Sie sind auf Seite 1von 18

Chapitre IV

Lentilles épaisses et minces


 Une lentille est un système centré formé de deux dioptres
Lentilles épaisses

dont l'un au moins est un dioptre sphérique.


convergentes

 On distingue deux familles de lentilles suivant que les


bords sont plus minces ou plus épais que l'épaisseur S1S2 :
les lentilles à bords minces (convergentes)
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Les lentilles épaisses divergentes

les lentilles à bords épais (divergentes)


Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Centre optique

C’est le point d’intersection O avec l’axe optique, par lequel passe


le rayon réfracté correspondant à un rayon incident qui émerge du
système suivant une direction parallèle à la direction incidente.

Le centre optique est donné par les relations

OC 1 OS 1 S 1C 1 R1
Les triangles OC1I1 et OC2I2 = = 
Sont semblables. OC 2 OS 2 S 2C 2 R2
Exemple : Lentille : Plan convexe

Déterminer le centre optique ?

La face d’entrée est plane


C2 S1 S2 S1C1  

O  S2
Le centre optique est confondu avec le sommet du dioptre sphérique.
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Points nodaux et points principaux


le centre optique O est le
conjugué de N dans le premier
dioptre .
Le point N' sera le conjugué
N de O dans le second dioptre.
D(S1 , C1 ) D(S2 , C2 )
N N O N
(n0) (n) (n0)

Les milieux extrêmes étant identiques les points principaux


H et H' seront confondus avec les points nodaux N et N'.
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Les lentilles minces


1- Condition de minceur d’1 lentille mince
Une lentille est dite mince si son épaisseur S1S2 est négligeable devant
les rayons de courbure de ses faces R1 et R2 e << R1 ; e << R2
et devant la valeur absolue de la différence de leurs valeurs
algébriques. e <<  R2 – R1 
 Dans ce cas on a : S1  O  S2 Un rayon passant par O
ressort de la lentille mince
 Les points nodaux seront également
selon la même direction
confondus en O.
 Les plans principaux sont
confondus avec la lentille.
N  N′  O  H  H′
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Les lentilles minces

2- Représentation des lentilles minces

L. Convergente L. Divergente

O O
(1) Chap. 4 : Lent. Épai.et minces
(1)

A1 A C2 S1 S2 C1 A’
n

Association de 2 dioptres sphériques


Relation de conjugaison 

A D(S1 , C1 ) A1 D(S2 , C2 ) A
(1) (n) (1)
F. de Conjugaison appliquée au :

-1er Dioptre :

- 2ème Dioptre :

Lentille mince : S1  O  S2
F. de Conjugaison
d’une lentille mince
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Grandissement d’une lentille mince

  1 .  2

 : le grandissement du système

1 : le grandissement du 1er Dioptre

2 : le grandissement du 2ème Dioptre

Lentille mince : S1  O  S2
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Position des foyers principaux F et F’

 Foyer objet :

 Foyer image :

Remarque :
Distance focale objet
f = - f
Distance focale image

Les foyers principaux sont symétriques par rapport à la lentille


Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Vergence d’une lentille mince

V1 : vergence du 1er dioptre


V2 : vergence du 2ème dioptre

 La vergence s’exprime en dioptries (symbole ) ou en m-1


 Si V > 0 (f > 0) La lentille est convergente (les deux
foyers sont réels)
 Si V < 0 (f < 0) La Lentille est divergente (les
foyers sont virtuels)
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Autres formes de la relation de conjugaison

1 1 1 1
Relation de conjugaison    V
avec origine au centre p' p f' f
optique

f' f
 1
Relation de Descartes p' p

Relation de Newton FA . F' A'  f .f'  f 2  f' 2


Construction de l’image d’un objet
Lentille convergente

F et F’ sont réels et symétriques par rapport à O

O F’ A’

A F

B’

13
Construction de l’image d’un objet
Lentille divergente

F et F’ sont virtuels et symétriques par rapport à O

B
B’

A F’ A’ O F

14
Association de lentilles minces

 Lentilles accolées (e = 0)

Lentilles non accolées - Doublet

Deux lentilles minces de distances focales f'1 et f'2 séparées par


e= forment un doublet de symbole (m, n, p) tel que :

C’est le cas de l’association de deux systèmes centrés et on


peut utiliser les formules obtenues dans le chapitre 3 .
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Association de lentilles minces. Doublet

 Positions de F et H’ P
L1 L2

F2 F’2
F1 F1 F’ H
2

' '
avec   F1 F2  f1  e  f2 (Intervalle optique)
Chap. 4 : Lent. Épai.et minces

Le doublet
 Positions de F et H
P

F1 F’1 F2 F’2

H F

’1

si  = 0 (F'1  F2 ) système optique AFOCAL (foyers à l’infini)


Distance focale image du doublet

Formule de Gullstrand :

N=1 et

V = V1 + V2 – e V1 V2

f = - f