Sie sind auf Seite 1von 17

Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Chapitre 4
LA PROPAGATION DE LA
LUMIÈRE

Photo d’un verger prise dans la nuit Même photo du verger prise
dans la
journée.
Figure1
- Qu’est- ce qui fait la différence entre ces deux photos ?
- Qu’est ce qui nous permet de voir les objets dans la nuit ?
Dans une salle fermée et obscure, nous n’apercevons rien de ce qui nous entoure : Il
ya obscurité ou encore absence de lumière. Si nous allumons une lampe, aussitôt la
lampe et les objets proches sont vus parce qu’ils sont devenus lumineux. On peut
remarquer que nos yeux reçoivent de la lumière ; ils constituent le récepteur le plus
perfectionné de la lumière.
La lumière apparaît donc comme tout ce qui éclaire et rend visible les objets.
De la source qui émet au receveur, comment se propage la lumière ?
Quelles sont les applications de la propagation rectiligne de la lumière ?
Là sont des questions aux quelles nous allons, dans ce chapitre, apporter une
approche de solution.

Compétences à développer

L’apprenant doit être capable:


 D’expliquer certains phénomènes tels que la formation des ombres, des éclipses.
 D’expliquer le fonctionnement de la chambre noire.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 1


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Leçon 1 : OBJETS LUMINEUX ET


PHÉNOMÈNE DE PROPAGATION

Définir : milieux transparent, opaque, translucide ; rayon


Savoir :
lumineux, faisceau lumineux.
Énoncer le principe de propagation rectiligne
Citer les types de faisceaux lumineux
Objectif :
Mettre en évidence la propagation rectiligne de la
lumière.
Schématiser un rayon lumineux.
Savoir - faire:
Schématiser et réaliser les types de faisceaux lumineux.

1- Sources lumineuses :
Activité1 : Observer ci- dessous les photos des différents corps lumineux.

Lune lampadaire lampe torche

Panneau de signalisation Soleil Figure 2

Compléter le tableau suivant :


http://3.bp.blogspot.com/-Dscju_WCrII/T1moHOahN8I/AAAAAAAABWw/BcfJxOsD_UI/s400/lune.jpg

Les corps qui produisent la lumière qu’ils Les corps qui ne produisent pas la lumière qu’ils
émettent sont : émettent sont :
 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _  ________________________
 ______________________  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __
 __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  ________________________
Comment les appelle –t- on ?_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Comment les appelle –t- on ? _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _____________________________

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 2


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

______________________ ___________________
Citer deux autres exemples : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Citer deux autres exemples : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
____________________________ __________________________
_________________________ _________________________

Retenons :
 On distingue deux types de sources lumineuses : Les sources lumineuses primaires et les sources
lumineuses secondaires.
 Les sources lumineuses secondaires diffusent plutôt la lumière reçue.
 Lorsque les dimensions de la source sont faibles, la source est dite ponctuelle dans le cas
contraire, elle est dite étendue.

2- Les récepteurs de lumières


Les récepteurs de lumière sont des dispositifs sensibles à la lumière. On peut citer :
 L’œil (récepteur physiologique)
 Les photocapteurs développés par l’optoélectronique : les cellules photorésistantes, les
photodiodes, les photopiles ; les capteurs CCD des cameras vidéos… (récepteurs opto-
électroniques c.-à-d. qu’ils déclenchent un phénomène électrique dès qu’ils sont éclairés)
 Les films photographiques, … (récepteurs photochimiques c.-à-d. qu’ils déclenchent un
phénomène chimique dès qu’ils sont éclairés).

3- Milieux de propagation
On appelle milieu optique de propagation, la portion d’espace dans laquelle se propage la lumière.
Selon les propriétés optiques, on distingue :
 Le milieu transparent : C’est un milieu qui se laisse facilement traverser par la lumière sans
diffusion(1) ni dispersion (2).
Exemple : l’air, le verre, l’eau limpide, l’alcool, la glycérine, le plexiglas…
 Le milieu translucide : C’est un milieu qui laisse filtrer de la lumière sans permettre à l’œil
d’identifier l’objet lumineux qui émet.
Exemple : le verre dépoli (verre translucide), la porcelaine mince, le papier huilé.
 Le milieu opaque : C’est un milieu qui a un tel pouvoir absorbant (3) que la lumière ne peut
pas le traverser.
Exemple : Le bois, l’acier, le tableau…

