Sie sind auf Seite 1von 7

Guide de choix

Les carrelages
de sol

Le Grès Cérame
pleine masse

Le Grès Cérame
Emaillé

Le Grès Emaillé

La Terre Cuite

Le Marbre et
le Granit
Que choisir ?
Facile à vivre, esthétique, et durable, le carrelage s’adapte à toutes les pièces.
Il existe cependant des critères de choix à ne pas négliger.

Le Grès Cérame pleine masse


- Matériau exceptionnel : faiblement poreux, ingélif et
très résistant à l’usure, aux chocs et aux agents chimiques.
A utiliser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.
- Entretien et traitement à adapter selon les finitions.
- Permet une multitude de décors (nombreux formats,
aspects, formes …).
- Existe en brut, poli, semi poli.

Le Grès Cérame Emaillé


- Une nouvelle technologie associant un biscuit «cérame»
faiblement poreux et ingélif avec un émaillage en finition.
- Utilisation à l’intérieur et à l’extérieur.
- L’émail détermine sa résistance à l’usure (classement).
- Facile d’entretien.

Le Grès Emaillé
- Type de sols très répandu.
- L’émaillage de surface le rend très résistant à l’usure
(classement).
- Permet un large choix de décors.
- Utilisation à l’intérieur, éventuellement à l’extérieur
s’il est ingélif et traité antidérapant.
- Facile d’entretien.

La Terre Cuite
Le degré de cuisson définit sa qualité :
- A 900°C, matériau destiné aux sols intérieurs,
nécessitant un traitement préventif par imprégnation,
ainsi qu’un entretien régulier.
- A 1000°C et plus, elle devient plus résistante et
ingélive, peut se poser à l’extérieur.

Le Marbre et le Granit
Roche luxueuse, raffinée, et intemporelle, qui convient
à tous les sols, mais qui demande quelques soins au
préalable.
Le choix technique
Choisir en fonction de la destination de la pièce

USAGE PRIVATIF Grès Cérame Grès Cérame Emaillé Grès Emaillé Terre Cuite Marbre Normes minimum – NF/UPEC et résistance à l’abrasion des
grès émaillés et grès cerame emaillés (cf page normes)

Cuisine Adapté si traitée Adapté si traité


(avec traitement d’étanchéité)
Adapté Adapté Adapté
hydrofuge hydrofuge U3P2E2C2 - PEI IV
Salle de bains
(avec traitement d’étanchéité)
Adapté Adapté Adapté Adapté Adapté U2P2E2C1 - PEI II
Chambre
(sans accès sur l’extérieur)
Adapté Adapté Adapté Adapté Adapté U2P2E2C1 - PEI II

Séjour Adapté Adapté Adapté Adapté Adapté U3P2E1C1 - PEI IV


Adapté si Adapté si Adapté si
Entrée antidérapant antidérapant antidérapant
Adapté Adapté U3P2E1C1 - PEI IV
Adapté si ingélif et Adapté si traitée spéciale- Adapté si traité
Terrasse, balcon Adapté Adapté
antidérapant ment pour l’extérieur antidérapant U4P2E3C1

Les classements sont différents en fonction des usages (privatifs, collectifs, commerciaux, bâtiments publics). Consultez-nous

SUPPORT EXISTANT POSSIBLE ETAPES SOL CHAUFFANT :

Toujours vérifier la propreté et la planéité du support avant la pose Après avoir réalisé une chape épaisse de 6 à 8 cm
dosée à 350 kg de ciment par m3 une pose collée se
Dalle vinyle rigide Oui Nettoyage support + application primaire* + pose + jointoiement
fera après complet séchage de celle-ci (environ 3
Désolidarisation + pose + jointoiement semaines).
Autre solution : primaire* + ragréage fibré + pose
Ancien plancher bois Oui Vérifier la bonne fixation du plancher et sa planéité. Pour le collage des carreaux, l’utilisation, d’un
+ appliquer 1 primaire d’accrochage, noyer dans le ragréage un tissu de verre qui renforcera la
résistance de l’ensemble. + pose . Respecter les temps de séchage entre les différentes étapes. «mortier colle déformable hautes performances»
s’impose.
Nettoyage du support + primaire* + pose et jointoiement Sur plancher chauffant par accumulation (eau chau-
Ancien carrelage Oui
Vérifier la bonne tenue de tous les carreaux de l’ancien carrelage avant toute chose.
de ou électrique), il sera classé C2.
Système de désolidarisation + pose . Sur plancher chauffant rayonnant électrique, il sera
Panneau CTBH ou CTBx Oui
Autre solution : primaire* + ragréage fibré + pose.
classé C2S.
En pose scellée, il est recommandé de prévoir une couche de désolidarisation avec une fonction de Il résiste à des températures allant de –20° à 70°.
Extérieur Oui drainage (lit de granulats surmonté d’un voile synthétique non tissé, ou système de drainage
bénéficiant d’un avis technique) Si le sol chauffant est déjà en service il faut l’arrêter
* Primaire, selon colle utilisée au moins 72 heures avant la pose. Le temps d’at-
Dans tous les cas, se conformer aux prescriptions des DTU et CPT en vigueur et aux directives des fabricants. tente pour le coulage des joints est de 24 heures.
Veiller à se munir de l’outillage et mortier-colle appropriés. La remise en service du plancher chauffant aura lieu
72 heures après le coulage de ceux-ci.
Confort acoustique : Sur support béton ou rénovation après ragréage, il est recommandé d’interposer un matériau isolant (type feutre ou panneaux asphaltés, entre la
dalle et les carreaux . des systèmes phoniques complets existent, renseignez vous auprès de nos vendeurs. Si vous habitez en appartement, renseignez vous auprès de votre Dans tous les cas, respecter le joint de fractionne-
Syndic avant tout lancement de travaux. ment et le joint périphérique.
Le choix déco

Les cabochons animent les sols.

