S = La surcharge est le poids total le plus élevé des essieux du système B qu’il est possible
de placé sur le tablier de cette travée.

Pour ce tablier, on a les différentes possibilités suivantes :

 Quatre (04) camions de types Bc peuvent être placés ;


 Soit deux (02) camions de type Bt peuvent être placés ;
 Ou soit une roue isolée du système Br peut être placé.
𝑆𝐵𝑐 = 2 ∗ 600 = 1200 𝑘𝑁 ;

𝑆𝐵𝑡 = 2 ∗ 320 = 640 𝑘𝑁 ;

𝑆𝐵𝑟 = 100 𝑘𝑁 ;

𝑀𝑎𝑥 (𝑆𝐵𝑐 ; 𝑆𝐵𝑡 ; 𝑆𝐵𝑟 ) = 𝑆𝐵𝑐 = 1200 𝑘𝑁

0,4 0,6
Donc : B = 1 + + 4 ∗ 10669,56 = 1,05
1+0,2 ∗ 22 1+
1,10 ∗ 1200

c) Charge Militaire (Système Mc 120)


Le coefficient de majoration dynamique se calcule de la même façon que celui du système
B. Ce qui implique que la surcharge S est égale à la charge militaire Mc 120.
𝑆 = 1100 𝑘𝑁 ; 𝑴 𝟏𝟐𝟎 = 1,04
𝒄

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 133


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

d) Effort de freinage
Les charges de chaussée des systèmes A et Bc sont susceptibles de développer des
réactions de freinage, effort s’exerçant à la surface de la chaussée dans l’un ou l’autre
sens de la circulation.

Les efforts de freinage sont généralement à considérer pour la stabilité des appuis et la
résistance des appareils d’appuis qui sont justifiés suivant les règles en usage.

i) Système de charges A
L’effort de freinage correspondant à la charge A est égal à la fraction suivante du
1
poids de cette dernière : 20+0,0035.𝑆

𝟏
𝑭 = 𝟐𝟎+𝟎,𝟎𝟎𝟑𝟓.𝑺 𝑨(𝒍)

S désigne en mètre carré la surface chargée.


1
F est maximale lorsque A(l) atteint la plus grande valeur possible et est
20+0,0035.𝑆

minimale.
AN :

𝐴(𝑙) = 6,92 𝑘𝑁/𝑚².

Pour 2 voies chargées et l = 66 m, 𝐴(𝑙) = 6,92 ∗ 2 ∗ 3,65 ∗ 66 = 3331,83 𝑘𝑁 .

𝑆 = 2 ∗ 3,65 ∗ 66 = 481,8 𝑚²
1
𝐹 = 20+0,0035∗481,8 ∗ 3331,83 = 𝟏𝟓𝟑, 𝟔𝟒 𝒌𝑵

ii) Le système Bc
L’effort de freinage susceptible d’être développé par le système Bc se trouve limiter par
le texte des instructions au poids d’un véhicule de 300 kN.

Annexe IV.3 Calculs des Sollicitations


Les tableaux ci-dessous donnent les valeurs maximales des sollicitations et efforts issus
des combinaisons de (Charge permanente + charge sur trottoirs) avec les autres charges (Les
charges du système A, les charges du système B et les charges du système Mc 120, on considère
aussi le gradient thermique). Les coefficients de pondération utilisés sont :
 A l’ELU : « 1,35 pour les charges permanentes » ; « 1,5 pour les charges du système A,
système B et charges sur trottoirs » et « 1,35 pour les charges du système Mc 120 ».

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 134


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

 A l’ELS : « 1,00 pour les charges permanentes » ; « 1,2 pour les charges des systèmes
A et B » et « 1,00 pour les charges du système Mc 120 et charges sur trottoirs ».
Tableau 88. Moment fléchissant maximaux
Combinaison de charges Moment en kN.m (ELU) Moment en kN.m (ELS)

Combinaison avec AL 5616,48 5616,5


Combinaison avec Bc 20302,12 17364,99
Combinaison avec GT 5616,48 5616,5
Combinaison avec Mc120 5961,64 5872,16

Combinaison avec Bc (combinaison la plus défavorable)


Tableau 89. Efforts tranchants maximaux
Combinaison de Effort tranchant en Effort tranchant en kN.m
charges kN.m (ELU) (ELS)
Combinaison avec AL 341,63 341,63
Combinaison avec Bc 791,63 701,63
Combinaison avec GT 341,68 341,63
Combinaison avec Mc120 343,98 341,63

Combinaison avec Bc (combinaison la plus défavorable)

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 135


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Annexe IV.4 Détermination de la classe de section


235
𝜀=√𝑓
𝑦

Dans notre cas, fy = 355 MPa


235
𝜀 = √355 = 0,81

 Classe de l’âme
𝑑 1590
= = 53,00 𝑒𝑡 72𝜀 = 58,58
𝑡𝑤 30
𝑑
𝑂𝑛 𝑎 < 72𝜀 , donc l’âme est de classe 1
𝑡𝑤

