Sie sind auf Seite 1von 7

~.:\,.

ELECTRONIBUE
2
o
-
~

-
En
.J
~
w
Il
THEORIE ET PRATIQUE
DU SECTEUR 50 Hz
décroche et l'on gagne une fout un minimum de tension + transformateur torique de
~PARrIE partie gratuite ... ou - pour décider le détec- haute fidélité!
voir"os , 750el '75' On se propose avec notre cir- teur. Le schéma étant celui de la fi-
cuit de la figure 9 d'éviter cela Le MaC 3041 est donné sous gure 9, un petit switch envoie
COMMUTATEUR en augmentant la durée de vie 400 V (crête + ou -) pour se 20 mA soit ou MaC 3041
des composants par minimisa- décider ou plus tord à 15 V (morchel. soit à une LEDde re-
SANS tion du choc aval (sur les équi- (typiquement) et 40 V Imoxi), pos (arrêt/Standby). La sec-
PARASITES pements). Cela revient à s'in-
téresser à la qualité du
après quoi il ne déclenche pas
avant la demi-période qui suit.
tion alternative se complète
d'un écrêteur 250 V (SIOV!.
POUR CHARGES système de « zéro-crossing » Donc on commande le, pri- d'un réseau d'aide à la com-
du MaC 3041 plutôt qu'à son
DIFFICILES isolement.
maire, et le secondaire com-
mute ou bon moment avec un
mutation R7/C3,et d'un néon
facultatif sur la charge.
Son schéma donné en figure 9
Nous avions décrit dons l'arti- délai maximal en 50 Hz de Ce voyant rapide ou néon
est un peu plus chargé que
cle précédent un « zéro-cros- 20 ms(une période entière). permettra de faciliter l'opti-
précédemment, et surprendra
sing » en composants discrets. Il était visible sur le tableau misation de R7/C3qui dépen-
peut-être puisque le montage
équivaut à un interrupteur mé- C'est un analyseur du secteur que la série MaC 3060 se dé- dent du triac employé et de la
canique ordinaire installé que qui détecte le passage par cide 2 fois plus vite qu'un charge contrôlée dont le cos
l'on se propose de remplacer zéro de la sinusoïde et se dé- MaC 3041. Nos essais ont 'P sera de préférence corrigé
par notre circuit! pêche de commuter immédia- pourtant montré que le 3041 par condensateur aux bornes
La raison en est assez simple: tement le triac. Ce délai est convient sons problèmes avant mise ou point sur le mo-
c'est un montage « antichoc» très difficile à réduire cor il jusqu'ou kilowatt efficace d'un dule.
pour gros transformateur ou
moteur électrique dont le dé-
part jusqu'ici asynchrone po-
sait les problèmes suivants: (1 1yF R1 1001l12W
- commutée ou sommet posi- 400Vou X
tif ou négatif du réseau, soit
90° ou 270° sur 360°, la SW R4 56 Il
charge subit et répercute un 1N4148

choc électrique puissant en 01


aval et en omont;
- le choc en aval « frappe»
la mécanique (moteur) ou les (3
(2 D,V
condensateurs chimiques de LED '--w,fV'--+ __ -+__ --.l400V
filtrage (transformateur). Au- nOyF+ 6,3V verte
delà de 250 VA, le matériel
03
souffre et c'est ainsi que de
vieux téléviseurs familiaux ont 02
Z5,6V
été tués à la mise sous ten- O,5W
sion: le choc s'est propagé
par effet de « sympathie» R3
jusqu'aux composants trop 150 Il
âgés ... 220V-'\;r
- le choc en omont
« pompe» le réseau par l'ap-
pel de courant transitoire qui
écroule momentanément l'ins-
tallation domestique. Si un mi- Fig. 9. - Schéma du commutateur par passage au zéro.
cro familial ou un vidéo K7 en-
registrait un programme, tout

