Sie sind auf Seite 1von 33

Electronique des Hautes Fréquences

I. Introduction :.......................................................................................................................1
II. Les composants en haute fréquence : .............................................................................1
II.1. Rappel : résonance ..........................................................................................................1
II.2. Les inductances : .............................................................................................................2
II.2.a) Schéma équivalent :.............................................................................................................2
II.2.b) Réalisation des inductances :...............................................................................................3
II.3. Condensateurs. ................................................................................................................3
II.3.a) Technologies. ......................................................................................................................3
II.3.b) Exemple de réalisation d’un filtre passif « microstrip »......................................................4
II.4. Transformateurs : ...........................................................................................................4
II.4.a) Transformateur et autotransformateur :...............................................................................4
II.4.b) Adaptation d’impédance :....................................................................................................4
II.4.c) Transformateur accordé ; autotransformateur accordé :......................................................5
II.5. Quartz : ............................................................................................................................6
II.6. Diode à capacité variable( VARICAP)..........................................................................7
II.7. Diode PIN.........................................................................................................................8
III. Principaux montages : .....................................................................................................8
III.1. Filtrage :...........................................................................................................................8
III.2. Amplificateur HF:.........................................................................................................13
III.3. Oscillateur: ....................................................................................................................14
III.4. VCO et VCXO :.............................................................................................................17
III.5. Mélangeur (multiplicateur plus filtre) : .....................................................................17
III.6. Adaptateur d’impédance :............................................................................................19
IV. Chaîne d’émission :........................................................................................................20
IV.1. Exemple 1 : Emission A.M. dans la bande CB (27MHz). ..........................................21
IV.2. Emetteur FM piloté par Quartz : ................................................................................22
V. Chaîne de réception : .....................................................................................................25
V.1. Problème posé par une réception sans changement de fréquence. ...........................25
V.2. Récepteur à un changement de fréquence : ................................................................25
V.3. Récepteur à double changement de fréquence : .........................................................27
VI. Etude du Récepteur RC2500 (monophonique) ............................................................29
VII. Etude du Tuner AH106 Philips (stéréophonique) ....................................................30

ANNEXE A : STEREOPHONIE
ANNEXE F: Sdsl/Adsl
ANNEXE B : MILIEU DE TRANSMISION ;PROPAGATION ; ANTENNES
ANNEXE G : G.S.M.
ANNEXE C : Signal MULTIPLEX de TELEVISION
ANNEXE H : Modulations
ANNEXE D :NICAM
ANNEXE I: Mélange -Transposition de fréquence - Doubleur de fréquence.
ANNEXE E : Dolby Surround 5.1/ 7.1
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

I. Introduction :
Le domaine de fréquence des ondes électromagnétiques est très vaste comme le montre le schéma ci-dessous. On
retiendra que pour une onde électromagnétique progressive, fréquence (f) et longueur d’onde (λ) sont reliés par la
formule suivante :
c
λ= avec c 3.108 m/s
f

SHF
HF VHF UHF hyper fréquences

3MHz 30MHz 300MHz 1GHz

On retiendra qu’à 100MHz ⇔ λ=3m (antenne FM Æ λ = 75cm ) Figure I.1


4

On distingue en électronique couramment les gammes de fréquences HF,VHF,UHF ;SHF.

II.Les composants en haute fréquence :

II.1.Rappel : résonance
On distingue deux types de résonances : série ou parallèle. Dans les deux cas, elles correspondent à une annulation
de la partie imaginaire de l’impédance. Soit pour un circuit (L,r), C à ZL=-ZC et donc

1
fr =
2.π L.C

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
1
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Résonance série : Résonance parallèle:


r L C r L
i
i

U
Z
Circuit presque équivalent (si Q>>1) :

L
i

U
r
Avec : R=r.Q²
f R R
fr Z= =
 ω ωr   f fr 
1 + jQp  −  1 + jQp  − 
i ω r ω   fr f 
U/r
U
Z =
I
R=rQ2
3dB

f
Figure II.2 ∆f

f
Rq : à la résonance série, on a quasiment un fr Figure II.3
interrupteur fermé (r faible). On a une résonance Rq : à la résonance parallèle, on a quasiment un
en courant. interrupteur ouvert (R élevé). On a une résonance
L.ωr en tension
fr
Qs = = R f
r ∆f Qp = et Qp = r
L.ω r ∆f

Remarque : circuits - (L,r),C alors Q compris entre qqs 10 et qqs 100aines.


- Quartz,C : Q>104.
- ∆f = B = bande passante à 3dB

II.2.Les inductances :

II.2.a) Schéma équivalent :


Compte tenu des imperfections, le schéma équivalent
d’une inductance devient le suivant :
R L
R = résistance du bobinage.
C = Capacité répartie, capacité entre chaque spire de la
Figure II.4 self.
C

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
2
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

L’évolution de l’impédance d’une inductance réelle est donc de la forme suivante :


Z

R=rQ2

bobine capacité

f
fr Figure II.5
Conclusion : les catalogues des distributeurs électroniques précisent la fréquence de résonance propre et la résistance
typique pour le choix d’une inductance HF.

II.2.b)Réalisation des inductances :


A
µstrip

B D(moy) Zo Zo

self sur ferrite


self sur air self imprimée
self microstrip

Figure II.6
Les inductances peuvent être réalisées selon les méthodes suivantes :
100.B 2 n 2
- Self sur « air » : L = (nH) de qqs 10nH à qqs uH.
4.B + 11. A
5

- Self imprimée : L = 8,5.D.n (nH). L<qqs 100nH.


3

- Self sur ferrite : L = Al.n


2
(nH). Ferrite en nickel/zinc adaptée à la RF. 10<AL<50 en RF.

- Self Micro strip (f > qqs 100MHz).(formules complexes dépendants des matériaux)

II.3.Condensateurs.

II.3.a) Technologies.
En HF, compte tenu des valeurs très faibles des condensateurs utilisés( de qqs dizièmes de Pf à qqs centaines de pF)
les condensateurs sont soit :
1. De technologie traditionnelle type « céramique » ( type 1 ) (voir cours de 1ere année)
2. De technologie traditionnelle type « mica». (voir cours de 1ere année)
3. De technologie traditionnelle type « téflon». (voir cours de 1ere année)
4. De technologie imprimée type « microstrip ».

Zo=50Ω Zo=50Ω

Figure II.7

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
3
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

II.3.b)Exemple de réalisation d’un filtre passif « microstrip »


L1 L3 L5
Zo
C1

L2 L4 Zo L2
C3
L1 L3
L5
Zo C3 Zo

L4
C1 C2

C2

Figure II.8

II.4.Transformateur :

II.4.a) Transformateur et autotransformateur :


bornes homopolaires
(tensions en phase)
I1 I2 I1
m

n1
U1
n1 n2 U2 U1 n
I2

n2 U2

noyau
(circuit magnétique) Figure II.9
U2 n2
Transfo : =m= ; i1 = − m * i 2 ; Pe = Ps ; + isolement galvanique
U1 n1
force magnétomotrice F = H * l = n * i ( l : longueur du circuit magnétique)
B est limité à Bmax par la saturation du noyau magnétique ; i1 engendre B qui engendre Φ qui engendre i2
Choix de la ferrite du noyau qui augmente L et canalise le flux (faible perte magnétique).
Autotransfo : Æ pas d’isolement galvanique !

II.4.b)Adaptation d’impédance :
Nous parlerons ici d’une des grandes applications des transformateurs en HF : l’adaptation d’impédance.
Exemple : la sortie d’un émetteur HF présente une impédance de R0=50Ω (câble coaxial) et doit être connectée à une
antenne désaccordée d’impédance Ra=300Ω. Eo = 20Veff .

i) Connexion directe :

→ Exprimer la puissance transférée, Pa, dans Ra en fonction des éléments caractéristiques du montage.

