Sie sind auf Seite 1von 59

Les 108 points de la

profession de Foi de l'Imam


At-Tawhawi

La profession de foi d'Abou


Ja'far El Waraquâ At Tahawi,
traduit et commenté par
Assabyle.coM
1. Croire qu'Allah est
l'Unique sans associés parmi
les humains, les animaux,
les saints, Ses créatures...
Le Seul : càd qu'Il est le seul
à ne pas être créé et toute
chose en dehors de Lui est
créée.
Il est le premier sans
commencement et le dernier
sans fin. Il n'a pas d'associé,
et ce, en aucun cas !

2. Croire qu'il n'y a rien qui


Lui ressemble dans Ses
noms et attributs.

3. Croire que rien ne peut Le


troubler ou Lui être
impossible.

4. Croire qu'il n'y a pas d'être


adoré autre que Lui.
Le sens de l'adoration
signifie, qu'on ne peut pas
adorer un autre qu'Allah tel
que : une pierre, une statue,
un homme, un Ange, un
tombeau...

5.Croire qu'Allah est ancien


sans commencement et
éternel sans fin.

6. Croire qu'Allah est ni


éphémère et ni destructible.
Il ne peut être dans Ses
créatures qui, elles, sont
éphémères ; sinon Il
deviendrait éphémère. Alors
que l'Eternel ne peut pas
entrer dans l'éphémère.

7. Croire qu'il n'y a rien qui


se passe sans la Volonté
d'Allah.

8. Croire que l'hallucination


ne Le touche pas, et que la
compréhension ( de
Ses créatures) ne peut pas
connaître l'état de Son
existence, Son être. On ne
comprendra jamais de quoi
Allah est fait, car la créature
ne peut pas savoir de quoi
est fait le Créateur.

9. Croire qu'aucune créature


ressemble à Allah dans Ses
noms et attributs et dans
Son être.
10. Croire qu'Allah est vivant
et Il ne meurt pas ; Il
subsiste par Lui-même sans
somnoler, sans que le
somnolence Le touche.

11. Croire qu'Allah est


créateur, sans avoir besoin
de créer : càd qu'Il crée sans
en avoir besoin, et Il donne à
Ses créatures leurs
subsistances sans avoir ou
prendre de réserves.

12. Croire qu'Allah fait


mourir toute chose sans
avoir peur d'elle. Comme Il
nous a créé, Il nous fera
mourir. Il ressuscite sans
difficulté.

13. Croire que les noms et


les attributs d'Allah sont
aussi « anciens » càd aussi
éternels que Lui avant même
de créer.
Lorsqu'Il créa, Ses noms et
attributs ont ni augmenté ni
diminué, ils sont aussi
éternels que Lui. Et Ses
noms et attributs Le font
connaître et c'est Lui-même.
Il est comme Il était, et Il
sera comme Il a toujours été
éternellement.
14. Croire que seul Allah
S'est attribué Ses noms et
attributs. On ne les Lui a pas
attribués suite à des
événements passés.

15. Croire qu'à Allah


appartiennent tous les noms
et attributs de seigneurie
sans qu'Il ait de serviteurs
ou sans créer.

16. Croire qu'Allah est Celui


qui ressuscite avant même
de ressusciter ou avant
même de créer. Ainsi, Il est
le Créateur avant même de
créer.

17. Croire qu'Allah est


capable de tout faire, et que
toute chose est pauvre
devant Lui, toute chose a
besoin de Lui et Il n'a pas
besoin de ces choses.

18. Croire qu'Allah a créé


Ses créatures par Sa
connaissance en sachant
bien ce qu'Il fait.

19. Croire qu'Allah a prescrit


le destin de toute chose.

20. Croire qu'Allah a


déterminé la fin de toute
chose.

21. Croire qu'il n'y a rien qui


se cache, ou s'absente, ou
s'éclipse de la connaissance
d'Allah avant de créer les
choses. Il connaît les
actions de Ses créatures
avant qu'elles les fassent.

22. Croire qu'Allah a ordonné


de Lui obéir et interdit de Lui
désobéir.

