Sie sind auf Seite 1von 5

Introduction générale

La domotique permet de centraliser le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la

maison et de l'entreprise (porte de garage, portail d'entrée, chauffage, prises électriques,

volets roulants, etc.). elle est considérée comme l'ensemble des techniques de l'électronique,

de physique du bâtiment, d'automatisme, de l'informatique et des télécommunications utilisées

dans les bâtiments. La domotique répond aux besoins de confort (optimisation de

l'éclairage et du chauffage, gestion d'énergie), de sécurité (alarme) et de communication

(commandes à distance, signaux visuels ou sonores, etc.), par l’utilisation des solutions

techniques. https://fr.wikipedia.org/wiki/Domotique

La domotique pilote de façon intelligente l'ensemble des systèmes automatisés présents dans

les habitations individuelles et collectives (on parle de maison intelligente). Le nom vient de

la contraction de maison en latin (Domus) et d'informatique ou automatique ou technique. La

domotique permet d'améliorer 4 secteurs dans l'habitat : - le confort, - la sécurité, - les

économies d'énergies, - la dépendance. 2. QUELQUES EXEMPLES D'APPLICATIONS DE

LA DOMOTIQUE Confort Volets roulants électriques, portail électrique Gestion intelligente

de l'éclairage (allumage/extinction automatique ...) Commande à distance par smartphone ...

Sécurité Alarme intrusion, alarme incendie, détection fuite d'eau, détection fuite de gaz

Coupure automatique des circuits à risque en cas d'absence (plaque de cuisson,

cafetières ...) ... Economies d'énergies Détection fuites d'eau Gestion intelligente du chauffage

(programmation horaire, températures confort/réduit ...) Gestion intelligente de l'éclairage

(détection présence, variation intensité lumineuse ...) ... Dépendance Commande centralisée

par télécommande/smartphone Volets roulants électriques, Portail électrique Gestion

intelligente de l'éclairage (allumage/extinction automatique ...)

http://www.collegegujan.fr/sites/technopc/img/4eme/sequence1/FCressources/TICE40.pdf?

captchatexte=011d48a7eb9d2e2298d8f47c824e9b90
La domotique est l’ensemble des techniques et technologies qui facilitent la vie quotidienne et

permettent une gestion automatisée des fonctions électriques de l’habitation. Ce domaine

concerne principalement les appareils électriques que l’on utilise dans le confort, la sécurité,

la gestion des énergies. Le mot domotique est formé à partir du mot latin « domus » (la

maison), et du suffixe « -ique » signifiant « relatif à ». Nous connaissons déjà certains

systèmes qui automatisent certaines tâches dans la maison. Nous pouvons citer :

- le four qui nous permet de programmer l’heure et la durée de la cuisson d’un gâteau

- le radiateur sur lequel on peut régler la température ambiante à l’aide d’un thermostat

- l’enregistreur vidéo que l’on peut programmer pour enregistrer notre

émission préférée

- le détecteur de présence qui éclaire l’entrée de la maison

- etc...

Si chez vous vous utilisez au moins l’un de ces appareils, alors vous avez déjà pratiqué la

domotique. Evidemment la domotique que vous allez aborder dans cette formation DidactX

ira bien au-delà de ces simples pratiques. Et c’est à l’aide de l’informatique, des fréquences

radio et des rayons infrarouges que vous allez «piloter» et programmer des lampes,

interrupteurs et autres boutons de mise en marche. Les animations qui vont suivre vont vous

plonger tout doucement dans cet univers de la maison intelligente.

http://webcache.googleusercontent.com/search?

q=cache:http://pguerrico.free.fr/domotxcours.pdf
La domotique est un terme générique regroupant toutes les techniques permettant

d’automatiser la gestion d’une maison, de la rendre "intelligente". Ces techniques font

massivement appel à l’informatique et aux objets connectés afin de faciliter la vie de

l’utilisateur. Cet ensemble de techniques peut servir à plusieurs choses : automatiser

certaines tâches pour faciliter la vie de l’utilisateur, augmenter la sécurité de l’habitat,

ou encore réduire la consommation énergétique du logement.

http://www.bricoleurdudimanche.com/enquetes-et-dossiers/enquetes/introduction-a-la-

domotique.html

Les différents éléments du système

Pour fonctionner une maison « domotique » nécessite trois éléments distincts : une centrale,

des capteurs/actionneurs/périphériques et enfin un système permettant à tout cela de

communiquer.