→ Pour quelle valeur de Ra, cette valeur est-elle maximale ?


→ Evaluer Pin avec les données numériques du montage.
Sans adaptation :
Ro
202
Pin = = 1.14W
300 + 50
Eo Ra
300* 202
Pa = = 0.98W
( 300 + 50 )
2

Antenne
Figure II.10

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
4
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Eo 2 Eo 2 Ra * Eo 2
Pin = = I 2 *( Ra + Ro) I2 = Pa =
Ra + Ro ( Ra + Ro ) ( Ra + Ro) 2
2

dp Pin
extremum = 0 ⇒ P max pour Ra = Ro : P max =
dRo 2

ii) Adaptation d’impédance grâce à un transformateur :

Ro
1 T 5
Figure II.11
Eo Ra

4 8
n1 n2
Antenne

Soit m=n2/n1 le rapport de transformation.


→ Quel est le montage équivalent, Ra ramené au primaire ?
→ Quel est le rapport de transformation optimal pour l’adaptation d’impédance ?
Ro
Adaptation +pas de pertes transfo :

Ra 202
Pin = = 4W
Ps = Pe; → Rs * Is 2 = Rp * Ip 2 ; Eo
m2 50 + 50
… 1 50* 202
→ Rs * Is 2 = Rs * * Ip 2 = Rp * Ip 2 Pa = = 2W
( 50 + 50 )
2 2
m
Cette puissance au primaire Pa sera
Ra n 2
Adaptation d’impédance : m = = Figure II.12 intégralement transmise au secondaire
Ro n1 c’est à dire à la charge (antenne)

II.4.c) Transformateur accordé ; autotransformateur accordé :


Ce sont en fait des transformateurs ayant au secondaire un circuit LC résonnant. Les caractéristiques principales sont :
le rapport de transformation, la fréquence d’accord et le coefficient de qualité. On trouve notamment des transformateurs
FI accordés sur : 440kHz à 490KHz et 10.7MHz pour la radiophonie civile, 32 à 40MHz en télévision.
Schéma d’un transformateur accordé :
ƒ Q élevé ( q 100 )
ƒ Sert de liaison entre étage amplificateur (FI)
(m=1/1).
ƒ Transfos accordés sur 455KHz ou 10.7MHz
souvent nommés transfo FI.
m
La fréquence d’accord peut être ajustée à l’aide du
Lp Ls
noyau plongeur de réglage en ferrite.
C U2 Ampli
Ampli U1
étage 2
étage 1

noyau plongeur
(L réglable)
Figure II.13 Figure II.14

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
5
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

II.5.Quartz :
Le quartz est un cristal de roche naturel de silice. Lorsqu’une lame de quartz subit une déformation, ses faces se
couvrent de charges électriques de signes contraires. La différence de potentiel ainsi créée est d’autant plus élevée que
la déformation est importante. Ce phénomène est appelé piézo-électricité. Il permet d’obtenir une conversion mécanique-
électrique.

Figure II.15
La piézo-électricité est un phénomène réversible. Lorsqu’une tension est appliquée entre les faces de la lame de quartz,
elle produit une déformation du cristal. Lorsque la tension appliquée entre les deux faces de la lame de quartz est
alternative, celle-ci vibre. Pour une certaine fréquence, l’amplitude de la vibration devient très importante, le cristal entre
en résonance. La fréquence de résonance dépend des dimensions de la lame, plus celle-ci est mince plus la fréquence
est élevée.
Ordre de grandeur (pour une coupe AT de 1 à 100 Mhz) :

L : 10 à 1000 mH

Cs : 0,02 à 0,1 pF

R : 10 à 2000Ω
Cp : 5 à 10 pF

Figure II.16

Figure II.17

Cs
Fp ∼ Fs 1 + 2
Cp
L’inductance L et le condensateur Cs forment un circuit LC série dont l’impédance est nulle ou minimale à la fréquence
de la résonance série soit :

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
6
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

aramètres du Quartz Figure II.18


ƒ A la résonance série --> court-circuit.
ƒ A la résonance parallèle --> circuit ouvert.
ƒ Au dessus de Fs comportement inductif
Un quartz sert souvent à remplacer une inductance ayant un Q élevé.

Paramètres du Quartz :

ƒ Fréquence nominale : suivant les dimensions et la coupe du quartz.( 1MHz à 250 MHz )

ƒ Coefficient de Qualité ( ≥ 100 )

ƒ Boîtier : métal ou plastique.

ƒ Précision de la fréquence : de l’ordre de 50 10 –6 ( 50ppm).


∆f
ƒ Dérive de la fréquence en température : de l’ordre de 10 10 -6 à 100 10-6 pour une gamme de
∆T
température de - 20 °C à + 70 °C.

II.6.Diode à capacité variable( VARICAP)


La capacité de jonction d’une diode polarisée en inverse est généralement considérée comme un élément parasite. Dans
le cas d’une diode varicap ou varactor , au contraire, on exploite cette capacité pour réaliser une capacité variable dont
la valeur est contrôlée par une tension annexe.

VPOL

Fig. II.19 : Symbole de la diode varicap

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
7
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Une diode varicap doit être polarisée en inverse, elle est alors équivalente à une capacité de jonction Cvar pour le régime
petits signaux. On règle sa valeur en agissant sur la tension continue VPOL.

Cvar

Cvar
100pF

5V VPOL

Figure II.20 : Capacité équivalente de la varicap en régime petits signaux


Les caractéristiques importantes d’une varicap sont :

ƒ sa capacité pour une tension de polarisation VPOL donnée,


ƒ sa tension de claquage VBR ,
ƒ son facteur de qualité Q pour une fréquence donnée.

Les diodes varicap sont principalement utilisées en radioélectricité pour réaliser des circuits LC dont la fréquence
d’accord est réglable.

II.7. Diode PIN


Une diode PIN est constituée d’une région p et d’une région n séparées par une région intrinsèque i, c’est à dire non
dopée.
Elle est particulièrement adaptée à une utilisation en H.F.

ƒ En inverse : elle présente une impédance élevée et sa capacité de jonction est très faible (<1pF) ; elle est
quasiment équivalente à un circuit ouvert.
ƒ En direct : elle peut servir de résistance variable (pour les petits signaux) :

26.10−3
r=
Io0.9 Figure II.21 diode HF
(13)
I 0 est le courant de polarisation de la diode exprimé en mA (relation vraie pour 10µA ≤ I 0 ≤ 10mA environ).

Ces diodes trouvent leurs applications dans :


- les circuits de commutation H.F.,
- les atténuateurs et les modulateurs d’amplitude, les lignes à retard H.F.

III.Principaux montages :

III.1.Filtrage :
→Passe bas :

Figure III.1 filtre en T Figure III.2 filtre en PI

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
8
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

On peut concevoir un filtre passe-bas de deux manières différentes comme indiqué ci-dessus, dans un cas on utilisera
deux inductances et 1 condensateur, dans l'autre cas, deux condensateurs et une seule inductance. Les résultats sont
identiques.
→Passe bande :

. Seconde image, une combinaison série, //

Figure III.3 circuit résonnant série


Son impédance est minimum à la résonance
et croît rapidement en dehors de celle-ci
Figure III.4 combinaison série , //

→ Filtre à quartz ou céramique, filtre à onde de surface (FOS ou SAW) ou à onde de volume (FOV):
1. quartz

Figure III.5
Lorsqu’on veut un facteur de qualité plus élevé, on peut avoir recourt à de tels types de filtres. Le filtre à quartz étroit est
un ensemble coûteux. Pour les filtres à quartz les valeurs sont normalisées tant pour ce qui concerne la bande passante
que la fréquence d'utilisation. On trouvera essentiellement du 455 KHz (plutôt filtre céramique que quartz), du 9 MHz, du
10,7 MHz et pas mal d'autres valeurs plus ou moins exotiques. Un filtre à quartz est composé d'une suite de quartz dans
le but de réduire la bande passante à la valeur souhaitée.

