You are on page 1of 68

19

Criminalité et droit pénal

1117-1000

Statistique policière de la criminalité (SPC)


Rapport annuel 2010

KONFERENZ DER KANTONALEN JUSTIZ- UND POLIZEIDIREKTORINNEN UND -DIREKTOREN


CONFERENCE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS DES DEPARTEMENTS CANTONAUX DE JUSTICE ET POLICE
CONFERENZA DEI DIRECTRICE ET DIRETTORI DEI DIPARTIMENTI DI GIUSTIZIA E POLIZIA

Neuchâtel, 2011
La série «Statistique de la Suisse»
publiée par l’Office fédéral de la statistique (OFS)
couvre les domaines suivants:

  0 Bases statistiques et produits généraux

  1 Population

  2 Espace et environnement

  3 Vie active et rémunération du travail

  4 Economie nationale

  5 Prix

  6 Industrie et services

  7 Agriculture et sylviculture

  8 Energie

  9 Construction et logement

10 Tourisme

11 Mobilité et transports

12 Monnaie, banques, assurances

13 Protection sociale

14 Santé

15 Education et science

16 Culture, médias, société de l’information, sport

17 Politique

18 Administration et finances publiques

19 Criminalité et droit pénal

20 Situation économique et sociale de la population

21 Développement durable et disparités régionales et internationales


Statistique de la Suisse

Statistique policière de la criminalité


(SPC)
Rapport annuel 2010

Rédaction Section Criminalité et droit pénal



Editeur Office fédéral de la statistique (OFS)

Office fédéral de la statistique (OFS)


Neuchâtel, 2011
IMpressum

Editeur: Office fédéral de la statistique (OFS)


Complément d’information: Section Criminalité et droit pénal, OFS, e-mail: pks@bfs.admin.ch
Réalisation: Section Criminalité et droit pénal, OFS
Diffusion: Office fédéral de la statistique, CH-2010 Neuchâtel
tél. 032 713 60 60 / fax 032 713 60 61 / e-mail: order@bfs.admin.ch
Numéro de commande: 1117-1000
Prix: 15 francs (TVA excl.)
Série: Statistique de la Suisse
Domaine: 19 Criminalité et droit pénal
Langue du texte original: Allemand
Traduction: Services linguistiques de l’OFS
Page de couverture: OFS; concept: Netthoevel & Gaberthüel, Bienne; photo: © Oliver Menge, Solothurner Zeitung
Graphisme/Layout: ba!joodoo. flashMapped, Karlsruhe (D)
Ce document a été produit automatiquement à partir de banques de données. Il ne témoigne
donc pas de la qualité typographique habituelle des publications de l’OFS.
Copyright: OFS, Neuchâtel 2011
La reproduction est autorisée, sauf à des fins commerciales, si la source est mentionnée
ISBN: 978-3-303-19042-5
Table des Matières

1 Introduction ........................................................................................................ 7

2 Aperçu............................................................................................................... 11

2.1 Infractions selon la loi ............................................................................................................. 11


2.1.1 Répartition selon la loi ........................................................................................................... 11
2.1.2 Élucidations et évolution des infractions selon la loi ............................................................. 12

2.2 Infractions du Code pénal (CP) .............................................................................................. 12


2.2.1 Répartition selon les titres du Code pénal (CP) .................................................................... 12
2.2.2 Titres du Code pénal et sélection d'infractions : élucidations et évolution des infractions .... 13

2.3 Infractions selon la répartition géographique ...................................................................... 14


2.3.1 Code pénal (CP) .................................................................................................................... 14
2.3.1.1 Code pénal: fréquence par canton/ville ............................................................................. 14
2.3.1.2 Fréquence et évolution par canton/ville ............................................................................. 15
2.3.2 Loi sur les stupéfiants (LStup) ............................................................................................... 16
2.3.2.1 Loi sur les stupéfiants: fréquence par canton/ville ............................................................ 16
2.3.2.2 Fréquence et évolution par canton/ville ............................................................................. 17
2.3.3 Loi sur les étrangers (LEtr) .................................................................................................... 18
2.3.3.1 Loi sur les étrangers: fréquence par canton/ville............................................................... 18
2.3.3.2 Fréquence et évolution par canton/ville ............................................................................. 19

2.4 Prévenu selon la loi ................................................................................................................. 20


2.4.1 Répartition de l’âge et du sexe selon la loi ............................................................................ 20
2.4.1.1 Code pénal (CP) ................................................................................................................ 20
2.4.1.2 Loi sur les stupéfiants (LStup) ........................................................................................... 21
2.4.1.3 Loi sur les étrangers (LEtr) ................................................................................................ 22
2.4.2 Nationalité des prévenus selon la loi (CH/étrangers selon le statut de séjour) ..................... 23
2.4.3 Nationalité selon la loi et le statut de séjour .......................................................................... 24
2.4.3.1 Code pénal (CP) ................................................................................................................ 24
2.4.3.2 Loi sur les stupéfiants (LStup) ........................................................................................... 25
2.4.3.3 Loi sur les étrangers (LEtr) ................................................................................................ 26
2.4.4 Nombre d'infractions dans une année civile par prévenu ..................................................... 27
2.4.4.1 Code pénal (CP) ................................................................................................................ 27
2.4.4.2 Loi sur les stupéfiants (LStup) ........................................................................................... 28
2.4.4.3 Loi sur les étrangers (LEtr) ................................................................................................ 29
2.4.5 Nombre de prévenus par infraction au Code pénal (CP) ...................................................... 29

3
3 Partie détaillée .................................................................................................. 31

3.1 Infractions de violence............................................................................................................ 31


3.1.1 Infractions de violence: répartition selon le type de violence ................................................ 31
3.1.2 Infractions de violence: élucidations et évolution des infractions .......................................... 32
3.1.3 Infractions de violence selon l’endroit ................................................................................... 33
3.1.4 Infractions de violence: selon l’instrument ............................................................................. 34
3.1.4.1 Homicides, y c. tentatives .................................................................................................. 34
3.1.4.2 Lésions corporelles graves ................................................................................................ 34
3.1.5 Prévenus d’infractions de violence selon l’âge, le sexe et la nationalité ............................... 35
3.1.6 Lésés d’infractions de violence selon l’âge et le sexe ........................................................... 36

3.2 Violences domestiques........................................................................................................... 37


3.2.1 Violences domestiques: répartition selon l’infraction............................................................. 37
3.2.2 Violences domestiques: évolution des infractions ................................................................. 38
3.2.3 Violences domestiques: type de relation entre lésé et prévenu ............................................ 39

3.3 Infractions contre l'intégrité sexuelle .................................................................................... 40


3.3.1 Infractions contre l'intégrité sexuelle: répartition selon l'infraction ........................................ 40
3.3.2 Infractions contre l'intégrité sexuelle: élucidations et évolution des infractions .................... 40
3.3.3 Infractions contre l’intégrité sexuelle selon l’endroit .............................................................. 41

3.4 Infractions contre le patrimoine ............................................................................................. 42


3.4.1 Infractions contre le patrimoine: répartition selon l’infraction ................................................ 42
3.4.2 Infractions contre le patrimoine: élucidations et évolution des infractions ............................ 43

3.5 Brigandage ............................................................................................................................... 44


3.5.1 Brigandage selon l’instrument ............................................................................................... 44
3.5.2 Brigandage selon l'instrument: élucidations et évolution des infractions .............................. 44

3.6 Vol ............................................................................................................................................. 45


3.6.1 Répartition selon le type de vol ............................................................................................. 45
3.6.2 Type de vol: élucidations et évolution des infractions ........................................................... 46
3.6.3 Vol par effraction selon l’endroit ............................................................................................ 46

3.7 Vol de véhicule ........................................................................................................................ 48


3.7.1 Vol de véhicule: répartition selon le type de véhicule............................................................ 48
3.7.2 Vol de véhicule: élucidations et évolution des infractions ..................................................... 48

3.8 Loi sur les stupéfiants (LStup) ............................................................................................... 49


3.8.1 Loi sur les stupéfiants: répartition selon la forme d'infraction................................................ 49
3.8.2 Loi sur les stupéfiants: élucidations et évolution des infractions ........................................... 50
3.8.3 Loi sur les stupéfiants: substances selon la forme d’infraction ............................................. 51
3.8.3.1 Consommation par substances ......................................................................................... 51
3.8.3.2 Trafic par substances ........................................................................................................ 52
3.8.4 Loi sur les stupéfiants: prévenus ........................................................................................... 53
3.8.4.1 Consommation selon la catégorie d’âge et la nationalité des prévenus ........................... 53
3.8.4.2 Trafic selon la catégorie d’âge et la nationalité des prévenus .......................................... 53
3.8.4.3 Loi sur les stupéfiants: fréquences des enregistrements par prévenu dans une année
civile ................................................................................................................................... 54
3.8.5 Loi sur les stupéfiants: Saisies de stupéfiants....................................................................... 55

4
3.9 Loi sur les étrangers (LEtr)..................................................................................................... 57
3.9.1 Loi sur les étrangers: répartition selon l’infraction ................................................................. 57
3.9.2 Loi sur les étrangers: élucidations et évolution des infractions ............................................. 58

4 Glossaire méthodologique .............................................................................. 59

4.1 Introduction .............................................................................................................................. 59

4.2 Définitions ................................................................................................................................ 59


4.2.1 Le cas/l'affaire ........................................................................................................................ 59
4.2.2 L'infraction ............................................................................................................................. 59
4.2.3 L'infraction élucidée/la personne prévenue ........................................................................... 59
4.2.4 La personne lésée ................................................................................................................. 59

4.3 Principes d'exploitation des données ................................................................................... 60


4.3.1 Statistique de sortie ............................................................................................................... 60
4.3.2 Principe du lieu de commission de l'infraction ....................................................................... 60
4.3.3 Comptage des personnes ou comptage unique.................................................................... 60

4.4 Chiffres clés ............................................................................................................................. 60


4.4.1 Chiffres absolus ..................................................................................................................... 60
4.4.2 Chiffres relatifs ....................................................................................................................... 60

5 Index des tableaux ........................................................................................... 62

6 Index des figures ............................................................................................. 63

5
6
1 Introduction

Le rapport 2010 de la statistique policière de la criminalité présente, pour la deuxième fois, les
résultats d’une statistique à laquelle tous les cantons participent en saisissant les infractions
dénoncées de manière détaillée et selon des principes uniformes de saisie et d’exploitation.

Le rapport se divise en deux parties. La première partie présente une vue d’ensemble des lois
pénales concernées (Code pénal, loi sur les stupéfiants, loi sur les étrangers et lois fédérales
annexes). La deuxième partie traite quant à elle de plusieurs thèmes présentant un intérêt public
particulier.

Survol
En 2010, la statistique policière de la criminalité a recensé au total 429 324 affaires, comportant
656 858 infractions au droit pénal. Sur l’ensemble de ces infractions, 80% relèvent du Code pénal
(CP), 14% de la loi sur les stupéfiants (Lstup), 4% de la loi sur les étrangers (LEtr) et 2% de lois
fédérales annexes. Ne sont pas comprises dans ces chiffres les infractions à des lois cantonales et à
la loi sur la circulation routière (LCR).

Le nombre des infractions dénoncées a reculé de 2% par rapport à 2009. Cette différence est
présentée sous forme de pourcentage pour les principales infractions. Il convient d’éviter de
surinterpréter ces pourcentages, tout particulièrement lorsque le nombre absolu d’infractions est petit,
car de petits écarts dans les chiffres absolus peuvent amener à de grandes différences en termes de
pourcentage.

Taux d’élucidation
Le taux d’élucidation en 2010 se situe à environ 91% pour les homicides. Pour les autres infractions
au Code pénal, on observe de grandes disparités dans la part des infractions élucidées. Ces
différences sont liées, d’une part aux priorités qui président à l’action policière, d’autre part aux
circonstances des infractions. Ainsi, le taux d’élucidation est respectivement de 81,1% pour les
infractions contre la vie et l’intégrité corporelle et de 78,6% pour ce qui est des infractions contre
l’intégrité sexuelle – infractions pour lesquelles la victime connaît souvent l’auteur des faits. Dans le
domaine des infractions contre le patrimoine, ce sont les nombreux cas de vols et de dommages à la
propriété qui influencent à la baisse le taux d’élucidation, plaçant celui-ci à 18,6%. Sans ces deux
infractions, le taux d’élucidation des infractions contre le patrimoine est de 62,8%. Le nombre élevé de
vols et de dommages à la propriété tire également vers le bas le taux général d’élucidation des
infractions au Code pénal, qui est de 29,1%. Le taux d’élucidation est par contre élevé pour les
infractions à la loi sur les stupéfiants (98,2%) et à la loi sur les étrangers (99,7%), car la découverte et
l’enregistrement de ces infractions sont largement liés aux activités de contrôles de la police. Le taux
global d’élucidation s’est accru de 2% en 2010 par rapport à 2009. Cette évolution est due notamment
à de légères adaptations apportées dans la saisie des données.

