Sie sind auf Seite 1von 62

LICENCE 3

MODULE :
GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES
STOCKS

Proposé par Mr Benjamin Nomel YEDOH


Consultant – Concepteur Logistique
PLAN
MODULE 1: SUIVI ET EVALUATION DES STOCKS
CHAP I- Généralités sur les stocks
CHAP II- Suivi et évaluation des stocks

MODULE 2 : DATES DE COMMANDE ET DE


LIVRAISON
CHAP I : Différents niveaux de stocks
CHAP II: Dates de commande et de Livraison
CHAP III: Les Indicateurs de gestion des stocks
MODULE 3: COUT MINIMAL DE GESTION

CHAP I : Couts induits par la gestion des stocks


CHAPII: Modèle de wilson
CHAP III : Modèle avec tarif dégressif
CHAP IV : Modèle avec pénurie
MODULE 1: SUIVI ET EVALUATION DES
STOCKS
CHAP I : GENERALITE SUR LES STOCKS
1- Définition
Le stock peut être défini comme étant l’ensemble des matières
premières, de produits finis ou des marchandises accumulées dans
l’attente d’une utilisation future. Il permet d’alimenter les
utilisateurs (clients, producteurs) en fonction de leur besoin de
façon continue sans leur imposer un délai d’approvisionnement qui
pourrait retarder la production ou la commercialisation.

2 - Différentes composantes des stocks

Il ya en général, 7 composantes de Stock à savoir :


o Les Matières Premières
oles produits semi-finis
oLes Produits finis
oLes encours de fabrication
oLes pièces détachées
o les emballages
o Fournitures consommables (Huile pour
machine, fournitures de bureau...)
Pour ce qui est du secteur des Télécoms, le stock
va essentiellement se composer du stock
marketing et du stock technique.

Le stock Marketing

•Les tee-shirts
•Le porte clé
•Les casquettes
•Les supports publicitaires …
Le stock technique
•Les cartes SIM
•Les téléphones portables
•Les i phones
•Matériels informatiques
•Les pièces détachées de pylônes et autres
appareils d’extension de réseau …

3- Utilité des Stocks

Le Stock sert à éviter la rupture, il joue un rôle


régulateur et permet à l’entreprise :
•D’assurer régulièrement la production et la vente
•De bénéficier des conditions avantageuses de prix
en cas d’augmentation du prix.
•De faire face aux aléas de fortes consommations
subites.
•De remédier à un retardement dans la livraison.
4-Problématique de la gestion des stocks

•Acheter mal (mauvais produit)


•Acheter trop
•Ne pas acheter assez
•Mal gérer le stock
•Vendre mal (mauvais prix)
•Ne pas vendre assez (rotation de stock trop faible)
5- Inconvénients liés à la possession des stocks
o Disposer de Stock en entreprise à des inconvénients liés :
 Au caractère périssable de certains produits.
 A la présence d’invendus immobilisant ainsi une partie
importante du capital de l’entreprise.
 A la nécessité d’être protégé contre les vols, les casses et
les incendies.
 A la perte pour l’entreprise en cas de baisse des prix
 Les éléments stockés engendrent un coût de stockage pour
l’entreprise
6- Cause des ruptures de stocks
Une entreprise peut être en rupture de stock pour plusieurs
raisons parmi lesquelles nous citons :
 La forte demande de la part des clients
 Une mauvaise programmation de l’approvisionnement
 Retard dans la livraison ou livraison non conforme
 Livraison insuffisante de la part des fournisseurs

7-Les catégories de stocks


Lorsqu’une entreprise décide de constituer un stock pour un
article, c’est pour un but précis et une utilisation connue
d’avance. Les articles sont confiés au gestionnaire des stocks
soit pour qu’il s’occupe uniquement du contrôle des
mouvements d’entrée et de sortie dans les magasins, soit
pour qu’il suive les consommations et fasse des
réapprovisionnements éventuels. En d’autres termes
l’activité de réapprovisionnement des magasins n’est pas
toujours
la responsabilité du gestionnaire des stocks. Ce
phénomène permet de justifier la présence de
plusieurs catégories de stocks dans les magasins :
Les stocks à commandes régulières ; les stocks de
projet, les stocks d’usure et enfin les stocks en transit.

a- Les stocks à commandes régulières

Ce sont les stocks d’articles régulièrement


consommés. Ils sont réapprovisionnés par le
gestionnaire des stocks chaque fois que le point de
commande est atteint. Il s’agit quelques fois des
consommables ou des pièces de rechange étroitement
liées à l’activité courante de l’entreprise. Pour les
magasins de ventes, il s’agit des articles mis à la
disposition des clients. Ces derniers sont
régulièrement présents dans le magasin.
b- Les stocks de projet