Figure III.6
Ci-dessus la courbe de réponse d'un filtre à quartz, nous allons détailler ce qui caractérise un filtre à quartz.

Fréquence centrale Fréquence centrale de la bande passante du filtre, exemple, valeur


courante en émission d'amateur 10.7MHz, 455kHz, 9 MHz.
Nombre de pôles Nombre de quartz que contient le filtre. Typiquement 6 pôles chez les
radioamateurs, parfois 8 pour les très bons filtres.
Perte d'insertion Atténuation procurée par le filtre quand son atténuation est minimum.
Ondulation Variation de l'atténuation dans la bande passante. Moins il y a
d'ondulation, naturellement, meilleur est le filtre.
Bande passante à -3 dB Voir dessin ci-dessus. La bande passante à -3 dB représente l'écart de
fréquence F2-F3.
Bande passante à -60 dB Voir dessin ci-dessus. La bande passante à -60 dB représente l'écart
de fréquence F1-F4.
Facteur de forme Cette valeur traduit la pente du filtre. Idéalement, l'atténuation du filtre
devrait ressembler à un signal carré, ce n'est jamais le cas. On calcule

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
9
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

f4− f1
le facteur de forme comme suit : FF =
f3− f 2

Impédance de L'impédance de charge du filtre


terminaison
Impédance d'entrée L'impédance d'entrée du filtre ( 600 Ω - valeur courante)
Phase Différence de phase entre le signal entrant et le signal sortant
Délais de groupe Concerne plus particulièrement les filtres à large bande passante, il
s'agit du temps qui s'écoule pour le passage dans le filtre d'un signal
modulé
Ci-dessous deux filtres céramiques 455 kHz et un filtre à quartz 10.7Mhz:

Figure III.7 Figure III.8


2. Ligne à retard

Un filtre peut être considéré comme un réseau à retard, ou à avance. Cela signifie que
le signal met un certain temps pour traverser le filtre, ce qui provoque un déphasage de
la tension d'entrée par rapport à la tension de sortie.

Le principe de fonctionnement des premières lignes à retard télévision était assez


simple. Le signal est injecté sur un petit cristal piézoélectrique. La propriété de ce
cristal est de se déformer lorsqu'il est soumis à une tension électrique. Cette
propriété est réversible, ce qui signifie que le cristal va produire une tension électrique
lorsqu'il sera soumis à une déformation mécanique.

Figure III.8

Dans la pratique, le signal] arrive sur le premier cristal qui se met en vibration
ultrasonore. Cette vibration met un certain temps pour traverser le corps en verre de
la ligne à retard, avant d'arriver sur le second cristal qui va transformer cette
vibration en tension électrique. La durée du retard dépendra des dimensions
mécaniques du corps de la ligne à retard. Le trajet du signal fera perdre de l'amplitude
à la vibration, donc à l'amplitude de la tension fournie par le second cristal. Cette perte
de tension sera facilement compensée par un étage amplificateur.

Ce genre de ligne à retard a été très utilisé jusqu'au milieu des années 80. Ensuite, de
nouvelles technologies sont apparues et les téléviseurs récents sont maintenant équipés
de lignes à retard sous forme de circuits intégrés. Ils fonctionnent selon le principe du
transfert de charges CCD.

exemple pratique de ligne à retard à cristal piézoélectrique (64µs)

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
10
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

3. Filtres à onde de surface F.O.S (S.A.W.)

FIGURE III.9

Le transducteur d'entrée qui transforme le signal électrique en onde acoustique. Comme nous l'avons vu
précédemment, le transducteur se déforme en fonction du signal électrique et va créer une onde acoustique comme
les transducteurs des anciennes télécommandes TV à ultra son.
Le transducteur de sortie qui transforme l'onde acoustique ( vibration mécanique ), en signal électrique. Ce
transducteur fonctionne de la même manière que celui de l'entrée.

Substrat piézoélectrique sur lequel l'onde va se propager. Il est en nobiate de lithium ( Li NbO3 ). Cette
matière a été choisie en fonctionne de son coefficient de couplage qui est élevé et des faibles pertes en signal.

Eléments absorbant acoustique. Ce sont deux bandes placées aux extrémités du substrat qui vont absorber les
ondes qui se dirigent vers elles. Elle sont là pour éviter une réflexion des ondes, ce qui provoquerait des
interférences néfastes pour la courbe du filtre ( voir cours d'électroacoustique ).

Eléments coupleurs. Ce sont les éléments les plus importants du filtre, car ce sont eux qui lui donnent ses
caractéristiques, en fonction de leur dimensions. L'onde de surface ne peut être transmise que si la fréquence est
telle que les noeuds de vibration se trouvent tous entre deux dents successives.

Si le peigne inter-digité du transducteiur d’entrée ou de sortie présente des écarts de dents légèrement
différents, ce n'est plus une seule fréquence, mais une plage de fréquences qui peut traverser le filtre. Nous
obtenons alors la bande passante désirée.

Ces filtres sont actuellement très utilisés dans les étages HF et MF des récepteurs
RTV. Leurs caractéristiques varient en fonction de leur application. Le principal
avantage de ces filtres est d'offrir la possibilité d'une très grande sélectivité. Selon la
forme des coupleurs sur le substrat, il sera accordé sur une fréquence bien précise,
pour être utilisé comme filtre bouchon, ou sur une bande de fréquences, comme filtre
passe-bande.

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
11
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Figure III.10

Cette courbe représente la réponse en fréquence du filtre RW 153A, utilisé dans les
étages MF des téléviseurs. Elle correspond au gabarit MF normalisé. On remarquera
l’atténuaton importante entre la banded passante et la bande coupée ( ∼ 50 à 60dB ) et
la raideur des flancs du filtre.

4. Condensateur de Bypass
Condensateur utilisé en HF pour relier un point à un autre à l’aide d’un conducteur, au travers d’un plan de masse. Ceci
permet de faire transiter des signaux sensibles (Hautes fréquences,faibles niveaux, impédance moyenne à forte) d’une
zone d’influence à une autre zone. La capacité formée par le cylindre de conduteur isolé (verre,céramique air)en regard
du trou de plan de masse, est très faible (0.05pF<Cby<5pF)

FIGURE III.11
On voit que jusque vers 1 MHz, le
comportement de ce condensateur est
semblable à celui d'un condensateur au
mica avec des pattes de 6 mm. Par
contre dès 10 MHz l'inductance des
pattes de ce dernier le rendent
totalement
inefficace, alors que le condensateur
de traversée conserve une
caractéristique de condensateur.

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
12
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

III.2.Amplificateur HF:
Les caractéristiques essentielles d’un amplificateur sont :
o le gain en puissance (en dB). o l’impédance d’entrée.
o l’impédance de sortie. o les caractéristiques de bruit.(rapport S/N, Figure de bruit F)
Amplificateurs en cascade.

1er ampli 2eme ampli dernier ampli


e G1 Gm s
G2
F1 F2 Fm

e G s
F
Figure III.12

Lorsque l'on connecte m amplificateurs en cascade, on peut montrer que le facteur de bruit total vaut:

F 2 −1 F 3 −1 Fm − 1
F = F1 + + + + m −1 (Règle de Friss)
G1 G1 * G 2
∏ Gi
i =1

m −1
G = G1.G 2.G 3. Gm = ∏ Gi
i =1

avec Fi et Gi qui représentent respectivement, le facteur de bruit et le gain du ième amplificateur

Comme en pratique le gain de chaque amplificateur est beaucoup plus grand que chaque facteur de bruit, le facteur de
bruit de la mise en cascade vaut approximativement le facteur du premier étage.