 Classe des semelles


 Semelle supérieure
𝑏𝑓𝑠 600
𝐶𝑓𝑠 = = = 300 𝑚𝑚
2 2
𝐶𝑓𝑠 300
= = 6,0 𝑒𝑡 9𝜀 = 9 ∗ 0,81 = 7,32
𝑡𝑓𝑠 50

𝐶𝑓𝑠
𝑂𝑛 𝑎: < 9𝜀 , donc la semelle supérieure est de classe 1
𝑡𝑓𝑠

 Semelle inférieure
𝑏𝑓𝑖 800
𝐶𝑓𝑖 = = = 400 𝑚𝑚
2 2
𝐶𝑓𝑖 400
= = 6,67 𝑒𝑡 9𝜀 = 9 ∗ 0,81 = 7,32
𝑡𝑓𝑖 50

𝐶𝑓𝑖
𝑂𝑛 𝑎: < 9𝜀 , donc la semelle inférieure est de classe 1
𝑡𝑓𝑖

Donc la section est de classe 1.

Annexe IV.5 Vérification de la section mixte


i) Calcul du moment résistant plastique
 La force de compression dans le béton

ℎ𝑚𝑖𝑛 +ℎ𝑚𝑎𝑥 𝑓𝑐𝑘


𝐹𝑐 = 𝑏𝑒𝑓𝑓 ∗ ( ) ∗ 0,85 ∗
2 𝛾𝑐
0,33+0,22 30
= 5,35 ∗ ( ) ∗ 0,85 ∗ 1.5
2
30
= 5,35 ∗ 0,275 ∗ 0,85 ∗ 1,5 ∗ 1000

𝑭𝒄 = 𝟐𝟓𝟎𝟏𝟏, 𝟐𝟓 𝒌𝑵
 La force de traction dans l'acier
𝑓𝑦
𝐹𝑎 = 𝐴𝑎 ∗ 𝛾
𝑀0

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 136


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

355
𝐹𝑎 = 125700 ∗ ∗ 10−3
1

𝑭𝒂 = 𝟒𝟒𝟔𝟐𝟑, 𝟓 𝒌𝑵
𝐹𝑎 > 𝐹𝑐 ; donc l’Axe Neutre Plastique (ANP) est dans le profilé.
Déterminons la position de l’ANP.
On a :
𝐹𝑐 + (50 ∗ 600) ∗ 355 ∗ 10−3 = 4𝟑𝟔𝟎𝟖, 𝟕𝟓 𝒌𝑵
[(1590 ∗ 30) + (60 ∗ 800)] ∗ 355 ∗ 10−3 = 𝟑𝟑𝟗𝟕𝟑, 𝟓 𝒌𝑵
4𝟑𝟔𝟎𝟖, 𝟕𝟓 > 𝟑𝟑𝟗𝟕𝟑, 𝟓 𝒌𝑵 ⟹ 𝒍′ 𝑨𝑵𝑷 𝒆𝒔𝒕 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒂 𝒔𝒆𝒎𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒔𝒖𝒑é𝒓𝒊𝒆𝒖𝒓𝒆
𝐹𝑐 + 600 ∗ 𝑦𝑝 ∗ 355 ∗ 10−3 = 1590 ∗ 30 ∗ 355 ∗ 10−3 + 800 ∗ 60 ∗ 355 ∗ 10−3 +
(50 − 𝑦𝑝 ) ∗ 600 ∗ 355 ∗ 10−3
44623,5−32958,75
𝑦𝑝 = = 𝟐𝟕, 𝟑𝟖 𝒎𝒎
2 ∗ 213

Déterminons le moment résistant plastique de la section mixte.

𝑴𝒑𝒍,𝑹𝒅 = ∑ 𝑺𝒊 𝒚𝒊 𝝈𝒊

 Dalle en Béton :
220 5350×110 0,85×𝑓𝑐𝑘
[220 ∗ 5350 ∗ (𝑦𝑝 + )+ (𝑦𝑝 + 330)] ∗ ∗ 10−6 = [220 ∗ 5350 ∗
2 2 𝛾𝑏

220 5350×110 0,85×30


(27,38 + )+ (27,38 + 330)] ∗ ∗ 10−6 = 4536,54 𝑘𝑁. 𝑚
2 2 1,5

 Semelle supérieure :
𝑦𝑝2 (27,38)2
(50 ∗ 600) ∗ ∗ 355 ∗ 10−6 = (50 ∗ 600) ∗ ∗ 355 ∗ 10−6 = 3991,96 𝑘𝑁. 𝑚
2 2

 Semelle inférieure :
60
(60 ∗ 800) ∗ 355 ∗ 10−3 ∗ (1590 + + 50 − 27,38) ∗ 10−3 = 27990,24 𝑘𝑁. 𝑚
2
 Âme :
1590
(1590 ∗ 30) ∗ 355 ∗ 10−3 ∗ ( + 50 − 27,38) ∗ 10−3 = 13845,17 𝑘𝑁. 𝑚
2
𝑀𝑅𝑑,𝑝𝑙 = 5691,69 + 3991,96 + 27990,24 + 13845,17
Pour la section mixte : 𝑴𝑹𝒅,𝒑𝒍 = 𝟓𝟏𝟓𝟏𝟗, 𝟎𝟕 𝒌𝑵. 𝒎 = 𝟓𝟏, 𝟓𝟐 𝑴𝑵. 𝒎
𝑴𝑹𝒅,𝒑𝒍
Le facteur de sécurité est donné par = 𝟐, 𝟓, ce qui met l’ouvrage en sécurité.
𝑴𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊

ii) Calcul du moment résistant élastique


 Coefficient d’équivalence
Comme en béton armé, on considère la section homogénéisée à l’aide du coefficient
d’équivalence n.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 137


