Sie sind auf Seite 1von 16

Leçon 1. Introduction. Qu’étudie la géographie ?

La géographie est la science qui étudie la


Terre et ses habitants. Le mot, inventé par
Ératosthène, provient du grec ancien «la Terre» et
«écrire». Pour les Grecs, c'est la description
rationnelle de la Terre.
géographique (adj) : c'est ce qui se rapporte
à la géographie ; la carte géographique, les
recherches géographiques, la société géographique
le géographe (n m) : c'est l'homme qui fait
les recherches géographiques ou enseigne la
géographie. : Un géographe est un spécialiste de la
géographie.
Les branches principales de la géographie
En France, on distingue 3 branches de la géographie:
1. La géographie physique (on parle aussi de géographie des milieux), science de la nature
et de la Terre qui comprend:
1 biogéographie, la science qui décrit la vie des animaux et des végétaux dans les
milieux de vie
2 climatologie, la science qui étudie les temps et les climats dans le monde
3 géomorphologie, la science qui étudie le relief et ses formes particulières
4 hydrologie, continentale et marine, avec l'océanographie
5 paléogéographie, qui étudie le passé de notre planète ;
6 2. La géographie humaine, science humaine qui comprend:
7 géographie économique décrit et compare les industries et les agricultures des pays et
des régions dans le monde
8 géographie politique pour classifier les types d’états dans le monde
9 géopolitique montre les avantages naturels ou économiques de certain pays
10 géographie rurale pour décrire la campagne et ses habitants
11 géographie sociale décrit la population du pays et ses activités
12 géographie urbaine pour décrire les villes, les agglomérations et leurs habitants
133. La géographie régionale. La région peut être très grande
comme une partie du continent (par exemple l’Afrique du Nord,
la Scandinavie), un pays (comme la Russie ou le Canada) ou
très petite (par exemple l'arrondissement Podil à Kiev ou une
petite foret).
Il faut aussi ajouter la cartographie, l'histoire de la
géographie et la géographie des pays.
Leçon 2. Les repères du géographe

L'équateur: une ligne imaginaire qui


partage la Terre en deux parties égales,
l'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud.
Un pôle: une des extrémités de l'axe de
rotation de la Terre. Un pole Nord, un pole
Sud
Un hémisphère : Un hémisphère est
une moitié de la sphère terrestre. Les
hémisphères sont les moitiés du globe terrestre
situés de chaque côté de l'équateur.
Pour se repérer, le géographe définit
des lignes imaginaires. L'équateur sépare la
Terre en deux parties égales, les hémisphères. La latitude exprime la distance entre un
point et l'équateur. Elle varie de 0° (sur l'équateur) à 90°. Les quatre points cardinaux
définissent les directions: nord, sud, ouest et est.

La rose des vents était un instrument de navigation


utilisé depuis l'Antiquité par les marins pour déterminer
la direction des vents et, ainsi, s'orienter.

Sa forme la plus simple est celle d'une étoile à


huit branches : les quatre branches principales indiquent
les principaux points cardinaux (nord, sud, est, ouest),
tandis que les autres branches désignent les points
intermédiaires (nord-est, nord-ouest, sud-est, sud-
ouest).
Leçon 3. Le Système solaire

Le Système
solaire est un système
planétaire composé
d'une étoile, le Soleil, et
des corps célestes ou
objets définis gravitant
autour de lui (autrement
dit, notre système
planétaire) : les huit
planètes et leurs 175
satellites naturels
connus7 (appelés
usuellement des « lunes »), les cinq planètes naines, et les milliards de petits corps
(astéroïdes, objets glacés, comètes, poussière interplanétaire, etc.).

Donnez les noms pour tous les planète sur cet image :
Leçon 4. Les corps celestes et l’Univers

L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe, régi par


un certain nombre de lois. Ici se trouvent les corps célestes, ça
veut dire les objets de l’Univers assez grand
gravitationnellement, y compris la Terre.