Le premier étage apporte donc la plus forte contribution à la dégradation du rapport signal/bruit. En d'autres termes, le
premier étage est celui pour lequel la conception doit prendre le plus en compte le problème du bruit. Il importe de
garder ce point à l'esprit lors de toute réalisation dans laquelle le critère "bruit" est important.
Exemple d’amplificateur à transistor bipolaire émetteur commun très employé :

Vcc

L1 ƒ Cl1 et Cl2 capacités de liaison (impédance faible


Zc à la fréquence de travail)
L2

Cl2
R2 Vout
ƒ L1 et L2 selfs de choc (transmettent la
Cl1 3
2 Q polarisation , mais impédance élevée à la
1
fréquence de travail ;la HF ne remonte pas aux
alimentations)
Vin
Cdec
R1 Re
Ze
Zc
ƒ Amplification en tension A ≈ − (formule
Ze
Figure III.14
générale)

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
13
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

ƒ Polarisation (schéma équivalent en continu)Æ on remplace les C de liaison par des circuits ouverts et les
bobines par des court-circuits.

R2 Ico ƒ hypothèse : on prend ip ≥ 10* ibo


1  Vcc 
Ibo ƒ Ieo ≈  * R1 − 0.7 
Ieo
Re  R1 + R 2 
R1
Re

Figure III.15

ƒ Amplification (schéma équivalent en alternatif)


Vs
Avec Ce : Ze ∼ 0 à la fréquence de travail G
Ve
Zc 26*10−3
βIb
Vs −β *Ve or r * β voir note de
r Zc r Ieo
bas de page 1
R1//R2
Ieo * Zc
⇒ vs − *Ve l’amplification peut être
Ze 26*10−3
réglée par la polarisation (voir plus loin C.A.G.)
Figure III.16
Vs = − Zc * β * ib β Zc
⇒ Vs − Ve
Ve (r + β * Ze) * ib r + β Ze
A

III.3.Oscillateur:
Oscillateur à circuits LC :
i) Schéma de principe :
Exemple : L'oscillateur Colpitts base commune.
La tension de ré-injection est envoyée sur l'émetteur ce
qui provoque bien des variations de polarisation de la
jonction base-émetteur et conséquemment une variation
de courant Ic. On reconnaît un oscillateur Colpitts à son
pont diviseur capacitif.

Figure III.17
Si nous appelons A le gain de l'amplificateur et B le gain
du système de réaction, nous considérerons
que la condition pour le système entre en oscillation est :
A.B>1
Une fois amorcée, l'oscillation se maintient pour AB = 1,
si AB<1 l'oscillation cesse.
ƒ L1 self de choc (choc HF), C4Æ C de liaison
1
Figure III.18
(coupure de la composante continue).
ƒ Transistor bipolaire Æ jonction de commande
c’est JBE ;le diviseur capacitif C1,C2 ré-injecte
1
une fraction de la tension de sortie à l’entrée
 Vbe 
(l’émetteur)Æ variation de vBEÆ variation de Ieo = β * Ibo = β * Is  e nVT − 1 avec n ∼ 1 pour le Silicium
 
Ic(amplifiée par T)Æ oscillation.  
 
Vbe  Vbe  1   Vbe  
ƒ Résonance (L2, C1 en série avec C2). 1 dIbo
=
1 1
= * Is * e VT = * Is  e VT − 1 + 1 = *  Is  e VT − 1 − Is 
r dVbe VT VT   VT    
C2      
ƒ Atténuation de qui doit être  Ibo 
C1 + C 2 1 Ibo β *VT β * 26*10 −3
Ibo Is ⇒ d'où r =
r VT Ieo Ieo
compensée par T
F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC
DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
14
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

ii) Oscillateurs à Quartz :


On se propose ainsi de remplacer l’inductance précédente du circuit LC par un quartz :
La fréquence de résonance d'un quartz dépend de ses dimensions physiques, ceci limite forcément la fréquence
maximale atteignable puisque plus la fréquence croît, plus la lamelle est mince. Pour des fréquences allant jusqu'à 30
MHz, le quartz oscille sur sa fréquence fondamentale, au-dessus il faudra recourir à une astuce.
$ Ci-dessous, le schéma d'un oscillateur Colpitts, la capacité en série avec le quartz permet d'ajuster (très
modérément) la fréquence d'oscillation.

ZXTAL

LchocHF

C filtre
10k

fs fp f
16.7MHz 100pF
10pF
10k
2-56pF 10pF
470
Figure III.19 Figure III.20

ƒ Le quartz remplace l’inductance


ƒ Si les variations de la valeur d’un composant sont minimes, la pente entre fs et fp étant très forte, la variation de
fréquence reste faible Æ stabilité en fréquence d’un oscillateur à quartz.

Les possibilités de légères variations de la fréquence d’accord permet de réaliser des VCXO (Voltage Control Xtal
Oscillator : oscillateur à fréquence variable commandé en tension ou des TCXO (Temperature Control Xtal Oscillator
oscillateur compensé en température (F très stable)).
$ L’oscillateur suivant est très utilisé pour générer des signaux d’horloge de microprocesseurs :

Rp
ƒ Rp (qqsM Ω) sert à polariser le 74HCT04(1)en ampli linéaire.

ƒ Gain <1 ;phase −π


Rs
in 1 2 out 1 2 osc

74HCT04 74HCT04

ƒ à la résonance XTAL = impédance faible Æ atténuation


Quartz
compensée par G : XTAL ÆPhase −π .

C2 C1
ƒ Rs limite le courant dans le QuartzÆ puissance dissipée

Rp ƒ C1 et C2 (12pf à 22pF) modifie le gain de la réaction.


OUT
ƒ 74HCT04(2) mise en forme du signal (rapport cyclique =0.5)

point de
polarisation

Vdd IN
2
Figure III.21

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
15
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

iii)Génération de fréquences plus élevées :


$Oscillateur overtone (harmonique):
Plus la fréquence demandée croît, plus la lamelle de quartz est mince, on aboutit rapidement aux limites physiques de la
taille. Pour contourner ce problème, on utilise un quartz taillé pour une fréquence donnée f 0 et on le fait osciller sur un
harmonique(3,5 ou 7). Pour mettre cette oscillation en évidence, l'élément actif (transistor) est chargé par un circuit
accordé sur la fréquence désirée( 3 f 0;5 f 0;7 f 0 ). Ce type de montage est appelé Overtone, on trouve dans le
commerce des quartz pour les rangs 3,5 et 7. (harmoniques 3, 5, 7). C'est la taille particulière du quartz qui permet ceci,
celui-ci est marqué sur à fréquence finale d'oscillation, exemple 65 MHz P5.
On rappelle pour finir la caractéristique d’impédance complète d’un quartz en fonction de la fréquence :
Exemple:
VCC

Rd

1 T 5 Sortie

Cv ar ZXTAL
4 8

Q2
JFET N

fs1 fs 3 fs 5
Quartz
Rgs f
C

Figure III.22 Figure III.23


ƒ Le transformateur accordé permet de filtrer l’harmonique voulue : overtone 3,5,7,9
ƒ on n’obtient pas tout à fait les harmoniques 3, 5, 7 (voir courbes quartz)
$ Multiplicateur de fréquence à PLL (Phase Locked Loop : Boucle à verrouillage de phase) :
f 0, ϕ 0 ∆ϕ = k (ϕ 0 − ϕ r )
fs
oscillateur de comparateur V.C.O.
filtre
référence de phase de boucle

fr , ϕ r

diviseur
programmable
/N
Figure III.24

ƒ PLL boucle d’asservissement de la phase de la tension de sortie du diviseur par N à la phase d’un oscillateur
« stable » de référence.
dϕ r dϕ 0
ƒ En régime permanent ϕr = ϕ 0 donc fr = = = f 0 = cte ⇒ fs = N * fr = N * f 0
dt dt
ƒ Il existe des montages améliorés de ce montage de base.
ƒ Filtre de boucle Æ passe-bas

Les synthétiseurs de fréquence à PLL ont un gros défaut : ils sont terriblement bruyants et n'égalent pas en pureté
spectrale les oscillateurs classiques ou à quartz. Un oscillateur bruyant, utilisé comme oscillateur local d'un récepteur,
fournira une réception dégradée en présence de puissants signaux adjacents.( intermodulation , transmodulation)

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
16
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

III.4.VCO et VCXO :

VCO = voltage controled oscillator = oscillateur commandé en tension (OCT).


