Sie sind auf Seite 1von 50

Avis Technique 2/2017-13

Avis sur façade rideau

Second œuvre
MUR RIDEAU/GLASS DESIGN

Titulaire : SARL GLASS DESIGN


Adresse : Zone d’activité 100 lots route de M’Sila,

TC
Bordj Bou Arreridj - Algérie
Tél :(+213) 35 87 31 25

C
Fax : (+213) 35 87 31 86 AU
E-mail : sarlglassdesign@yahoo.fr
E
N
R
TE
IN
E
G

Groupe Spécialisé N° 2
SA

“ Systèmes Constructifs ”
U

C.N.E.R.I.B
Centre National d’Etudes et Recherches Intégrées du Bâtiment
Cité Nouvelle El Mokrani Souidania – ALGER
Tel : (021) 38.03.57 - 38.00.89/91 fax : (021) 38.04.31
www.cnerib.edu.dz e-mail : mail@cnerib.edu.dz
13TU U13T
Le Groupe Spécialisé N°2 « systèmes constructifs » a examiné le 20/07/2017 le procédé de
façade rideau Glass Design, système fabriqué et distribué par la SARL Glass Design en Algérie.
Il a formulé sur ce procédé l’Avis Technique ci-après.

1. DEFINITIONS SUCCINCTES 2.2. Appréciation sur le procédé

1.1 Description succincte 2.2.1. Stabilité


C’est un système de façade rideau, à ossature type
« grille », fixé sur la face externe de la structure Les façades ne participent pas, par nature, à la
porteuse du bâtiment (béton armé ou charpente stabilité des bâtiments, laquelle incombe à la
métallique) et file devant les nez de plancher. Il structure porteuse de ces derniers.
assure l’étanchéité à l’air, à l’eau et au vent sur La stabilité propre des façades peut être
toute sa surface. convenablement assurée dans le domaine d’emploi
Le mur rideau dénommé « Glass Design » est accepté si les prescriptions techniques ci-dessous
conçu, selon la fixation de son verre, sous deux sont respectées.
types de façade rideau :
• Mur rideau VEC (Vitrage Extérieur Collé) : le a) Ossature porteuse en Aluminium
collage du vitrage est réalisé sur des profilés  Calcul des déformations

TC
adaptateurs en alliage d’aluminium avec du La déformation maximale des ossatures sous
mastic silicone. l'action des combinaisons les plus défavorables

C
• Mur rideau VEP (Vitrage Extérieur Parclosé) : des charges de vent à l'état limite de service, ne
le vitrage est maintenu par des parcloses AU
devra pas dépasser 1/200 de la portée considérée
solidaires aux cadres fixes et ouvrants. ou 15 mm (voir EN 13830, NA 17222). La flèche
Ces systèmes, destinés à des façades légères, sont maximale pour le calcul de déformation due à des
E
réalisés à l’aide de profilés en alliage d’aluminium charges verticales de tout élément horizontal
appartenant à la gamme TPR (Tunisie Profilés
N

principal de l’ossature ne doit pas dépasser L/500


Réunis Aluminium). ou 3 mm, selon la valeur la plus basse. La
R

méthode applicable pour les profilés à coupure


TE

1.2 Matériaux, produits et composants thermique est indiquée en Annexes A (limite


Les caractéristiques et l’identification des élastique) et C (inertie) de la norme EN 14024.
IN

matériaux, produits et composants constituant les


murs rideaux Glass Design VEC et VEP, sont  Résistance mécanique
E

celles données dans le dossier technique établi par La résistance mécanique des éléments de façade et
G

le demandeur. des dispositifs de liaison est vérifiée par


l’application de la réglementation en vigueur.
SA

1.3 Identification des produits En complément pour le calcul des profilés à


Pour permettre la traçabilité des opérations de rupture de pont thermique, la méthode applicable
U

fabrication, les différents constituants doivent faire pour le calcul de résistance est indiquée en
l’objet d’une identification correspondant soit à un Annexes A et C de la norme EN 14024.
marquage directement sur le produit ou son
emballage lorsque cela est possible (profilés  Poids propre
métalliques, mastic, agent de nettoyage ou primaire
La façade rideau doit soutenir son poids propre y
d’adhérence) soit à une fiche accompagnant chaque
compris tout accessoire supplémentaire incorporé
lot livré. par la conception d'origine. Elle doit transférer le
poids à la structure du bâtiment, en toute sécurité,
2. AVIS via les points d'attache prévus à cet effet.
L’avis porte uniquement sur le procédé décrit dans
le dossier technique.
 Stabilité en zone sismique
2.1. Domaine d'emploi accepté La satisfaction aux exigences parasismiques de la
Façades légères pour bâtiments en charpente façade légère, utilisant le procédé Glass Design
métallique ou en béton armé d’usage courant système, est appréciée selon les règles RPA 99
(bureaux, établissements recevant du public, version 2003 conformément au chapitre VI, dans
hôpitaux, logements etc.) utilisables dans toutes les les mêmes conditions que pour une façade légère.
zones sismiques et climatiques de l’Algérie.
2
b) Vitrage L'épaisseur équivalente e eq d'un vitrage feuilleté est
R R

 Principe donnée par la relation conventionnelle suivante :


Les verres utilisés devront être calculés par
application du DTU 39.1 « Travaux de bâtiment –
travaux de vitrerie miroiterie – Partie 4 : Mémento Ou :
calculs pour le dimensionnement des vitrages » et e 1 et e 2 épaisseur nominale des composants
R R R
: R R R

doivent être de nature et qualité appropriées à la


verriers.
sécurité recherchée de l’ouvrage.
Pour plus de détails de calcul, se référer au DTU 39
 Calcul de l'épaisseur Partie 4 : Mémento calculs pour le
L'épaisseur e 1 est déterminée par application des
R

R dimensionnement des vitrages, utilisé à titre


formules précisées dans le DTU 39 partie 4, utilisé transitoire.
à titre transitoire :
• pour les vitrages reposant sur leur périphérie ; 2.2.2. Résistance aux chocs
• pour les vitrages reposant sur 3 côtés ; sur 2 Lorsque cela est spécifiquement requis, les essais
côtés et en appui sur 2 côtés opposés avec doivent être réalisés conformément à l’Article 5 de
maintien ponctuel sur les hauteurs ; l’EN 12600 : 2002. Les résultats doivent être
• pour les vitrages collés entre eux ; classés conformément à la norme EN 14019. Si des
• pour les vitrages simples bombés.

TC
produits en verre sont concernés, ils doivent être
La valeur e 1 doit être arrondie à la décimale.
R R
conformes à l’EN 12600.

C
Si la justification des performances du vitrage à
 Déformation résister aux chocs intérieurs et extérieurs et de
La déformation maximale des vitrages sous l'action
des combinaisons les plus défavorables des charges
AU
durabilité n’est pas prouvée, il devient nécessaire
l’exigence d’une protection résiduelle, au moins
à l'état limite de service, devra vérifier les équivalente à la protection réalisée par une lisse
E

conditions suivantes : supérieure (main courante à 1m), une lisse


N

• Sauf spécification particulière, la flèche au médiane (à 0.45m), et une lisse basse (plinthe à
R

centre d'un vitrage supporté à sa périphérie ne 0.15m).


doit pas dépasser 1/60 è de sa plus petite Les vitrages réputés satisfaisants pour résister aux
TE

P P

dimension ou 30 mm. chocs, et admis sans essais, sont :


• Indépendamment des autres critères (étanchéité) • Pour les vitrages simples : les vitrages feuilletés
IN

et sauf spécification particulière, la flèche au recuits 33.2 ; 44.2 ; 55.2 ; 66.2 avec
milieu du bord libre d'un vitrage simple intercalaires PVB, et classés 1.B.1, suivant la
E

supporté sur deux bords opposés ne doit pas


norme EN 12600, pour des surfaces maximales
G

dépasser 1/100 de la portée ou 30 mm.


• Indépendamment des autres critères (étanchéité) limités respectivement à 0.50 ; 2.00 ; 4.5 et 6.00
SA

et sauf spécification particulière, la flèche au m².


milieu du bord libre d'un vitrage isolant • Pour les vitrages isolants, en règle générale les
U

supporté sur deux bords opposés ne doit pas compositions de vitrages isolants et les
dépasser 1/150 de la portée ou 20 mm. justifications éventuelles, pour être admis sans
essais, sont précisées dans le tableau ci-dessous.
 Caractéristiques mécanique
La contrainte admissible des vitrages sollicités en
flexion par la pression du vent vis-à-vis de la
sécurité, est déterminée par les traitements du verre
les constituant :
• Trempé : 50 MPa ;
• Durci : 35 MPa ;
• Recuit : 20 MPa ;
• Émaillé trempé : 35 MPa ;
• Émaillé durci : 20 MPa.
• Coefficient de Poissonʋ = 0,2.
• Module d'Young E= 70 000 MPa.

3
Vitrage Vitrage opposé au choc
isolant Recuit Durci Trempé Feuilleté
Recuit Non non Non Oui
Durci Non non Non Oui
Vitrage du côté du choc

-Avec protection
résiduelle. - Avec protection
Avec Justification
-Avec justification résiduelle.
de la non-casse Oui
Trempé -Avec justification de
de la non-casse du de l’un ou l’autre
la non-casse du vitrage
vitrage opposé au des composants.
opposé au choc.
choc.
Avec justification
Avec Justification de la
de la non-casse du
Feuilleté non-casse du vitrage oui oui
vitrage opposé au
opposé au choc.
choc.