Ce sont des stocks qui prennent naissance au début


d’un projet et disparaissent à la fin de ce dernier. Les
commandes de tels articles sont faites directement
par le chef de projet qui seul maîtrise ses besoins.
Mais, la gestion des entrées et sorties des articles est
confiée au gestionnaire des stocks. Le but visé ici est
de placer les articles en sécurité et d’avoir un contrôle
sur leur consommation.
Les avantages procurés par la genèse de tels stocks
sont divers. Parmi les plus importants, figurent
l’absence de perte ou de vol ; une meilleure
connaissance de l’utilisation de ces articles ; les abus
de consommation limités ; des imputations
comptables plus faciles à contrôler et mieux gérées ;
un inventaire facile à faire à la fin du projet ; une
meilleure gestion des restes.
c- Les stocks d’usure
Il s’agit des articles placés en stock, qui sont sortis en cas
de besoin pour réaliser un travail et qui ensuite sont
retournés au magasin. C’est le cas des machines outils et
de l’outillage en général. La gestion des mouvements de
tels articles est confiée au gestionnaire des stocks.

d-Les stocks en transit

Les articles en simple transit ne font presque jamais l’objet


d’une commande par le gestionnaire du magasin. Ce
dernier agit comme « mandataire ». Il reçoit des
marchandises accompagnées d’instructions précises sur
leur future destination. Les responsabilités du gestionnaire
se limitent aux opérations de contrôle, réception,
dégroupage, groupage par destination, emballage,
colisage, marquage, étiquetage et enfin expédition au lieu
indiqué par le donneur d’ordre.
CHAP II : SUIVI ET EVALUTION DES STOCKS

I. SUIVI DU STOCK
Le suivi du stock consiste pour le gestionnaire à disposer
à tout moment de la quantité de matières premières, de
produits finis ou de marchandises disponibles en
entreprise et leurs coûts. Ce travail se fait par une
technique comptable appelée Inventaire.
L’inventaire est un outil de gestion permettant de
connaitre l’état des stocks. Il peut être analysé selon la
manière ou selon la périodicité.

1- L’inventaire selon la manière

L’évaluation du stock peut être faite de façon théorique


ou physique.
•Inventaire Physique
Cette méthode consiste pour le gestionnaire de
stocks à compter la quantité d’articles stockés en
fin de période. Cette méthode permet de connaitre
exactement le contenu du stock (stock final réel).
L’inventaire physique a l’inconvénient d’être
lassant, fatiguant et l’avantage d’être sûr. En outre
elle permet de déceler les produits avariés ou
endommagés.

•L’inventaire Théorique

Cette méthode consiste à déterminer par simple


calcul. Elle a l’avantage d’être rapide et
l’inconvénient de ne pas être fiable. La quantité
obtenue à la suite de l’inventaire théorique est le
stock final théorique.
2- L’inventaire selon la périodicité

L’inventaire peut être fait de façon permanente ou de


façon intermittente.

 Inventaire Permanent
Il consiste à déterminer la quantité stockée de façon
permanente (tous les jours) sans en arrêter
l’exploitation. Cette pratique est intéressante et
permet également de trouver les produits avariés
ou endommagés gonflant inutilement le Stock. Elle
à l’avantage d’expliquer les écarts dont l’origine est
recente et à propos desquels les souvenirs sont
frais. Cette méthode à l’inconvénient d’être fatigant
 Inventaire Intermittent
Il se fait une seule fois en fin d’exploitation et nécessite
un arrêt de travail. Cette méthode à l’inconvénient de
ne pas expliquer les écarts et fait perdre de l’argent à
l’entreprise à cause de la fermeture. L’avantage est
qu’il fait gagner du temps.

3- Préparation de l’inventaire physique


Les entreprises doivent dresser au moins une fois par
an, un inventaire de leurs différents stocks. Cette
activité pour qu’elle soit bien menée nécessite une
bonne préparation.
Avant l’inventaire

 Nettoyer et ranger les aires de stockages


 Faciliter l’identification des articles et leur
recomptage
 Inventorier tous les lieux de stockage
 Etablir la liste des personnes devant intervenir
pendant l’inventaire et designer leur affectation
géographique
 En cas de dépôt dans les lieux d’inventaire,
d’établir un marquage afin d’éviter leur prise en
compte
 Lire aux personnes chargées de l’inventaire les
consignes d’exécution et leur donner un nombre
suffisant de fiche de comptage.
Pendant l’inventaire
 Superviser les comptages et établir des comptages de contrôle
 Evaluer le degré de détérioration des marchandises
 Etablir un double comptage et surtout pour les marchandises à
forte valeur et procéder à un troisième comptage s’il ya écart
entre les deux premiers.
 Récupérer toutes les fiches, contrôler leur suite numérique et
les signatures
Apres l’Inventaire
 Reprendre la liste de personnes intervenantes dans l’inventaire
et indiquer en face de chaque nom le nombre de feuilles
remises
 La viser (la liste)
 Prendre en compte les biens appartenant à l’entreprise et se
trouvant chez des tiers et vice-versa
 Etablir le rapport d’inventaire
4- La Fiche inventaire (fiche de comptage)

