You are on page 1of 6

Solivages et pannes

© Belgian WOODFORUM • 22/12/04

TT errasses
ableaux en Bois: principes
d’utilisation
solivages et pannes
pourde construction

La terrasse est le passage de l’intérieur vers l’extérieur, de


l’environnement réalisé par l’homme (la maison) vers la nature (le
jardin). Un matériau idéal pour réaliser ce passage est le bois. En
effet, il s’harmonise parfaitement avec les plantes du jardin, car il est
Tableaux dʼutilisation pour solivages et pan-
lui même un élément de la nature, tandis que d’autre part son
nes sur base de la nouvelle norme
européenne “Eurocode application
5”. Cettetechnique,
norme desouvent rectiligne, en terrasse établit un lien
calcul (ENV 1995-1-1)avec le climat
ainsi structuré de l’intérieur.
que le document
dʼapplication national (NAD) y afférent peu-
vent être obtenus à lʼIBN et sont basés sur
Il les
est états
dès lors de plus
limites en plus fréquent que les
ultimes. très longues périodes, seules les espèces très
consommateurs fassent appel au bois pour leurs durables peuvent être utilisées. Cette durabilité peut
terrasses. Le bois offre en effet nombre d’avantages être naturelle, mais peut également être atteinte au
pour cette utilisation : moyen d’un procédé de préservation. Dans ce
- 1.
il s’harmonise
SOLIVAGESparfaitement tant avec le jardin dernier cas, il s’agit en général d’espèces ré-
qu’avec la maison sineuses, qui sont imprégnées au moyen d’un
- il ne requiert aucun entretien traitement sous vide et pression. Les produits les
© asbl BOIS
- 1.1.
presqueGénéralités
toutes les formes sont possibles plus courants sont les sels fixants, mais parfois des
- il est durable: une bonne espèce de bois a une produits organiques sont utilisés. Le procédé agréé
longévité de plus de 50 ans pour le bois en contact avec le sol est le procédé A4.
- il est relativement facile à poser et à adapter. Il Pour le bois utilisé
● Espèce de bois:à l’extérieur,
résineux mais non en contact
importe toutefois de tenir compte de quelques avec le sol, il s’agit du procédé A3. Des stations
● Qualité de bois: C24 cfr. EN 338 ou S8
règles de base, qui sont expliquées ci-après. contrôlées par les pouvoirs publics peuvent délivrer
cfr. STSde04
un certificat édition du
traitement 1990
type A4 ou A3 pour des

1
lots de bois. Il du
● Humidité importe
bois: de souligner,
max. 18% àqu’il ne suffit
la pose
certainement pas d’enduire une espèce non du-
● Charge cfr. ENV 1991-2-1
rable au moyen d’un produit de préservation pour
Espèces de bois pour terrasses ● Poidsà propre
garantir la terrassedu plancher:
en bois une deux possibilités
longévité suf-
fisante.
ont été prévues:
Il existe
1. toutefois
0.5 kN/m un grand
2
: ceci nombre d’espècesà de
correspond un
Les espèces de bois pouvant être utilisées pour la bois qui ont une durabilité naturelle suffisante et qui
réalisation de terrasses doivent répondre à de plancher constitué
ne doivent donc pas être préservées. de poutres
Il est enà
nombreuses exigences techniques. La principale est conseiller debois revêtu
choisir pour dedes
panneaux ou de
terrasses des plan-
bois de
sans aucun doute la durabilité du bois. Etant donné classe de ches
durabilité I ou IIà(pour
en bois de inférieure
la face plus ampleset
que le bois est exposé aux intempéries sans aucune explicationssupérieure
à ce sujet, voir le Classeur Bois de l’asbl
protection et qu’il reste souvent humide pendant de BOIS).
2. 1.5 kN/m : plancher constitué de
2

poutres en bois, revêtu de panneaux


à la face inférieure et supérieure, sur
Les tableaux ci-dessous mentionnent la lequel est posée une chape dʼenvi-
portée maximale des solives sur deux points ron 5 cm.
dʼappui conformément à la nouvelle norme
européenne EC5 + NAD (ENV 1995-1-1) en ● La flèche maximale (fluage compris) sous
fonction de leur section et de leur distance lʼeffet de la charge est limitée à 1/300 de
dʼaxe en axe, et ce sous les conditions sui- la portée. Cette valeur est utilisée pour
vantes: sols à revêtement souple (par ex. moquet-
FICHE TECHNIQUE 12