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 3


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

4- Mode de propagation de la lumière


Activité 2 : Repérer le trajet de la lumière
 Matériels : Lampe torche (source lumineuse), deux piles de 1,5V, trois plaques de contre plaqué
percé d’un trou dans la partie centrale (dimensions : 25cmx50cm), trois tubes de forme
parallélépipédique (largeur intérieure : 1cm ; longueur intérieur : 26 cm ; hauteur extérieur :
20cm) en moitié rempli de sable pour stabiliser les plaques.
 Montage et protocole :
1- Démontons la lampe torche en enlevant uniquement le support du système optique.
2- Plaçons verticalement la lampe torche allumée sur une table horizontale.
3- Plaçons devant la source lumineuse et de façon successive les trois tubes munis des plaques en
prenant soin de viser la lampe à incandescence à travers les trous. On obtient le dispositif suivant :

O
C
B
A
S

Fig3

 Observation : Lorsque la lampe est visible comment sont disposés les trois trous représentés par
A, B, C ?
Que matérialise la droite (SO) qui contient les points A, B, C ?
 Interprétation : La lumière se propage de la lampe à l’œil de l’expérimentateur suivant une
droite, la droite (SO).
 Énoncé du principe de propagation : Dans le vide et dans un milieu transparent, homogène(4)
et isotrope(5) , la lumière se propage en ligne droite et à vitesse constante.
 La vitesse propagation de la lumière (encore appelée célérité de la lumière) dans le vide et
sensiblement dans l’air est de l’ordre de c = 3x108m.s-1.
 La droite suivant laquelle se propage la lumière est appelée rayon lumineux.
 Le rayon lumineux est représenté par un segment fléché partant de la source lumineuse. La
flèche indique le sens de propagation de la lumière.

Représentation d’un rayon lumineux : S

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 4


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

5- Les faisceaux lumineux :


Activités 3 :
 Observer les figures 3, 4, 5 et donner la nature de chacun des faisceaux.

Figure 4 Figure5 Figure6

Figure7 :

 La figure 7 montre la représentation schématique des trois types de faisceaux lumineux. Attribuer
un nom à chacun des types :
(1)=_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
(2)=_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
(3)=_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
 Donner la définition de faisceau lumineux
 Donner la définition de chacun des types de faisceau lumineux.
Retenons:
 Un faisceau lumineux est un ensemble de rayons lumineux. On l’appelle encore volume
lumineux.
 Il existe trois types de faisceaux lumineux :
 Le faisceau divergent : les rayons semblent émerger d’un point unique et s’en
écartent indéfiniment
 Le faisceau cylindrique : les rayons lumineux restent parallèles entre eux.
 Le faisceau convergent : les rayons concourent tous en un point.
 Les faisceaux lumineux sont délimités par deux bords rectilignes.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 5


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

LES APPLICATIONS
Leçon 2 : DE LA PROPAGATION
RECTILIGNE DE LA LUMIÈRE
Définir : Diffraction de la lumière.
Savoir : Donner les types d’ombres
Objectif :
Mettre en évidence le phénomène de diffraction.
Savoir - faire:
Faire ressortir les types d’ombres sur un schéma.
Déterminer les grandeurs des ombres.
Faire ressortir sur un schéma et dans le cas d’une source
étendue, l’ombre et la pénombre
Expliquer le phénomène d’éclipse de soleil
Réaliser une chambre noire et observer les images.
Déterminer la grandeur de l’image donnée par une
chambre noire d’un objet
1- Le Phénomène de diffraction
Activité 1 : Peut- on obtenir un faisceau lumineux extrêmement fin ?
 Matériels : lampe laser ; un écran (ardoise), un diaphragme muni d’un trou de très faible
diamètre (1mm environ).
 Réalisons le montage ci-dessous.

Figure8: Montage expérimental Figure 9 : Rayon laser

 Précaution : Éviter d’orienter le rayon laser dans l’œil car il possède une grande énergie
pouvant détruire les cellules visuelles.
 Observation : - Allumer la lampe laser et orienter la vers l’orifice. Qu’observe- t- on sur
l’écran ?
- Définir diffraction de la lumière
- Conclure par rapport à la question initialement posée.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 6