Les planètes du système solaire

Mercure
Mercure est une petite planète ; c’est celle qui est la plus proche du Soleil.
Vénus
Vénus est la planète la plus proche de la Terre, et l’astre le plus brillant du ciel, après le
Soleil et la Lune.
Appelée également « étoile du Berger », on l’observe de la fin du jour jusqu’au lever du
Soleil.
La Terre
Vue de l’espace, la Terre apparaît comme une boule bleue du fait de la présence de son
atmosphère et de ses océans qui couvrent près de 71 % de sa surface.
Mars
Mars est également appelée la planète rouge, du fait de sa coloration particulière due à la
richesse en fer de ses roches.
Entre Mars et Jupiter il y a la ceinture d’astéroïde. Les premières planètes avant la ceinture
sont rocheuses et les quatre dernières planètes sont gazeuses.
Jupiter
Jupiter est la planète la plus massive du Système solaire et la deuxième planète la plus
brillante du ciel après Vénus.
Jupiter est une immense boule de gaz : elle est environ 10 fois plus petite que le Soleil, mais
10 fois plus grande que la Terre.
Saturne
Saturne est la sixième planète à partir du Soleil et la seconde planète la plus massive du
Système solaire après Jupiter.
Elle possède des anneaux remarquables composés en majeure partie de morceaux de glace et
de rochers dont la taille varie de quelques centimètres à plusieurs mètres.
Uranus
Uranus est entourée d’une épaisse couche de nuages.
Neptune
Neptune est une planète géante qui possède une atmosphère turbulente et des vents violents.

ATTENTION ! Depuis l’année 2006 (aprés l’Union astronomique internationale, qui a eu


lieu en août) Pluton est devenu une planète néan, c’est-à-dire que notre Système solaire ne
compte que huit planètes.
Leçon 5. Le soleil et la lune

Le Soleil est l’étoile du Système solaire. Dans la


classification astronomique, c’est une étoile de type
naine jaune, composée d’hydrogène et d’hélium.
Autour de lui gravitent la Terre, et sept autres planètes,
au moins cinq planètes naines, de très nombreux
astéroïdes et comètes et une bande de poussière. Le
Soleil représente à lui seul 99,86 % de la masse du
Système solaire ainsi constitué, Jupiter représentant
plus des deux tiers de tout le reste.

Le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest. L'été, vers 14 heures, il se trouve au sud.
Si l'on se place dos au soleil à 14 heures, c'est-à-dire dos au sud, on regarde vers le nord ; à
droite se trouve l'est et à gauche se trouve l'ouest.

La lune est l'unique satellite naturel de la Terre.


Suivant la désignation systématique des satellites, la Lune
est appelée Terre I ; cependant en pratique cette forme
n'est pas utilisée. Elle est le cinquième plus grand satellite
du système solaire, avec un diamètre de 3 474 km. La
distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384
400 km.

À ce jour, la Lune est le seul objet non terrestre


visité par l'homme. Le premier à y avoir marché est
l'astronaute Neil Armstrong le 21 juillet 1969.
Leçon 6. L’exploration de l’espace

Un instrument d'astronomie est utilisé par les astronomes pour capter, enregistrer et
analyser la lumière visible et les rayonnements invisibles des astres.

Les premiers astronomes observaient le ciel à l'œil nu. Au


XVIIe siècle, les instruments d'optique, lunette et télescope,
sont inventés : Le premier à utiliser une lunette pour observer
le ciel fut l'Italien Galilée (1564-1642). Le premier télescope a
été réalisé en 1671 par l'anglais Isaac Newton (1642-1727).
Maintenant, le plus souvent, les astronomes professionnels
n'observent plus directement les astres mais analysent, à l'aide
d'ordinateurs, les images et informations diverses obtenues par
les instruments.

LES LUNETTES ET LES TELESCOPES

La lunette astronomique et le télescope comportent un


tube dans lequel se trouve un système optique,
appelé objectif, tourné vers l'objet à observer (un
ensemble de lentilles pour la lunette et un miroir pour
le télescope). Ce dispositif capte la lumière des astres
vers lesquels il est braqué et en fournit une image à
son foyer, observée par l'œil à travers un oculaire ou
photographiée et enregistrée directement pour
l'analyser.

OBSERVATOIRE ASTRONOMIQUE
Les laboratoires modernes sont largement dotés d'instruments scientifiques; d'abord mécaniques (quadrant,
astrolabe, etc.) puis optiques (lunette, télescope), électriques et enfin électroniques.

radiotélescope télescope spatial, exemple


- Hubble observatoire de rayons
cosmiques
YOURI GAGARINE : LE PREMIER HOMME DANS L'ESPACE

A 27 ans, le cosmonaute soviétique Youri Gagarine


est le premier homme à effectuer un vol dans l'espace. Il
s'envole de la station spatiale de Tyura-Tam à 9h07 à bord
de la fusée Vostok 1. 108 minutes plus tard, il a accompli
une révolution complète autour de la Terre et atterrit en
Sibérie. Après le lancement du premier satellite
"Spoutnik" le 4 octobre 1957, les Russes prennent une
avance décisive dans la course à l'espace qui les oppose
aux Américains.