Personnes prévenues
La part des infractions élucidées joue un rôle déterminant lorsqu’on considère les prévenus : plus le
taux d’élucidation est élevé, plus les résultats statistiques relatifs aux prévenus sont représentatifs.

Depuis 2009, il est possible d’identifier comme une seule et même personne les prévenus enregistrés
de manière répétée dans un ou plusieurs cantons. On peut ainsi conclure que les hommes de 18 à 30
ans ont particulièrement souvent affaire à la police. Mais, par rapport aux chiffres de la population, le
taux le plus élevé s’observe chez les jeunes de 15 à 17 ans.

7
En termes absolus, les mineurs sont enregistrés par la police le plus souvent pour des infractions
d’importance moindre telles que le dommage à la propriété (3 131 prévenus), le vol à l’étalage (2 713
prévenus), le vol général (1 560 prévenus) ou les voies de fait (1 313 prévenus).

Le nombre total de personnes prévenues pour des infractions au Code pénal a légèrement reculé en
2010 (-1,4%) malgré un taux d’élucidation plus élevé qu’en 2009. Cette diminution est largement due
aux mineurs. Dans ce groupe de population, le nombre de personnes enregistrées par la police a
baissé de 8%. Chez les jeunes adultes (18-24 ans), le nombre de personnes prévenues n’a diminué
que de 2%, alors qu’il a augmenté de 1% chez les adultes.

Si l’on considère les chiffres sous l’angle de la nationalité et du statut de séjour, il apparaît que dans
les infractions au Code pénal, les prévenus faisant partie de la population résidante permanente
comptent 63% de ressortissants suisses et 37% d’étrangers titulaires d’un permis d’établissement ou
d’un permis de résidence à l’année. La part des étrangers dans la population résidante permanente
était d’environ 22% en 2009. Leur proportion parmi les prévenus est significativement supérieure à
leur part dans la population.

Les personnes relevant du domaine de l’asile sont également surreprésentées parmi les personnes
prévenues pour des infractions au Code pénal (4,3% des prévenus). Enfin, 13% des prévenus
enregistrés sont des étrangers sans permis de séjour de longue durée. Aucun changement notable
n’est intervenu par rapport à 2009 dans cette répartition selon la nationalité et le statut de séjour des
prévenus.

La répartition des prévenus par nationalité correspond largement à leur répartition dans la population,
en particulier si l’on considère les prévenus de la population résidante permanente. Parmi les
prévenus sans autorisation de séjour de longue durée, on compte, pour les infractions au Code pénal,
en chiffres absolus, principalement des personnes de nationalité roumaine, française ou
serbe/monténégrine/kosovare. La répartition des prévenus par nationalité varie considérablement
selon les lois et les cantons.

Infractions de violence
Pour obtenir une pondération des divers actes de violence, nous avons procédé à une catégorisation
simplifiée entre violence grave et violence d’intensité moyenne. La part des actes de violence grave a
atteint 3% en 2010. Parmi ceux-ci figurent des homicides (53 homicides et 189 tentatives d’homicide),
des lésions corporelles graves (487), des viols (543) et des brigandages selon l’art. 140 al. 4 CP (13).
Si 17% des homicides sont commis avec une arme à feu et 49% avec une arme blanche, la grande
majorité des lésions corporelles graves résultent d’une pure violence corporelle (59%). Par rapport à
2009, le nombre d’homicides commis avec une arme à feu a notablement reculé (-27%).

Dans les actes de violence d’intensité moyenne figurent en particulier, par ordre de fréquence, les
voies de fait (13 104), les lésions corporelles simples (9 338) et le brigandage (2 840). Cependant, le
nombre de menaces de violence, constitutifs du délit de menaces au sens du Code pénal, enregistré
par la police reste élevé (10 941).

Le nombre d'actes de violence dénoncés a diminué par rapport à 2009. Cette baisse a été observée
pour presque toutes les infractions. Les homicides (+2%) représentent ici une des rares exceptions.

Les infractions relevant de la violence domestique sont identifiées par le biais de la relation entre la
personne lésée et la personne prévenue. Cette relation est saisie dans une sélection d’infractions
pouvant être considérées comme typiques pour ce domaine. En 2010, 15 768 infractions de violence
domestique ont été enregistrées. Il s’agissait le plus souvent de violence dans le couple. Ce chiffre
traduit une diminution de 3% par rapport à l’année précédente. Comme ces infractions n'aboutissent
pas toujours à une dénonciation policière dans tous les cantons et que certaines sont ignorées pour
des raisons liées aux techniques d’enquête (par ex. violation de domicile), ces chiffres doivent être
considérés comme des valeurs minimales.
8
Infractions contre l’intégrité sexuelle
En 2010, 6 321 infractions contre l’intégrité sexuelle ont été enregistrées. Même si les dénonciations
pour des actes d’ordre sexuel avec des enfants sont en baisse par rapport à l’année 2009, elles
restent fréquentes. L’exploitation des données montre clairement que la victime et la personne
prévenue se connaissaient souvent et faisaient partie du même cercle familial dans environ la moitié
des cas.

Le nombre d’infractions contre l’intégrité sexuelle a reculé de 5% par rapport à 2009. Cette diminution
est notamment due à la baisse du nombre d'infractions graves comme les actes d’ordre sexuel avec
des enfants (-26%) et le viol (-18%).

Infractions contre le patrimoine


Parmi les infractions au Code pénal, 72% concernent les infractions contre le patrimoine. Plus de la
moitié d’entre elles concernent des vols : ces derniers ont été au nombre de 183 386 en 2010, et
même de 233 597 si l’on tient aussi compte des vols/vols d’usage de véhicules. Les dommages à la
propriété représentent une autre part importante des infractions contre le patrimoine. On en dénombre
117 874 pour l’année 2010, dont 60 065 dommages à la propriété en combinaison avec le vol.

Dans ce domaine également, le nombre d’infractions enregistrées est en baisse (-6%) par rapport à
2009. Des diminutions notables ont été observées pour le brigandage (-19%) et le recel (-20%). Cette
évolution a aussi été grandement influencée par des infractions importantes en termes de fréquence
comme le vol de véhicules (-12%), le dommage à la propriété (-10%) ou le vol (-4%).

La diminution du nombre de prévenus mineurs, mentionnée auparavant, montre des effets importants
dans cette catégorie d’infractions. Par rapport à 2009, cette classe d’âge a en effet reculé de 11%,
notamment en ce qui concerne le brigandage (-23%), le vol de véhicules (-26%) et le vol avec
effraction (20%).

Loi sur les stupéfiants


Des infractions contre la loi sur les stupéfiants ont été enregistrées dans le cadre de 89 173 affaires
policières en 2010. Le nombre des saisies montre que, dans 67% de cas, des substances illégales ont
pu être saisies en tant que moyens de preuve. Environ la moitié des infractions concernent la
consommation de stupéfiants, principalement des produits de chanvre (64%).

Par rapport à 2009, le nombre total d’infractions à la loi sur les stupéfiants a progressé de 4%. La
consommation de stupéfiants (+2%) et la saisie de stupéfiants (+7%) ont contribué à cette évolution.
Dans le domaine du trafic, de la contrebande et de la fabrication de stupéfiants, une considération
séparée de l'évolution au fil des années n'a que peu de sens, car de nombreux délits peuvent être
attribués en même temps à plusieurs catégories. Globalement, aucun changement n’a été observé
pour ces dernières.

Loi sur les étrangers


Une grande partie des infractions à la loi sur les étrangers se rapporte à des entrées illégales ou à des
séjours non autorisés en Suisse (64%, 18 532 infractions), infractions qui, dans le cadre légal existant,
se limitent à des nationalités spécifiques. Il faut encore mentionner dans ce domaine l’assistance
illégale qui se monte à 17%, soit 4 881 infractions.

Par rapport aux chiffres de 2009, les délits relevant de la loi sur les étrangers ont connu une hausse
de 7%. Celle-ci est due en particulier à la progression de l’assistance illégale (+8%) et à une
augmentation marquée du nombre de contraventions, comme par exemple la violation de l’obligation
de déclarer son arrivée/départ (+140%). Le nombre de dénonciations pour entrée illégale ou séjour
non autorisé en Suisse n’a, quant à lui, pas subi de grande fluctuation par rapport à l’année
précédente.

9
Restrictions
Au cours de l’année 2009, les dix derniers cantons, ne faisant pas encore partie de la SPC, ont rejoint
celle-ci. Vu leur intégration tardive au projet, une saisie complète de toutes les rubriques détaillées
n’avait pas été possible et la priorité avait été mise sur les données-clés (infractions et données sur
les personnes). Pour cette raison, la prudence est de rigueur en cas de comparaison des chiffres de
l’année 2009 avec ceux de l’année 2010.

10
2 Aperçu
2.1 Infractions selon la loi

2.1.1 Répartition selon la loi

Figure 1: Répartition selon la loi

Les infractions au Code pénal (CP), à la loi sur les stupéfiants (LStup) et à la loi sur les étrangers
(LEtr, y compris infractions enregistrées ultérieurement contre la LSEE) sont détaillées dans la
statistique policière de la criminalité. Les infractions à la loi sur la circulation routière (LCR) ne sont
pas prises en considération dans la SPC, y compris les homicides par négligence ou les lésions
corporelles résultant d’une infraction à la loi sur la circulation routière (LCR), qui eux figurent dans la
statistique des accidents de la circulation.

Par ailleurs, en fonction des règles de compétences cantonales, diverses lois fédérales annexes mais
aussi d’autres infractions ne sont pas du ressort de la police cantonale (p.ex. loi sur les transports
souvent de la compétence de la police ferroviaire). Il faut donc partir du principe que certaines
infractions aux lois fédérales annexes ne tombent pas dans la statistique policière de la criminalité,
mais sont envoyées directement aux autorités de justice compétentes.

11
2.1.2 Élucidations et évolution des infractions selon la loi
Élucidations et évolution des infractions selon la loi

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Code pénal (CP) 553 421 27,5% 527 897 29,1% -5%
Loi sur les stupéfiants (LStup) 85 742 98,8% 89 173 98,2% 4%
Loi sur les Étrangers (LEtr) 27 056 99,7% 28 943 99,7% 7%
Autres lois fédérales annexes 10 090 90,2% 10 845 90,7% 7%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 1: Élucidations et évolution des infractions selon la loi

2.2 Infractions du Code pénal (CP)

2.2.1 Répartition selon les titres du Code pénal (CP)

Figure 2: Répartition selon les titres du Code pénal

Pour une visualisation plus aisée, seuls les titres les plus fréquents du Code pénal sont représentés.
En ce qui concerne les données du titre «infractions contre la liberté», il faut tenir compte du fait que
certaines formes de vols sont également saisies simultanément sous la violation de domicile (55 494
infractions en 2010). Le vol est classifié sous le titre «infractions contre le patrimoine» et la violation
de domicile sous le titre «infractions contre la liberté». C’est pourquoi, dans le tableau suivant, les
violations de domicile seront indiquées séparément en fonction de leur contexte.