WTCB - CSTC

1
te) ou semi-souple (par ex. parquet ou plancher quente. Celle-ci correspond au poids propre du
posé perpendiculairement aux solivages). Pour des plancher augmentée de la moitié de la charge dʼuti-
revêtements rigides (par ex. dalles céramiques) lisation. Théoriquement, ce niveau de charge est
nous conseillons une flèche maximale de 1/500, dépassé pendant 5% de la période de référence (50
moyenant entrepose dʼune chape flottante et lʼu- ans). Ce critère est utilisé lorsque le fait de dépas-
sage de carrelages de petit format. ser cette flèche ne causerait que des dégâts peu
importants. (Exemples: fissuration du plafond,
PAR SECTION ET POIDS PROPRE DU PLAN- aspects esthétiques).
CHER LES TABLEAUX CI-DESSOUS SONT
RÉPARTIS EN TROIS COLONNES. La troisième colonne (critère 3) mentionne la portée
maximale en vue de réduire à un niveau acceptable
La première colonne (critère1) mentionne la portée les vibrations dans le cas dʼun trafic normal, comme
maximale, de sorte que la flèche à long terme ne spécifié dans lʼEC5. Lʼanalyse des vibrations du
dépasse pas 1/300 de la portée sous une charge plancher présuppose quʼil sʼagit dʼun plancher con-
correspondant à la combinaison rare. Celle-ci équi- stitué de solives en bois revêtu de panneaux (pan-
vaut au poids propre du plancher plus la charge de neaux de particules, contre-plaqué ou OSB) de 18
service. Comme son nom lʼindique, cette combi- mm dʼépaisseur, avec éventuellement une chape.
naison dʼactions survient rarement au cours de la Ce troisième critère est utilisé lorsque des exigences
période de référence de 50 ans. Théoriquement, ce antropodynamiques (vibrations) sont posées.
niveau de charge nʼest dépassé quʼune fois au cours
de cette période de référence. Cʼest à lʼutilisateur de choisir les critères appropriés.
Ce critère est utilisé lorsque le fait de dépasser cette Pour un plancher, ce seront normalement les critè-
flèche pourrait causer des dégâts importants. res 2 et 3 qui seront importants, rarement le critère
(Exemple: une paroi portante qui sʼappuie sur le 1, et ce pour une flèche de 1/300.
plancher a été fortement endommagée suite à la Dans le cas dʼun revêtement en dalles céramiques
flèche du plancher, de telle sorte quʼelle ne présenté toutefois, il est conseillé dʼopter pour une flèche de
plus une fonction portante). 1/500 et de choisir la portée qui correspond aux
critères 2 et 3. Pour cette raison les tableaux ci-des-
La deuxième colonne (critère 2) mentionne la portée sous mentionnent la portée pour une flèche 1/500
maximale de sorte que la flèche à long terme ne dans le cas dʼun plancher ayant comme poids prop-
dépasse pas 1/300 de la portée et ce dans le cas re 1.5 kN/m2 (avec chape) pour le critère 2; ces
dʼune charge correspondant à la combinaison fré- valeurs sont soulignées.

1.2. Tableaux

1.2.1. Locaux dʼhabitation


© Belgian WOODFORUM

Classe de charges catégorie A (ENV 1991-2-1): charge dʼutilisation 2kN/m2, soit une charge concentrée
de 2 kN

Portée maximale en m, en fonction de la section en mm, du poids propre du plancher en kN/m2, du critère 1,
2 ou 3 et des distances dʼaxe en axe en m, pour une flèche de 1/300 et pour les valeurs soulignées 1/500 de
la portée.

section net 75 x 220 mm 75 x 195 mm


poids propre 0.5 kN/m2 1.5 kN/m2 0.5 kN/m2 1.5 kN/m2
du sol
critère 1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 2 3
distance a
0.3 m 5.9 6.8 5.3 5.1 5.6 5.7 5.2 6.1 4.5 4.6 5.0 5.0
4.8 4.3
0.4 m 5.3 6.2 4.5 4.7 5.1 5.1 4.7 5.5 4.0 4.1 4.6 4.6
4.4 3.9
FICHE TECHNIQUE 12

0.6 m 4.6 5.5 3.8 4.1 4.5 4.5 4.1 4.8 3.3 3.6 4.0 4.0
3.8 3.4

2
Exemples:

● plancher avec chape et parquet, poids propre 1.5 kN/m2, flèche maximale 1/300, poutres de 75x220 mm,
distance dʼaxe-en-axe 0.3 m:
-pour satifaire au critère 2 la portée maximale doit être de 5.6 m
-pour satisfaire au critère 3 la portée maximale doit être de 5.7 m
-nous choisissons donc une portée maximale de 5.6 m.

