Sie sind auf Seite 1von 15

Université Lyon 2

Département d’Informatique et de Statistique


5 avenue Pierre Mendès-France
69676 Bron Cedex

Rapport de Projet

MISE EN PLACE D’UN


SYSTEME DECISIONNEL
« Cabinet Dentaire »

Réalisé par :

KEITA Sockona
MRHIZOU M.Amine RANDRIANASOLO José
MBAYE Baffa BOKHARI Saad
KANE Mohamed Lémine FAVRE Terry

Tuteur Universitaire :
Fadila BENTAYEB
Omar BOUSSAID

Projet réalisé durant la période de Janvier 2010 à Avril 2010


Dans le cadre de la première année de Master
SOMMAIRE

Introduction ............................................................................................. 3
Création d’un projet décisionnel ............................................................................................................. 3
Objectifs d’analyse et les besoins des utilisateurs .................................................................................. 3

Projet Décisionnel .................................................................................. 4


La mission ................................................................................................................................................ 4
Objectifs .................................................................................................................................................. 4
Mise en œuvre ........................................................................................................................................ 4
Notre Approche ....................................................................................................................................... 5
Missions du projet : ................................................................................................................................. 5
Problématiques ....................................................................................................................................... 5

Le système décisionnel ......................................................................... 6


Le système d’alimentation du SAS ...................................................................................................... 6
Alimentation du DWH ......................................................................................................................... 7
OLAP ........................................................................................................................................................ 8

Conclusion.............................................................................................. 15

2
Introduction

Création d’un projet décisionnel

Afin de décrire le plus fidèlement et le plus clairement possible les travaux réalisés durant ce
projet, nous commencerons ce rapport par une description du contexte de la mission et une
présentation globale du projet décisionnel, afin de cerner correctement le cadre du projet et le
besoin qu’a rempli notre mission. Ensuite, nous exposerons plus amplement la réalisation de
la mission grâce à l’architecture du système décisionnel et le détail des différentes étapes qui
ont été réalisées. Enfin, nous relaterons les perspectives d’évolution, de notre apprentissage
technique et humain, le lien entre notre formation et ce projet et pour finir, une synthèse
globale.

Objectifs d’analyse et les besoins des utilisateurs

1) Observer le CA par mois, année


2) Observer le CA par type de paiement
3) Observer le CA par type des paiements des régimes normaux
4) Nombre total de patients par type et par années, mois

3
Projet Décisionnel

La mission
Notre mission consiste à développer un système décisionnel qui prendra en InPut, les données
comptables d’un cabinet dentaire, et pourra fournir un rapport d’analyse, qui pointera du doigt les
irrégularité financières du cabinet, grâce à des tableaux et à des graphiques pertinents.

Objectifs

Les objectifs que nous nous sommes fixés durant ce projet sont : La réalisation de la version 1 du
socle décisionnel à savoir :
o L’entrepôt de données, où seront stockées toutes les informations

o L’outil d’alimentation de l’entrepôt de données

o Le portail de restitution des données

La mise en place des méthodes et des outils qui nous permettront des mises en œuvre itératives.
La conception et le développement d’un jeu de documents Excel qui permettra la saisie des
données. La réalisation de l’alimentation automatique des fichiers Excel grâce à l’ETL Le
stockage de l’information et le calcul des différents indicateurs métiers. La réalisation d’un jeu de
rapports qui contiendra les indicateurs finaux d’aide à la décision, nous prendrons comme modèle
le rapport de gestion fourni par M. Omar BOUSSAID.

Mise en œuvre
Nous mettrons en œuvre une solution opérationnelle :
• Cette première version sera opérationnelle. Elle dépassera le cadre d’un simple prototype.

Création du modèle de données :


• L’entrepôt est le cœur du système. Dès cette première version, il sera construit autour d’un
modèle évolutif. Ce modèle est la croisée des chemins des besoins relatifs à ce projet et de
l’expérience acquise durant d’autres projets similaires.

Mise en œuvre d’une mécanique de chargement évolutive et pérenne :


• La structuration interne des données c'est-à-dire en couche et des traitements associés
préconisés, permet un taux de réutilisabilité et une évolutivité efficace. De fait, si la nature de la
source de données vient à évoluer, seule une interface est à redévelopper

4
Notre Approche
Une approche itérative mais structurante :
• Ce projet sera conduit suivant une approche itérative, afin de coller aux besoins et d’obtenir un
retour immédiat. En outre, il permettra de structurer les informations et par voie de conséquence,
les processus qui permettent d’obtenir ces informations.