L’idée est de modifier la fréquence de résonance (L,C) du circuit de réaction de l’oscillateur en ajoutant une diode
varicap agissant comme une capacité variable avec la tension d’entrée du VCO.

VCXO = VCO incorporant un quartz, assurant la stabilité en fréquence.


Nous avons vu qu'un quartz avait deux fréquences de résonance propres, Fs et Fp correspondant l'une à la fréquence de
résonance série et l'autre à la fréquence de résonance parallèle.
On a également vu que l'on pouvait ajuster la fréquence d'oscillation en modifiant les capacités du montage (cf.
oscillateur colpitts). De tout ce qui précède, l'idée de réaliser un oscillateur variable (légèrement) contrôlé par un quartz
est née. La grande difficulté bien sûr consiste à obtenir une variation de fréquence suffisante pour l'application choisie.

Exemple de VCXO :

VCC
3

Rvar L3
R3 820nH
2 47k 56k
C6
OUT VCXO
ƒ Une diode varicap est toujours polarisée en inverse !
27p
IN VCXO
1

C1 R2 C2 L1 X 1 Q5
1 3
2 BF199
47n 27p
100k 3.3uH 27.005Mhz

C4
R1
33k
120p
BB148 C3
10p L2
DH03 C5 10uH
100p

Figure III.25

III.5.Mélangeur (multiplicateur plus filtre) :

Tout circuit non linéaire auquel on applique deux signaux sinusoïdaux F1 et F2 fournit en sortie le spectre suivant :
Une combinaison de termes simples
$ |F1 , 2F1 , 3F1 , ... nF1
F2 , 2F2 , 3F2 , ... nF2
F1 + F2
F1 - F2
et une combinaison de produits d'inter modulation
$2F1 - F2 et 2F2 - F1 pour le 3ème ordre
3F1 - 2F2 et 3F2 - 2F1 pour le 5ème ordre etc.

Le principe général sera le suivant : un élément non linéaire sera utilisé, on lui injectera les deux fréquences à mélanger
et on positionnera un filtre passe bande sélectif en sortie pour conserver la composante (F1+F2 ou |F1-F2| )qui nous
intéresse.

Exemple pratique : Nous polarisons de manière convenable un transistor et lui appliquons une fréquence F1 de 27MHz
et une fréquence F2 de 16.3 MHz, dans la Jonction BE (non linéaire). Représenter les raies (non normalisées)du spectre
de sortie (on se limitera au 3ieme ordre).

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
17
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

f1 f2
sortie( Vcollecteur)
f1+f2
f2-f1
2f1 2f2

filtre
passe-bas 3f1 3f2
2f1-f2

2f2-f1

6.2 10.7 16.3 27 32.6 37.7 43.3 48.9 54 81


f
MHz MHz MHz MHz MHz MHz MHz MHz MHz MHz
Figure III.26
Réalisation : l’élément non linéaire sera soit une (des) diode(s), soit un transistor(c’est la jonction E-B polarisée en direct
nqVbe
qui est non linéaire ( Ib = IBSS * e KT
). On trouve donc deux types de montages.

i) Mélangeurs en anneau (diodes) :


broche et coûtent environ 8 Euros. Ils peuvent mélanger
Ce mélangeur contient essentiellement quatre diodes de des signaux jusqu'à 500 MHz dans la gamme courante.
commutation rapides à bas niveau de seuil (Schottky) et Certains modèles notés H pour "high" offrent de
deux transformateurs à point milieu. Leurs rôles meilleures performances d'inter modulation et
consistent à déphaser de 180° les deux signaux à demandent 17 dBm sur l’entrée OL.
mélanger.
Ce type de mélangeur est certainement ce qui se fait de ii) Les mélangeurs à transistors :
mieux, en revanche il est affecté de quelques petits On peut réaliser un mélangeur en utilisant seulement un
défauts. transistor. C'est tout à fait applicable pour un émetteur
$ Ce type de mélangeur à diodes introduit une ou un récepteur mais pas n'importe où car ce type de
perte du signal de 8 à 10 dB qu'il faudra mélangeur a des caractéristiques d'inter modulation
compenser par de l'amplification. fortement dégradées par rapport au mélangeur à
$ Pour obtenir les meilleures caractéristiques, il diodes. En clair ceci signifie que l'on retrouvera en sortie
faut lui fournir un signal OL (Oscillation Locale) les signaux F1, F2 , F1 + F2, F1 - F2, 2F1-F2 et 2F2 -
puissant, typiquement +10 dBm et plus pour les F1
modèles haut niveau. 10 dBm (décibel milliwatt)
représentent 10 mW.
$ Pour offrir les meilleures performances, ces Voici un exemple de mélangeur à FET. Le signal F1 est
mélangeurs demandent d'être chargés par les envoyé sur la gate tandis que le signal F2 est injecté sur
impédances définies par le constructeur à savoir la source. On retrouve toutes nos fréquences (celles
50Ω , ce qui n'est pas toujours simple à réaliser. que l'on veut et les autres...) sur le drain qui comporte
un circuit accordé. Ce schéma est transposable
naturellement aux transistors bipolaires.
Fr

FT

Fol
signal fort

Figure III.27
On le retrouve sous forme d'un boîtier à 8 broches, les Figure III.28
références les plus connues aujourd'hui sont le MCL1,
SBL1, SRA1 etc. Ils sont compatibles broche pour

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
18
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

III.6.Adaptateur d’impédance :
On a déjà vu que pour assurer la transmission d’un maximum de puissance, l’impédance de sortie de l’étage émetteur (1)
doit être égale à l’impédance d’entrée de l’étage suivant (2). Ce n’est pas toujours réalisable, d’où l’idée d’insérer entre
les deux étages, un étage supplémentaire « adaptateur d’impédance ».
$ Exemple de désadaptation : Rs1≠Ri2 (dans le cas général, Zs1≠Zi2).

