Sie sind auf Seite 1von 22

STRUCTURES METALLIQUES

LES ASSEMBLAGES
Avantages de la construction
métallique :
1. Résistance mécanique : -résistance élevée à la
traction permettant des portées et hauteurs
importantes ;
-possibilité d’adaptation plastique pour une
plus grande sécurité ;
2. I™ndustrialisation totale : préfabrication d’un
bâtiment en atelier et montage sur chantier ;
3. T™ransport aisé grâce au poids peu élevé ;
4. ™Possibilité de modification et de recyclage d’un
bâtiment.
Inconvénients
¾ Prix élevé (concurrentiel avec le béton armé
pour les grandes portées) ;
¾ Mauvaise tenue au feu ce qui implique
des mesures de protection onéreuses ;
¾ Entretien régulier du à la corrosion du métal.
INTRODUCTION
Une structure métallique est un ensemble
de pièces individuelles assemblées.
Il existe deux possibilités d’assemblage :
1. Assemblage des pièces bout à bout :
2.Assemblage des pièces
concourantes
Le rôle d’un assemblage est :
• Réunir et solidariser plusieurs pièces
entre elles.
• Assurer la répartition et la transmission
des diverses sollicitations entre les pièces
assemblées sans générer des sollicitations
parasites.
La construction métallique utilise des moyens
d’assemblage traditionnels en
mécanique et chaudronnerie : rivetage, boulonnage,
soudage. La fonction principale de ces assemblages est ici la
transmission d’efforts souvent importants, généralement
statiques, mais quelquefois dynamiques (effets de chocs,
vibrations, etc.) qui nécessitent des précautions spéciales, la
ruine de l’ouvrage pouvant provenir :
— soit d’un accroissement des valeurs maximales
des efforts à transmettre (effets dynamiques proprement
dits) ;
— soit de phénomènes de fatigue, mettant en jeu
simultanément les valeurs maximales des efforts et le nombre
des sollicitations alternées (changements du signe des efforts)
ou simplement modulées (variations alternatives d’efforts
restant de même signe).
FONCTIONNEMENT DES ASSEMBLAGES
1. Fonctionnement par obstacle :C’est le cas des
boulons ordinaires, non précontraint, dont les
tiges reprennent les efforts et fonctionnent en
cisaillement.
2. Fonctionnement par adhérence des pièces
assemblées : Dans ce cas, la transmission des efforts
s’opère par adhérence des surfaces des pièces en
contact. Cela concerne le soudage, le collage, le
boulonnage par boulons HR
3. Fonctionnement mixte :C’est le cas du rivetage (et
dans les cas extrêmes des boulons HR), à savoir
que les rivets assurent la transmission des efforts par
adhérence des pièces jusqu’à une certaine limite,
qui lorsqu’elle est dépassée, fait intervenir les
rivets par obstacle, au cisaillement.
LES ASSEMBLAGES BOULONNES
Composition : Les boulons sont constitués de :
• Une vis
• Un écrou hexagonal.
• Eventuellement 1 ou 2 rondelles.
Dimensionnement des boulons
ordinaires :
Assemblages sollicités au cisaillement:
Dans ce cas, il convient de vérifier :
o D’une part, la résistance au cisaillement
des boulons,
o D’autre part, la résistance à la pression
diamétrale des pièces
Résistance des boulons au cisaillement
par plan de cisaillement :
- pour les classes de qualité 4.6 , 5.6 , 6.6
et 8.8 :

- pour les classes de qualité 4.8 , 5.8 , 6.8


et 10.9 :
A s : aire de la section résistante en
traction du boulon, si le plan de cisaillement
passe par la partie filetée du boulon.
fub : Contrainte limite de résistance à la
traction des boulons.
γ Mb = 1.25 coefficient de sécurité pour
le cisaillement.
Résistance à la pression diamétrale des pièces
assemblées :

Avec α mini de : e 1 /3d 0 ; p 1 /3d 0 – 1 / 4 ; f ub /f u ou 1


Avec :
d : diamètre du boulon
d0 : diamètre du trou
t : épaisseur de la pièce
e 1: pince longitudinale
p 1 :Entraxe des boulons
f ub :Résistance à la traction des boulons
fu : Résistance à la traction de la pièceassemblée
d 0 diamètre du trou
t épaisseur du plat extérieur le plus mince (min de t1 ou t2)
Assemblages sollicités à la traction:
• Résistance des boulons à la traction :

• Assemblages sollicités simultanément au


cisaillement et à la traction:
Les boulons soumis à des efforts combinés de
cisaillement V et de traction T, doivent satisfaire
aux conditions suivantes :
Les caractéristiques mécaniques des
boulons nécessaires sont :
• fyb : limite d’élasticité
• fub : résistance à la traction
Pour une classe XY donnée, f yb =10 XY,
fub = 100X.
Les boulons de classe 8.8 et 10.9 sont appelés
boulons à Haute Résistance (ou boulons HR),
ce sont les seuls autorisés pour les assemblages
par boulons précontraints.
• d : diamètre de la partie non filetée de la vis ;
• A : section nominale du boulon ;
• A s : section résistante de la partie filetée.