Sie sind auf Seite 1von 9

PSYCHOLOGIE

Les ovnis?
Il suffit d’y croire pour
se faire enlever

www.theliquidimage.com
I l y a un siècle, certains
voyaient la Vierge
leur apparaître.
Aujourd’hui, ces
mêmes humains
verraient probablement une
soucoupe volante les survo-
ler avant de les enlever.
C’est, du moins, la thèse
défendue par Bertrand
Méheust.

ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004 43


Les ovnis? Il suffit d’y croire pour se faire enlever
PSYCHOLOGIE

A priori, les histoires d’êtres


humains enlevés par des sou-
coupes volantes semblent insensées. Et
des personnes déjà connues de la psy-
chiatrie, soit il s’agit d’autre chose,
résume le chercheur. Or, le problème
se souviennent de l’avoir vu repartir et
ils constatent qu’il leur manque une
heure ou deux dans leur emploi du
bon nombre de nos lecteurs rationnels avec les «abducees», ces personnes qui temps. Parfois, ces personnes décou-
auront déjà tourné cette page au prétendent avoir été enlevées par des vrent des marques sur leur corps. Puis
moment où vous lirez ces lignes. Reste soucoupes volantes, c’est qu’il s’agit elles se plaignent de cauchemars, de
que, pour le Français Bertrand dans l’immense majorité des cas d’in- troubles divers, notamment psycholo-
Méheust, professeur de philosophie et dividus qui ne présentent aucun anté- giques et décident de consulter un psy-
auteur de nombreux ouvrages sur cédent particulier.» chiatre.»
l’anthropologie des phénomènes para- Un praticien qui se charge, souvent
normaux, la réflexion l’a emporté sur Tout commence dans une par l’hypnose, de faire remonter à la
le préjugé. Cet intervenant dans le voiture... surface les souvenirs perdus, ce qui
Diplôme d’Etudes Approfondies que Admettons donc avec Bertrand nous donne ces histoires d’enlève-
l’Université de Lausanne consacre Méheust que la plupart de ces témoins ments.
actuellement aux états modifiés de disent vrai, qu’ils ont bel et bien vécu
conscience a donc choisi d’entrer en une expérience hors du commun. Reste Le feuilleton débute
matière et d’étudier ces récits d’un à savoir si leurs récits coïncident. en 1947
genre inhabituel*. «Dans beaucoup de cas d’enlèvements, Notons encore que ces récits d’enlè-
«La gamme des hypothèses est limi- les victimes se rappellent d’avoir été en vements d’humains par des ovnis sont
tée: soit on a affaire à un truquage plus voiture, sur une route déserte et d’avoir aussi vieux que les soucoupes volantes
ou moins délibéré, soit on a affaire à vu arriver un objet lumineux. Puis ils elles-mêmes. «Le premier cas connu est

Bertrand Méheust, professeur de philosophie


et intervenant dans un Diplôme d'Etudes Approfondies de l'Université de Lausanne
sur les états modifiés de conscience
© N. Chuard

44 ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004



Les époux Hill, expliquant leur
expérience, avec une reconstitution
de cet «enlèvement» célèbre
Fortean Picture


Library

brésilien et il remonte à 1947», précise


Bertrand Méheust. Pourtant, ces
récits ont mis plus longtemps à se popu-
lariser que les autres épisodes générés
par le feuilleton ovni, à savoir les appa-
www.temporaldoorway.com

ritions dans le ciel d’objets volants non


identifiés, leurs atterrissages ou même
les rencontres du troisième type, celles
qui se produiraient entre un humain et
un extraterrestre sorti de son vaisseau
spatial.
«Comme les récits d’enlèvements
étaient les plus incroyables, ils se sont
www.astrosurf.com

développés le plus tardivement (la


grande vague de témoignages date des
années 1980), alors que ces histoires
étaient là dès l’origine du phénomène»,
observe Bertrand Méheust.
Des souvenirs retrouvés
sous hypnose
Le fait que ces souvenirs d’enlève-
ments ressurgissent sous hypnose
n’est pas sans alerter les sceptiques.
«A partir du moment où l’hypnose est
mise en jeu pour retrouver des sou-
venirs, nous sommes dans un état de
transe, note Bertrand Méheust. La
question est alors de savoir s’il n’y a
pas eu quelque chose avant dont l’hyp-
nose serait la réminiscence, ou si c’est