12
2.2.2 Titres du Code pénal et sélection d'infractions : élucidations et évolution des
infractions
Titres du Code pénal et sélection d'infractions: élucidations et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Total vie et intégrité corporelle 29 340 79,1% 28 237 81,1% -4%


Homicides consommés (Art. 111–116) 51 95,9% 53 86,8% 4%
Homicides tentatives (Art. 111–116) 185 85,9% 189 92,6% 2%
Lésions corporelles graves (Art. 122) 524 71,2% 487 79,7% -7%
Lésions corporelles simples (Art. 123) 9 787 78,2% 9 338 79,7% -5%
Total patrimoine 399 470 17,4% 378 581 18,6% -5%
Vol (sans vol de véhicule) (Art. 139) 190 833 17,8% 183 386 18,2% -4%
dont vol par effraction 51 758 12,7% 50 210 12,7% -3%
dont vol à l'arrachée 1 497 13,4% 1 553 11,1% 4%
Vol de véhicule, incl. LCR 56 793 5,3% 50 211 4,4% -12%
Brigandage (Art. 140) 3 530 36,9% 2 853 36,8% -19%
Dommage à la propriété sans vol
64 508 16,2% 57 809 17,5% -10%
(Art. 144)
Escroquerie (Art. 146) 7 821 66,6% 9 403 79,5% 20%
Extorsion et chantage (Art. 156) 349 74,5% 346 71,1% -1%
Infract. ds faillite, pours. pr dettes
812 93,0% 880 98,2% 8%
(Art. 163–171)
Total honneur, domaine secret ou
11 035 72,3% 10 635 79,2% -4%
privé
Diffamation et calomnie (Art. 173 + 174) 1 647 73,9% 1 533 77,9% -7%
Total liberté 74 983 32,6% 73 707 32,6% -2%
Menaces (Art. 180) 11 686 84,5% 10 941 86,2% -6%
Contrainte (Art. 181) 2 286 88,3% 2 005 89,4% -12%
Traite d'êtres humains (Art. 182) 50 74,0% 52 90,4% 4%
Séquestration et enlèvement (Art. 183) 353 78,2% 303 78,2% -14%
Violation de domicile sans vol (Art. 186) 4 572 72,4% 4 906 73,7% 7%
Total intégrité sexuelle 6 648 73,5% 6 321 78,6% -5%
Actes d'ordre sexuel avec des enfants
1 526 71,7% 1 133 77,7% -26%
(Art. 187)
Viol (Art. 190) 666 70,6% 543 81,0% -18%
Exhibitionnisme (Art. 194) 575 46,1% 464 47,8% -19%
Pornographie (Art. 197) 1 080 85,9% 960 88,6% -11%
Total danger collectif 3 131 42,7% 2 947 46,6% -6%
Incendie intentionnel (Art. 221) 1 421 26,2% 1 313 30,6% -8%
Total autorité publique 7 490 96,8% 7 898 97,4% 5%
Violence ou menace contre fonction.
2 350 95,4% 2 258 95,6% -4%
(Art. 285)
Total administration de la justice 1 844 91,8% 1 773 94,4% -4%
Blanchiment d'argent (Art. 305bis) 269 84,0% 360 86,9% 34%
Autres Code pénal 19 480 61,7% 17 798 69,1% -9%
Total général du Code pénal 553 421 27,5% 527 897 29,1% -5%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 2: Titres du Code pénal et sélection d'infractions: élucidations et évolution des infractions

13
2.3 Infractions selon la répartition géographique

2.3.1 Code pénal (CP)


La comptabilisation des fréquences (nombre d’infractions pour 1000 habitants) améliore la
comparabilité. En plus de la population résidente, il faut prendre en considération la population
pendulaire concentrée dans les centres-villes, même si celle-ci ne peut pas être comptabilisée ici.

2.3.1.1 Code pénal: fréquence par canton/ville

Figure 3: Code pénal (CP): fréquence par canton/ville

14
2.3.1.2 Fréquence et évolution par canton/ville
Code pénal: fréquence et évolution par canton/ville

2009 2010
Infrac- Habi- Fré- Infrac- Habi- Fré- Diffé-
tions tants quence tions tants quence rence

Appenzell Rh.-Ext. 2 367 53 054 44,6 2 145 53 043 40,4 -9%


Appenzell Rh.-Int. 419 15 549 26,9 539 15 681 34,4 29%
Argovie 32 735 591 632 55,3 31 726 600 040 52,9 -3%
Bâle-Campagne 13 962 271 214 51,5 13 139 272 815 48,2 -6%
Bâle-Ville 20 467 186 672 109,6 19 812 187 898 105,4 -3%
Berne (sans la ville
46 602 846 374 55,1 43 208 850 769 50,8 -7%
de Berne)
Ville de Berne 21 198 122 925 172,4 18 426 123 466 149,2 -13%
Fribourg 14 391 268 537 53,6 15 337 273 159 56,1 7%
Genève (sans la ville
28 951 262 819 110,2 28 539 267 334 106,8 -1%
de Genève)
Ville de Genève 34 954 183 287 190,7 33 371 185 958 179,5 -5%
Glaris 1 532 38 370 39,9 1 451 38 479 37,7 -5%
Grisons 8 156 190 459 42,8 8 427 191 861 43,9 3%
Jura 2 986 69 822 42,8 3 336 70 134 47,6 12%
Lucerne 23 229 368 742 63,0 21 524 372 964 57,7 -7%
Neuchâtel 13 429 170 924 78,6 13 487 171 647 78,6 0%
Nidwald 1 287 40 737 31,6 1 208 40 794 29,6 -6%
Obwald 1 504 34 429 43,7 1 317 35 032 37,6 -12%
Saint-Gall 24 162 471 152 51,3 23 286 474 676 49,1 -4%
Schaffhouse 4 296 75 303 57,0 3 932 75 657 52,0 -8%
Schwyz 5 370 143 719 37,4 4 526 144 686 31,3 -16%
Soleure 16 216 251 830 64,4 16 472 252 748 65,2 2%
Tessin 20 236 332 736 60,8 19 551 335 720 58,2 -3%
Thurgovie 11 347 241 811 46,9 10 073 244 805 41,1 -11%
Uri 1 069 35 162 30,4 1 031 35 335 29,2 -4%
Valais 15 114 303 241 49,8 15 155 307 392 49,3 0%
Vaud (sans la ville
36 919 565 961 65,2 40 919 575 641 71,1 11%
de Lausanne)
Ville de Lausanne 21 548 122 284 176,2 18 477 125 885 146,8 -14%
Zoug 7 264 110 384 65,8 6 526 110 890 58,9 -10%
Zurich (sans les
villes de Zurich et 50 879 869 357 58,5 48 812 883 243 55,3 -4%
Winterthur)
Ville de Zurich 57 706 365 132 158,0 51 080 368 677 138,5 -11%
Ville de Winterthur 8 514 98 238 86,7 8 328 99 377 83,8 -2%
Inconnu Suisse 4 612 2 737 -41%
Suisse 553 421 7 701 856 71,9 527 897 7 785 806 67,8 -5%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 3: Code pénal: fréquence et évolution par canton/ville

15
2.3.2 Loi sur les stupéfiants (LStup)
La comptabilisation des fréquences (nombre d’infractions pour 1000 habitants) améliore la
comparabilité. En particulier dans le domaine de la Loi sur les stupéfiants, les opportunités présentes
(p.ex. concentration dans les centres-villes, aéroports, zones frontalières, etc.) comme les ressources
disponibles en personnel pour ce domaine influencent substantiellement les données. Ces indications
ne peuvent pas être utilisées ici, cependant il faut également les prendre en considération lors de
comparaisons.

2.3.2.1 Loi sur les stupéfiants: fréquence par canton/ville

Figure 4: Loi sur les stupéfiants (LStup): fréquence par canton/ville

16
2.3.2.2 Fréquence et évolution par canton/ville
Loi sur les stupéfiants: fréquence et évolution par canton/ville

2009 2010
Infrac- Habi- Fré- Infrac- Habi- Fré- Diffé-
tions tants quence tions tants quence rence

Appenzell Rh.-Ext. 476 53 054 9,0 364 53 043 6,9 -24%


Appenzell Rh.-Int. 48 15 549 3,1 99 15 681 6,3 106%
Argovie 3 886 591 632 6,6 4 583 600 040 7,6 18%
Bâle-Campagne 1 069 271 214 3,9 945 272 815 3,5 -12%
Bâle-Ville 3 227 186 672 17,3 3 243 187 898 17,3 0%
Berne (sans la ville
6 671 846 374 7,9 7 285 850 769 8,6 9%
de Berne)
Ville de Berne 6 866 122 925 55,9 6 967 123 466 56,4 1%
Fribourg 2 493 268 537 9,3 2 515 273 159 9,2 1%
Genève (sans la ville
3 068 262 819 11,7 3 516 267 334 13,2 15%
de Genève)
Ville de Genève 8 111 183 287 44,3 8 297 185 958 44,6 2%
Glaris 292 38 370 7,6 219 38 479 5,7 -25%
Grisons 1 218 190 459 6,4 1 589 191 861 8,3 30%
Jura 481 69 822 6,9 601 70 134 8,6 25%
Lucerne 2 485 368 742 6,7 2 225 372 964 6,0 -10%
Neuchâtel 1 893 170 924 11,1 1 762 171 647 10,3 -7%
Nidwald 197 40 737 4,8 377 40 794 9,2 91%
Obwald 62 34 429 1,8 72 35 032 2,1 16%
Saint-Gall 3 039 471 152 6,5 3 475 474 676 7,3 14%
Schaffhouse 776 75 303 10,3 721 75 657 9,5 -7%
Schwyz 825 143 719 5,7 938 144 686 6,5 14%
Soleure 2 561 251 830 10,2 2 369 252 748 9,4 -7%
Tessin 3 566 332 736 10,7 3 549 335 720 10,6 -0%
Thurgovie 1 911 241 811 7,9 1 708 244 805 7,0 -11%
Uri 120 35 162 3,4 133 35 335 3,8 11%
Valais 2 720 303 241 9,0 2 972 307 392 9,7 9%
Vaud (sans la ville de
3 870 565 961 6,8 4 032 575 641 7,0 4%
Lausanne)
Ville de Lausanne 5 592 122 284 45,7 5 528 125 885 43,9 -1%
Zoug 480 110 384 4,3 627 110 890 5,7 31%
Zurich (sans les villes
de Zurich et 3 737 869 357 4,3 4 585 883 243 5,2 23%
Winterthur)
Ville de Zurich 11 936 365 132 32,7 11 719 368 677 31,8 -2%
Ville de Winterthur 2 014 98 238 20,5 2 153 99 377 21,7 7%
Inconnu Suisse 52 5 -90%
Suisse 85 742 7 701 856 11,1 89 173 7 785 806 11,45 4%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 4: Loi sur les stupéfiants: fréquence et évolution par canton/ville

17
2.3.3 Loi sur les étrangers (LEtr)
La comptabilisation des fréquences (nombre d’infractions pour 1000 habitants) améliore la
comparabilité. En particulier dans le domaine de la loi sur les étrangers, la situation et la langue parlée
d’une région jouent un grand rôle. Des régions frontalières devraient présenter des taux plus élevés
que les régions à l’intérieur du pays. Comme souvent l’enregistrement de la police se base sur le lieu
d’arrestation (lieu de l’interpellation et du contrôle) et non pas sur le lieu d’entrée effectif, l’intensité
des contrôles peut alors avoir un effet prévisible sur les données.

2.3.3.1 Loi sur les étrangers: fréquence par canton/ville

Figure 5: Loi sur les étrangers (LEtr): fréquence par canton/ville

18
2.3.3.2 Fréquence et évolution par canton/ville
Loi sur les étrangers: fréquence et évolution par canton/ville

2009 2010
Infrac- Habi- Fré- Infrac- Habi- Fré- Diffé-
tions tants quence tions tants quence rence

Appenzell Rh.-Ext. 65 53 054 1,2 18 53 043 0,3 -72%


Appenzell Rh.-Int. 1 15 549 0,1 0 15 681 0,0 -100%
Argovie 2 191 591 632 3,7 1 645 600 040 2,7 -25%
Bâle-Campagne 111 271 214 0,4 136 272 815 0,5 23%
Bâle-Ville 833 186 672 4,5 657 187 898 3,5 -21%
Berne (sans la ville
1 512 846 374 1,8 1 711 850 769 2,0 13%
de Berne)
Ville de Berne 617 122 925 5,0 937 123 466 7,6 52%
Fribourg 540 268 537 2,0 681 273 159 2,5 26%
Genève (sans la
2 188 262 819 8,3 1 788 267 334 6,7 -18%
ville de Genève)
Ville de Genève 2 492 183 287 13,6 2 430 185 958 13,1 -2%
Glaris 69 38 370 1,8 77 38 479 2,0 12%
Grisons 141 190 459 0,7 166 191 861 0,9 18%
Jura 114 69 822 1,6 80 70 134 1,1 -30%
Lucerne 857 368 742 2,3 733 372 964 2,0 -14%
Neuchâtel 481 170 924 2,8 429 171 647 2,5 -11%
Nidwald 25 40 737 0,6 31 40 794 0,8 24%
Obwald 30 34 429 0,9 23 35 032 0,7 -23%
Saint-Gall 1 029 471 152 2,2 1 066 474 676 2,2 4%
Schaffhouse 379 75 303 5,0 315 75 657 4,2 -17%
Schwyz 298 143 719 2,1 397 144 686 2,7 33%
Soleure 542 251 830 2,2 721 252 748 2,9 33%
Tessin 1 298 332 736 3,9 1 299 335 720 3,9 0%
Thurgovie 462 241 811 1,9 466 244 805 1,9 1%
Uri 70 35 162 2,0 43 35 335 1,2 -39%
Valais 29 303 241 0,1 185 307 392 0,6 538%
Vaud (sans la ville
1 114 565 961 2,0 1 295 575 641 2,2 16%
de Lausanne)
Ville de
1 066 122 284 8,7 1 546 125 885 12,3 45%
Lausanne
Zoug 399 110 384 3,6 524 110 890 4,7 31%
Zurich (sans les
villes de Zurich et 5 179 869 357 6,0 5 905 883 243 6,7 14%
Winterthur)
Ville de Zurich 2 572 365 132 7,0 3 326 368 677 9,0 29%
Ville de
352 98 238 3,6 313 99 377 3,1 -11%
Winterthour
Suisse 27 056 7 701 856 3,5 28 943 7 785 806 3,7 7%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 5: Loi sur les étrangers: fréquence et évolution par canton/ville

19
2.4 Prévenu selon la loi

Une personne n’est comptée qu’une seule fois comme personne réelle, indépendamment du nombre
d’infractions qui lui sont imputées. Ainsi la référence aux données de la population reste garantie.

