Sie sind auf Seite 1von 28

ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Chapitre 3.

GUIDAGE EN ROTATION

1. Généralité
Le guidage en rotation est nécessaire dans de nombreux cas (moteurs, roues de véhicules, hélices
d’avion ou de turbine…). On appelle arbre le contenu, logement ou alésage le contenant.
Représentation normalisée en Représentation spatiale Degrés de liberté
projection orthogonale
Tx = 0 Rx = 1
Ty = 0 Ry = 0
Tz = 0 Rz = 0

Le guidage en rotation doit assurer les fonctions suivantes :


) Positionner l’arbre et le logement : notions de jeu et de précision de guidage ;
) Permettre un mouvement relatif de rotation : notions de rendement et de vitesse de rotation ;
) Résister au milieu environnant : fiabilité, matériaux, étanchéité, protection, etc.…
) Etre d’un encombrement adapté (voire minimal) ;
) Minimiser les niveaux de bruit et de vibrations.
2. Guidage en rotation par contact direct
Le guidage en rotation est obtenu par contact direct des
surfaces cylindrique arbre/logement. Des arrêts suppriment
les degrés de liberté en translation.
Avantages Inconvénients
Coût peu élevé Frottements

A cause des risques d’échauffement, cette solution est applicable dans le cas de faibles vitesses et
des efforts transmissibles peu élevés.
3. Guidage en rotation par interposition de bagues de frottement ou d’un film d’huile
Les bagues de frottement vont : * Diminuer le coefficient de frottement ;
* Augmenter la durée de vie de l’arbre et du logement ;
3.1. Coussinets : Les coussinets sont des bagues cylindriques en bronze ou en matière plastique,
montées serrées dans l’alésage. L’arbre est monté glissant dans le coussinet.

Exemple de montage
Certains coussinets sont autolubrifiants : ils sont obtenus par frittage. Les porosités contiennent du
lubrifiant qui, sous l’effet centrifuge du mouvement, est aspiré et forme un coussin d’huile. A
l’arrêt, le lubrifiant reprend sa place

Préparé par : WALHA L. 1


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique
Les caractéristiques de ces coussinets autolubrifiants sont les suivantes :
) Vitesse tangentielle maximale 8 m/s ;
) Température maximale d’utilisation : 200°C (varie selon la nuance) ;
) Fonctionnement silencieux ;
3.2. Bagues PTFE: Elles sont constituées d’un support en tôle
roulée, sur lequel est fritté une couche de bronze. Cette couche est
imprégnée de PTFE et d’additifs antifriction.

* Coefficient de frottement de 0,01 à 0,05


* Vitesse tangentielle maximale : 3m/s) Bagues PTFE
3.3. Paliers hydrodynamiques : Ils sont constitués de coussinets comportant une rainure permettant
l’arrivée d’un lubrifiant sous pression. La formation d’un film d’huile n’est possible qu’à partir
d’une certaine vitesse relative arbre/logement.
4. Guidage en rotation par interposition d’éléments roulants
4.1. Les roulements :
En utilisant les roulements, la puissance absorbée et le rendement du guidage sera meilleur.
Les roulements sont constitués par des éléments de roulement (billes, rouleaux ou aiguilles) entre deux
bagues dont la bague intérieure est ajustée sur l’arbre et la bague extérieure est ajustée sur l’alésage.

3
4

1 : Bague extérieure, liée à l’alésage (logement du roulement)


2 : Bague intérieure, liée à l’arbre
3 : Cage, assure le maintien des éléments roulants
4 : Eléments roulants, situés entre les deux bagues

4.2. Typologie des roulements : Il existe différents types de roulements. On peut les classer en fonction
du type de charges qu’ils peuvent supporter.

Charge ………………. Charge ………………. Charge ……………….