L'imagerie classique
de l'enlèvement par une
soucoupe

ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004 45


Les ovnis? Il suffit d’y croire pour se faire enlever
PSYCHOLOGIE

→l’hypnose qui crée le souvenir. Et là,

www.sf.emse.fr
soit, explique Bertrand Méheust. Dès
c’est un immense débat.» lors, on cherche d’abord à assurer ses
Mais la controverse à ce propos ne prises, à se dire «dans l’hypothèse la
suffit pas à classer les affaires d’enlè- plus simple, ce serait ceci». Autrement
vements dans la catégorie des affabu- on se perd. Là, l’hypothèse minimale
lations, puisque l’on connaît également serait qu’il ne s’agit pas d’un vaisseau
aux Etats-Unis des cas – «de loin les extraterrestre, mais tout simplement
plus fascinants», assure le chercheur - d’une sorte de surgissement d’un état
d’enlèvements vécus consciemment et psychique particulier chez la per-
dont le souvenir est immédiat. Notam- sonne qui serait le prolongement de
ment celui d’un homme surpris en lectures et de tout un univers fantas-
pleine partie de pêche. tique préexistant, une sorte de mise
en scène de la culture dans la cons-
L’influence déterminante cience d’une personne.»
de la science-fiction En clair, les personnes qui se disent
Si l’on suit le sociologue, il s’agi- enlevées seraient en réalité influen-
rait donc d’un phénomène réel. Reste cées par toute une littérature issue
à savoir ce qui se passe dans la tête notamment de la science-fiction des
des personnes ainsi «enlevées». années 1930. «Je pense qu’il faut faire
«Quand on s’intéresse aux ovnis, on l’hypothèse, même si cela paraît
a affaire au sujet le plus incertain qui ▲ étrange, d’états de transe spontanés
Les récits et l'imagerie classique
de science-fiction
ressemblent étonnamment...

National Archives
National Archives

... à la réalité décrite et photographiée par les témoins


(ici deux ovnis américains)


46 ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004

http://www.pbs.org/wgbh/nova/aliens/images/alienshome.jpeg

Ce site Internet
récolte les récits d'enlèvements
par des extraterrestres


dans lesquels ce phénomène surgi-
rait», estime Bertrand Méheust. «Les
récits des témoins incarneraient et
développeraient, par des canaux qui
restent à identifier, et avec un retard
d’un demi-siècle, certains thèmes et
certaines représentations du mer-
veilleux scientifique.»
Le retour de mythes
très anciens
De la science-fiction, mais pas seu-
www.photos.com

lement. Les étranges récits d’enlève-


ments puiseraient encore leur origine
dans de très vieux mythes remis au goût
du jour. En effet, les gens enlevés à
bord d’un ovni se retrouvent souvent
dans une salle éclairée, ovoïde, où ils
subissent des tortures, des prélève-
ments de sperme, de sang, de peau, où
l’on ausculte leur corps par des pra-
tiques souvent douloureuses avant que
l’on insère sous leur peau des frag-
ments, les fameux implants qui sont
devenus l’un des thèmes dominants de
la soucoupologie, raconte l’expert. Qui
précise que ces implants renvoient
encore au rituel chamanique qui
consiste à farcir le corps de l’initié de
quartz, des minéraux qui ont une
grande valeur symbolique.»