 La désignation (intitulé)
 La référence
 Le code barre
 L’équipe de comptage
 Date et lieu (siège, agences, entrepôts)
 Signature de l’auditeur

5- Rapport d’inventaire
Avant d’établir son rapport, le gestionnaire des
stocks doit d’abord faire un rapprochement entre
le stock de l’inventaire (stock final réel), et le
stock théorique. Le rapport final de l’inventaire
doit prendre en compte les éléments suivants :
 Dates et lieux de l’inventaire
 Le nombre d’équipes
 La description du déroulement de l’inventaire
 L’explication des écarts éventuels
 Les difficultés rencontrées et les solutions trouvées
 Propositions des mesures à prendre pour faciliter
et améliorer les inventaires à venir
 Le visa de l’intéressé

NB : Joindre une fiche de stock avec les écarts dont


un modèle est le suivant :
DESIGNATION MARQUE N ° DE SERIE CODE BARRE STOCK STOCK OBSERVATIONS
FINAL REEL FINAL
THEORIQUE
II- EVALUATION DES STOCKS
Un élément en stock a un coût qu’il convient de déterminer.
L’évaluation se fait à la suite de l’épuisement du stock. Nous
retenons essentiellement trois méthodes d’épuisement de stock
à savoir :
 La Méthode du Coût Unitaire Moyen Pondéré (CUMP)
 La Méthode First In First Out ( FIFO)
 La Méthode Last In First Out ( LIFO)

1- Methodes d’epuisement ou renouvellement de stocks


 Méthode CUMP
Le prix étant une variante en fonction de l’offre, la marchandise
disponible en entreprise peut ne pas avoir le même coût d’achat.
La Méthode CUMP permet
donc de déterminer un coût moyen pour un élément stocké.
Retenons que cette méthode est préconisée par le SYSCOHADA
(SYStème COmptable pour l’Harmonisation en Afrique du Droit
des Affaires) d’où considérée comme la plus utilisée.
La valeur des éléments stockés
CUMP =
La quantité des éléments stockés
Application :
Dans le but d’établir la fiche de stock de l’entreprise SYLLA, on
vous fournis les informations suivantes sur les opérations du
mois de février.
-Le stock initial au 1er février est de 650 articles évalué à 100 F/U
Le 3 février Achat de 165 articles à 150 F/U
-Le 10 février Achat de 200 articles à 90 F / U
-Le 15 Février vente de 250 articles
-Le 20 Février vente de 30 articles
-Le 25 Février achat de 120 articles à 115 F/U
-Le 28 Février vente de 110 articles

Travail à Faire

Présentez les fiches de stocks selon les Méthodes :


1-La Méthode CUMP
2-La Méthode FIFO
3-La méthode LIFO
Entrées Sorties Stock Final
Date Elts

Q PU Mt Q PU Mt Q PU Mt

..........
..........
..........
.........
.........
..........
..........
..........
..........
..........
III- Classification des éléments en stock

En général les entreprises commercialisent plusieurs types


de produits. La Classification des éléments en stock
consiste donc à classer les produits de l’entreprise par
ordre d’importance et à associer à chaque groupe un
mode de Gestion approprié. Selon l’étude menée
l’importance attribuée à un produit peut être évalué en
fonction du chiffre d’affaire, du Coût d’acquisition ou de
son résultat.
En principe l’importance d’un produit peut être
appréciée en fonction de sa contribution dans le résultat
global de l’entreprise.
Après avoir classé les produits par ordre d’importance,
deux méthodes de classification des éléments en stocks
émergent à savoir :
-La Méthode 20/80
-La Méthode A, B, C
La Méthode 20/80
Cette méthode consiste à classer l’ensemble des produits
traités par l’entreprise en deux groupes.
Le 1er groupe est composé des produits qui ne
représentent que 20% de l’effectif total des produits
stockés mais qui ont une valeur de 80% de la valeur de
totale. En d’autres termes ces produits sont peu
nombreux mais contribuent à hauteur de 80% de la
valeur des produits stockés. Ce groupe est composé de
produits qui ont une importance capitale pour
l’entreprise d’où nécessite une gestion rigoureuse.