TC
2.2.3. Perméabilité à l'air Le coefficient de transmission surfacique d'un
Un essai de perméabilité à l'air doit être effectué élément de façade U cwi se calcule d'après la
R R

C
conformément à l’EN 12153. Les résultats doivent formule ci-après :
être exprimés conformément à l’EN 12152.
AU ∑U j AJ + ∑ ϕ j l j
2.2.4. Étanchéité à l'eau
U cwi =
j j
Un essai d’étanchéité à l'eau doit être effectué Acwi
E

conformément à l'EN 12155. Les résultats doivent


où :
N

être exprimés conformément à l’EN 12154. Pour


U cwi = Coefficient surfacique des constituants :
R

l’essai sur site, l’essai doit être conforme à la


R R

vitrage, panneau opaque et profilé de façade, en


TE

norme NA 17205 – Façades rideaux, étanchéité à


W/(m².K).
l’eau – Essai sur site.
A = Surface correspondante en m²
IN

ϕ = Coefficient linéique de la jonction : profilé de


2.2.5. Sécurité des intervenants
façade - vitrage ou panneau opaque, en W/(m.K).
La sécurité des intervenants doit être assurée par la
E

l = linéaire correspondant en m.
mise en œuvre de bâtis d’ossature indépendante de
G

A cwi = surface de l'élément de façade.


celle du mur rideau. Cette mise en œuvre relève de
R R
SA

techniques usuelles.
• Calcul du facteur solaire, FS
2.2.6. Isolation thermique Le calcul du facteur solaire de la façade doit être
U

Le procédé doit respecter les exigences minimales calculé conformément aux règles du DTR C3.2/4
fixées par la réglementation thermique en vigueur. «Règlementation thermique du bâtiment».
Ces exigences concernent aussi bien la thermique
d'hiver que la thermique d'été, elles s'expriment 2.2.7. Isolement acoustique
sous forme de valeurs maximales admissibles du L’isolation des parois aux bruits aériens doit être
coefficient de transmission surfacique, U (ou K), et vérifiée en fonction des exigences du DTR C
du facteur solaire FS qui doivent être calculé. 3.1.1– « Isolation acoustique des parois aux bruits
aériens – Règles de calcul » en considérant les
caractéristiques des matériaux utilisés.

Calcul du coefficient de transmission
Selon le décret exécutif N°93 – 184 du 27/07/1993
surfacique, U (ou K)
règlementant les émissions des bruits, les niveaux
Le coefficient de transmission surfacique de la
sonores maximum peuvent être utilisés comme
façade se calcule conformément aux règles du
référence dans le calcul pour la conception, et qui
DTR C3.2/4 «Règlementation thermique du
sont de 70 dB et 45 dB en période diurne et 45 dB
bâtiment» comme étant une moyenne pondérée des
et 40 dB en période nocturne, respectivement pour
coefficients surfaciques des éléments par les
les zones d’habitation et d’établissements
surfaces correspondantes.
hospitaliers ou d’enseignement.

4
2.2.8. Autres calculs 2.6. Cahier des Prescriptions Techniques
S’assurer des points suivants :
– la résistance des supports des 2 cales d’assise 2.6.1 Prescriptions techniques communes au
doit être justifiée par calcul ou, éventuellement, mur rideau VEC et au mur rideau VEP
par essai. On tolère une flèche réelle sous poids
du vitrage de 1 mm ;  Conditions de conception et de calcul
– des essais mécaniques des ouvrants sont exigés
afin de vérifier, outre la solidité de l’ouvrant et • Comme pour toute façade rideau, ce système de
de ses quincailleries, les effets des manœuvres façade devra satisfaire aux exigences des
sur le mastic de collage ; normes ci-dessous qui définissent les
– vérifier les risques de chocs thermiques dans les spécifications et méthodes de détermination du
vitrages (calcul selon DTU 39 «vitrerie et point de vue résistance mécanique, résistance
miroiterie »). aux chocs, sécurité et habitabilité :
- NF EN 12152, Façades Rideaux —
2.3 Durabilité - Entretien Perméabilité à l'air — Exigence de performance
Le choix des traitements anticorrosion et des et classification.
revêtements conformément à la norme NF P 24- - NF EN 12153, Façades rideaux — Perméabilité
351 permet d’assurer un bon comportement des à l'air — Méthode d'essai.
profilés d’ossature en aluminium situés en - NF EN 12154, Façades rideaux — Etanchéité à

TC
ambiance agressive. l'eau — Exigence de performance et
Le comportement et l’entretien prévisibles des classification.
profilés sont analogues à ceux d’une façade légère - NF EN 12155, Façades rideaux —

C
en aluminium ou acier inoxydable (voir annexe 4). Détermination de l'étanchéité à l'eau — Essai en
Le remplacement d’un remplissage accidenté
nécessite la dépose complète du cadre et son
AUlaboratoire sous pression statique.
- NF EN 13116, Façades rideaux — Résistance
remplacement par un cadre vitré stocké à cet effet. structurelle au vent — Prescriptions de
E
La réparation confère à l’élément de façade réparé performances.
N

la même durabilité que celle attendue d’un élément - NF EN 13830, Façades rideaux — Norme de
d’origine dans la mesure où tous les organes de produit.
R

fixation démontés sont renouvelés. - NF EN 14019, Façades rideaux — Résistance


TE

au choc — Prescriptions de performances.


2.4. Fabrication, assemblage et contrôle
IN

Glass Design doit accorder une attention • Les fenêtres incorporées dans la façade doivent
particulière au collage du mastic silicone sur les satisfaire aux exigences des normes NF P 20-
E

profilés. Ce collage doit être réalisé dans un atelier 501 - P 24-301 et plus particulièrement de la
G

propre et isolé de toute source de poussière ; la norme NF P 20-302 (satisfaction aux critères de
température doit dépasser 15°C et l’humidité ne résistance mécanique communs et spécifiques).
SA

doit pas excéder les 80% sinon il y’aura risque de • Les verres utilisés devront être calculés par
condensation. application du DTU 39.1 « Travaux de bâtiment
U

– travaux de vitrerie miroiterie – Partie 4 :


2.5. Mise en œuvre Mémento calculs pour le dimensionnement des
La mise en œuvre est réalisée par Glass Design ou vitrages » et doivent être de nature et qualité
des entreprises sous assistance et contrôle du appropriées à la sécurité recherchée de
propriétaire du système Glass Design. En outre, l’ouvrage.
Glass Design s’engage à leur imposer le cahier des • Le drainage des traverses devra être réalisé
charges y afférent. conformément au DTU 33.1. « Travaux de
bâtiment – Façade rideau – Partie 1-2 ».
La mise en œuvre doit faire appel à des dispositifs • Les poids maximum des vitrages sont
extérieurs de montage (nacelles, échafaudages...) et déterminés pour un fléchissement maximum de
de levage. 0,5 mm entre les 2 verres des vitrages. La
méthode d’essai est celle du guide EOTA
Elle nécessite certaines précautions, notamment «Organisation Européenne pour l’Agrément
pour la mise en place de chevauchement des Technique N 0 002».
P P

garnitures d’étanchéité dans les angles et au


raccordement des profilés drainant la mise en place Le calcul des profilés en aluminium doit se faire
de la bavette et le serrage des vis de fixation. selon l’Eurocode 9

5
Des dispositions doivent être prises au niveau des 2.6.3 Conditions concernant la mise en œuvre
fixations de la façade à la structure du bâtiment La pose des façades rideaux ne peut être entreprise
et/ou autres éléments de façade (joints) ; ces que si les conditions suivantes sont toutes
mesures consistent à prendre en considération satisfaites :
l’absorption des effets de mouvements prévisibles,
générés ou transmis par la structure. Elles doivent
requérir une attention particulière de façon à éviter • le montage de la façade rideau ne peut débuter
des sollicitations dynamiques, permanentes ou dans les conditions normales que lorsque les
momentanées sur les vitrages et leurs joints. En supports ou structures qui doivent recevoir ou
effet, ces mouvements peuvent avoir pour origine surplomber cette façade sont entièrement
des surcharges d’exploitation, des déformations ou terminés ;
tassements différentiels, des vibrations ou toutes • les axes de référence du bâtiment sur chaque
sollicitations susceptibles de provoquer des façade et les niveaux à chaque étage sont tracés.
déformations de la structure. Ces axes sont tracés à un endroit qui restera
A cet effet, il y’a lieu de respecter les trois visible jusqu'à l'application des revêtements des
conditions ci-dessous : murs intérieurs ;
- utiliser une cheville disposant d’un ATE selon • les tolérances dimensionnelles des gros œuvres
EOTA (ETAG) 001 ; doivent être conformes au DTU 33.2 ou la
- utiliser des chevilles résistantes au séisme norme XP28-003 «tolérances dimensionnelles

TC
dans les zones sismiques ; du gros œuvre destiné à recevoir des façades
- ne pas implanter les chevilles dans les zones rideau, semi rideau ou panneau» ;
critiques (zones susceptibles de plastification)

C
• les abords du bâtiment sont dégagés et nivelés
de la structure porteuse. pour permettre les livraisons par camion au pied
Pour satisfaire ces exigences, en annexe 1 du
présent Avis Technique, sont donnés quelques
AUdu bâtiment ;
détails de principe de fixation sur support • les accès aux niveaux sont exécutés ;
• les supports de la façade et la zone de pose sont
E
métallique ; de même que la disposition des joints
N

ainsi que quelques détails de pièces d’assemblage. dégagés ;


En annexe 3, sont données les étapes de calcul, de • les protections collectives de chantier doivent
R

vérification et de dimensionnement du mur rideau être adaptées au mode de mise en œuvre de la


TE

sous l’effet des actions permanentes, du vent et du façade et en particulier ne doivent pas utiliser,
séisme. sauf accord du maître d’œuvre, les ancrages
IN

Pour le calcul et la vérification des sections et de la prévus pour la façade ;


stabilité on doit se référer aux : • les éléments de façade (ossature, fenêtre,
E

• DTR C.2.4.7 : Règlement Neige et Vent-RNV/ éléments de remplissage, vitrage, produits de


G

version 2013 ; calfeutrement, etc.) doivent être stockés sur des


• DTR B.C.2.48 : Règles parasismiques
SA

dispositifs appropriés stables, évitant toute


Algériennes - RPA 99/version 2003, chapitre VI déformation, sur un emplacement non exposé à
complété par les spécifications données en des projections et doit en outre tenir compte de
U

annexe 3. la sensibilité de certains matériaux à l'humidité


et à l'ensoleillement.
2.6.2 Conditions concernant la fabrication
Le traitement de surface des profilés en aluminium 2.6.4 Conditions concernant la réparation et la
doit faire l’objet d’un autocontrôle par GLASS maintenance
design. Glass Design est tenue de fournir à son client,
Toutes les opérations de découpe et d’usinage des utilisateur du système de façade, une notice de
profilés d’ossature doivent être effectuées avant maintenance (examens à effectuer, leur périodicité)
réalisation du traitement de surface. et d'entretien détaillé (produits d'entretien ou de
Toutes les opérations de découpe et perçage des nettoyage identifiés par leur nature chimique), en
garnitures d’étanchéité devront être réalisées avec référence à la partie 3 du DTU Façade (XP P 28-
soin, en atelier, à l’aide de l’outillage spécifique. 002-3).