Au niveau structurel, les histoires


d'enlèvements par des ovnis sont comparables
aux récits des personnes qui voyaient
la Vierge, il y a quelques décennies

ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004 47


Les ovnis? Il suffit d’y croire pour se faire enlever
PSYCHOLOGIE

→ phénomène obéit au même type de croiser dans nos cieux? «Pas du


Une mémoire religieuse
qui se réactive fonctionnement, mais l’un ne remplace tout», répond le sociologue qui s’est
pas l’autre. La Vierge et les ovnis par ailleurs intéressé à la vague de
«Pour moi, les récits d’enlèvements coexistent, mais ne s’annulent pas.» soucoupes volantes observées dans la
présentent un certain nombre de carac- Sans compter que la Vierge est plus Belgique des années 1989-1992, et
tères qui inviteraient à penser qu’ils bénéfique, puisqu’elle a quelque chose qui a, dans ce cas, conclu que : «Tout
sont une sorte d’excroissance psycho- d’apaisant alors que les enlèvements bien pesé, la vague belge, à mes yeux,
sociologique humaine, basée sur toute par les extraterrestres aux Etats-Unis demeure inexpliquée.»
une mémoire religieuse qui se réactive sont très souvent décrits comme une De quoi rassurer les amateurs
dans le cadre de formes non identifiées expérience effrayante, plutôt diabo- d’ovnis. Il est encore permis d’y
de nouvelles religiosités.» Ils témoigne- lique. «Enfin, tout dépend de savoir à croire.
raient ainsi d’un vieil imaginaire reli- quels extraterrestres on a affaire, car
gieux qui prendrait une forme moderne. il y a les bons et les méchants. Et les Jocelyn Rochat
Faut-il comprendre par là que cer- méchants sont beaucoup plus répan-
taines personnes qui voyaient la Vierge dus», sourit le chercheur.
leur apparaître, il y a quelques décen-
nies, raconteraient aujourd’hui qu’elles Le rêve n’est pas brisé
ont été enlevées par des soucoupes Bertrand Méheust a-t-il, par ses * Bertrand Méheust évoquera cet aspect
volantes? «Au niveau structurel, c’est travaux, brisé tout rêve de voir un particulier de ses recherches le 23 février
cela, répond Bertrand Méheust. Le jour une véritable soucoupe volante prochain à l’UNIL

«J'ai envie d'y croire» («I want to believe»).


Le credo de la génération X-Files
«X-Files», Fox TV

48 ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004


«Le plus grand clairvoyant
des temps modernes»
L’étude des états de conscience modifiés ne se limite pas aux ovnis.
Pour Bertrand Méheust, elle passe aussi par une forme de voyance appe-
lée le somnambulisme.