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

Avec :
Ea = Module d'élasticité de l'acier
Ecm = Module d'élasticité sécant du béton
𝐸𝑎 210
𝑛=𝐸 = 34⁄3 = 18,53
𝑐𝑚 /3

 Aire de la section mixte homogénéisée


𝐴𝑐 1,097
𝐴ℎ = 𝐴𝑎 + = 0,1257 + 18,53 = 0,185 𝑚²
𝑛

Avec :
Aa = Aire de la section en acier
Ac = hc * beff = 1,097 m²

 Position de l'ANE (l’Axe Neutre Elastique)


433,10
∑ 𝑆𝑖 𝑦𝐺𝑖 (800 ∗ 60 ∗ 30)+(1590 ∗ 30 ∗ 845)+(600 ∗ 50 ∗ 1670)+(220 ∗ 433,10 ∗ 1810)+(110 ∗ ∗ 1865)
2
𝑦𝑒 = ∑ 𝑆𝑖
= 433,10
(800 ∗ 60)+(1590 ∗ 30)+(600 ∗ 50)+(220 ∗ 433,10)+(110 ∗ )
2

𝒚𝒆 = 𝟏, 𝟐𝟔 𝒎

 Moment quadratique de la section


d = Centre de gravité de l'acier / fibre supérieure béton
dh = Centre de gravité du béton / fibre supérieure béton
hc = Hauteur du béton comprimé
1 𝑏𝑒𝑓𝑓 ∗ ℎ𝑐3
𝐼ℎ = 𝐼𝑦𝑎 + 𝐴𝑎 (𝑑 − 𝑦𝑒 )2 + [ + 𝐴𝑐 (𝑦𝑒 )2 ]
𝑛 12
1 5,350∗(0,2053 )
𝐼ℎ = 60,73 + 0,1257(1,125 − 1,26)² + 18,53 [ + 1,097(1,26)²]
12

𝑰𝒉 = 𝟏𝟒𝟑𝟎 𝒎𝟒
 Moment résistant Elastique
𝐼ℎ ∗0,85∗𝑓𝑐𝑘 17∗1430
𝑀𝑅𝑑,𝑒𝑙 = 𝑛 ∗ = 18,53 = 35600 𝑘𝑁. 𝑚
𝑦𝑒 1,26

𝑴𝑹𝒅,𝒆𝒍 = 𝟑𝟓, 𝟔𝟎𝟎 𝑴𝑵. 𝒎


𝑴𝑹𝒅,𝒆𝒍
Le facteur de sécurité est donné par = 𝟏, 𝟕𝟓, ce qui met l’ouvrage en sécurité.
𝑴𝒔𝒐𝒍𝒍𝒊

iii) Calcul d’autres caractéristiques pour l’étude de la section mixte


Dans le désire de calculer le nombre de connecteurs, deux paramètres essentiels sont à
considérer ; le moment d’inertie de la section mixte (𝐼𝑚𝑖𝑥𝑡𝑒 ) et le moment statique (S) de la
dalle en béton par rapport au centre de gravité de la section mixte.
Prenons l’acier comme matériau de référence.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 138


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑓𝑐𝑘 = 30 𝑀𝑃𝑎 ⟹ 𝐸𝑐𝑚 = 34 𝐺𝑃𝑎


𝐸′ 𝐸 34
𝑏′𝑒𝑓𝑓 = 5350 ∗ 𝐸𝑐 = 5350 ∗ 2×𝐸
𝑐𝑚
= 5350 ∗ 2×210
𝑎 𝑎

𝒃′𝒆𝒇𝒇 = 𝟒𝟑𝟑, 𝟏𝟎 𝒎𝒎
Déterminons d’abord la position de l’Axe Neutre Elastique (ANE).
∑ 𝑆𝑖 𝑦𝐺𝑖
𝑦𝑒 = ∑ 𝑆𝑖

𝑦𝑒 =
433,10
(800 ∗ 60 ∗ 30)+(1590 ∗ 30 ∗ 845)+(600 ∗ 50 ∗ 1670)+(220 ∗ 433,10 ∗ 1810)+(110 ∗ ∗ 1865)
2
433,10
(800 ∗ 60)+(1590 ∗ 30)+(600 ∗ 50)+(220 ∗ 433,10)+(110 ∗ )
2

𝒚𝒆 = 𝟏𝟐𝟔𝟏, 𝟏𝟓 𝒎𝒎
Déterminons le moment d’inertie de la section mixte
𝑏𝑖 ∗(ℎ𝑖 )3
𝐼𝑚𝑖𝑥𝑡𝑒 = ∑ + ∑(|𝑦𝐺𝑖 − 𝑦𝐺 |)2 ∗ 𝑏𝑖 ∗ ℎ𝑖
12