6
2.6.5 Prescriptions techniques particulières au
mur rideau VEC

 Dispositifs de retenue

Il convient de prévoir des dispositifs propres à


maintenir des vitrages décollés ou à en provoquer
la fragmentation en petits éléments (verre trempé)
ce qui limitera le risque de blessure grave. Ils sont
réalisés à l’aide : - e mc : épaisseur du mastic de collage (mm)
R R

- soit de pièces d’angles disposées aux 4 - h mc : hauteur du mastic de collage (mm)


R R

angles ; - η: coefficient de forme pris égal à 0.5


- soit de tronçons de profilés en alliage - q u : charge uniformément répartie à l’Etat
R R

d’aluminium rivés au voisinage des angles (le Limite Ultime (Pa) ; prise égale à 1.5 W (paroi
perçage pour leur fixation étant réalisé avant verticale) et W pression du vent caractéristique
le collage). - l :petit côté du vitrage (m) η
- E mc : module d’élasticité du mastic de collage
R R

 Autres informations techniques (N/mm 2 ) P P

- σ desR : contrainte de traction admissible


R

TC
Ce sont les mastics qui doivent transférer les 2
(N/mm ) du mastic P P

contraintes extérieures vers le support. Les mastics - Γ des : contrainte de cisaillement admissible
R R

jouant le rôle de joint de structure doivent résister sous charge dynamique (N/mm 2 ) du mastic

C
P P

aux efforts engendrés par le vent, éventuellement - ∆ d : déplacements différentiels dans les angles
le poids propre et les dilatations différentielles
entre verre et cadre support. En aucun cas, ils ne
AU R R

entre vitrage et cadre support ; il est déterminé


par les formules données au cahier n 0 3488 du P P

doivent reprendre les déformations prévisibles du CSTB dont l’intitulé est : «Vitrage Extérieur
E
bâtiment. Celles-ci doivent être reprises au niveau Collé : cahier des Prescriptions Techniques»
N

de la liaison "cadre/structure" porteuse du VEC.


R

Les valeurs σ des de Γ des et de E mc (contraintes


 Dimensionnement du mastic de collage du
R R R R R R
TE

admissibles et du module d’élasticité) doivent être


vitrage mentionnées dans la fiche technique du produit ; ce
dernier doit répondre aux exigences du guide
IN

Le mastic de collage est défini par sa hauteur h mc et


R R

EOTA «Organisation Européenne pour l’Agrément


son épaisseur e mc .
R R

Technique N 0 002» et au cahier du CSTB n 0 3488


E

P P P P

dont l’intitulé est : «Vitrage Extérieur Collé :


G

cahier des Prescriptions Techniques».


SA

Toutefois, l’épaisseur minimale des cordons de


mastic de collage doit être de 6 mm et e mc ≤ h mc. R R R
U

Le mastic utilisé doit avoir fait l’objet d’un


agrément ou autre certificat validé pour cet emploi
et/ou un label VEC répondant à cette exigence.

7
3. REMARQUES COMPLEMENTAIRES DU GROUPE SPECIALISE

• Tous les éléments et composants de la façade rideau doivent être justifiés par une note de calcul établie
pour le projet ;
• Afin de faciliter l’accès en façade vers l’intérieur, en cas d’incendie, il y’a lieu de l’indiquer par des
moyens appropriés (marquage ou autre) ;
• Les profilés de l’ossature porteuse en aluminium (meneau et traverse et autre renforts), les détails de
fixation du panneau mur rideau, les points singuliers (jonction mur rideau et structure porteuse ou
maçonnerie de l’ouvrage) doivent être indiqués sur des plans d’exécution approuvés par le maître
d’œuvre et l’organisme de contrôle en charge du projet ;
• Les relevés in situ des trames, prévus pour la réception des murs rideaux, doivent être effectués avant
la pose des murs rideaux ; un plan de calepinage doit être alors établi sur un plan d’exécution
approuvé par le maître d’œuvre et l’organisme de contrôle en charge du projet ;
• Glass Design est tenue d’assurer un suivi régulier lors de la pose des façades rideaux ;
• Pour la valeur minimale de la résistance caractéristique à la compression du béton qui sert de support
de fixation de la façade rideau il y’a lieu de se référer à celle exigée dans l’avis technique de la
cheville de fixation du mur rideau et au DTR en vigueur ;
• Le propriétaire du système est tenu de se conformer aux références normatives et réglementaires

TC
permettant l’emploi du système mur rideau dans le domaine autorisé ;
• Assurer le suivi de la mise en œuvre du système mur rideau par un BET (Bureau d’Etude Technique)

C
compétent ;
• Prévoir des essais d’arrachement in-situ sur les tiges de fixation dans le béton ;
AU
• L’unité de collage des cassettes VEC doit être certifiée.
E

Les rapporteurs du Groupe Spécialisé


N

M .Rouaz Idriss
R

M.RAFA Sid Ali


TE

CONCLUSIONS
IN

Appréciation globale du groupe spécialisé


L’utilisation du système de façade rideau «MUR RIDEAU Glass Design», dans le domaine d’emploi visé est
E

appréciée favorablement.
G
SA

Validité : Deux (02) années


Sauf changement dans la fabrication susceptible de modifier les caractéristiques des produits ou leur
U

comportement et qu’il ne soit pas porté à la connaissance du CNERIB des désordres suffisamment graves
pouvant remettre en cause le présent Avis Technique, le Groupe Spécialisé estime nécessaire de revoir le
présent Avis Technique dans un délai de deux (02) ans, expirant le 20 Juillet 2019.
NB: Faute de demande de révision recevable déposée au plus tard un (01) mois après cette date, le présent
Avis Technique sera annulé

Pour le Groupe Spécialisé N° 2


Le Président du groupe
M. ABALACHE Bachir

8
TC
C
AU
E
N

ANNEXE 1
R

U
TE

Terminologie relative aux différents constituants et composants d’un mur rideau


IN
E
G
SA
U

9
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA

Les numéros correspondent à ceux de la figure ci -dessus


U

(1) Ancrage
Ancrage du cadre support de collage sur l’ossature de la façade

(2) Fond de joint


Bande continue préformée limitant la section, hauteur d’un cordon de mastic d’étanchéité

(3) Hauteur de collage : dimension du mastic de collage mesurée parallèlement au vitrage au niveau d’un
panneau. Ce terme fait également référence à la même dimension du mastic de scellement d’un vitrage
isolant
(4) Ossature de la façade
Éléments auxquels est relié la cadre support de collage et qui transmettent les charges.

(5) Mastic de finition


Cordon de mastic formé en solin de section convenable, qui lorsqu’il est extrudé, constitue une barrière à
l’air et à l’eau satisfaisante ou profilé d’étanchéité de section adaptée

10
(6) Scellement (périphérique)
Ensemble des éléments disposés à la périphérie des vitrages isolants assurant un scellement étanche.
Résistent à la pénétration d’eau et de vapeur d’eau, à la lumière et à l’ozone tout en permettant le
déplacement des vitrages sous les effets du vent ou d’autres charges. Dans certaines configurations, ce
système de scellement peut avoir des fonctions « structurelles »

(7) Elément en verre constituant soit


– un vitrage simple (monolithique ou feuilleté),
– un vitrage isolant (VI) prévu pour l’emploi en VEC.
Un vitrage isolant peut être de deux types : un vitrage isolant à bords alignés pour lequel les deux composants
verriers ont la même dimension nominale ; un vitrage isolant à bords décalés pour lequel les deux composants
verriers ont des dimensions différentes.

(8) Support de cale d’assise


Elément situé sous le bord inférieur du vitrage, qui transfère le poids du vitrage au cadre support de collage

(9) Mastic d’étanchéité


Cordon de mastic élastique ou profilé d’étanchéité de section convenable, constituant une barrière
satisfaisante à l’air et à l’eau

TC
(10) Cales d’assise
Eléments porteurs situés entre le support mécanique du poids propre et un bord inférieur du vitrage, afin

C
de positionner le vitrage dans le cadre support de collage

(11) Espaceur adhésif


AU
Bande continue préformée définissant la section du cordon de mastic de collage et servant à positionner et
E
à aligner le verre par rapport au cadre support de collage
N

(12) Mastic de collage


R

Cordon de mastic élastique appliqué en usine, qui, lorsqu’il est polymérisé offre une section suffisante
TE

pour transmettre les charges entre le vitrage et le cadre support de collage. Il peut s’agir également du
mastic de scellement des vitrages isolants lorsqu’il doit transmettre les charges entre les deux vitrages
IN

(13) Plage de collage


E

Surface continue sur le verre ou sur le cadre support de collage sur laquelle s’effectue l’adhérence du
G

mastic de collage
SA

(14) Cadre support de collage


Elément métallique sur lequel est collé le verre
U

(15) Film anti-adhésif : Film situé à l’interface entre deux matériaux

(16) cale de positionnement


Matériau résilient situé entre le cadre support de collage et un bord du vitrage, autre que le bord intérieur ;
destiné à positionner le vitrage dans le cadre support de collage

(17) Meneau
Elément vertical du cadre supportant les bords verticaux du vitrage. Il peut limiter la flexibilité du vitrage

(18) Dispositif de retenue


Destiné à retenir le verre afin de réduire le danger en cas de défaillance du mastic de collage

(19) Traverse
Élément horizontal du cadre

11
U ANNEXE 2

Principe de fixation d'un mur rideau sur ossature porteuse

Eléments soudés en atelier

X Attache fixe aucun degré de liberté)

Eclissage permettant une libre dilatation verticalement (1 degré de liberté)

Attache permettant une libre dilatation horizontalement (1 degré de liberté)

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

12
TC
C
AU
Principe d'éclissage vertical des Type de liaisons sur ossature porteuse métallique
montants Coupe horizontale
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

13
U ANNEXE 3 U

CALCUL ET VERIFICATION DES ELEMENTS D’UNE FAÇADE RIDEAU

Cette annexe présente une méthodologie d’évaluation des charges pour le calcul et la vérification des éléments
d’une façade rideau. Elle permet aussi, en fonction des objectifs de sécurité, d’effectuer le choix des vitrages
dans les zones sismiques.

1. évaluation des charges verticales dues au poids propre du mur rideau

On évaluera les charges verticales dues au poids propre du mur rideau compte tenu des éléments constitutifs
(poids des meneaux, traverses, cassettes, vitrages et produits d’étanchéité + visserie) conformément au DTR
B.C 2.2 charges permanentes et charges d’exploitation ainsi qu’aux fiches techniques des matériaux et
composants de la façade rideau.

2. évaluation des actions dues au vent

L’action du vent est évaluée conformément au DTR C 2.47 RNV 99.