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Retenons :
 La diffraction de la lumière est le changement de direction subit par la lumière à la traversée
d’une ouverture de petite dimension.
 Plus l’ouverture est petite plus le faisceau obtenu à la sortie est divergent : L’ouverture se
comporte comme une source de lumière.
2- La visée optique :
Activité 2:
 Vous disposez de trois piquets (ou jalons) que vous devez aligner à intervalle de 4m s et sans
corde. Proposez une méthode à adopter.
 Comment appelle- t- on cette méthode ?
 Expliquer comment la propagation rectiligne de la lumière intervient dans cette méthode.
 Citer d’autres domaines où cette méthode est appliquée.
Retenons:
 La visée optique consiste à aligner un point(ou un jalon) par rapport à deux autres déjà
placés. Dans ce cas, la lumière diffusée en direction de l’œil par chaque point (ou jalon)
est arrêtée par les points (ou jalons) suivants.
 Cette méthode est utilisée dans la chasse (pour atteindre une cible à l’aide d’un fusil),
dans la menuiserie (pour vérifier qu’une planche est droite après rabotage), en
topographie (pour effectuer les mesures sur un terrain donné à l’aide du théodolite)…

3- Formation d’ombres dans le cas d’une source ponctuelle.


Activité3 :
Dans une salle obscure, vous éclairez à l’aide d’une lampe torche une personne placée à cinq mètres
de vous et à un mètre d’un mur. La lampe torche est considérée comme une source lumineuse
ponctuelle.
 Cette personne est- elle totalement éclairée ?
 Si non comment appelle- t- on la partie non éclairée sur cette personne ?
 Qu’observe- t- on au mur ?
 Sur un schéma, construire et faire ressortir les différents types d’ombres observés. (On
remplacera la personne par un corps opaque de forme sphérique, le mur sera considéré comme écran )

 Dans cette construction, quelle est la forme de la zone comprise entre le corps opaque et
l’écran.
 Soient : AB la taille du corps opaque ; A’B’ celle de l’ombre portée ; D la distance source-
écran ; d la distance source- corps opaque. Établir la relation entre A’B’, AB , d et D.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 7


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Retenons : ombre portée écran

corps opaque B’ A’
B’
Ombre propre
B
S

Figure 10
d
A
Formation d’ombre Cône d’ombre B’
A ’ A’
D

- L’ombre propre est la partie non éclairée du corps opaque ;


- L’ombre portée est le correspondant de l’ombre propre sur l’écran.
- Le cône d’ombre est la zone comprise entre l’ombre propre et l’ombre portée. Elle est
délimitée par les rayons qui s’appuient sur le contour du corps interposé.
- La taille A’B’ de l’ombre portée se déduit de celle du corps opaque par la relation :

 A' B ' ( m)
 AB( m)
A' B' AB 
 
D d  D ( m)
d ( m)

4- Formation d’ombres et de pénombres dans le cas d’une source étendue :


Activité 1:
 On remplace la source ponctuelle S par une source étendue S1S2. Construire sur un schéma
les différentes ombres formées. (On s’appuiera sur le fait que chacun des points S1et S2 de la
source étendue se comporte comme une source ponctuelle S).
 Identifier sur le schéma les différents types d’ombre et de pénombre.
 Utiliser ce schéma pour expliquer les éclipses de Soleil et de Lune. Pénombre portée

Retenons : cône de pénombre

 Construction : pénombre propre écran

S2

S1

Partie totalement éclairée


Ombre propre
Figure 11 : Formation de la pénombre
Ombre portée

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 8


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

 Dans le cas d’une source étendue, l’ombre propre et l’ombre portée n’ont plus leurs
contours nettement délimités ; leurs bords s’entourent d’une zone intermédiaire dont
l’éclairement augmente insensiblement de l’ombre vers la lumière : On l’appelle pénombre
c-à d une zone faiblement éclairée.
 Entre l’écran et le corps opaque on observe un volume d’ombre entouré par un volume de
pénombre.
 Une éclipse de soleil a lieu quand la Lune empêche les rayons solaires d’atteindre la Terre.
Dans ce cas, la Terre la Lune et le Soleil sont alignés.
 L’éclipse de Soleil est partielle pour tout point de la terre qui pénètre seulement
dans le cône de pénombre porté par la Lune.
 L’éclipse de soleil est totale pour tout point de la Terre qui pénètre dans le cône
d’ombre porté par la Lune.

Figure12

Figure 12: Formation de l’éclipse totale de Soleil

 Une éclipse de Lune a lieu quand la Terre est située entre la Lune et le Soleil ; les trois astres
étant alignés. Dans ce cas, la Terre empêche les rayons solaires d’atteindre la Lune.
 L’éclipse de Lune est partielle lorsqu’elle entre partiellement dans le cône d’ombre
porté de la Terre.
 L’éclipse est de lune est totale lorsqu’elle entre totalement dans le cône d’ombre porté
de la Terre ; dans ce cas elle cesse d’être visible.