Le 2ème groupe est composé de produits qui


représentent 80% de l’effectif total et qui ne contribue
qu’à hauteur de 20% de la valeur totale des produits
de l’entreprise. Ces produits sont nombreux et ont une
petite valeur pour l’entreprise. Sans être négligés
doivent être gérés de manière souple.
Application
L’entreprise bien manger est spécialisée dans la
commercialisation des denrées alimentaires. Pour l’année
2011, elle vous fournie les informations suivantes :
Noms
des Igname Patate Riz Mil Banane Mangue Papaye Sorgho Mais Attiéké
denrées
Chiffre
D’affair 160 3 150 15 30 1,8 2 3 37 40
e
(million
s)
Coût de
Revient 90 2 60 8 10 1 1,4 2,8 30,6 36
(million
s)

•Déterminer le produit Vache à lait et le Produit Tocard de


l’entreprise.
•Classer les produits selon la Méthode 20/80 et associer à
chaque groupe le mode de Gestion approprié.
•Proposer à l’entreprise une méthode d’épuisement du stock.
Justifiez votre réponse.
b- La Méthode A, B, C
Cette méthode consiste à classer l’ensemble des produits traités en
trois (3) groupes à savoir A, B, C.

b1- Le groupe A
Il est composé de produits qui contribuent à hauteur de 70 à 75%
dans la valeur totale des produits stockés et ne représente que 8 à
10% de l’effectif total environs. Ces produits sont peu nombreux mais
ont une grande importance dans l’entreprise. Ceci étant ils doivent
être gérés de manière rigoureuse.
b2- Le groupe B
Il regroupe les produits qui ne représentent que 20 à 25% de l’effectif
total mais qui contribuent à hauteur de 20% dans la valeur totale de
l’entreprise. Ils ont une importance moyenne et il faut les gérer de
façon souple.

b3- Le Groupe C
Il regroupe les produits qui représentent 60 à 65% de l’effectif total et
qui ne contribuent qu’à hauteur de 5 à 10% de la valeur total des
produits. Ils doivent être gérés de façon lâche car ils sont de faible
importance.
On vous donne les informations suivantes

Produits Gasoil Pétrole Essence Super X Gaz huile Graisse Divers

% chiffre

d’affaire 45% 30% 8% 6% 3% 2% 1% 5%

Sachant que l’étude menée se fait sur la base du chiffre


d’affaire, et que les divers sont composés de 13 produits,
classez les éléments du stock selon la méthode A,B,C.
MODULE 2: DATES DE COMMANDE ET
DE LIVRAISON

Introduction
Pour une maitrise parfaite de la détermination des dates de commandes
et de livraison, il est important de mettre en évidence, les différents
niveaux de stock à savoir :
 Le Stock Minimum
 Le Stock de Sécurité
 Le Stock d’Alerte
 Le stock Moyen
 Le Stock Maximum
 CHAP I : DIFFERENTS NIVEAUX DE STOCK

1- Le Stock Minimum (Sm)


Le Stock minimum c’est la quantité d’articles dont l’entreprise doit
disposer le jour du lancement de la commande. En d’autres termes il
représente la consommation de l’entreprise pendant le délai de livraison.
 Sm =Consommation journalière x délai de livraison
2- le Stock de Sécurité ( SS)
Il représente un stock constitué par l’entreprise dans le but d’être à l’abri
des conséquences de toute surprise désagréable causée par un retard de la
livraison, une livraison non conforme ou insuffisante. Lorsque le délai
probable de livraison fixé par le fournisseur est respecté le stock de
sécurité constitue la disponibilité de l’entreprise le jour de la livraison. En
général le stock de sécurité est fixé en fonction du temps moyen de retard
de la livraison.
 SS =Consommation journalière x délai probable de retard
3- Le Stock d’Alerte (SA)
 C’est la quantité de stock qui déclenche la nouvelle commande. Il permet à
l’entreprise de gérer non seulement le délai livraison mais aussi le délai
probable de retard.
 SA= Sm+SS
4- le Stock Moyen (Smo)
c’est la consommation moyenne de l’entreprise pendant la période
d’activité

 Smo= (SI+SF ) / 2
 Smo= (SI+ ∑ consommation de Janvier à Décembre) /13 si SI ≠0
 Smo= (∑ consommation de Janvier à Décembre) /12 si SI= 0
 Smo= QE/2 (avenir certain)

5- le Stock Maximum (SM)


C’est le niveau au delà duquel le stock produit un surcoût pour
l’entreprise

 SM= Sm+QE
Cas Pratique 4

La vente mensuelle d’une entreprise s’élève à 600 unités. Le


délai probable de retard est de 5 jours et le Délai de Livraison
est de 15 jours. Sachant que la vente est régulière, et que
l’entreprise commande 1800 unités à chaque commande,
calculez :