2.4.1 Répartition de l’âge et du sexe selon la loi


Pour pouvoir effectivement comparer des différentes catégories d’âge, il faut référer les chiffres
absolus des prévenus à la catégorie d’âge correspondante dans la population, car toutes les
catégories d’âge ne sont pas représentées de la même manière dans la population suisse. Cela n’est
pas possible pour la totalité des prévenus, puisque en dehors de ceux faisant partie de la population
résidente, une part importante de personnes prévenues enregistrées n’appartient pas à la population
résidente suisse permanente.

2.4.1.1 Code pénal (CP)


En 2010, 79 359 prévenus en relation avec des infractions au Code pénal ont été enregistrés, dont
128 sont des personnes morales. Pour 21 autres prévenus, il manque l’indication du sexe.

Figure 6: Code pénal: prévenus selon l’âge et le sexe

20
2.4.1.2 Loi sur les stupéfiants (LStup)
En 2010, 38 697 prévenus en relation avec des infractions à la loi sur les stupéfiants ont été
enregistrés, dont 1 est une personne morale.

Figure 7: Loi sur les stupéfiants: prévenus selon l’âge et le sexe

21
2.4.1.3 Loi sur les étrangers (LEtr)
En 2010, 18 376 prévenus en relation avec des infractions à la loi sur les étrangers ont été
enregistrés, dont 17 sont des personnes morales. Pour 1 autre prévenu, il manque l’indication du
sexe.

Figure 8: Loi sur les étrangers: prévenus selon l’âge et le sexe

22
2.4.2 Nationalité des prévenus selon la loi (CH/étrangers selon le statut de séjour)

Figure 9: Nationalité des prévenus selon la loi (CH/étrangers selon le statut de séjour)

Les Suisses peuvent violer la loi sur les étrangers de manière restreinte, p.ex. par l’occupation illégale
d’étrangers ou la facilitation de leur séjour illégal.

Les catégories de statut de séjour des étrangers se basent sur le permis d’étranger pour autant qu’il
existe au moment des faits. Une différenciation est faite entre:

– La population résidente permanente étrangère (permis B, C et Ci)

– Les requérants d’asile (permis F, N et S)

– Les autres prévenus étrangers qui séjournent temporairement en Suisse (y compris permis G et L).
Les détenteurs d’un permis de courte durée L et d’une autorisation de séjour de plus d’une année
appartiendraient également à la population résidente permanente. Comme il n’est pas possible de
distinguer les détenteurs d’un tel permis en fonction de la durée, cette différenciation ne sera pas
effectuée. Toutefois, cela n’a pas d’incidence puisque deux tiers des permis L présentent une
autorisation de moins d’une année et que le tiers restant, au vu de la quantité, ne représente pas un
poids significatif dans la statistique. Entrent également dans cette catégorie, les requérants d’asile
avec décision de non entrée en matière ou requérants d’asile avec décision de renvoi entrée en force,
dont le délai de renvoi est définitivement écoulé ainsi que les personnes dont le statut de séjour est
inconnu. Pour l’année 2010, la part des personnes dont le statut de séjour est inconnu s’élève à 1,1%.
S'y ajoutent 1,8% de personnes pour lesquelles l'indication du statut de séjour manque. Ces cas se
limitent essentiellement à un canton et influencent donc les chiffres absolus. Cependant, ils n'ont pas
d'effet significatif sur les pourcentages publiés ici.
Il existe des données sur le nombre et la structure des personnes présentes en Suisse (sexe, âge,
nationalité) seulement pour la population résidente et, de manière limitée, pour le domaine de l’asile.
23
2.4.3 Nationalité selon la loi et le statut de séjour
Pour pouvoir garantir la comparabilité entre les nationalités, le nombre de prévenus d’une nationalité
devrait être référé au nombre des personnes effectivement présentes pour la nationalité concernée et
converti à 1000 personnes (voir glossaire méthodologique). Cela fait sens seulement au niveau
national, puisque les chiffres cantonaux sont en général très bas et qu’il ne faut pas sous-estimer la
mobilité intercantonale des prévenus. De plus, la population correspondante ne sera toutefois
disponible que dans quelques mois. Le taux de criminalité ainsi calculé ne doit pas être surévalué, en
particulier pour les petits nombres de personnes, puisqu’une personne de plus ou de moins conduit à
des modifications massives des chiffres.

Les nationalités de Serbie, Serbie-Monténégro et Kosovo ont dû être regroupées. En effet, en raison
des modifications politiques encore récentes, beaucoup de personnes n'ont pas encore de papiers
d'identité mis à jour. Une attribution différente n'est actuellement pas encore possible.

2.4.3.1 Code pénal (CP)

Code pénal: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour

Statut de séjour
Total Population Asile Autres
résidente étrangers

Suisse 40 515 40 515


Serbie/Monténégro/Kosovo 5 297 4 106 354 837
Italie 3 548 2 930 0 618
Portugal 2 947 2 547 0 400
Allemagne 2 442 1 649 0 793
Turquie 2 181 1 982 84 115
France 2 044 779 0 1 265
Roumanie 1 396 57 9 1 330
Macédoine 1 329 1 132 20 177
Algérie 990 193 236 561
Espagne 814 659 0 155
Bosnie Herzégovine 800 654 44 102
Croatie 723 562 8 153
Géorgie 698 9 443 246
Brésil 684 474 0 210
Nigeria 647 172 247 228
Tunisie 605 313 160 132
Sri Lanka 552 396 124 32
Maroc 521 291 48 182
Irak 519 189 224 106
Autres nationalités 9 978 4 411 1 405 4 162

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 6: Code pénal: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour

24
2.4.3.2 Loi sur les stupéfiants (LStup)

Loi sur les stupéfiants: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour

Statut de séjour
Population Autres
Total Asile
résidente étrangers

Suisse 22 366 22 366


France 1 961 439 0 1 522
Italie 1 860 1 481 0 379
Portugal 1 337 1 087 0 250
Serbie/Monténégro/Kosovo 1 201 946 88 167
Nigeria 1 006 87 541 378
Allemagne 969 646 0 323
Turquie 672 619 14 39
Algérie 480 68 99 313
Espagne 475 379 0 96
Albanie 394 10 7 377
Guinée 352 33 142 177
Macédoine 308 277 4 27
Gambie 297 68 120 109
Tunisie 287 102 96 89
Bosnie Herzégovine 229 193 20 16
Croatie 207 198 0 9
Brésil 195 153 0 42
République Dominicaine 185 129 1 55
Maroc 183 75 24 84
Somalie 180 46 114 20
Autriche 166 108 0 58
Géorgie 151 1 86 64
Côte d’Ivoire 134 19 46 69
Irak 133 32 56 45
Guinée-Bissau 125 6 70 49
Royaume-Uni 105 65 0 40
Pays-Bas 105 35 0 70
Roumanie 100 15 0 85
Sénégal 100 23 27 50
Autres nationalités 2 433 1 114 430 889

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 7: Loi sur les stupéfiants: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour

25
2.4.3.3 Loi sur les étrangers (LEtr)

Loi sur les étrangers: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour

Statut de séjour
Population Autres
Total Asile
résidente étrangers

Serbie/Monténégro/Kosovo 2607 458 71 2078


Brésil 1203 111 1 1091
Suisse 1130 1130
Nigeria 959 12 346 601
Algérie 713 16 91 606
États-Unis 670 11 0 659
Macédoine 601 118 5 478
Turquie 523 176 52 295
Albanie 467 6 4 457
Roumanie 436 7 5 424
Italie 417 254 0 163
Allemagne 386 203 0 183
France 380 45 0 335
Hongrie 352 10 0 342
Irak 284 13 67 204
Georgien 277 2 88 187
Croatie 269 54 2 213
Tunisie 242 18 57 167
Cameroun 240 30 8 202
Guinée 224 4 62 158
Portugal 219 127 0 92
Russie 219 6 25 188
Maroc 210 20 17 173
Chine 195 14 33 148
Inde 172 9 1 162
Canada 159 0 0 159
Côte d’Ivoire 155 7 27 121
Sri Lanka 147 20 78 49
Pologne 146 8 0 138
Bosnie Herzégovine 140 43 13 84
Gambie 138 5 44 89
Bulgarie 129 4 0 125
Afghanistan 124 4 63 57
Slovaquie 122 7 1 114
Iran 121 11 30 80
Mongolie 121 2 11 108
Australie 121 3 0 118
Erythrée 116 9 74 33
Espagne 110 47 0 63
Guinée-Bissau 104 0 43 61
Autres nationalités 3011 350 338 2323

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 8: Loi sur les étrangers: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour
26
2.4.4 Nombre d'infractions dans une année civile par prévenu
Les infractions peuvent non seulement se dérouler dans un seul évènement (au même moment, au
même endroit), mais aussi être réparties dans plusieurs évènements sur une année.

2.4.4.1 Code pénal (CP)

Code pénal: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile

Nombre d'infractions par personne


1 2 3 4 5–10 >10 Total

Total mineurs 7 561 2 483 1 286 663 1 074 430 13 497


Suisses 4 932 1 551 773 417 665 264 8 602
Étrangers 2 629 932 513 246 409 166 4 895
résidents 2 023 739 356 194 299 96 3 707
asile 200 84 38 26 52 13 413
autres 406 109 119 26 58 57 775
Total adultes 35 701 14 544 6 299 3 173 4 460 1 555 65 732
Suisses 17 918 7 145 2 870 1 460 1 894 626 31 913
Étrangers 17 783 7 399 3 429 1 713 2 566 929 33 819
résidents 10 113 4 814 2 050 1 079 1 366 376 19 798
asile 1 508 614 319 165 297 92 2 995
autres 6 162 1 971 1 060 469 903 461 11 026

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 9: Code pénal: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile

Les combinaisons de deux ou trois infractions les plus fréquentes dans le Code pénal sont le vol par
introduction clandestine (violation de domicile + vol) ou le vol par effraction (violation de domicile + vol
+ dommages à la propriété).

27
2.4.4.2 Loi sur les stupéfiants (LStup)

Loi sur les stupéfiants: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile

Nombre d'infractions par personne


1 2 3 4 5–10 >10 Total

Total mineurs 1 728 2 203 389 285 243 63 4 911


Suisses 1 342 1 722 301 219 170 46 3 800
Étrangers 386 481 88 66 73 17 1 111
résidents 304 349 65 50 37 7 812
asile 31 41 10 6 17 6 111
autres 51 91 13 10 19 4 188
Total adultes 9 654 14 703 3 487 2 321 2 765 855 33 785
Suisses 5 599 8 138 1 933 1 250 1 271 375 18 566
Étrangers 4 055 6 565 1 554 1 071 1 494 480 15 219
résidents 2 402 3 148 731 496 644 221 7 642
asile 448 717 206 176 254 73 1 874
autres 1 205 2 700 617 399 596 186 5 703

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 10: Loi sur les stupéfiants: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile

Les combinaisons de deux infractions les plus fréquentes dans le domaine de la loi sur les stupéfiants
sont soit la possession, respectivement la saisie en rapport avec d’autres infractions contre la loi sur
les stupéfiants, soit la consommation et le trafic de substances illégales. Dans ce domaine de la
délinquance, les dénonciations répétées de la même personne sont également sensiblement plus
fréquentes que dans les autres domaines.

28
2.4.4.3 Loi sur les étrangers (LEtr)

Loi sur les étrangers: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile

Nombre d'infractions par personne


1 2 3 4 5–10 >10 Total

Total mineurs 187 117 50 39 41 4 438


Suisses 4 0 0 0 0 0 4
Étrangers 183 117 50 39 41 4 434
résidents 3 0 0 0 0 0 3
asile 30 5 4 3 1 0 43
autres 150 112 46 36 40 4 388
Total adultes 10 740 4 239 1 332 719 750 141 17 921
Suisses 823 202 36 38 18 9 1 126
Étrangers 9 917 4 037 1 296 681 732 132 16 795
résidents 1 677 362 82 56 55 9 2 241
asile 1 103 313 74 49 66 8 1 613
autres 7 137 3 362 1 140 576 611 115 12 941

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 11: Loi sur les étrangers: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile

Dans le domaine de la loi sur les étrangers, la multiplicité des infractions commises par une personne
est relativement fréquente. Une entrée illégale a, par exemple, pour conséquence également un
séjour illégal.