DR
La transe magnétique
C’ est «le plus grand clairvoyant des
temps modernes» que l’on
pleure, au soir de la mort d’Alexis
Pour exercer son don, Alexis devait
être magnétisé. Il y parvenait grâce à
Didier, en 1886. Un siècle et demi plus la technique de la transe magnétique
tard, son parcours passe encore pour inventée en 1784 par le marquis de Puy-
un excellent exemple de recours à un segur, lequel pratiquait en imposant les
état de transe pour pratiquer la mains sur une personne malade pour
voyance, assure le chercheur français produire une modification de son état
Bertrand Méheust, au terme d’une de santé. Ce phénomène a été appelé le
longue étude du phénomène*. «Ce titre somnambulisme, rappelle le chercheur.
posthume ne veut pas dire qu’il n’y a Un «somnambulisme» qui n’a rien à
pas eu des voyants supérieurs à lui, pré- voir avec le réflexe des personnes qui
cise cet intervenant du DEA de l’Uni- marchent dans leur sommeil.
versité de Lausanne consacré aux états «Cette forme de transe s’est perdue,
modifiés de conscience. Il récompense ajoute le chercheur, puisque les hyp-
sa capacité à prouver des phénomènes nologues d’aujourd’hui pratiquent une
alors que d’autres n’ont pas pu le faire. hypnose légère qui n’a qu’un rapport
Parce qu’il exerçait dans une culture très lointain avec celle que produisaient
qui demandait des faits et qui ne consi- sonne à partir d’un objet lui ayant leurs confrères du XIXe siècle.»
dérait pas la voyance comme démon- appartenu. Il pratique le diagnostic
trée, Alexis a cherché à en produire, et médical, même à distance, à partir d’une Des phénomènes réels ?
il a frappé les esprits parce qu’il y est, mèche de cheveux. Et il a des aperçus
Reste à savoir si l’on peut vraiment
semble-t-il, parvenu.» sur des évènements passés ou futurs...»
travailler sérieusement sur des sujets
aussi instables? «Tout ce que je viens
Magnétisé, il découvre Examiné par des médecins
de décrire, ce sont des faits, répond Ber-
ses dons
Plus étonnant encore, Alexis par- trand Méheust. Ce qui est contesté,
La vie de ce fils de cordonnier bas- vient à convaincre de ses pouvoirs des c’est la réalité des dons de clairvoyance
cule à la suite d’un passage chez un écrivains, des juristes, des philosophes d’Alexis. C’est, bien sûr, le plus diffi-
magnétiseur où Alexis Didier a été et même des médecins réputés, parti- cile à apprécier. J’ai cherché à le faire,
emmené pour se faire soigner quand il culièrement en Angleterre, où il se rend même si c’est assez compliqué. Bien
était adolescent. Tombé dans un sommeil à plusieurs reprises pour des séries de entendu, j’ai pu me tromper. Mais je
dont il n’était plus possible de le réveiller, démonstrations données devant des conclus qu’il est hautement improbable
le jeune homme se serait mis à parler publics de la haute aristocratie et de qu’Alexis Didier ait pu avoir les com-
avec une voix différente en manifestant l’élite médicale. parses nécessaires dans la grande majo-
des aptitudes psychiques nouvelles. Partout, ses prestations déchaînent rité des cas. Je pense donc que ces phé-
A partir de là, Alexis devient très vite les passions et les polémiques. Le som- nomènes sont réels, même s’ils ont été
le voyant des rois, des ducs et des nambule se pense investi d’une mission : un peu amplifiés dans certaines caté-
grands de ce monde en France, en démontrer, contre le matérialisme gories.»
Espagne et en Angleterre. «Il lit dans triomphant, la spiritualité de l’âme, sa J.R.
les consciences. Il se porte à distance, capacité à transcender les bornes du
sur une cible qu’on lui indique, pour en temps et de l’espace. Il se donne telle- * «Un voyant prodigieux,
ramener des informations précises et ment à cette tâche qu’il ruine une santé Alexis Didier, 1826-1886»,
vérifiables, raconte Bertrand Méheust. fragile, ce qui le contraint à se retirer Editions Les empêcheurs de
Il peut raconter l’histoire d’une per- vers la trentaine, sa fortune faite. penser en rond, 2003

ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004 49


Les ovnis? Il suffit d’y croire pour se faire enlever
PSYCHOLOGIE

«Nous étudions l’homme


en tant que créateur de paranormal»
Pour l’histoire des religions, l’homme serait
à l’origine de phénomènes aussi différents
que les états de possession, l’extase mystique,
la transe chamanique ou les états artistiques
inspirés.

Silvia Mancini,
professeure assistante au Département interfacultaire
d’histoire et de sciences des religions
de l’Université de Lausanne

© N. Chuard

L’ étude à l’université des enlève-


ments par des extraterrestres et
de la transe hypnotique (ou somnam-
bulisme) est-elle bien raisonnable?
«Oui», répond sans hésiter Silvia Man-
cini, professeure assistante au Dépar-
tement interfacultaire d’histoire et de
sciences des religions de l’Université
de Lausanne. Cette chercheuse en est
tellement persuadée qu'elle a mis sur
pied, avec Pierre-Yves Brandt, pro-
fesseur associé en psychologie de la
religion à l'UNIL, un Diplôme d’Etu-
des Approfondies (DEA) consacré aux
états modifiés de conscience. Une véri-
table rareté.