Les effets de matière donnent de


l’originalité.

Les petites surfaces gagnent en luminosité


avec l’utilisation de tons clairs.

Les raccordements, tels que les plinthes,


nez de marche, quarts de rond...
harmonisent un sol.

Les nouveaux coloris rendent les pièces


toniques.

Pour l’extérieur, il est nécessaire de réaliser


des calepinages étudiés.
Quelle pose ?
La pose dite scellée
Consiste à faire avant la pose des carreaux une chape au mortier (sable,
ciment et eau) d’une épaisseur de 4 cm minimum.
Elle permet de rattraper des niveaux, de recouvrir les gaines électriques
passées au sol. Une fois la chape terminée, les carreaux sont posés après
saupoudrage de ciment pur et humidification de celle-ci.
La pose dite collée
Consiste à poser les carreaux avec un mortier colle directement sur le
support. Celui-ci doit être propre, sec, sain et plan.
Les défauts de planéité seront au préalable rattrapés avec un ragréage.
Selon la colle utilisée, prévoir pour les carreaux dont la surface serait
supérieure à 600 cm2 un double encollage. Celui-ci consiste à étaler de
la colle au sol et à «beurrer» le dos des carreaux.

LES DIFFÉRENTS JOINTS À RESPECTER :


Les joints de dilatation ou de rupture concernent toute la maçonnerie y compris
la chape et sont créés dans des immeubles, bâtiments industriels ou commerciaux.
Ils sont quasiment inexistant dans la construction individuelle.

Les joints de fractionnement sont obligatoires pour les surfaces carrelées, pour
des longueurs > à 8ml, et une surface > à 60m2 en pose scellée et 40m2 en pose
collée ou désolidarisée.
En extérieur, les joints de fractionnement sont obligatoires pour des longueurs > à 5m
(4m en étanchéité liquide), à partir de 20m2.
Ils servent à éviter les tensions et les cisaillements dus aux dilatations différentielles
entre le carrelage et son support.

Le joint périphérique permet au matériau de ne pas être bloqué contre les murs et
les poteaux. Sa dimension est de 5mm et il sera recouvert par la plinthe.

Principaux Principaux
Quantité au m2 Quantité au m2
formats en cm formats en cm
10x10 100 25x25 16
10,8 x10,8 86 25x30 13
11,5 x11,5 76 25x40 10
15x15 44 30x30 11
15x20 33 30x40 9
20X20 25 33x33 9
20X25 20 33x44 7
20X30 17 40x40 7
20X35 15 45x45 5
A savoir
• Au-delà du choix du carrelage, le calepinage et le soin apporté à la
mise en œuvre sont primordiaux et déterminent la réussite de l’ouvrage.

• Pour vous éviter de réaliser de nombreuses coupes, n'hésitez pas à


modifier légèrement les dimensions de la surface à carreler afin de pou-
voir poser le plus possible de carreaux entiers (plans de vasque, habillage
baignoire, douche…).

• Prévoir 5 à 10 % de carreaux supplémentaires pour compenser les chu-


tes résultant de découpe, vous n’aurez aucune garantie de retrouver les
mêmes bains et calibres à date de commandes espacées.

• Autre astuce, panachez les carreaux provenant de cartons différents


vous atténuerez ainsi les éventuels écarts de nuance.

L’entretien
CERAMIQUES
Matériaux faciles à vivre. Utilisez un produit d’entretien courant pour
sols carrelés.
Attention cependant aux joints qui s’encrassent facilement : nous vous
recommandons d’appliquer un protecteur de joints.

TERRES CUITES
Un décapant sera utilisé pour supprimer la laitance de ciment.
Pour les carreaux poreux, utiliser un traitement avant usage.
Un produit d’imprégnation peut également éviter les tâches incrustées.
Ils donnent aux carreaux des propriétés hydrofuges et imperméables.

Demandez les produits de traitement et d’entretien Novipro


Réglementation, labels, normes

Classement UPEC, pour tous carreaux de sol


U Résistance à l’usure U1 à U4
P Résistance au poinçonnement P1 à P4
E Tenue à l’eau E0 à E3
C Tenue aux agents chimiques C0 à C3
Classement PEI :
résistance à l’abrasion, pour grès émaillés
PEI Trafic UPEC
I Très faible U2
II Faible U2
III Modéré U2s
IV Elevé U3
V Intense U3s et U4s
Résistance R à la glissance
R9 R10 R11 R12 R13
- Édité en France 07/05.

Adhérence Adhérence Adhérence Forte Très forte


normale moyenne élevée adhérence adhérence

• Nous vous recommandons pour les sols extérieurs l’utilisation de


carreaux ingélifs R10 minimum.
• Pour une plage de piscine = minimum R11 /Groupe B
(classement antidérapant de A à C pour l’utilisation pieds nus).

Dans tous les cas, se conformer aux prescriptions des DTU et CPT
en vigueur et aux directives des fabricants. Veiller à se munir de
l’outillage et mortier-colle appropriés.

Nos vendeurs sont à votre disposition pour étudier avec vous


toutes les solutions de construction ou de rénovation, adaptées
à vos travaux. Consultez-les.