Les roulements les plus utilisés et existant sur le marché sont regroupés dans le tableau suivant :
Préparé par : WALHA L. 2
ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique
Aptitude à la
Représentation
charge Aptitude
Remarques
Type de roulement Radiale Axiale à
Utilisations
Normale Conventionnelle la vitesse

- Le plus utilisé ;
Roulement
- Très économique ;
à billes
+++ ++ +++ - Existe en plusieurs
à contact
variantes (Etanche, avec
radial
rainure et segment d’arrêt

Roulement -Les roulements à une rangée


à une ou de billes doivent être
deux rangées montés par paire ;
+++ +++ ++
de billes -Avec une rangée de billes, la
à contact charge ne peut être
oblique appliquée que d’un côté.

- Il se monte par paire ;


- Il est utilisé lorsque
Roulement à
l’alignement des paliers est
deux rangées
+++ + ++ difficile ou dans le cas
de billes
d’arbre de grande longueur
à rotule
pouvant fléchir
sensiblement.

- Il supporte des grandes


Roulement à
charges radiales ;
rouleaux ++++ 0 +++
- Les bagues sont séparables,
cylindriques
facilitant le montage.

- Il se monte par paire et en


Roulement à
opposition ;
rouleaux ++++ +++ ++
- Les bagues sont séparables,
coniques
facilitant le montage.

Légende : ++++ : Très élevé +++ : Elevé ++ : Modéré + : Passable 0 : Nul

4. 3. Montage des roulements : Pour chaque montage, il faut supprimer le jeu au niveau de la bague
tournante par rapport à la charge.
En se basant sur cette idée, il faut que :
- La bague qui tourne par rapport à la direction de la charge doit être ajustée avec serrage. Cette bague
doit être complètement immobilisée axialement.
- La bague fixe par rapport à la direction de la charge, doit être ajustée avec jeu.
Montage ARBRE TOURNANT Montage ALESAGE (moyeu) TOURNANT

La bague intérieure est ……………………. La bague intérieure est …………………….


La bague extérieure est …………………… La bague extérieure est…………………….
Préparé par : WALHA L. 3
ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique
4.4. Exemples d’immobilisation axiale des bagues d'un roulement :
Règle 1 : Les bagues tournantes par rapport à la direction de la charge, ajustées serrées, doivent être
complètement immobilisées axialement.
Règle 2 : Les bagues immobiles par rapport à la direction de la charge, ajustées avec jeu, assurent la
mise en position de l'ensemble tournant par rapport à la partie fixe du mécanisme.

Immobilisation axiale Immobilisation axiale


des bagues intérieures de roulement des bagues extérieures de roulement

Epaulement sur Epaulement du Anneau élastique


Anneau élastique Ecrou à encoche
l’arbre logement d’intérieur

Remarque : Il faut éviter toute fixation surabondante.


Les tableaux suivants proposent des associations possibles d’arrêts axiaux (à titre d’exemples).
Bague intérieure tournante par rapport à la direction de la charge
(bagues intérieures montées serrées)

rotule + linéaire annulaire

- arbre tournant
- charge fixe sur le logement
OU
rotule + rotule

- logement tournant
- charge tournante avec le « montage en X »
logement

Préparé par : WALHA L. 4


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique
Bague extérieure tournante par rapport à la direction de la charge
(bagues extérieures montées serrées)

rotule + linéaire annulaire

- logement tournant
- charge fixe sur l’arbre
OU
rotule + rotule

- arbre tournant « montage en O »


- charge tournante avec l’arbre

4.5. Exemples de montage des roulements :

………………………………………………………………………………………………………………………………………………
.……………………………………………………………………………………………………………………………………………
….…………………………………………………………………………………………………………………………………………
…….………………………………………………………………………………………………………………………………………
……….……………………………………………………………………………………………………………………………………
………….…………………………………………………………………………………………………………………………………
…………….………………………………………………………………………………………………………………………………
……………….……………………………………………………………………………………………………………………………
………………….…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………….………………………………………………………………………………………………………………………

Préparé par : WALHA L. 5


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique
4.5.1. Montage des roulements à billes a contact radial :
1er cas : ARBRE TOURNANT par rapport à la charge

FIXE

∅40 …...