5- La chambre noire : Notion d’image:


La chambre noire est une enceinte fermée opaque où une petite ouverture laisse pénétrer les
rayons lumineux. Le fond de l’enceinte, opposé à l ‘ouverture est remplacé par un écran translucide
(voir fiche de réalisation).
Plaçons un objet lumineux en face de l’ouverture ; derrière l’écran on observe un dessin lumineux
représentant l’objet cependant renversé : Ce dessin lumineux est l’image de l’objet à travers la
chambre noire.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 9


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Le schéma de principe permettant d’expliquer la formation de cette image est le suivant :

B
Ouverture Écran translucide
A’

A B’

D d d= profondeur de la chambre noire


.
Figure 13 : Schéma de principe d’une chambre noire
A' B ' AB
Les dimensions de l’image sont liées à celles de l’objet par la relation : 
d D
La profondeur d de la chambre étant constante, on peut remarquer qu’à partir de cette formule, la
taille de l’image A’B’ augmente avec la taille de l’objet et diminue lorsque l’objet s’éloigne de
l’ouverture.

6- Diamètre apparent d’un objet

Soit un objet AB et un observateur dont


B
l’œil est situé en O. Le diamètre apparent
de l’objet AB est l’angle α sous le quel
l’observateur voir l’objet. Cet angle étant
α O
généralement petit, il s’exprime en radians.

 AB(m) : hauteur de l' objet


AB 
α≈  AH (m) : distance oeil - objet A H
AH 
 (rad) Figure 14 : Diamètre apparent d’un objet

Application :
1- Depuis la surface de la Terre, le Soleil et la Lune sont vus sous le même angle apparent qui vaut
α= 0,5°.
Donner une estimation du diamètre du Soleil puis de la Lune en km sachant que la distance Terre –
Soleil est d1= 1,5 x108km et la distance Terre- Lune, d2= 380.000km.

2-Le centre O d’un DVD de diamètre d= 5cm est placé à l= 0, 25 m d’une source lumineuse
ponctuelle S. Un écran E est placé à L =1,5 m de la source.
2-1-Compléter le schéma suivant en délimitant l’ombre porté du DVD.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 10


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Écran
DVD

S O

2-2-Quelle est le diamètre de l’ombre portée du DVD ?


2-3-Calculer l’angle α au sommet du cône d’ombre.
Résolution :
1-Estimation du diamètre du Soleil et de la Lune. B1
B2

O A2 A1
(Terre) (Lune) (Soleil)
d2

d1

AB A1B1= α.d1 A2B2=α.d2


α= → et
OA
1,5 x10 8 3,8 x10 5
AN : A1B1= x0,5x et A2B2=x0,5x x
180 180
Soit : A1B1= 1308996,94km≈ 1308997km A2B2= 3316,13km≈ 3316km

2-1- Schéma délimitant l’ombre porté du DVD.

B’
B

S
A A’

2-2- Diamètre de l’ombre portée A’B’.

d A' B' d
= → A’B’= Lx
l L l
d
0,5 α=tan-1 (2 )
AN : A’B’=1,5x = 3 cm l
0,25
AN : α=tan-1(2x0,5x10-2)/0,25
2-4-Calcul de α
α= 0,02 rad

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 11


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Fiche technique : Fabrication d’une chambre noire


Objectif : Construire une chambre noire en vue de comprendre la formation
d’images.
Pré requis : Connaître la morphologie de l’œil
Matériels :
une boîte à chaussures ou une
une loupe (pas nécessaire) ayant pour rôle d’agrandir l’image des objets.
du papier-calque
du ruban adhésif
un élastique
un compas

Mode opératoire :
1- Coupe ta boîte à chaussures en deux
parties inégales.

2- Fixe la loupe avec du ruban adhésif


devant un trou de 2 mm de diamètre
percé sur la face avant.
Dans le cas il n’ya pas de loupe
laisser l’orifice libre.

3- Découpe une grande fenêtre dans la


partie la plus courte de la boîte, puis
fixe la calque devant, avec du ruban
adhésif.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 12


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

4- Emboîte la partie B avec le calque


dans la partie A.