Rs1

Eo Ri2

Etage 1 Etage 2
Figure III.29

$ Insertion d’un étage adaptateur d’impédance :


Rs1 Rs = Ri2
Ri = Rs1

Eo Eo Ri2

Etage 1 Adaptateur d'impédance Etage 2


Figure III.30
$ Exemples d’adaptateur d’impédance, circuits en T et en PI :

L1 L2 L3
vers 1 1 2 vers 2 vers 1 1 2 1 2 vers 2
10uH 10uH 10uH

C3
C1 C2
33pF
18pF 18pF

0 0 0

adaptateur en PI adaptateur en T
Figure III.31

$ Valeur des composants pour l’adaptateur en PI :


( Ro1 − Ri 2) 2 2.Q.Ro1 − A −2.Q.Ri 2 + A
L= C1 = C2 =
2.ω .[Q( Ro1 + Ri 2) − A] ω .Ro1( Ro1 − Ri 2) ω .Ri 2.( Ro1 − Ri 2)

Avec : A = 2.(1 + 2.Q ²) Ro1.Ri 2 − ( Ro1² + Ri 2²)


$ Allure de la fonction de transfert du réseau d’adaptation : Ro1 = 125Ω; Ri 2 = 75Ω; QL1 = 200
0

Gain en dB

-10

-20

-30
10MHz 30MHz 100MHz 300MHz
DB(V(R3:2))
Frequency Figure III.32

Remarques :

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
19
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

- Les calculs des éléments des circuits d’adaptation sont fastidieux et ne seront pas abordés ici.
- On dispose souvent d’élément(s) ajustable(s) (ici C2) afin d’adapter selon les conditions expérimentales
(l’impédance d’une antenne varie suivant son environnement proche : distance au sol, proximité d’objets
métalliques…).
- Les montages ci-dessus se retrouvent très souvent entre le dernier étage d’amplification et l’antenne pour
un émetteur.

Figure III.33 Figure III.34


$ En réception on dispose très souvent à l’étage d’entrée d’un transformateur (autotransformateur) utilisé en Balun
(Bal’eun’) juste après l’antenne (Balanced/Unbalanced):

Figure III.35
Intérêt du Balun :
Ce montage peut servir en plus d’adaptateur d’impédance (cf. chapitre sur les transformateurs) en ayant un nombre de
spires différent entre l’étage ‘asymétrique’ (antenne) et l’étage symétrique (récepteur).

IV.Chaîne d’émission :
Un émetteur comprend les 4 sous ensembles suivants :
- un circuit de traitement en bande de base.
- un modulateur (AM, FM,…).
- un amplificateur de puissance.
- un étage d’adaptation d’impédance au canal de transmission (antenne, fibre optique, câble coax,…).
La structure ‘ressemble’ alors la suivante :
f 1 -f 0
f 0 +f 1

F iltrage M élangeur A m plificateur


P réaccentuation M odulateur de sortie
cod age

T raitem ent en
bande de base
signal en
ban de Signal
de base f0 Filtre ém is
passe-bande

VCO

D iviseur

filtre de %N O scillateur
boucle
stable
et précis
D ans le cas d'une
transposition
de fréquence
référence
stable f ref

O scillateur stable
et précis,PLL ou
oscillateur à quartz Figure III.36
F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC
DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
20
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

IV.1.Exemple 1 : Emission A.M. dans la bande CB (27MHz).


On se propose d’étudier les schémas suivants :

Figure IV.1.a : amplificateur BF

Figure IV.1 b : Emetteur AM.


i) Etude rapide de l’ampli BF :

$ Rôle de T1(a) ?
Amplification BF/ R1C1 filtre passe-bas constante de temps dépendant de P1 (niveau BFÆ niveau de modulation )
τ max( P1 ∼ mi − course) = ( P1/ 4 + R1)C1 250.103.150.10−12 ≈ 37.5.10−6
amplification ∼ GmT 1 * R3
FC min ≈ 2π / τ max = 6.28 / 3.75.10−5 ∼ 4 KHz
$ Rôle de C3(a) ?
1 1
condensateur de liaison f max BF = 20 KHz → = = 0.8Ω impédance
2.π .C 3 f max BF 2*3.14*10−5 * 20*103
négligeable( idem pour C5)
$ Etude de T2(a) :

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
21
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Amplificateur de tension émetteur commun (charge d’émetteur découplée-par C5)

β Rc Rc.IC 0
Av − ≈−
r VT
Vcc / 3 2 / 3*Vcc
siVCE ≈ = 4V → ICo = ≈ 3.2mA
R7 + R8
1.8*3.2
Av ≈ ∼ 220
0.026
$ Pourquoi pas de condensateur entre T2 et T3(a) ?
liaison directe BF + polarisation de T3 à partir du potentiel de Collecteur de T2
$ Rôle de C2, C5 ?
découplage…des charges de source et emetteur de T1 et T2
$ Rôle de T3 (a)?
ADAPTATION D’impédance amplification en courant +R9->source de courant ic impédance de sortie ~22KHoms
ii) Etude de l’émetteur AM :
Associer un découpage fonctionnel à la figure b). Décrire le rôle et le principe de fonctionnement des différentes
fonctions.
$ Rôle de T1 (b)?
Oscillateur HF sinusoïdal à 27MHz (léger ajustement possible de la fréquence avec Cv1)
$ Rôle de T3 (b)?
Amplificateur de courant T3 module de courant de collecteur de T2
$ Rôle de T2 (b)?

Modulateur /ampli HF IC est la résultante du ∆IcBF produit par le transistor T3 et le ∆IcHF induit par le ∆IbHF provenant
de l’oscillateur à 27MHz.
Remarque : T2 n’est pas polarisé ; la base est simplement reliée à la masse par R4--> ampli classe C : ce sont les salves
positives de 27MHz (centrées sur 0V) qui font conduirent T2 ; Le circut accordé de sortie (qui réalise également
l’adaptation à l’antenne) filtre (et remet en forme ) le sinus modulé à 27MHz (l’amplitude crête à crêtre est voisinne de
VCC =12V soit une valeur efficace de 4.25Veff
$ Rôle de CV2,L3,CV3 (b)?

Adaptation d’impédance : coté transistor Zc=impédance de L2 (self de choc HF) // ρ (T2) ∼ ρ (T 2) car L 2ω 27 Mhz ρ
Ordre de grandeur ρ ∼ 50k Ω et antenne λ/4→ Z 73Ω Æ adaptation indispensable réalisée par L3 et Cv2,Cv3

IV.2.Emetteur FM piloté par Quartz :


Le schéma structurel est donné en page suivante.
$ Reconnaître les structures associées aux transistors Q1, Q2, Q6, Q7, Q3.
Q1 :amplificateur de tension émetteur commun R4+R6 SOMMATEUR
Q2 Oscillateur (VCO à diode varicap) R5/C3filtrage alimentation
Q6 Adaptateur d’impédance C5 filtrage HF
Q7 Ampli de puissance HF (classe A)
Q3 Oscillateur de référence
$ Quel est le rôle de D1 ?
Diode varicap : ajustement de la fréquence fs produite par le VCO (qui est variante par nature : environ 5%min sans
asservissement )
$ Etude du pré diviseur SDA2101 :
Prédiviseur de fréquence : broche 5(MC) en l’air Æ %64 (technologie ECL jusqu’à 1GHz voir doc). Entrée asymétrique Æ
C17 à la masse (voir doc)

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
22
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Q4 amplificateur /inverseur adaptateur de niveau logique 0Æ5V à 0Æ12V.


Entrée à fréquence Fs sortie Æ fs/64
$Etude de la boucle à verrouillage de phase :
fs fosc fosc
= → fs = *512
512 16 16
2.734*512
pour Fosc=2.734MHz → fs ( Mhz ) = = 87.488MHz Æ le choix du quartz fixe la fréquence d’émission.
16
3.375*512
pour Fosc=3.375MHz → fs ( Mhz ) = = 108MHz
16
CD4046
Oscillateur
de référence UBF
fosc % NA fosc/16 com p. 13 VCO fs
quartz de
filtre 87.5-
1 NA=16 6 14 ph ase ϕ1 − ϕ 2 passe- bas 108MHz
n°2
C14,C11,L3,R13
C10,XTAL, R10 et Q3 R16,C16,C15,R15,R6 D1,C4,Cv1,C6,L1,
1/2 CD4520
3 C7,R9,R7,R8 etQ2
fs/512
fs/512 fs/64

% NB adap. %64 filtre


niveau 6 2 HF
13 NB=8 9 SAB6456

C13
1/2 CD4520 R11,R14 et Q4
Figure IV.2

$ En vous aidant du schéma fonctionnel général d’une chaîne d’émission(ci dessous), procéder à un découpage
fonctionnel du schéma structurel.