23. Croire que toute chose


créée coule, court, marche
et se déroule par la Volonté
et l'Ajustement d'Allah.
Croire que la Volonté d'Allah
se réalise, mais la volonté
des créatures ne se réalise
pas. Ce que veut Allah, sera.
Ce que ne veut pas Allah, ne
sera pas.

24. Croire qu'Allah guide qui


Il veut et Il égare qui Il veut.
Il innocente qui Il veut, Il
guérit qui Il veut, Il met à
l'épreuve qui Il veut. Et Il fait
tout cela par Sa justice.

25. Croire que toutes les


créatures vivent par la
Volonté d'Allah entre Sa
Sagesse, Sa justice et Sa
grâce.
26. Croire qu'Allah est au-
dessus de toute
contradiction et de toute
ressemblance.

27. Croire que rien ne peut


s'opposer à la décision
d'Allah, ou rejuger Son
jugement, ou arrêter Son
ordre.

28. Croire en le jugement et


le destin d'Allah, et avoir la
certitude que tout vient de
Lui.
29. Croire que Mohammad
(S.) est le serviteur d'Allah
choisi par Lui-même pour
être Prophète et Messager.

30. Croire que Mohammad


(S.) est le sceau de tous les
prophètes (A.S.), qu'il est
l'Imam des pieux et le
seigneur des messagers. Il
est le bien-aimé d'Allah : « Al
Habib ».

31. Croire que tout


prétendant à la prophétie
après Mohammad (S.) est un
imposteur et un égarement.
32. Croire que Mohammad
(S.) est l'Envoyé pour les
hommes et les jins (les
êtres invisibles qui vivent
avec les hommes,
descendants d'Iblis = Satan),
pour ceux dotés de raison :
càd ceux qui raisonnent. Il
est une miséricorde pour
ceux qui ne sont pas dotés
de raison : càd ceux qui ne
raisonnent pas ; comme les
animaux et les plantes. D'où
Mohammad (S.) est la seule
guidance et le seul maître à
suivre. Nous prenons des
leçons que du Prophète (S.)
et de ceux qui suivent sa
voie.

33. Croire que le Qor'ân est


la Parole d'Allah, incréée,
infalsifiable et
inaltérable. Sa Parole est
aussi éternelle que Lui, et le
Qor'ân n'est pas toute Sa
Parole, il fait partie de Sa
Parole. Car avant de révéler
le Qor'ân Il parlait déjà. Il n'a
pas dû créé Sa parole pour
pouvoir parler à Ses
créatures, Il n'était pas muet
avant de parler.
On ne questionne pas sur le
« comment ? » Allah a parlé,
on croit qu'Il a révélé le
Qor'ân à Mohammad (S.) par
l'intermédiaire de l'Ange
Jibril (A.S.).
Quiconque croit que le
Qor'ân est créé, donc
éphémère, modifiable et
falsifiable ; celui-là est
mécréant.

34. Croire que quiconque fait


ressembler Allah à Ses
créatures, est mécréant

35. Croire en la vision d'Allah


au Paradis par les croyants,
sans savoir et
demander « comment ? ».
On intervient pas dans la
manière de voir Allah, les
croyants Le verront comme
il est convenable à Sa
Majesté.
Il est impossible de voir
Allah ici-bas.

36. Croire qu'on ne peut pas


cerner Allah. Il faut céder, se
soumettre à, et accepter
toutes les notions
concernant les noms et les
attributs d'Allah ; et laisser,
céder tout ce qu'on ne peut
pas cerner de l'au-delà, à la
Parole d'Allah et la Sunna du
Prophète (S.). Il ne faut
jamais soumettre les noms
et les attributs d'Allah à
notre propre compréhension,
à nos propres mesures :
d'où, il faut se soumettre à,
et accepter la Parole d'Allah
et la parole du Prophète (S.).
Sinon, on se trouvera dans le
doute : entre la croyance et
la mécréance.