VALENTINA TERECHKOVA : LA PREMIERE


FEMME DANS L'ESPACE

La première femme cosmonaute de l'histoire, grâce à son


vol du 16 juin au 19 juin 1963. Valentina Terechkova reste à ce
jour l'unique femme à avoir effectué seule un voyage dans
l'espace.

Il faudra attendre dix-neuf ans avant qu'une autre femme


aille dans l'espace, la Soviétique Svetlana Savitskaya, et vingt
ans avant qu'une femme d'une autre nationalité s'y lance à son
tour, l'Américaine Sally Ride. À ce jour, Valentina Terechkova
demeure également la plus jeune femme à avoir réalisé un
voyage spatial.

LEONID KADENIOUK : LE PREMIER SPATIONAUTE


UKRAINIEN depuis l'indépendance de son pays (le 24 août 1991).
En 1999, il reçut le Titre de Héros de l'Ukraine.

JEAN-LOUP CHRÉTIEN : LE PREMIER


FRANÇAIS DANS L'ESPACE

Il fut également le premier non-russe et non-américain


à effectuer une sortie extravéhiculaire dans l'espace.

Leçon 7. La Terre
La Terre est la troisième planète du Système solaire, qui possède un satéllite (Lune).

Forme. À l’époque ancienne on a pensé, que notre planète est tout à fait plate. Au
présent, en regardant les photos de l’éspace un peu dire que la forme est ronde (sphérique),
mais ce n’est pas exacte. La forme de la Terre est approchée par un ellipsoïde, une sphère
aplatie aux pôles

Rotation de la Terre

Le nombre de rotations de la Terre sur elle-même est de 366,3 par an environ

La structure de la Terre

La Terre est formée d'un noyau interne, d'un


noyau externe, d'un manteau et d'une croûte. La
croûte terrestre est partiellement immergée sous les
océans ; les continents en constituent les parties
émergées.

La croûte terrestre est formée de plaques qui se


déplacent lentement, entraînées par les mouvements
du manteau. Certaines s'écartent (c'est le cas au
milieu de l'océan Atlantique). D'autres se
rapprochent, créant une fosse sous-marine et / ou une
chaîne de montagnes.

Cette coupe de la Terre fait


apparaître le noyau, le manteau et
la croûte terrestre. Le noyau
externe de la Terre (en orange sur le
dessin) est constitué d'un liquide
pouvant atteindre les 5 000° C. Cette
source de chaleur intense crée un
courant ascendant qui fait monter les
roches du manteau (en vert) ; en se
rapprochant de la croûte terrestre (en
jaune), celles-ci refroidissent et redescendent, pour être ensuite reprises par le courant
ascendant. C'est ce qui explique le mouvement circulaire des roches du manteau.
Leçon 8. Le relief de la Terre

Le mot « relief » désigne en géographie la forme de la surface terrestre. C'est donc


l'ensemble des inégalités d'altitude sur la Terre (montagnes, plaines, vallées, fosses marines,
etc.). La plus haute montagne de la Terre est l'Everest, avec 8 848 mètres. La fosse sous-
marine la plus profonde atteint – 10 605 mètres et se situe au large des côtes japonaises.

Les montagnes « jeunes » se caractérisent par d'importantes dénivellations.

Les montagnes « anciennes » ont des formes plus arrondies. Leur altitude est inférieure à
1 000 mètres.

Le plateau est une aire géographique d’altitude plus ou moins élevée, où les cours d'eau sont
encaissés (contrairement aux plaines). Les interfluves sont peu marqués (à la différence des
montagnes).
Une colline est un relief généralement modéré et relativement peu étendu qui s'élève au-
dessus d'une plaine ou d'un plateau et se distingue dans le paysage.

Leçon 9. Globe ou planisphère ?

Le globe et les planisphères sont deux moyens


différents de représenter la Terre. Le globe donne
une image plus exacte de la forme sphérique de la
Terre mais ne permet pas de saisir d'un seul
regard l'ensemble de la planète, contrairement au
planisphère.

La Terre est constituée de deux hémisphères


(Nord et Sud), séparés par une ligne imaginaire :
l'équateur. On distingue également les océans qui
couvrent l'essentiel de la planète (appelée, pour
cette raison, « planète bleue »), des continents,
au nombre de six : l'Asie, l'Afrique, l'Amérique,
l'Europe, l'Océanie et l'Antarctique.