TEST
Vant. détecteur
de
crête
C25,D4,D5, R24
et C26

UBF UBF VCO fs Q2E Adap. Q6E


Ampli AMPLI Q7C filtre
BF OL1 d'impé- HF HF
dance
C18,R20,R19,R21 et Q6 C21,Q7,R22,R23,L2 L4, CV2,CV3 C30
C1,R1,C2,Q1,R3,C9 et R4 R25,C24et C23

filtre
de %
boucle
N

visu
Fref émission

R12,D2,D3,Q5,R18
P.L.L.
Figure IV.3

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
23
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

+12V
C3 R5

1uF 2
10k R7 C8 C22
C5 R3 100k 100n 100n L2
1n 10k
180uH L5
R22
C6 Q2
C9 R4 C4 R20 10k
B 47k 1 C23 L4
22p
E 1 2 F
470n 100k 10p Q2N3904 Q7

s
0.15uH
C7
R6 3.9p C18 1n
C

1
R2 100k Q6 BFR92A/PLP
10k 2 Q2N3904 C25 test
15p
entrée audio
Q1
L1 R9 D C21 D4
3.9p
1 A C1
CV1 4.7k R8 15p G
D1 0.15uH 680 CV2 C30 1
3/15p CV3
1uF Q2N3904 BB106 R19 R21 R23 R25 C24 D1N4148
33k 220 2.2k 39 470p 3/15p 3/15p 22p
1
R1 D3 R24 C26
470 C2 680k 100n

D1N4148
100n
masse
1

C13
C17 10p
1.5n
5

SAB6456 R11 5.6k


L
ZENER5,1V

C20
VEE
MC

+12V
U1
100n
D2 2 8 Q4
E /S
%64;%256 Q2N3904 +12V
3 7 M
/E S
VDD

U3

16

15
R14 N
2.2k U2B
8

ZENER
VDD*
R17 11
150 9 Q1 12 K
0.5W +12V +12V CLK Q2 13 O 3 10 U4
RESET

10 Q3 14 14 COMP_IN
DEMO_OUT +12V bloc secteur +12V
EN Q4 SIG_IN 7812
4 1 1 3
C12 C27 6 VCO_OUT 2 R16 C15 IN OUT C29
J

REF
100n 100n CD4520B 7 C1 COMP1_OUT 13 LD1 C28
C2 COMP2_OUT 100uF
15

2 11 1 C16 470uF
12 R1 PH_PULSE
VSS* 9 2.2k 100uF
22uF R15 Q
L3 5 R2 VCO_IN 220 R18

2
+12V INH
R10
680k 180uH CD4046 1k
8

U2A Q5
XTAL1 1 3
C11 H 1 Q1 4 R12 D2 Q2N3904
33p +12V CLK Q2 5 P
RESET

3.115625MHz 2 Q3 6 I
Q3 C14 R13 EN Q4 10k C19 ZENER9,1V
4.7k 100n
C10 Q2N3904 15p CD4520B <OrgAddr1>
33p Title
7

Emetteur FM 100MHz synthétisé


Size Document Number Rev
A4 D BERQUET <RevCode>

Date: Friday, February 06, 2004 Sheet 1 of 1

Figure IV.4

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
24
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

V.Chaîne de réception :

V.1.Problème posé par une réception sans changement de fréquence.


La chaîne de réception à priori est la suivante :

Entrée
porteuse Démodulation
modulée filtrage
Sortie signal
en bande de base
Amplification
sélective
Figure V.1
Ce schéma pose problème des qu’on veut réaliser un récepteur capable de sélectionner un canal parmi n. Prenons par
exemple la réception d’une station FM dans la bande 87.5-108MHz, par exemple à 100MHz. Chaque station occupe une
bande passante de 200kHz, chaque canal est espacé du suivant par 300kHz, comme le montre le schéma suivant :
Figure V.2

canal gabarit du
à 100MHz filtre à réaliser
canal canal
1 2 canal
300kHz 68

canal
41

87.65 87.787.85 88 99.7 100 100.3 107.7 108 f (MHz)


Il faut donc insérer en entrée un filtre passe bande centré sur 100MHz et de bande passante 200kHz.
$ La fréquence centrale du filtre doit varier suivant le canal qu’on veut recevoir : très délicat !
f 0 100
$ Le facteur de qualité du filtre doit être de : Q = = = 500 ;dur à obtenir à cette fréquence !
∆f 0.2

V.2.Récepteur à un changement de fréquence :


On a alors recours au schéma suivant :
Amplificateur Amplificateur
Entrée FI
porteuse fr fFI
fFI
modulée Démodulateur
filtre filtre filtre filtre
filtrage filtrage
fr de bande de bande FI FI
Sortie signal
fol en bande de base

commande de
l'oscillateur local
Oscillateur
local

Figure V.3
Le filtre d’entrée doit pouvoir balayer la bande occupée par l’ensemble des canaux à recevoir (ici 87.5 − 108MHz )
L’oscillateur local, fol, crée en sortie du mélangeur les fréquences fol+fr et |fol-fr|. On dispose en sortie du mélangeur d’un
filtre passe bande, sélectionnant une de ces deux fréquences(la plus basse évidemment). Un récepteur à fréquence
intermédiaire (basse et surtout constante) sélectionne la fréquence fi=|fol-fr|. On réalise alors un abaisseur de fréquence.
Le signal à la fréquence FI est modulé de la mëme façon que le signal capté et sélectionné à la fR.
Exemple : fr=107.7MHz, fol=118,4MHz.Quelle est la valeur de fFI ?. La bande passante étant de 200kHz, quel est alors le
coefficient de qualité minimal du filtre en sortie du mélangeur permettant de sélectionner le dernier canal à 107.7MHz ?

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
25
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

fFI = 118.4 − 107.7 = 10.7 MHz ; ∆f = 200kHz ;


fFI 10.7 supra-hétérodyne : fOL > fr
Q= = 54 ;réalisable à cette fréquence(10.7MHz) ; rem : 
∆f 0.2 infra-hétérodyne : fOL < fr
Ce changement de fréquence se traduit graphiquement comme suit : Figure V.4

fol
bande occupée
par les canaux
fFI à recevoir fr gabarit du fol +fr
filtre HF
accordable
éliminant
la fréquence
image

f (MHz)

10.7 87.5 107.7 226.1


10.6 10.8 107.6 107.8 118.4 226 226.2

10.7MHz
Remarque : la fréquence centrale de l’oscillateur fOL doit varier en fonction du canal à recevoir (utilisation de VCO ou de
synthétiseur de fréquence à PLL).