TC
3. évaluation des actions sismiques

C
3.1 Actions
Les actions se traduisent par : AU
• des actions appliquées à l'élément, en fonction de la masse de l'élément et des coefficients sismiques ;
• des déformations différentielles imposées entre deux niveaux consécutifs par les déplacements de
E

l’ossature primaire.
N
R

3.2 Actions sismiques


L’action sismique est calculée conformément au paragraphe 6.2 du RPA 99/version 2003 selon la formule
TE

suivante :
Fp = 4 A Cp Wp
IN

R R R R R

Où A : Coefficient d’accélération de zone obtenu pour la zone et le groupe d’usages appropriés


Cp : Facteur de force horizontale pris égal à 0.3 ;
E

Wp: Poids de l’élément considéré.


G
SA

La distribution de ces forces doit être faite comme pour les forces de gravité se rapportant à l’élément
considéré.
U

3.3 Sollicitations
Les actions appliquées à l'élément de façade engendrent des sollicitations dans les composants de l'élément et
sur les supports qui le liaisonnent à la structure primaire.

Il faut tenir compte de la nature et du nombre de degrés de liberté aux noeuds des éléments (liaison entre
éléments, éclisse, continuité, etc.) et aux appuis de fixation.

3.4 Vérification vis-à-vis des efforts dans les éléments et fixations


Selon le chapitre VI § 6.1.1 Compatibilité des déplacements du RPA 99/ version 2003, tous les éléments
d’ossature qui ne font pas partie du système de contreventement doivent être vérifiés pour supporter les
charges verticales en même temps que les moments résultants dus à R fois, où R est le coefficient de
comportement, les déplacements engendrés par les forces latérales spécifiées.

Dans ce cadre, il y a lieu de tenir compte des effets P- ∆ éventuels accompagnant ces déplacements.

14
3.5 Vérification vis-à-vis des déplacements de la structure
Conformément au chapitre VI § 6.2.4 du RPA 99/ version 2003, Les dispositions constructives de la façade
doivent permettre d'absorber les déformations et s’accommoder des mouvements de la structure provoqués par
des forces latérales ou des changements de température (voir figures 29 et 30).

Les valeurs de calcul des déformations différentielles δ entre deux niveaux consécutifs sont celles calculées
pour la structure porteuse (voir figures 1.1 et 1.2). Elles doivent être limitées à : δ≤ h/100 ou 25 mm.

TC
Figure 1.2. Exemple d'un dispositif de fixation
Figure 1.1. Déformations imposées (attache fixe avec éclisse)

C
Dans les deux directions X et Y, les assemblages devront autoriser le plus grand des mouvements engendrés
AU
par un déplacement relatif des étages au moins égal à R fois le déplacement causé par les forces sismiques de
calcul, le mouvement relatif à considérer n’étant pas inférieur à 2 cm.
E

3.6 Combinaisons d'actions


N

La combinaison d'actions, appliquée aux éléments de façade, à considérer est la suivante :


R

E+G
TE

Où : E est l'action sismique ;


IN

G sont les actions dues aux charges permanentes.

3.7 Dispositions particulières aux vitrages


E

Dans le cas de vitrage isolant, tous les composants verriers sont concernés.
G
SA
U

Figure 1.4. Auvent


Figure 1.3. Balcons

3.7.1 Ouvrages formant réceptacles


Sont considérés comme ouvrages formant réceptacles pour les chutes de débris, les balcons, loggias, auvents et
ouvrages similaires dont les dimensions respectent les critères suivants :

• Balcon : h désignant la hauteur d'étage, le débord du balcon doit être supérieur à :


h/3 si le nez de balcon possède un relevé supérieur à 0,10 m,
h/2,5 dans le cas contraire (voir figure 1.3) ;
15
• Auvent : H désignant la hauteur totale du bâtiment, le débord de l'auvent doit être supérieur à :
H/10 pour les bâtiments de hauteur inférieure à 28 m, sans être inférieur à 1,50 m ;
H/20 + 1,40 m pour les bâtiments de hauteur supérieure à 28 m (voir figure 32).

3.7.2 Emploi des vitrages


En fonction des objectifs définis ci-dessous, de la hauteur du bâtiment, de la présence de dispositions
architecturales susceptibles de retenir les débris (par exemple présence d'un balcon ou loggia formant
réceptacle), l'utilisation de matériaux fragiles tels que les glaces nécessite généralement des justifications par
voie d'essais, ou par toute autre méthode scientifiquement établie et/ou sanctionnée par l'expérience.

En l'absence de ces justifications, les dispositions suivantes doivent être adoptées :


Objectifs
Réceptacle Type de Verre E0 E1 ou E2.1 RDC, Etage E2.2
Emploi de vitrage
Recuit Oui oui non non
Sans réceptacle Trempé Oui oui oui 1C3 non

TC
Feuilleté Oui oui oui 2B2 oui 2B2

C
Organique Oui oui oui oui
Recuit Oui AU oui oui non
Avec réceptacle Trempé Oui oui oui 1C3 non
E
Feuilleté Oui oui oui 2B2 oui 2B2
N

Organique Oui oui oui oui


R

Tableau 1.1. Choix des vitrages en fonction des objectifs de protection sismique
TE

La classification au choc selon la norme NF EN 12600 des verres distingue d’une part la hauteur de chute et
IN

d’autre part le type de casse.


Hauteurs de chute :
E

1 : 1200 mm
G

2 : 450 mm
SA

3 : 190 mm
Types de casse :
U

A : fissures avec fragments séparés (recuit, durci, trempé chimiquement)


B : fissures avec fragments unis (feuilleté, armé, film sur verre recuit)
C : désintégration en petites particules (trempé thermiquement)
Exemple : Verre feuilleté 2B2 : résiste à un impact d’une hauteur de chute de 450 mm sans permettre la
pénétration.
Trempé 1C3 : résiste à un impact d’une hauteur de chute de 190 mm

Dans ce tableau,
E0 : façades légères pour lesquelles aucune vérification n'est demandée et mises en œuvre dans des aires
d'activité intérieures ou extérieures, dans lesquelles est exclue toute activité humaine nécessitant un séjour de
longue durée.

E1 Objectif Sécurité : façades légères pour lesquelles il suffit de prévenir les risques d'effondrement et de
chutes d'éléments dangereux pour les vies humaines.

16
E2 Objectif intégrité : façades légères qui doivent de plus maintenir l'essentiel de leurs fonctions :
perméabilité à l'air et étanchéité à l'eau et protection des occupants vis-à-vis des chutes.

E2.1 désigne l'objectif E2 lorsque les vitrages ne participent pas à la fonction clos et couvert.
E.2.2 désigne l'objectif E2 lorsque les vitrages participent à la fonction clos et couvert.
Les objectifs de protection sismique donnés au tableau 1.1 sont un minimum à respecter ; il appartient au
maître de l’ouvrage d’exiger le niveau des objectifs à fixer.

3.7.3 Maintien des remplissages


Dans ce cas, la conception des bâtis, (cadres, feuillures, etc.) recevant les remplissages (vitrages, EDR,
fenêtres, etc.) doit tenir compte des déformations induites par le séisme.

3.7.4 Joint de dilatation


Les largeurs de joint prévues pour la structure doivent être rigoureusement respectées pour la façade.

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

17
U ANNEXE 4

Entretien et réparation

Le façadier se doit d’assurer la faisabilité technique de l’entretien et de la maintenance.


Le maître d’ouvrage se doit de prévoir les moyens d’accès aux composants nécessitant un entretien.
Les différents composants de la façade peuvent avoir des modes de nettoyage différents, ci –après les
principaux

• Pour les vitrages :


Les vitrages doivent être nettoyés périodiquement à l’eau claire ou en utilisant des détergents légers. La
surfaces des vitrages doit être essuyée après lavage. Il est important de ne pas rayer le verre.
En règle générale, au moins deux nettoyages par an sont recommandés.

• Pour les quincailleries


Ces composants doivent être contrôlés au moins une fois par an, pour vérifier le serrage des vis, et/ ou le
bon fonctionnement des fenêtres, par exemple.

• Pour les profilés en aluminium

TC
Pour les profilés anodisés, dont la couche d’anodisation est sensible aux produits acides (pH< 5) et
calcaire (pH≥ 8), le nettoyage des profilés anodisés doit se faire à l’eau additionnée d’un détergent doux

C
(5 < pH < 8).
Pour les profilés thermolaqués, il est fortement déconseillé d’utiliser un abrasif qui pourrait
AU
endommager la couche de laquage, ainsi un lavage doux, comme celui proposé pour les profilés
anodisés est recommandé.
Il faut aussi déboucher les orifices de drainage.
E
N

• Pour les garnitures d’étanchéité


R

Aucun nettoyage particulier n’est préconisé dans le cas de garnitures d’étanchéité.


TE

Un simple contrôle annuel permet de vérifier la bonne adhérence des mastics d’étanchéité et également
de surveiller si les agressions accidentelles se sont produites (comme des coups de couteaux ou des
coups de becs d’oiseaux, par exemple).
IN

Il est conseillé de faire vérifier par des spécialistes l’état des façades, afin d’y déceler d’éventuels
E

vieillissements prématurés de certains matériaux et de prévenir les incidents en remplaçants les pièces
G

endommagées.
SA

Pour la réparation, lorsqu’un contrat de maintenance est passé avec des professionnels, ces derniers
U

s’engagent à procéder à des examens réguliers des différents constituants et équipements, et à assurer leur
remplacement en cas de nécessité. Ils peuvent également intervenir en cas de non fonctionnement de certains
équipements.

18
DOSSIER TECHNIQUE
ETABLI PAR LE DEMANDEUR
A. Description
1. Principe
Façade rideau composée d’un système de double vitrage :

• Appelée façade rideau VEC (Vitrage Extérieur Collé), lorsque le vitrage est collé sur une ossature
en profilé en alliage d’aluminium

• Appelé VEP (Vitrage Extérieur Parclose), lorsque le double vitrage est mis en œuvre dans des
feuilles drainées et ventilées, maintenu par des parcloses.
Des profilés d’aluminium de gamme TPR « Tunisie Profilés Aluminium » sont utilisés pour ces deux types
de murs rideaux avec ou sans coupure du pont thermique.
2. Caractéristiques physicochimiques des matériaux

 Profilé en Aluminium : TPR


U

TC
• Fabricant : TPR
• Origine : Tunisie
• Largeur : 52 mm

C
• Profondeur : 63 -90-120-160-190mm
• Epaisseur :3 mm AU
• Dureté : 68HB
• Limite élastique : R0.2=160MPa
• Charge à la rupture : 200MPa
E

• Allongement : A=10%
N

 Verre stop sol bleu : AGC


R

• Fabricant : AGC (Glaverbel)


TE

• Origine : Belgique
• Masse volumique : 2500 kg/m3
• Densité : 2.5
IN

• Module d’élasticité : E=70 000N/mm.