37. Croire en l'impossibilité


de voir Allah dans la vie d'ici-
bas. Quiconque
ne croit pas en la vision
d'Allah par les gens du
Paradis ne Le verra pas,
parce qu'il renie ce qu'Allah
dit dans le Qor'ân.
38. Croire qu'il n'existe pas
de limites ou de mesures, ni
de formes qui puissent
limiter Allah.
Ex : Allah a une main :
l'homme a aussi une main
qui a ses limites, sa forme,
et en aucun cas les mains
des créatures ne
ressemblent à la main
d'Allah.
On y croit sans l'imaginer ou
chercher à savoir ce qu'elle
fait.
Allah n'a pas d'intérêts dans
Sa création en la créant.
La direction, un coin ou un
lieu bien précis ne peut pas
contenir Allah.

39. Croire en l'ascension


réelle du Prophète (S.), de
corps et d'âme ; de La
Mecque à Jérusalem où
Allah groupa tous les
prophètes antérieurs et
Mohammad (S.) pria en tant
qu'Imam devant eux. Puis, il
fit l'ascension jusqu'au
Trône d'Allah.

40. Croire en la faveur


d'Allah donnée au Prophète
(S.) au Jour du
Jugement : Al Hawlu ; le lac
duquel les croyants boiront
l'eau.

41. Croire que l'intercession


(Ach-Chafâ'a) qu'Allah a
accordé au Prophète
( S.) est une réalité,
conformément au hadith,
pour ceux de sa nation qui
ont commis les grands
péchés, seulement après La
Permission d'Allah.

42. Croire en la promesse


qu'Allah a prise de l'homme :
lorsqu'Il sortit tous les
descendants d'Adam (A.S.)
de son dos alors qu'il était
encore au Paradis, pour
qu'ils témoignent de l'unicité
d'Allah avant leur vie sur
terre.

43. Croire qu'Allah connaît le


nombre exact des gens qui
iront en Enfer et des gens
qui iront au Paradis, en les
connaissant un par un.

44. Croire qu'Allah connaît


les actions de toutes Ses
créatures et qu'elles font
que ce qu'Allah leur a
prescrit de faire.
Les actions sont par leur
finalité, leur terminaison :
càd que le Paradis ou l'Enfer
est accordé par les
dernières actions de notre
vie.

45. Croire que le « Qadar »


est le secret d'Allah sur Ses
créatures. On ne connaît ce
qu'il y a dans les choses
qu'après ce qu'Allah a
prescrit et décidé. Demander
le « pourquoi » des choses,
c'est s'opposer à la
révélation et entrer dans la
mécréance. Il faut accepter
le destin et l'améliorer par
l'adoration.
46. Croire qu'Allah a mis la
lumière dans le cœur de Ses
créatures, et surtout dans
celui des grands savants,
càd ceux qui se donnent- se
soumettent pleinement à
Allah en s'améliorant avec la
loi d'Allah.
Il existe 2 sciences :
1) connue et accessible à
tous, telle que : le Qor'ân et
la Sunna du Prophète (S.) ou
encore les maths, la chimie,
la phys...
Celui qui nie cette science
est mécréant.
2) inconnue et inaccessible
à tous, telle que : le destin,
la réalité des noms et
attributs d'Allah dans Son
être.
Celui qui la recherche et
prétend la posséder est
mécréant.
Al imân ne se concrétise que
par reconnaître et suivre la
science existante, connue et
accessible à tous comme le
Qor'ân, la Sunna du Prophète
(S.) et la loi d'Allah dans la
nature. Il faut laisser
l'inconnu.

47. Croire en le Livre du


destin, au Qalam ( la plume
créée par Allah pour
écrire le destin de
l'humanité) et en tout ce qui
est destiné.
Croire qu'il n'y a que ce
qu'Allah a prescrit dans le
Livre du destin qui se
réalise, si les jins et les
hommes se réuniraient pour
réaliser une chose ou
l'empêcher, ils ne pourraient
certes pas le faire.

48. Croire que la


Connaissance d'Allah a
précédé la création. Il
connaît tout
sur chacune de Ses
créatures. Il connaît cette
chose si elle existera ou pas
et comment elle sera avant
même la création. Ceci fait
partie du Tawhid ar-
Rububiya.