● plancher avec chape et revêtement de dalles, poids propre 1.5 kN/m2, flèche maximale 1/500, poutres de
75x220 mm, distance dʼaxe-en-axe 0.4 m,
-pour satisfaire au critère 2 la portée maximale doit être de 4.4 m

Section net 63 x 170 mm 63 x 145 mm


poids propre du sol 0.5 kN/m2 1.5 kN/m2 0.5 kN/m2 1.5 kN/m2

critère 1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 2 3
distance a
0.3 m 4.3 5.0 3.5 3.8 4.1 4.1 3.7 3.9 3.0 3.2 3.3 3.5
3.5 3.0
0.4 m 3.9 4.6 3.2 3.4 3.8 3.8 3.3 3.8 2.8 2.9 3.1 3.2
3.2 2.7
0.6 m 3.4 4.0 2.8 3.0 3.3 3.3 2.9 3.4 2.4 2.6 2.8 2.8
2.8 2.4

1.2.2 Bureaux
© Belgian WOODFORUM

Classe de charges catégorie B (ENV 1991-2-1): charge dʼutilisation 3 kN/m2, soit une charge concentrée
de 2 kN.

Portée maximale en m, en fonction de la section en mm, du poids propre du plancher en kN/m2, du critère 1,
2 ou 3 et des distances dʼaxe en axe en m, pour une flèche de 1/300 et pour les valeurs soulignées 1/500
de la portée.

Section net 75 x 220 mm 75 x 195 mm


poids propre du sol 0.5 kN/m2
1.5 kN/m 2
0.5 kN/m2 1.5 kN/m2

critère 1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 2 3
distance a
0.3 m 5.2 6.2 5.3 4.8 5.4 5.6 4.7 5.6 4.5 4.2 4.8 5.0
4.5 4.0
0.4 m 4.8 5.7 4.5 4.3 4.9 5.1 4.2 5.1 4.0 3.9 4.3 4.6
4.1 3.7
0.6 m
FICHE TECHNIQUE 12

4.2 4.9 3.8 3.8 4.3 4.5 3.7 4.3 3.4 3.4 3.8 4.0
3.6 3.2

3
Section net 63 x 170 mm 63 x 145 mm
poids propre du sol 0.5 kN/m 2
1.5 kN/m 2
0.5 kN/m2 1.5 kN/m2

critère 1 2 3 1 2 3 1 2 3 1 2 3
distance a
0.3 m 3.8 4.6 3.5 3.5 3.9 4.1 3.3 3.9 3.0 3.0 3.4 3.5
3.3 2.8
0.4 m 3.5 4.1 3.2 3.2 3.6 3.7 3.0 3.6 2.8 2.7 3.1 3.2
3.0 2.6
0.6 m 3.0 3.4 2.8 2.7 3.1 3.3 2.6 2.9 2.4 2.4 2.6 2.8
2.6 2.2

2. PANNES celle-ci correspond au total du poids propre, de la


neige et de 0.3 x le vent ou le total du poids propre,
2.1. Généralités du vent et de 0.3 x la neige. Il sʼagit également dʼune
combinaison de charges qui survient rarement.
Ce critère est utilisé lorsque le fait dʼexcéder cette
flèche pourrait causer des dégâts importants, par
ex. lorsque lʼinclinaison de la toiture est si réduite
que de lʼeau stagne sur le toit, ce qui augmente la
flèche et de ce fait le volume dʼeau stagnante, etc.
jusquʼà causer la rupture.

La deuxième colonne (critère 2) mentionne la portée


maximale de sorte que la flèche à long terme ne
dépasse pas 1/300 de la portée sous une charge
correspondant à la combinaison fréquente. La com-
binaison fréquente correspond au poids propre aug-
© Belgian WOODFORUM

menté de 0.3 x la force du vent. Théoriquement, ce


niveau est dépassé pendant 5% de la période de
référence. Ce critère est utilisé lorsque le fait
En fonction de la section des pannes et de leur dis- dʼexcéder cette flèche ne causerait que des dégâts
tance dʼaxe en axe suivant le versant de toiture, les peu importants. (Exemples: fissuration du plafond,
tableaux ci-dessous mentionnent la portée maxima- aspects esthétiques).
le conformément à la nouvelle norme européenne
EC5 + NAD (ENV 1995-1-1) et ce sous les condi- Cʼest à lʼutilisateur de choisir les critères appropriés.
tions suivantes: Pour une toiture, ce sera normalement le critère 2
qui sera important, rarement le critère 1.
● espèce de bois: résineux
● qualité de bois C24 cfr. EN 338 ou S8 cfr. STS 04
édition 1990
● humidité du bois max. 18% à la pose
● charge cfr. ENV 1991-2-1 soit
neige 0.5 kN/m2
vent 0.8 kN/m2