• Module de cisaillement : G=E / [2(1+v)] ≈ 29 166 N/mm²
E

• Résistance à la flexion : 45N/mm²


G

 Verre clair : MFG


U

• Fabricant : MFG
SA

• Origine : Algérie
• Dimensions des feuilles standards : (2250 x 3210) mm
U

• Epaisseur : 3 - 4 - 5 - 6 mm
• Mass moyen : 7.5 - 10 - 12.5 - 15 kg/m²
• Facteur solaire g% : 88 - 87 - 86 - 85.6 %
• Conductivité thermique : 5.8 W/m². K
• Rendu des couleurs Ra : 99%

 Intercalaire : Tek Métal


U

Il crée un espace entre les 2 vitres et contient, à l'intérieur un dessicant (tamis moléculaire siliporite) qui va
éliminer la formation de buée sur le verre isolant.

19
 Siliporite : CECA
U

SILIPORITE® NK 30 Tamis moléculaire est une structure cristalline de type zéolithe synthétique a sous forme
potassium-sodium, ayant une ouverture efficace des pores de 3 angstitms.

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G

 Laine minérale : KNAUF


U
SA

Dans des combles perdus, la laine minérale est placée sur le dernier plancher horizontal, avec le pare vapeur
vers le bas. Pour éviter toute surchauffe et formation d’humidité de condensation, il est impératif d’aérer le
comble perdu.
U

Caractéristique Valeur Norme de référence


Résistance thermique Rɒ a C° (m².K/W) « ép:80mm Lar=1200mm » 2.00 -
Conductivité thermique ( λD ) 0.040 W/m.k EN 12667 /EN 12939
Réaction au feu (Euroclasse) F EN 13501-1
Résistance à la vapeur d'eau (Z) 3m².h.Pa/mg En 12086

 Colle VEC : Dow Corning 993 (Belgique) :


U

*Est un mastic pour vitrages extérieurs collés : Mastic silicone bi-composant ;


*Excellente adhérence sur de nombreux substrats, tels que : le verre couche réfléchissant ou émaillé,
l'aluminium anodisé, l'aluminium laqué ;
*Excellente stabilité dans une large plage de température : entre -50°C et 150°C ;

20
Propriétés techniques
• Couleur et consistance : Pate visqueuse blanche
• Densité : 1.32
• Viscosité (100s-1) : 150 mPas

Agent de polymérisation avant utilisation


• Densité :
- Agent de polymérisation noir : 1.05
- HV/GER noir : 1.06
- Agent de polymérisation noir : 1.01

• Viscosité (20s-1) :
- Agent de polymerisation noir : 25 000mPas
- HV/GER noir : 100 000mPas
- Agent de polymerisation gris et transparent : 25 000mPas
- Point éclair — coupe fermée : 28 °C

Mélange des deux composants


• Densité : 1,30
• Viscosité (100s-1) : 40,000 mPas

TC
• Temps de travail (25°C, HR de 50 %) : 10 à 30 minutes
• Temps de mise hors poussière (25°C, HR de 50 %) : 80 à 100min

C
Après polymérisation - 7 jours à 25°C et HR de 50 %
• Résistance à la traction : 0.95 Mpa
• Résistance au déchirement : 6,0 kN/m
AU
• Allongement à la rupture : 130%
E
• Dureté (duromètre): 40 Shore A
• Charge dynamique de calcul du mastic : 140,000 Pa
N

• Charge statique de calcul du mastic : 15,000 Pa


R

 Colle Tremco (SG200) (France) :


TE

SG200 Standard est un mastic élastomère silicone bi-composant à haut module d'élasticité de type neutre. La
réalisation des joints pour le VEC est régie par les normes VEC selon les principes et les méthodes de calculs
IN

du guide européen ETAG 002 vérifiés par tremcoillbruck.


E

Caractéristique Norme Partie A Partie B


G

type Silicone neutre bi-composant


couleur Blanc cassé Noir
SA

Densité 1.33 1.38


Temps de travail 30 à 60 minutes
U

Temps hors collant 80 1minutes


Ratio de mélange en poids 1.07 1
Ratio de mélange en volume 12 1
Tolérance ratio(en poids) Min8.7 Min 1 Max1
Max11.77
Dureté shore A* EN ISO 868 35
Résistance à la rupture EN ISO 8339 >1.00 MPa
Contrainte de traction admissible* ETAG 002 0.14MPa
Contrainte de cisaillement admissible sous charge ETAG 002 0.007MPa
permanente
Module sécant à 12.5% d’allongementK12.5 EN ISO 8339 >1.4 MPa
Allongement à rupture EN ISO 8339 >200%
Reprise élastique (après extension à 25%pendant >95%
24 heures)
Température d’application recommandé +15C° à +35C°
Température de service -40C° à +150C°
Humidité relative 80%

21
 Film feuilleté PVB : EVASAFE
U

Film fourni par EVASAFE utilisé par SARL Glass Design pour vitrage MFG ou AGC

Propriété: Unité: Méthode d’éssai: EVASAFE TM:


Résistance à la pression MPa JIS K 7127 26
Déformation % JIS K 7127 350
Module de young (23°) MPa JIS K 7127 18
Consistance de poisson - - 0.32
Densité - ASTM D5105 0.95
Dureté Shore A - 82
Température de transition °C DSC -28
vitreuse
Température de fusion °C DSC 75
Résistivité volumique Ω.cm - 5.4 X 10 15
Constante diélectrique (1kGz) - - 3.4
Tension de claquage kV/mm - 19
Indice de réfraction - - 1.491
Longueur d’onde de coupure mm - 380

TC
Conductivité thermique Kcal/mh°C - 0.1
Dilatation thermique °C-1 - 3.4 X10 -4
Absorption d’eau (20°C x24 % JIS K 7209 <0.01

C
heures)
Perméabilité a l’eau(40°C x24 g/m² x 24h - 64.3
heures)
AU
Taux de gel % - 95
E

 Joint de vitrage fourni par PERVEDANT (Portugal) :


N

U
R

Ecarteur en PVC :
TE

Caractéristique: Norme Unité Minimum Maximum


Dureté ISO 868 ShD 78 82
IN

Densité ISO 1183 g/cm 3


P 1.47 1.51
Résistance à la traction ISO 527 Mpa 40 -
E

Allongement de rupture ISO 527 % 100 -


G

Joint en EPDM :
SA

• Joint centrale N52 120


• Joint de battement N52 123 ; N52 122
U

• Joint de bloc N52 152 ; N52 153

Caractéristique: Méthode: Unité: Minimum: Maximum:


Dureté DIN 53505 Shore A 65 75
Densité ASTM D297 g/cm3 1.24 1.28
Allongement de rupture ASTM D 412 % 250 0
Déchirement ASTM D 412 Mpa 7.5 -
Compression rémanente DIN 53517-22H 70C° % - 30

• Joint de vitrage N52 132 ; N52 133

Caractéristique: Méthode: Unité: Minimum: Maximum:


Dureté ASTM D 2240 Shore A 60 67
Densité ASTM D297 g/cm3 1.22 1.26
Allongement de rupture ASTM D 412 % 350 0
Déchirement ASTM D 412 Mpa 9.0 -
22
 Barrette TPR :
U

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E

 Cheville d’ancrage 10-1- SPIT (France) :


G

U
SA
U

Marquage exemple : S FIX Z XTREM M12x115/20


• S : Fabricant SPIT
• FIX Z XTREM : Nom commercial
• M12 : Dimension de la cheville
• 115 : Longueur du goujon
• 20 : Epaisseur maximum de pièce à fixer

23
Partie Désignation Matériau Protection

M8: acier électrozingué ( ≥5 µ m)


EN ISO 4042:1999
1 Goujon Acier
M10-20: acier électro zingué ( ≥5
µ m) .revêtu
M8 : Acier inoxydable (1.4404) Décapée
2 Douille Acier électro zingué ( ≥5 µ m)
M10-M20 : Acier
EN ISO 4042:1999

Acier électro zingué ( ≥5 µ m)


M8 : NF E 25514
3 Rondelle EN ISO 4042:1999

M10-M20 : EN 10025:2004 OU en 10088-2:2005

M8-M10 : Acier électro zingué


( ≥5 µ m) EN ISO 4042:1999
4 Ecrou Acier : classe de résistance 8 DIN 267 ou ISO 898-2:2012
M12-M20 : Acier électro
zingué (≥5 µ m). revêtu

TC
Résistances mécaniques des chevilles (voir Evaluation Technique Européen, ETE-15/0388)

C
 Dénomination commerciale :
U

AU
Matériaux Nom commercial Norme ou agrément Fonction
Profilé aluminium TPR Qualanod-Qualicot-Qualimarine Profilé de structure
E

Joint en EPDM PERVEDANT ISO-SGS certifications de sistemas Joint d’étanchéité


N

Cheville d’ancrage SPIT EOTA ETE-15/0388 du 30 septembre 2015 Élément de fixation


R

Vitrage : verre stop sol AGC - vitrage


Vitrage :verre clair MFG ISO 9001 pour la qualité en 2008 vitrage
TE

CSTB Avis technique 2/13-1550 du


Film feuilleté: PVB EVASAFE Film feuilleté
21/03/2012
IN

Colle VEC+double Colle structurel


DOW CORNING UBAtc ETA-01/0005
vitrage pour VEC
E

Colle VEC+double Colle structurel


TREMCO CSTB ETA-05/0006 du 02/07/2015
G

vitrage pour VEC


SA

Tamis moléculaire
pour l’absorption
Tamis moléculaire
CECA - de l’humidité
(SILIPORITE)
U

interne du double
vitrage
Isolant acoustique
Laine de roche KNAUF -
et thermique

3. Eléments constituants le mur rideau

• La structure du mur rideau constituées de meneaux verticaux et traverses horizontales de même section et
de largeur intérieure visible 52mm.
• La profondeur des meneaux et des traverses est variable de 60 à 190mm, le choix des dimensions sera en
fonction des charges des intempéries et d'utilisation de la façade
• L'assemblage des traverses sur les meneaux est assuré par des blocs spéciaux en aluminium et des
bouchons de finition élastiques absorbants les effets de dilatation des traverses
• Des embouts en polyamide rendent l'étanchéité des jonctions "meneaux/traverses » sûres et systématiques
grâce au procédé d’injection de silicone.