(800 ∗ 603 ) (30 ∗ 15903 )


𝐼𝑚𝑖𝑥𝑡𝑒 = [ + (48000 ∗ 1231,152 )] + [ + (47700 ∗ 416,152 )] +
12 12
(600 ∗ 503 ) (433,10∗ 2203 )
[ + (30000 ∗ 408,852 )] + [ + (95282 ∗ 548,852 )] +
12 12
(433,10∗ 1103 )
[ + (47641 ∗ 603,852 )]
12

𝑰𝒎𝒊𝒙𝒕𝒆 = 𝟗𝟔𝟏𝟎𝟎𝟑𝟕𝟕𝟖𝟖𝟖 𝒎𝒎𝟒


Déterminons le moment statique de la dalle en béton par rapport au centre de gravité de la
section mixte.
433,10
𝑆 = (220 ∗ 433,10 ∗ 548,85) + (110 ∗ ∗ 603,85)
2

𝑺 = 𝟔𝟔𝟔𝟕𝟗𝟓𝟑𝟓 𝒎𝒎𝟑

Annexe IV.6 Dimensionnement de la dalle en béton armé


Les moments qui permettent de déterminer les armatures transversales et longitudinales
ont été déterminées par Excel et le cas le plus défavorable est la combinaison avec Bc, ce qui
𝐴 𝑙 ′ 𝐸𝐿𝑈 ∶ 𝑀𝑚𝑎𝑥 = 212,82 𝑘𝑁
donne : {
𝐴 𝑙 ′ 𝐸𝐿𝑆 ∶ 𝑀𝑚𝑎𝑥 = 155,77 𝑘𝑁

Tableau 90. Calcul de la section d'armatures à l’ELU Pour dalle mixte


Tableau 91.
Données Formules Valeurs
d d = 0,9ℎ0 24,75 cm
𝐹𝑒
𝜎𝑠𝑢
̅̅̅̅ 𝜎𝑠𝑢 =
̅̅̅̅ 434,78 MPa
1,15
0,85 𝑥 𝐹𝑐28
𝜎
̅̅̅̅̅
𝑏𝑢 𝜎
̅̅̅̅̅
𝑏𝑢 = avec Ɵ = 0,85 20 MPa
Ɵ𝑥𝛾 𝑏

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 139


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑀𝑢
  0,174 MN.m
𝑏 𝑑2 ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑢
α 𝛼 = 1,25 𝑥 (1 − √1 − 2 0,240
Zb 𝑍𝑏 = 𝑑 (1 − 0,4𝛼) 22,37 cm
𝑀𝑢
As 𝐴𝑠 = 21,88 cm²
𝑧𝑏 ∗ ̅̅̅
σs
0,23 ∗ 𝑓𝑡28 0,23 ∗2,4
Asmin = ∗𝑏∗𝑑 = ∗ 100 ∗ 24,75 = 2,73 𝑐𝑚²
𝐹𝑒 500

ii) Calcul de section d’armature à l’ELS


La combinaison la plus défavorable donne des moments maximums égale à : 155,77
kN.m. Fissuration très Préjudiciable : 𝜎𝑠 = 0,8 ζ = 200 MPa
15𝜎𝑏𝑐 15∗(0,60∗30)
𝑥 = 15𝜎 ∗ 𝑑 = 15∗(0,60∗30)+200 ∗ (0,90 ∗ 0,305) = 0,142 𝑚
𝑏𝑐 +𝜎𝑠𝑡

𝑥 0,142
𝑍 = 𝑑 − 3 = (0,90 ∗ 0,275) − = 0,200 𝑚
3
1 1
𝑀𝑙 = 2 𝑏. 𝜎𝑏𝑐 . 𝑥. 𝑍 = 2 × 1 × 18 × 0,142 × 0,200 = 0,25606 𝑀𝑁. 𝑚 = 256,06 𝑘𝑁. 𝑚

Donc Ml > Mser, par conséquent « section sans acier comprimée »


𝑀 172,44×10−3
𝐴𝑠 = 𝑍.𝜎𝑠𝑒𝑟 = = 4,309 × 10−3 𝑚2 = 38,92 𝑐𝑚²
𝑠𝑡 0,200×200

Vérification :
𝑓𝑡28
La condition de fragilité est vérifiée si 𝐴𝑠 ≥ 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0,23𝑏. 𝑑. 𝑓𝑒
2,40
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0,23 × 100 × 24,75 × 500 = 2,73 𝑐𝑚²

Donc : As > Amin (condition vérifiée!)


La section minimale d’acier est de :
𝐴
𝜌𝑚𝑖𝑛 = 𝐴 𝑠 = 0,35% 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝐴𝑠 = 0,0035 × 100 × 24,75 = 8,66 𝑐𝑚²
𝑏

Conclusion :
L’ELS est plus défavorable, et donc l’aire de la section d’acier transversaux nécessaire
vaut : As = 39,27 cm²/m,
Choix : 39,27 cm²/m soit 8HA25 espacés de 10 cm.
On prendra par ailleurs une section d’acier longitudinaux tels que :
𝐴𝑠 39,27
𝐴𝑠𝑙 = = = 13,09 𝑐𝑚²
3 3
Choix : 13,85 cm²/m soit 9HA14 espacés de 10 cm.