2.4.5 Nombre de prévenus par infraction au Code pénal (CP)

Nombre de prévenus par infraction au Code pénal

Nombre de prévenus
1 2 3 4 5–10 >10

Nombre d'infractions 119 071 20 980 6 408 3 929 2 689 513

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 12: Nombre de prévenus par infraction au Code pénal

Les dénonciations dans le domaine de la loi sur les stupéfiants comme dans le domaine de la loi sur
les étrangers sont souvent traitées par personne. Il n’est dès lors plus possible de démontrer
statistiquement si les infractions ont été commises seul ou en groupe. Nous avons dès lors renoncé à
une telle exploitation pour ces deux lois.

29
30
3 Partie détaillée
3.1 Infractions de violence

Par infraction de violence, on entend toutes les infractions comprenant l’exercice ou la menace d’une
violence contre une personne. L’exercice de la violence contre des choses n’est pas pris en
considération ci-dessous (voire dommages à la propriété).

3.1.1 Infractions de violence: répartition selon le type de violence

Figure 10: Infractions de violence: répartition selon le type de violence

31
3.1.2 Infractions de violence: élucidations et évolution des infractions
Infractions de violence: élucidations et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Violence grave (exercée) 1 471 72,5% 1 289 82,0% -12%


Homicides (Art. 111–113/116), y c. tentatives 236 88,1% 240 91,3% 2%
Homicides avec arme à feu 55 87,3% 40 87,5% -27%
Homicides avec arme coupante/tranchante 107 90,7% 118 89,8% 10%
Homicides avec arme contondante/d'estoc 3 33,3% 6 83,3% 100%
Homicides avec violence physique 38 84,2% 40 97,5% 5%
Homicides autre instrument 24 87,5% 30 96,7% 25%
Homicides sans notion/inconnu 9 100,0% 6 83,3% -33%
Lésions corporelles graves (Art. 122) 524 71,2% 487 79,7% -7%
Lés. corp. graves avec arme à feu 11 72,7% 10 70,0% -9%
Lés. corp. graves avec arme
87 75,9% 91 84,6% 5%
coupante/tranchante
Lés. corp. graves avec arme
33 78,8% 19 84,2% -42%
contondante/d'estoc
Lés. corp. graves avec violence physique 300 68,7% 287 80,8% -4%
Lés. corp. graves autre instrument 74 75,7% 53 77,4% -28%
Lés. corp. graves sans notion/inconnu 19 57,9% 27 55,6% 42%
Prise d'otage (Art. 185) 2 100,0% 6 33,3% 200%
Viol (Art. 190) 666 70,6% 543 81,0% -18%
Brigandage (Art. 140 al. 4) 43 30,2% 13 61,5% -70%
Violence d'intensité moyenne (exercée év.
35 886 76,8% 33 837 78,8% -6%
menaces de violence)
Lésions corporelles simples (Art. 123) 9 787 78,2% 9 338 79,7% -5%
Voies de fait (Art. 126) 13 596 80,8% 13 104 82,7% -4%
Participation à rixe (Art. 133) 1 252 95,9% 1 265 97,3% 1%
Participation à agression (Art. 134) 2 154 66,0% 2 081 70,2% -3%
Brigandage (Art. 140 al. 1–3) 3 487 36,9% 2 840 36,7% -19%
Contrainte (Art. 181) 2 286 88,3% 2 005 89,4% -12%
Séquestration/enlèvement (Art. 183) 353 78,2% 303 78,2% -14%
Séq./enl. circonstances aggravantes (Art. 184) 4 50,0% 0 s.i. -100%
Contrainte sexuelle (Art. 189) 617 77,3% 642 74,5% 4%
Violence/menace contre les fonct. (Art. 285) 2 350 95,4% 2 258 95,6% -4%
Extorsion et chantage (Art. 156 al. 3) 0 s.i. 1 100,0% s.i.
Violence d'intensité moyenne (menaces de
12 035 84,2% 11 286 85,7% -6%
violence)
Menaces (Art. 180) 11 686 84,5% 10 941 86,2% -6%
Extorsion et chantage (Art. 156 al. 1,2,4) 349 74,5% 345 71,0% -1%
Total infractions de violence 49 392 78,5% 46 412 80,6% -6%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 13: Infractions de violence: élucidations et évolution des infractions

32
3.1.3 Infractions de violence selon l’endroit

Figure 11: Infractions violentes selon l'endroit: public–privé

L’espace privé est défini par les «quatre murs», c’est-à-dire les endroits privés non accessibles à
d’autres personnes.

Un endroit est par contre public à partir du moment où il est accessible à de nombreuses personnes
(par ex: l’escalier d’un immeuble locatif ou la buanderie commune d’une maison à plusieurs familles).

33
3.1.4 Infractions de violence: selon l’instrument

3.1.4.1 Homicides, y c. tentatives

Figure 12: Homicides (art. 111–113/116) selon l’instrument, y c. tentatives

3.1.4.2 Lésions corporelles graves

Figure 13: Lésions corporelles graves (art. 122) selon l’instrument

34
3.1.5 Prévenus d’infractions de violence selon l’âge, le sexe et la nationalité
Prévenus d'infractions de violence selon l'âge, le sexe et la nationalité

Âge/Sexe Étr./Statut
Total
<18 18–24 >24 M Total Résid.

Violence grave (exercée) 1 173 172 290 711 1 102 643 453
Homicides (Art. 111–113/116) 255 13 65 177 225 137 81
Homicides arme à feu 36 1 6 29 35 18 10
Homicides arme
139 7 44 88 121 84 47
coupante/tranchante
Homicides arme
5 1 0 4 5 4 3
contondante/d'estoc
Homicides violence physique 42 4 12 26 37 21 14
Homicides autre instrument 27 0 4 23 23 8 6
Homicides sans notion/inconnu 7 0 0 7 5 3 2
Lésions corporelles graves (Art. 122) 484 109 133 242 442 259 193
Lés. corp. grav. arme à feu 14 10 0 4 14 5 5
Lés. corp. grav. arme
87 13 25 49 78 56 37
coupante/tranchante
Lés. corp. grav. avec arme
25 1 7 17 23 14 9
contondante/d'estoc
Lés. corp. grav. violence physique 297 79 84 134 276 159 127
Lés. corp. graves autre instrument 43 6 13 24 36 19 9
Lés. corp. graves sans
19 0 4 15 16 7 6
notion/inconnu
Prise d'otage (Art. 185) 4 0 1 3 4 4 0
Viol (Art. 190) 454 48 100 306 453 259 190
Brigandage (Art. 140 al. 4) 10 2 5 3 10 7 4
Violence d'intensité moyenne
22 790 3 503 5 052 14 234 19 165 11 234 8 686
(exercée év. menaces de violence)
Lésions corporelles simples (Art. 123) 7 771 1 268 1 864 4 639 6 680 4 024 3 146
Voies de fait (Art. 126) 10 489 1 313 1 746 7 430 8 356 5 095 4 257
Participation à rixe (Art. 133) 1 152 244 511 397 1 099 632 431
Participation à agression (Art. 134) 1 291 449 515 327 1 186 712 566
Brigandage (Art. 140 al. 1–3) 1 403 482 511 410 1 325 772 445
Contrainte (Art. 181) 1 961 257 274 1 429 1 728 904 752
Séquestration/enlèvement (Art. 183) 315 36 80 199 276 186 133
Séq./enl. circonstances aggravantes
0 0 0 0 0 0 0
(Art. 184)
Contrainte sexuelle (Art. 189) 475 125 78 272 467 243 182
Violence/menace contre les fonct.
1 787 149 603 1 035 1 582 723 419
(Art. 285)
Extorsion et chantage (Art. 156 al. 3) 1 0 0 1 1 1 1
Violence d'intensité moyenne
9 357 958 1 382 7 016 8 028 4 894 3 929
(menaces de violence)
Menaces (Art. 180) 9 117 875 1 342 6 899 7 822 4 768 3 852
Extorsion et chantage
301 110 48 143 263 163 100
(Art. 156 al. 1,2,4)
Total infractions de violence 27 593 3 973 5 700 17 918 23 222 13 532 10 424

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 14: Prévenus d'infractions de violence selon l'âge, le sexe et la nationalité
35
3.1.6 Lésés d’infractions de violence selon l’âge et le sexe
Lésés d'infractions de violence selon l'âge et le sexe

Âge Sexe
Total <18 18–24 >24 M F Pers.
mor.

Violence grave (exercée) 1 251 181 302 767 527 723 1


Homicides (Art. 111–113/116) 249 13 44 192 163 86 0
Homicides arme à feu 44 2 5 37 28 16 0
Homicides arme
121 5 28 88 94 27 0
coupante/tranchante
Homicides arme contondante/d'estoc 6 2 2 2 4 2 0
Homicides violence physique 39 1 4 34 17 22 0
Homicides autre instrument 30 3 4 23 16 14 0
Homicides sans notion/inconnu 9 0 1 8 4 5 0
Lésions corporelles graves (Art. 122) 478 55 112 311 359 119 0
Lés. corp. grav. arme à feu 10 1 1 8 6 4 0
Lés. corp. grav. arme
94 5 20 69 78 16 0
coupante/tranchante
Lés. corp. grav. avec arme
19 1 5 13 17 2 0
contondante/d'estoc
Lés. corp. grav. violence physique 278 39 74 165 200 78 0
Lés. corp. graves autre instrument 51 5 9 37 40 11 0
Lés. corp. graves sans
26 4 3 19 18 8 0
notion/inconnu
Prise d'otage (Art. 185) 11 0 1 9 6 4 1
Viol (Art. 190) 525 115 148 262 1 524 0
Brigandage (Art. 140 al. 4) 14 0 2 12 11 3 0
Violence d'intensité moyenne
28 932 4 169 5 908 18 476 16 851 11 702 379
(exercée év. menaces de violence)
Lésions corporelles simples (Art. 123) 9 068 1 268 2 123 5 676 5 928 3 139 1
Voies de fait (Art. 126) 12 268 1 868 2 327 8 072 5 913 6 354 1
Participation à rixe (Art. 133) 315 53 135 127 294 21 0
Participation à agression (Art. 134) 1 279 216 460 602 1 095 183 1
Brigandage (Art. 140 al. 1–3) 3 468 587 835 1 771 2 242 951 275
Contrainte (Art. 181) 2 052 257 334 1 418 841 1 168 43
Séquestration/enlèvement (Art. 183) 371 66 88 207 123 238 10
Séq./enl. circonstances aggravantes
0 0 0 0 0 0 0
(Art. 184)
Contrainte sexuelle (Art. 189) 618 236 133 249 90 528 0
Violence/menace contre les fonct.
2 150 5 138 1 946 1 737 352 61
(Art. 285)
Extorsion et chantage (Art. 156 al. 3) 1 0 0 1 1 0 0
Violence d'intensité moyenne
11 378 1 100 1 680 8 459 5 165 6 074 139
(menaces de violence)
Menaces (Art. 180) 11 066 1 014 1 636 8 292 4 945 5 997 124
Extorsion et chantage
355 95 49 194 245 93 17
(Art. 156 al. 1,2,4)
Total infractions de violence 35 835 4 823 6 852 23 649 20 238 15 086 511

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 15: Lésés d'infractions de violence selon l'âge et le sexe
36
3.2 Violences domestiques

Par violences domestiques, on entend l’exercice ou la menace d’une violence dans un couple ayant
une relation actuelle ou passée, qu’ils soient mariés ou non, entre parent et enfant ou entre personnes
ayant d’autres liens de parenté.

3.2.1 Violences domestiques: répartition selon l’infraction

Figure 14: Violences domestiques: répartition selon l’infraction

37
3.2.2 Violences domestiques: évolution des infractions
Violences domestiques: évolution des infractions

2009 2010
Infractions Infractions Différence

Homicides consommés (Art. 111–113/115–116) 25 26 4%


Homicides tentatives (Art. 111–113/115–116) 56 54 -4%
Lésions corporelles graves (Art. 122) 57 66 16%
Lésions corporelles simples (Art. 123) 2 385 2 225 -7%
Voies de fait (Art. 126) 4 952 4 882 -1%
Mise en danger vie (Art. 129) 166 169 2%
Injure (Art. 177) 1 617 1 707 6%
Util. abusive d'une install. de télécommunication
675 691 2%
(Art. 179septies)
Menaces (Art. 180) 4 330 4 219 -3%
Contrainte (Art. 181) 790 676 -14%
Séquestration et enlèvement (Art. 183/184) 154 105 -32%
Actes sexuels enfant (Art. 187) 308 271 -12%
Actes sex. personnes dépendantes (Art. 188) 4 6 50%
Contrainte sexuelle (Art. 189) 144 152 6%
Viol (Art. 190) 205 184 -10%
AOS sur pers. incap. de discernement (Art. 191) 19 20 5%
Autres articles du CP1 304 315 4%
Total sélection d’infractions de violences 16 191 15 768 -3%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 16: Violences domestiques: évolution des infractions

La relation entre le prévenu et le lésé est saisie pour une sélection d'infractions afin de pouvoir
analyser statistiquement les violences domestiques. Une relation domestique a été constatée dans
41% de ces infractions.