49. Croire que al ‘Arch et al


Koursi sont une vérité réelle,
et créés par Allah.

50. Croire qu'Allah a


nullement besoin de son
Trône, ni de son Koursi et de
repos : Il est le Vivant, Celui
qui subsiste par Lui-même.

51. Croire qu'Allah est au-


dessus de tout, et que le
tout ne peut pas Le cerner
parce qu'on ne limite pas
Allah. Il a créé l'espace-
temps pour limiter Ses
créatures et non pour Lui.

52. Croire qu'Allah a pris


Ibrahim (A.S.) comme «
Khalil » = ami, et qu'Il a
parlé de vive voix à Moussa
(A.S.) sans demander «
comment ? ». Nous croyons
et nous obéissons, nous
nous soumettons à cela.

53. Croire aux anges, en


tous les livres révélés, en
tous les prophètes et
messagers ; ils sont tous
dans le chemin droit et
aucun parmi eux a dévié.

54. Croire que tous les gens


qui tournent leur visage vers
la Ka'ba, croient en Allah et
en Son Messager (S.) et
pratique la prière ; sont
musulmans. Toute personne
attestant l'unicité d'Allah est
musulmane à la seule
condition qu'elle
reconnaisse Mohammad en
tant que Messager et
Prophète et qu'elle le suive.
55. On ne discute pas sur
l'être d'Allah. On ne dispute
pas dans le religion. Croire
que celui qui pousse un
autre à faire un acte de
mécréance est lui-même
mécréant, c'est pourquoi il
ne faut jamais défier ou
tester les gens et par cela
les pousser à la mécréance.

56. Ne jamais se disputer sur


le Qor'ân. Toujours
témoigner qu'il est sorti de
la bouche du Prophète (S.) et
la Parole d'Allah inégalable
qui ressemble nullement à la
parole de Ses créatures. Le
Qor'ân est incréé et on ne
diverge pas d'avec l'union
des musulmans.

57. Croire qu'on ne rend pas


mécréant quiconque
commet une désobéissance
à Allah, sauf s'il trouve cette
désobéissance licite ; càd
qu'il rend l'illicite, licite.

58. Croire que le mal, le


péché atteint la foi. Le mal,
le péché diminue la foi en
Allah.

59. Souhaiter le Paradis pour


tous les pieux, et invoquer
Allah de leur faire
miséricorde. Ne pas affirmer
qu'ils sont au Paradis, sauf
ceux cités par Allah et Son
Messager (S.). Il faut plutôt
pousser les gens à
l'espérance de la
Miséricorde d'Allah, jamais
au désespoir.

60. Croire que personne a la


totale assurance d'entrer au
Paradis. Quiconque pense
avoir cette assurance par
ses actions ou sa nature, sa
personnalité ; n'est pas dans
le chemin droit, il est égaré
et oppresseur. Il doit plutôt
se référer à la réaction des
compagnons qui n'avaient
pas cette assurance. Il ne
faut donc jamais avoir cette
assurance avec ce qu'Allah
donne, car on ne sait pas s'Il
le donne par sa grâce ou
pour éprouver Sa créature.
C'est pourquoi, il faut
travailler jusqu'à la mort
pour avoir cette assurance
d'entrer au Paradis tout en
espérant en la Miséricorde
d'Allah.
Le désespoir en la
Miséricorde d'Allah peut
amener à la mécréance, car
on recherchera suite à ce
désespoir, les failles et les
défauts de la création
d'Allah dans sa Sagesse, Sa
justice et Sa Grâce.

61. Croire que le musulman


sort de la foi en Allah, càd
de l'Islam, que quand il renie
l'attestation de l'unicité
d'Allah et que Mohammad
est Son serviteur et Son
Messager (S.), et les autres
bases - piliers de la foi.

62. Croire que la foi en Allah


c'est : croire dans le cœur et
déclarer par la langue et
montrer, prouver par les
actions.