∅13 ….
TOURNANT

Ajustement ………………………….

Ajustement ………………………….

• Ajustements :
- Les bagues intérieures tournantes sont montées …………..… , Tolérance de l’arbre : .……
- Les bagues extérieures fixes sont montées ………………, Tolérance de l’alésage : .……
• Arrêts axiaux des bagues :
- Les bagues intérieures montées sérrées sont arrêtées en translation par quatre obstacles : …….
- Les bagues extérieures montées glissantes sont arrêtées en translation par deux obstacles :...
2nd cas : ALESAGE (moyeu) TOURNANT par rapport à la charge

TOURNANT
∅40 …...

∅13 ….

FIXE

Ajustement ………………………….

Ajustement ………………………….

• Ajustements :
- Les bagues intérieures fixes sont montées ………………, Tolérance de l’arbre : .……
- Les bagues extérieures tournantes sont montées …………, Tolérance de l’alésage : .……
• Arrêts axiaux des bagues :
- Les bagues intérieures montées glissantes sont arrêtées en translation par deux obstacles : ……….
- Les bagues extérieures montées sérrées sont arrêtées en translation par quatre obstacles : ……...…

Préparé par : WALHA L. 6


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique
Application : Touret a meuler (L’arbre porte-meule (2) est guidé en rotation par les roulements (3) et (4).

(Meule)

a) Colorier l’ensemble des pièces en rotation


b) De quel type de roulement s’agit-il ? ………………………………………………………….
c) Est-ce un montage à arbre ou à alésage tournant ? ……………………………………………...
d) Quelles sont les bagues montées serrées (extérieures ou intérieures) ? ………………………….
e) Identifier les obstacles arrêtant ces bagues axialement (A, B, C, D, E, F, G, H) : ………….……
f) La bague intérieure du roulement (4) est liée indirectement en translation avec l’arbre (2), à
gauche en G, à droite en H. Etablir sur le diagramme des contacts entre la bague intérieure et l’arbre
(2) :

g) Les bagues extérieures sont-elles montées avec jeu ou avec serrage ? …………………………
h) Identifier les obstacles arrêtant ces bagues axialement (A, B, C, D, E, F, G, H) : ………………
i) La bague extérieure du roulement (3) est-elle liée en translation avec le bâti (1) (OUI ou NON) ?
j) Donner la tolérance des portées des bagues intérieures situées sur l’arbre : …….……….……….
k) Donner la tolérance des portées des bagues extérieures situées sur l’alésage : …….……….…..
l) Coter les portées de roulement sur l’arbre (2)
m) Coter les portées de roulement sur les alésages (1) et (8)
4.5.2. Montage des roulements a rouleaux coniques et les roulements à une rangée de billes à contact oblique

1er cas : ARBRE TOURNANT par rapport à la charge MONTAGE DIRECT …………………
Ce montage amène les solutions les plus simples et les plus économiques : moins de pièces
adjacentes et moins d’usinages.
Le montage en X est à préférer dans le cas des arbres tournants avec organes de transmission
(engrenages, etc.) situés entre les roulements. Les bagues intérieures, tournantes par rapport aux
charges, sont montées serrées et les bagues extérieures montées glissantes.
Le réglage du jeu interne de la liaison est effectué sur les bagues extérieures. Les dilatations de
l’arbre ont tendance à charger un peu plus les roulements et à diminuer le jeu interne.

Préparé par : WALHA L. 7


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Montage appelé en « X » car les perpendiculaires aux chemins de roulement dessinent un « X »

FIXE

C
D

A B
∅45 …...

∅14 ….

TOURNANT

A B

D
C

Ajustement ………………………….

Ajustement ………………………….