Une infraction qui est également souvent rencontrée dans le domaine des violences domestiques, est
la violation de domicile. Cependant, en raison de la très grande quantité de violations de domicile
(notamment en relation avec le vol), nous avons renoncé, pour des raisons pratiques, à l’indication
obligatoire de la relation prévenu-lésé. Par conséquent, l’exhaustivité des données ne peut pas être
garantie, c’est pourquoi cette infraction n’est pas intégrée dans la représentation ci-dessus.

Des adaptations ont été effectuées dans le domaine des violences domestiques: les infractions ne
concernant pas ce domaine n'ont plus été pris en considération. Les chiffres de l'année 2009 ont ainsi
été recalculés sur cette nouvelle base.

1
Autres articles du CP: Interruption punissable de grossesse sans consentement de la femme (art. 118.2 CP), exposition (art.
127 CP), remettre à des enfants des substances nocives (art. 136 CP), diffamation (art. 173 CP), calomnie (art. 174 CP), prise
d'otage (art. 185 CP), abus de la détresse (art.193 CP), désagréments causés par la confrontation à un acte d'ordre sexuel (art.
198 CP), actes préparatoires pour meurtre, assassinat, lésions corporelles graves, séquestration et enlèvement, prise d'otage
(art.260 bis CP)
38
3.2.3 Violences domestiques: type de relation entre lésé et prévenu

Figure 15: Violences domestiques: type de relation entre lésé et prévenu

Une infraction enregistrée par la police tombe dans le domaine des violences domestiques en raison
de la relation entre le prévenu et le lésé. Pour pouvoir illustrer toutes les formes de relations, une
personne peut être indiquée sous plusieurs formes de relation et peut ainsi apparaître plusieurs fois.

39
3.3 Infractions contre l'intégrité sexuelle

3.3.1 Infractions contre l'intégrité sexuelle: répartition selon l'infraction

Figure 16: Infractions contre l’intégrité sexuelle: répartition selon l’infraction

3.3.2 Infractions contre l'intégrité sexuelle: élucidations et évolution des infractions


Infractions contre l'intégrité sexuelle: élucidation et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

AOS avec enfants (Art. 187) 1526 71,7% 1133 77,7% -26%
Contrainte sexuelle (Art. 189) 617 77,3% 642 74,5% 4%
Viol (Art. 190) 666 70,6% 543 81,0% -18%
AOS sur pers. incap. de discernement
142 71,1% 139 78,4% -2%
(Art. 191)
Exhibitionnisme (Art. 194) 575 46,1% 464 47,8% -19%
Pornographie (Art. 197) 1080 85,9% 960 88,6% -11%
Désagrément par confrontation à AOS
1208 62,5% 1221 64,5% 1%
(Art. 198)
Autres infractions contre l'intégrité
834 95,4% 1219 98,4% 46%
sexuelle
Total intégrité sexuelle 6648 73,5% 6321 78,6% -5%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 17: Infractions contre l'intégrité sexuelle: élucidation et évolution des infractions

AOS : Actes d’ordre sexuel


40
3.3.3 Infractions contre l’intégrité sexuelle selon l’endroit

Figure 17: Infractions contre l’intégrité sexuelle selon l’endroit

AOS : Actes d’ordre sexuel

L'espace privé est défini par les «quatre murs», c'est-à-dire les endroits privés non accessibles à
d'autres personnes.

Un endroit est par contre public à partir du moment où il est accessible à de nombreuses personnes
(par ex: l'escalier d'un immeuble locatif ou la buanderie commune d'une maison à plusieurs familles).

41
3.4 Infractions contre le patrimoine

3.4.1 Infractions contre le patrimoine: répartition selon l’infraction

Figure 18: Infractions contre le patrimoine: répartition selon l’infraction

Une part substantielle des dommages à la propriété est commise en relation avec des vols (effraction
d’un objet immobilier, distributeur, véhicule, etc.). C’est pourquoi, pour les dommages à la propriété, le
contexte du vol est séparément spécifié.

42
3.4.2 Infractions contre le patrimoine: élucidations et évolution des infractions

Infractions contre le patrimoine: élucidations et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Appropr. illégitime (Art. 137) 2 377 22,2% 2 396 20,5% 1%


Abus de confiance (Art. 138) 2 444 77,5% 2 560 86,4% 5%
Vol (sans vol de véhicule) (Art. 139) 190 833 17,8% 183 386 18,2% -4%
Vol de véhicule
56 793 5,3% 50 211 4,4% -12%
(Art. 139 CP/Art. 94 LCR)
Brigandage (Art. 140) 3 530 36,9% 2 853 36,8% -19%
Soustraction chose (Art. 141) 597 80,4% 555 81,8% -7%
Soustraction de données (Art. 143) 194 31,4% 448 40,4% 131%
Accès indu sys. info (Art. 143 bis) 126 34,9% 185 38,4% 47%
Dom. à la propriété (Art. 144) 64 508 16,2% 57 809 17,5% -10%
Dom. à la propriété lors de vol
63 523 12,9% 60 065 13,0% -5%
(Art. 144)
Escroquerie (Art. 146) 7 821 66,6% 9 403 79,5% 20%
Utilis. fraud. ordinateur (Art. 147) 4 688 33,3% 4 606 29,0% -2%
Filouterie d'auberge (Art. 149) 561 77,7% 561 82,0% 0%
Obtent. fraud. prestation (Art. 150) 439 66,1% 577 78,9% 31%
Extorsion et chantage (Art. 156) 349 74,5% 346 71,1% -1%
Gestion déloyale (Art. 158) 247 84,6% 238 91,6% -4%
Détournement de salaire (Art. 159) 159 89,3% 154 98,1% -3%
Recel (Art. 160) 1 793 95,6% 1 440 97,2% -20%
Banquer. fraud. et fraude saisie
165 91,5% 154 94,8% -7%
(Art. 163)
Détourn. valeur patrimoine
464 93,1% 457 99,3% -2%
(Art. 169)
Autres infractions contre le
719 73,3% 739 79,4% 3%
patrimoine
Total infractions contre le
402 330 17,6% 379 143 18,7% -6%
patrimoine (incl. Art. 94 LCR)

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 18: Infractions contre le patrimoine: élucidations et évolution des infractions

43
3.5 Brigandage

3.5.1 Brigandage selon l’instrument

Figure 19: Brigandage (Art. 140) selon l’instrument

3.5.2 Brigandage selon l'instrument: élucidations et évolution des infractions

Brigandage selon l'instrument: élucidations et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Arme à feu 416 33,4% 356 44,4% -14%


Arme coupante / tranchante 566 40,3% 433 35,8% -23%
Arme contondante / d'estoc 71 40,8% 55 34,5% -23%
Violence physique 1843 31,0% 1564 32,4% -15%
Menaces verbales 200 55,0% 135 47,4% -33%
Autres instruments 203 36,5% 183 47,0% -10%
Instrument inconnu 231 64,9% 127 47,2% -45%
Total brigandage (Art. 140) 3530 36,9% 2853 36,8% -19%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 19: Brigandage selon l'instrument: élucidations et évolution des infractions

44
3.6 Vol

3.6.1 Répartition selon le type de vol

Figure 20: Vol (sans vol de véhicules): répartition selon le type de vol

A proprement parler, la loi ne connaît que le vol de l’art.139 du CP. Cependant, les formes les plus
fréquentes de vols sont différenciées par la police, en fonction de la manière d’agir et du lieu.

Il faut relever que pour les vols à l’étalage, particulièrement fréquents, différents cantons connaissent
une procédure simplifiée, par laquelle les commerces peuvent directement transmettre les vols à
l’étalage constatés à la justice (p.ex. préfet). Le chiffre effectif des vols à l’étalage est par conséquent
plus élevé que celui qui est enregistré par la police.

45
3.6.2 Type de vol: élucidations et évolution des infractions

Type de vol: élucidations et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Vol sans spécification 59 681 13,6% 56 685 13,9% -5%


Vol par effraction 51 758 12,7% 50 210 12,7% -3%
Vol par introduction clandestine 12 510 14,1% 12 033 15,0% -4%
Vol à l'étalage 16 999 83,4% 16 649 84,6% -2%
Vol à l'arrachée 1 497 13,4% 1 553 11,1% 4%
Vol à la tire 17 318 2,7% 18 678 3,0% 7%
Vol à l'astuce 5 816 9,9% 5 510 10,0% -6%
Vol par effraction de véhicule 15 062 7,6% 12 790 7,2% -18%
Vol sur/dans un véhicule 10 068 8,1% 9 185 9,5% -10%
Vol au préjudice d'un colocataire 124 87,9% 93 88,2% -33%
Total vol (sans vol de véhicule) 190 833 17,8% 183 386 18,2% -4%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 20: Type de vol: élucidations et évolution des infractions

3.6.3 Vol par effraction selon l’endroit

Figure 21: Vol par effraction selon l’endroit: public–privé

L'espace privé est défini par les «quatre murs», c'est-à-dire les endroits privés non accessibles à
d'autres personnes.

Un endroit est par contre public à partir du moment où il est accessible à de nombreuses personnes
(par ex: l'escalier d'un immeuble locatif ou la buanderie commune d'une maison à plusieurs familles).
46
Figure 22: Vol par effraction selon l’endroit: catégories détaillées

47
3.7 Vol de véhicule

3.7.1 Vol de véhicule: répartition selon le type de véhicule

Figure 23: Vol de véhicule: répartition selon le type de véhicule

3.7.2 Vol de véhicule: élucidations et évolution des infractions

Vol de véhicule: élucidations et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Véhicules lourds 255 31,8% 266 25,2% 4%


Automobiles 2 624 33,4% 2 567 36,7% -2%
Motos 3 222 10,3% 2 665 9,1% -17%
Mobylettes 3 014 10,1% 2 358 10,2% -22%
Bicyclettes 47 268 2,9% 41 953 1,6% -11%
Autres véhicules 410 9,3% 402 10,4% -2%
Total vols de véhicules 56 793 5,3% 50 211 4,4% -12%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 21: Vol de véhicule: élucidations et évolution des infractions

48
3.8 Loi sur les stupéfiants (LStup)

3.8.1 Loi sur les stupéfiants: répartition selon la forme d'infraction


En 2010, 50 446 affaires en relation avec la loi sur les stupéfiants ont été enregistrées. Dans ces
enregistrements, 89 173 infractions ont été différenciées. Dans deux tiers des affaires, les substances
ont pu être saisies comme moyens de preuve.

Figure 24: Loi sur les stupéfiants: répartition selon la forme d’infraction

49
3.8.2 Loi sur les stupéfiants: élucidations et évolution des infractions

Loi sur les stupéfiants: élucidations et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Total possession / saisie 32 552 97,6% 34 866 95,9% 7%


Possession / saisie
24 124 97,6% 26 016 95,7% 8%
contravention
Possession / saisie délit 7 209 97,5% 7 368 96,6% 2%
Possession / saisie crime 1 219 97,7% 1 482 96,5% 22%
Total consommation 43 272 99,8% 44 071 99,9% 2%
Total culture/production 1 352 99,0% 1 497 98,9% 11%
Culture / possession
488 99,2% 658 99,4% 35%
contravention
Culture / possession délit 707 98,7% 665 98,2% -6%
Culture / possession crime 157 99,4% 174 100,0% 11%
Total trafic 7 674 98,4% 7 682 98,7% 0%
Trafic délit 4 955 98,2% 5 079 98,7% 3%
Trafic crime 2 719 98,9% 2 603 98,8% -4%
Total contrebande 892 96,6% 1 057 97,4% 18%
Importation, exportation, transit
480 95,4% 676 97,8% 41%
délit
Importation, exportation, transit
412 98,1% 381 96,9% -8%
crime
Total infractions à la LStup 85 742 98,8% 89 173 98,2% 4%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 22: Loi sur les stupéfiants: élucidations et évolution des infractions

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont réprimées comme des contraventions lorsqu’elles sont
clairement en rapport avec de la consommation personnelle. Dès que des formes de trafic de
substances illégales peuvent être constatées, les infractions deviennent des délits ou des crimes en
fonction de la quantité et de la manière d’agir (en bande, par métier). Les crimes sont passibles d’une
peine plus élevée.

