Sie sind auf Seite 1von 2

ANTHEMSCORE de LUNAVERUS

ANTHEMSCORE est un logiciel qui permet de transformer l'audio (Mp3 ou Wav) en fichier
au format Midi via un éditeur de partition (MuseScore ou Finale ou d’autres éditeurs).

A écrire cela, on pourrait encore croire que c’est miraculeux et que l’on pourrait passer de
l’audio à la partition. Je pense que c’est la course au Graal et que cela c’est même pas pour
demain, ni pour après demain. Du moins pas avec nos ordinateurs.

Il y a donc de très fortes limitations dans l’utilisation de ce logiciel.

Il existe plusieurs versions. La version LITE, la version PRO et la version STUDIO. Je ne


décrirai que les deux premières.

La version LITE est la version DEMO qui est disponible sur le site du concepteur
https://www.lunaverus.com/ et qui est une version complète qui fonctionne 30 jours.

Comme tous les logiciels de cette – catégorie – cela ne peut donner de résultats que pour des
fichiers audio mais avec UN SEUL instrument. Pour l’instant rien ne fonctionne avec
plusieurs instruments. J’y reviendrais.

Le premier test est très simple. Avec le logiciel AUDACITY je siffle la chanson J’AI DU
BON TABAC DANS MA TABATIERRE  Et un fichier au format Mp3 est créé.

L’analyse est C A T A S T R O F I Q U E. La moitié des – notes – sifflées ne sont pas


détectées. En cherchant à comprendre pourquoi et bien à l’écran il y a eu trop de souffle dans
le microphone et cela ne permet pas de localiser parfaitement les notes. Beaucoup reste avec
un point d’interrogation. Il est possible de les valider avec le logiciel, mais cela revient
presque à écrire note à note la musique. Ce n’est pas le but qui est recherché.

Le deuxième essai consiste cette fois-ci à chanter la même chanson. Peut-être que la voix
passera mieux que l’audio sifflé.
Et bien non, c’est pareil. Pas mieux, ni moins bien. Là aussi des notes ne sont pas prises en
compte et la voix, curieusement est traduite dans la portée clé de Fa par Finale qui a été
configuré comme éditeur dans le logiciel ANTHEMSCORE.

Le troisième essai, consiste à m’enregistrer au piano, sans métronome, juste pour fixer des
hauteurs et longueurs de notes. Toujours pour le même air de musique. Un mini clavier maître
qui passe à travers le Midi d’un logiciel et qui arrive sur un clavier Yamaha. C’est ce clavier
externe que les sons sortirons et c’est par le microphone du PC portable que l’audio en Mp3
est capté par AUDACITY. A priori, il n’y a pas de latence particulière.

Ce troisième essai est donc concluant. Le logiciel est vraiment taillé pour les fréquences des
notes. Et même s’il y a des harmoniques, il est tout à fait possible par la suite dans le logiciel
d’édition de faire les retouches et de caler notre chanson.

Un quatrième essai a été fait, en captant l’audio, d’une musicienne accordéoniste, avec la
valse d’Amélie (Poulin). Le résultat est moyen. L’enregistrement de l’audio na pas été pris
directement sur l’instrument, mais dans une pièce, donc avec de la réverbération. Même si à
l’oreille toutes les imperfections ne sont pas perceptibles, le logiciel, lui, taille tellement dans
les fréquences des notes que les résultats sont souvent un peu déroutants.

Un énième essai consiste à récupérer l’audio d’un pianiste fou (Peter Bence) dans ses exploits
pianistiques. L’audio est parfait puisque les prises de sons sont réalisées par des
professionnels. L’analyse prend du temps mais le résultat n’est pas si mal que cela. Mais il y
aura quand même pas mal de boulot dans l’éditeur de partition. Mais comme ce n’est pas le
but d’autres essais consisteront à prendre le contenu de l’audio des fichiers Midi joués dans
les vidéos Youtube avec toujours un seul instrument. Synthésia est parfait pour cela. Un autre
article traite d’ailleurs de ce sujet.

En conclusions, le logiciel est pas si mal que cela pour décrypter l’audio, mais ce n’est pas la
panacée. Il y a encore du boulot pour arriver à quelque chose de parfait. Pour l’instant, seule
l’oreille humaine est capable avec un bon cerveau et de bonnes connaissances musicales à
faire la transformation du son en partition.