 Le stock minimum
 Le stock de sécurité
 Le stock d’alerte
 Le Stock Maximum
 Le Stock moyen
CHAP II : DATES DE COMMANDE ET LIVRAISON
Une bonne gestion des stocks suppose une bonne prévision des dates
de commandes et de livraison. Par principe une nouvelle commande est
lancée lorsque le stock disponible atteint le niveau du stock d’alerte.
La détermination des dates de commande diffère selon que la
consommation soit régulière ou irrégulière.
1- Cas de consommation régulière
La consommation est dite régulière lorsqu’elle est constante sur toute
la période d’activité. Dans ce cas les dates de commandes et de
livraisons peuvent être déterminées graphiquement ou
algébriquement en utilisant la fiche de stock.

a- Méthode graphique
La méthode graphique consiste à déterminer les dates de
commandes et de livraisons en utilisant la fonction du stock en
fonction du temps et en procédant à la projection orthogonale sur
l’axe du temps. Les dates de commandes et de livraison sont
déterminées selon le principe suivant :
La commande est lancée à la date à laquelle le Stock Disponible
atteint le niveau du Stock d’Alerte (SD=SA) et la livraison a lieu à la
date à laquelle le Stock Disponible est égale au Stock de Sécurité
(SD=SS)
Representation graphique

stock

SI

SA

SS

0
Temps
1ère commande 1ère Livraison 2ème commande 2ème Livraison
b- Méthode Algébrique
Pour déterminer les dates de commandes et de livraison
algébriquement, il est recommandé d’utiliser la fiche de stock.
Cas Pratique 5
Pour la détermination des dates de commandes et de livraisons de
l’année 2015 on vous donne les informations suivantes :
 Stock Initial au 01/01/2015 = 700 unités
 Consommation mensuelle = 200 unités
 Délai de livraison = 1 mois
 SS= 100 unités
 quantité d’une commande = 600 unités

1) Calculez le stock d’Alerte


2) Déterminez les premières dates de commandes et de livraisons par
la méthode graphique puis algébrique.
3) reprendre la question 2 si la quantité d’une commande est de 420
Unités
Période SS SA SDP Conso Livrais SF Dates de Dates de Livraison
Commande
Nota Bene :
 La méthode graphique a l’inconvénient d’exiger beaucoup de finesse
dans les tracées ; c’est pourquoi la méthode algébrique est
recommandée. Comme avantage ca évite les calculs.
 La méthode Algébrique a l’inconvénient d’exiger beaucoup de
calculs ; c’est pourquoi elle est recommandée. Comme avantage ca
donne des résultats surs .

2- Cas de consommation irrégulière


Lorsque la consommation est irrégulière, le stock minimum et le stock
de sécurité varie dans le temps d’où le stock d’Alerte est variable. Dans
ce cas les dates de commandes sont déterminées par tâtonnement.

Cas pratique 6
La consommation en rame de papier des 4 premiers mois d’activité
d’une agence de téléphonie mobile est donnée dans le tableau suivant :
MOIS JANVIER FEVRIER MARS AVRIL
CONSOMMA 50 70 40 30
T

DL= 1,5 MOIS DELAI PROBABLE DE RETARD= 15 JOURS


1 - Calculer en début de chaque mois (Janv.- Fév.- Mars)
 Le Stock Minimum (SM)
 Le Stock de Sécurité (SS)
 Le Stock d’Alerte (SA)
2 - Déterminez les premières dates de commande et de livraison.
On donne : Stock disponible au 1er Janvier = 180 U
 CHAP III : LES INDICATEURS DE GESTION DES STOCKS

1 -Le Taux de rotation de stock


C’est le nombre de fois que le stock est renouvelé dans l’année. C’est
un indicateur d’efficacité de l’entreprise.
TR= Consommation annuelle / Smo
2- Le Taux de couverture ou temps d’écoulement du stock
C’est le temps que le stock met pour être renouvelé.
Te = 1/TR x 360 jours ou Te = (Smo / Consommation annuelle) x 360
3- Taux de service et de satisfaction client
Le taux de service de stock peut être défini comme la probabilité de
ne pas être en rupture de stock et perdre de clients. En d’autres
termes, ce taux sert à mesurer la capacité à répondre à la demande
des clients et de ne pas les décevoir.
 Illustration
Imaginons une agence ouverte de 08 H 00 à 18H 00. A l’ouverture,
l’agence dispose d’un stock de 90 Tablettes. Au cours de la journée,
deux clients y entre avec l’intention d’acheter le produit. Le premier
client vient à 9H avec l’intention d’acheter 90 tablettes et le second à
14 H pour en acheter 10. Dans ce cas de figure, le premier client
met l’agence en rupture de stock à 9H .
 Si le taux de service représente le pourcentage de la demande totale en
unité qui est vraiment satisfaite, alors le taux de service de la journée
est de 90% ( 90 tablettes fournies sur une demande de 100)
 Si le taux représente le pourcentage total de la demande en commande
qui est satisfaite, alors le taux de service est de 50% (1 client sur 2
satisfait)
 Si ce taux représente le pourcentage du temps passé sans être en
rupture, alors le taux de service est de 10% (l’agence est en rupture de
stock au bout d’une heure, sur une journée de 10H de travail)