50
3.8.3 Loi sur les stupéfiants: substances selon la forme d’infraction
Les substances illégales sont présentées d’après le nombre d’infractions enregistrées et non d’après
les quantités de drogue. La quantité, respectivement le poids de la drogue, ne peut être donné de
manière fiable que pour la saisie de substances. En ce qui concerne la consommation et les
différentes formes de trafic, cela n’est pas possible.

3.8.3.1 Consommation par substances

Figure 25: Loi sur les stupéfiants: consommation par substances

51
3.8.3.2 Trafic par substances

Figure 26: Loi sur les stupéfiants: trafic par substances

52
3.8.4 Loi sur les stupéfiants: prévenus
3.8.4.1 Consommation selon la catégorie d’âge et la nationalité des prévenus
En 2010, 33 517 prévenus de consommation de substances illégales ont été enregistrés. Pour 6
personnes, il manque des indications plus précises.

Loi sur les stupéfiants: consommation selon la catégorie d'âge et la nationalité des prévenus

Total <10 10–14 15–17 18–19 20–24 25–29 30–39 40–49 50–59 60+ s.n.

Suisses 17 325 0 310 2 665 2 569 4 338 2 682 2 776 1 570 371 44 0
Étrangers 12 179 0 97 785 1 304 3 262 2 643 2 910 1 005 148 19 6
résidents 6 639 0 76 581 628 1 573 1 312 1 668 683 103 15 0
asile 1 350 0 11 71 239 451 299 220 53 6 0 0
autres 4 190 0 10 133 437 1 238 1 032 1 022 269 39 4 6
Suissesses 2 951 1 89 484 379 654 404 464 381 87 8 0
Étrangères 1 062 0 18 93 89 232 206 264 137 22 1 0
résidents 737 0 15 79 60 117 134 212 101 19 0 0
asile 28 0 1 2 4 11 4 3 3 0 0 0
autres 297 0 2 12 25 104 68 49 33 3 1 0

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 23: Loi sur les stupéfiants: consommation selon la catégorie d'âge et la nationalité des
prévenus

3.8.4.2 Trafic selon la catégorie d’âge et la nationalité des prévenus


En 2010, 6522 prévenus de trafic de substances illégales ont été enregistrés, dont 1 est une personne
morale. Pour 4 autres prévenus, il manque l’indication du sexe.

Loi sur les stupéfiants: trafic selon la catégorie d'âge et la nationalité des prévenus

Total 10–14 15–17 18–19 20–24 25–29 30–39 40–49 50–59 60+ s.n.

Suisses 2144 26 244 222 409 321 452 361 93 15 1


Étrangers 3712 9 129 429 1042 824 901 309 58 8 3
résidents 1216 5 59 65 210 229 411 192 39 6 0
asile 949 3 42 177 360 210 121 34 2 0 0
autres 1547 1 28 187 472 385 369 83 17 2 3
Suissesses 411 11 32 35 80 63 74 91 20 5 0
Étrangères 254 3 8 10 39 48 82 57 6 1 0
résidents 165 2 6 5 23 28 57 39 5 0 0
asile 13 0 0 1 0 4 5 2 0 1 0
autres 76 1 2 4 16 16 20 16 1 0 0

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 24: Loi sur les stupéfiants: trafic selon la catégorie d'âge et la nationalité des prévenus

53
3.8.4.3 Loi sur les stupéfiants: fréquences des enregistrements par prévenu dans une année
civile

Loi sur les stupéfiants: fréquences des enregistrements par prévenu dans une année civile

Enregistrements (affaires)
Total
1 2 3 4 5–10 >10

Total mineurs 4 172 560 116 39 22 2 4 911


Suisses 3 243 437 83 27 10 0 3 800
Étrangers 929 123 33 12 12 2 1 111
résidents 696 88 20 8 0 0 812
asile 76 18 7 2 8 0 111
autres 157 17 6 2 4 2 188
Total adultes 27 094 4 344 1 215 475 584 73 33 785
Suisses 15 112 2 347 603 212 260 32 18 566
Étrangers 11 982 1 997 612 263 324 41 15 219
résidents 6 052 1 054 278 115 125 18 7 642
asile 1 291 328 121 58 72 4 1 874
autres 4 639 615 213 90 127 19 5 703

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 25: Loi sur les stupéfiants: fréquences des enregistrements par prévenu dans une année
civile

54
3.8.5 Loi sur les stupéfiants: Saisies de stupéfiants
Loi sur les stupéfiants: Saisies de stupéfiants

Produits de chanvre
Cannabis Pièces/pilules/doses/joint 1
Gramme 901
Plante 27
Chanvre (Plantes fraîche: avec inflorescences) Pièces/pilules/doses/joint 5
Gramme 2 070 037
Plante 44 987
Chanvre (Plante sèche: avec inflorescences) Pièces/pilules/doses/joint 33
Gramme 192 947
Plante 8 363
Haschisch Pièces/pilules/doses/joint 120
Gramme 208 760
ml 5
Huile de haschisch Pièces/pilules/doses/joint 3
Gramme 1 200
ml 106
Marijuana Pièces/pilules/doses/joint 2 750
Gramme 1 858 129
Plante 1 503
Stimulants
Amphétamines Pièces/pilules/doses/joint 451
Gramme 15 918
ml 40
Crack Gramme 67
Pièces/pilules/doses/joint 6 297
Ecstasy Gramme 4 579
ml 1
Khat Gramme 1 697 649
Plante 40
Feuilles de coca Pièces/pilules/doses/joint 604
Gramme 7 054
Cocaïne Pièces/pilules/doses/joint 356
Gramme 355 369
Methamphétamine (pilues thaïes, ice, crystal) Pièces/pilules/doses/joint 176 069
Gramme 180
Opiacés
Héroïne Pièces/pilules/doses/joint 148
Gramme 258 905
ml 3
Morphine/Héroïne base Pièces/pilules/doses/joint 17
Gramme 2
ml 20
Opium Pièces/pilules/doses/joint 1
Gramme 11 473
Méthadone Pièces/pilules/doses/joint 4 389
Gramme 497
ml 4 131
Autres produits de substitution Pièces/pilules/doses/joint 865
Gramme 16 593

55
Loi sur les stupéfiants: Saisies de stupéfiants

Hallucinogènes
Champignons hallucinogènes (Psilocybes) Pièces/pilules/doses/joint 83
Gramme 35 399
ml 17
Plante 8
LSD Pièces/pilules/doses/joint 1 707
Gramme 17
Mescaline Gramme 12
Plante 10
Autres hallucinogènes Pièces/pilules/doses/joint 87
Gramme 219
Plante 1
Autres substances
Flunitrazepam (Rohypnol) Pièces/pilules/doses/joint 6 767
GHB/GBL Pièces/pilules/doses/joint 188
Gramme 24 450
ml 41 481
Autres substances stupéfiantes Pièces/pilules/doses/joint 2 023
Gramme 262 573
ml 38
Plante 22
Médicament sur ordonnance contenant des subst. Pièces/pilules/doses/joint 15 191
stupéfiantes Gramme 221
ml 126
Plante 43
Médicament en vente libre contenant des subst. Pièces/pilules/doses/joint 1 144
stupéfiantes Gramme 1
ml 10
Substance pas encore connue Pièces/pilules/doses/joint 343
Gramme 4 471
ml 25

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 26: Loi sur les stupéfiants: Saisies de stupéfiants

56
3.9 Loi sur les étrangers (LEtr)

3.9.1 Loi sur les étrangers: répartition selon l’infraction

Figure 27: Loi sur les étrangers: répartition selon l’infraction

57
3.9.2 Loi sur les étrangers: élucidations et évolution des infractions

Loi sur les étrangers: élucidation et évolution des infractions

2009 2010
Infrac- Élucida- Infrac- Élucida- Diffé-
tions tions tions tions rence

Total entrée/séjour/sortie illégal 18 543 99,8% 18 532 99,8% -0%


Violation des dispositions sur l'entrée 7 453 99,9% 6 774 99,9% -9%
Séjour illégal 10 977 99,7% 11 676 99,7% 6%
Entrer/quitter la Suisse sans passer
69 100,0% 50 96,0% -28%
par poste front. autorisé
Viol. dispo. sur l'entrée dans autres
44 100,0% 32 100,0% -27%
pays
Total assistance ill.
1 677 99,8% 1 378 99,8% -18%
entrée/séjour/sortie
Incitation à l'entrée/séjour/sortie illégal 1 305 99,8% 1 168 99,7% -10%
Faciliter entrée illég. sur territoire
49 100,0% 51 100,0% 4%
autre état
Assist. illég., but enrichissement ou
323 99,7% 159 100,0% -51%
dans une assoc.
Total assistance illégale 4 499 99,8% 4 881 99,7% 8%
Exercer une activité lucrative sans
2 957 99,8% 3 167 99,8% 7%
autoris.
Procurer une activité lucrative sans
305 100,0% 399 99,0% 31%
autoris.
Occupation d'étrangers non autorisée 1 119 99,6% 1 220 99,8% 9%
Emploi répété d'étrangers sans
87 100,0% 82 98,8% -6%
autoris.
Changement d'emploi sans autoris. 31 100,0% 13 92,3% -58%
Total induire la justice en erreur 332 97,9% 369 98,6% 11%
Fausses indications / dissimulation de
231 98,7% 296 99,3% 28%
faits
Mariage pour éluder prescr.
101 96,0% 73 95,9% -28%
admission/séjour
Total autres infractions à la LEtr 2 005 99,6% 3 835 99,5% 91%
Non-respect assign. lieu de résidence 950 99,9% 1 521 99,9% 60%
Viol. obligation de déclarer son
572 99,0% 1 370 99,6% 140%
arrivée / départ
Déplacement résidence dans autre
35 100,0% 221 99,5% 531%
canton sans autorisation
Non-respect des conditions de
160 100,0% 282 99,6% 76%
l'autorisation
Non-respect de l'obligation de
263 99,6% 332 98,8% 26%
collaborer, doc. de voyage
Autres infractions à la LEtr 25 100,0% 5 80,0% -80%
Total général infractions à la LEtr 27 056 99,7% 28 943 99,7% 7%

© Office fédéral de la statistique (OFS)


Tableau 27: Loi sur les étrangers: élucidation et évolution des infractions

58
4 Glossaire méthodologique
4.1 Introduction

La SPC recense les faits relevant du droit pénal que la police a enregistrés. Sont enregistrés tous les
articles du code pénal (CP), mais également les dispositions pénales relevant des lois fédérales
annexes. En outre, les infractions contre la LEtr et la LStup sont recensées de façon détaillée, mais
font l’objet d’une exploitation séparée.

Ne sont pas comprises dans la SPC les actions illégales dont la police n’a pas eu connaissance
(chiffre noir de la criminalité) ou qui débouchent directement sur une procédure judiciaire par d’autres
voies. De même, les infractions liées au trafic routier (à l’exception de l’art. 94 LCR: vol d’usage) ne
sont pas recensées de manière exhaustive.

4.2 Définitions

4.2.1 Le cas/l'affaire
Par cas, il faut entendre l’ensemble des infractions enregistrées dans le cadre d’un dépôt de plainte
ou d’une procédure d’enquête policière. Une saisie absolument homogène n’est pas possible au
niveau des cas, puisque les cantons présentent des répartitions de compétences différentes et des
usages disparates dans l’établissement des rapports, une diversité que seul un gros investissement
permettrait d’harmoniser. Le nombre des cas est certes mentionné, mais le dénombrement des cas
n’est pas primordial dans le cadre de la SPC.

4.2.2 L'infraction
Un acte est enregistré comme une ou plusieurs infractions s'il enfreint un ou plusieurs articles de loi.
La notion d'acte utilisée pour la SPC découle de la définition fournie par le texte de loi (p. ex.
homicide, participation à une rixe, gestion déloyale, etc.). Sont dénombrés les actes délictueux
clairement identifiables, sans égard au nombre de lésés. Ce dernier est exploité séparément.