24
• Les panneaux de remplissage "vision ou opaques » en profilé multi chambre assemblés par double
équerre à sertir en Aluminium et étanchés par une colle spéciale
• Trois joints de battement N52 120, N52 121 et N52 122/123
• Le drainage en cascade par deux niveaux assure une meilleure étanchéité à l'air et à l'eau.
• Les panneaux fixes reposent sur des cales "supports panneaux" et tenus à l'ossature par des blocs à pions
en quantités sur les côtés latéraux.
• Vitrage double en panneaux vision de 24 à 28mm d‘épaisseur et d'un poids max de 130 kg cadre.
• Les panneaux opaques sont équipés d'un simple vitrage extérieur et une paroi intérieure en tôle zinguée
ou alu laqué et un matelas en laine minérale rigide de 40mm densité 70kg L'étanchéité du système est
assurée par une série de trois barrières de battement.
• Les panneaux ouvrants sont articulés sur des compas inox "poids max 130kg" et verrouillés par crémone
à plusieurs points de fermeture.
• Visserie et boulonnerie entièrement en acier inoxydable anticorrosion.
• Système de fixation à la structure principale par des pièces en alliage d'Aluminium spécial de haute
résistance mécanique, et chevilles métalliques cadmiées.

 Structure
U U

TC
Largeur Profondeur Epaisseur
Désignation Réf Matériau I(x) / I(y)
(mm) (mm) (mm)

C
Meneau 90mm 52 009 52 90 3 Alu 31 / 104
Traverse 63mm
Patte de fixation
52 002
/
52
70
AU
63
110/70
3
10
Alu
Métal
22.13 / 44.87
-
S FIX Z XTREM
Cheville d’ancrage - 170 Ø16 Métal -
E
M12x115/20
N

Profil d’éclisse pour


52 102 - 72.5 - Alu -
meneau 52 009
R

Joint centrale N52 120 - - - EPDM -


TE

Réducteur N52 110 - - 10 PVC -


Joint de traverse /meneau N52 121 - - - EPDM -
IN

Bloc a visser pour traverse


A52 102 - - - Alu -
63mm
E

Bloc a visser pour traverse


A52 101 - - - Alu -
G

90mm
Bouchon pour traverse
SA

N52 151 - - - EPDM -


63mm
Bouchon pour traverse
N52 152 - - - EPDM -
U

90mm

4. Types de mur rideau

4.1. Mur rideau VEC ou VEC a rupture de pont thermique


Le mur-rideau vitrage extérieur collé est une conception technique permettant de réaliser des façades lisses sans
ajouter de cadres aluminium sur les vitrages. Alternative au VEC (Vitrage Extérieur Collé) avec collage Colle
structurel, les vitrages des parties fixes et ouvrantes sont ainsi fixés mécaniquement à l’ossature aluminium par
des supports spécifiques en aluminium de l’extérieur.
- Le vitrage et le collage VEC sont réalisés conformément aux avis et annales techniques en vigueur.
- Pour les vitrages VEC, une prise de dispositions permettant d'éviter ou limiter les conséquences de la
chute de vitrage doit assurer la sécurité en cas de défaillance du collage.

25
 Cassette VEC RPT
U

Désignation Réf: Largeur Profondeur Epaisseur Matériau I(x) / I(y)


(mm) (mm) (mm)
Cadre VEC RPT 52 301 33 62 3 Alu/PVC 3.85 / 13.87
Equerre à visser 26 x 10 A52 111 - - - Alu brut -
Equerre à sertir ou à goupiller 5x10 A52 115 - - - Alu brut -
Bloc a pion pour accrochage panneau A52 120 - - - Alu brut -
Gâche pour bloc a pion A52 121 - - - Alu brut -
Cale d’assise pour vitre intérieur A52 122 - - - Alu brut -
Cale d’assise pour vitre extérieur A52 123 - - - Alu noir -
Cale support panneaux A52 124 - - - Alu brut -
Pièce anti -dégondage A52 125 - - - Z noir -
Compas 20 »100kg L1500 x h1600 A52 141 - - - Inox -
Joint de vitrage N52 132 - - 6 EPDM -
Joint de battement N52 122 - - - EPDM

 Cassette VEC
U

TC
Désignation Réf Largeur Profondeur Epaisseur Matériau: I(x) / I(y)
(mm) (mm) (mm)
Cadre VEC 52 110 33 62 3 Alu 3.1 / 11.81

C
Equerre à visser 26 x 10 A52 111 - - - Alu brut -
Bloc a pion pour accrochage panneau A52 120 - AU- - Alu brut -
Gâche pour bloc a pion A52 121 - - - Alu brut -
Cale d’assise pour vitre intérieur A52 122 - - - Alu brut -
E

Cale d’assise pour vitre extérieur A52 123 - - - Alu noir -


N

Cale support panneaux A52 124 - - - Alu brut -


R

Pièce anti -dégondage A52 125 - - - Z noir -


TE

Joint de vitrage N52 132 - - 6 EPDM -


Joint de battement N52 123 - - - EPDM
IN

4.2. Mur rideau VEP ou VEP a rupture de pont thermique


E

Vitrage double en panneaux vision de 24 à 36mm d‘épaisseur et d'un poids max de 130 kg
G

- Les vitrages sont réalisés conformément aux avis et annales techniques en vigueur. Ils sont tenus sur les
cadres par des parcloses démontables facilitant leur entretien et éventuellement leur remplacement.
SA

 Cassette VEP
U
U

Désignation Réf Largeur (mm) Profondeur (mm) Epaisseur (mm) Matériau I(x) / I(y)
Cadre VEP 52 111 33 79 3 Alu 4.42 / 22.09
Equerre à visser 26 x 10 A52 111 - - - Alu brut -
Bloc a pion pour accrochage panneau A52 120 - - - Alu brut -
Gâche pour bloc a pion A52 121 - - - Alu brut -
Cale support panneaux A52 124 - - - Alu brut -
Pièce anti -dégondage A52 125 - - - Z noir -
Joint de vitrage N52 132 - - 6 EPDM -
Joint de battement N52 123 - - - EPDM

26
 Cassette VEP RPT
U

Désignation: Réf Largeur (mm) Profondeur (mm) Epaisseur (mm) Matériau: I(x) / I(y)
Cadre VEP 52 303 33 75 3 Alu 4.14 / 17.97
Profil de parclose 52 112 22.6 33 - Alu -
Equerre à sertir ou à goupiller 26 x 10 A52 112 - - - Alu brut -
Equerre à sertir ou à goupiller 13x10 A52 114 - - - - -
Bloc a pion pour accrochage panneau A52 120 - - - Alu brut -
Gâche pour bloc a pion A52 121 - - - Alu brut -
Cale support panneaux A52 124 - - - Alu brut -
Pièce anti -dégondage A52 125 - - - Z noir -
Joint de vitrage N52 132 - - 6 EPDM -
Joint de battement N52 123 - - - EPDM

5. Etanchéité du mur rideau


Le rôle les garnitures d'étanchéité est d’assurer un plan d’étanchéité à l’eau et à l’air tout en tenant Compte des

TC
déformations et des dilatations des éléments dans le temps. Il doit avoir une compatibilité chimique entre les
différents constituants du mur rideau/ garnitures d’étanchéité pour ne pas endommager la durabilité du

C
remplissage.

5.1. Calfeutrement des gros œuvres :


AU
En ce qui concerne le calfeutrement avec le gros œuvre, la garniture d'étanchéité peut être réalisée de deux
manières :
E


N

U Par des mastics /silicone :


R

Pour le calfeutrement périphérique, il est nécessaire de choisir le mastic en tenant compte de certaines
TE

propriétés :
• Il doit être résistant aux UV et au vieillissement ;
• Il doit être adhérent sur les matériaux traditionnels de construction ;
IN

• Il doit être de section correspondant aux mouvements prévus entre façade légère et gros œuvre.
Pour SARL GLASS DESIGN on utilise :
E

Silicone d’étanchéité : Den Braven (Allemagne)


G

Den Braven Silicone est un mastic/colle mono composant haut module à base de polysiloxanes. Utilisé pour les
SA

Joints de finition et de collage, joints de raccordement entre éléments de construction, joint d’étanchéité et de
finition pour les locaux sanitaires et cuisines joint de dilatation dans le bâtiment.
U

MEGA mousse polyréthane : SOMAFIX MEGA (TURQUE)


Avec la formule spéciale, le volume a été gonfler au plus haut niveau, de durcissement est effectif même avec
l'humidité de l'air. Utilisé pour les Portes, fenêtres, et autres fixations pour combler les trous, l'isolations des
câbles électriques, fissures.
Après 1 à 3 heures de temps de séchage le produit en trop peut être nettoyer, poncer, peint.
Non utilisable sur : Silicone, téléphone, polyéthylène, polypropylène.
Résiste à la chaleur, tous types de temps, l'eau de mer, vapeur, difficilement inflammable.
 U Par des membranes d'étanchéité
Les membranes d'étanchéité sont des membranes qui peuvent être autocollantes à froid, formées à partir de
résidu pétrolier. Ce résidu repose sur un support qui peut être en PVC ou en aluminium.
Pour SARL GLASS DESIGN on utilise :
ME220 ILLBRUCK : Membrane EPDM Extérieur : ME220 est utilisée, dans le domaine de la façade, pour
l’étanchéité des murs rideaux ou des menuiseries.

27
5.2. Calfeutrement d’ossature mur rideau :
Les garnitures d'étanchéité ont pour premier rôle d’assurer l’étanchéité des joints entre les différents éléments de
la façade rideau c’est-à-dire d’assurer l’étanchéité à l’eau et la perméabilité a l’air. L’étanchéité de l’ossature
mur rideau est assurée par une série de trois barrières de battement. Les trois joints de battement N52 120, N52
121 et N52 122/123.Le drainage en cascade par deux niveaux assure une meilleure étanchéité à l'air et à l'eau.
 U Nomenclature et localisation des joints :

 Caractéristiques techniques

TC
U

Caractéristique Méthode Unité Minimum Maximum

C
Dureté DIN 53505 Shore A 65 75
Densité ASTM D297
AU
g/cm3 1.24 1.28
Allongement de rupture ASTM D 412 % 250 0
E

Déchirement ASTM D 412 Mpa 7.5 -


N

Compression rémanente DIN 53517-22H 70C° % - 30


R
TE

6. Fabrication

6.1. Fabrication en usine TPR


IN

U Le profilage
E

Les profilés sont extrudés par le gamiste Tunisie Profilés Aluminium « TPR » (Adresse: Zone industrielle
sidi rézigMégrine-Tunisie), destinées pour l'architecture et bâtiments (portes, fenêtres, façades murs rideau,
G

verrières, garde corps...etc.).