Cas Pratique 7
En tenant compte du cas pratique 4, calculez :
1-Le taux de rotation des stocks
2-Le taux de couverture sachant que la période d’activité est de 360 jours

4-Tableau de bord du gestionnaire de stock


Il n’existe pas de modèle standard de tableau de bord, il doit cependant
permettre au gestionnaire de mesurer la performance et prendre de
mesures correctives en cas de besoin. Nous proposons ce modèle
indicateurs TAUX DE TAUX DE TAUX DE STOCK STOCK STOCK COUT
ROTA- COUVER- SERVICE DE D’ALLER- MOYEN DE
TION TURE SECURI- TE GESTION
catégories TE

objectif Objectif Objectif Objectif Objectif Objectif


ORDINATEURS 1.5
BUREAUTIQUE

Te = 7 j Ts =100% SS= 5 SA=20 Smo=30 Millions

PHOTOCOPIEURS

IMPRIMANTES

objectif objectif Objectif Objectif Objectif Objectif Objectif


CARTES SIM Tr =4 1.5
fois/ mois Te = 7 j Ts =100% SS= 5 SA=20 Smo=30 Millions
STOCK MARCHAND

PORTABLES

I PAD

RECHARGES
Module 3 : COUT MINIMAL DE GESTION

CHAP I : COUTS INDUITS PAR LA GESTION DES STOCKS

La gestion des stocks donne naissance à trois catégories de dépenses à


savoir :
 le Coût de Passation de commande ( C Pass)
 le Coût de Possession de Stock ( C Poss)
 le Coût de Pénurie ( C Pen)

1- Le Coût de Passation des commandes


Le Coût de passation des commandes est l’ensemble des dépenses
engagées par l’entreprise du lancement de la commande à sa réception.
Il s’agit des frais de communication (Tele, fax) et les dépenses
effectuées pour contrôler la quantité et la qualité de la commande.
Le Coût de lancement d’une commande est en générale fixe. Soit C le
Coût de lancement d’une commande et N le nombre de commande
pendant la période d’activité.
Coût de Passation de commande = C x N
NB : le coût d’achat des articles commandés ne fait pas partie du coût de
Passation des commandes.
 Cas Pratique 8
Pour effectuer une commande, une entreprise effectue les dépenses
suivantes :
Coût de communication Téléphonique = 1600 F
Fax = 1500 F, Opérations de contrôle de la commande = 3000 F
1- Déterminez le coût de lancement d’une commande
2- Sachant que l’entreprise effectue 20 commandes dans l’année,
calculez le coût annuel de passation des commandes.

2- Coût de possession de stock


Il s’agit des dépenses effectuées par l’entreprise après la
réception de la commande. Il s’agit du coût des capitaux investis,
des charges de magasinage et des coûts des casses ou
d’obsolescence.
 Coût des Capitaux investis
C’est le coût correspondant aux intérêts produits par la masse
d’argent servant à financer le stock.
 Coût de magasinage
Il s’agit des frais d’entretien, de manutention, d’assurance, de loyer...
 Le Coût des Casses ou d’obsolescence
Ce sont les dépenses provoquées par les dommages subis par les
éléments stockés et la dépréciation du Stock.
3- Le Coût de Pénurie
En cas de rupture de Stock, l’entreprise perd de la Clientèle. Le
bénéfice perdu pour avoir été en rupture de Stock et l’évaluation
financière de la perte de l’Image de marque de l’entreprise
constituent le Coût de Pénurie.

Conclusion :
Coût de Gestion = Coût de Passation + Coût de
Possession + Coût de Pénurie
CHAP II : MODELE DE WILSON
Gérer le stock c’est définir les règles d’approvisionnement
permettant de minimiser le Coût Global de Gestion de Stock tout en
ayant pour souci de tomber le moindre possible en rupture de stock.
Une bonne gestion des stocks exige une bonne prévision des dates de
commandes, du délai de réapprovisionnement et surtout de la quantité
à commander.
Pour atteindre cet objectif, plusieurs modèles se présentent au
gestionnaire de stock à savoir :
 Le modèle de Wilson
 le modèle avec Tarif Dégressif
 Le modèle avec pénurie
Nous nous attarderons sur le modèle de Wilson au cours de cette
formation