• Cette structuration est un point clé pour le système amont, car riche d’enseignements.

Des rapports générés en automatique :


• Il suffit de positionner les fichiers en entrée du système pour obtenir, en quelques minutes, les
rapport mis à jour sur le portail.

• En outre, grâce à Qlik View, il sera possible de générer automatiquement le « Rapport de


Gestion »

Missions du projet :

Le système décisionnel est alimenté par des fichiers Excel, notre mission a été de comprendre les
documents fournis par Mr Boussaid, les documents comptables et le système de comptabilité de
manière générale. Pour ensuite créer des fichiers Excel adapté à recevoir les données.

Problématiques
Nous avons eu comme données sources :
Des Fichiers Excel non normalisés et difficile à traiter par un outil d’extraction ETL
Il y avait une inexistence de fichier Template
Les données comptables fournies sont des fois incomplètes ou incorrectes

5
Le système décisionnel

Le cœur du système :

Pour notre système décisionnel, il y a deux espaces de stockage un premier espace qui est
nommé le SAS une sorte de Base de données sans relations dont l’objectif principal est d’être
une base arrière, au cas où il y aurait une perte ou une mauvaise manipulation des données. Et
un deuxième espace de stockage à savoir une base de données multidimensionnelle appelé
DWH qui est la source de données du portail Qlik View.

Le système d’alimentation du SAS

6
Alimentation du DWH

7
OLAP
L’outil Qliview nous a permis de :

8
Analyse

Nous allons commencer l’analyse en observant l’évolution du chiffre d’affaire du cabinet par sur
les 8 années présentes dans notre DataWarehouse.

A la vue de ce graphique nous pouvons voir que le chiffre d’affaire est en constante
augmentation entre 2002 et 2008. Puis, il redescend en 2009.
De plus entre 2002 et 2009 le chiffre d’affaire du cabinet double. Cependant, nos données en
2002 ne commencent qu’à partir d’avril. Donc, afin de prendre un vrai coefficient prenons le
taux d’évolution entre 2003 et 2009. Dans ce cas, le taux passe a 1,5.
Enfin, nous pouvons observer un pic en 2008 avec plus de 260 000 €.

A partir de ce graphique nous pouvons nous demander quelle est la part des types de
paiements pour chaque années ?

9
CA par type de paiement
300000

250000

200000
Virement

150000 Espece
Cheque
100000
CB
50000

0
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Grâce à ce nouveau graphique nous pouvons constater que les paiements par carte bancaire
commence « timidement » en 2004 et tend à prendre de plus en plus de part. En 2008, les
cartes bancaires représentaient 20 % du chiffre d’affaire.
En ce qui concerne les paiements par chèques, les espèces, et les virements ils évoluent
proportionnellement dans le temps. Les paiements par chèque représentent en moyenne 50 %
du chiffre d’affaire, et les paiements par virement et espèce représentent en moyenne 20 % du
chiffre d’affaire.

Il pourrait être important de voir les raisons ou les failles qui ont entrainé une baisse du chiffre
d’affaire. Pour cela il faudrait faire une analyse plus poussée sur les données (Drill Down),
afin de faire ressortir des points permettant de d’expliquer ou noter cette baisse. Nous
pouvons penser que cette baisse est dû à la crise économique.

10
Nous allons passer à l’analyse du chiffre d’affaire par mois

CA par mois
180000
160000
140000
120000
100000
80000
60000
40000
20000
0

Octobre
Mars

Mai

Aout
Avril

Septembre

Novembre
Janvier

Juillet
Fevrier

Juin

Decembre
Nous pouvons remarquer sur ce graphique que sur l’ensemble des mois le chiffre d’affaire est
constant. Il est important de noter que le chiffre d’affaire pour un mois est en cumulé. Par
exemple, on a 163 880 € pour le mois d’octobre. Cela représente le cumul du chiffre d’affaire
des 8 mois d’octobre présent dans le DataWarehouse.
Enfin nous pouvons voir qu’il y a une baisse de l’activité en août correspondant à la fermeture
du cabinet dentaire.