• Ajustements :
- Les bagues intérieures tournantes sont montées ……………, Tolérance de l’arbre : .……
- Les bagues extérieures fixes sont montées ……………, Tolérance de l’alésage : .……
• Liaisons axiales des bagues :
- Les bagues intérieures avec l’arbre : …………..………………..………………
- Les bagues extérieures avec l’alésage : …………..………………..………………
2eme cas : ALESAGE TOURNANT par rapport à la charge MONTAGE INDIRECT ………
C’est la solution à adopter lorsque la rigidité de l’ensemble de la liaison est recherchée. Le réglage
est réalisé sur les bagues intérieures. Avec les logements tournants c’est généralement la solution à
préférer. Les bagues extérieures, tournantes par rapport aux charges, sont montées serrées.
Le montage en O s’utilise aussi avec les arbres tournants lorsque les organes de transmission sont
situés en dehors de la liaison (engrenage en porte à faux). Les bagues intérieures, tournantes par
rapport aux charges, sont montées serrées. La dilatation de l’arbre a tendance à augmenter le jeu
interne de la liaison, et inversement s’il y a dilatation du logement.

Montage appelé en « O » car les perpendiculaires aux chemins de roulement dessinent un « O »

Préparé par : WALHA L. 8


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

TOURNANT
A B

C
D

∅45 …...

∅14 ….
FIXE

C D

A B

Ajustement
Ajustement

• Ajustements :
- Les bagues intérieures fixes sont montées ……………, Tolérance de l’arbre : .……
- Les bagues extérieures tournantes sont montées …………, Tolérance de l’alésage : .……
• Liaisons axiales des bagues :
- Les bagues intérieures avec l’arbre : …………..………………..………………
- Les bagues extérieures avec l’alésage : …………..………………..………………
APPLICATION : Roue de remorque ou caravane

La jante d’une roue est fixée sur un ensemble moyeu/tambour de frein (2) . Cet ensemble est guidé
en rotation autour de la fusée de l’essieu (1) avec deux roulements (3) et (4) :
a) Colorier l’ensemble des pièces en rotation
b) De quel type de roulement s’agit-il ? …………………………………….……………………...
c) Est-ce un montage à arbre ou à alésage tournant ? ……………………………………...………
d) Est-ce un montage direct en « X » ou indirect en « O » ? ……………………………………….
e) Comment appelle-t-on l’écrou (6) ? ……………………………………………….………….…
f) Quelle est la fonction de la rondelle (7) ? ……………………………………………………….
g) Les bagues intérieures sont montées serrées ou avec jeu ? …………………………………….
h) Donner la tolérance des portées des bagues intérieures situées sur l’arbre : …….……….…….
i) Les bagues extérieures sont-elles montées serrées ou avec jeu ? ………………………..…..….
j) Donner la tolérance des portées des bagues extérieures situées sur l’alésage : …….………..…
k) Quel élément permet de régler axialement le jeu du montage des roulements ? ………...….…
l) Coter les portées de roulement sur la fusée de l’essieu (1) et sur l’ensemble moyeu/tambour de
frein (2).
Préparé par : WALHA L. 9
ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique
5. Les butées
5.1. Butées à billes : Les butées à billes ne supportent que des charges axiales importantes . Ils
n’assurent jamais le guidage en rotation. Elles conviennent particulièrement pour des arbres
verticaux, fortement chargés axialement et tournant lentement.
Remarque : Les butées à billes ne sont pas conçues pour guider un arbre en rotation.
Ce guidage en rotation doit être assuré par d’autres types de roulements.
Butées à simple effet Butées à double effet
(Supportent les charges axiales dans un seul sens) (Supportent les charges axiales alternées).

5.2. Butées à aiguilles : Les caractéristiques générales des butées à


aiguilles sont comparables à celles des butées à billes. Cependant la
capacité de charge axiale et la fréquence de rotation sont plus
importantes. Elles offrent en outre l’avantage d’avoir un
encombrement très réduit.