Annexe IV.7 Calcul des appareilles d’appuis


Les appareils d’appui sont en élastomère fretté, type B, modèle le plus employé
pour les ouvrages d’art courants (CALGALO 2000).

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 140


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

i) Sollicitations sur les appareils d’appui


Les appareils d’appuis transmettent aux appuis, les différents efforts horizontaux
et verticaux.
- Efforts horizontaux
Il s’agit essentiellement des forces de freinage correspondant au poids d’un convoi
Bc car son système de convoi donne dans ce cas un effort tranchant maximal et cette force
est divisée par le nombre de poutres 4.
𝟏𝟏𝟎𝟎
Fx = = 270 kN soit une charge à l’ELU de Fxu = 𝟏, 𝟔 ∗ 𝟐𝟕𝟎 = 𝟒𝟒𝟎 𝒌𝑵
𝟒

- Efforts verticaux
Il s’agit des charges verticales transmises par le tablier aux appuis. Elles
correspondent à la charge permanente de la poutre à dimensionner, charge de la
chaussée (camion Mc120). G = 5334,78 kN et Q = 1100 kN.
Effort vertical minimal à l’ELU : P1 = 5334,78 ∗ 1,35 = 𝟕𝟐𝟎𝟏, 𝟗𝟓𝟑 𝒌𝑵
Effort vertical maximum à l’ELU : P2 = 5334,78 ∗ 1,35 + 1100 ∗ 1,6 =
𝟖𝟗𝟔𝟏, 𝟗𝟓𝟑 𝒌𝑵
ii) Pré dimensionnement des appareils
La contrainte minimal de l’appareil d’appui doit comprise entre : 3MPa  m 
20MPa (SETRA, 2000). La section nette réelle de l’élastomère est :
𝑃1 𝑃2
≤ 𝐴′ ≤ 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝐴′ 𝑙𝑎 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑛è𝑡𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑑𝑒 𝑙′é𝑙𝑎𝑠𝑡𝑜𝑚è𝑟𝑒
20 𝑀𝑃𝑎 3 𝑀𝑃𝑎
3600,98 𝑐𝑚2 ≤ 𝐴′ ≤ 29873,18 𝑐𝑚²
En choisissant des feuilles de dimensions plans a = 600 mm et b = 850 mm et en
supposant un enrobage de 5 mm sur le pourtour des feuilles élastomères, on obtient :
A’= [60 – (0,5 ∗ 2)] ∗ [85 – (0,5 ∗ 2)] = 4956 𝑐𝑚².
A’= 𝟒𝟗𝟓𝟔 cm²
 Hauteur totale des couches d’élastomère
La hauteur totale des couches d’élastomère, T est défini par :
𝑎 𝑎
≤𝑇 ≤
10 5
Soit 60 mm ≤ T ≤ 120 mm. En choisissant 05 feuillets intermédiaires de 12 mm, les
feuillets externes auront 6mm, on obtient une hauteur totale de :
𝑻 = (𝟓 ∗ 𝟏𝟐) + (𝟐 ∗ 𝟔) = 𝟕𝟐 𝒎𝒎, qui est dans l’intervalle.

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 141


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

iii) Vérification du dimensionnement


 Calculs préliminaires
 Petit côté réduit : 𝑎 = (60 − 0,5 ∗ 2) = 59 𝑐𝑚
 Grand coté réduit : 𝑏 = (85 – 0,5 ∗ 2) = 84 𝑐𝑚
 Aire nette : A’= 59 ∗ 84 = 4956 cm²
 Déplacement de l’appareil d’appui du a la force de freinage :
𝐹𝑥𝑢 𝑇
𝑉𝑥 =
2𝐺 𝑎𝑏
Avec G, le module de cisaillement conventionnel G = 0,9 MPa.
440x 10−3 ∗ 72 ∗ 10−3
Vx = = 0,0036 m
2 x 0,9 ∗ (59 ∗ 84) ∗ 10−3
Soit Vx = 0,36 cm
𝑉𝑥 𝑉𝑦
 Aire nette après distorsion : 𝐴𝑟 = 𝐴′(1 − − )
𝑎′ 𝑏′

En supposant que le déplacement vertical est nul Vy = 0 m, on a :