11
Analysons maintenant la proportion des types de paiement des régimes normaux

CA par paiement des patients normaux


900000

800000

700000

600000

500000 Chèque
400000 CB

300000 Espèce

200000

100000

0
Chèque CB Espèce

Nous observons que l’utilisation des chèques est nettement plus important que les chèques et
les espèces. En effet, les chèques ont été utilisés 4 fois plus que les cartes bancaire.
Cependant, il est important de spécifier que la carte bancaire n’arrive qu’en 2004.
De plus, les patients ont payés par chèque 3 fois plus souvent que par espèce.

Nous venons de terminer l’analyse OLAP sur le chiffre d’affaire, passons maintenant à
l’analyse sur le nombre de patient.

12
Analyse du nombre de patients par année

Nombre de patient par année


7000

6000

5000

4000
reg_normal
3000
CMU

2000

1000

0
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Tout comme le graphique du chiffre d’affaire, nous notons un augmentation de la


fréquentation du cabinet dentaire.
De plus, nous observons une large représentation des patients suivants le régime normal. En
effet, les patients CMU représentent seulement 20 % contre 80 % pour les régimes normaux.
Enfin, nous pouvons constater que les patients de type CMU tendent à diminuer. En effet,
entre 2003 et 2009 le nombre de patients est presque divisé par 2.

13
Nous terminons notre analyse en regardant le nombre de patients par type et par mois

Nombre de patients par type et par mois


5000
4000
3000
2000
1000 Reg_normal
0 CMU
Mars

Juin
Mai

Aout

Octobre
Avril

Novembre
Janvier

Juillet

Septembre
Fevrier

Decembre
Ce graphique nous montre une fréquentation quasi-constante entre chaque mois.
De plus, nous remarquons que le nombre de patients CMU est plus constant que pour les
patients du régime normal.
Enfin, nous remarquons tout comme pour le le chiffre d’affaire une baisse de l’activité en
août.

14
Conclusion

Durant ce projet et pour le compte d’un cabinet


dentaire, nous avons développé un système
décisionnel avancé, qui s’inscrit dans la continuité et
l’orientation du choix de notre formation, dans le
désir d’acquérir un outil efficace de prise de
décision.

Le système décisionnel, permet sans aucune


connaissance du développement informatique, de
mettre en InPut des données comptables, et d’en faire ressortir, dans l’OutPut, un rapport de
gestion complet, qui permettra de pointer du doigt les disfonctionnements de dépense et de
gestion des patients.

Les différents outils mis en place sont fonctionnels, comme par exemple les rapports et
graphiques sorties grâce à Qlikview, et exportables dans plusieurs formats comme Excel.

Ce système décisionnel est une bonne réalisation des


attentes et respecte parfaitement les chartes de sécurité
imposées par la nature sensible des données, ainsi que
toutes les contraintes imposées techniquement et
fonctionnellement.

Durant ce projet, nous avons appris comment démarrer


un projet informatique décisionnel, nous avons participé
et vécu toutes les étapes : la réflexion, la création, la production et la restitution. Nous avons
pu voir aussi comment gérer un client et savoir répondre à ses attentes tout en respectant des
délais parfois courts.

Ces mois ont été riches tant au niveau professionnel qu’au niveau personnel. Car en plus
d’avoir appris de nouvelles technologies très demandées sur le marché du travail (ETL, BdD
Multidimensionnelle, Qlikview...), nous avons appris comment travailler en équipe, savoir
écouter et demander conseil, notre sens de l’organisation s’est affiné. En effet, dès le départ
nous avons dépensé beaucoup de temps à la réflexion et à essayer de comprendre les systèmes
décisionnels et de saisir la manière avec laquelle les ingénieurs confirmés résolvent les
problèmes. Nous avons commis aussi beaucoup d’erreurs dues à notre inexpérience.

Tous qui nous pousse à être flexibles dans notre organisation


mais aussi dans la réflexion de notre architecture décisionnelle
de programmation.

Enfin ce projet a été d’une grande richesse technique et


relationnelle, ca a été l’occasion d’utiliser beaucoup de
nouvelles technologies et d’échanger toutes sortes de points de vue.

15