SA

Anodisation : consiste à créer, par électrolyse, sur la surface de l'aluminium une couche d'oxyde d'aluminium
U U

transparent extrêmement résistante.


U

-La couche d'oxyde peut être plus ou moins épaisse selon la destination des pièces traitées.
-La couche peut être colorée pour obtenir différents aspects.
-La couche d'Anodisation ne doit pas subir de déformation mécanique.IL est donc important de procéder au
pliage et au cintrage de l'aluminium avant l'anodisation
• L'anodisation certifiée QUALANOD a été développée spécialement pour les applications architecturales.
• L'épaisseur de la couche d'anodisation est donnée par sa classe.

Classe Intervalle d'épaisseur Applications


Classe 5 5≤ E<10 Intérieur
Classe 10 10≤ E<15
Classe 15 15 ≤ E<20 Extérieur
Classe 20 20 ≤ E<25
Classe 25 25 ≤E

6.2. Fabrication en usine SARL GLASS DESIGN

28
En usine, SARL GLASS DESIGN (Zone d’activité 100lots route M’sila-BBA) procède à :

 Débitage : il consiste à découper avec précision les différents profilés à l'aide d'une tronçonneuse double tête
U U

numérique à angle réglable (débitage des profils et des joints)

 L'usinage : les profilés découpés passent dans un centre d'usinage afin de créer les réservations nécessaires
U U

pour l'assemblage à l'aide d'équerres, bloc, drainage et crémone

 L'assemblage : cette étape de fabrication permet d'assembler toutes les éléments de façade et elle comporte :
U U

- l'assemblage des traverses


- Assemblage par équerre pour les panneaux, montage des joints d'ossature,
- Montage des joints sur panneaux,
- Montage des compas sur ouvrants
- Le montage des pièces de fixation.

 Fabrication des verres :


U

a) Stop sol : Pour la fabrication du double vitrage stop sol dans ses ateliers, GLASS DESIGN utilise pour
stop sol GLAVERBEL (AGC) :

TC
b) Clair : Pour la fabrication du double vitrage stop sol dans ses ateliers, GLASS DESIGN utilise pour le
deuxième verre le verre plat clair (ClearFloat Glass) de MFG :
Le verre Float de silicate sodo-calcique de basse densité et avec le procédé de fabrication « float » les

C
faces du verre sont parfaitement planes et parallèles et de haute transmission lumineuse.

U U
AU
 Collage : Pour la fabrication du double vitrage et verre extérieur collé dans ses ateliers, GLASS DESIGN
dispose d’un atelier qui répond aux exigences spécifiques à la réalisation du double vitrage parmi lesquelles :
- Atelier propre et isolé de toute source de poussière.
E

- La température du local supérieur à 15°C


N

- L’humidité relative contrôlée, si l’humidité est supérieure à 80%, il y a risque de condensation sur les
R

plaques de collage.
TE

La procédure de collage passe par cinq étapes :


IN

- Etape 1 : Nettoyage des verres


- Etape 2 : Mélange des deux composants de la colle structurelle (Dow Corning) ou (Tremco)
*Pour permettre au Mastic Silicone Dow Corning 993 de développer toutes ses propriétés physiques,
E

on utilise un système de mélange qui interdit toute entrée d'air pendant le mélange de la base et de
G

l'agent de polymérisation. Pour obtenir des résultats optimums, le rapport de mélange


base/catalyseur doit être de 10 : 1 en poids ou 7.8:1 en volume. Pour ce rapport de mélange, le temps
SA

de travail est de 10-30 minutes et les éléments assemblés peuvent être manipulés après deux heures.
De légères variations du rapport de mélange peuvent être tolérées, mais le rapport ne peut pas être
U

supérieur à 11: 1 et inférieur à 9:1 en poids ou 8.9 :1 et 7.3:1 en volume afin de s’assurer que les
performances minimales du mastic soient obtenues.
*Un appairage des lots de la Base et de l'Agent de Polymérisation Dow Corning 993 n'est pas
nécessaire. L'agent de polymérisation est mélangé avant l'utilisation pour homogénéiser tous les
composants.
- Etape 3 : Préparation
Nettoyage de tous les joints et feuillures en éliminant tous les corps étrangers et contaminants comme
les graisses, les huiles, les poussières, l'eau, le givre, les souillures, les résidus de vieux mastics et les
enduits de vitrification ou de protection. Les surfaces en aluminium, en verre sont nettoyées
mécaniquement ou avec un chiffon propre, non gras et non pelucheux imbibé de solvant.

- Etape 4 : Masquage et lissage


Les zones voisines des joints peuvent être masquées pour obtenir une ligne de joint régulière. Le ruban
de masquage ne peut cependant pas être mis en contact avec les surfaces nettoyées auxquelles le mastic
doit adhérer. Le lissage du joint doit se faire en une seule étape immédiatement après l'application du
mastic et avant la formation d'une peau en surface du mastic. On retire ensuite immédiatement le ruban
de masquage.
29
- Etape 5 : Nettoyage de l'équipement d'application
Lorsque l'équipement d'application est à l'arrêt, on purge les conduites de distribution et de mélange
avec la base on rince avec un solvant adéquat tel que le Solvant de Nettoyage Concentré.
7. La mise en œuvre
7.1. Préparation du site et relevé de mesure :
La pose des façades ne peut être que si les conditions suivantes sont toutes satisfaites :
• Les travaux de structure (béton, métal, bois, etc.) sont suffisamment avancés et la structure
suffisamment stabilisée pour permettre le traçage de la façade et pour qu'il n'y ait pas par la suite, risque
de détérioration ou de déréglage de cette façade. Le montage de la façade ne peut débuter dans les
conditions normales que lorsque les supports (gros œuvre ou structure qui doivent recevoir cette façade)
sont entièrement terminés ;
• Les axes de référence du bâtiment sur chaque façade et les niveaux à chaque étage sont tracés. Ces axes
sont tracés à un endroit qui restera visible jusqu'à l'application des revêtements des murs intérieurs ; Ces
axes de référence sont à l'usage exclusif du façadier ;
• Un levé topo métrique nécessaire au repérage d'éventuels écarts dans la structure sur lesquels la
dimension de la patte de fixation est choisie et pour la préparation des plans de calepinage du mur
rideau ;

TC
• Les abords du bâtiment sont dégagés et nivelés pour permettre les livraisons par camion au pied du
bâtiment.

C
7.2. Mise en œuvre en chantier :
AU
• Fixation des pattes de scellement sur l'ossature avec des chevilles d’ancrage, leurs dimensions sont
calculées par rapport au poids de la façade ainsi que les efforts qui peuvent être exercés sur la structure
(efforts sismiques, force du vent) ;
E

• La grille (meneaux et traverses) vient se fixer sur les pattes de scellement grâce à des boulons de serrage
N

contrôlés (M12X80). Le serrage se fait avec une clé dynamométrique avec couple de serrage ;
R

• Après le montage de la grille vient le remplissage des panneaux (cassettes) qui se fixent grâce à des
TE

blocs à pion qi seront accrochées sur les gâches qui sont fixées sur les meneaux du mur rideau (voir
composition cassettes VEC/VEC RPT te VEP/VEP RPT) ;
IN

• L'étape de finition qui comprend deux volets :


-La mise en place des calfeutrements extérieurs divers (acrotère, pied de façade, angles etc.) tout en
assurant l'étanchéité de la façade ;
E

-La pose des calfeutrements intérieurs ;


G

• L'entretien courant des menuiseries laquées consiste en un simple lavage à l'eau additionnée d'un
SA

détergent doux (PH compris entre 5 et 8) suivi d'un rinçage soigné à l'eau claire et un essuyage avec un
chiffon doux et absorbant. Pour éliminer certaines salissures ou tâches on peut employer un solvant
U

adapté (alcool, essence, pétrole, white spirit) suivi d'un essuyage avec un chiffon doux et absorbant. Ces
opérations peuvent être combinées avec le nettoyage des vitrages. Durant l'opération de nettoyage, on
veillera à ce que les orifices de drainage soient débouchés.

8. Tolérances de fabrication et de mise en œuvre du mur rideau


L'écart entre la position d'exécution constatée et la position théorique définie par les plans doit respecter deux
critères :
- La tolérance d'ensemble ;
- La tolérance locale : tolérance de bosse, ressaut ou creux localise.
La tolérance d'ensemble est définie dans le tableau suivant en fonction de D : plus grande valeur entre H et L/2,
où H est la ligne verticale développée de la partie de façade concernée et L/2 sa demi-longueur horizontale
développée.

30
D (m) tolérance d'ensemble ( mm)
D ≤ 2,6 0,5
2,6<D≤10 0,025.D +0,43
10<D≤30 0,7
30<D 0,01.D +0,4
Tolérance locale est définie dans le tableau suivant en fonction de p : distance développée entre deux points
quelconques de la façade.
p (m) Tolérance locale (mm)
p ≤ 2,6 1
2,6<p≤10 0,054.p +0,86
10<p≤30 1,5
30<p 0,02.p +0,8

La tolérance locale sur l'entraxe de deux montants consécutifs sur la hauteur de la fenêtre lorsque ceux-ci
constituent e dormant des ouvrants est de ± 1 mm.
La tolérance sur la longueur des diagonales de la baie constituée des ossatures formant dormant est ± 2 mm.

Nota : il est à noter que ce document présenté par « SARL GLASS DESIGN » est un résumé du dossier fournit
par ce dernier, pour plus d’information, veuillez consulter le reste du document qui a été fourni au sien du centre

TC
de recherche CNERIB.