Par section, les tableaux ci-dessous sont répartis en


deux colonnes.

La première colonne (critère1) mentionne la portée


FICHE TECHNIQUE 12

maximale, de sorte que la flèche à long terme ne


dépasse pas 1/300 de la portée sous une charge
équivalente à la combinaison rare. Pour une toiture,

4
2.2. Pannes pour toitures inclinées

Les pannes sont supposées nʼêtre rigides que dans le plan perpendiculaire au plan de la toiture. Les efforts
dans le plan de la toiture doivent donc être transmis par les moyens appropriés vers la sablière, qui doit être
suffisamment ancrée dans le gros-oeuvre. Les pannes sont calculées comme des poutres sur deux points
dʼappui, donc sans encorbellement et travaillant en flexion simple.

Inclinaison : 40°

Poids propre de la toiture : 0.65 kN/m2, ce qui correspond à une toiture constituée de tuiles normales, dʼiso-
lation et dʼun plafond en panneaux.

Portée maximale en m, en fonction de la section des pannes en mm, du critère et de la distance dʼaxe en
axe, suivant le versant de toiture en m.

section net 75 x 220 mm 75 x 195 mm


critère 1 2 1 2
distance dʼaxe-en-axe
1.4 m 4.5 5.3 4.0 4.7
1.6 m 4.3 5.1 3.8 4.5
1.8 m 4.1 4.9 3.7 4.3
2.0 m 4.0 4.7 3.5 4.2
2.2 m 3.8 4.5 3.4 4.0
2.4 m 3.7 4.3 3.3 3.7

section net 63 x 170 mm 63 x 145 mm


critère 1 2 1 2
distance dʼaxe-en-axe
1.4 m 3.3 3.9 2.8 3.3
© Belgian WOODFORUM

1.6 m 3.1 3.7 2.7 3.1


1.8 m 3.0 3.5 2.6 3.0
2.0 m 2.9 3.4 2.5 2.8
2.2 m 2.8 3.2 2.4 2.7
2.4 m 2.7 3.0 2.3 2.6

Dans le cas de pannes lourdes et dʼardoises, il


importe dʼeffectuer un calcul différent, avec resp. des
valeurs supérieures et inférieures pour le poids
propre.
FICHE TECHNIQUE 12

5
Fig. 4: Exemple de con-
struction d’une terrasse sur
2.3 Pannes pour toitures plates le terrain ferme. Pour le di-
mensionnement des élé-
ments, voir les figures 2 et
Il sʼagit de toitures plates qui sont uniquement accessibles pour lʼentretien. 3.
1. planches
Poids propre de la toiture : 0.6 kN/m 2
2. chevrons (portée maxi-
male 1 m pour des che-
vrons de 52 x 52 mm posés
Portée maximale en m, en fonction de la section en mm, du critère et de la distance dʼaxe en axe en m.
tous les 40 cm)
3. poutres en bois (portée
maximale 4,5 m pour des
poutres de 70 x 220 mm (8
x 23) posées tous les 1 m)
section net 75 x 220 mm 75 x 195
4. cailloux mm
ou gravier
5. film synthétique noir per-
critère 1 2 1 foré 2
distance dʼaxe en axe 6. couche de bitume ren-
forcée ou membrane syn-
0.3 m 7.5 8.7 6.8thétique 7.9
7. couche de mortier en
0.4 m 6.8 7.9 6.2pente 7.2
8. maçonnerie
0.6 m 6.0 6.8 5.49. fondations en béton6.3mai-
1.0 m gre
5.0 5.8 4.6 5.3
commencera1.2 malors à rouiller à partir de cet endroit.
lors recommandé de toujours utiliser des vis en acier
inoxydable.
4.7 Il est dès 5.4
BIBLIOGRAPHIE4.3 4.9