«Un défi majeur


pour notre logique»
«Depuis toujours, l’histoire des reli-
gions et l’anthropologie se sont trou-

50 ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004


vées confrontées à des phénomènes encore tabou, les états extatiques ou Mancini. D’abord, il y a la pratique
erratiques de caractère hybride ou mé- de possession induits par des moyens de la comparaison de choses qui, à
tissé, situés à mi-chemin entre nature artificiels (usage de drogues, danse, prime abord, ne paraissent pas com-
et culture», explique la chercheuse. musique, etc.) ou par des psycho- parables. Ensuite, il y a la nécessité
«Les états de possession, la transe techniques (méditation, ascèse, exer- de conjuguer plusieurs approches dis-
chamanique, l’extase poétique dans cices physiques, etc.), mais aussi le ciplinaires comme celles de la psy-
l’Antiquité ou le climat émotif dans rêve, l’hypnose et ainsi de suite. chologie, de la psychopathologie, de
lequel s’enracine tout ritualisme l’anthropologie, de l’histoire des reli-
magique renvoient à des états qui Les phénomènes psycho- gions ou de l’histoire pour élucider
apparaissent comme autant de lieux culturels existent ce genre de phénomènes hybrides.»
où la conscience subit des modifica- Une tentative osée qui lui vaut un
tions significatives. Celles-ci sont Autant de phénomènes étranges hommage appuyé de Bertrand
fonctionnelles à l’instauration d’un qui sont désormais décortiqués un Méheust : «En France, ce que Silvia
régime d’existence différent, pro- par un dans le cadre du DEA lau- Mancini a entrepris n’existe pas.
ductrices de certains effets concrets sannois. Pour arriver à quel résultat? C’est la Suisse qui a innové.» Les
et bien réels. Leur efficacité est de «Notre programme propose une ré- explications de cette difficulté
nature à soulever une série d’inter- flexion sur l’histoire comparée des re- seraient très nombreuses : le cher-
rogations chez les spécialistes des ligions confrontées au phénomène cheur cite pêle-mêle les préjugés
sciences des religions, car elle consti- des états modifiés de conscience, d’une certaine intelligentsia française
tue un défi majeur pour nos cadres répond Silvia Mancini. Cette ré- contre tout ce qui pourrait être de
conceptuels et pour notre logique flexion repose sur un postulat et une l’ordre de la superstition, l’étendue du
d’occidentaux modernes.» méthode. Le postulat est qu’entre spectre de connaissances que suppose
psychisme et culture, il y a interac- ce genre d’études et la mode actuelle
Qu’est-ce qu’un état modifié tion permanente. Il s’agit bien de qui est à la spécialisation.
de conscience? poser d’entrée l’existence de phéno- «Alors l’idée que l’on puisse à la
mènes «psycho-culturels» constitutifs fois étudier le chamanisme, les enlè-
Au fait, qu’entend-on exactement du socle de toute réalité humaine. vements à bord de soucoupes
par état «modifié» de la conscience? Quant à la méthode, elle consiste volantes, les expériences des abori-
«Cela dépend forcément de ce que d’une part à rechercher des logiques gènes et l’hypnose, cela effraie les
l’on entend par état «normal», ironise communes et transversales. D’autre universitaires. Sans compter la pré-
Bertrand Méheust, l’un des interve- part, elle vise également à montrer sence parmi les dossiers impliqués de
nants du DEA lausannois. Il y a une comment des phénomènes sem- certains qui sont particulièrement
tendance chez les intellectuels occi- blables recouvrent des significations sulfureux comme les ovnis, et la ques-
dentaux à considérer comme normal historiques différentes et sont sus- tion immense et totalement refoulée
l’état de conscience vécu par un sujet ceptibles de remplir des fonctions cul- des phénomènes paranormaux. Pour
de sexe masculin ayant un doctorat turelles fort éloignées les unes des cet ensemble de raisons cumulées, il
de mathématiques, en bonne santé et autres.» n’y a pas moyen de commencer ce
assis dans son bureau.»
genre d’études en France.»
Dès lors, on appellera «modifié» «La Suisse a innové»
tous les états de conscience provo-
J.R.
qués par des causes différentes, com- Faut-il préciser que l’étude de tels
me les états suscités par un deuil, phénomènes ne va pas de soi? «La
ceux proches de la mort qui sont difficulté est double, précise Silvia

ALLEZ SAVOIR ! / N°28 FÉVRIER 2004 51