La centrale est l’élément principal du système domotique, pour faire une analogie simpliste

avec le corps humain, on pourrait parler du cerveau. Cet élément est un petit ordinateur qui

comprend toute la logique nécessaire pour interagir avec l’utilisateur, et pour piloter les

différents éléments présents dans le système domotique. C’est ce composant qui servira

généralement à interagir avec le système, soit directement via un clavier ou un écran

incorporé, soit indirectement via un appareil déporté comme une télécommande, ou carrément

via une interface web et un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

Viennent ensuite les capteurs et actionneurs présents sur le réseau. Pour suivre l’analogie

précédente, ils peuvent être comparés aux muscles et aux organes des sens du corps humain.

Tout comme les yeux ou les oreilles, leur rôle est de permettre au système domotique

d’interagir avec l’environnement dans lequel il est situé : relever des stores, mesurer la

température, détecter la présence d’une personne, etc


http://www.bricoleurdudimanche.com/enquetes-et-dossiers/enquetes/introduction-a-la-

domotique.html

Enfin, tous ces éléments ont besoin de communiquer entre eux. Différentes solutions existent

pour arriver à ce résultat. La première consiste à utiliser un câblage dédié. Cette solution est la

plus onéreuse, la plus compliquée à mettre en œuvre, mais la plus efficace, car aucun élément

extérieur ne peut venir perturber les communications. Du point de vue sécurité, c’est

également la meilleure solution, car cela rend les communications entre les différents

éléments difficiles à intercepter ou à perturber.

Malheureusement, cette solution n’est pas toujours utilisable, en particulier en rénovation ou

il est plus difficile de créer un réseau dédié indépendant des autres. Les constructeurs ont donc

mis au point des techniques permettant aux différents éléments de communiquer en utilisant le

réseau de distribution électrique : technique CPL (Courant Porteur en Ligne). Si de prime

abord cette solution paraît très attrayante, elle présente tout de même quelques limitations : il

n’est pas toujours possible de mélanger plusieurs systèmes CPL entre eux (domotique et

réseau informatique par exemple). En outre, cette technique est sujette aux perturbations qui

peuvent provenir de la maison elle-même, ou du réseau électrique.

Enfin, une dernière méthode consiste à employer des communications par ondes radio, ce qui

évite d’utiliser un réseau existant, mais présente des limitations similaires au CPL : risque de

brouillage ou d’interférences entre différents systèmes employant les mêmes gammes de

fréquences, et possibilité d’intercepter les communications ou de les perturber.

La domotique et les objets connectés

Du fait des limites décrites ci-dessus, les solutions actuelles se bornent généralement à des

solutions pacagées par des constructeurs. Cependant, l’engouement actuel du public pour les

objets connectés et pour les smartphones pourrait grandement pousser vers l’adoption de
standards permettant d’assembler des installations sur mesure selon une logique similaire à

celle poussant actuellement au rapprochement de la télévision, de l’internet et des

communications.

Il serait ainsi aisé de faire transmettre les informations collectées sur l’utilisateur par son

smartphone, les capteurs situés sur les vêtements, etc. à la centrale domotique de l’habitation.

En se basant sur le rythme cardiaque et respiratoire des personnes présentes dans une des

pièces de la maison, il est relativement aisé de déterminer si elles dorment. Partant de là, la

centrale domotique peut prendre d’elle-même la décision de réduire la température de la pièce

et de fermer les volets roulants. Cet exemple basique peut aisément s’enrichir, mais se heurte

toutefois à deux points. Le premier est assez basique : du fait de la complexité et de la

richesse des informations collectées, il est difficile d’imaginer un système prenant en compte

tous ces paramètres qui soit à la fois : souple, simple d’utilisation et modulaire. Le second est

plus insidieux : il s’agit de la protection de la vie privée. En effet, plus la collecte

d’informations est grande, plus il est possible de « profiler » une personne. Dans les années à

venir, il est fort probable que la CNIL ait pas mal de travail à ce niveau.

http://www.bricoleurdudimanche.com/enquetes-et-dossiers/enquetes/introduction-a-la-

domotique.html