$ Autre intérêt du changement de fréquence : l’amplification est scindée en deux parties. On soulage l’amplification
d’entrée (difficile à réaliser) par l’amplification centrée sur la fréquence intermédiaire ;

$Fréquences images.
Une autre fréquence, f’r va se retrouver en sortie du filtre post mélangeur :
f’r = fr+2.fi est appelé fréquence image
Prenons l’exemple, fr=100MHz, fol=103MHz.
fFI = 103 − 100 = 3MHz
Que vaut alors la fréquence image ?
f ' R = 100 + 2*3 = 106MHz
Problème : Sans filtre HF ,cette fréquence image, appartenant à la plage 88-108MHz serait donc elle aussi démodulée et
donc on aurait en sortie (autour de la FI à 3MHz), une superposition de deux stations radios, démodulées en même
temps. Figure V.5
fol
bande occupée
par les canaux
fFI à recevoir fol +fr
fr f'r
fréquence
image
f (MHz)

3 87.5 100 106 108 203


103
$ Quelle est la fréquence intermédiaire minimale, fFImin, afin que la fréquence image soit toujours en dehors de la bande
88-108MHz, quelle que soit la station sélectionnée ?
f ' R min = fR min + 2 fFI
on choisit f ' R min = 108.1MHz 108.1 = 87.6 + 2 fFI
108.1 − 87.6
⇒ fFImin = = 10.25MHz
2
$ On prend maintenant fFI =10,7MHz. En aval, on va vouloir réaliser un filtre passe bande HF centré sur fRmax de manière
à sélectionner plusieurs canaux. Le facteur de qualité Q de cet ampli HF,à la fréquence fRmax , vaut Q = 105 ? Quelle est
la bande passante ∆f de ce filtre ? en déduire les fréquences inf et sup ? A combien de canaux cela correspond-il ?de

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
26
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

quoi est composé le signal présenté à l’entrée du transposeur de fréquence (mélangeur) ? même question à la sortie du
mélangeur ?A la sortie du filtre FI ?conclusion.
fR max
Q=
∆f
107.7
∆f = 1MHz
105
f 1 107.7 − 0.5 = 107.2 MHz et f 2 107.7 + 0.5 = 108.2 MHz
soit approximativement 5 canaux ; A l’entrée du mélangeur on se retrouve avec le spectre des 5 canaux (donc
potentiellement avec 5 émissions si tous les canaux sont occupés par un émetteur) ; ces 5 canaux se retrouvent
transposés autour de la FI à 10.7MHz ; mais le filtre FI centré sur 10.7MHz et de largeur de bande de 0.2 MHz élimine
les 2 *2 canaux adjacents pour ne laisser passer que l’émission dont le canal est centré sur 10.7MHz (l’emission
souhaitée).
En résumé : C’est le principe des récepteurs super-hétérodynes ou à changement de fréquence qui déplace le problème
de sélectivité (1 émission parmi d’autres) de l’amplificateur –filtre HF d’entrée( ce que l’on ne sait pas très bien réaliser ou
en tout cas à faible coût) vers l’amplificateur-filtre FI (fonctionnant à une fréquence globalement 10 fois plus faible, ce que
l’on sait faire). La sélectivité globale du récepteur ne dépend quasiment que le la sélectivité du filtre FI !

Compromis :

Plus la fréquence intermédiaire est élevée, plus il sera facile d’éliminer la fréquence image en amont du
mélangeur. En contrepartie, plus la fréquence intermédiaire est haute plus le filtrage (sélection du canal) et
l’amplification dans la chaîne à la fréquence intermédiaire seront délicats.

$Le choix de Fi=10,7MHz pour la bande 88-108MHz respecte le compromis énoncé ci-dessus.

V.3.Récepteur à double changement de fréquence :


Un double changement de fréquence résout le compromis précédent, notamment lorsque la largeur de chacun des
canaux est très étroite.
On va opérer en deux étapes ; un premier changement de fréquence facilite l’élimination de la fréquence image
et un second changement de fréquence permet de sélectionner facilement un canal étroit.

Amplificateur HF 1ere fréquence intermédiaire 2ème fréquence intermédiaire


1er 2eme
Entrée mélangeur mélangeur Sortie signal
porteuse fFI1 fFI en bande de base
fr fFI1 fFI2
Démodulateur
modulée filtre filtre filtre filtre filtre filtre
filtrage
fr de bande de bande FI FI FI FI
fol1 Amplificateur fol2 Amplificateur
FI FI

Oscillateur local
VCO OL1 OL2 à fréquence fixe

filtre
de
%
boucle
N

Fref

P.L.L.
Figure V.6

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
27
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Exemple : On considère la bande VHF :418MHz-436MHz composée de 720 canaux de largeur BW=25kHz . On voudrait
recevoir le canal 16 centré sur 418.4125MHz. Pour cela on procède à un double changement de fréquence.

Schéma de la bande 418-436MHz :


N° BW=18MHz
canal

canal 2 720
16
1

418MHZ 418.050 418.425MHz 436MHz f (MHz)


418.025 418.400MHz
Figure V.7
$ 1er changement : on veut fi1=21,4MHz (valeur normalisée).
- Que vaut fol1 afin de recevoir le canal 16 sachant qu’on travail en infra-héterodyne ?
fR = 418.4125MHz; fOL < fR
fOL1 = fR − fFI 1 = 418.4125 − 21.4 = 397.0125MHz
- Quelle est la fréquence image? La fréquence intermédiaire est-elle suffisamment élevée ?
FIGURE V.8
fOL

fIM = fR − 2* fFI = 418.4125 − 42.8 = 375.6125MHz fIM fR


BW
fFI > = 9MHz → OK
2
375.6125MHz 418.4125MHz f (MHz)
397.0125MHz

- On se demande si le second changement de fréquence est nécessaire. Quel est le coefficient de qualité
minimal du filtre FI(1) de manière à sélectionner uniquement le canal 16 ? Conclusion ?
fFI 21.4
Q= = = 856 → irréalisable à 21.4MHz
∆f 0.025
$ 2eme changement de fréquence : on impose fi2= 455Hz.
- Que vaut fol2 sachant qu’on travaille en hyper-hétérodyne pour ce changement?
fOL 2 = 21.4 + 0.455 = 21.855MHz
- Quel est la fréquence image ? Représenter le schéma fréquentiel de ce changement.
Figure V.9
fOL2

fFI1 fIM
fIM = 21.4 + 2*0.455 = 22.31MHz
fFI2

f (MHz)

0.455MHz 21.4MHz 22.31MHz


21.855MHz

En déduire la bande passante (et donc le coefficient de qualité) du filtre


passe bande centrée sur la première fréquence intermédiaire, fi1.
BW 1 << 2( fR − fIM ) = 2*(418.4125 − 375.0125) = 86.8MHz
BW 2 = 0.025MHz
21.4
on prend BW1=5MHz Q = = 4.28 à 21.4 MHz → réalisable 0.455
5 Q2 = = 18.2 très facile à réaliser
- Quel doit être la bande passante et donc le coefficient de qualité du 0.025
filtre sur fi2 de manière à ne sélectionner que le canal 16 ? Conclusion.
F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC
DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
28
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

VI.Etude du Récepteur RC2500 (monophonique)


Repérer les fonctions principales en distinguant bien la partie réception AM et FM

Figure VI.1

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
29
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

VII.Etude du Tuner AH106 Philips (stéréophonique)


Même travail après avoir consulté l’annexe A consacré à la stéréophonie.

Figure VII.1

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
30
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Figure VII

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
31
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16
Lycée P.E. MARTIN année universitaire 2003-204

Bibliographie

 Systèmes de télécommunications PG Fontollier DUNOD ISBN 2-04-015725-5


 Electronique appliquée aux hautes fréquences F. de Dieulevault DUNOD ISBN 2-10-004090-1
 Les micro-ondes (circuits microrubans fibres) R. Badoual MASSON ISBN 2-225-80116-9
 Les antennes D. Benssoussan DUNOD ISBN 2-04-012084-x
 Microelectronique J.Millman & A. Grabel McGRAW HILL ISBN 2-7042-1185-x
 Guide du technicien en électronique C. Cimelli &R Bourgeron HACHETTE ISBN 2-01-11-6575.x
 Systèmes de radiocommunication avec les mobiles JG. Remy,J.Cueugniet EYROLLES ISBN 2-212-05230-8

F:\WINWORD\2004-2005\2EME ANNEE BTS ELECTRONIQUE\COURS\HF\HF.DOC


DATE DE CREATION : SAMEDI 27 DECEMBRE 2003
32
DATE DE REVISION :LUNDI 25 AVRIL 2005 :15:16