Sie sind auf Seite 1von 2

Chapitre 2 : Les comptes d’inventaires permanents

Définition et Classification des stocks


Les stocks sont constitués de l’ensemble des biens ou de services qui interviennent dans le
cycle d’exploitation de l’entreprise pour etre :
Soit vendus en l’état ou au terme d’un processus de production à venir ou en cour ;
Soit consommés au premier usage
On distingue :
Les stocks d’approvisionnement :
Stocks de marchandises
Stocks De matières premières
Stocks De matières consommables
Stocks D’emballages
Les stocks de production
Stocks De produits intermédiaires
Stocks De produits En-cours
Stocks De produits Finis
Stocks D’emballages
La tenue de l’inventaire permanent est nécessaire pour une entreprise de production de
tenir des fiches de stock. Selon le Plan Comptable Général, l’inventaire permanent est un
inventaire comptable, c’est-à-dire « une organisation des comptes de stocks qui, par
l’enregistrement continu des mouvements, permet de connaitre de façon constante, en cours
d’exercice, les existants chiffrés en quantité et en valeur »23. Les mouvements débits sont
établis selon le principe des coûts historiques définissant la valeur du jour de transaction. Les
stocks sont enregistrés à leur coût d’acquisition (ou d’achat) pour les biens acquis à titre
onéreux (matières, marchandises, …); à leur coût de production pour les biens produits
(produit en cours, …), la comptabilité analytique sert notamment à établir les coûts d’achat,
coût de production, et coût de revient.
Une fiche d’inventaire permanent ou de stock nous permet de connaitre les entrées, sorties et
existants. Sa forme est la suivante :

Valorisation des mouvements de stocks


Les entrées en stocks :
les stocks relatifs à l’approvisionnement sont valorisés au cout d’achat
les stocks relatifs à la production sont évalués au cout de production
les sorties de stocks et les stocks finals
Il y a plusieurs méthodes de valorisation des mouvements de « stocks», la méthode du coût
moyen unitaire pondéré (CMUP), du premier entré, premier sorti (PEPS), et du dernier
entré, premier sorti (DEPS).
La méthode du coût moyen unitaire pondéré : Le coût moyen unitaire
pondéré (CMUP) est le rapport entre le total des coûts d’acquisition (ou de production) et les
quantités acquises (ou produites) sur une période n’excédant pas en principe une durée
moyenne de stockage :

La méthode du coût unitaire moyen parés chaque entrée : l’évaluation des sorties et des
stocks en valeur s’effectue au fur et à mesure. Il est nécessaire de calculer un nouveau cout
unitaire à chaque fois qu’intervient une entrée à un prix différent

= rapport entre (le stocks initial +les achats) en valeur et (le stocks initial +les achats)en
quantités

La méthode du premier entré, premier sorti (FIFO) : La méthode du premier entré,


premier sorti (de l’anglicisme first in, first out ou FIFO). Cette méthode
indique que les sorties sont valorisées au coût de la matière première ou du produit le plus
ancien dans les stocks :

La méthode du dernier entré, premier sorti (LIFO) : La méthode du


dernier entré, premier sorti (de l’anglicisme last in, first out ou LIFO) indique que les sorties
sont valorisées au coût de la matière première ou du produit existant le plus récent dans les
stocks.

Exemple d’application

La société « SMU » constate pour le produit fini P, les mouvements de stocks suivants :au
cour du mois de fevrier

2 fevrier stock 100 articles à 10 €

5 fevrier bon de sortie n 1 50 articles

12 fevrier bon d’entrée n1 150 articles à 12 €

18 fevrier bon de sortie n2 80 articles

28 février bon d’entrée n2 200 articles à 13 €