Page 124· Mai 1988· N° 1752


ELECTRONIGUE
]J
m
J>
r
m-
montage sur radiateur. la lED - compatible 4 bits (TMS ~
verte de repos sera placée en
façade près de l'interrupteur.
1122) 8 bits NMOS ou CMOS,
16 et 32 bits;
[]
Notre maquette emploie un
triac 01 Motorola 2N6348A
- entrées temporisées contre
« bugs» de programmation
2
(12 A/600 V/non isolé) classi- baladeurs;
que, ou équivalent de courant - entrées antibruit par Trig-
suffisant, mais il faut noter ger à haute impédance;
qu'existent des types spé- - consommation au repos
ciaux triés pour le mode quasiment non mesurable ;
« zéro crossing » (quadrants 1 - 4 sorties 220 V isolées, an-
et III) par Motorola sous les tiparasitées, corrigées dV/dt,
références MAC 3040-8, protégées par fusible;
MAC 3040- 15 et MAC - isolement micro/secteur de
3040-25 pour 8, 15 et 25 am- 7 500 V crête (MOC 3041 ) ;
pères/400 VITO 220 non - composants courants et
isolé. Ces MAC sont concus prix modéré;
pour les MOC. . - circuit simple face réalisa-
ble par débutant.
UNE le schéma de la figure 12 a
été conçu pour un maximum
BONNE CARTE de performances et un fonc-
Fig. 10. - Circuit imprimé échelle 1. tionnement sûr. Un Trigger
INTERFACE 4093 (lC 1) permet 4 entrées
SECTEUR/ idéalisées avec une tempori-
sation 10 MQ (R3)et 47 nF (C2)
Pour C3, limiteur avec R7 du en l'absence de commande ou ~P4A32BITS que l'on peut modifier à loisir
dV/dt du triac 01, on utilisera à la coupure ... Elle peut se comparer sans (ici elle vaut environ une demi-
la formule magique suivante: le montage est donné par le honte aux interfaces du com- seconde pour l'exemple).
tracé de la figure 10 avec les merce: Oter C2 pour réponse immé-
0,2.1 composants en figure 11 et - compatible toutes logiques diate.
C
""(~;r l'on remarque que le triac est
externe pour un probable
de ± 3 à 18 V d'alimenta-
tion;
Aucune entrée n'est en l'air
avec 100 kQ (R2)d'impédance
avec: C en microfarads, 1 en
ampères, dV/dt en volts/mi-
croseconde. o
Un bon triac standard tient
100 V/J.LS, on limitera au
dixième par exemple ce qui
donne:
C = (0,2 x 1)1100 Al A2 G
-DI:}-
El e...
ICl LED 0
A forte puissance, on limitera
davantage vers 5 à 2 V/J.Lse-
conde ce qui revient à diviser
(0,2 x 1) par 25 ou 4 pour
Charge
0
0
®@ ~@~: p
Arrêt

Marcha

e 8"
trouver C3 en J.LF. 0 C3
Pour R7, connaissant C3,
existe l'autre formule magi-
~[~ 0
Cl
~ +
que: C2
840
R7""~
avec R7 en ohms, • en J.LFet
le :JI ~
ampères. 0
-1 Rl l- e
Cela explique que le couple
habituel 0,1 J.LFIl00 Q ne soit
pas forcément le bon pour une
application donnée, et n'évi- Fig. 11. -Implantation des composants.
tera donc pas les allumages
intempestifs visibles au néon

N° 1752 - Mai 1988 - Page 125


F1
~----~----~--~~~----~~
~
N

SiOV R25
07k
250

C7
CHARGE 1

F2
Ro----...,
SA
R10 N
lC1-6
R9
SiQV R29
07k
250

C8
CHARGE 2

F3
RO---_
R15 N
lC1 -C
R14
SiOV R33
07k
250

C9
CHARGE 3

F4
Ro-----1 ~----~~--------~~----~~
~
R20
N
lC1-0

SiOV R37
07k
250

C10
CHARGE 4

Fig. 12. - Schéma de l'interface 4 bits.

Page 126 - Mai 1988 - N° 1752


Fig. 13. - Circuit imprimé de l'interface 4 bits.

N° 1752 - Mai 1988 - Page 127


§ -
.• "
~ ~
:> :;
~ :~
N "C

Fig. 14. -Implantation de "interface 4 bits.