1- Les Hypothèses de Wilson


Le modèle de Wilson est basé sur les Hypothèses suivantes :
 La consommation est régulière sur toute la période d’activité
 Le Coût d’achat Unitaire reste constant
 Aucune pénurie n’est admise dont le Stock de sécurité n’est pas
nécessaire
 La période de réapprovisionnement est constante
2- L’expression du Coût Global de Gestion
Aucune pénurie n’étant admise dans ce modèle, le Coût de
Pénurie est donc nul. Ceci étant le coût de gestion est composé
du Coût de Passation et du coût de possession.
Soit Q :la quantité d’une Commande
P : le Prix d’achat unitaire
C : le Coût de lancement d’une commande
D : la Demande annuelle (quantité)
t : le taux de possession unitaire pendant toute la période
d’activité.
CSu : le Coût de Stockage unitaire par unité de temps
Θ : la Durée de la période d’activité
CS : le Coût de Stockage unitaire pendant toute la période
d’activité.

a- Coût de Passation des Commandes


Connaissant C,D,Q le coût de Passation des commandes pendant
toute la période d’activité s’exprime comme suit :
Coût de Passation = N.C = (D / Q) x C
b- Coût de Possession de Stock
 Pour déterminer le Coût de Possession de stock pendant toute la
période d’activité, il est important de connaitre le coût de stockage
unitaire pendant toute la période d’activité (Cs). Ce coût peut être
déterminé en fonction d’un Coût de stockage unitaire fixé par unité
de temps.
 Coût de Stockage en fonction de la valeur
CS = Px t
 Coût de Stockage en fonction de CSu
CS = CSu x Θ
Cposs Total = CS x SMo (Stock Moyen)
= Pt x SMo = CSuxΘ SMo or SMo = (SI+ SF) / 2
Selon le modèle de Wilson aucune pénurie n’est admise. Cela
signifie que la Stock est réapprovisionné sans délai. On dira donc
que le stock décroit de Q à 0.
SI = Q SF = 0 d’où SMo = (Q+0)/ 2 = Q/2
On a ainsi :
Coût de Possession Totale= (P x t)x Q / 2 =(CSu x Θ)x Q /2
SYNTHESE
Cpass = (DC)/Q Cposs= (Pt)x Q/2 = (CSuxΘ)x Q/2
CGestion = Cpass + Cposs
f(Q) = (DC)/Q + (Pt)xQ/2 = (DC) /Q + (CSu x Θ)xQ/2

3 - La Politique Optimale d’Approvisionnement


Elle met en évidence la quantité de produit à commander par
commande, le nombre de commande, le délai de
réapprovisionnement permettant de minimiser son coût global de
Gestion des stocks.
a- La Quantité optimale de commande
La quantité optimale de commande appelée le lot économique est
la quantité à commander par commande pour minimiser son coût
de gestion. Le lot économique peut être déterminé graphiquement
ou algébriquement.
a-1 Méthode graphique
Graphiquement, le lot économique est la quantité qui crée une
égalité entre le coût de Passation des commandes et le Coût de
Possession des Stocks.
coût

coût de gestion coût de possession

CGe

coût de passation

0 Qe Quantité
NB :
Lorsque le Coût de Gestion est minimal, le Coût de Passation des
commandes est égal au coût de Possession des stocks.
a -2 Méthode Algébrique
Le lot économique représente la quantité à commander pour
minimiser la fonction du Coût global de gestion. Algébriquement,
connaissant l’allure de la courbe du Coût de Gestion, c’est la
quantité qui annule la dérivée première de la fonction du Coût
global de Gestion.
CGest = f(Q) = (DxC)/Q + (Px t)x Q/2
f ’(Q) = - (DC)/ Q² + (Pt)/2 = 0 on a :
(DC) /Q² = (Pt)/2= 0
QE =√(2DC/pt) = √(2DC/CSuxΘ)
b- Le Nombre optimal de commande ou Cadence optimale
NE=D/QE = ...............................................
NE = ............................................................
NE = DPt/2C = DCSuxΘ/2C
Le Nombre Optimal de Commande notée NE est le nombre de
commande que l’entreprise doit effectuer au cours de la période
d’activité pour minimiser son coût global de gestion des stocks.

c- Le délai de Réapprovisionnement ou Amplitude optimale


Le délai de réapprovisionnement noté TE est le Temps d’écoulement
du stock. En d’autres termes c’est le temps qui sépare 2 livraisons
successives.
TE = Θ/NE

4- Le Coût minimal de Gestion


Le Coût de Gestion (CGest) est minimale au point où le coût de
Passation (Cpass) est égale au coût de possession (Cposs).
CGest = Cpass + Cposs
CGest est minimal au point où Cpass = Cposs
CGest min = Cpass + Cposs = 2 Cpass = 2 Cposs
CGest = 2 DC/Q or à l’optimum Q = QE d’où