4.2.3 L'infraction élucidée/la personne prévenue


Une infraction est considérée élucidée lorsque, d’un point de vue policier, une personne peut être
identifiée comme le prévenu de cette infraction. S’il s’agit d’une infraction collective, c’est-à-dire d’un
groupe de personnes suspectées, l’infraction est réputée élucidée dès qu’une seule de ces personnes
a été identifiée. Cette personne figure dans la SPC comme prévenu. Sont également considérés
comme prévenus, les instigateurs, les coauteurs et les complices. Le statut attribué correspond à l’état
provisoire des connaissances de la police et ne préjuge en rien d’une éventuelle procédure judiciaire
ultérieure

4.2.4 La personne lésée


Les lésés sont des personnes qui ont subi une atteinte à leur intégrité physique, psychique, sociale ou
économique causée par un acte contraire au droit. Les personnes morales qui ont annoncé un
dommage matériel ou économique (p. ex. vol à l’étalage) sont également comprises dans cette
catégorie. Grâce au caractère supplémentaire «personne morale» ou «personne physique», les deux
catégories différentes de lésés peuvent être dissociées l’une de l’autre.

59
4.3 Principes d'exploitation des données

4.3.1 Statistique de sortie


La date de sortie est définie comme la date d’exploitation standard.

Les exploitations selon la date de sortie indiquent le nombre d’affaires dont la police a «achevé» le
traitement et/ou qu’elle a dénoncées pour le mois ou l’année précédent. Les affaires criminelles ou
événements des années civiles précédentes peuvent également y figurer.

4.3.2 Principe du lieu de commission de l'infraction


Seules seront prises en considération les infractions qui ont eu lieu sur le territoire suisse, resp. sur le
territoire cantonal considéré ou dont le dommage s’est produit sur ce territoire sans que la personne
lésée ne l’ait quitté.

4.3.3 Comptage des personnes ou comptage unique


Une personne n’est comptée qu’une seule fois comme personne réelle, indépendamment du nombre
d’actes qui lui sont attribués.
Lors de l’établissement de listes de différents articles de loi, les personnes à qui plusieurs infractions
sont imputées sont recensées inévitablement de manière répétée par article, titre ou loi.

4.4 Chiffres clés

Diverses formes d’indices sont utilisées pour décrire le domaine couvert par la statistique de la
criminalité. La distinction entre les chiffres absolus et relatifs y est centrale.

4.4.1 Chiffres absolus


Les chiffres absolus représentent les fréquences recensées des cas, des infractions, des prévenus,
des lésés, etc. comme chiffres pris isolément. En général, les chiffres absolus ne sont guère
significatifs et ne permettent pas de comparaison entre différentes valeurs de départ.

4.4.2 Chiffres relatifs


Les ratios sont obtenus par la division de deux valeurs absolues. Ainsi, la valeur à mesurer (par ex.
nombre d’infractions) est mise en relation avec une autre valeur qui sert de mesure (par ex. l’effectif
de la population). Ces ratios permettent ainsi une meilleure comparabilité entre différents ensembles
(par ex. comparaisons entre cantons ou comparaisons entre différentes parties de la population).

Calcul de l’index

Calcul de l’écart d’un chiffre avec un chiffre de référence stable dans le temps (base=100). La base de
la SPC est la première année de parution. Les années suivantes seront mesurées
proportionnellement à cette «année de référence».

Valeur de l’année à comparer


Index = ----------------------------------------------------------------------
Valeur correspondante de l’année de référence

60
Valeur de la fréquence (VF)

La valeur de la fréquence est le nombre d’infractions enregistrées au total ou en référence à un seul


article de loi calculé pour 1000 habitants. Ce calcul se base sur les chiffres de la population
permanente à la fin de l’année précédente.

Infractions enregistrées x 1000


VF = -----------------------------------------------------
Effectif de la population

La pertinence de la valeur de la fréquence est restreinte par le fait que seule une partie des infractions
commises arrivent à la connaissance de la police et que les voyageurs, les touristes, les visiteurs, etc.,
(soit toutes les personnes qui ne sont pas officiellement inscrites en Suisse) ne sont pas compris dans
l’effectif de la population suisse. Les infractions commises par des personnes appartenant à cette
catégorie sont également recensées dans la statistique policière de la criminalité. Lors de
l’interprétation des valeurs de la fréquence, il faut prendre en considération le fait que la part de la
population fluctuante n’est pas de taille égale partout, qu’elle est la plus importante dans les places
économiques, les lieux touristiques ou les autres centres, et qu’en de tels endroits, elle entraîne des
distorsions à la hausse.

Taux de prévenus (TP)

Le taux de prévenus (TP) représente le nombre de suspects identifiés, calculé pour 1000 habitants du
groupe de population correspondant, sans prendre en compte les mineurs de moins de dix ans.
Conformément au TP, le taux de lésés peut également être calculé.

Prévenus dès 10 ans x 1000


TP = ------------------------------------------------------------------------------
Groupe de population correspondant dès 10 ans

La problématique du taux de prévenus (TP) découle des multiples zones de criminalité cachée:

– chiffre noir des infractions qui ne sont pas l’objet de plainte,

– chiffre noir des infractions qui ne sont pas élucidées.

C’est pourquoi le TP ne peut pas refléter le taux de criminalité effectif, mais au mieux les taux de
criminalité calculés, pour divers groupes, sur la base des enregistrements effectués par la police. Un
calcul du taux de criminalité des prévenus non suisses et non inscrits officiellement (autres étrangers)
ne sera pas possible en raison de la taille inconnue de ce groupe de population.

61
5 Index des tableaux
Tableau 1: Élucidations et évolution des infractions selon la loi ................................................... 12
Tableau 2: Titres du Code pénal et sélection d'infractions: élucidations et évolution des
infractions ...................................................................................................................................... 13
Tableau 3: Code pénal: fréquence et évolution par canton/ville ................................................... 15
Tableau 4: Loi sur les stupéfiants: fréquence et évolution par canton/ville ................................... 17
Tableau 5: Loi sur les étrangers: fréquence et évolution par canton/ville ..................................... 19
Tableau 6: Code pénal: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour .............. 24
Tableau 7: Loi sur les stupéfiants: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour
....................................................................................................................................................... 25
Tableau 8: Loi sur les étrangers: nombre de prévenus selon la nationalité et le statut de séjour 26
Tableau 9: Code pénal: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile ....................... 27
Tableau 10: Loi sur les stupéfiants: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile ..... 28
Tableau 11: Loi sur les étrangers: nombre d'infractions par prévenu dans une année civile ....... 29
Tableau 12: Nombre de prévenus par infraction au Code pénal .................................................. 29
Tableau 13: Infractions de violence: élucidations et évolution des infractions.............................. 32
Tableau 14: Prévenus d'infractions de violence selon l'âge, le sexe et la nationalité ................... 35
Tableau 15: Lésés d'infractions de violence selon l'âge et le sexe ............................................... 36
Tableau 16: Violences domestiques: évolution des infractions..................................................... 38
Tableau 17: Infractions contre l'intégrité sexuelle: élucidation et évolution des infractions .......... 40
Tableau 18: Infractions contre le patrimoine: élucidations et évolution des infractions ................ 43
Tableau 19: Brigandage selon l'instrument: élucidations et évolution des infractions .................. 44
Tableau 20: Type de vol: élucidations et évolution des infractions ............................................... 46
Tableau 21: Vol de véhicule: élucidations et évolution des infractions ......................................... 48
Tableau 22: Loi sur les stupéfiants: élucidations et évolution des infractions............................... 50
Tableau 23: Loi sur les stupéfiants: consommation selon la catégorie d'âge et la nationalité des
prévenus ........................................................................................................................................ 53
Tableau 24: Loi sur les stupéfiants: trafic selon la catégorie d'âge et la nationalité des prévenus
....................................................................................................................................................... 53
Tableau 25: Loi sur les stupéfiants: fréquences des enregistrements par prévenu dans une année
civile ............................................................................................................................................... 54
Tableau 26: Loi sur les stupéfiants: Saisies de stupéfiants .......................................................... 56
Tableau 27: Loi sur les étrangers: élucidation et évolution des infractions ................................... 58

62
6 Index des figures
Figure 1: Répartition selon la loi .................................................................................................... 11
Figure 2: Répartition selon les titres du Code pénal ..................................................................... 12
Figure 3: Code pénal (CP): fréquence par canton/ville ................................................................. 14
Figure 4: Loi sur les stupéfiants (LStup): fréquence par canton/ville ............................................ 16
Figure 5: Loi sur les étrangers (LEtr): fréquence par canton/ville ................................................. 18
Figure 6: Code pénal: prévenus selon l’âge et le sexe ................................................................. 20
Figure 7: Loi sur les stupéfiants: prévenus selon l’âge et le sexe ................................................. 21
Figure 8: Loi sur les étrangers: prévenus selon l’âge et le sexe ................................................... 22
Figure 9: Nationalité des prévenus selon la loi (CH/étrangers selon le statut de séjour) ............. 23
Figure 10: Infractions de violence: répartition selon le type de violence ....................................... 31
Figure 11: Infractions violentes selon l'endroit: public–privé ......................................................... 33
Figure 12: Homicides (art. 111–113/116) selon l’instrument, y c. tentatives ................................ 34
Figure 13: Lésions corporelles graves (art. 122) selon l’instrument.............................................. 34
Figure 14: Violences domestiques: répartition selon l’infraction ................................................... 37
Figure 15: Violences domestiques: type de relation entre lésé et prévenu .................................. 39
Figure 16: Infractions contre l’intégrité sexuelle: répartition selon l’infraction ............................... 40
Figure 17: Infractions contre l’intégrité sexuelle selon l’endroit..................................................... 41
Figure 18: Infractions contre le patrimoine: répartition selon l’infraction ....................................... 42
Figure 19: Brigandage (Art. 140) selon l’instrument ...................................................................... 44
Figure 20: Vol (sans vol de véhicules): répartition selon le type de vol ........................................ 45
Figure 21: Vol par effraction selon l’endroit: public–privé ............................................................. 46
Figure 22: Vol par effraction selon l’endroit: catégories détaillées ................................................ 47
Figure 23: Vol de véhicule: répartition selon le type de véhicule .................................................. 48
Figure 24: Loi sur les stupéfiants: répartition selon la forme d’infraction ...................................... 49
Figure 25: Loi sur les stupéfiants: consommation par substances ............................................... 51
Figure 26: Loi sur les stupéfiants: trafic par substances ............................................................... 52
Figure 27: Loi sur les étrangers: répartition selon l’infraction........................................................ 57

63
Programme des publications de l’OFS
En sa qualité de service central de statistique de la Confédération, l’Office fédéral
de la statistique (OFS) a pour tâche de rendre les informations statistiques accessibles
à un large public.

L’information statistique est diffusée par domaine (cf. verso de la première page
de couverture); elle emprunte diverses voies:
Moyen de diffusion Contact

Service de renseignements individuels 032 713 60 11


info@bfs.admin.ch

L’OFS sur Internet www.statistique.admin.ch

Communiqués de presse: information rapide


concernant les résultats les plus récents www.news-stat.admin.ch

Publications: information approfondie 032 713 60 60


(certaines sont disponibles sur disquette/CD-Rom) order@bfs.admin.ch

Données interactives (banques de données,


accessibles en ligne) www.statdb.bfs.admin.ch

Informations sur les divers moyens de diffusion sur Internet à l’adresse


www.statistique.admin.ch  Services  Les publications de Statistique suisse

Criminalité et droit pénal


Voici un choix de publications du domaine Criminalité et droit pénal:

– Statistique policière de la criminalité (SPC), Rapport annuel 2009,


numéro de commande: 1117-0900

– Homicides dans le couple, Affaires enregistrées par la police de 2000 à 2004, 2008,
numéro de commande: 937-0400.

– Délinquance routière et contrôles de police, Enquête auprès des conducteurs


motorisés 2001–2006, 2006, numéro de commande 499-0600.

– Homicides et violence domestique, Affaires enregistrées par la police de 2000 à 2004,


2006, numéro de commande 798-0400.

– Drogues et droit pénal, Dénonciations et condamnations pour infraction à la loi sur


les stupéfiants, de 1990 à 2001, 2003, numéro de commande 132-0100.
Le rapport 2010 de la statistique policière de la crimina-
lité présente, pour la deuxième fois, les résultats d’une
statistique pour laquelle tous les cantons saisissent les
­infractions dénoncées selon des principes uniformes
de saisie et d’exploitation. Les informations recueillies
étant très détaillées, le rapport peut faire état des in-
fractions, des personnes lésées et des personnes préve-
nues (y compris des données relatives à l’âge, au sexe et
à la nationalité). Selon l’infraction enregistrée, il propose
en outre des indications précises comme l’instrument du
­délit ou l’endroit de l’infraction. De nombreuses présen-
tations graphiques (par ex. les fréquences par canton)
complètent la vue d’ensemble sur la criminalité en Suisse
enregistrée par la police.

N° de commande
1117-1000

Commandes
Tél.: 032 713 60 60
Fax: 032 713 60 61
E-mail: order@bfs.admin.ch

Prix
15 francs (TVA excl.), impression à la demande

ISBN 978-3-303-19042-5