63. Croire que tout ce que le


Prophète (S.) a dit et
ordonné concernant la
chari'a est juste ; d'où ne
jamais douter d'une parole
du Prophète (S.) qui a sa
chaîne de transmission sûre
et certaine, et l'obligation de
la prendre et de la pratiquer.
Quiconque rejette
volontairement une telle
parole du Prophète (S.) est
mécréant.

64. Croire que la foi en Allah


est une seule foi, il n'existe
pas plusieurs qualités de foi.
La foi augmente par les
actes d'obéissance et
diminue par les actes de
désobéissance.
Les croyants se divisent en
différents degrés suivant
leur crainte et leur amour en
Allah, et leur divergence
avec leurs passions.

65. Croire que les croyants


sont tous les alliés d'Allah.
Le meilleur parmi eux, c'est
celui qui obéit le plus à Allah
en suivant le plus le Qor'ân.

66. Croire que la foi en Allah


se concrétise par la
croyance en les 6 piliers de
al Imân ; la croyance en :
1) Allah
2) les Anges
3) tous les Livres révélés
4) tous les Prophètes et
Messagers
5) le Jour du Jugement
6) le Destin bon et mauvais
67. Croire en tous les
prophètes cités par Allah
dans le Qor'ân et par Son
Messager (S.), et qu'il en
existe d'autres qui ne sont
pas cités par Allah dans le
Qor'ân et Son Messager (S.).
Nous ne sommes pas obligés
de reconnaître un homme en
tant que prophète comme
Bouda ou Krichna. Croire
que tous les messagers
étaient dans le chemin droit,
et que leur livre fût falsifié
excepté le Qor'ân.
68. Croire qu'aucun des
musulmans qui commettent
les grands péchés restera
éternellement en Enfer,
excepté celui qui associe à
Allah.
Le Pardon appartient à Allah.

69. Prier derrière tout


croyant pieux et prier sur
tout mort musulman, mais
nous ne sommes pas obligés
derrière ou sur celui qui
commettait les grands
péchés. Ne pas prier derrière
et sur un homme fâjir =
pervers, oppresseur à
l'exception qu'on y soit
contraint par la force, càd
sous peine de mort... ; un
magicien et un innovateur.

70. Ne jamais envoyer une


personne en Enfer de son
vivant. Ne jamais témoigner
de la mécréance, ni de
l'idolâtrie d'une personne, ni
lui attribuer le terme
d'hypocrite ou d'idolâtre tant
qu'on en n'a pas eu la preuve
apparente et évidente dans
ses actions ou sa parole.

71. Combattre le musulman


par le sabre que s'il le
mérite, càd que lorsqu'il
commet un acte qui vaut sa
sentence selon la chari'a.

72. Ne jamais se révolter


contre l'Imam ou le
Responsable, même s'il est
oppresseur. Ne jamais lui
retirer l'allégeance, sauf s'il
oblige de désobéir à Allah.
Qu'est-ce que « Imam », et
qui est considéré « Imam » ?
C'est le représentant de la
Loi d'Allah sur terre, le
Kalife, le Amir al Mou°minîn.
Il est le bouclier derrière
lequel on se bat pour
répandre la Parole d'Allah
sur terre. Il est élu et
accepté par le peuple et les
savants = Ahl al Hal wal ‘Aql.

73. Suivre as-Sunna et la


Jamâ'a = le consensus des
savants et s'éloigner de
ach-Choudzoud = un avis
contre la majorité. Savoir
que la majorité de la
population musulmane a une
simple foi ; de ce fait, il ne
faut jamais choquer sa foi,
mais leur apprendre la
Parole d'Allah et la sunna du
Prophète ( S.), la ‘Aqida
Sahiha dans les grandes
lignes sans utiliser la
négation et sans trop
détailler, car les détails sont
réservés aux savants. Il faut
bien appuyer sur ces 3
points :

1) Allah est parfait dans tous


Ses noms et attributs
2) Il n'y a rien qui ressemble
à Allah
3) Allah ne se mélange pas
à, ne pénètre pas dans Ses
créatures.