6. Choix des ajustements - Tolérances des pièces fabriquées :


Les fabricants de roulements fournissent des produits dont les dimensions et les tolérances sont
garanties. Le concepteur a donc à se préoccuper de tolérancer l'alésage qui reçoit la bague extérieure
ou l'arbre sur le quel se monte la bague intérieure.
Tolérances sur les arbres
Roulements à rouleaux Roulements Roulement
Roulements Roulements à rotules
et roulements à aiguilles à rouleaux sà
à billes sur rouleaux
avec bague coniques aiguilles
40 100 140 40 100 140 40 100 140 120 120
d≤ d≤ d≤ d≤ Tous
Charge C/P ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤d≤ ≤ d ≤
40 40 40 120 diamètres
100 140 200 100 140 400 100 140 400 180 180
Bague Faible
h6 j6 k6 k6 j6 k6 m6 - j6 k6 m6 - m6 n6 n6 h5
intérieure C/P > 10
tournante Modérée
par rapport 5 < CIP < j6 k6 m6 m6 k6 m6 n6 p6 k6 m6 n6 p6 m6 n6 n6 h5
à la 10
direction de Forte
la charge k6 k6 m6 n6 n6 n6 p6 p6 n6 n6 p6 r7 n6 p6 r7 h5
C/P<5
Bague extérieure
fixe par rapport à la g6 j6 ou h6 f6 ou h6 f6 g5
direction de la charge
Tolérances sur les alésages
Bague Faible M7
K7 M7 M7 P7
extérieure CIP > 10 N7 douille
tournante Modérée M7
par M7 N7 N7 P7
5 < C/P < 10 N7 douille
rapport à la
direction de Forte M7
N7 P7 P7 R7
la charge C/P <5 N7 douille
- J7 si bagues ext.
Bague intérieure fixe par Réglables. K7
rapport à la direction de J7 K7 ou H7 K7 ou H7 - P7 si bague ext. H7 bague
la charge non réglables. coulissante
- R7 fortes charge

Préparé par : WALHA L. 10


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Annexe

Les roulements

1. Différents types de roulements

1.1. Roulements à billes

• Roulements à billes à contact radial :


• Roulements à contact oblique :
• Roulements à rotule sur billes :

1.2. Roulements à rouleaux

• Roulements à rouleaux cylindriques :


• Roulements à rotule sur rouleaux :
• Roulements à rouleaux coniques :
• Butées à rotule sur rouleaux :
• Roulements à aiguilles :

2. Choix d’un roulement

Les facteurs affectant le choix d’un roulement sont les suivants:

• Charge et direction de la charge :


• Vitesse de rotation :
• Perturbations :
• Précision :
• Encombrement :
• Durée de vie souhaitée;
• Conditions ambiantes :

3. Montage des roulements

4. Lubrification des roulements

Préparé par : WALHA L. 11


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 1. Roulements à billes

Préparé par : WALHA L. 12


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 2 Roulements à rouleaux

Préparé par : WALHA L. 13


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 3 Roulements à rouleaux

Préparé par : WALHA L. 14


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 4. Caractéristiques mécaniques et cinématiques

Préparé par : WALHA L. 15


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 5. Différentes combinaisons usuelles des épaulements

Préparé par : WALHA L. 16


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 6. Différentes solutions usuelles pour réaliser des épaulements

Préparé par : WALHA L. 17


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 7. Exemples de montage

Préparé par : WALHA L. 18


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 8. Exemples de montage

Préparé par : WALHA L. 19


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 9. Exemples de montage

Préparé par : WALHA L. 20


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 10. Principes et caractéristiques des montages en X et en O

Préparé par : WALHA L. 21


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 11. Exemples de montage en X

Préparé par : WALHA L. 22


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 12. Exemples de montage en O

Préparé par : WALHA L. 23


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Préparé par : WALHA L. 24


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 13. Exemples de montage avec roulements à aiguilles

Préparé par : WALHA L. 25


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 14. Principaux dispositifs de graissage

Préparé par : WALHA L. 26


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Préparé par : WALHA L. 27


ISSAT de Kairouan Technologie de Construction Mécanique

Figure 15. Principaux dispositifs de lubrification à l’huile

Préparé par : WALHA L. 28