 CGest= 2DCPt = 2DCCSuΘ


Cas Pratique 9
La société OUMAR & Cnie agréée dans la distribution de vos
produits sollicite votre expertise pour déterminer la politique
optimale d’approvisionnement. Elle vous donne les informations
suivantes :
 Besoins annuels = 300 000 produits
 Coût de lancement d’une commande = 972 F
 Un produit stocké coûte 0,08 F/j
 Durée de l’activité 360 jours
Cas Pratique 10
1-Donner la meilleure politique d’approvisionnement sachant que :
 le Besoin annuel est de 7200 U
 Le coût de lancement d’une commande = 1296 F
 Coût d’achat d’un produit = 144 F
 Taux de possession d’un produit = 10 % l’an (calculé sur le coût
d’achat)
 2- calculer le Tr et Te
Cas Pratique 11
Affecté nouvellement dans la section approvisionnement, on vous donne
les informations suivantes :
 Besoins annuels = 90 000 U
 Coût Journalier de stockage = 1,5 F/ U
 Coût de Passation d’une commande = 9000 F
Votre chef demande à ce que 3500 produits soient commandés par
commande. Cette Politique est elle rationnelle ? Justifiez votre réponse.

CHAP III : MODELE AVEC TARIF DEGRESSIF

Dans le modèle de Wilson le prix reste constant quelque soit la


quantité commandée. Cette hypothèse est peu réaliste car en réalité,
l’entreprise bénéficie de réduction de prix (remise) lorsque la quantité
achetée est importante.
Cette information (prix variable) est prise en compte dans le modèle
avec Tarif dégressif.
Dans le modèle avec Tarif Dégressif, le souci du gestionnaire n’est pas
de minimiser le Coût de Gestion mais plutôt le Coût
d’approvisionnement.
Coût Appro = Coût d’Achat + Cpass + Cposs
La Politique d’approvisionnement qui aura le Coût d’approvisionnement
minimal est lameilleure.
Cas Pratique 12
Après votre soutenance au BTS, vous bénéficiez d’un financement
qui vous permet de vous installer et d’être distributeur agréé de
cartes de recharges ORANGE NIGER. La demande journalière de
cartes de 1000 FCFA s’élève à 150 et vous avez un jour de repos par
semaine. ORANGE vous fait les propositions suivantes :
Quantité de Recharge achetée Prix Unitaire
Q < 100 900 F
100≤Q<500 Remise de 1% sur le PU
500≤Q<1000 Remise de 3% sur le PU
Q≥1000 Remise de 5 % sur le PU

Autres Informations
C= 300 FCFA t= 2%
TRA VAIL A FAIRE
1- Déterminez la période d’activité
2- Déterminez le besoin annuel en carte de recharges
3- Donnez les conditions d’approvisionnement économique
MODELE AVEC PENURIE
Une entreprise décide délibérément de tomber en rupture
de stock. En général, ce modèle est pratiqué par les
entreprises qui sont en situation de monopole. La Pénurie
est exprimée graphiquement comme suit :
Sp = Quantité demandée pendant la pénurie
Qp= Quantité à commander
t1 = temps de travail
t2 = temps de repos
T = Temps qui sépare deux livraisons successives
Dans le modèle avec Pénurie, le calcul du taux de pénurie
s’impose.

AB/AD = AC/AH = BC/DH AD/AB =AH/AC = BH/BC

or AD = S AB= Qp BH = t1 BC = T
tPénurie = t1/T = S/Qp
Connaissant le Coût de pénurie et le coût de
stockage unitaire, le taux de pénurie peut
être calculé comme suit :

tpénurie = (Cpénurie/Unité )/ (Cpénurie +CS)


Les paramètres d’approvisionnement
économique du modèle de WILSON avec
pénurie peuvent être exprimés en fonction
des paramètres économiques du modèle de
WILSON.
Soit QE , NE, TE , CGestE les paramètres
économiques du modèle de WILSON et QE’,
NE’, TE’ et CGestE’ les paramètres économiques
du Modèle avec Pénurie on démontre et on
retient ce qui suit :
QE’ = QE / √tp
NE’ = NE x √tp
TE’ = TE / √ tp
CGE’ = CGEx √tp

Application
Le Service Approvisionnement des Entreprises ADOU MELEDJE vous
donne les informations suivantes :
Besoins Annuel = 288 000 Tonnes
Coût de Lancement d’une commande = 162 000 F
Coût de stockage /jour/tonne = 45 F
TRAVAIL A FAIRE
1-Déterminer les paramètres d’approvisionnement économiques en
considérant que nous sommes dans le modèle de WILSON.
En vue de réduire son Coût de gestion, l’Entreprise décide de faire
admettre une pénurie pendant une courte durée. On estime à 180 F le
Coût de défaillance par tonne/jour.
2-Déterminer les paramètres du modèle avec pénurie
3- reconstituer le stock en début de période
MERCI POUR VOTRE ATTENTION