Suite au gonflement du bois, des tensions considérables

1
peuvent parfois se produire dans les vis. Les têtes de vis
peuvent ainsi se rompre. Les tensions seront plus importantes Institut belge de normalisation, NBN B 03-001
suivant que le bois gonfle davantage et que sa résistance à la Principes généraux de détermination de la sécurité
compression est plus
section net élevée (par ex. dans le cas de 63l’azobé).
x 170 mm et de l’aptitude au service des
63 xstructures.
145 mmBruxelles,
© Belgian WOODFORUM • 22/12/04

Pour de tels bois, il faut veiller à ce que le taux d’humidité initial IBN, 2e édition, 1988.
critère
ne soit pas inférieur à 15% et/ou à déserrer quelque 1 peu les 2 1 2
vis après qu’elles aient été serrées.

2
distance dʼaxe en axe asbl BOIS, Fiches techniques d’espèces de bois.

4
1995.
0.3 m 5.5 6.4 4.7 5.2
Finition
0.4 m des terrasses en bois

3
5.0 5.8 4.2 4.9
Ministère des Communications et de
0.6 m 4.3 5.0 l’Infrastructure. STS3.7
31 Charpenterie. Bruxelles,
4.3
MCI, Spécifications techniques unifiées, 1990.
Si le bois 1.0
est exposé
m sans protection au rayonnement 3.6 solaire, 4.2 3.1 3.6
la couche extérieure, d’une épaisseur microscopique, se

4
1.2 m
décomposera sous cette profusion continuelle3.4 de lumière: le 2.9 structure: quelle qualité?
3.9 Salomez L. Bois de 3.3
bois prendra une teinte grisâtre. Dans les régions où l’air est Bruxelles, Centre scientifique et technique de la
fort pollué, la teinte peut être plus sombre que le gris argenté construction, CSTC-magazine, été 1994.
normal, suivant le degré de pollution de l’air. Le grisonnement
du bois
Les peut uniquement
données être évitédoivent
de ce document en appliquant sur leselon
être utilisées bois les

5
une presciptions
couche quide arrête les rayons
lʼEurocode 5 (ENVUV.1995-1-1).
Cette couche
Ceci estdoitune
être
publi- Van den Bossche T. et Lejeune G., La réalisation de
pigmentée.
cation deUn vernis
nature transparant
informative n’arrête
générale. Sonpas
butles
estrayons UV. la
de répandre terrasses en bois, Centre Scientifique et Technique
Le bois sous la couche
connaissance du boisde vernis
dans va alors
le sens le plusse dégrader, et le
large. de la Construction, CSTC magazine, automne
vernis adhérera donc moins bien et s’écaillera. 1994.
Il est toutefois fort difficile de garder la couche de finition d’une
terrasse en bon état. En effet, l’on passe du jardin à la terrasse,
l’on déplace des meubles, etc. Dès lors, dans presque tous les
cas il est à conseiller de ne pas appliquer de couche de finition
et de laisser le bois grisonner.
En ce qui concerne l’application d’huiles, les avis sont
partagés. En tout cas, l’utilisation d’huiles végétales pures est à
déconseiller. Celles-ci peuvent en effet servir de sol nourricier
pour des micro-organismes indésirables.
Ce qui précède démontre, qu’il est relativement simple de Publication à caractère technique visant à diffuser des
réaliser une terrasse en bois. Si l’on choisit une espèce de bois informations sur le matériau bois et ses applications. La
appropriée et si l’on respecte les principes de construction, le reproduction ou la traduction, même partielles, de la pré-
succès est assuré. sente brochure n’est autorisée qu’avec le consentement
écrit de l’éditeur responsable.
FICHE TECHNIQUE 12

© asbl BOIS, 1996

CSTC
Centre de Formation Bois (CFB) Centre Interfédéral Centre Scientifique et technique de la
Chaussée d’Alsemberg 830 d’Information sur le Bois (asbl Construction (CSTC)
1180 Bruxelles BOIS) Rue de la Violette 21-23
Tél. 02/332.23.63 Rue Royale 109-111 1000 Bruxelles Prix: 100 fr.
1000 Bruxelles Tél.: 02/502.66.90 4

Le Belgian WOODFORUM a été créé à l’initiative de l’ensemble de la filière belge du


bois. Il a pour mission de promouvoir, au sens le plus large du terme, le bois et les
produits à base de bois. Il souligne les nombreuses raisons qui justifient le choix du
bois et met à disposition de chacun toute l’information nécessaire à son bon usage.
6 www.woodforum.be