0,0036
𝐴𝑟 = 4956 ∗ (1 − ) = 4920,8 𝑐𝑚²
0,50
Ar =𝟒𝟗𝟐𝟎, 𝟖 cm²
 Vérification de la stabilité au flambement
Il faut s’assurer que cette condition est vérifiée à l’état limite ultime :
𝑉𝑚𝑎𝑥 𝑃2 2𝑎′ 𝐺 𝑆1
𝜎𝑚 = = ≤ 𝜎 min =
𝐴𝑟 𝐴𝑟 3𝑇
Avec S1, le coefficient de forme pour le feuillet le plus épais ;
𝑎′ 𝑏′ 59 ∗ 84
𝑆1 = = = 14,44
2𝑡 (𝑎′ + 𝑏 ′ ) 2 ∗ 1,2 ∗ (59 + 84)
2𝑎′ 𝐺 𝑆1 2 ∗ 59 ∗ 10−2 ∗ 0,9 ∗ 14,44
𝜎 min = = = 71,00 𝑀𝑃𝑎
3𝑇 3 ∗ 72 ∗ 10−3
𝑉𝑚𝑎𝑥 8961,953 ∗ 10−3
𝜎𝑚 = = = 18,21 𝑀𝑃𝑎
𝐴𝑟 4920,8 ∗ 10−4
𝝈𝒎 = 𝟏𝟖, 𝟐𝟏 𝑴𝑷𝒂 < 𝝈 𝐦𝐢𝐧 = 𝟕𝟏, 𝟎𝟎 𝑴𝑷𝒂 → Vérifié. La stabilité au flambement
est donc assurée !
 Vérification de la stabilité au glissement
Il s’agit ici de vérifier si l’appareil d’appui ne glisse pas sous l’effet des charges
horizontales
Il faut s’assurer que : Fxu ≤ Fxlim = μe Fz
1,5 𝐾𝑓
Avec μe = 0,1 + et Kf=0,20 pour le matériau acier et Fz = 𝑃2
𝜎𝑚

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 142


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

𝑉𝑚𝑖𝑛 7201,953 ∗10−3 1,5∗0,20


𝜎𝑚 = = = 14,63 𝑀𝑃𝑎 → μe = 0,1 + = 0,12
𝐴𝑟 4920,8∗10−4 14,63

Fxlim = 0,12 *7201,953 = 867,82 kN


Alors Fxu= 440 kN < Fxlim = 867,82 kN, ainsi, il n’y a pas de glissement à la surface
des appareils d’appuis dû aux forces horizontales. La stabilité au glissement est vérifiée !
iv) Dimensionnement des frettes
Pour les frettes, l’acier utilisé est de type S235.
L’épaisseur des frettes est donnée par la relation suivante :
2,6 𝐹𝑧 𝑡𝑖 2,6∗3951,69∗10−3 x 12
𝑡𝑠 ≥ = = 1,07 𝑚𝑚
𝐴𝑟 𝐹𝑦 4885,62∗10−4 ∗235

Alors, pour cet appareil d’appui de 600 mm x 850 mm, nous choisissons des frettes d’épaisseur
égale à 2 mm.
Les appareils d’appui à mettre en place seront donc : 𝟔𝟎𝟎 ∗ 𝟖𝟓𝟎 ; 𝟒(𝟏𝟐 + 𝟐) + 𝟐 + (𝟐 ∗ 𝟔)
(Nomenclature du SETRA, dans le guide d’Octobre 2007)
La hauteur totale des appareils d’appui vaut donc : 𝑯 = 𝟒 ∗ 𝟏𝟒 + 𝟐 ∗ 𝟔 + 𝟐 = 𝟕𝟎 𝒎𝒎.
v) Les aciers de frettage de bossage
Les bossages sont sollicités en compression et leur petite hauteur de 10 cm et une base
de 45 cm x 55 cm fait qu’ils sont frettés pour éviter leur éclatement. Ils reçoivent les surcharges
venant du tablier (son poids propre) et des poutres. Ils sont dimensionnés par la poutre la plus
sollicitée (la poutre de rive en ELS) pour une raison de commodité.
0,04∗𝑅𝑠
𝐴𝑠 ≥ La formule de frettage de calcul PP73 du SETRA
𝜎𝑠

Avec
𝜎𝑠𝑡 = 0,8 ζ = 200 MPa
̅̅̅̅
0,04∗3,951689
𝐴𝑠 ≥ = 7,90 cm²
200

Le frettage se fait dans les deux sens :


 Le sens de 65 cm on a 7HA12 espacés de 10 cm
 Le sens de 90 cm on a 7HA12 espacés de 15 cm

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 143


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La
Mezam Au Cameroun

ETUDE QUANTITATIVE POUR PONT BA


Données Nombre Dimensions Unités Surface / volume
Longueur Largeur Epaisseur
TABLIER
Poutres
Béton 4 66 0,4 1,3 m3 137,28
Coffrage 4 66 3 m² 792
Fer 1 m3 de béton donne 33,65 kg kg 4620
Hourdis
Béton 1 66 5,35 0,2 m3 70,62
Coffrage 1 66 5,75 m² 379,5
3
Fer 1 m de béton donne 12 kg kg 847,44
Entretoise
Béton 3 66 2,18 0,8 m3 345,312
Coffrage 3 66 3,78 m² 748,44
Fer 1 m3 de béton donne 0,12 kg kg 40,4
APPUIS
Appuis Intermédiaire : Piles
Béton 2 4,25 1 1 m3 691,26
Coffrage 2 4,25 3 m² 706,06
Fer 1 m3 de béton donne 76,82 kg kg 1577,50
Appuis d'extrémité : Culée
Béton 2 5,35 1,00 2,2 m3 81,21
Coffrage 2 5,35 5,40 m² 219,35
Fer 1 m3 de béton donne 3,79 kg kg 911,26