C
B. Résultats expérimentaux et Certificat de conformité
 P P
AU
Rapport d’essai N 0 3 Mur rideau VEC répondant à la norme relative aux essais AEV (étanchéité à l’air Eau et
Vent) conformément aux normes EN 1026 - EN 1027 - EN 12211 et NF P 20-501. Délivré par le CEBTP «
Saint Rémy –les –Chevreuse » le 19.04.2001 ;
E

 Certificat de conformité QUALANOD, numéro de licence 2100 pour TPR ;


N

 Certificat de conformité QUALICOAT, numéro de licence 2000 pour TPR ;


 Certificat de conformité QUALIMARINE, N 0 QM23 pour TPR ;
R

P P

 Certificat de marque label SNJF-VEC pour Dow Corning 993 ;


TE

 ETA 01/0005 Down Corning ;


 ETA 05/0006 PROGLAZE II/ TREMECO SG200
IN

 ETE 15/0388, Deutsches Institut für Bautechnik, SPIT FIX Z XTREM torque-controlled expansion anchor ;
 Avis Technique 6/00-1301, CSTB,28/03/2002, intercalaire EVASAFE ;
 Test d’adhésion du mastic Dow Corning réalisés par Dow Corning sur profilés TPR.
E

 Avis technique BAUTEC pour la bavette RPT, Rapport d’essais N 0 BV17-0953, CSTB
G

P P
SA

C. Références d’emploi
Surface de mur
U

N° MAITRE DE L’OUVRAGE NATURE DES TRAVAUX année de réalisation


rideau
Réalisation de la nouvelle
aérogare à l’aéroport
Direction des Équipements
01 international RABAH BITAT 2013
publics
ANNABA
LOT : MUR RIDEAU
Réalisation de la nouvelle Mur rideau
aérogare à l’aéroport traditionnel y
international RABAH BITAT compris double
ANNABA Lot : vitrage faiblement
Cloisons amovibles – faux émissif
Direction des Équipements
02 plafond –ascenseurs- escalier de S=2800.00m² 2014
publics
secours – adduction en eau
potable pour arrosage –sanitaire
–fontaine – peintures –espaces
verts – passerelle – mobilier
urbain

31
Réalisation du siège de la
direction régionale du Touring
voyage Algérie de l’est de la Mur rideau VEC
03 Touring voyage Algérie. 2014
wilaya de Sétif S= 650.00m²
Lot : revêtement des façades
menuiserie aluminium
‫وزارة اﻟﺴﻜﻦ واﻟﻌﻤﺮان ﻣﺪﯾﺮﯾﺔ‬ ‫اﻧﺠﺎز ﻛﻠﯿﺔ اﻟﻌﻠﻮم اﻟﺘﻜﻨﻮﻟﻮﺟﯿﺔ ﺑﺠﺎﻣﻌﺔ‬ Mur rideau
04 ‫اﻟﺴﻜﻦ واﻟﺘﺠﮭﯿﺰات اﻟﻌﻤﻮﻣﯿﺔ وﻻﯾﺔ‬ ‫ﺟﯿﺠﻞ ﻣﻮﻗﻊ ﺗﺎﺳﻮﺳﺖ‬ traditionnel 2008
‫ﺟﯿﺠﻞ‬ Mur rideau S=1200.00m²
Direction de l’administration Revêtement de la façade du
Mur rideau VEP
05 local siège de la wilaya(type façade 2011
S=1020.00m²
Wilaya de Sétif ventilées avec mur rideaux)
Mur rideau VEC
Projet : réalisation d’un centre
Direction de la santé et de la S=1700.00m²
06 anti cancéreux à Batna
population Mur rideau 2009
Lot : menuiserie en aluminium
Wilaya de Batna traditionnel
et métallique
S=1300.00m²
‫ ﻣﻘﻌﺪ ﺑﯿﺪاﻏﻮﺟﻲ ﻟﻤﻌﮭﺪ‬4000‫اﻧﺠﺎز‬
‫وزارة اﻟﺴﻜﻦ واﻟﻌﻤﺮان ﻣﺪﯾﺮﯾﺔ‬ ‫اﻟﺤﻘﻮق ﺑﺠﺎﻣﻌﺔ ﺟﯿﺠﻞ ﺗﺎﺳﻮﺳﺖ‬ Mur rideau
‫اﻟﺴﻜﻦ واﻟﺘﺠﮭﯿﺰات اﻟﻌﻤﻮﻣﯿﺔ وﻻﯾﺔ‬ :‫اﻟﺤﺼﺔ‬

TC
07 traditionnel 2007
‫ﺟﯿﺠﻞ‬ Mur Rideau revêtement S=800.00m²
alucobond réalisation verrière

C
Réhabilitation de l’agence de

09 Crédit populaire d’Algérie


B.B.A
Lot mur rideau / panneau
AU Mur rideau VEP
2012
S=500.00m²
composite et menuiserie
E

aluminium
N

Réalisation d’un centre des


R

imports à TAREF
TE

Lot 02 : menuiserie aluminium


Direction des impôts wilaya Mur rideau VEC
10 – murs rideaux –panneaux 2012
TAREF S=625.00m²
IN

amovibles – revêtement en
aluminium composite et
menuiserie blindée
E

réalisation d’une polyclinique a


G

Direction de la santé et de la
Ghassira - Batna – lot Mur rideau
SA

U 12 population 2013
menuiseries aluminium / mur VEP=105.00m²
Wilaya de Batna
rideau
U

‫اﻧﺠﺎز رﺋﺎﺳﺔ ﺟﺎﻣﻌﺔ ﺑﺠﺎﻣﻌﺔ ﺗﺎﺳﻮﺳﺖ‬


‫ﻣﺪﯾﺮﯾﺔ اﻟﺴﻜﻦ واﻟﺘﺠﮭﯿﺰات اﻟﻌﻤﻮﻣﯿﺔ‬ Mur rideau VEP
‫وﻻﯾﺔ ﺟﯿﺠﻞ‬
U

13 2009
. ‫وﻻﯾﺔ ﺟﯿﺠﻞ‬
U

S=220.00m²
‫ ﻧﺠﺎرة اﻷﻟﻤﻨﯿﻮم‬: ‫اﻟﺤﺼﺔ‬
U

.‫ أﻧﺠﺎز ﻣﻘﺮ داﺋﺮة‬:‫اﻟﻤﺸﺮوع‬


‫ببع‬ Mur rideau VEC
15 ‫داﺋﺮة ﺑﺮج ﺑﻮﻋﺮﯾﺮﯾﺞ‬ 2013
‫ ﻧﺠﺎرة‬+ ‫ ﺗﻠﺒﯿﺲ اﻟﻮاﺟﮭﺔ‬04 ‫اﻟﺤﺼﺔ رﻗﻢ‬
U

S=560.00m²
‫اﻷﻟﻤﻨﯿﻮم‬
Réalisation d’un musée
Direction de l’urbanisme et
pluridisciplinaire à Batna Mur Rideau VEP
U 17 de la constriction de la 2011
Lot : traitement de l’entrée S=96.00m²
wilaya de Batna
principale en aluminium
Direction de la culture de Réalisation d’une annexe de la Mur rideau VEC
U 18 2013
Bouira bibliothèque nationale à Bouira S=540.00m²

32
D. Schémas du Dossier Technique
Les détails relatifs aux deux types de mur rideau VEC et VEP sont données dans ces figures.

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E

Fig.1 Profils de structure


G
SA
U

Fig.2 Profils d’éclisse


33
TC
C
AU
E
N
R
TE

Fig.3 Profils de cadre


IN
E
G
SA
U

34
Réf: Image: Désignation : F Réf: Image: Désignation : F

A52 101 Bloc à visser pour traverse 63 A.L brut A52 120 Bloc à pion A.L brut
pour
accrochage
panneau

A52 103 Bloc à visser pour traverse A.L brut A52 121 Gâche pour A.L
90 bloc a pion

A52 104 Bloc à visser pour traverse A.L brut A52 122 Calle d’assise A.L laqué noir
120 pour vitre
intérieur VEC

A52 106 Embout de traverse PA A52 123 Calle d’assise A.L


pour vitre
éxtérieur VEC

A52 111 Equerre à visser 26x10 A.L brut A52 124 Cale support A.L brut
panneau

A52 112 Equerre à sertir ou à visser A52 125 Piéce anti Z noir
26x10 dégandage

TC
A52 115 Equerre à sertir ou à A.L brut A52 130 Crémone A.L
goupiller 5x10

C
A52 116 Equerre de feuillure 21x3
pour52 111
A.L brut AU
A52 141 Compas 20
« 100kg »
Inox

L1500 XH1600
E

Fig.4 Nomenclature des accessoires


N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Fig.5 Coupe verticale sur traverse : panneau VEC-RPT fixe

35
TC
C
AU
E
Fig.6 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEC-RPT fixe
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

36
Fig.7 Coupe verticale sur traverse : panneau VEC-RPT ouvrant

TC
C
AU
E
N
R

Fig.8 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEC-RPT ouvrant


TE
IN
E
G
SA
U

37
TC
C
AU
E

Fig.9 Coupe verticale sur traverse : panneau VEC fixe


N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Fig.10 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEC fixe

38
TC
C
AU
Fig.11 Coupe verticale sur traverse : panneau VEC ouvrant
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

39
Fig.12 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEC ouvrant

TC
C
AU
E

Fig.13 Coupe verticale sur traverse : panneau VEP-RPT fixe


N
R
TE
IN
E
G
SA
U

40
Fig.14 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEP-RPT fixe

TC
C
AU
E

Fig.15 Coupe verticale sur traverse : panneau VEP-RPT ouvrant


N
R
TE
IN
E
G
SA
U

41
Fig.16 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEP-RPT ouvrant

TC
C
AU
E
N

Fig.17 Coupe verticale sur traverse : panneau VEP fixe


R
TE
IN
E
G
SA
U

Fig.18 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEP fixe


42
TC
C
AU
E
Fig.19 Coupe verticale sur traverse : panneau VEP ouvrant
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Fig.20 Coupe horizontale sur meneau : panneau VEP ouvrant

43
TC
Fig.21 Détail de fixation mur rideau structure porteuse en Béton

C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Fig.22 Détail de fixation mur rideau structure porteuse en Charpente Métallique

44
1

5 Légende:

TC
-1- acrotère en béton armé.
-2- Cheville d’ancrage métallique Ø16/170mm

C
-3-patte métallique 70*110/70mm
-4-Meneau mur rideau en alu
AU -5- boulons M12/80mm

Fig.23 Fixation structure porteuse mur rideau / ossature principale bâtiment (schéma de principe)
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Fig.24 Fixation structure porteuse mur rideau (meneau /traverse)

45
(a) (b)

Fig.25 Patte de scellement a) ordinaire, b) Grande dimensions

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E

Fig.26 Fixation réglable patte de scellement- point fixe


G
SA
U

46
Fig.27 Fixation réglable patte de scellement- point libre

TC
C
AU
E
N
R
TE

Fig.28 Détail : traitement des joints (au-dessous de la dalle)


IN
E
G
SA
U

47
TC
C
AU
E

Fig.29 Détail traitement des joints (plaqué a la dalle)


N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Fig.30 Détail traitement des joints (jonction latérale)

48
TC
C
AU
E

Fig.31 Détail traitement des joints


N
R
TE
IN
E
G
SA
U

49
TC
C
Fig.32 Traitement des joints sismiques verticaux
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

50