Page 128 - Mai 1988 - N° 1752


ELECTRONIGUE
Il
m
l>
-
i
En

NOMENCLATURE DES COMPOSANTS -o


~

2
COMMUTATEUR SYNCHRONE FLASH ER D'ALARME ISOLE
Résistances 0,25 W-5 %sauf mention contraire Résistances 5 %-0,25 W sauf mention contraire
RI: 100Q/2W.R2,R3: 150Q/0,5W.R4:51 nou56n RI: 33 kn. R2: 10 Mn (maximum)
R5: 330 n. R6: 470 ou 510 kn/0,5 W • R7: 100 Q/2 W R3: 560 Q/0,5 W. R4: 51 ou 56 n. R5: 330 n
(voir texte)
Condensateurs
Condensateurs CI: 10 J,LF/16V minimum. C2: 47 nF/250 V (modifiable)
CI: 1 J,LF/400V ou X/X2 (250 V-) C3: 10 nF/250 V
C2: 220 J,LF/6,3V minimum Semi-conducteurs et optotrlac
C3: 0,1 J,LF/X
ou X2 (250 V -) (voir texte)
ICI: MOC 3041 Motorola (exclusivité)
Semi-conducteurs et, ,optotriac IC2 : 555 toutes technologies
QI : triac 6 A/400 V genre BTA ou BTB 06/400 B (pas de
Dl : 1N4148. D2: zéner 5,6 V ou 6,3 V/400 mW modèle « sensible »)
D3 : LEDverte ordinaire. IC1 : MOC 3041 Motorola (exclu-
sivité) • QI : triac robuste 2N6348A ou MAC 3040-15 de Divers
Motorola ou type 12 à 15 A/400 V minimum Radiateur Iskra ML 11 (jusqu'à 600 W/220 V)
Porte-fusible CI. et fusible rapide 5 A ou 3,15 A
Divers Borniers Lumberg KRE2 et KRE4 (Erel Boutique)
Support 2 x 3 pour le MOC 3041 (facultatif)
Inverseur bipolaire quelconque (SW) et radiateur pour le
triac (selon usage)
Ecrêteur 250 V SIOV S07K250 (Siemens)
INTERFACE ~P (POUR 4 BITS)
Néon 60 ou 90 V avec sa résistance (~)
Porte-fusible CI. et fusible rapide 5 à 10 A Résistances 0,25 W-5 %sauf mention contraire
Bornier Lumberg KRE4 (Erel Boutique) RI, R2, R7, R12,R17: 100 kn. R3, R8, R13, R18: 10 Mn. R4,
R9,R14,R19: 10 kn. R5, RIO, R15,R20: 22 kn. R6, R1l, R16,
R21: 150 Q/0,5 W • R22,R26,R30,R34: 51 ou 56 n. Rn R27,
R31, R35 : 330 n • R24, R28, R32, R36 : 100 Q/2 W à
FLASHER ASYNCHRONE 10 kQ/0,5 W (voir texte)
R25,R29,R33,R37: 470 ou 510 kQ/0,5 W
Résistances 5 %-0,25 W sauf mention contraire
RI: 100 Q/2 W • R2: 33 kn • R3: 10 Mn Condensateurs
(maximum) • RG: Ion à 1 kn selon triac (voir texte) CI, C6: 10 J,LF/16V minimum
C2, C3, C4, C5 : 47 nF/250 V (voir texte)
Condensateurs C7, C8, C9, CIO: 4,7 nF à 0,22 J,LF/400V ou 630 V ou X ou X2
CI: 1 J,LF/400V minimum (Cogeco-RTC) ou X/X2 (250 V -) selon charge (voir texte)
maximum 2 J,LF
C2: 220 J,LF/6,3V minimum (ou 330 J,LF) Semi-conducteurs et circuits intégrés
C3: 47 nF1250 V (modifiable) • C4: 10 nF/250 V
IC1 : MC 14093 BCP (4093)
IC2, IC3, IC4, IC5 : MOC 3041 Motorola (exclusivité)
Semi-conducteurs
QI, Q3, Q5, Q7 : BC 204, 252, 308, 416, etc. (PNP 20 V)
Dl: D2 : 1N4 148 Q2, Q4, Q6, Q8 : triac 6 A/400 V (non isolé) ou 2N6348A ou
D3: zéner 5,6 V ou 6,3 V/400 mW MAC 3040-8 (Motorola)
QI : triac 400 V genre TIC 226 D ou BTA/BTB 06-400 B ou
« sensible» TIC 216 D Texas, etc. Divers
ICI: NE 555 bipolaire ou nc 555 (CMOS Texas) ou ICM
Supports de circuits intégrés 1 x 14 et 4 x 6 (facultatifs)
7555 (CMOS GE-Intersill
4 radiateurs Iskra ML 11 (environ 10 °C/W) et graisse sili-
cone (600 W par sortie)
Divers
4 néons et leurs résistances pour 220 V (facultatif)
Radiateur facultatif de faible puissance (au-delà de 250 W 4 écrêteurs 250 V (SIOV) S07K250 Siemens
de charge) 4 fusibles 5 A rapides et porte-fusibles pour CI. + disjonc-
Porte fusible CI. et fusible 3,15 A rapide à 5 A teur genre Legrand 15 A/250 V
Bornier à vis Lumberg KRE4 (Erel Boutique) 4 borniers Lumberg KRE2 (Erel Boutique)