ETUDE QUANTITATIVE POUR PONT MIXTE


Données Nombre Dimensions Unités Surface /
Longueur Largeur Epaisseur volume
TABLIER
PRS Poutres HAFe 500 kg 207102,05
Dalle HAFe 500 kg 756,23
IPE 600 Entretoise ml 70
Culée
Béton 2 5,35 1,00 1,8 m3 78,22
Coffrage 2 5,35 5,40 m² 206,51
HAFe 500 kg 98,00

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 144


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Annexe IV.1 Devis quantitatif et estimatif du pont bipoutres mixte

SOUS
P.U HTVA TOTAL
N° PRIX DESIGNATION UNITES QUANTITES
(FCFA) HTVA
(FCFA)
000 TRAVAUX PREPARATOIRES ET INSTALLATION DE CHANTIER
001 Installation, Implantation et repli de chantier FF 1,00 100 000 000 100 000 000
002 Etudes géotechniques complémentaires FF 1,00 50 000 000 50 000 000
003 Projet d'exécution et récolement FF 1,00 10 000 000 10 000 000
004 Maintien de la circulation et environnement FF 1,00 50 000 000 50 000 000
SOUS TOTAL SERIE 000 210 000 000
100 TERRASSEMENTS
101 Fouilles pour les fondations m3 70,00 5 000 350 000
102 Remblai pour bloc technique m3 350,00 24 973 8 740 550
103 Remblai contigu à l'ouvrage m3 3000,00 10 000 30 000 000
104 Curage et calibrage du lit du cours d'eau FF 1,00 20 000 000 20 000 000
SOUS TOTAL SERIE 100 59 090 550
200 FONDATIONS
201 Béton de propreté sous semelle m3 3,15 150 000 472 500
202 Béton B30 pour semelle m3 48,15 235 000 11 315 250
203 coffrages des semelles m² 69,55 15 000 1 043 250
204 Acier HAFe E 500 pour semelle kg 823,40 1 500 1 235 100
SOUS TOTAL SERIE 200 132 247 200
300 APPUIS
301 Béton B30 pour culées m3 78,22 235 000 18 381 700
302 Béton B30 pour bossages m3 10,70 235 000 2 514 500
304 Coffrage des culées m² 206,51 15 000 3 097 650
307 Aciers HAFe E 500 pour culées kg 98,00 1 500 147 000
308 Aciers HAFe E 500 pour bossages kg 20,28 1 500 30 420
SOUS TOTAL SERIE 300 24 171 270
400 TABLIER

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 145


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

401 Béton B30 pour les dalles préfabriquées m3 72,60 235 000 17 061 000
402 Acier HAFe E500 pour les dalles préfabriquées kg 756,23 1 500 1 134 345
403 Coffrages pour dalles préfabriquées m² 102,02 1 500 153 030
404 PRS pour les poutres kg 207102,05 2 500 517 755 125
406 IPE 600 pour les entretoises ml 70,00 100 765 7 053 547
407 Croix de Saint-André (Cornières L70 x 7) kg 2033,65 1 500 3 050 479
408 Goujons U 2184,00 3 500 7 644 000
409 Peinture pour l'ossature métallique m² 736,90 5 000 3 684 506
410 Echauffaudage ens 1,00 20 000 000 20 000 000
SOUS TOTAL SERIE 400 577 536 031
500 EQUIPEMENTS
501 Etanchéité m² 840,00 16 538 13 891 920
502 Béton B30 pour dalles de transition m3 32,10 235 000 7 543 500
503 Barrière T2 ml 132,00 350 000 46 200 000
504 Joint de chaussée ml 16,00 250 000 4 000 000
505 joint de trottoir ml 6,40 230 000 1 472 000
506 Béton de propriété pour dalles de transition m3 6,42 150 000 963 000
507 Fourniture et installation des appareils d'appui en elastomère fretté dm3 142,80 78 673 11 234 504
508 Gargouille PVC diamètre 80 mm ml 200,00 1 359 271 800
509 Revêtement en BBM, e = 5 cm m² 330,00 25 000 8 250 000
510 Béton B25 pour trottoirs m3 31,68 225 000 7 128 000
511 Bordures en Béton Armé ml 210,00 26 391 5 542 110
512 Béton B30 pour corniches préfabriquées m3 68,11 225 000 15 324 750
513 Acier HA Fe E 500 pour corniches kg 1036,56 35 000 36 279 600
514 Coffrage des corniches m² 40,00 35 000 1 400 000
515 Perrés maçonnés pour protection de talus m² 1081,67 45 000 48 675 150
516 Descente d'eau en béton armé ml 300,00 30 000 9 000 000
SOUS TOTAL SERIE 500 217 176 334
600 EPREUVRE DE L'OUVRAGE
601 Epreuvre de l'ouvrage FF 1,00 20 000 000 20 000 000
SOUS TOTAL SERIE 600 20 000 000
TOTAL HT 1 240 221 386
TOTAL TTC (19,25% TVA CAMEROUN) 1 478 964 002

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 146


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Annexe IV.2 Devis quantitatif et estimatif du pont en béton arme