74.Aimer Ahloul ‘Adl = les


gens justes, càd ceux qui
défendent la Parole d'Allah
et la Sunna du Prophète ( S.)
; d'où ne jamais accepter le
jugement des juges qui ne se
basent pas sur la Loi d'Allah.
75. Ne pas intervenir dans
ce qu'on ne comprend pas et
dire dans ce cas : Allah Seul
le sait.
76. Accepter tout ce qui est
arrivé par la parole du
Prophète ( S.) sur la pratique
rituelle sans trop
compliquer, car c'est une
religion tel que : essuyer sur
les chaussettes.

77. Croire que le Haj et le


Jihad se font jusqu'au Jour
du Jugement même si le
Amir du Haj est un fâsiq =
injuste.

78. Croire en les anges


scribes qui enregistrent
toutes les paroles et les
actions de l'homme, en les
anges gardiens.
79. Croire en l'Ange de la
mort qui prend les âmes que
par l'Ordre d'Allah.

80. Croire en les supplices


de la tombe, en le monde de
l'au-delà « Âlam al
barzak ».

81. Croire que la tombe est


soit un trou du Paradis, soit
un trou de l'Enfer.

82. Croire en la
Résurrection, en le
Jugement et chaque action
aura sa rétribution. Chacun
d'entre nous lira ; càd qu'il
verra, écoutera, découvrira,
qu'on lui montrera ses
actions.
Croire en le châtiment et la
récompense.
Croire en le pont Sirat qui se
situe entre le Paradis et
l'Enfer, sur lequel les gens
passeront et ceux qui ont
fait de mauvaises actions
tomberont en Enfer. Croire
en la balance qui pèsera nos
actions.

83. Croire en le Paradis et


l'Enfer, ils ne sont pas
éternels : càd qu'ils sont
créés par Allah et ils
existent réellement. Ils ne
seront jamais détruits ou
atteints. Allah les a créé
avant de créer les hommes,
et Il a créé des hommes
spécialement pour les
peupler et les alimenter.
Aucun d'entre les hommes
sait s'il ira en Enfer ou au
Paradis. C'est pourquoi, il
faut travailler jusqu'à la mort
pour mériter le Paradis. Allah
aide Ses créatures en leur
donnant la raison de leur
création, de leur existence
qui est son adoration.

84. Croire en le Bien et le


Mal, et qu'ils sont prescrits
pour chaque créature. Il faut
faire travailler le cerveau
pour choisir le meilleur tout
en ne sachant pas ce qui a
de prescrit sur chacun
d'entre nous.

85. Croire qu'Allah a permis


dans la chari'a, tout ce dont
le corps a besoin.
L'excès est interdit, car
c'est dépasser les limites
d'Allah données à l'homme.
On ne peut faire que ce
qu'Allah a permis de faire,
car la science, la volonté et
le pouvoir - la capacité de
l'homme ne peuvent pas
contrer la Science, le
Pouvoir et la Volonté d'Allah.
86. Croire que les actions
des créatures sont créées
par Allah.

87. Croire qu'Allah ne nous


charge pas d'une chose que
nous ne pourrions pas
supporter et nous faire
supporter ce que nous ne
pouvons pas faire ; d'où nous
ne pouvons pas nous
empêcher de faire une bonne
ou une mauvaise action que
par l'Aide et la Grâce d'Allah.
88. Croire que tout se
déroule par la Volonté, la
Connaissance et le Destin
prescrit d'Allah. Sa Volonté
vainc toutes les volonté de
Ses créatures. Toute
tricherie et toute solution de
Ses créatures n'échappe pas
au Destin prescrit par Allah.
Allah dit dans la sourate «
Les Prophètes » au verset 23
:
« Il n'est pas interrogé sur
ce qu'Il fait, mais c'est eux
qui devront rendre compte (
de leurs actes). »
Ce verset constitue une
règle dans la ‘Aqida.

89. Croire que l'invocation


d'Allah et l'aumône pour le
mort lui profite.

90. Croire que Seul Allah


répond aux invocations et
donne suite aux
demandes et même sans
demandes.