N° 1752 . Mai 1988· Page 129


ELECTRON IGUE
2
o
~

-
UJ
.J
c:( à la masse. l'autre entrée de à un système J.LPayant le + l'autre adaptation serait celle fisent si l'on réalise la plaque
chaque porte NAND va au comme le - à la masse. de la résistance de base de entière. Poser alors des straps
W point commun R(remise à zéro On demande ici d'injecter en- chaque transistor 14, R9, R14, de 0,8 mm minimum aux trois
[[ générale immédiate) porté au viron 20 mA par MaC 3041 et R19 qui évoluerait de 5,6 kfl à emplacements indiqués et éta-
+ par RI (100 kfl). la seule modification néces- 33 kfl entre 3 et 18 V. Nos es- mer généreusement au fer les
saire dans toute la gamme sais ont montré que des com- pistes larges.
Si ce point R reste non utilisé,
d'alimentation est l'adapta- posants PNP sains rendaient
la carte fonctionne normale- l'arrivée secteur doit être en
ment. On met en œuvre en- tion des résistances limitant le la chose inutile.
courant primaire des photo- diamètre de 1,5 mm à 2,5 mm
suite un amplificateur de cou- (rigide si possible) et l'on
rant PNP {Qd pour coupleurs - R6, R Il, R 16 et R21 le circuit imprimé de la fi-
auront donc pour valeur nor- gure 13 est une carte 4 bits conseille un disjoncteur série
commander la lED infrarouge avant la carte pour la protec-
malisée: que l'on reproduira autant de
de l'optotriac IC2. les entrées tion générale (16 A/250 V par
- en 3 V, adopter 68 fll fois que nécessaire pour le
1 à 4 activent donc leurs sor- exemple). le neutre va dans le
0,25W; type de J.LP employé. les com-
ties pour un niveau logique maximum de câbles pour la
haut d'entrée, bien facile à - en 5 V, adopter 150 flI posants sont montrés en fi-
0,25W; gure 14 et la nomenclature sécurité des personnes.
programmer sur le J.LP.
- en 9 V, adopter 330 fll correspond à ± 5 V d'alimen- Branchés et câblés, nous vous
la section alternative reprend 0,25W; tation, sinon voir ci-dessus ou suggérons de rester dans le
ce qui a été vu précédemment - en 12 V, adopter 560 ou calculer RMOC = {VALIM - secteur sans quitter vos gants
avec le maximum de précau- 510 flIO,5 W; 1,7 V)I 0,02 pour des valeurs caoutchouc en prévision de
tions pour une grande fiabilité - en 15 V, adopter 680 flI intermédiaires d'alimentation. nos prochains montages... ef-
carte + équipements. l'ensem- 0,5W; En sortie, le circuit permet la ficaces!
ble formé est totalement flot- - en 18 V, adopter 820 flI pose d'un bornier 4 points
tant à l'entrée pour connexion 0,5W. partout, mais deux points suf- DJ.

BLOC
NOTES ÇA GAZE
Ce crayon à souder Weiler Py-
ropen Junior fonctionne au gaz
fent en quelques instants. Tem-
pératures : soudage 200-450 QC,
butane. C'est un mini-fer à tem- air chaud 430 QC, chalumeau
pérature contrôlée pour la sou- 1300 QC.
dure et la brasure qui a l'avan- Distributeur: Groupe Cooper,
tage d'être électriquement B.P. 63, 94382 Bonneuil-sur-
neutre (pas de parasites). Ses Marne Cedex. Tél.: (1) 43.39.
r--- __ STAGES 16 BITS __ -----, pannes « longue durée » chaut- 70.39.
L'A.F.P.A. Marne-la-Vallée organise trois stages pour techni-
ciens en micro-informatique industrielle 16 bits. Les nom-
breuses applications durant ces stages se font sur compati-
bles PC pour microprocesseurs 8086/88.
Ces stages peuvent être suivis séparément ou en filière, sui-
vant le niveau et les objectifs des techniciens. Ils permettent
de se familiariser avec le concept 16 bits, de développer et
mettre au point en langages assembleur et évolué (PL/M 86).
NKI - Les microprocesseurs 16 bits, du 30 mai au 3 juin;
NLI - MS-DOS, applications en assembleur, du 13 au 17juin;
NM1- Le langage PL/M 86, du 17 au 21 octobre.
Le prix de chaque stage est de 4 000 F TTC.

Renseignements et inscriptions à: A.F.P.A. - F.C., B.P. 80,


77427 Marne-la-Vallée Cedex 02 (RER: Noisy-Champs).
Tél. : (16-1) 60.05.90.50 poste 340.

Page 130 - Mai 1988 - N° 1752