Leçon 10. L'équateur, les tropiques


et les cercles polaires

Les deux hémisphères de la Terre (Nord et


Sud) sont séparés par une ligne imaginaire
que l'on appelle l'équateur.

Les tropiques sont des cercles (imaginaires


également), symétriquement parallèles à
l'équateur. Celui de l'hémisphère Nord s'appelle le tropique du Cancer et celui de
l'hémisphère Sud, le tropique du Capricorne. De même, les cercles polaires isolent les pôles
de chaque hémisphère.

Cet ensemble de lignes délimitent en partie des zones climatiques : les régions chaudes sont
plutôt autour de l'équateur, entre les deux tropiques, tandis que les régions froides sont
situées près des pôles. Entre les tropiques et les pôles se trouvent les régions tempérées.

Leçon 11. La répartition des continents et des océans

• 71 % de la surface de la Terre sont occupés par des océans, d'où son surnom : la planète
bleue. L'océan Pacifique est plus grand que l'ensemble des terres émergées.

• On appelle hémisphère chacune des deux moitiés de la Terre limitée par l'équateur. La plus
grande partie des continents est situé dans l'hémisphère Nord.

Leçon 12. Les cinq continents

Un continent est une grande étendue de terre émergée, considérée comme une partie du
monde et à laquelle on rattache les îles proches.

On distingue traditionnellement cinq continents (habités) : l'Europe, l'Afrique, l'Asie,


l'Amérique et l'Océanie. Il arrive également que l'on considère l'Antarctique comme un
sixième continent, bien qu'il soit désertique et recouvert d'une calotte de glace de 2 à 4 km
d'épaisseur.

Le plus grand continent est l'Asie et le plus petit, l'Océanie. Les continents sont plus étendus
dans l'hémisphère Nord que dans l'hémisphère Sud.
Leçon 13. Les océans

Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée.

Approximativement 70,7 % de la surface de la Terre est recouverte par l'océan mondial,


communément divisé en cinq océans et en plusieurs dizaines de mers.

La Terre est le seul objet astronomique connu présentant des étendues d'eau liquide à
sa surface et elle est, en cela, le seul du système solaire. Cependant, de l'eau liquide existe
sous la surface de plusieurs satellites...

Littoral - C’est la frontière entre l’eau et la terre


Cinq océans  suivants, par superficie décroissante :

 % des
Nom Remarques
océans

Il est le plus grand et le plus profond des océans puisqu'il


recouvre 1/3 de la surface de la planète. Le volcanisme aérien
Océan Pacifique 49,7 ou sous-marin y est important dans sa partie centrale et
occidentale. Il est très ouvert au sud vers l'océan Atlantique et
quasiment fermé au nord par ledétroit de Béring.

Il est le 2e océan par sa superficie. Il s'étend du nord au sud sur


une largeur de 5 000 km de moyenne et présente peu de
Océan Atlantique 29,5 volcanisme. Le fond de cet océan est jeune et il reçoit une
grande quantité d'eau douce avec les nombreux fleuves qui s'y
jettent comme l'Amazone, le Congo, leSaint-Laurent, etc.

Il est situé au sud de l'Asie entre l'Afrique et l'Australie. Il n'est


Océan Indien 20,4
quasiment présent que dans l'hémisphère Sud.

Il entoure le continent antarctique et ses limites sont moins


Océan Antarctique 5,6
nettes que les autres océans.

Il est centré sur le pôle Nord et est de petite taille et peu


Océan Arctique 3,9 profond. Il est entouré de nombreuses terres et recouvert d'une
épaisse couche de glace.
Leçon 14. La protection des océans

L'océan mondial est le réceptacle de nombreuses pollutions apportées par l'air, par les
rivières, par les littoraux ou directement en mer (impacts des forages pétroliers et des
extractions de sables, granulats, algues... déchets, dégazages, sédiments et boues de curage et
munitions immergées. Les accidents, dont marées noires en sont une autre source importante.
L'ONU s'inquiète de voir des phénomènes de vastes « zones mortes » apparaître (plus d'une
centaine dans le monde en 2003), dont sur de vastes masses d'eau en aval du Mississippi, ou
en mer Baltique.

La sécurité maritime est gérée sous l'égide de l'ONU par l'organisation maritime
internationale (OMI).
Trouvez les noms pour chaque chiffre et chaque lettre !