91. Croire qu'Allah possède


toute chose et il n'y a rien
qui Le possède. Tout chose
a besoin d'Allah à tout
temps, et celui qui s'oppose
à cela est mécréant.
92. Croire qu'Allah aime et
déteste, qu'Il est content et
en colère ; mais cela ne
ressemble aucunement à
Ses créatures.

93. Aimer les compagnons


du Prophète ( S .), surtout «
Ahlul Baï'atu Chajara -
Radwân » = ceux qui ont
donné l'allégeance au
Prophète ( S.) sous l'arbre ;
et ce, sans distinction entre
eux dans cet amour.

94. Croire que le Khilafa


après la mort du Prophète
est pour Abou Bakar As-
Saddiq, puis ‘Omar ibn al
Khattab, puis ‘Othman ibn
‘Affan, puis ‘Ali ibn abi Tâlib ;
qu'ils sont les 4 grands
Imams les biens guidés que
le Prophète (S.) a demandé
de suivre. Ahl as-Sunna wal
Jamâ'a disent qu'Ali ( R.)
avait le droit sur ses
adversaires.

95. Croire que les 10


compagnons élus au Paradis
cités par le Prophète (S.),
sont au Paradis.

96. Croire que toutes les


femmes du Prophète (S.)
sont pieuses, car tout
Prophète ayant des femmes,
elles lui restaient fidèles
jusqu'à sa mort et elles ne
se détournent pas après sa
mort. Ainsi que sa fille
Fatima, ‘Ali et ses petits fils
Hassan et Husseïn (A.S.).

97. Croire que la


connaissance nous est
transmise par les
compagnons du Prophète
(S.), et ne pas douter d'eux
car ils ont vu la lumière
devant eux, ils
connaissaient tous la parole
: « Celui qui ment sur le
Prophète... » c'est le seul
hadith Moutawâtir, càd que
tous les compagnons ont
raconté ; et « Allah donne la
lumière à celui... ». Si il y a
une chaîne de transmission
sûre et certaine, il faut
respecter cette transmission
et les transmetteurs.

98. Donner aux prophètes,


leur place respective dans
notre foi en tant que
messagers, et ne jamais
préférer un savant ou un
homme pieux aux prophètes,
et un seul Prophète est
meilleur que tout homme sur
terre.

99. Croire en l'existence de


« Al Awliyâ » et qu'Allah leur
donne des faveurs sans
qu'ils Lui demandent, suite à
leurs demandes et sans défi.

100. Croire en les conditions


du Jour du Jugement, en le
retour de ‘Issa, en la sortie
du Messih Dejal et de la Bête
qui parlera aux gens, en le
dernier signe : le lever du
soleil à l'Ouest.

101. Ne pas croire en


l'astrologue, le magicien et
le voyant. Ne pas participer
à leurs actions, ne pas les
contacter ou les consulter.
Quiconque protège un
magicien est comme celui-ci
: mécréant. Le châtiment du
magicien est la décapitation
de la tête.

102. Ne pas croire à


quiconque contredit le Livre
d'Allah, la Sunna du
Prophète (S.) et le
Consensus de la nation
musulmane.

103. Etre avec l'union des


musulmans ; càd être réuni
sur le Qor'ân et la Sunna et
le Amir Al Mou°minîn, et ceci
est une vérité juste. La
division et la séparation est
un égarement et un
châtiment.

104. Croire que la Religion


d'Allah est une : l'Islam.

105. Croire que la religion


agréée par Allah pour les
musulmans est l'Islam, et
nous sommes « Al Muslimîn
». Prendre l'Islam sans trop
en faire ou sans en faire trop
peu. Allah dit dans la
sourate « La Table Servie »
aux versets 77, 87 et 88.
Cela signifie qu'il faut
profiter de ce qu'Allah a
permis et s'éloigner de ce
qu'Allah a interdit.

106. Ne jamais abroger,


interpréter et comparer les
noms et les attributs d'Allah.
107. Croire qu'Allah a écrit le
destin de chacune de Ses
créatures.

108. Toujours espérer


d'entrer dans le Paradis
d'Allah, avoir peur de Son
Enfer et ne jamais
désespérer de Sa
Miséricorde.