5- Ferme avec le couvercle que tu maintiens par un élastique. Dirige ton appareil
vers la lumière et regarde à travers le calque. Qu’observes- tu ? Le monde à
l’envers !!

Référence TP :
http://www.google.cm/url?sa=t&rct=j&q=fabrication+chambre+noire&source=web

λ
Références des photos
Figure1 :http://www.pix-populi.fr/static/images/photos/photo-sous-exposee.jpg
Figure2 :http://us.cdn3.123rf.com/168nwm/koratmember/koratmember1111/koratmember11110
0395/11509865-lever-tot-le-matin-a-phu-ruae-loei-thailande.jpg
Figure 4:http://t0.gstatic.com/images
Figure 5 :http://us.123rf.com/400wm/400/400/anterovium/anterovium1102/
Figure6 :http://t2.gstatic.com/images
Figure 7 : http://cbghoerdt.free.fr/documents/troisieme/optiq3/exo_optiq3/faisceau.png
Figure 8 : www.welcomebac.com/Modele-ondulatoire-de-la-lumiere-en-Physiq..
Figure 9 :http://www.google.cm/imgres
Fig 12:http://www.astrosurf.com/tresluna/eclipse%20soleil/schema%20eclipse%20soleil.jpg

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 13


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

TEST DE CONNAISSANCES :
Questions
1- Définir les termes suivants : milieu transparent, translucide, opaque, faisceau lumineux, rayon
lumineux.
2- Énoncer le principe de la propagation rectiligne de la lumière.
3- Décrire une expérience mettant en évidence la propagation de la lumière.
4- Citer les types de faisceaux lumineux.
5- Schématiser les types de faisceaux lumineux
6- Définir : Diffraction de la lumière.

7- D’écrire avec schéma à l’appui une expérience mettant en évidence le phénomène de


diffraction
8- Donner trois propriétés que doivent posséder les milieux matériels afin que la lumière s’y
propage rectilignement.
9- Expliquer le phénomène d’éclipse de Soleil et de Lune.
10- Peut- on isoler un rayon lumineux ? Pourquoi ?
11- Qu’est- ce que viser ?
12- Compléter le schéma suivant :

S1

S2

Vrai ou Faux
1- La lumière peut se propager dans un gaz très raréfié mais pas dans le vide parfait.
2- Dans l’air ou dans le vide, la célérité de la lumière a pratiquement la même valeur.
3- Dans tout milieu transparent la lumière se propage en ligne droite.
4- Un corps opaque est un corps qui absorbe une partie de la lumière et se laisse traverser par une
autre partie.
5- La diffraction de la lumière est le brusque changement de direction que subit la lumière à la
traversée de la surface de séparation de deux milieux transparents.
6- L’image donnée par une chambre noire d’un objet réel est réelle et renversée.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 14


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

7- L’image donnée par une chambre est d’autant plus grande que l’objet s’en éloigne de
l’ouverture.
8- Pour se propager la lumière a toujours besoin d’un milieu matériel.
9- L’ombre formée directement sur un objet est appelée ombre portée.
Exercices
1- À midi sous les tropiques, l’ombre portée d’un 5- Une source ponctuelle se trouve sur l’axe d’un
bâton vertical de hauteur 2m est de 60 cm. disque opaque de 6 cm de rayon, à 1m de son
Déterminer l’angle θ que font les rayons du Soleil centre ; Déterminer à quelle distance il faut placer un
avec le sol supposé horizontal. écran parallèle au plan du disque pour que la surface
2- Un objet lumineux de hauteur h, situé à une de l’ombre portée soit 8 fois plus grande que la
distance d’une source lumineuse est vu sous un angle surface du disque.
α. 6- Une boule opaque de rayon 10 cm est située à 1m
2-1- Donner la relation entre h, d, et α. d’une source de lumière. On étudie l’ombre produite
h sur un écran situé à 1,5m de la boule. La figure ci-
2-2- A quelle condition peut-on poser   ?
d dessous présente la situation physique.
3- On dispose d’une chambre noire d’ouverture S
supposée ponctuelle et de profondeur l= 30 cm. A

Un objet lumineux rectiligne AB de hauteur AB = 5cm O


B
est à la distance SA = 10 cm de S.

