Sie sind auf Seite 1von 4

Chapitre VII Répartition transversale des efforts

La répartition transversale des charges est faite par deux méthodes qui sont

I. LA METHODE DE GUYON-MASSONNET

L’ouvrage étant chargé conformément au règlement, il reste à déterminer les sections


dangereuses (les plus sollicités) transversalement et longitudinalement.

La méthode de Guyon-Massonnet reste l’une des plus simples et les plus utilisées, elle
donne des résultats satisfaisants par rapport aux autres méthodes, car la rigidité transversale
du tablier n’est pas négligeable.

Elle consiste pour chaque effort à tracer la ligne d’influence de son coefficient de
3.b
répartition transversale et cela pour les différentes excentricités de charges ( e = b ; e = ;
4
b b 3.b
e = ; e = ; e = 0 ) et pour les neufs sections de la largeur de dalle ( y = ±b ; y = ± ;
2 4 4
b b
y = ± ; y = ± ; y = 0 ) .On déplacera les charges de façon à obtenir les plus grandes
2 4
ordonnées et on retiendra pour le calcul des efforts ; l’excentricité qui donne les plus grandes
valeurs des coefficients.

Ainsi on pourra déterminer les facteurs de répartition transversales (κα ,εα , µα )et les
sollicitations (moments fléchissant , efforts tranchants ) avec exactitude dans n’importe quelle
partie du tablier.

Dans le cas des ponts à poutres multiples la section d’étude sera imposée par la position de
la poutre, ce qui nous amène à tracer les lignes d’influences pour les différentes excentricités
de charge et on retiendra la section qui donne les plus grandes valeurs des coefficients.

II. LA METHODE NUMERIQUE (SAP 2000)

II.2.1 SAP 2000

SAP 2000 est un logiciel de calcul et de conception des structures d’ingénierie


particulièrement adapter aux bâtiments et ouvrage de génie civil. Il permet en un même
environnement la saisie graphique des ouvrages de BTP avec une bibliothèque d’élément
autorisant l’approche du comportement de ce type de structure. Il offre de nombreuses
possibilités d’analyse des effets statiques et dynamiques avec des compléments de conception
et de vérification des structures en béton armé, charpente métallique. Le post-processeur
graphique disponible facilite considérablement l’interprétation et l’exploitation des résultats
et la mise en forme des notes de calcul et des rapports explicatifs.

ENTP 2006/2007 57
Chapitre VII Répartition transversale des efforts

II.2.2. Modélisation

Etant donnée que l’ouvrage isostatique avec deux travées indépendantes, on étudiera une
seule travée (une dalle de 20cm d’épaisseur avec 16 poutres). Les poutres sont considérées
comme un élément FRAME, elles sont appuis sur un appui simple de coté et d’autre coté sur
un appui double, la dalle comme un élément SHELL.

Photo.1. Modélisation des poutres

Photo.2. Modélisation de la dalle

ENTP 2006/2007 58
Chapitre VII Répartition transversale des efforts

III. VALEUR DES MOMENTS FLECHISSANT REEL

Pour la détermination des sollicitation maximum (M, N, T) on prend on considération les


combinaisons d’actions selon BBEL (Tableau.1).

Actions ELU ELS


Poids propre (Cp + Ccp) 1,35 1
Surcharge A (L) 1,6 1.2
Système BC 1,6 1.2
MC120 1,35 1
D240 1,35 1
Trottoirs 1,6 1.2

Tableau.1. Les coefficients des combinaisons

III.1 à l’état limite de service (E.L.S)

a- Cp + Ccp +1, 2 (A(l) + St)


b- Cp + Ccp +1, 2 (B c + St)
c- Cp + Ccp +M c120 + 1, 2 St
d- Cp + Ccp +D240 + 1, 2 St

III.2. à l’état limite ultime (E.L.U)

a- 1, 35 (Cp + Ccp) +1, 6 (A (l) + St)


b- 1, 35 (Cp + Ccp) +1 35 M c120 + 1, 6 St
d- 1, 35(Cp + Ccp) + 1, 35 D240

Photo.3. Diagramme des moments fléchissant sous l’effet la combinaison défavorable

ENTP 2006/2007 59
Chapitre VII Répartition transversale des efforts

Photo.4. Diagramme des efforts tranchant sous l’effet la combinaison défavorable

III.3. L’Eléments de réductions

Moment en travée L’effort tranchant aux


designation (t.m) appuis (t)
ELS
Cp + Ccp +1, 2 (A(l) + St) 186.467 27.3076
Cp + Ccp +1, 2 (B c + St) 189.388 29.864
Cp + Ccp +M c120 + 1, 2 St 189.443 21.780
Cp + Ccp +D240 + 1, 2 St 215.921 29.137
ELU
1, 35 (Cp + Ccp) +1, 6 (A(l) + St) 250.299 36.659
1, 35 (Cp + Ccp) +4,43 ft c120 + 1, 6 St 255.749 29.403
1, 35(Cp + Ccp )+ 1, 35 D240 291.591 39.348

Tableau.2. Elément de réduction

Après avoir détermine les éléments de réduction, le moment maximum est donnée par la
combinaison suivante (la poutre la plus sollicité) : Cp + Ccp + D240

 Tel que M max = 215, 993 t .m


Le moment trouvé manuellement est :M max = 219,20 t .m

 L’effort tranchant sur l’appui intermédiaire est TMAX = 29, 14 t


L’effort tranchant manuellement est T max = 26 ,18 t.

ENTP 2006/2007 60