SOUS TOTAL
P.U HTVA
N° PRIX DESIGNATION UNITES QUANTITES HTVA
(FCFA)
(FCFA)
000 TRAVAUX PREPARATOIRES ET INSTALLATION DE CHANTIER
001 Installation, Implantation et repli de chantier FF 1,00 100 000 000 100 000 000
002 Etudes géotechniques complémentaires FF 1,00 50 000 000 50 000 000
003 Projet d'exécution et récolement FF 1,00 10 000 000 10 000 000
004 Maintien de la circulation et environnement FF 1,00 50 000 000 50 000 000
SOUS TOTAL SERIE 000 210 000 000
100 TERRASSEMENTS
101 Fouilles pour les fondations m3 70,00 5 000 350 000
102 Remblai pour bloc technique m3 350,00 24 973 8 740 550
103 Remblai contigu à l'ouvrage m3 3000,00 10 000 30 000 000
104 Curage et calibrage du lit du cours d'eau FF 1,00 20 000 000 20 000 000
SOUS TOTAL SERIE 100 59 090 550
200 FONDATIONS
201 Béton de propreté sous semelle m3 3,15 150 000 472 500
202 Béton B30 pour semelle m3 21,40 235 000 5 029 000
203 coffrages des semelles m² 53,50 15 000 802 500
204 Acier HAFe E 500 pour semelle kg 823,40 1 500 1 235 100
SOUS TOTAL SERIE 200 125 720 200
300 APPUIS
301 Béton B30 pour culées m3 81,21 235 000 19 084 350
302 Béton B30 pour bossages m3 10,70 235 000 2 514 500

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 147


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

303 Coffrage des piles colonnes m² 680,56 35 000 23 819 425


304 Coffrage des culées m² 219,35 15 000 3 290 250
305 Coffrage des chevêtres m² 25,50 35 000 892 500
306 Acier HAFe E 500 pour piles colonnes kg 904,50 1 500 1 356 750
307 Aciers HAFe E 500 pour culées kg 911,26 1 500 1 366 890
308 Aciers HAFe E 500 pour chevêtres et bossages kg 673,28 1 500 1 009 920
SOUS TOTAL SERIE 300 53 334 585
400 TABLIER
401 Béton B30 pour hourdis m3 70,62 235 000 16 595 700
402 Acier HAFe E500 pour hourdis kg 847,44 1 500 1 271 160
403 Coffrages pour hourdis m² 379,50 35 000 13 282 500
404 Béton B30 pour poutres m3 137,28 235 000 32 260 800
405 Acier HAFe E500 pour Poutres kg 4620,00 1 500
406 Coffrages pour Poutres m² 792,00 35 000
407 Béton B30 pour les entretoises sur appuis m3 345,31 235 000 81 148 320
408 Acier HAFe E500 pour les entretoises kg 40,40 1 500 60 600
409 Coffrages pour les entretoises m² 748,44 35 000 26 195 400
410 Béton B30 pour encorbellement m3 177,41 300 000 53 222 400
411 Acier HAFe E500 pour encorbellement kg 17,74 1 500 26 610
412 Coffrages pour encorbellement m² 615,12 35 000 21 529 200
SOUS TOTAL SERIE 400 245 592 690
500 EQUIPEMENTS
501 Etanchéité m² 840,00 16 538 13 891 920
502 Béton B30 pour dalles de transition m3 32,10 235 000 7 543 500
503 Barrière T2 ml 132,00 350 000 46 200 000
504 Joint de chaussée ml 16,00 250 000 4 000 000
505 joint de trottoir ml 6,40 230 000 1 472 000

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 148


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

506 Béton de propreté pour dalles de transition m3 6,42 150 000 963 000
507 Fourniture et installation des appareils d'appui en élastomère fretté dm3 364,00 78 673 28 636 972
508 Gargouille PVC diamètre 80 mm ml 200,00 1 359 271 800
509 Revêtement en BBM, e = 5 cm m² 330,00 25 000 8 250 000
510 Béton B25 pour trottoirs m3 31,68 225 000 7 128 000
511 Bordures en Béton Armé ml 210,00 26 391 5 542 110
512 Béton B30 pour corniches préfabriquées m3 68,11 225 000 15 325 200
513 Acier HA Fe E 500 pour corniches kg 1036,56 35 000 36 279 600
514 Coffrage des corniches m² 40,00 35 000 1 400 000
515 Perrés maçonnés pour protection de talus m² 1081,67 45 000 48 675 150
516 Descente d'eau en béton armé ml 300,00 30 000 9 000 000
SOUS TOTAL SERIE 500 234 579 252
600 EPREUVRE DE L'OUVRAGE
601 Epreuve de l'ouvrage FF 1,00 20 000 000 20 000 000
SOUS TOTAL SERIE 600 20 000 000
TOTAL HT 948 317 277
TOTAL TTC (19,25% TVA CAMEROUN) 1 130 868 353

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 149


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Annexe IV.3 Les plans de ferraillages des éléments du Pont à poutre en Béton Armé

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 150


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 151


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 152


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 153


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 154


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 155


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

100 x 220

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 156


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

100 x 220

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 157


Conception Et Dimensionnement En Deux Variantes D’un Ouvrage De Franchissement Sur La Mezam Au Cameroun

Rédigé et soutenu par NANA Paule Goretie Promotion 2017-2018 158