B
S V 20cm 6-1- La source lumineuse est ponctuelle et placée au
A point O.
l 6-1-1- Représenter, sur un schéma de profil, les
limites de la zone d’ombre sur l’écran.
3-1- Dessiner, à l’échelle 1/5, l’ensemble du 6-1-2- Calculer les dimensions de cette zone d’ombre.
dispositif. 6-2- La source est un segment lumineux limité par les
3-2- Tracer les rayons lumineux et en déduire la taille points A et B.
A’B’ de l’image de AB formée sur l’écran au fond de 6-2-1- Représenter les zones d’ombre correspondant
la boîte noire. respectivement à deux sources ponctuelles placées
3-3- On déplace de 8 cm vers le haut l’objet AB. en A et B.
Déterminer graphiquement la taille, la position et le 6-2-2- En déduire que trois zones distinctes
sens de déplacement de l’image sur l’écran de verre apparaissent sur l’écran : Une zone complètement
dépoli. éclairée par le segment [AB], une zone d’ombre et
4- Un disque opaque de 10 cm de diamètre est placé
entre une source de lumière ponctuelle et un écran une zone de pénombre.
parallèle à ce disque, à 1m de la source et de l’écran ; 7- Un objet de taille AB = 15 cm est placé à une
4-1- Calculer le diamètre de l’ombre portée sur distance d de l’orifice d’une chambre noire. La
l’écran.
hauteur de la reproduction observée sur le verre
4-2- Donner une idée par un dessin de ce que
deviendrait cette ombre portée si la source était une dépoli est de 3,75 cm. À quelle distance de l’orifice
droite lumineuse, parallèle au disque, de 5 cm de est placé cet objet ?
hauteur.

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 15


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière
8- à un moment donné, les centres du Soleil, de la Schéma 1
Lune et de la Terre sont alignés.
On donne :
- Diamètre de la Terre : DT=12800 km Soleil Terre

- Diamètre du Soleil : DS= 109.DT Schéma 2


- Diamètre de la Lune : DL= 0,27.D
- Distance Terre- Soleil : d= 11700.D
- Diamètre apparent de la Lune vu de la Terre : Soleil Terre

α = 33’ (degré). 11- Pour déterminer la hauteur H d’un immeuble


Calculer : inconnu, on note que son ombre sur le sol horizontal
8-1- Diamètre apparent du Soleil vu de la Terre (en mesure 5 m et qu’au même moment un piquet
minute) vertical de 1,5 m de hauteur a sur le même sol
8-2- La distance Terre- Lune d’. horizontal une longueur de 2,5 m.
8-3-La hauteur du cône d’ombre porté par la Lune 11-1- De quel d’ombre s’agit-il ?
pendant une éclipse totale de Soleil. 11-2- Expliquer la méthode utilisée et calculer la
8-4- Le Diamètre de la région terrestre d’où l’on peut hauteur H.
voir en même temps l’éclipse. 12 –L’extrémité supérieure d’un monument disposé
9- L’œil O d’un observateur est placé à 1,58 m du sol. au sommet d’un immeuble est pratiquement à 60 m
La position H de l’observateur au sol est à 10 m d’un au dessus du sol. À une distance de 100 m de
palmier. Déterminer la hauteur du palmier. α= 30° l’immeuble, le toit d’une maison est à 15 m du sol. À
A quelle distance minimale de la maison doit se trouver
un homme dont on négligera ses dimensions, pour
O apercevoir l’extrémité supérieur du monument au
α
dessus du toit de la maison ?
B H 13- À l’aide d’un schéma expliquer la formation de
l’éclipse totale de Lune.
10-Montrer que la valeur maximale de l’angle que 14- On place à la distance d= 1 m d’une boule opaque
font entre eux deux rayons lumineux, venant du de rayon R= 10 cm une source lumineuse de rayon
Soleil et arrivant sur Terre est inférieur à un degré. r= 5 cm. On observe sur un écran placé à une
(Schéma 1) distance D= 2 m de la source l’ombre portée de rayon
Calculer la valeur maximale de l’angle de deux r1 et la pénombre portée de rayon r2.
rayons qui, venant du Soleil, arrivent en un point de 14-1- Faire le schéma décrivant la situation physique.
la Terre.(Schéma 2) 14-2- Exprimer r1 et r2 en fonction de d, r, R et D.
On donne : 14-3- Faire l’application numérique.
Rayon du Soleil : RS= 6 ,91x108 m
Rayon de la Terre : RT= 6,38x106 m.
Distance Terre- Soleil d= 1,50x1011m

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 16


Majors en physique 1ère C&D Chapitre 4 : Propagation rectiligne de la lumière

Collection les Majors Thème II ; Optique géométrique 17